Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Public Sénat
Public Sénat Diffusion Diffusé le 11-07-13 Durée : 2h29min
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    Avant d'examiner en commission le 23 juillet prochain, le projet de loi sur la consommation, dont la mesure phare est d'autoriser l'action de groupe pour des consommateurs s'estimant lésés, les sénateurs ont entendu mardi Benoît Hamon, le ministre chargé de l'ESS. A l'Assemblée, le texte a été voté par 326 voix contre 182. A l'issue de la séance, Benoît Hamon, s'est réjoui que ce vote "consacre l'engagement pris auprès des Français pendant la campagne présidentielle en faveur de la création de nouveaux outils de régulation économique pour rééquilibrer les pouvoirs entre consommateurs et professionnels". La mesure phare de ce texte multiple est donc la possibilité, pour des consommateurs s'estimant lésés, d'intenter des actions de groupe pour demander réparation des préjudices subis. Sont pour le moment exclus du champ de l'action de groupe la santé et l'environnement, deux domaines qui devraient être prochainement élargis à cette procédure judiciaire, comme le gouvernement s'y est engagé. Il y aura une procédure accélérée pour les contentieux les plus simples, les consommateurs lésés se voyant alors indemnisés "sans avoir à accomplir la moindre démarche". Les consommateurs pourront également résilier plus facilement leurs contrats d'assurance, y compris les "petites" assurances (portables, appareils électroménagers, etc.) à tout moment, après une première année d'engagement. Afin de lutter contre le surendettement, les députés ont opté pour la création d'un registre national du crédit à la consommation destiné à responsabiliser les prêteurs et à éviter "le crédit de trop". Pour donner un peu d'oxygène aux personnes surendettées, il a aussi été décidé que les plans conventionnels de redressement passeraient de huit à cinq ans. Parmi les multiples autres mesures, la création d'un logo obligatoire "fait maison" dans les restaurants pour les plats cuisinés sur place à partir de produits bruts, ceci afin de faire mieux reconnaître les professionnels de la restauration. Le texte sera examiné en séance publique dès le 15 septembre.//

    Audition (305 vidéos)
    Avant d'examiner en commission le 23 juillet prochain, le projet de loi sur la consommation, dont la mesure phare est d'autoriser l'action de groupe pour des consommateurs s'estimant lésés, les sénateurs ont entendu mardi Benoît Hamon, le ministre chargé de l'ESS. A l'Assemblée, le texte a été voté par 326 voix contre 182. A l'issue de la séance, Benoît Hamon, s'est réjoui que ce vote "consacre l'engagement pris auprès des Français pendant la campagne présidentielle en faveur de la création de nouveaux outils de régulation économique pour rééquilibrer les pouvoirs entre consommateurs et professionnels". La mesure phare de ce texte multiple est donc la possibilité, pour des consommateurs s'estimant lésés, d'intenter des actions de groupe pour demander réparation des préjudices subis. Sont pour le moment exclus du champ de l'action de groupe la santé et l'environnement, deux domaines qui devraient être prochainement élargis à cette procédure judiciaire, comme le gouvernement s'y est engagé. Il y aura une procédure accélérée pour les contentieux les plus simples, les consommateurs lésés se voyant alors indemnisés "sans avoir à accomplir la moindre démarche". Les consommateurs pourront également résilier plus facilement leurs contrats d'assurance, y compris les "petites" assurances (portables, appareils électroménagers, etc.) à tout moment, après une première année d'engagement. Afin de lutter contre le surendettement, les députés ont opté pour la création d'un registre national du crédit à la consommation destiné à responsabiliser les prêteurs et à éviter "le crédit de trop". Pour donner un peu d'oxygène aux personnes surendettées, il a aussi été décidé que les plans conventionnels de redressement passeraient de huit à cinq ans. Parmi les multiples autres mesures, la création d'un logo obligatoire "fait maison" dans les restaurants pour les plats cuisinés sur place à partir de produits bruts, ceci afin de faire mieux reconnaître les professionnels de la restauration. Le texte sera examiné en séance publique dès le 15 septembre.//

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Audition

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      Le magazine de la santé

      Émission du mercredi 17 octobre 2018

      Voir en replay sur France 5
      Grâce à Marina Carrère d'Encausse, au Dr Philippe Charlier, au Dr Régis Boxelé et au Dr Fabien Doguet, la santé n'est plus un sujet tabou. Nos médecins abordent en direct, du lundi au vendredi, avec précision et souvent avec humour, la santé qui est un sujet de préoccupation majeur des français. Ils décryptent l'actualité santé, toujours très riche.   ►LES INVITÉS L'invité du journal répondra aux questions de Régis Boxelé et de Philippe Charlier concernant de l'amiante dans les établissements scolaires.   • Gwenaël Roussarie, professeur d'histoire-géographie et président association Urgence Santé Brassens      L'invitée du journous parlera de son ouvrage « Pour que ma joie demeure ». Quand la maladie bouleverse la famille.   • Marie Perez, professeur de philosophie     ► LES CHRONIQUES   Aujourd'hui dans le Magazine de la santé, les chroniques seront les suivantes :   • Seniors : c'est le pied ! , avec le Pr Françoise Forette, médecin interniste gériatre    • Croquer la vie après une greffe de cœur, par Alexandra Combe   • Nordine bombe le torse !, avec Nordine Attab, coach sportif     ► IN VIVO   La série In Vivo plonge le téléspectateur dans le quotidien des professionnels de la médecine et de leurs patients, tel un révélateur de la société, de ses progrès, de ses difficultés, tensions et évolutions. Chaque reportage raconte des histoires d'hommes et de femmes de conviction, c'est un véritable feuilleton du réel.  Cette semaine dans In Vivo nous partons direction Tours pour découvrir le nouveau service de réanimation néonatale de l’hôpital. Il a été installé dans un bâtiment flambant neuf, à quelques dizaines de mètres de la maternité pour que les mères hospitalisées ne soient jamais loin de leurs bébés. Accouchements difficiles, prématurés, jumeaux. Ici, les équipes font tout pour favoriser la construction du lien parent-enfant même quand la prise en charge médicale est lourde   • Sauver des nouveau-nés fragiles   ► SITES WEB​​​​​​​​​​​​​:​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​   • Facebook.com/Le magazine de la santé   • Youtube.com/allodocteur          • Manger bouger Programme national nutrition santé     ► LIVRE :      • « Pour que ma joie demeure »Marie Perez Ed. Kero, septembre 2018  
    • Magazine

      Les Grandes Gueules: débat, société, diversité

      17 octobre Partie 3

      Voir en replay sur Numéro 23
      Autour d’Alain Marschall et d’Olivier Truchot, la bande des grandes gueules accueille tout au long de l’année des nouveaux intervenants représentatifs de la diversité de la société française et aborde sans tabou tous les sujets de société qui font l’actualité.
    • Magazine

      Les Grandes Gueules: débat, société, diversité

      17 octobre Partie 1

      Voir en replay sur Numéro 23
      Autour d’Alain Marschall et d’Olivier Truchot, la bande des grandes gueules accueille tout au long de l’année des nouveaux intervenants représentatifs de la diversité de la société française et aborde sans tabou tous les sujets de société qui font l’actualité.
    //Google Tag Manager