Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • 13h15 en replay (11 vidéos)

    A propos de 13h15

    13h15 est un magazine du week-end présenté par Laurent Delahousse après le journal télévisé de France 2. Il permet de faire un gros plan sur divers sujets d'actualité : politique, justice, voyage, société.

    • Magazine

      13h15

      «14-18 : Mauvais rêve» : Sous la pluie de feu

      aucun (0 vote) Votre vote

      André Pézard, Hermann Hoppe, August Schmitz et Friedrich Von Hullesheim ont laissé derrière eux des écrits évoquant la bataille de Vauquois qui a opposé Français et Allemands entre 1914 et 1918 près de Verdun. Les dessins de Maël, auteur de la bande dessinée «Notre mère la guerre», illustrent ce reportage.

      Lire la suite 13h15 (12 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      André Pézard, Hermann Hoppe, August Schmitz et Friedrich Von Hullesheim ont laissé derrière eux des écrits évoquant la bataille de Vauquois qui a opposé Français et Allemands entre 1914 et 1918 près de Verdun. Les dessins de Maël, auteur de la bande dessinée «Notre mère la guerre», illustrent ce reportage.
    • Magazine

      13h15

      Sébastien, fort comme un Leboeuf

      aucun (0 vote) Votre vote

      Dans la famille Leboeuf, on est boucher de père en fils depuis 1970. Sébastien, le deuxième de la fratrie, vend sa viande sur les marchés autour de Bourges. A 48 ans, il s'est lancé un défi : devenir Meilleur Ouvrier de France. Depuis deux ans, il s'entraîne sans relâche.

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Dans la famille Leboeuf, on est boucher de père en fils depuis 1970. Sébastien, le deuxième de la fratrie, vend sa viande sur les marchés autour de Bourges. A 48 ans, il s'est lancé un défi : devenir Meilleur Ouvrier de France. Depuis deux ans, il s'entraîne sans relâche.
    • Magazine

      13h15

      Ne te fais pas de chagrin

      aucun (0 vote) Votre vote

      Dans notre nouvelle série «  mauvais rêve » consacrée à 14-18, « 13.15 Le Dimanche » vous raconte l’histoire d’une chanson, une valse maudite, « la chanson de Craonne ».    Au Printemps 1917, elle racontait le destin de ceux qui refusaient de monter au front, ceux qu’on appellera par la suite « les mutins »… Au Chemin des Dames, ils furent près de 60 000 ! Ils ne supportaient plus l’absurdité des batailles...  Nombre d’entre eux seront fusillés pour l’exemple, d’autres déportés ou emprisonnés, leurs noms seront effacés jusque sur le marbre des monuments aux morts. Quelques-uns de leurs écrits subsistent pourtant et pour faire revivre la mémoire du caporal Truton, de Joseph Dauphin ou de François Brugière, nous avons fait appel aux dessins de Cédric Babouche, dessinateur du « Chant du Cygne », récit de voyage d’un groupe de mutins.   Un film de Romain Potocki, Cedric Babouche, Eric Chevalier, Séverine Gustin, Jean-Pierre Briat 

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      Dans notre nouvelle série «  mauvais rêve » consacrée à 14-18, « 13.15 Le Dimanche » vous raconte l’histoire d’une chanson, une valse maudite, « la chanson de Craonne ».    Au Printemps 1917, elle racontait le destin de ceux qui refusaient de monter au front, ceux qu’on appellera par la suite « les mutins »… Au Chemin des Dames, ils furent près de 60 000 ! Ils ne supportaient plus l’absurdité des batailles...  Nombre d’entre eux seront fusillés pour l’exemple, d’autres déportés ou emprisonnés, leurs noms seront effacés jusque sur le marbre des monuments aux morts. Quelques-uns de leurs écrits subsistent pourtant et pour faire revivre la mémoire du caporal Truton, de Joseph Dauphin ou de François Brugière, nous avons fait appel aux dessins de Cédric Babouche, dessinateur du « Chant du Cygne », récit de voyage d’un groupe de mutins.   Un film de Romain Potocki, Cedric Babouche, Eric Chevalier, Séverine Gustin, Jean-Pierre Briat 
    • Magazine

      13h15

      Quand la Bise fut vendue

      aucun (0 vote) Votre vote

      Lundi dernier, Jean Sulpice a été sacré « cuisinier de l’année » par le prestigieux guide Gault et Millau. A 39 ans, tout sourit à ce chef doublement étoilé, ancien élève de Marc Veyrat.Il y a six mois, Jean Sulpice a réalisé son rêve : racheter la célèbre auberge du Père Bise sur les bords du lac d’Annecy. Le jeune chef souhaitait donner une nouvelle jeunesse à cette institution centenaire qui a vu passer les plus grandes personnalités : Brigitte Bardot, Richard Nixon ou encore la reine d’Angleterre. Nous l’avons suivi avec sa femme Magali dans les semaines qui ont précédé l’inauguration, entre stress et excitation…   Un document signé Peggy Leroy, Nicolas Ducros et Mathilde Rougeron 

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Lundi dernier, Jean Sulpice a été sacré « cuisinier de l’année » par le prestigieux guide Gault et Millau. A 39 ans, tout sourit à ce chef doublement étoilé, ancien élève de Marc Veyrat.Il y a six mois, Jean Sulpice a réalisé son rêve : racheter la célèbre auberge du Père Bise sur les bords du lac d’Annecy. Le jeune chef souhaitait donner une nouvelle jeunesse à cette institution centenaire qui a vu passer les plus grandes personnalités : Brigitte Bardot, Richard Nixon ou encore la reine d’Angleterre. Nous l’avons suivi avec sa femme Magali dans les semaines qui ont précédé l’inauguration, entre stress et excitation…   Un document signé Peggy Leroy, Nicolas Ducros et Mathilde Rougeron 
    • Magazine

      13h15

      La quête d'un père

      aucun (0 vote) Votre vote

      Pendant deux ans, Claude Girard a enquêté sur la disparition de sa fille Nathalie, survenue en décembre 1997. Pour la première fois, il évoque les détails de sa quête.

      Lire la suite 13h15 (12 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      Pendant deux ans, Claude Girard a enquêté sur la disparition de sa fille Nathalie, survenue en décembre 1997. Pour la première fois, il évoque les détails de sa quête.
    • Magazine

      13h15

      La relève de Chantal

      aucun (0 vote) Votre vote

      En janvier 2017, Chantal, la gérante de l'unique épicerie de Moustey, a pris sa retraite. Neuf mois plus tard, retour dans ce petit village des Landes.

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      En janvier 2017, Chantal, la gérante de l'unique épicerie de Moustey, a pris sa retraite. Neuf mois plus tard, retour dans ce petit village des Landes.
    • Magazine

      13h15

      Perpignan, le tueur aux deux visages

      aucun (0 vote) Votre vote

      « Perpignan, le tueur aux deux visages », un document de Sarah Oultaf, Guillaume Salasca, Christophe Barreyre et Florence Helleux.   Nous sommes à Perpignan, en 1997. Une jeune femme, Moktaria, est retrouvée assassinée dans des conditions particulièrement choquantes. José Belmonte et Jean-Claude Génis, des policiers comme les autres de la Police Judiciaire de Perpignan, se retrouvent alors propulsés au cœur de l'une des affaires criminelles les plus marquantes de la fin du XXème siècle. Ils arrêtent un premier suspect mais d’autres jeunes femmes disparaissent. Quatre jeunes femmes brunes, jeunes, jolies... L’affaire prend une ampleur nationale, à une époque où le terme de « tueur en série », alors en vogue aux Etats-Unis, fait son entrée en France. Il faudra près de 20 ans pour que l'enquête lève en partie le voile sur le mystère du tueur de la gare. En partie seulement...   Un document signé Pauline Dordilly, Henri Desaunay et Anthony Santoro.   Lorsqu’on est enquêteur, on tombe parfois sur une enquête qui marque à vie. Parce qu’elle dure des années, parce que les crimes sont particuliers, elle vous implique plus que les autres…   Dans notre nouvelle collection de documentaires, « Traque », nous allons vous raconter des enquêtes extraordinaires, avec ceux qui les ont menées. Parmi elles, la traque du « tueur au visage grêlé »...   Depuis 30 ans, cet homme a été vu par des témoins sur les lieux de plusieurs crimes. Il serait responsable notamment de la mort de la petite Cécile Bloch, 11 ans, de l’assassinat d’un couple et peut-être d’autres agressions…   Longtemps, les policiers n’ont eu pour principal indice qu’un portrait-robot… Jean-Louis Huesca, Bernard Pasqualini et Alain Vasquez, des policiers de la brigade criminelle du 36, nous ont raconté leurs progrès mais aussi leurs doutes et leurs angoisses devant l’un des mystères les plus obsédants qui soit.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      « Perpignan, le tueur aux deux visages », un document de Sarah Oultaf, Guillaume Salasca, Christophe Barreyre et Florence Helleux.   Nous sommes à Perpignan, en 1997. Une jeune femme, Moktaria, est retrouvée assassinée dans des conditions particulièrement choquantes. José Belmonte et Jean-Claude Génis, des policiers comme les autres de la Police Judiciaire de Perpignan, se retrouvent alors propulsés au cœur de l'une des affaires criminelles les plus marquantes de la fin du XXème siècle. Ils arrêtent un premier suspect mais d’autres jeunes femmes disparaissent. Quatre jeunes femmes brunes, jeunes, jolies... L’affaire prend une ampleur nationale, à une époque où le terme de « tueur en série », alors en vogue aux Etats-Unis, fait son entrée en France. Il faudra près de 20 ans pour que l'enquête lève en partie le voile sur le mystère du tueur de la gare. En partie seulement...   Un document signé Pauline Dordilly, Henri Desaunay et Anthony Santoro.   Lorsqu’on est enquêteur, on tombe parfois sur une enquête qui marque à vie. Parce qu’elle dure des années, parce que les crimes sont particuliers, elle vous implique plus que les autres…   Dans notre nouvelle collection de documentaires, « Traque », nous allons vous raconter des enquêtes extraordinaires, avec ceux qui les ont menées. Parmi elles, la traque du « tueur au visage grêlé »...   Depuis 30 ans, cet homme a été vu par des témoins sur les lieux de plusieurs crimes. Il serait responsable notamment de la mort de la petite Cécile Bloch, 11 ans, de l’assassinat d’un couple et peut-être d’autres agressions…   Longtemps, les policiers n’ont eu pour principal indice qu’un portrait-robot… Jean-Louis Huesca, Bernard Pasqualini et Alain Vasquez, des policiers de la brigade criminelle du 36, nous ont raconté leurs progrès mais aussi leurs doutes et leurs angoisses devant l’un des mystères les plus obsédants qui soit.
    • Magazine

      13h15

      La vie buissonnière

      aucun (0 vote) Votre vote

      « La vie buissonnière », un reportage de Florence Helleux, Maxime Souville et Bérengère Lafont.   Tout quitter, partir à l'aventure, c’est un rêve que l’on fait souvent, sans jamais oser franchir le pas.   Vianney lui, l’a fait. Un homme, une charrette de 70kg de bagages, 5000 km à pied, en ne se nourrissant quasiment que de cueillette. Comme au temps pas si éloigné à l'échelle de l'humanité, des chasseurs cueilleurs. C'est cette expérience qu'est en train de vivre Vianney, 41 ans, guide nature de métier, pour prouver qu'il est possible de manger, mieux, et sans argent, grâce à la nature à l'état sauvage. Une nature que l’on retrouve même en ville.   Fin connaisseur des plantes, Vianney veut que les hommes renouent avec ces savoirs ancestraux. Il a décidé de partir sur les routes, de la baie de Somme où il habite, au sud de l'Espagne. Dans sa charrette, le strict minimum pour survivre dans la nature dans laquelle il va puiser de quoi manger et dormir pendant huit mois. Un voyage en quasi autonomie, une épreuve de dépassement de soi et un but : nous permettre d'ouvrir les yeux sur la nourriture disponible et gratuite qui nous entoure.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      « La vie buissonnière », un reportage de Florence Helleux, Maxime Souville et Bérengère Lafont.   Tout quitter, partir à l'aventure, c’est un rêve que l’on fait souvent, sans jamais oser franchir le pas.   Vianney lui, l’a fait. Un homme, une charrette de 70kg de bagages, 5000 km à pied, en ne se nourrissant quasiment que de cueillette. Comme au temps pas si éloigné à l'échelle de l'humanité, des chasseurs cueilleurs. C'est cette expérience qu'est en train de vivre Vianney, 41 ans, guide nature de métier, pour prouver qu'il est possible de manger, mieux, et sans argent, grâce à la nature à l'état sauvage. Une nature que l’on retrouve même en ville.   Fin connaisseur des plantes, Vianney veut que les hommes renouent avec ces savoirs ancestraux. Il a décidé de partir sur les routes, de la baie de Somme où il habite, au sud de l'Espagne. Dans sa charrette, le strict minimum pour survivre dans la nature dans laquelle il va puiser de quoi manger et dormir pendant huit mois. Un voyage en quasi autonomie, une épreuve de dépassement de soi et un but : nous permettre d'ouvrir les yeux sur la nourriture disponible et gratuite qui nous entoure.
    • Magazine

      13h15

      L'homme au visage grêlé

      aucun (0 vote) Votre vote

      « L'homme au visage grêlé », un document signé Pauline Dordilly, Henri Desaunay et Anthony Santoro.   Lorsqu’on est enquêteur, on tombe parfois sur une enquête qui marque à vie. Parce qu’elle dure des années, parce que les crimes sont particuliers, elle vous implique plus que les autres… Dans notre nouvelle collection de documentaires, « Traque », nous allons vous raconter des enquêtes extraordinaires, avec ceux qui les ont menées. Parmi elles, la traque du « tueur au visage grêlé »... Depuis 30 ans, cet homme a été vu par des témoins sur les lieux de plusieurs crimes. Il serait responsable notamment de la mort de la petite Cécile Bloch, 11 ans, de l’assassinat d’un couple et peut-être d’autres agressions… Longtemps, les policiers n’ont eu pour principal indice qu’un portrait-robot…Jean-Louis Huesca, Bernard Pasqualini et Alain Vasquez, des policiers de la brigade criminelle du 36, nous ont raconté leurs progrès mais aussi leurs doutes et leurs angoisses devant l’un des mystères les plus obsédants qui soit.

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      « L'homme au visage grêlé », un document signé Pauline Dordilly, Henri Desaunay et Anthony Santoro.   Lorsqu’on est enquêteur, on tombe parfois sur une enquête qui marque à vie. Parce qu’elle dure des années, parce que les crimes sont particuliers, elle vous implique plus que les autres… Dans notre nouvelle collection de documentaires, « Traque », nous allons vous raconter des enquêtes extraordinaires, avec ceux qui les ont menées. Parmi elles, la traque du « tueur au visage grêlé »... Depuis 30 ans, cet homme a été vu par des témoins sur les lieux de plusieurs crimes. Il serait responsable notamment de la mort de la petite Cécile Bloch, 11 ans, de l’assassinat d’un couple et peut-être d’autres agressions… Longtemps, les policiers n’ont eu pour principal indice qu’un portrait-robot…Jean-Louis Huesca, Bernard Pasqualini et Alain Vasquez, des policiers de la brigade criminelle du 36, nous ont raconté leurs progrès mais aussi leurs doutes et leurs angoisses devant l’un des mystères les plus obsédants qui soit.
    • Magazine

      13h15

      Kindy : des destins sur le fil

      moyen (5 votes) Votre vote

      Gros plan sur la lutte menée par les salariés de Kindy, une marque de chaussettes créée en 1966. Aujourd'hui le groupe est au bord du gouffre et risque d'emporter avec lui ses 110 salariés, qui pour la plupart sont là depuis plus de trente ans.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      Gros plan sur la lutte menée par les salariés de Kindy, une marque de chaussettes créée en 1966. Aujourd'hui le groupe est au bord du gouffre et risque d'emporter avec lui ses 110 salariés, qui pour la plupart sont là depuis plus de trente ans.
    • Magazine

      13h15 le dimanche

      Vieilles Canailles

      bien (17 votes) Votre vote

      Les Vieilles Canailles repartent pour une tournée de 17 concerts, un périple du souvenir, celui du temps où ces chanteurs rêvaient d'être les Presley français. Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell se connaissent depuis, en effet, l'adolescence. Jean-Pierre Guerlin, qui pour la première fois a enregistré Johnny sur le dictaphone de son père en 1958, témoigne.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      Les Vieilles Canailles repartent pour une tournée de 17 concerts, un périple du souvenir, celui du temps où ces chanteurs rêvaient d'être les Presley français. Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell se connaissent depuis, en effet, l'adolescence. Jean-Pierre Guerlin, qui pour la première fois a enregistré Johnny sur le dictaphone de son père en 1958, témoigne.

    Audiences replay du 19-11