Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur TV5 Monde
TV5 Monde Diffusion Diffusé le 17-11-18 Durée :
  • bien (6 votes) Note : 3.8/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      Au sommaire : Cauchemar à la cantine ! À Paris, Mina, 9 ans, a décidé un jour d'envoyer une lettre au maire de son arrondissement pour qu'il fasse quelque chose : à la cantine de son école, écrit-elle, « la soupe n'est pas de la soupe » et « la viande et le poisson ne sont jamais appétissants ». À Roissy-en-Brie, Yogan, 10 ans, ne touchait carrément plus à son assiette le midi. Sa mère s'en est rendue compte quand il a commencé à perdre du poids. Que sert-on vraiment dans les cantines de nos enfants pour qu'ils les détestent autant ? Nous nous sommes invités à leur table pour examiner avec eux le contenu de leur plateau. Des plats industriels bourrés de sucres et d'additifs, des déjeuners produits à la chaîne jusqu'à cinq jours à l'avance dans de gigantesques cuisines centrales... Reportage : Alice Gauvin, Violaine Vermot-Gaud, Thomas Cirotteau. Le bureau des plaintes Au commissariat du XVe arrondissement de Paris, une unité spécialisée recueille chaque jour l'intimité difficile à dévoiler. La Brigade de protection de la famille reçoit les femmes victimes de violences conjugales, de harcèlement, de viol venues porter plainte. Nos équipes ont obtenu l'autorisation exceptionnelle de la filmer au quotidien pendant trois mois. Auditions des victimes et de leurs agresseurs, confrontations, interpellations : nous avons suivi Frédéric, François, Jean-Christophe et Maxime, quatre policiers spécialement formés à l'accueil et à l'écoute de ces femmes. Reportage : Catherine Boullay, Damien Pasinetti. L'héritière et les enfants de Bamako À la mort de son mari, en 2015, madame Festoc, paisible retraitée de 84 ans, décide de léguer deux millions d'euros à la Chaîne de l'espoir, qui soigne dans le monde entier les enfants atteints de malformation cardiaque. Avec cette somme, l'association va pouvoir ouvrir deux blocs opératoires en chirurgie cardiaque à Bamako, au Mali. Et sauver des milliers d'enfants. Commence alors une incroyable aventure et une course de vitesse : il faut acheminer le matériel, établir la liste des enfants à opérer, recruter les chirurgiens. Et le jour de l'ouverture du premier bloc, tout ne se passe pas comme prévu... Reportage : Élise Le Guevel, Mathieu Dreujou, Benoît Sauvage. Présentation : Élise Lucet.

      Envoyé spécial (18 vidéos)
      Au sommaire : Cauchemar à la cantine ! À Paris, Mina, 9 ans, a décidé un jour d'envoyer une lettre au maire de son arrondissement pour qu'il fasse quelque chose : à la cantine de son école, écrit-elle, « la soupe n'est pas de la soupe » et « la viande et le poisson ne sont jamais appétissants ». À Roissy-en-Brie, Yogan, 10 ans, ne touchait carrément plus à son assiette le midi. Sa mère s'en est rendue compte quand il a commencé à perdre du poids. Que sert-on vraiment dans les cantines de nos enfants pour qu'ils les détestent autant ? Nous nous sommes invités à leur table pour examiner avec eux le contenu de leur plateau. Des plats industriels bourrés de sucres et d'additifs, des déjeuners produits à la chaîne jusqu'à cinq jours à l'avance dans de gigantesques cuisines centrales... Reportage : Alice Gauvin, Violaine Vermot-Gaud, Thomas Cirotteau. Le bureau des plaintes Au commissariat du XVe arrondissement de Paris, une unité spécialisée recueille chaque jour l'intimité difficile à dévoiler. La Brigade de protection de la famille reçoit les femmes victimes de violences conjugales, de harcèlement, de viol venues porter plainte. Nos équipes ont obtenu l'autorisation exceptionnelle de la filmer au quotidien pendant trois mois. Auditions des victimes et de leurs agresseurs, confrontations, interpellations : nous avons suivi Frédéric, François, Jean-Christophe et Maxime, quatre policiers spécialement formés à l'accueil et à l'écoute de ces femmes. Reportage : Catherine Boullay, Damien Pasinetti. L'héritière et les enfants de Bamako À la mort de son mari, en 2015, madame Festoc, paisible retraitée de 84 ans, décide de léguer deux millions d'euros à la Chaîne de l'espoir, qui soigne dans le monde entier les enfants atteints de malformation cardiaque. Avec cette somme, l'association va pouvoir ouvrir deux blocs opératoires en chirurgie cardiaque à Bamako, au Mali. Et sauver des milliers d'enfants. Commence alors une incroyable aventure et une course de vitesse : il faut acheminer le matériel, établir la liste des enfants à opérer, recruter les chirurgiens. Et le jour de l'ouverture du premier bloc, tout ne se passe pas comme prévu... Reportage : Élise Le Guevel, Mathieu Dreujou, Benoît Sauvage. Présentation : Élise Lucet.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

      Les derniers programmes Envoyé spécial

      • Magazine

        Envoyé spécial

        Ma maternité va fermer/Faux ministre, vrai escroc

        aucun (0 vote) Votre vote
        Envoyé spécial (18 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur TV5 Monde
        Au sommaire : Ma maternité va fermer La France compte aujourd'hui 488 maternités. En 1975, il y en avait 1 369. En quarante quatre ans, les deux tiers des lieux où les femmes peuvent accoucher ont disparu. En première ligne, les petites maternités : moins de 300 accouchements pratiqués chaque année. Beaucoup sont situées dans des zones isolées. Conséquence : des femmes sont désormais contraintes de faire plus d'une heure de route pour accoucher. Ces fermetures font-elles courir un risque aux futures mamans et à leurs enfants ? De l'Indre au Jura, nous sommes allés à la rencontre de femmes enceintes qui se sentent abandonnées et inquiètes. Certaines études montreraient que plus il y a de kilomètres entre la maison et la maternité, plus l'accouchement est risqué. Reportage : Robin Braquet, Aurélien Clément, Baptiste Laigle. Faux ministre, vrai escroc « Allô ? C'est Jean-Yves Le Drian au téléphone. La France a besoin de vous ! » Depuis l'été 2015, de nombreuses personnalités, ambassadeurs, hommes d'affaires, patrons de PME ont reçu cet étrange appel. Au bout du fil, l'homme se présente comme le ministre français de la Défense et réclame de l'argent pour payer la rançon d'otages aux mains de groupes djihadistes. Un geste pour la France, en toute discrétion. Cet appel solennel, cette voix persuasive sont en fait une incroyable arnaque. Un escroc ou une bande organisée vont jusqu'à fabriquer un masque en silicone du ministre. Sur Skype, on voit un bureau, des drapeaux et un homme ressemblant à Jean-Yves Le Drian. L'image est troublante... Reportage : Élise Le Guevel, Matthieu Rénier, Benoît Sauvage. Quand nos animaux disparaissent... Entendrez-vous encore longtemps l'alouette chanter dans la prairie d'à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d'Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l'on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d'extinction. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. Reportage : Raphaële Schapira, Matthieu Rénier, Frédérique Prigent. Présentation : Élise Lucet.
      • Magazine

        Envoyé spécial

        Ma maternité va fermer

        aucun (0 vote) Votre vote
        Envoyé spécial (18 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur France 2
        Ma maternité va fermerUn reportage de Robin Braquet, Aurélie Clément et Baptiste Laigle avec Bangumi La France compte aujourd’hui 488 maternités. En 1975, ... il y en avait 1 369. En quarante-quatre ans, les deux tiers des lieux où les femmes peuvent accoucher ont disparu ! En première ligne : les petites maternités, moins de 300 accouchements pratiqués chaque année. Beaucoup sont situées dans des zones isolées. Conséquence : des femmes sont désormais contraintes de faire plus d’une heure de route pour accoucher. Ces fermetures font-elles courir un risque aux futures mamans et à leurs enfants ? De l’Indre au Jura, Envoyé spécial est allé à la rencontre de ces femmes enceintes qui se sentent abandonnées et inquiètes. Certaines études montreraient que plus il y a de kilomètres entre la maison et la maternité, plus l’accouchement est risqué. Faux ministre, vrai escrocUne enquête d’Élise Le Guevel, Matthieu Rénier et Benoît Sauvage « Allô ? C’est Jean-Yves Le Drian au téléphone ! La France a besoin de vous ! » Depuis l'été 2015, de nombreuses personnalités, ambassadeurs, hommes d’affaires, patrons de PME ont reçu cet étrange appel. Au bout du fil, l’homme se présente comme le ministre de la Défense et réclame de l'argent pour payer la rançon d’otages aux mains de groupes djihadistes. Un geste pour la France, en toute discrétion !   Cet appel solennel, cette voix persuasive sont en fait une incroyable arnaque ! Un escroc ou une bande organisée vont jusqu’à fabriquer un masque en silicone du ministre. Sur Skype, on voit un bureau, des drapeaux et un homme ressemblant à Jean-Yves Le Drian. L’image est troublante. Et certains s’y sont laissé prendre : plus de 80 millions d'euros ont déjà été extorqués...Envoyé spécial a remonté la piste de cette escroquerie invraisemblable.   Quand nos animaux disparaissent...Un reportage de Raphaële Schapira, Matthieu Rénier et Frédérique Prigent / Rediffusion Entendrez-vous encore longtemps l’alouette chanter dans la prairie d’à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d’Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l’on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d’extinction. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. En Alsace, Jean-Paul, un amoureux de la nature, se dévoue corps et âme pour le grand hamster décimé par la culture intensive de maïs. Il a monté son propre élevage et tente de sensibiliser les agriculteurs à cette cause. A Lyon, des chercheurs étudient les grenouilles stressées par l’éclairage public et le trafic routier. Tous espèrent les sauver de la disparition.  
      • Magazine

        Envoyé spécial

        Ma maternité va fermer

        aucun (0 vote) Votre vote
        Envoyé spécial (18 vidéos) 1 commentaire
        Voir en replay sur France 2
        Ma maternité va fermerUn reportage de Robin Braquet, Aurélie Clément et Baptiste Laigle avec Bangumi La France compte aujourd’hui 488 maternités. En 1975, ... il y en avait 1 369. En quarante-quatre ans, les deux tiers des lieux où les femmes peuvent accoucher ont disparu ! En première ligne : les petites maternités, moins de 300 accouchements pratiqués chaque année. Beaucoup sont situées dans des zones isolées. Conséquence : des femmes sont désormais contraintes de faire plus d’une heure de route pour accoucher. Ces fermetures font-elles courir un risque aux futures mamans et à leurs enfants ? De l’Indre au Jura, Envoyé spécial est allé à la rencontre de ces femmes enceintes qui se sentent abandonnées et inquiètes. Certaines études montreraient que plus il y a de kilomètres entre la maison et la maternité, plus l’accouchement est risqué. Faux ministre, vrai escrocUne enquête d’Élise Le Guevel, Matthieu Rénier et Benoît Sauvage « Allô ? C’est Jean-Yves Le Drian au téléphone ! La France a besoin de vous ! » Depuis l'été 2015, de nombreuses personnalités, ambassadeurs, hommes d’affaires, patrons de PME ont reçu cet étrange appel. Au bout du fil, l’homme se présente comme le ministre de la Défense et réclame de l'argent pour payer la rançon d’otages aux mains de groupes djihadistes. Un geste pour la France, en toute discrétion !   Cet appel solennel, cette voix persuasive sont en fait une incroyable arnaque ! Un escroc ou une bande organisée vont jusqu’à fabriquer un masque en silicone du ministre. Sur Skype, on voit un bureau, des drapeaux et un homme ressemblant à Jean-Yves Le Drian. L’image est troublante. Et certains s’y sont laissé prendre : plus de 80 millions d'euros ont déjà été extorqués...Envoyé spécial a remonté la piste de cette escroquerie invraisemblable.   Quand nos animaux disparaissent...Un reportage de Raphaële Schapira, Matthieu Rénier et Frédérique Prigent / Rediffusion Entendrez-vous encore longtemps l’alouette chanter dans la prairie d’à côté ? Et aurez-vous la chance de voir un jour le hamster sauvage gambader dans les plaines d’Alsace ? Pas si sûr ! Les animaux du quotidien, ceux que l’on croise dans nos campagnes, sont eux aussi en voie d’extinction. Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui se battent pour la sauvegarde de nos animaux familiers. En Alsace, Jean-Paul, un amoureux de la nature, se dévoue corps et âme pour le grand hamster décimé par la culture intensive de maïs. Il a monté son propre élevage et tente de sensibiliser les agriculteurs à cette cause. A Lyon, des chercheurs étudient les grenouilles stressées par l’éclairage public et le trafic routier. Tous espèrent les sauver de la disparition.  

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne

      //Google Tag Manager