Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Public Sénat
Public Sénat Diffusion Diffusé le 07-02-12 Durée : 2h30min
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    "En séance" diffuse et décode les moments forts de l'examen des textes dans l'hémicycle et des auditions d'experts et de personnalités politiques entendus par les commissions. Un habillage dynamique rappelle en direct le contexte et les enjeux de la discussion en séance

    Séance (1107 vidéos)
    "En séance" diffuse et décode les moments forts de l'examen des textes dans l'hémicycle et des auditions d'experts et de personnalités politiques entendus par les commissions. Un habillage dynamique rappelle en direct le contexte et les enjeux de la discussion en séance

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Séance

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      Révélations

      Chirurgie esthétique Prêtes à tout pour être belles ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Révélations (22 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur Numéro 23
      Numéro 23 vous propose un magazine d’investigations hebdomadaire présenté par Yasmine Oughlis. « Révélations » s’attache, à travers reportages et interviews sur le terrain, à décrypter et à comprendre les problématiques et l’évolution de notre société contemporaine en enquêtant sur tous les sujets sociaux, économiques et culturels… Présentée par : Yasmine Oughlis Production : TV Presse Format : 1h30
    • Magazine

      Des racines et des ailes

      Un travail d'équipe... avec des canards !

      Voir en replay sur Youtube
      Les canards sont une alternative originale et écologique aux désherbants ! Bernard Poujol témoigne : "L'homme devient l'organisateur du jardin, et pas le ...
    • Magazine

      C dans l'air

      Victoire amère pour Merkel, échec pour Macron

      aucun (0 vote) Votre vote
      C dans l'air (4 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 5
      L’Allemagne est rattrapée à son tour par la vague populiste. La CDU d’Angela Merkel a remporté hier les élections législatives allemandes. Mais c’est en position affaiblie que la chancelière va chercher à composer son gouvernement et débuter son quatrième mandat.  Le Parti chrétien démocrate a subi des pertes importantes,  avec 32,5 % des voix, soit 9 points de moins qu’en 2013. Et si ces derniers jours, les sondages avaient baissé, personne outre-Rhin n’imaginait un tel désaveu. "Nous espérions un meilleur résultat", a admis Angela Merkel, hier soir, devant ses partisans. Son partenaire dans la coalition, le Parti social-démocrate (SPD) réalise lui le pire score de son histoire avec 20 % des voix. Défaits pour la quatrième fois d’affilée, les sociaux-démocrates ont immédiatement indiqué qu’ils seront dans l’opposition.  "C’est une lourde défaite. Aujourd’hui, la grande coalition s’achève" a déclaré l’ex-ministre de la Famille et membre du SPD à l’annonce des résultats. Martin Schulz, le chef de file du parti, a lui aussi reconnu "une lourde défaite" et une nouvelle illustration de la crise de la social-démocratie en Europe. Mais c’est surtout le score de l’extrême droite qui a glacé le pays, avec 13 % des voix. Son représentant l’AfD (Alternative pour l’Allemagne) devient la troisième force politique et envoie 90 députés au Parlement. L’extrême droite fait donc une entrée en force à la chambre des députés, une première depuis la Seconde Guerre mondiale pour un parti qui tient des discours anti-immigrants, anti-islam, anti-euro et révisionnistes. Alors qu’il avait échoué aux portes du Bundestag en 2013, il devance désormais la gauche radicale Die Linke (9%), les libéraux du FDP aux alentours de 10% et les Verts (9%). Pour Angela Merkel la victoire est amère. L’extrême droite fait une percée historique, son parti est au plus bas depuis soixante-dix ans, et pour compliquer l’exercice elle va devoir convaincre a priori les libéraux du FDP, et les Verts, de gouverner avec elle. Une coalition à trois couleurs qui n’a jamais été tentée et devrait donner lieu à des négociations longues et compliquées. Une période pendant laquelle les projets d’Emmanuel Macron de "refondation" de l’Union européenne pourraient bien rester à l’arrêt. Au même moment, en France, la majorité a connu son premier échec électoral. La République en Marche, qui espérait doubler son groupe au Sénat à l’occasion du renouvellement hier d’une moitié de l’Assemblée, a perdu un siège. Avec 28 élus seulement pour LREM, c’est la droite et le centre qui se renforcent au palais du Luxembourg.   Invités - Christophe BARBIER, éditorialiste à L’Express - Béatrice GIBLIN, géographe-géopolitologue , auteure de L’extrême droite en Europe - Florence AUTRET, auteure de Angela Merkel : Une allemande (presque) comme les autres - Birgit HOLZER, correspondante de la presse régionale allemande