Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 18-12-17 à 00:50 Durée :
  • excellent! (4 votes) Note : 4.8/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est la croisière la plus folle et la plus festive du monde. Appelée « Groove Cruise », elle accueille, chaque année, 2 500 personnes pour 72 heures de musique non-stop à bord d'un paquebot grand luxe, sur les eaux du Pacifique, entre Los Angeles (États-Unis) et Ensenada (Mexique). Sur cette immense discothèque flottante, les croisiéristes-fêtards sont là pour danser sur des rythmes électro, se défouler, et surtout ne rien s'interdire. Moyenne d'âge : 31 ans. Habillés (ou plutôt déguisés) pour la fête, dans des tenues plus extravagantes les unes que les autres, ils viennent de tous les horizons, de tous les milieux, et forment une joyeuse bande où les différences sociales s'effacent le temps de cette « Groove Cruise ». Une ambiance totalement libre et déjantée qui rappelle la fête du Burning Man, dans le désert du Nevada (États-Unis). L'homme qui a inventé cette croisière hors norme s'appelle Jason Beukema, un jeune homme d'affaires spécialisé dans l'univers de la nuit. C'est la sixième année qu'il organise la Groove Cruise. Il dépense une fortune (un million de dollars, rien que pour la location du paquebot et de l'équipage) pour la rendre chaque fois plus spectaculaire. Un investissement rentable puisque chaque fêtard dépense entre 2 000 et 5 000 dollars (alcool compris) lors de ces trois jours de croisière. Parmi les participants, Taryn et David, un couple de Californiens typiques, qui viennent pour la première fois. Enthousiastes, ils se préparent depuis plusieurs mois. Ils vouent un culte à leur corps et s'entraînent physiquement très dur pour être les plus beaux danseurs de la croisière. Il y aussi les DJs. Ils sont cinquante à se relayer jour et nuit aux platines, sur les sept ponts du paquebot. Tim, alias Dj Whiskas, est l'un d'entre eux. Chauffeur routier de formation, il a réussi à se faire engager sur la Groove Cruise, le plus grand festival de dance au monde selon lui. Y jouer est l'opportunité de sa vie. Marika, une go-go danseuse française expatriée aux États-Unis, adore cette ambiance qu'elle ne retrouve pas en France. Employée par l'organisation, elle a 72 heures pour mettre la croisière en « feu » sur tous les dancefloors du paquebot avec son équipe de danseuses. Marika nous décrypte cette grande fête à l'américaine, unique en son genre, dont elle connaît tous les secrets, même les plus inavouables. Sur la croisière, l'alcool coule à flot et la drogue circule en masse. Les dérives, parfois dramatiques, sont inévitables. Enquête inédite sur la Groove Cruise, la croisière de tous les excès.

      Enquête exclusive (59 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est la croisière la plus folle et la plus festive du monde. Appelée « Groove Cruise », elle accueille, chaque année, 2 500 personnes pour 72 heures de musique non-stop à bord d'un paquebot grand luxe, sur les eaux du Pacifique, entre Los Angeles (États-Unis) et Ensenada (Mexique). Sur cette immense discothèque flottante, les croisiéristes-fêtards sont là pour danser sur des rythmes électro, se défouler, et surtout ne rien s'interdire. Moyenne d'âge : 31 ans. Habillés (ou plutôt déguisés) pour la fête, dans des tenues plus extravagantes les unes que les autres, ils viennent de tous les horizons, de tous les milieux, et forment une joyeuse bande où les différences sociales s'effacent le temps de cette « Groove Cruise ». Une ambiance totalement libre et déjantée qui rappelle la fête du Burning Man, dans le désert du Nevada (États-Unis). L'homme qui a inventé cette croisière hors norme s'appelle Jason Beukema, un jeune homme d'affaires spécialisé dans l'univers de la nuit. C'est la sixième année qu'il organise la Groove Cruise. Il dépense une fortune (un million de dollars, rien que pour la location du paquebot et de l'équipage) pour la rendre chaque fois plus spectaculaire. Un investissement rentable puisque chaque fêtard dépense entre 2 000 et 5 000 dollars (alcool compris) lors de ces trois jours de croisière. Parmi les participants, Taryn et David, un couple de Californiens typiques, qui viennent pour la première fois. Enthousiastes, ils se préparent depuis plusieurs mois. Ils vouent un culte à leur corps et s'entraînent physiquement très dur pour être les plus beaux danseurs de la croisière. Il y aussi les DJs. Ils sont cinquante à se relayer jour et nuit aux platines, sur les sept ponts du paquebot. Tim, alias Dj Whiskas, est l'un d'entre eux. Chauffeur routier de formation, il a réussi à se faire engager sur la Groove Cruise, le plus grand festival de dance au monde selon lui. Y jouer est l'opportunité de sa vie. Marika, une go-go danseuse française expatriée aux États-Unis, adore cette ambiance qu'elle ne retrouve pas en France. Employée par l'organisation, elle a 72 heures pour mettre la croisière en « feu » sur tous les dancefloors du paquebot avec son équipe de danseuses. Marika nous décrypte cette grande fête à l'américaine, unique en son genre, dont elle connaît tous les secrets, même les plus inavouables. Sur la croisière, l'alcool coule à flot et la drogue circule en masse. Les dérives, parfois dramatiques, sont inévitables. Enquête inédite sur la Groove Cruise, la croisière de tous les excès.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Inde : sexe et amour au pays des interdits

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (59 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Du Kâma-Sûtra au Taj Mahal, l'érotisme et la romance font partie intégrante de l'identité et du patrimoine indien. Pourtant, dans la vie de tous les jours, les relations amoureuses et le sexe sont tabous. Si l'économie du pays se développe à un rythme sans précédent, sa société reste cadenassée par des règles et des traditions ultra strictes. S'embrasser dans la rue, sortir avec un petit ami et, plus étonnant encore, se marier par amour, tout cela est fortement déconseillé et même parfois carrément interdit ! En Inde, 90% des mariages sont arrangés. Nous avons accompagné Nancy et Gaurav jusqu'au jour de leurs noces. Ils ne se sont rencontrés que deux fois avant de s'engager pour la vie. Mais ils font confiance au choix de leurs parents. De toute façon, ils n'ont rien à dire et ne peuvent pas refuser… Afin de s'assurer que le futur conjoint est bien sous tous rapports, certaines familles n'hésitent pas à embaucher un détective privé pour enquêter sur lui. Rajani est « Love Détective » à Mumbai. Moralité, situation financière, fréquentations, tout est passé au crible. Et le moindre écart n'est pas toléré. En Inde, refuser le conjoint qui est destiné est très mal vu par les familles, dont les réactions peuvent être extrêmement violentes. Assassinats, lapidations, brûlures à l'acide… Nous avons suivi Danashre et Sagar. Ces Roméo et Juliette indiens sont de castes différentes. Hors de question donc qu'ils se marient. Grâce à l'aide de l'association « Love Commandos », ils ont réussi à s'enfuir pour échapper aux représailles de leurs familles. Ils se cachent aujourd'hui dans un appartement dont le lieu est tenu secret car les crimes dits d'honneur sont très fréquents en Inde. Maître Singh est avocat et il s'en est fait une spécialité. Lui-même affirme sans détours qu'il n'hésiterait pas à tuer sa fille si elle avait une relation sexuelle avant le mariage. Timidement, pourtant, les traditions et les mœurs évoluent. Dans certains quartiers, les jeunes osent se prendre la main et parler de désir. Et même si l'homosexualité est jugée illégale et contre-nature, quelques voix commencent à s'élever. Le prince Manvendra fait partie des rares Indiens à assumer ouvertement sa sexualité. Il s''est même marié avec son ami américain. Il se bat aujourd'hui avec courage pour que la société devienne plus tolérante. Entre modernité et tradition, portrait d'un pays où les braises de l'amour et du sexe pourraient bien s'enflammer à nouveau.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Panama, paradis tropical et… fiscal

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (59 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        C'est dans ce petit pays d'Amérique centrale que vient d'éclater le plus grand scandale financier international de ces dernières années, l'affaire dite des « Panama Papers ». Des centaines d'entreprises, des hommes politiques, des célébrités, des chefs d'État et de gouvernement, des têtes couronnées mais aussi des trafiquants de drogue avaient placé des millions de dollars dans des sociétés off-shore basées au Panama pour frauder le fisc ou blanchir de l'argent sale. Ces révélations ont fait l'effet d'une bombe planétaire. Reliant deux océans, entre Caraïbes et Pacifique, à travers son célèbre canal maritime, le Panama a des faux airs de Dubaï version latino, avec ses gratte-ciels, ses chantiers, ses magasins de luxe et ses voitures de sport. 4 millions d'habitants, une croissance de 10% par an, le dollar américain comme monnaie locale et une riche population étrangère. Investisseurs, jeunes diplômés et entrepreneurs y affluent du monde entier attirés par ses plages de rêve, sa douceur de vivre, son argent facile et sa législation très « attractive ». Nous avons également exploré l'autre côté du miroir, auprès des oubliés du miracle panaméen, dans les ghettos rongés par les trafics et la violence. Car au Panama, le capitalisme le plus clinquant côtoie la pauvreté la plus extrême. Ici, les jeunes des quartiers déshérités n'ont que leurs poings et leurs armes pour s'en sortir. Frontalier de la Colombie, le pays est aussi un carrefour du trafic de cocaïne. Chaque mois, la police procède à des saisies spectaculaires, parfois de plusieurs tonnes. Nous avons accompagné ses escadrons spécialisés dans leur lutte au quotidien contre les cartels de la drogue.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne