Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 16-07-18 à 00:50 Durée : 2h
  • bien (4 votes) Note : 4.3/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Sur la route des vacances, peu de conducteurs partent désormais sans leur assistant à la navigation routière. Itinéraire le plus court, zones de contrôles radars et même trafic en temps réel, c'est grâce à ces petits boitiers malins que vous arrivez à bon port. Tom-Tom, Coyote, Wikango, Waze et bien d'autres encore... Certains de ces services sont payants, d'autres gratuits. Comment choisir le meilleur système ? Leurs informations sont-elles toujours fiables ? Comment les fabricants de certains services gratuits gagnent-ils de l'argent ? Que font-ils des informations que nous leur envoyons ? Enquête sur ces boîtiers et ces applis qui se battent pour séduire les conducteurs pressés.

    Capital (56 vidéos)
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Sur la route des vacances, peu de conducteurs partent désormais sans leur assistant à la navigation routière. Itinéraire le plus court, zones de contrôles radars et même trafic en temps réel, c'est grâce à ces petits boitiers malins que vous arrivez à bon port. Tom-Tom, Coyote, Wikango, Waze et bien d'autres encore... Certains de ces services sont payants, d'autres gratuits. Comment choisir le meilleur système ? Leurs informations sont-elles toujours fiables ? Comment les fabricants de certains services gratuits gagnent-ils de l'argent ? Que font-ils des informations que nous leur envoyons ? Enquête sur ces boîtiers et ces applis qui se battent pour séduire les conducteurs pressés.

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Capital

    • Magazine

      Capital

      État des routes, 80 km/h, radars : enquête sur le vrai prix de notre sécurité routière

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (56 vidéos) 5 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Panneaux 80km/h : le coût de la réforme dépasse-t-il les bornes ? Depuis le 1er juillet dernier, c'est la réforme qui divise les Français : la limitation de vitesse qui passe de 90 à 80 km/h sur 400 000 kms de routes départementales. D'un côté, les partisans de la sécurité routière qui espèrent une baisse sensible du nombre d'accidents ; de l'autre, des automobilistes, surtout en milieu rural, qui y voient un frein à l'activité et même parfois un danger supplémentaire. Une chose est sûre : changer ou installer 20 000 panneaux, cela demande un sacré budget : au bas mot cinq millions d'euros, financés par nos impôts. Alors combien coûte réellement un panneau de signalisation et qui profite de ce marché tombé du ciel ? D'un département à l'autre, cette dépense est-elle bien maîtrisée, ou se peut-il que nos élus soient tombés dans le panneau… de prix gonflés ? Sécurité routière : les radars sont-ils vraiment efficaces ? Depuis la limitation de vitesse à 80 km/h, les flashs n'ont jamais autant crépité sur les routes concernées : deux fois plus cet été que l'été dernier ! Et pourtant la route continue de tuer chaque année : 3 700 personnes ont perdu la vie et 77 000 ont été blessées en 2017. Alors les radars sont-ils vraiment placés aux endroits les plus dangereux ou bien à ceux qui rapportent le plus ? Ces « tirelires » qui ont rapporté un milliard l'an dernier auraient pourtant dû récolter beaucoup plus d'argent. Alors comment l'État s'y prend-il pour obliger les automobilistes en infraction à payer leurs amendes ? Ponts, routes : budgets en baisse, danger au tournant ? À Gênes (Italie), l'effondrement d'un pont autoroutier, qui a fait 43 morts le 14 août dernier, est encore dans toutes les têtes. Un tel drame pourrait-il se produire en France ? Possible car la France n'investit plus assez dans son réseau routier et les conséquences sont désastreuses. Plus de 2 000 kms de voiries sont très dégradés, et 7% des ponts nécessiteraient des travaux urgents. Pour entretenir les routes nationales, l'État consacre 800 millions d'euros par an mais il en faudrait plus d'un milliard. De leur côté, communes et départements ont eux aussi de plus en plus de mal à entretenir leur million de kilomètres de routes, mettant en péril la vie économique de certains villages. Quels sont les risques pour les usagers de ces routes abîmées ? Comment sont contrôlés nos ouvrages d'art ? Comment les communes traquent-elles leurs nids de poule ? Accidentés de la route : comment les assurances indemnisent les victimes de la route ? L'an passé, huit millions de sinistres automobiles ont eu lieu sur nos routes. Si les accidents corporels ne comptent que pour 2% du total, ils représentent plus d'un tiers des indemnisations : six milliards d'euros ! Quand le drame survient, les victimes sont propulsées dans une grande incertitude financière, dans l'attente d'une indemnisation. Expertises médicales, jurisprudence, comment les compagnies font-elles leurs calculs ? Sommes-nous tous égaux face à des entreprises qui doivent par ailleurs préserver leurs marges ? Et certaines sont-elles plus généreuses que d'autres ? Pour cette enquête, Capital pénètre les coulisses d'un service hautement confidentiel, en charge des indemnisations corporelles dans une grande compagnie d'assurance.
    • Magazine

      Capital

      Industriels contre artisans : la guerre du frais est déclarée

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (56 vidéos) 8 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pain artisanal ou industriel : la guerre des boulangers est déclarée ! « Il n'y a pas de boulanger dans votre quartier, dans votre village ? Dans vingt ans quand vous vous direz "Tiens je vais acheter un gâteau pour fêter l'anniversaire de mon petit", ben non il n'existera plus le boulanger, parce que vous l'aurez tué le boulanger ! » En octobre dernier, le coup de gueule et cri du cœur de Jordan Lecestre, boulanger dans le Tarn-et-Garonne, posté sur Facebook, est vu plus d'un million de fois. Chaque jour, ce sont trois boulangeries qui ferment en France. Car les 32 000 boulangeries artisanales sont de plus en plus confrontées à une concurrence infernale : après les rayons boulangeries des grandes surfaces, ce sont aussi plus de 4 000 boutiques sous enseigne de chaînes comme La Mie Câline, Ange, Feuillette, Marie Blachère ou Firmin qui grignotent le marché du pain. Idéalement implantées à des ronds-points stratégiques, ouvertes souvent 7 jours sur 7, avec des positionnements très étudiés pour jouer à fond la carte du bon pain de qualité, et aussi des promotions permanentes, ces nouvelles enseignes « font un malheur » auprès des clients. Comment font-elles pour produire du pain à de tels prix ? Leur pain est-il aussi frais qu'il en a l'air ? Quelle peut être la riposte des petits artisans pour survivre face aux géants ? Supermarchés de producteur : plus frais, moins cher ? Fruits et légumes, viandes, poissons, fromages… tout le rayon frais et bien plus ! Voilà l'offre de nouveaux magasins qui poussent comme des champignons aux quatre coins de la France. Et pourtant ce ne sont pas des grandes enseignes à la manœuvre mais bien des petits producteurs alliés entre eux. Leur concept : un mix entre les circuits-courts type Amap, et l'univers de la grande distribution avec rayons, caddie, promotions et même drive fermier ! Cœur paysan, Halles de l'Aveyron, Plaisirs Fermiers, Boutiques paysannes : comment fonctionnent ces nouveaux réseaux de vente directe ? Quelle est la réaction des hypermarchés attaqués sur leur propre terrain ? Le circuit-court est-il vraiment synonyme de prix réduit et de fraicheur garantie ? Sur Internet aussi les offres « direct producteur » fleurissent et vous promettent du frais livré en 24h. Mais que valent ces nouvelles offres ? Traiteur de quartier ou d'hyper : chaud devant, le match des plats tout prêts ! Plus le temps ni l'envie de cuisiner le soir ou besoin d'un plat express à la pause déjeuner ? Pas de problème, l'offre de petits plats frais, froids ou chauds est de plus en plus forte pour répondre à nos nouvelles demandes. Les traiteurs de quartier l'ont bien compris et multiplient les plats « fait maison » ultra rentables. Mais les enseignes de la grande distribution ont aussi investi le créneau. Carrefour, Intermarché ou encore Cora s'affrontent désormais au rayon traiteur frais ! C'est le secteur qui offre la croissance la plus importante, +10% par an depuis 5 ans. Leur promesse est alléchante : de bons petits plats traditionnels, cuisinés maisons, proposés en moyenne 30% moins chers que chez les traiteurs traditionnels. Mais alors, comment font les traiteurs de supermarchés pour proposer des prix aussi attractifs ? Est-ce toujours aussi frais qu'annoncé ? Et comment les petits commerçants peuvent-ils riposter ?
    • Magazine

      Capital

      Valse des étiquettes : pourquoi les prix sont-ils devenus fous ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (56 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Déstockeurs alimentaires : comment font-ils pour casser les prix ? Noz, Stokomani, Action, Frais Malin... ces noms vous disent quelque chose ? C'est normal ! Car vous êtes de plus en plus nombreux à faire vos courses dans l'un de ces 3 000 magasins de déstockage présents dans toute la France. Ces cinq dernières années, les principales enseignes ont vu leur chiffre d'affaires bondir de 60%. Ce sont les temples des bonnes affaires ! On y trouve toutes sortes de produits du quotidien vendus de 20 à 75% moins chers qu'en supermarché. Des produits d'hygiène, de beauté mais aussi des produits frais ! Viande, fruits, yaourts, jus de fruits… ils sont vendus jusqu'à quatre fois moins chers que dans les rayons de la grande distribution. Et pourtant, ce sont les mêmes produits, les mêmes marques ! Alors comment est-ce possible ? D'où viennent ces produits ? Et peut-on leur faire confiance ? Mais la grande distribution ne compte pas se laisser faire. Pour récupérer sa clientèle partie faire des bonnes affaires chez les déstockeurs, elle commence à faire elle aussi du déstockage, dans ses propres hypermarchés ; des linéaires entiers de produits affichés à prix minis, toute l'année. Cela suffira-t-il à retenir les clients de plus en plus tentés par les déstockeurs ? Coupons de réduction : les secrets bien cachés de ces promos « deux pour le prix d'un », « 30% de réduction », « satisfait ou remboursé » : impossible de faire le tour d'un supermarché sans se voir proposer des dizaines d'offres promotionnelles sur les produits. En 2017, le montant des remises n'a jamais été aussi élevé : 3,2 milliards d'euros soit, en moyenne, 115 euros redistribués par foyer. Parmi toutes ces promos, l'incontournable bon de réduction. Cette année, 3,5 milliards de coupons ont été édités. Un coût pour la marque mais une façon de vous faire découvrir ses nouveaux produits avec l'espoir de vous faire payer le prix fort le coup d'après. En moyenne, pour 1 euro investi, les marques récupèrent 2,96 euros de chiffre d'affaires supplémentaires. Mais depuis quelques années, votre smartphone s'y met aussi : il vous propose des coupons de réduction digitaux. Et pour vous proposer les bons coupons sur les bons produits, ceux qui vous intéressent, les marques utilisent des nouvelles technologies pour traquer toutes vos habitudes de consommations, même les plus intimes. Valse des étiquettes : êtes-vous sûr de payer le bon prix ? Ne pas payer le même prix du billet que votre voisin de fauteuil dans un avion ou un train, vous connaissiez… Mais désormais, chez le coiffeur aussi, c'est nouveau ! Et ce n'est qu'un petit aperçu : vous ne le savez pas forcément, mais aujourd'hui les prix des produits ou services que vous achetez varient sans cesse. Pourquoi et comment une telle valse ? Vous allez enfin comprendre pourquoi on n'y comprend plus rien aux prix ! La plupart de vos produits du quotidien - jambon, lessive ou eaux minérales - subissent des variations de jour en jour, parfois à la hausse, parfois à la baisse. Et sur Internet, c'est encore plus la folie : Amazon change ainsi ses prix deux millions de fois par jour et ses concurrents sont à l'affût pour réagir au plus vite. Quel intérêt et à qui cela profite-t-il ? Est-ce vraiment légal ? Avec quelles armes les experts du prix se battent-ils ? Et si vous vous sentez perdu dans cette jungle des prix, pas de panique : les « shoppers » - des internautes pros du web - scrutent en permanence les bonnes affaires pour vous aider à les saisir juste à temps.

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      50mn Inside

      -

      aucun (0 vote) Votre vote
      50mn Inside (29 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur TF1
      Synopsis : En plusieurs sujets et reportages, un éclairage sur l'actualité des personnalités françaises et étrangères, le tout sous la houlette de Sandrine Quétier et Nikos Aliagas.
    • Magazine

      300 millions de critiques

      Charles Aznavour/Basquiat et Schiele/C. Alandete/Philosophes

      Voir en replay sur TV5 Monde
      Au sommaire : L'instantané de la semaine Les chroniqueurs évoquent la photo marquante de la semaine et proposent cinq mots clefs sur le compte Instagram de l'émission. Hommage à Charles Aznavour Le 1er octobre 2018, l'artiste Charles Aznavour tirait sa révérence. Plus d'Aznavour, plus de Johnny... Reste-t-il encore des icônes musicales francophones ? Expositions Basquiat/Schiele Jusqu'au 14 janvier 2019, la Fondation Louis Vuitton expose Jean-Michel Basquiat et Egon Schiele. D'un bout à l'autre du XXe siècle, de Vienne à New York, les oeuvres et la vie des deux artistes fascinent par leur fulgurance et leur intensité. Entretien Avec Christian Alandete, commissaire de l'exposition « Nos chambres : Alberto Giacometti - Annette Messager », jusqu'au 13 janvier 2019 à l'Institut Giacometti de Paris. La parole des philosophes Au XXIe siècle, les philosophes font-ils toujours réfléchir ou sont ils devenus les agitateurs des réseaux sociaux ? Retour sur la polémique déclenchée par Michel Onfray qui adresse une lettre au président français Emmanuel Macron. Invité : Christian Alandete, commissaire de l'exposition « Nos chambres : Annette Messager - Alberto Giacometti ». Présentation : Guillaume Durand. Avec la participation de Michel Cerutti (RTS), Sylvestre Defontaine (RTBF), Myriam Fehmiu (Radio-Canada), Laura Tenoudji (France Télévisions), Amobé Mévégué (TV5MONDE), Yves Bigot (TV5MONDE). Depuis la Fondation Louis Vuitton.
    //Google Tag Manager