Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 12-02-16 à 00:20 Durée : 1h
  • moyen (4 votes) Note : 2.3/5 | 1 144 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Résumé

    Accaparée depuis trop longtemps par les travaux de rénovation de sa maison, Marie-Hélène, 47 ans, n'est plus la femme élégante qu'elle était. Après quatorze ans de laisser-aller, elle désire retrouver une allure féminine et quitter ses habits de chantier, devenus une seconde peau. Cristina va devoir remonter ses manches pour l'aider à perdre ses mauvaises habitudes. Depuis dix ans, Mathieu, 31 ans, arbore de longues tresses africaines. Son look, très décontracté, est malheureusement incompatible avec son projet de futur entrepreneur. S'il se dit prêt à tout changer, Mathieu ne sait pas quel style adopter. Cristina sait exactement comment faire de lui un trentenaire distingué.

    Nouveau look pour une nouvelle vie (58 vidéos)
    Accaparée depuis trop longtemps par les travaux de rénovation de sa maison, Marie-Hélène, 47 ans, n'est plus la femme élégante qu'elle était. Après quatorze ans de laisser-aller, elle désire retrouver une allure féminine et quitter ses habits de chantier, devenus une seconde peau. Cristina va devoir remonter ses manches pour l'aider à perdre ses mauvaises habitudes. Depuis dix ans, Mathieu, 31 ans, arbore de longues tresses africaines. Son look, très décontracté, est malheureusement incompatible avec son projet de futur entrepreneur. S'il se dit prêt à tout changer, Mathieu ne sait pas quel style adopter. Cristina sait exactement comment faire de lui un trentenaire distingué.

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.
    • Par Emy, le 23-02-2016

      Franchement je trouve ca toujours bluffant le avant-après! Dans ce cas, ca donne envie d’aller faire un tour a Nantes! ;-)

    Les derniers programmes Nouveau look pour une nouvelle vie

    • Divertissement

      Nouveau look pour une nouvelle vie

      Spéciale soeurs : Delphine et Géraldine

      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Delphine et Géraldine comptent sur Cristina Cordula pour les aider à trouver le look qui correspond à l'âge de chacune. À 45 et 40 ans, ces deux sœurs, qui semblent être tombées dans une faille spatio-temporelle vestimentaire, en ont bien besoin ! Tous les jours, Delphine, l'aînée, enfile un costume et une chemise blanche. Une tenue stricte qui, selon elle, lui permet d'éviter les fautes de goût mais qui fait dire à son entourage, y compris sa sœur, qu'elle s'habille comme une mémère ! Pour Géraldine, c'est tout le contraire ! Jean, tee-shirt, baskets, elle ne quitte jamais sa tenue d'éternelle ado ! Pourtant, à 40 ans, il est temps pour cette maman d'adopter une vraie allure de femme. Ce décalage vestimentaire est si important que les deux sœurs sont prises pour une mère et sa fille alors qu'elles n'ont que 5 ans d'écart ! Un quiproquo devenu de plus en plus insupportable pour Delphine et Géraldine... Aidée par ses équipes de professionnels de la beauté, Cristina Cordula ne disposera que d'une semaine pour relever ce défi. Delphine prendra-t-elle conscience que son style strict la fait paraître plus âgée qu'elle ne l'est ? Géraldine se résoudra-t-elle à abandonner son look ado ? Comment Delphine et Géraldine réagiront-elles en découvrant le changement de look de l'une et l'autre ? Une découverte qui promet beaucoup d'émotions pour ces sœurs très unies depuis leur plus jeune âge !

    Les derniers programmes Divertissement mis en ligne

    • Divertissement

      Sur les routes les plus meurtrières du monde

      Documentaire

      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans le monde, la route tue chaque année 1,3 million de personnes et en blesse près de 50 millions. Parmi les pays où les routes sont les plus meurtrières, il y a la République Dominicaine. Derrière l'image de carte postale, avec ses plages de sable blanc, ses eaux turquoises et ses hôtels de luxe, cette petite île des Caraïbes (10 millions d'habitants) ne cesse de compter ses victimes d'accidents de la route : plus de 3 000 morts par an. C'est proportionnellement six fois plus qu'en France. Premier problème, les deux-roues, impliqués dans 65 % des accidents. Personne ne porte de casque, alors que c'est théoriquement obligatoire. Le code de la route n'est quasiment jamais respecté. Résultat, les accidents se multiplient, et ils sont souvent très graves. Le week-end, notamment à cause d'une consommation massive d'alcool, les hôpitaux publics sont débordés. Déjà mal équipés, ils ont du mal à prendre en charge tous les blessés de la route. De son côté, la police semble impuissante. Et la corruption n'arrange rien. Nombreux sont en effet les agents de la circulation soupçonnés de fermer les yeux contre quelques billets. Pour conduire en République Dominicaine, il est même possible d'acheter un faux permis en moins d'une heure pour à peine 70 euros. À l'autre bout du monde, la Tunisie est le mauvais élève du Maghreb. Pourtant, la situation est en train de changer, surtout depuis que la ceinture de sécurité est devenue obligatoire (avril 2017). Un pas de géant pour ce pays car depuis la chute de l'ancien dictateur Ben Ali (2011), la sécurité routière n'était pas une priorité pour le gouvernement. Désormais, le nombre de morts et de blessés sur les routes est en forte diminution, mais certains axes restent très problématiques, comme l'A1, qui relie Tunis à Hammamet. Sur cette autoroute, la vitesse est la première cause de mortalité. Pour la police de la route, c'est désormais tolérance zéro. Les week-end les plus chargés, les agents se relaient du matin au soir pour faire la chasse aux chauffards. Sur le continent africain, le Mozambique est l'un des pays les plus touchés. Principales causes : l'état déplorable des routes, la vétusté des véhicules, l'absence de réglementations et de ralentisseurs. La majorité des victimes ont entre 18 et 24 ans. Mais l'hécatombe concerne surtout les piétons. 56% des morts sur les routes sont des piétons. Parmi eux, les enfants qui vont à pieds à l'école.
    • Divertissement

      Jungle, cocaïne et révolution en colombie : au cœu

      Documentaire

      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      260 000 morts, 45 000 disparus, 8 millions de déplacés. Le conflit qui déchire la Colombie est l'un des plus sanglants et les plus destructeurs de la planète. C'est aussi l'un des plus anciens. Déjà plus d'un demi-siècle de combats entre les FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie), une guérilla marxiste-léniniste qui a pris les armes en 1964, et l'armée colombienne. Terroristes pour les uns, révolutionnaires pour les autres, les FARC sont prêts à tout pour financer leur guerre : kidnappings (des milliers d'otages retenus prisonniers dans la jungle, dont Ingrid Betancourt, libérée en 2008 après six ans et demi de captivité), vols et trafic de drogue. Cachés dans la forêt et les montagnes, les 35 000 combattants des FARC multiplient les attaques contre l'état. Ils harcèlent les troupes régulières, terrorisent le pouvoir, les populations locales et les grands propriétaires terriens. Pour se défendre, ces derniers ont créé des milices privées de plusieurs milliers d'hommes (les « fameux » escadrons de la mort). Mais cette époque est aujourd'hui révolue. Le 26 juin 2016, contre toute attente, le président colombien, Juan Manuel Santos et le leader des FARC, « Timochenko », ont signé un cessez-le-feu. Depuis, les FARC ont rendu les armes et se sont constitués en parti politique… avec les mêmes initiales (Force Alternative Révolutionnaire Alternative). Un millier de combattants ont pourtant refusé de se soumettre au traité de paix, continuant l'extorsion et le trafic de drogue. Pour la première fois, nous avons eu l'autorisation de filmer, au cœur de la jungle, les derniers jours d'un camp des FARC et de partager le quotidien de ses combattants. C'est l'un des bataillons d'élite de la guérilla, celui qui détenait les otages les plus monnayables, comme Ingrid Betancourt. Entraînements, propagande, opérations militaires sur le terrain, production et trafic de cocaïne, notre équipe a eu accès à tout. Les combattants, hommes et femmes (40% de guerilleras), se sont laissés filmer dans leur intimité et ont accepté de répondre librement à nos questions. Nous avons aussi rencontré certaines de leurs victimes, d'anciens otages, détenus pendant des années dans des conditions inhumaines, enchaînés au fond de la jungle. Leurs confessions sont bouleversantes. Nous avons enfin filmé le retour à la civilisation de combattants, qui n'ont connu que la guerre et les camps. Ont-ils une chance se réadapter à la société ? Guerre en Colombie : derniers jours avec les FARC, un document exceptionnel sur l'un des conflits les plus meurtriers de notre époque.
    • Divertissement

      L'Equipe du soir

      Mendy au top pour le Mondial, vous y croyez ?

      Voir en replay sur L'Equipe
      Olivier Ménard .et les journalistes de l'Equipe reviennent sur l'actualité du foot et du sport de la journée.