Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 13-10-18 à 01:50 Durée :
  • excellent! (2 votes) Note : 5.0/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le signe extérieur de richesse ultime. Le mega-yacht privé… Émirs du Golfe, oligarques russes et milliardaires rivalisent pour posséder le plus beau, le plus grand et le plus cher du monde. C'est l'Azzam de l'Émir d'Abu Dhabi qui détient tous les records : 180 mètres de long, six ponts, un salon de 500 mètres carrés, une piscine à débordement et une piste d'hélicoptère pour un coût estimé à 600 millions de dollars. Juste derrière, l'Éclipse de Roman Abrahmovitch, qui mesure 164 mètres. Et il y en a aujourd'hui de plus en plus (déjà 35 méga-yachts de plus de 100 mètres de long). On les croise sur la côte d'Azur, au large d'Ibiza, de Monaco, aux Caraïbes, du côté de Saint-Barthélemy, en Floride et dans les fjords du Groenland. Ces palaces flottants, grands comme des paquebots de croisière, sont devenus le joujou préféré des ultra-riches. Entre eux, c'est désormais la course au gigantisme et à la démesure. Les chantiers navals spécialisés (Pays-Bas et Allemagne) croulent sous les commandes. Dessinés par les plus grands designers de la planète, certains de ces yachts disposent d'un terrain de basket, d'une clinique, d'une salle de cinéma, d'une discothèque, de cheminées à l'ancienne, d'un spa (avec sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage et de coiffure) et même d'un sous-marin de poche pour explorer les fonds marins. L'industrie du yachting de luxe, ce sont des milliers d'emplois (dont les équipages, au minimum une cinquantaine de personnes par bateau) et un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. Les propriétaires de méga- yachts, c'est aussi et surtout un club ultra fermé avec ses rites et ses secrets. Exceptionnellement, plusieurs milliardaires nous ont ouvert leurs portes et ont accepté de nous embarquer à bord de leurs palaces flottants pour des croisières d'anthologie. Nous avons aussi suivi, au quotidien, les nouveaux métiers (architectes navals, décorateurs, blogueurs) qui gravitent dans cet univers surprenant. Et nos caméras ont pu filmer, notamment au salon international des yachts à Dubaï, les coulisses de certaines transactions entre vendeurs et acheteurs. Des Émirats arabes à Miami en passant par le Groenland et la principauté de Monaco, enquête sur la nouvelle passion des milliardaires.

      Enquête exclusive (99 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le signe extérieur de richesse ultime. Le mega-yacht privé… Émirs du Golfe, oligarques russes et milliardaires rivalisent pour posséder le plus beau, le plus grand et le plus cher du monde. C'est l'Azzam de l'Émir d'Abu Dhabi qui détient tous les records : 180 mètres de long, six ponts, un salon de 500 mètres carrés, une piscine à débordement et une piste d'hélicoptère pour un coût estimé à 600 millions de dollars. Juste derrière, l'Éclipse de Roman Abrahmovitch, qui mesure 164 mètres. Et il y en a aujourd'hui de plus en plus (déjà 35 méga-yachts de plus de 100 mètres de long). On les croise sur la côte d'Azur, au large d'Ibiza, de Monaco, aux Caraïbes, du côté de Saint-Barthélemy, en Floride et dans les fjords du Groenland. Ces palaces flottants, grands comme des paquebots de croisière, sont devenus le joujou préféré des ultra-riches. Entre eux, c'est désormais la course au gigantisme et à la démesure. Les chantiers navals spécialisés (Pays-Bas et Allemagne) croulent sous les commandes. Dessinés par les plus grands designers de la planète, certains de ces yachts disposent d'un terrain de basket, d'une clinique, d'une salle de cinéma, d'une discothèque, de cheminées à l'ancienne, d'un spa (avec sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage et de coiffure) et même d'un sous-marin de poche pour explorer les fonds marins. L'industrie du yachting de luxe, ce sont des milliers d'emplois (dont les équipages, au minimum une cinquantaine de personnes par bateau) et un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. Les propriétaires de méga- yachts, c'est aussi et surtout un club ultra fermé avec ses rites et ses secrets. Exceptionnellement, plusieurs milliardaires nous ont ouvert leurs portes et ont accepté de nous embarquer à bord de leurs palaces flottants pour des croisières d'anthologie. Nous avons aussi suivi, au quotidien, les nouveaux métiers (architectes navals, décorateurs, blogueurs) qui gravitent dans cet univers surprenant. Et nos caméras ont pu filmer, notamment au salon international des yachts à Dubaï, les coulisses de certaines transactions entre vendeurs et acheteurs. Des Émirats arabes à Miami en passant par le Groenland et la principauté de Monaco, enquête sur la nouvelle passion des milliardaires.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Liban : la vie et la fête malgré le chaos

        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Bijou de la Méditerranée, le Liban est le pays du Proche-Orient où l'on compte le plus de cultures et de populations différentes. Dix-huit communautés religieuses (sunnites, chiites, chrétiennes, druzes, juives…) cohabitent tant bien que mal sur ce petit territoire qui a connu une longue guerre civile (1978-1990). Aujourd'hui encore, le pays du Cèdre est cerné par les conflits avec ses voisins frontaliers : la guerre syrienne et une tension permanente avec Israël. Malgré ces crises, le volcan libanais n'explose pas. Une relative et fragile stabilité que le pays doit à un pacte : le pouvoir politique est partagé entre chrétiens, musulmans sunnites et chiites. Mais ce système favorise le clientélisme et la corruption. Wadih, un militant écologiste, dénonce la gestion des ordures au Liban. Aucun tri sélectif n'est organisé et les immondices sont enfouies dans la Méditerranée pour gagner du terrain sur la mer. Une manne financière pour les partis politiques et un désastre écologique ! Le patrimoine architectural, lui aussi, est en danger. Pour construire des forêts de gratte-ciels, les promoteurs n'hésitent pas à raser de vieilles bâtisses traditionnelles. Ces destructions horrifient Waldemar, un architecte qui se bat pour préserver le patrimoine et l'identité de son pays. Autre problème : les réfugiés. En raison du conflit syrien, le Liban a dû accueillir plus d'un million de déplacés fuyant les combats. Dans la plaine de la Bekaa, Rahaf, 11 ans, a déjà passé la moitié de son existence dans un camp. Sa famille, comme tous les réfugiés, vit dans des conditions précaires et les enfants syriens sont souvent exploités. 1 millions de réfugiés (majoritairement syriens) sur un petit territoire, cela crée inévitablement des tensions. Certaines municipalités ont pris des mesures anti-Syriens, en les privant de travail et les expulsant même de leur logement. Plus que jamais, les différentes communautés libanaises se replient sur elles-mêmes. Au sud, c'est le Hezbollah, le parti chiite islamiste pro iranien, qui règne en maître absolu. Nous avons rencontré des soldats de sa milice secrète prêts à mourir pour combattre Israël. Malgré toutes ces épreuves, les Libanais ont su cultiver un certain art de vivre, une gastronomie raffinée et un goût reconnu pour la fête. Pour Michel Eléftériades, le pape des nuits beyrouthines, les obus pourront toujours voler au-dessus de leurs têtes, les Libanais continueront de danser.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Love in USA : entre puritanisme et liberté sexuelle

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (99 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Entre ses comédies romantiques hollywoodiennes et ses scandales sexuels aux retombées planétaires, l'Amérique est à la croisée des chemins. Comment les Américains vivent-ils aujourd'hui leurs relations amoureuses et intimes ? De New York à Los Angeles, en passant par le Texas et l'Alabama, nos journalistes ont enquêté au cœur des couples et des célibataires, qu'ils soient adeptes de l'amour libre, du romanesque à l'ancienne ou du puritanisme le plus extrême. Nathalie travaille pour une entreprise de la Silicon Valley, et n'a pas le temps de chercher l'âme sœur. Elle a donc embauché Taylor, une coach en relations amoureuses. Moyennant 30 000 dollars, Taylor organise des rencontres avec des hommes triés sur le volet, censés correspondre aux critères de Nathalie. Pour chaque rendez-vous, appelés « date », qu'elle surveille cachée dans une pièce à l'écart, Taylor conseille Nathalie en lui parlant dans une oreillette. Au fil des premières « dates », les Américains qui veulent construire une relation sérieuse respectent des étapes dans un ordre bien précis. Au premier rendez-vous, Ash, 27 ans, a prévu d'inviter sa partenaire pour un dîner romantique à l'issue duquel il peut espérer un baiser, mais pas plus. Il lui faudra attendre la quatrième pour envisager une nuit d'amour. Si le taux de mariage décroît en France, outre-Atlantique il reste stable. Cela s'explique notamment par les origines puritaines du pays. La religion dicte la vie amoureuse et sexuelle d'une grande partie des Américains, comme Nathalie et Matthew qui ont choisi de rester vierges jusqu'au mariage. Dans cette Amérique puritaine, l'accès à l'IVG est de plus en plus compliqué. De nombreuses cliniques qui pratiquaient des avortements ont fermé suite à la pression populaire, ou faute de médecin. Willie Parker est gynécologue. Régulièrement, il se rend dans les États du Sud, les plus chrétiens, pour permettre aux femmes qui le souhaitent d'avorter. Surnommé le « nègre avorteur » par ses détracteurs, il est menacé de mort. Adam, Brooke et Eve habitent dans l'un de ces États du Sud. Ils ont décidé de braver l'opinion publique pour vivre comme ils l'entendent. Ils sont poly-amoureux, vivent ensemble sous le même toit, dans le même lit, et pratiquent les relations sexuelles à trois. Ce qui ne les empêche pas d'élever ensemble leurs quatre enfants. Les États-Unis d'aujourd'hui sont aussi l'Amérique des scandales sexuels. Un an après l'affaire Harvey Weinstein, un fossé s'est creusé entre les hommes et les femmes. Nous avons pu exceptionnellement assister à des cours anti-harcèlement qui sont désormais dispensés dans les bureaux.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Isghgl et Gstaad : fêtes et luxe dans les Alpes suisses

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (99 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Nous sommes plus de 130 millions à travers le monde à être amateurs de glisse. Mais en Europe la neige n'a pas la même saveur ni la même couleur pour tous. Deux stations se sont rendues célèbres dans le monde entier : Isghgl et Gstaad. L'une pour son luxe sans limite : Gstaad, dans les Alpes suisse. C'est la plus bling-bling et la plus secrète aussi avec ses somptueux chalets à plus de dix millions d'euros, ses milliardaires et ses boutiques de luxe à tous les coins de rue. C'est le refuge des stars, une enclave unique au monde, un univers inatteignable pour le commun des mortels. La seconde pour ses fêtes les plus folles et ses extravagances : Isghgl, en Autriche, la station de ski qui ne dort jamais. Ce petit village de 1 500 habitants compte plus de bars et de boîtes de nuit que de remontées mécaniques. Il y en a à tous les coins de rue ! Chaque hiver, les fêtards du monde entier s'y bousculent. Dès 16 heures, le centre-ville se transforme en dance-floor géant et, pendant les six mois d'hiver, c'est la fête à outrance. Pendant trois mois, nous avons pénétré les coulisses et découvert les secrets de ces deux stations de sport d'hiver hors du commun. À Gstaad, nous avons accompagné l'une des princesses les plus riches et célèbres de la planète : Camilla de Bourbon des Deux-Siciles, accompagnée de son mari, descendant direct de Louis XIV. Entre chalet de rêve et palace, la princesse s'apprête à passer un séjour inoubliable. À Gstaad, vous allez aussi découvrir le quotidien du prince Charles-Henri de Lobkowicz. Grâce à son titre et son bagou, il est devenu la coqueluche des milliardaires et dans cette station unique au monde, il sait en tirer profit. À Isghgl, vous allez voir comment Gunther, un riche hôtelier, a fait de cette station une machine à cash. Chaque jour, ses fêtes endiablées lui rapportent une fortune. Surtout quand il fait venir des stars internationales en haut des pistes. Nous suivrons également Léon et ses copains, cinq Français venus passer une semaine de folie. Comment ces stations sont-elles devenues les plus branchées et les plus selectes de la planète ? Entre l'exubérante Isghgl et la très secrète Gstaad, voyage dans les stations de ski les plus branchées de la planète.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne

      //Google Tag Manager