Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Public Sénat
Public Sénat Diffusion Diffusé le 09-04-10 Durée : 1h
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 8 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    André COMTE-SPONVILLE, « Le goût de vivre et cent autres propos » chez Albin Michel : la philosophie au jour le jour : pour changer la vie ou changer la société, ou d'abord se changer soi-même. à partir de regards sur la vie quotidienne, une forme de sagesse. pour agir. en acceptant les risques. Claude DURAND, publie « J'aurai voulu être éditeur ». sous un pseudo François Thuret, chez Albin Michel à la manière de Saint Simon, c'est une chronique du milieu et des travers de l'édition,.avec des portraits cruels, féroces. Il est le symbole d'un certain art de l'Edition : il y a mis sa curiosité et sa générosité : il a découvert Garcia Marquez, Soljenitsyne et d'autres. François BOTT, au Cherche midi, « La traversée des jours, Souvenirs de la République des lettres » : On y croise les grands de la littérature, les petits aussi, ceux qui demeurent, ceux qui restent. : comment la postérité fait-elle le tri ? ROST : un CD : poésie d'un résistant, un livre : qui ne doit pas nous échapper : « Enfant des lieux bannis » chez Robert Laffont. Il a passé son enfance au Togo. La France vue du Togo était une sorte de paradis ? (a aboli l'esclavage et défendu les droits de l'Homme). Avec ROST c'est la révolte pour se trouver et s'accomplir . Mohammed AISSAOUI, c'est avec « L'affaire de l'esclave Furcy » chez Gallimard un acte de justice. le roman fait exister Furcy : cet esclave fou, qui a osé demander sa liberté en 1817. 30 ans avant 1848...

    Bibliothèque Médicis (310 vidéos)
    André COMTE-SPONVILLE, « Le goût de vivre et cent autres propos » chez Albin Michel : la philosophie au jour le jour : pour changer la vie ou changer la société, ou d'abord se changer soi-même. à partir de regards sur la vie quotidienne, une forme de sagesse. pour agir. en acceptant les risques. Claude DURAND, publie « J'aurai voulu être éditeur ». sous un pseudo François Thuret, chez Albin Michel à la manière de Saint Simon, c'est une chronique du milieu et des travers de l'édition,.avec des portraits cruels, féroces. Il est le symbole d'un certain art de l'Edition : il y a mis sa curiosité et sa générosité : il a découvert Garcia Marquez, Soljenitsyne et d'autres. François BOTT, au Cherche midi, « La traversée des jours, Souvenirs de la République des lettres » : On y croise les grands de la littérature, les petits aussi, ceux qui demeurent, ceux qui restent. : comment la postérité fait-elle le tri ? ROST : un CD : poésie d'un résistant, un livre : qui ne doit pas nous échapper : « Enfant des lieux bannis » chez Robert Laffont. Il a passé son enfance au Togo. La France vue du Togo était une sorte de paradis ? (a aboli l'esclavage et défendu les droits de l'Homme). Avec ROST c'est la révolte pour se trouver et s'accomplir . Mohammed AISSAOUI, c'est avec « L'affaire de l'esclave Furcy » chez Gallimard un acte de justice. le roman fait exister Furcy : cet esclave fou, qui a osé demander sa liberté en 1817. 30 ans avant 1848...

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte TV-replay.

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      Bibliothèque Médicis

      Le rendez-vous des livres et des auteurs.

      aucun (0 vote) Votre vote
      Commenter
      Voir en replay sur Public Sénat

      Ce programme ne peut pas être
      ajouté pour le moment

    • Magazine

      Enquête d'action

      Frontière franco-espagnole : alerte rouge pour les soldats du feu

      aucun (0 vote) Votre vote
      Commenter
      Voir en replay sur W9
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Trait d'union entre la France et l'Espagne, les Pyrénées-Orientales attirent chaque été de nombreux touristes venus profiter des paysages magnifiques, entre mer et montagne. Pour les sapeurs-pompiers du département, la période est critique. Sur la côte, les stations balnéaires affichent complet et les urgences s'enchaînent. Mais ce que les soldats du feu redoutent le plus, c'est le risque d'incendie. Quand la température grimpe, les massifs de l'arrière-pays peuvent s'embraser en un instant. Dans leur combat acharné contre les flammes, les pompiers ont un ennemi de taille : la tramontane, ce vent violent qui complique considérablement leur travail. Parfois, malgré les quantités d'eau considérables qui sont déversées, il est impossible de venir à bout des flammes. Seule solution : dévier l'incendie de sa trajectoire pour préserver les habitations, c'est le rôle - méconnu - des « brûleurs »... Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

      Ce programme ne peut pas être
      ajouté pour le moment