Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur TV5 Monde
TV5 Monde Diffusion Diffusé le 15-12-18 Durée :
  • bien (3 votes) Note : 4.3/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      Au sommaire : Marseille, une ville effondrée Pourquoi deux immeubles insalubres se sont-ils effondrés en quelques secondes à Marseille, le 5 novembre 2018, ensevelissant huit victimes sous les décombres ? Pourquoi 1 560 personnes et près de 200 immeubles du quartier Noailles, en centre-ville, ont-ils été évacués après l'accident et pas avant ? Que savaient les résidents des risques ? Qu'ont fait les propriétaires, les experts ? De nombreux habitants accusent aujourd'hui la mairie : quelles alertes données, quelles mesures prises ? Reportage : Romain Boutilly, Perrine Bonnet, Swanny Thiebaut, Annie Triboire. Blessures de guerre Samedi 1er décembre, place de l'Étoile à Paris : des CRS sont attaqués à coup de pavés, dans un brouillard de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes, obligés de reculer face à une marée de gilets jaunes. En diffusant ces images spectaculaires, les policiers dénoncent une violence rarement atteinte et destinée, selon eux, à tuer. Le même jour, David, réfugié sous un abribus avec sa compagne est soudain touché par un tir de flash-ball. Sa joue est déchiquetée. Une semaine plus tard, à Bordeaux, un jeune homme perd sa main suite à l'explosion d'une grenade policière ; une jeune femme perd un oeil sur les Champs-Élysées : grenade ? Flash ball ? Les forces de l'ordre ont-elles été dépassées ? Leur riposte a-t-elle été excessive ? Reportage : Élise Menand, Perrine Bonnet, Alice Gauvin, Matthieu Boisseau, Tristan Waleckx, Yvan Martinet. Gilets jaunes, et maintenant ? Elles sont l'un des fers de lance des gilets jaunes. Ingrid, aide-soignante dans l'Eure, Florence, femme de ménage vers Clermont-Ferrand, Dominique, retraitée près de Lille, Sylvie, éleveuse de poulets dans le Sud-Ouest... Pour elles, le mouvement des gilets jaunes ressemble à un nouveau départ. Et maintenant, que vont-elle faire ? Reportage : Leslie Benzaquen, Paul Labrosse, Marc Garmirian. Présentation : Élise Lucet.

      Envoyé spécial (18 vidéos)
      Au sommaire : Marseille, une ville effondrée Pourquoi deux immeubles insalubres se sont-ils effondrés en quelques secondes à Marseille, le 5 novembre 2018, ensevelissant huit victimes sous les décombres ? Pourquoi 1 560 personnes et près de 200 immeubles du quartier Noailles, en centre-ville, ont-ils été évacués après l'accident et pas avant ? Que savaient les résidents des risques ? Qu'ont fait les propriétaires, les experts ? De nombreux habitants accusent aujourd'hui la mairie : quelles alertes données, quelles mesures prises ? Reportage : Romain Boutilly, Perrine Bonnet, Swanny Thiebaut, Annie Triboire. Blessures de guerre Samedi 1er décembre, place de l'Étoile à Paris : des CRS sont attaqués à coup de pavés, dans un brouillard de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes, obligés de reculer face à une marée de gilets jaunes. En diffusant ces images spectaculaires, les policiers dénoncent une violence rarement atteinte et destinée, selon eux, à tuer. Le même jour, David, réfugié sous un abribus avec sa compagne est soudain touché par un tir de flash-ball. Sa joue est déchiquetée. Une semaine plus tard, à Bordeaux, un jeune homme perd sa main suite à l'explosion d'une grenade policière ; une jeune femme perd un oeil sur les Champs-Élysées : grenade ? Flash ball ? Les forces de l'ordre ont-elles été dépassées ? Leur riposte a-t-elle été excessive ? Reportage : Élise Menand, Perrine Bonnet, Alice Gauvin, Matthieu Boisseau, Tristan Waleckx, Yvan Martinet. Gilets jaunes, et maintenant ? Elles sont l'un des fers de lance des gilets jaunes. Ingrid, aide-soignante dans l'Eure, Florence, femme de ménage vers Clermont-Ferrand, Dominique, retraitée près de Lille, Sylvie, éleveuse de poulets dans le Sud-Ouest... Pour elles, le mouvement des gilets jaunes ressemble à un nouveau départ. Et maintenant, que vont-elle faire ? Reportage : Leslie Benzaquen, Paul Labrosse, Marc Garmirian. Présentation : Élise Lucet.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

      Les derniers programmes Envoyé spécial

      • Magazine

        Envoyé spécial

        Ma maternité va fermer/Faux ministre, vrai escroc

        aucun (0 vote) Votre vote
        Envoyé spécial (18 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur TV5 Monde
        Au sommaire : Ma maternité va fermer La France compte aujourd'hui 488 maternités. En 1975, il y en avait 1 369. En quarante quatre ans, les deux tiers des lieux où les femmes peuvent accoucher ont disparu. En première ligne, les petites maternités : moins de 300 accouchements pratiqués chaque année. Beaucoup sont situées dans des zones isolées. Conséquence : des femmes sont désormais contraintes de faire plus d'une heure de route pour accoucher. Ces fermetures font-elles courir un risque aux futures mamans et à leurs enfants ? De l'Indre au Jura, nous sommes allés à la rencontre de femmes enceintes qui se sentent abandonnées et inquiètes. Certaines études montreraient que plus il y a de kilomètres entre la maison et la maternité, plus l'accouchement est risqué. Reportage : Robin Braquet, Aurélien Clément, Baptiste Laigle. Faux ministre, vrai escroc « Allô ? C'est Jean-Yves Le Drian au téléphone. La France a besoin de vous ! » Depuis l'été 2015, de nombreuses personnalités, ambassadeurs, hommes d'affaires, patrons de PME ont reçu cet étrange appel. Au bout du fil, l'homme se présente comme le ministre français de la Défense et réclame de l'argent pour payer la rançon d'otages aux mains de groupes djihadistes. Un geste pour la France, en toute discrétion. Cet appel solennel, cette voix persuasive sont en fait une incroyable arnaque. Un escroc ou une bande organisée vont jusqu'à fabriquer un masque en silicone du ministre. Sur Skype, on voit un bureau, des drapeaux et un homme ressemblant à Jean-Yves Le Drian. L'image est troublante... Reportage : Élise Le Guevel, Matthieu Rénier, Benoît Sauvage. Quand nos animaux disparaissent... Entendrez-vous encore longtemps l'alouette chanter dans la prairie d'à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d'Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l'on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d'extinction. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. Reportage : Raphaële Schapira, Matthieu Rénier, Frédérique Prigent. Présentation : Élise Lucet.
      • Magazine

        Envoyé spécial

        Ma maternité va fermer

        aucun (0 vote) Votre vote
        Envoyé spécial (18 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur France 2
        Ma maternité va fermerUn reportage de Robin Braquet, Aurélie Clément et Baptiste Laigle avec Bangumi La France compte aujourd’hui 488 maternités. En 1975, ... il y en avait 1 369. En quarante-quatre ans, les deux tiers des lieux où les femmes peuvent accoucher ont disparu ! En première ligne : les petites maternités, moins de 300 accouchements pratiqués chaque année. Beaucoup sont situées dans des zones isolées. Conséquence : des femmes sont désormais contraintes de faire plus d’une heure de route pour accoucher. Ces fermetures font-elles courir un risque aux futures mamans et à leurs enfants ? De l’Indre au Jura, Envoyé spécial est allé à la rencontre de ces femmes enceintes qui se sentent abandonnées et inquiètes. Certaines études montreraient que plus il y a de kilomètres entre la maison et la maternité, plus l’accouchement est risqué. Faux ministre, vrai escrocUne enquête d’Élise Le Guevel, Matthieu Rénier et Benoît Sauvage « Allô ? C’est Jean-Yves Le Drian au téléphone ! La France a besoin de vous ! » Depuis l'été 2015, de nombreuses personnalités, ambassadeurs, hommes d’affaires, patrons de PME ont reçu cet étrange appel. Au bout du fil, l’homme se présente comme le ministre de la Défense et réclame de l'argent pour payer la rançon d’otages aux mains de groupes djihadistes. Un geste pour la France, en toute discrétion !   Cet appel solennel, cette voix persuasive sont en fait une incroyable arnaque ! Un escroc ou une bande organisée vont jusqu’à fabriquer un masque en silicone du ministre. Sur Skype, on voit un bureau, des drapeaux et un homme ressemblant à Jean-Yves Le Drian. L’image est troublante. Et certains s’y sont laissé prendre : plus de 80 millions d'euros ont déjà été extorqués...Envoyé spécial a remonté la piste de cette escroquerie invraisemblable.   Quand nos animaux disparaissent...Un reportage de Raphaële Schapira, Matthieu Rénier et Frédérique Prigent / Rediffusion Entendrez-vous encore longtemps l’alouette chanter dans la prairie d’à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d’Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l’on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d’extinction. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. En Alsace, Jean-Paul, un amoureux de la nature, se dévoue corps et âme pour le grand hamster décimé par la culture intensive de maïs. Il a monté son propre élevage et tente de sensibiliser les agriculteurs à cette cause. A Lyon, des chercheurs étudient les grenouilles stressées par l’éclairage public et le trafic routier. Tous espèrent les sauver de la disparition.  
      • Magazine

        Envoyé spécial

        Ma maternité va fermer

        aucun (0 vote) Votre vote
        Envoyé spécial (18 vidéos) 1 commentaire
        Voir en replay sur France 2
        Ma maternité va fermerUn reportage de Robin Braquet, Aurélie Clément et Baptiste Laigle avec Bangumi La France compte aujourd’hui 488 maternités. En 1975, ... il y en avait 1 369. En quarante-quatre ans, les deux tiers des lieux où les femmes peuvent accoucher ont disparu ! En première ligne : les petites maternités, moins de 300 accouchements pratiqués chaque année. Beaucoup sont situées dans des zones isolées. Conséquence : des femmes sont désormais contraintes de faire plus d’une heure de route pour accoucher. Ces fermetures font-elles courir un risque aux futures mamans et à leurs enfants ? De l’Indre au Jura, Envoyé spécial est allé à la rencontre de ces femmes enceintes qui se sentent abandonnées et inquiètes. Certaines études montreraient que plus il y a de kilomètres entre la maison et la maternité, plus l’accouchement est risqué. Faux ministre, vrai escrocUne enquête d’Élise Le Guevel, Matthieu Rénier et Benoît Sauvage « Allô ? C’est Jean-Yves Le Drian au téléphone ! La France a besoin de vous ! » Depuis l'été 2015, de nombreuses personnalités, ambassadeurs, hommes d’affaires, patrons de PME ont reçu cet étrange appel. Au bout du fil, l’homme se présente comme le ministre de la Défense et réclame de l'argent pour payer la rançon d’otages aux mains de groupes djihadistes. Un geste pour la France, en toute discrétion !   Cet appel solennel, cette voix persuasive sont en fait une incroyable arnaque ! Un escroc ou une bande organisée vont jusqu’à fabriquer un masque en silicone du ministre. Sur Skype, on voit un bureau, des drapeaux et un homme ressemblant à Jean-Yves Le Drian. L’image est troublante. Et certains s’y sont laissé prendre : plus de 80 millions d'euros ont déjà été extorqués...Envoyé spécial a remonté la piste de cette escroquerie invraisemblable.   Quand nos animaux disparaissent...Un reportage de Raphaële Schapira, Matthieu Rénier et Frédérique Prigent / Rediffusion Entendrez-vous encore longtemps l’alouette chanter dans la prairie d’à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d’Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l’on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d’extinction. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. En Alsace, Jean-Paul, un amoureux de la nature, se dévoue corps et âme pour le grand hamster décimé par la culture intensive de maïs. Il a monté son propre élevage et tente de sensibiliser les agriculteurs à cette cause. A Lyon, des chercheurs étudient les grenouilles stressées par l’éclairage public et le trafic routier. Tous espèrent les sauver de la disparition.  

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne

      • Magazine

        Parlement hebdo

        Émission du lundi 18 février 2019

        Voir en replay sur France 3
        A partir de reportages, l'actualité législative est mise en perspective sous l'oeil avisé d'une personnalité politique invitée à commenter et analyser les temps forts de la semaine ... parlementaire.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Opération Barkhane : au cœur de la guerre avec les soldats de l'ombre

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (102 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Ils sont le nerf de la guerre. Sans eux, pas de ravitaillement, pas de véhicules, pas d'armement, pas de matériel. Pour l'opération Barkhane, que mènent les forces militaires françaises au Sahel et au Sahara pour lutter contre les groupes djihadistes, ils sont 3 000 (hommes et femmes) à s'occuper du soutien logistique et administratif. Soit deux militaires sur trois ! Ils sont chef-cuisiniers, boulangers, mécaniciens, informaticiens, chirurgiens, infirmiers, secouristes, responsables de l'entretien ou des services généraux. De ces métiers dépendent le succès des opérations et, bien souvent, la vie des soldats engagés sur le terrain. Leur travail est un défi permanent au quotidien, notamment en raison du climat et de la menace djihadiste. Depuis 2013, 23 soldats français sont morts dans cette guerre contre les terroristes. Sept d'entre eux appartenaient aux unités logistiques et de soutien. Dans les différentes bases, des dizaines de mécaniciens sont à l'œuvre pour réparer le matériel abimé par le désert, ou intervenir au plus vite en cas de crevaison. Il y a aussi des médecins prêts à soigner une angine comme une blessure de guerre, les cuisiniers qui doivent nourrir chaque jour l'équivalent d'une petite ville. Qui sont ces femmes et ces hommes de terrain, militaires et civils, qui choisissent de vivre loin de leur famille pendant plusieurs mois ? Comment l'armée organise-t-elle l'intendance à 4 000 km de la France pour nourrir, transporter, ravitailler, héberger, soigner des milliers de militaires ? Comment fait-on la guerre sur un front étranger en s'exposant le moins possible aux attaques ennemies ? Pendant plusieurs semaines, au Mali, sur les bases de Gao et de Kidal, et lors de l'un des plus grands convois militaires jamais effectués dans le désert, les équipes d'Enquête Exclusive ont partagé le quotidien de ces hommes et femmes qui œuvrent, le plus souvent dans l'ombre, dans les coulisses de la guerre.
      //Google Tag Manager