Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • 13h15 en replay (10 vidéos)

    A propos de 13h15

    13h15 est un magazine du week-end présenté par Laurent Delahousse après le journal télévisé de France 2. Il permet de faire un gros plan sur divers sujets d'actualité : politique, justice, voyage, société.

    • Divertissement

      13h15

      French diplomacy

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Président de la République explique sa diplomatie lors de ses différents voyages officiels. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen proposent leur propre vision des affaires internationales.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Le Président de la République explique sa diplomatie lors de ses différents voyages officiels. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen proposent leur propre vision des affaires internationales.
    • Divertissement

      13h15

      Chasseurs de trésors

      aucun (0 vote) Votre vote

      Commissaires-priseurs depuis plusieurs générations en Touraine, Philipe et son fils, Aymeric Rouillac, sillonnent la France à la recherche de trésors cachés en vue d'une prestigieuse vente aux enchères.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Commissaires-priseurs depuis plusieurs générations en Touraine, Philipe et son fils, Aymeric Rouillac, sillonnent la France à la recherche de trésors cachés en vue d'une prestigieuse vente aux enchères.
    • Magazine

      13h15

      L'idole des gens

      aucun (0 vote) Votre vote

      Johnny aurait eu 75 ans ce vendredi 15 juin. A la Madeleine, une messe spéciale a été dite pour lui, comme tous les mois depuis sa mort. Le prêtre n’avait jamais vu une telle ferveur. Les salles de cinéma qui ont projeté jeudi son concert à l’Olympia en 2000 ont affiché complet en quelques heures, preuve que les fans de Johnny n’arrivent pas à l’oublier.  Mais ceux qui se sentent orphelins depuis le 5 décembre dernier forment un public plus vaste que celui qui l’a suivi de concerts en concerts. La France de Johnny a tous les âges. De générations en générations, le virus s’est transmis, dans les moments durs ou ceux plus joyeux, il y avait toujours un de ses succès en toile de fond. On peut retracer un demi-siècle de l’histoire de France rien qu’en écoutant ses chansons. Il a été rock, yéyé, hippie, motard, amoureux transi. Il a traversé les modes et chaque fois le public l’a suivi. Enfin presque, car il a eu ses coups durs, ses échecs, comme tous les artistes, mais à chaque retour il a élargi son audience. Le 9 décembre dernier lors de l’hommage au chanteur disparu, chacun a découvert les visages multiples de cette France Hallyday. Cinq mois après, nous avons retrouvé Jean-Luc, qui travaille à Rungis, et Christian qui s’occupe d’enfants. Ils nous racontent leur Johnny. Jean-Pierre Raffarin, Philippe Labro et François Jouffa tentent d’expliquer comment un tel phénomène a pu durer aussi longtemps et résister à toutes les modes.      Un document de Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Anne Cohen

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      Johnny aurait eu 75 ans ce vendredi 15 juin. A la Madeleine, une messe spéciale a été dite pour lui, comme tous les mois depuis sa mort. Le prêtre n’avait jamais vu une telle ferveur. Les salles de cinéma qui ont projeté jeudi son concert à l’Olympia en 2000 ont affiché complet en quelques heures, preuve que les fans de Johnny n’arrivent pas à l’oublier.  Mais ceux qui se sentent orphelins depuis le 5 décembre dernier forment un public plus vaste que celui qui l’a suivi de concerts en concerts. La France de Johnny a tous les âges. De générations en générations, le virus s’est transmis, dans les moments durs ou ceux plus joyeux, il y avait toujours un de ses succès en toile de fond. On peut retracer un demi-siècle de l’histoire de France rien qu’en écoutant ses chansons. Il a été rock, yéyé, hippie, motard, amoureux transi. Il a traversé les modes et chaque fois le public l’a suivi. Enfin presque, car il a eu ses coups durs, ses échecs, comme tous les artistes, mais à chaque retour il a élargi son audience. Le 9 décembre dernier lors de l’hommage au chanteur disparu, chacun a découvert les visages multiples de cette France Hallyday. Cinq mois après, nous avons retrouvé Jean-Luc, qui travaille à Rungis, et Christian qui s’occupe d’enfants. Ils nous racontent leur Johnny. Jean-Pierre Raffarin, Philippe Labro et François Jouffa tentent d’expliquer comment un tel phénomène a pu durer aussi longtemps et résister à toutes les modes.      Un document de Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Anne Cohen
    • Magazine

      13h15

      NTM : la jeunesse dans les yeux

      aucun (0 vote) Votre vote

      Dans la série « la France de... », plongée dans les années 90 avec le groupe NTM. Un acronyme sulfureux... Joey Starr et Kool Shen, pionniers du rap en France, ont été les haut-parleurs d'une jeunesse : celle des banlieues, puis de toute une génération. Avec des textes incisifs, parfois violents, ils ont été au cœur de l’actualité et ont même créé la polémique. Trop virulents pour certains, chroniqueurs de la société pour d'autres, l'équipe de 13h15 retrace les moments marquants des années 90 à travers leurs chansons.  Dans ces années-là, la « culture de cité » fait son apparition. Avec elle, une certaine agitation sociale : les émeutes de Vaulx-en-Velin, les manifestations étudiantes contre le CIP (Contrat d'Insertion Professionnel) et les premières élections de maires FN.    Un sujet de Morgane Courjeon, Joseph Haley et Matthieu Parmentier

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Dans la série « la France de... », plongée dans les années 90 avec le groupe NTM. Un acronyme sulfureux... Joey Starr et Kool Shen, pionniers du rap en France, ont été les haut-parleurs d'une jeunesse : celle des banlieues, puis de toute une génération. Avec des textes incisifs, parfois violents, ils ont été au cœur de l’actualité et ont même créé la polémique. Trop virulents pour certains, chroniqueurs de la société pour d'autres, l'équipe de 13h15 retrace les moments marquants des années 90 à travers leurs chansons.  Dans ces années-là, la « culture de cité » fait son apparition. Avec elle, une certaine agitation sociale : les émeutes de Vaulx-en-Velin, les manifestations étudiantes contre le CIP (Contrat d'Insertion Professionnel) et les premières élections de maires FN.    Un sujet de Morgane Courjeon, Joseph Haley et Matthieu Parmentier
    • Divertissement

      13h15

      Sabrina Krief : un cri d'alarme pour les grands singes

      aucun (0 vote) Votre vote

      D’ici 30 ans, si rien n’est fait, les plus proches cousins de l’homme pourraient bien disparaître. En cause, la déforestation et les nombreux trafics dont ils sont victimes… Sabrina Krief, spécialiste française des chimpanzés refuse de baisser les bras devant ce terrible constat. Entourée de personnalités comme Nathalie Baye, Laurence Parisot ou le chocolatier Patrick Roger, elle a lancé un appel pour que la France s’engage à sauver les grands singes de l’extinction. Comme Dian Fossey et Jane Goodall avant elle, la primatologue leur consacre sa vie, épaulée par son mari photographe, Jean-Michel. Depuis plus de 10 ans elle suit en Ouganda une communauté de chimpanzés devenue sa deuxième famille. L’enquête dans laquelle nous la suivons pourrait bien mettre à jour une autre menace qui pèse sur ses protégés : les pesticides. Pour cette infatigable défenseuse des chimpanzés, préserver les grands singes et leur habitat, c’est aussi sauver la planète.   Un portrait signé Violaine Vermot Gaud, Patrice Brugère et Fanny Martino 

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      D’ici 30 ans, si rien n’est fait, les plus proches cousins de l’homme pourraient bien disparaître. En cause, la déforestation et les nombreux trafics dont ils sont victimes… Sabrina Krief, spécialiste française des chimpanzés refuse de baisser les bras devant ce terrible constat. Entourée de personnalités comme Nathalie Baye, Laurence Parisot ou le chocolatier Patrick Roger, elle a lancé un appel pour que la France s’engage à sauver les grands singes de l’extinction. Comme Dian Fossey et Jane Goodall avant elle, la primatologue leur consacre sa vie, épaulée par son mari photographe, Jean-Michel. Depuis plus de 10 ans elle suit en Ouganda une communauté de chimpanzés devenue sa deuxième famille. L’enquête dans laquelle nous la suivons pourrait bien mettre à jour une autre menace qui pèse sur ses protégés : les pesticides. Pour cette infatigable défenseuse des chimpanzés, préserver les grands singes et leur habitat, c’est aussi sauver la planète.   Un portrait signé Violaine Vermot Gaud, Patrice Brugère et Fanny Martino 
    • Magazine

      13h15

      Renaud : le blouson noir de la rébellion / Les cris de Balavoine

      aucun (0 vote) Votre vote

      - Renaud : le blouson noir de la rébellion   Il est le chanteur populaire icône de la rébellion des années 70-80. Avec son blouson noir, son bandana et surtout ses chansons, Renaud a tendu un miroir à la société française. Ses chansons sont la bande-son de toute une génération : celle des mobylettes, des bars et des flippers, des cassettes qu’on rembobine, des bals et des bastons. C’est la France de Giscard, balayé un soir de mai 81 sur un écran télé par celle de Mitterrand, ce Président qu’il a soutenu et aimé au point de l’appeler Tonton, comme toute sa génération. C’est aussi la France qui découvre le chômage, le « problème des banlieues » et le Front National. C’est enfin la France déçue du politique qui s’engage généreusement dans de grands combats de société. Dans cette France en mutation, les chansons de Renaud parlent de révolte, d’espoirs et de désillusions, avec rage et tendresse. Ainsi pendant deux décennies, elles accompagnent les Français.   Un sujet de Karine Comazzi, Jean-Marie Lequertier et Guillaume Salasca      - Les cris de Balavoine   Le chanteur Daniel Balavoine a disparu le 14 janvier 1986, à 33 ans, dans un accident d'hélicoptère en marge du rallye Paris-Dakar. Il y était présent cette année-là en tant qu'ambassadeur de Paris du cœur, action humanitaire destinée à installer des pompes à eau hydrauliques dans des villages africains. Son engagement se poursuit trente ans après, au travers de l'Association Daniel-Balavoine.   Le magazine 13h15 s'est rendu à Pau, la ville natale de Daniel Balavoine, en compagnie de sa sœur, pour aller à la rencontre d'une jeune troupe qui prépare une comédie musicale lui rendant hommage. Cet artiste rebelle et au cœur d'or avait interpellé François Mitterrand sur le plateau du journal télévisé d'Antenne 2 en mars 1980. En blouson de cuir devant le futur président de la République, l'enfant de Mai-68 en colère s'était fait le porte-parole d'une jeunesse tenue à l'écart de tout dans la société. L'équipe de 13h15 trace le portrait de ce « Terrien en détresse » que le public n'a pas oublié.   Un portrait de François-Julien Piednoir, Smaïn Belhadj et Clara Desse

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      - Renaud : le blouson noir de la rébellion   Il est le chanteur populaire icône de la rébellion des années 70-80. Avec son blouson noir, son bandana et surtout ses chansons, Renaud a tendu un miroir à la société française. Ses chansons sont la bande-son de toute une génération : celle des mobylettes, des bars et des flippers, des cassettes qu’on rembobine, des bals et des bastons. C’est la France de Giscard, balayé un soir de mai 81 sur un écran télé par celle de Mitterrand, ce Président qu’il a soutenu et aimé au point de l’appeler Tonton, comme toute sa génération. C’est aussi la France qui découvre le chômage, le « problème des banlieues » et le Front National. C’est enfin la France déçue du politique qui s’engage généreusement dans de grands combats de société. Dans cette France en mutation, les chansons de Renaud parlent de révolte, d’espoirs et de désillusions, avec rage et tendresse. Ainsi pendant deux décennies, elles accompagnent les Français.   Un sujet de Karine Comazzi, Jean-Marie Lequertier et Guillaume Salasca      - Les cris de Balavoine   Le chanteur Daniel Balavoine a disparu le 14 janvier 1986, à 33 ans, dans un accident d'hélicoptère en marge du rallye Paris-Dakar. Il y était présent cette année-là en tant qu'ambassadeur de Paris du cœur, action humanitaire destinée à installer des pompes à eau hydrauliques dans des villages africains. Son engagement se poursuit trente ans après, au travers de l'Association Daniel-Balavoine.   Le magazine 13h15 s'est rendu à Pau, la ville natale de Daniel Balavoine, en compagnie de sa sœur, pour aller à la rencontre d'une jeune troupe qui prépare une comédie musicale lui rendant hommage. Cet artiste rebelle et au cœur d'or avait interpellé François Mitterrand sur le plateau du journal télévisé d'Antenne 2 en mars 1980. En blouson de cuir devant le futur président de la République, l'enfant de Mai-68 en colère s'était fait le porte-parole d'une jeunesse tenue à l'écart de tout dans la société. L'équipe de 13h15 trace le portrait de ce « Terrien en détresse » que le public n'a pas oublié.   Un portrait de François-Julien Piednoir, Smaïn Belhadj et Clara Desse
    • Magazine

      13h15

      L'ivresse des profondeurs

      aucun (0 vote) Votre vote

      En mai dernier, les trente ans du film culte de toute une génération, le Grand Bleu, ont été célébrés. Arnaud Jerald n’était même pas né à cette époque et pourtant, dans le monde très fermé de l’apnée, beaucoup le considèrent comme un futur champion. A seulement 21 ans, l’enfant de Marseille a déjà un record de France en poche en plongeant jusqu’à 105 m et vise les sommets… des profondeurs !  C’est en pratiquant la chasse sous-marine avec son père qu’il prend goût à l'apnée. Mais cela fait seulement trois ans qu’Arnaud s’est lancé, en abandonnant ses études pour se consacrer pleinement à la plongée. Il dit avoir « attrapé le virus » et veut marquer cette discipline de son empreinte. Le magazine 13h15 l’a suivi dans les calanques de Marseille mais également en Turquie, pendant les championnats d’Europe lors desquels il va tenter d'entrer dans la cour des grands.     Un portrait signé Marika Julien, Frédéric Capron, Joseph Haley et Nathalie Heydel 

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      En mai dernier, les trente ans du film culte de toute une génération, le Grand Bleu, ont été célébrés. Arnaud Jerald n’était même pas né à cette époque et pourtant, dans le monde très fermé de l’apnée, beaucoup le considèrent comme un futur champion. A seulement 21 ans, l’enfant de Marseille a déjà un record de France en poche en plongeant jusqu’à 105 m et vise les sommets… des profondeurs !  C’est en pratiquant la chasse sous-marine avec son père qu’il prend goût à l'apnée. Mais cela fait seulement trois ans qu’Arnaud s’est lancé, en abandonnant ses études pour se consacrer pleinement à la plongée. Il dit avoir « attrapé le virus » et veut marquer cette discipline de son empreinte. Le magazine 13h15 l’a suivi dans les calanques de Marseille mais également en Turquie, pendant les championnats d’Europe lors desquels il va tenter d'entrer dans la cour des grands.     Un portrait signé Marika Julien, Frédéric Capron, Joseph Haley et Nathalie Heydel 
    • Magazine

      13h15

      Sardou, la France à coeur ouvert

      aucun (0 vote) Votre vote

      La France des années 70 hérite de la révolte de mai 68, de la libération sexuelle, ou encore, du marxisme. Pourtant, dans les urnes, elle élit deux présidents de droite : Georges Pompidou et Valéry Giscard d'Estaing. C’est comme si une majorité – silencieuse – avait pris le dessus in fine… Un artiste va lui donner une voix : Michel Sardou. En 1970, Sardou fait une entrée fracassante dans les « hit-parades » avec des chansons qui reflètent la France éternelle : « Les bals populaires », « J'habite en France », ou encore « Mourir de plaisir ». Peu à peu, il se mue en chroniqueur de l’actualité sociale de son époque. Il raconte l’anti-américanisme ambiant, la fin du navire « Le France », la peine de mort, les femmes… jusqu’à devenir le symbole d’un pays profondément divisé. Prenant le parti de l’émotion, du « Français moyen », il devient un porte-voix pour certains et un « fasciste » pour d’autres. Un statut difficile à porter pour le chanteur. Fans ou non, Sardou fait désormais partie de notre inconscient collectif, telle une pièce du patrimoine de la chanson française.    Un film d'Anne-Claire Danel avec Henri Desaunay, Emile Gouveia-Vermelho, Nicolas Ducrot et Marielle Krouk

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      La France des années 70 hérite de la révolte de mai 68, de la libération sexuelle, ou encore, du marxisme. Pourtant, dans les urnes, elle élit deux présidents de droite : Georges Pompidou et Valéry Giscard d'Estaing. C’est comme si une majorité – silencieuse – avait pris le dessus in fine… Un artiste va lui donner une voix : Michel Sardou. En 1970, Sardou fait une entrée fracassante dans les « hit-parades » avec des chansons qui reflètent la France éternelle : « Les bals populaires », « J'habite en France », ou encore « Mourir de plaisir ». Peu à peu, il se mue en chroniqueur de l’actualité sociale de son époque. Il raconte l’anti-américanisme ambiant, la fin du navire « Le France », la peine de mort, les femmes… jusqu’à devenir le symbole d’un pays profondément divisé. Prenant le parti de l’émotion, du « Français moyen », il devient un porte-voix pour certains et un « fasciste » pour d’autres. Un statut difficile à porter pour le chanteur. Fans ou non, Sardou fait désormais partie de notre inconscient collectif, telle une pièce du patrimoine de la chanson française.    Un film d'Anne-Claire Danel avec Henri Desaunay, Emile Gouveia-Vermelho, Nicolas Ducrot et Marielle Krouk
    • Magazine

      13h15

      Kindy : des destins sur le fil

      moyen (5 votes) Votre vote

      Gros plan sur la lutte menée par les salariés de Kindy, une marque de chaussettes créée en 1966. Aujourd'hui le groupe est au bord du gouffre et risque d'emporter avec lui ses 110 salariés, qui pour la plupart sont là depuis plus de trente ans.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      Gros plan sur la lutte menée par les salariés de Kindy, une marque de chaussettes créée en 1966. Aujourd'hui le groupe est au bord du gouffre et risque d'emporter avec lui ses 110 salariés, qui pour la plupart sont là depuis plus de trente ans.
    • Magazine

      13h15 le dimanche

      Vieilles Canailles

      bien (17 votes) Votre vote

      Les Vieilles Canailles repartent pour une tournée de 17 concerts, un périple du souvenir, celui du temps où ces chanteurs rêvaient d'être les Presley français. Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell se connaissent depuis, en effet, l'adolescence. Jean-Pierre Guerlin, qui pour la première fois a enregistré Johnny sur le dictaphone de son père en 1958, témoigne.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      Les Vieilles Canailles repartent pour une tournée de 17 concerts, un périple du souvenir, celui du temps où ces chanteurs rêvaient d'être les Presley français. Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell se connaissent depuis, en effet, l'adolescence. Jean-Pierre Guerlin, qui pour la première fois a enregistré Johnny sur le dictaphone de son père en 1958, témoigne.

    Audiences replay du 24-06