Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 12-01-19 à 00:50 Durée : 2h
  • bien (4 votes) Note : 4.3/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Sur la route des vacances, peu de conducteurs partent désormais sans leur assistant à la navigation routière. Itinéraire le plus court, zones de contrôles radars et même trafic en temps réel, c'est grâce à ces petits boitiers malins que vous arrivez à bon port. Tom-Tom, Coyote, Wikango, Waze et bien d'autres encore... Certains de ces services sont payants, d'autres gratuits. Comment choisir le meilleur système ? Leurs informations sont-elles toujours fiables ? Comment les fabricants de certains services gratuits gagnent-ils de l'argent ? Que font-ils des informations que nous leur envoyons ? Enquête sur ces boîtiers et ces applis qui se battent pour séduire les conducteurs pressés.

    Capital (66 vidéos)
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Sur la route des vacances, peu de conducteurs partent désormais sans leur assistant à la navigation routière. Itinéraire le plus court, zones de contrôles radars et même trafic en temps réel, c'est grâce à ces petits boitiers malins que vous arrivez à bon port. Tom-Tom, Coyote, Wikango, Waze et bien d'autres encore... Certains de ces services sont payants, d'autres gratuits. Comment choisir le meilleur système ? Leurs informations sont-elles toujours fiables ? Comment les fabricants de certains services gratuits gagnent-ils de l'argent ? Que font-ils des informations que nous leur envoyons ? Enquête sur ces boîtiers et ces applis qui se battent pour séduire les conducteurs pressés.


    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Capital

    • Magazine

      Capital

      Impôts : faut-il plus taxer les riches ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (66 vidéos) 5 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Impôts : les riches payent-ils assez pour les pauvres ? Selon une enquête IPSOS de janvier dernier, 2 Français sur 3 estiment qu'ils donnent plus en taxes et impôts divers à la collectivité que ce qu'ils reçoivent en retour. C'est l'un des principaux enseignements qui ressort du grand débat national en réponse à la crise des gilets jaunes : le ras-le-bol fiscal s'est transformé en « tolérance fiscale zéro ». Les équipes de Capital ont enquêté sur ce sentiment d'injustice fiscale. Pourquoi certains impôts sont-ils plus difficiles à accepter que d'autres ? A-t-on vraiment fait des cadeaux fiscaux aux plus riches ces dernières années ? Nous avons dressé le portrait de quatre familles de contribuables aux revenus très différents. Certains ont le sentiment d'être les seuls à se serrer la ceinture, d'autres de toujours payer pour les autres… Mais tous ont un point commun : comme beaucoup d'entre nous, ils sont incapables de dire combien ils reversent chaque mois à l'État ! Impôts sur le revenu et sur le patrimoine, CSG, taxes locales mais aussi TVA et taxes sur la consommation, les journalistes de Capital ont calculé pour eux à quelle hauteur chacune de nos familles, représentatives d'une catégorie de Français, contribue au système fiscal. Ces quatre familles de contribuables, de la plus modeste à la plus riche, sont-elles équitablement traitées par l'État ? Quelles seraient les solutions pour une bonne justice fiscale ? Impôt de solidarité sur la fortune : faut-il le rétablir ? C'est une des revendications phare des gilets jaunes, le retour de l'impôt sur la fortune ! Il est même réclamé par plus de 3 Français sur 4 selon un récent sondage. Question de justice fiscale, car la suppression de l'ISF en 2017 a été perçue comme un cadeau de plus de 3 milliards fait aux riches. Mais qu'en est-il vraiment ? Premier argument pour justifier sa suppression : cet impôt faisait fuir les riches hors de France. Cet exil fiscal est-il fini ? Certaines grosses fortunes reviennent-elles ? Mais surtout, l'autre effet attendu est que tout cet argent restitué aux riches soit réinvesti dans les entreprises pour créer des emplois en France. Même s'il est trop tôt pour tirer un bilan, quels sont les premiers signes visibles ? Moins taxés, les riches font-ils plus tourner l'économie française ou en ont-ils juste profité pour s'enrichir un peu plus ? Capital a enquêté sur le vrai coût de la fin de l'impôt sur la fortune. Je suis riche, taxez-moi ! C'est un discours rare et qui détonne dans le paysage français : certains très riches contribuables seraient prêts à redistribuer leur richesse à la collectivité, à l'image de ces millionnaires américains qui, au nom de la santé fiscale de leurs pays, avaient demandé, en 2010, à être plus taxés. Plus proche de nous, en Allemagne, les cinquante plus hauts revenus avaient manifesté leur volonté de contribuer davantage aux recettes publiques. Mais alors qu'en est-il vraiment dans notre pays ? Lorsqu'on veut payer plus d'impôts, comment faire ? Quel est le visage de ces donateurs français ? Faire un don à l'État, est-ce si facile ? À combien s'élève leur générosité ? Capital a mené l'enquête auprès de ces grandes fortunes qui, chose inédite, ont accepté de décrypter leurs avis d'imposition.
    • Magazine

      Capital

      Loisirs en famille : comment se faire plaisir à petits prix ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (66 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les trésors du Mont-Saint-Michel : qui se partage le butin ? Pour les touristes, c'est un endroit mythique et romantique. Chaque année, plus de 2,5 millions de visiteurs viennent du monde entier pour admirer le Mont-Saint-Michel. Ce village construit sur un rocher, surplombé par une abbaye grandiose, rapporterait chaque année des dizaines de millions d'euros. Un pactole que se partagent jalousement cinq familles à la tête des commerces du Mont-Saint-Michel. Mais derrière la façade du « tout va bien », les commerçants se livrent une guerre sans pitié pour détrôner le premier d'entre eux : l'empire de « la Mère Poulard » ! Et les visiteurs ne sont pas en reste. Déçus par l'accueil, les touristes se lâchent et dézinguent les commerçants historiques. Du côté de la mairie, cette affluence de millions de visiteurs chaque année finit par poser problème : facture d'eau municipale qui explose, murs qui se fissurent, évacuation des déchets très coûteuse… Comment le maire fait-il face à ce déferlement de touristes ? Cascade, jacuzzis, jeux d'eau : le boom des parc aqua-ludiques Une eau à 30 degrés toute l'année, des toboggans géants qui plongent dans la piscine et font la joie des enfants, des jacuzzis où l'on peut oublier tous ses soucis : à deux pas de chez vous, votre bonne vieille piscine municipale est en train de faire peau neuve ! Parmi les 4 200 piscines en France, près de 200 ont déjà été transformées en complexes aqua-ludiques de plusieurs centaines de mètres carrés avec espace de natation et jeux aquatiques adaptés à toute la famille ainsi que des lieux dédiés au bien-être. Et ce n'est que le début. Chaque année, dans toute la France, plusieurs dizaines de complexes aquatiques géants sortent de terre. La majorité des piscines françaises ayant été construite dans les années 70, la plupart d'entre elles sont aujourd'hui vétustes et doivent se réinventer. Alors, certaines communes ont fait le pari de ces piscines géantes et ludiques pour booster la fréquentation de leur ville. Pour quelques euros à peine, il est possible d'y passer quelques heures en famille qui laisseront des souvenirs inoubliables aux enfants. À quoi ressemblent ces nouveaux lieux qui permettent de s'évader à petits prix ? Comment les gestionnaires arrivent-ils à rentabiliser ces nouvelles piscines qui coûtent pourtant des fortunes ? Camping-car : le bon filon des maisons roulantes Les ponts du mois de mai approchent. Et si vous en profitiez pour louer un camping-car pour une petite escapade en famille… Partir avec sa maison roulante pour s'arrêter où l'on veut, c'est la promesse qui a déjà convaincu 500 000 Français possesseurs d'un camping-car. Le marché est en pleine expansion : + 24% en deux ans ! Et du constructeur au vendeur en passant par l'aménageur de sites d'accueil dans les villes, tous les professionnels se frottent les mains. Pour séduire encore plus de clients, les constructeurs développent maintenant le marché du van aménagé. Si en moyenne, un camping-car coûte 55 000 euros, il faut débourser 45 000 euros pour un van qui touche une clientèle plus jeune, éprise elle aussi de cette nouvelle forme de nomadisme. Aujourd'hui, le van représente un quart des volumes de camping-cars immatriculés. Mais la liberté de circuler où bon nous semble à aussi ses contraintes car pour ces amateurs de liberté, c'est parfois l'enfer pour se garer. Alors, des entrepreneurs malins en ont fait un business juteux auprès des collectivités locales.
    • Magazine

      Capital

      Immobilier trop cher : faut-il vraiment devenir propriétaire ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (66 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Classes moyennes : que pouvez-vous vraiment acheter ? Les taux d'intérêts sont historiquement bas, c'est le moment d'acheter, on n'arrête pas de vous le répéter à la une des magazines. Mais face à la flambée des prix de l'immobilier ces dernières années, vaut-il mieux acheter ou louer sa résidence principale ? Faut-il acheter plus petit pour être en centre-ville ou plus grand mais en périphérie ? Et si le meilleur compromis pour économiser était de faire construire sa maison ? Un achat immobilier n'est intéressant que si l'on y demeure plusieurs années pour amortir les frais d'acquisition. Et d'une ville à l'autre, cette durée d'amortissement peut varier du simple au double en fonction du marché immobilier local. Pourtant, la pierre reste dans l'esprit de chacun une valeur sûre et une bonne manière de se constituer un patrimoine. Comme ce couple de Lyonnais qui vient d'acheter une maison de 100 m² à la limite du Beaujolais, pour 190 000 euros, alors qu'à ce prix, il n'aurait eu droit qu'à un simple 60 m² dans Lyon. De l'acquisition à la construction, entre sacrifices géographiques et efforts financiers, quel est vraiment le prix du rêve et la marge de manœuvre des classes moyennes, candidates à la propriété ? Devenir propriétaire est-il alors toujours un choix payant ? Roubaix : ma maison pour 1 euro Une maison pour le prix d'une baguette de pain ? La promesse parait trop belle pour être vraie ! Et pourtant, le 21 mars 2018, à Roubaix, dix-sept habitations ont été proposées au prix de 1 euro symbolique. Dans cette petite ville du Nord de la France, le dispositif étonne et détonne. Après Liverpool où ce concept a germé, Roubaix est la première ville française à prendre le pari. L'objectif est clair : redynamiser les quartiers désertés par les habitants et restaurer le bâti. Une politique qui permet à certains de concrétiser leur rêve de propriétaire. Et cette initiative de la ville de Roubaix est en train de faire école dans d'autres villes de France. Mais l'offre n'est pas sans contrepartie. Alors que cache-t-elle vraiment ? Les acheteurs sont-ils réellement gagnants ? À quel prix final deviennent-ils propriétaires ? Ce dispositif est-il efficace ? De Roubaix à Liverpool en passant par la Creuse, Capital enquête sur ce nouveau filon pour devenir propriétaire. Mon logement s'effondre : qui va payer la note ? Incendies, explosions dues au gaz, effondrements ou encore inondations : ces derniers mois, une série d'évènements très violents a touché des immeubles à Paris, à Marseille ou encore à Toulouse. Des habitants, propriétaires comme locataires, ont tout perdu. Entre les échéances de crédit qui continuent de courir et les coûts du relogement, comment les sinistrés font-ils face ? Si certaines familles sont relogées en urgence par la mairie, d'autres doivent trouver une solution par leurs propres moyens. Face à ce genre de sinistre qui peut arriver à tout le monde, qui, du propriétaire ou du locataire, tire le mieux son épingle du jeu ? Les travaux prendront des mois, peut-être des années. Comment sont-ils pris en charge ? Qui paie pour tout reconstruire ? Les assurances jouent-elles vraiment leurs rôles ?

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    //Google Tag Manager