Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • 13h15 en replay (11 vidéos)

    A propos de 13h15

    13h15 est un magazine du week-end présenté par Laurent Delahousse après le journal télévisé de France 2. Il permet de faire un gros plan sur divers sujets d'actualité : politique, justice, voyage, société.

    • Magazine

      13h15

      Danielle et François Mitterrand, ensemble malgré tout

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jamais un couple n’était resté si longtemps au sommet. François et Danielle Mitterrand ont passé quatorze ans à l’Élysée ; une vie à conquérir puis à exercer le pouvoir.    François Mitterrand est le premier Président socialiste, bientôt « monarque républicain », tandis que Danielle Mitterrand est la Première dame engagée qui se met au service de ses utopies, quitte à parfois compliquer la tâche du chef de l'État.    De leur rencontre à Paris pendant la Résistance au triomphe de 1981, de leurs idéaux communs à leurs déchirures intimes, retour sur le destin fascinant et romanesque de ce couple de pouvoir qui aura durablement marqué l’histoire de la Cinquième République.   Un document signé Maxime Beneteau et Fabien Lasserre

      Lire la suite 13h15 (12 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      Jamais un couple n’était resté si longtemps au sommet. François et Danielle Mitterrand ont passé quatorze ans à l’Élysée ; une vie à conquérir puis à exercer le pouvoir.    François Mitterrand est le premier Président socialiste, bientôt « monarque républicain », tandis que Danielle Mitterrand est la Première dame engagée qui se met au service de ses utopies, quitte à parfois compliquer la tâche du chef de l'État.    De leur rencontre à Paris pendant la Résistance au triomphe de 1981, de leurs idéaux communs à leurs déchirures intimes, retour sur le destin fascinant et romanesque de ce couple de pouvoir qui aura durablement marqué l’histoire de la Cinquième République.   Un document signé Maxime Beneteau et Fabien Lasserre
    • Divertissement

      13h15

      Une radio a fait le printemps

      aucun (0 vote) Votre vote

      À l’heure d’internet et des réseaux sociaux, les moyens de communication n’ont jamais été aussi variés. Et pourtant, le nombre de français isolés augmente d’année en année. Chez les personnes âgées, c’est encore pire : une personne sur quatre vit seule.   Michel et Pierrette ont décidé de ne pas se résigner ; à 74 et 70 ans, ils sont animateurs radio bénévoles et ne veulent pas entendre parler de retraite ! Ils présentent le club des poètes sur la « RDC, la Radio Diffusion Charentaise » qui émet depuis Angoulême.   À 50 km de là, à Saintes, Simone, 85 ans a préparé le poème qu’elle va leur réciter au téléphone. Au même moment, Eloïse, 93 ans, allume le poste qui trône au milieu de la chambre qu’elle occupe dans sa maison de retraite. La radio lui permet d’oublier les mauvais souvenirs de son passé.   Parmi les animateurs de RDC, il y a Bruno, 54 ans, qui présente l’émission de rencontres. Grâce à lui, plus de 50 seniors ont trouvé l’âme sœur.   Un portrait drôle et émouvant d’une radio et de ses fidèles auditeurs...   Un sujet signé Jean-Sébastien Desbordes, Matthieu Martin et Nicolas Berthelot

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      À l’heure d’internet et des réseaux sociaux, les moyens de communication n’ont jamais été aussi variés. Et pourtant, le nombre de français isolés augmente d’année en année. Chez les personnes âgées, c’est encore pire : une personne sur quatre vit seule.   Michel et Pierrette ont décidé de ne pas se résigner ; à 74 et 70 ans, ils sont animateurs radio bénévoles et ne veulent pas entendre parler de retraite ! Ils présentent le club des poètes sur la « RDC, la Radio Diffusion Charentaise » qui émet depuis Angoulême.   À 50 km de là, à Saintes, Simone, 85 ans a préparé le poème qu’elle va leur réciter au téléphone. Au même moment, Eloïse, 93 ans, allume le poste qui trône au milieu de la chambre qu’elle occupe dans sa maison de retraite. La radio lui permet d’oublier les mauvais souvenirs de son passé.   Parmi les animateurs de RDC, il y a Bruno, 54 ans, qui présente l’émission de rencontres. Grâce à lui, plus de 50 seniors ont trouvé l’âme sœur.   Un portrait drôle et émouvant d’une radio et de ses fidèles auditeurs...   Un sujet signé Jean-Sébastien Desbordes, Matthieu Martin et Nicolas Berthelot
    • Divertissement

      13h15

      Georges et Claude Pompidou : pour l'amour de l'Art

      aucun (0 vote) Votre vote

      Ils se sont aimés au premier regard. Cette rencontre décisive dans un cinéma du quartier latin va sceller quarante et un ans de vie commune. Ensemble, ils vont grimper une à une les marches du pouvoir. Ensemble ils feront face aux coups bas, au complot et à la maladie qui emportera Georges Pompidou le 2 avril 1974. Claude Pompidou vient de la Mayenne, Georges du Cantal. Ils partagent à la fois l’amour de la campagne et l’envie de quitter la province pour monter à Paris. Ils ont eu la même enfance studieuse, cherchant dans la lecture une ouverture sur le monde. Ils aimaient l’art et les artistes, Georges et Claude les ont beaucoup aidés. Aujourd’hui encore, leur nom est associé au Centre qui accueille chaque année plus de trois millions de visiteurs. Georges Pompidou pensait qu’une vie remplie devait être un mélange d’Art, d’Amour et d’Action ; il a été exaucé. Alain son fils, feuillette avec nous l’album de ses souvenirs de famille.   Un document signé Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Ghislain Delaval

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Ils se sont aimés au premier regard. Cette rencontre décisive dans un cinéma du quartier latin va sceller quarante et un ans de vie commune. Ensemble, ils vont grimper une à une les marches du pouvoir. Ensemble ils feront face aux coups bas, au complot et à la maladie qui emportera Georges Pompidou le 2 avril 1974. Claude Pompidou vient de la Mayenne, Georges du Cantal. Ils partagent à la fois l’amour de la campagne et l’envie de quitter la province pour monter à Paris. Ils ont eu la même enfance studieuse, cherchant dans la lecture une ouverture sur le monde. Ils aimaient l’art et les artistes, Georges et Claude les ont beaucoup aidés. Aujourd’hui encore, leur nom est associé au Centre qui accueille chaque année plus de trois millions de visiteurs. Georges Pompidou pensait qu’une vie remplie devait être un mélange d’Art, d’Amour et d’Action ; il a été exaucé. Alain son fils, feuillette avec nous l’album de ses souvenirs de famille.   Un document signé Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Ghislain Delaval
    • Magazine

      13h15

      Servi avec le cœur

      aucun (0 vote) Votre vote

      90 % des personnes souffrant de handicap mental ne trouvent pas de travail… Yann Bucaille, un entrepreneur passionné, a voulu déjouer les statistiques en ouvrant un café pas comme les autres à Paris. Le Café Joyeux porte bien son nom : ici, tout le monde met la main à la pâte dans la bonne humeur, mais avec rigueur et professionnalisme. Ils sont une vingtaine de salariés, tous atteints de troubles mentaux. Abou, Emmanuel et Jeanne entendent bien démontrer qu’ils peuvent travailler et gagner leur place dans la société.     Un sujet signé Peggy Leroy, Henri Desaunay et Anthony Santoro

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      90 % des personnes souffrant de handicap mental ne trouvent pas de travail… Yann Bucaille, un entrepreneur passionné, a voulu déjouer les statistiques en ouvrant un café pas comme les autres à Paris. Le Café Joyeux porte bien son nom : ici, tout le monde met la main à la pâte dans la bonne humeur, mais avec rigueur et professionnalisme. Ils sont une vingtaine de salariés, tous atteints de troubles mentaux. Abou, Emmanuel et Jeanne entendent bien démontrer qu’ils peuvent travailler et gagner leur place dans la société.     Un sujet signé Peggy Leroy, Henri Desaunay et Anthony Santoro
    • Magazine

      13h15

      Yves Saint Laurent et Pierre Bergé : les amants surdoués

      aucun (0 vote) Votre vote

      C’est une histoire chaotique et passionnelle qui a marqué la société française. Ils se rencontrent en 1958… A cette époque, Yves Saint Laurent est le styliste de Christian Dior, le « petit prince » de la mode. Pierre Bergé, lui, est le mentor et l’amant du peintre Georges Buffet. C’est un coup de foudre. Ils fondent alors la maison Yves Saint Laurent. Pendant que l’un révolutionne l’image de la femme moderne (la robe Mondrian, le smoking féminin, la saharienne ou encore la combinaison), l’autre créé un empire. Pierre Bergé, qui a démarré comme courtier en livres, deviendra un des hommes les plus riches de France.  Pendant les années 60, le triomphe de la maison « YSL » est éclatant, le monde du luxe les envies… mais leur relation est en réalité explosive.  Alors que Saint Laurent décline, Bergé, l’homme de l’ombre, s’expose. Il devient un compagnon de route de François Mitterrand, un mécène du monde de l’art et un militant pour les droits des homosexuels. Pierre Bergé ne cache pas que le couple connut de « nombreuses infidélités » mais que ce qui les unissait était « plus fort que cela ». Leur histoire aura duré plus de 50 ans.    Un document signé Stéphane Depinoy, Clément Magnin, Patrice Brugère, Frédéric Capron 

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      C’est une histoire chaotique et passionnelle qui a marqué la société française. Ils se rencontrent en 1958… A cette époque, Yves Saint Laurent est le styliste de Christian Dior, le « petit prince » de la mode. Pierre Bergé, lui, est le mentor et l’amant du peintre Georges Buffet. C’est un coup de foudre. Ils fondent alors la maison Yves Saint Laurent. Pendant que l’un révolutionne l’image de la femme moderne (la robe Mondrian, le smoking féminin, la saharienne ou encore la combinaison), l’autre créé un empire. Pierre Bergé, qui a démarré comme courtier en livres, deviendra un des hommes les plus riches de France.  Pendant les années 60, le triomphe de la maison « YSL » est éclatant, le monde du luxe les envies… mais leur relation est en réalité explosive.  Alors que Saint Laurent décline, Bergé, l’homme de l’ombre, s’expose. Il devient un compagnon de route de François Mitterrand, un mécène du monde de l’art et un militant pour les droits des homosexuels. Pierre Bergé ne cache pas que le couple connut de « nombreuses infidélités » mais que ce qui les unissait était « plus fort que cela ». Leur histoire aura duré plus de 50 ans.    Un document signé Stéphane Depinoy, Clément Magnin, Patrice Brugère, Frédéric Capron 
    • Magazine

      13h15

      Tableaux spoliés : la quête d'une vie

      aucun (0 vote) Votre vote

      C’est une histoire dans l’Histoire... Francine, Claire et Alain ne se connaissent pas et partagent pourtant la même quête : retrouver les tableaux volés à leurs familles pendant la Seconde guerre mondiale. Parce qu’ils étaient juifs, leurs aïeux se sont vus confisquer leurs belles collections de peintures... Certaines de ces toiles ont été vendues de force aux enchères par le régime antisémite de Vichy. Comment retrouver ces œuvres d’art aujourd’hui, près de 80 ans après les faits? Et surtout, comment prouver qu’elles appartiennent bien à leur famille légitime ? Pour cela, Alain, Francine et Claire peuvent compter sur Emmanuelle Polack. Cette historienne de l’art exerce un métier peu connu : « chercheur de provenance ». En France comme à l’étranger, elle traque les tableaux spoliés et se bat pour qu’ils soient restitués à leurs propriétaires.   Un reportage de Leslie Benzaquen, Henri Desaunay, Julien Goudichaud et Anne Cohen  

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      C’est une histoire dans l’Histoire... Francine, Claire et Alain ne se connaissent pas et partagent pourtant la même quête : retrouver les tableaux volés à leurs familles pendant la Seconde guerre mondiale. Parce qu’ils étaient juifs, leurs aïeux se sont vus confisquer leurs belles collections de peintures... Certaines de ces toiles ont été vendues de force aux enchères par le régime antisémite de Vichy. Comment retrouver ces œuvres d’art aujourd’hui, près de 80 ans après les faits? Et surtout, comment prouver qu’elles appartiennent bien à leur famille légitime ? Pour cela, Alain, Francine et Claire peuvent compter sur Emmanuelle Polack. Cette historienne de l’art exerce un métier peu connu : « chercheur de provenance ». En France comme à l’étranger, elle traque les tableaux spoliés et se bat pour qu’ils soient restitués à leurs propriétaires.   Un reportage de Leslie Benzaquen, Henri Desaunay, Julien Goudichaud et Anne Cohen  
    • Divertissement

      13h15

      Affaire de Broglie : le prince qui en savait trop

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le 24 décembre 1976, le prince Jean de Broglie, ex-secrétaire d’Etat sous Charles De Gaulle et député de l’Eure, est exécuté d’une balle de revolver dans la nuque en sortant du domicile de son conseiller juridique, Pierre de Varga. Cinq jours plus tard, le 29 décembre, Michel Poniatowski, ministre de l’Intérieur, annonce lui-même dans une conférence de presse les auteurs du crime et le mobile. Pierre de Varga aurait commandité l’assassinat pour se désengager d’un prêt de 4 millions d’anciens francs qu’il avait contracté avec le prince. Ce que la police oublie de dire, c’est qu’elle savait depuis trois mois que le député, trésorier du parti du Président Giscard d’Estaing, allait se faire assassiner. Pourquoi Jean de Broglie n’a-t-il pas été protégé ? A-t-il été assassiné à cause de ses affaires financières ou en raison de ses affaires politiques ?   Un document signé Aude Rouault, Benjamine Jeunhomme, Soline Braun et Julien Goudichaud

      Lire la suite 13h15 (11 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Le 24 décembre 1976, le prince Jean de Broglie, ex-secrétaire d’Etat sous Charles De Gaulle et député de l’Eure, est exécuté d’une balle de revolver dans la nuque en sortant du domicile de son conseiller juridique, Pierre de Varga. Cinq jours plus tard, le 29 décembre, Michel Poniatowski, ministre de l’Intérieur, annonce lui-même dans une conférence de presse les auteurs du crime et le mobile. Pierre de Varga aurait commandité l’assassinat pour se désengager d’un prêt de 4 millions d’anciens francs qu’il avait contracté avec le prince. Ce que la police oublie de dire, c’est qu’elle savait depuis trois mois que le député, trésorier du parti du Président Giscard d’Estaing, allait se faire assassiner. Pourquoi Jean de Broglie n’a-t-il pas été protégé ? A-t-il été assassiné à cause de ses affaires financières ou en raison de ses affaires politiques ?   Un document signé Aude Rouault, Benjamine Jeunhomme, Soline Braun et Julien Goudichaud
    • Magazine

      13h15

      Patrick Roger, le Picasso du chocolat

      aucun (0 vote) Votre vote

      En ce week-end de Pâques, nous partons à la rencontre de Patrick Roger, un chocolatier de renom, unique en son genre… meilleur ouvrier de France, il le dit lui-même « le chocolat l’a révélé ». Originaire du Perche, fils de boulanger, Patrick Roger a connu l’échec scolaire et les doutes avant d’être envoyé à 16 ans en apprentissage chez des boulangers qui l’orienteront vers la chocolaterie... c’est le déclic. Depuis, l’enfant terrible du chocolat passe ses jours et ses nuits à créer, façonner la matière pour en tirer d’immenses sculptures, la dernière en date représente Teddy Riner ! Patrick Roger expose ses œuvres dans sa boutique parisienne et s’envole dès qu’il le peut pour l’Afrique observer les grands singes, qui lui servent de modèle afin d’interpeller le public sur la cause animale.   Un portrait signé Violaine Vermot Gaud, Patrice Brugère et Mathilde Rougeron

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      En ce week-end de Pâques, nous partons à la rencontre de Patrick Roger, un chocolatier de renom, unique en son genre… meilleur ouvrier de France, il le dit lui-même « le chocolat l’a révélé ». Originaire du Perche, fils de boulanger, Patrick Roger a connu l’échec scolaire et les doutes avant d’être envoyé à 16 ans en apprentissage chez des boulangers qui l’orienteront vers la chocolaterie... c’est le déclic. Depuis, l’enfant terrible du chocolat passe ses jours et ses nuits à créer, façonner la matière pour en tirer d’immenses sculptures, la dernière en date représente Teddy Riner ! Patrick Roger expose ses œuvres dans sa boutique parisienne et s’envole dès qu’il le peut pour l’Afrique observer les grands singes, qui lui servent de modèle afin d’interpeller le public sur la cause animale.   Un portrait signé Violaine Vermot Gaud, Patrice Brugère et Mathilde Rougeron
    • Magazine

      13h15

      L'assassinat du juge Renaud

      aucun (0 vote) Votre vote

      C'est l'histoire d'une grande énigme judiciaire française : celle de l'assassinat du magistrat François Renaud. Dans les années 70, ce juge d’instruction s’attaque au grand banditisme à Lyon. La guerre sans merci qu’il livre contre le milieu lui vaut ce surnom : « le shérif » ! Le 3 juillet 1975, alors qu'il rentre chez lui, il est assassiné par des hommes masqués. A l'époque, c'est une atteinte sans précédent à la République et à l'institution judiciaire. 43 ans après, personne n'a jamais été poursuivi dans cette affaire. Ni les assassins, ni les commanditaires n'ont été officiellement identifiés. S’agit-il d’un règlement de compte crapuleux ou d’un assassinat politique, alors que le juge s'attaquait à des dossiers très sensibles de l'époque ? Aujourd’hui de nouveaux éléments vont peut-être permettre de découvrir la vérité sur cette affaire.    Un document signé Alexandre Paré, Simon Fichet, Maxime Souville, Benoit Viudès et Antoine Ouvrier

      Lire la suite 13h15 (9 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 2
      C'est l'histoire d'une grande énigme judiciaire française : celle de l'assassinat du magistrat François Renaud. Dans les années 70, ce juge d’instruction s’attaque au grand banditisme à Lyon. La guerre sans merci qu’il livre contre le milieu lui vaut ce surnom : « le shérif » ! Le 3 juillet 1975, alors qu'il rentre chez lui, il est assassiné par des hommes masqués. A l'époque, c'est une atteinte sans précédent à la République et à l'institution judiciaire. 43 ans après, personne n'a jamais été poursuivi dans cette affaire. Ni les assassins, ni les commanditaires n'ont été officiellement identifiés. S’agit-il d’un règlement de compte crapuleux ou d’un assassinat politique, alors que le juge s'attaquait à des dossiers très sensibles de l'époque ? Aujourd’hui de nouveaux éléments vont peut-être permettre de découvrir la vérité sur cette affaire.    Un document signé Alexandre Paré, Simon Fichet, Maxime Souville, Benoit Viudès et Antoine Ouvrier
    • Magazine

      13h15

      Kindy : des destins sur le fil

      moyen (5 votes) Votre vote

      Gros plan sur la lutte menée par les salariés de Kindy, une marque de chaussettes créée en 1966. Aujourd'hui le groupe est au bord du gouffre et risque d'emporter avec lui ses 110 salariés, qui pour la plupart sont là depuis plus de trente ans.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur France 2
      Gros plan sur la lutte menée par les salariés de Kindy, une marque de chaussettes créée en 1966. Aujourd'hui le groupe est au bord du gouffre et risque d'emporter avec lui ses 110 salariés, qui pour la plupart sont là depuis plus de trente ans.
    • Magazine

      13h15 le dimanche

      Vieilles Canailles

      bien (17 votes) Votre vote

      Les Vieilles Canailles repartent pour une tournée de 17 concerts, un périple du souvenir, celui du temps où ces chanteurs rêvaient d'être les Presley français. Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell se connaissent depuis, en effet, l'adolescence. Jean-Pierre Guerlin, qui pour la première fois a enregistré Johnny sur le dictaphone de son père en 1958, témoigne.

      Lire la suite 13h15 (10 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur France 2
      Les Vieilles Canailles repartent pour une tournée de 17 concerts, un périple du souvenir, celui du temps où ces chanteurs rêvaient d'être les Presley français. Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell se connaissent depuis, en effet, l'adolescence. Jean-Pierre Guerlin, qui pour la première fois a enregistré Johnny sur le dictaphone de son père en 1958, témoigne.

    Audiences replay du 23-04