Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur BFMTV
BFMTV Diffusion Diffusé le 20-06-16 Durée :
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    Les syndicats ont annoncé ce lundi qu'ils maintenaient leur demande de défiler contre la loi Travail jeudi, entre Bastille et Nation. Par ailleurs, dans une lettre destinée à la CGT, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a expliqué qu'un défilé le 23 juin, n'est pas envisageable. Il propose ainsi "un rassemblement statique" à la place de la Nation, pour garantir la liberté d'expression et la préservation de l'ordre public. Cependant, cette proposition a été rejetée. Devant ce refus, la préfecture de police menace. "Les organisateurs sont invités par le préfet de police à poursuivre leurs discussions", explique-t-elle à l'AFP. "À défaut d'accord la préfecture de police avise, dans un courrier, les organisateurs qu'elle sera dans l'obligation d'interdire par arrêté la tenue de la manifestation sur l'itinéraire déclaré". "Un rassemblement statique" peut-elle alors préserver l'ordre public ? - Avec: Nicolas Comte, secrétaire général adjoint Unité SGP Police-Force Ouvrière. - BFM Sto

    BFM Story (499 vidéos)
    Les syndicats ont annoncé ce lundi qu'ils maintenaient leur demande de défiler contre la loi Travail jeudi, entre Bastille et Nation. Par ailleurs, dans une lettre destinée à la CGT, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a expliqué qu'un défilé le 23 juin, n'est pas envisageable. Il propose ainsi "un rassemblement statique" à la place de la Nation, pour garantir la liberté d'expression et la préservation de l'ordre public. Cependant, cette proposition a été rejetée. Devant ce refus, la préfecture de police menace. "Les organisateurs sont invités par le préfet de police à poursuivre leurs discussions", explique-t-elle à l'AFP. "À défaut d'accord la préfecture de police avise, dans un courrier, les organisateurs qu'elle sera dans l'obligation d'interdire par arrêté la tenue de la manifestation sur l'itinéraire déclaré". "Un rassemblement statique" peut-elle alors préserver l'ordre public ? - Avec: Nicolas Comte, secrétaire général adjoint Unité SGP Police-Force Ouvrière. - BFM Sto

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte TV-replay.

    Les derniers programmes JT - Infos mis en ligne

    • JT - Infos

      JT de 20h de France 2

      -

      aucun (0 vote) Votre vote
      Commenter
      Voir en replay sur France 2
      Le JT de 20h de la rédaction de France 2.

      Ce programme ne peut pas être
      ajouté pour le moment

    • JT - Infos

      19H RUTH ELKRIEF

      Alliance Macron-Bayrou: un tournant dans la campagne présidentielle ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le président du MoDem, François Bayrou, a annoncé ce mercredi qu'il se retirait de la course à l'Elysée. Le centriste a proposé une alliance avec Emmanuel Macron. Un soutien aussitôt accepté par le leader d'En Marche !, qui y voit "un tournant dans campagne". - Pour en parler: Virginie Le Guay, chef-adjoint du service politique de Paris Match. Roland Cayrol, directeur du Centre d'Études et d'Analyses (CETAN) et directeur de recherche associé au Centre de recherches politiques de Sciences-Po (CEVIPOF). Ainsi que Laurent Joffrin, directeur de la publication de Libération. - 19h Ruth Elkrief, du mercredi 22 février 2017, sur BFMTV.

      Ce programme ne peut pas être
      ajouté pour le moment

    • JT - Infos

      19H RUTH ELKRIEF

      "Emmanuel Macron dit qu'il fait siennes les quatre propositions de François Bayrou", Marielle de Sarnez

      aucun (0 vote) Votre vote
      Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Ce mercredi 22 février 2017, Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem et députée européenne, était l'invitée du 19h Ruth Elkrief. Elle est notamment revenue sur l'offre d'alliance proposé par François Bayrou à Emmanuel Macron en vue de la présidentielle. Cependant, le président du MoDem a posé 4 conditions à celle-ci. Il a ainsi réclamé une "véritable" alternance politique avec la reconnaissance du centre, une loi de moralisation de la vie politique, la défense des salaires et l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives. À noter qu'Emmanuel Macron a accepté l'offre d'alliance qu'il a d'ailleurs qualifié de "tournant de la campagne présidentielle". - 19h Ruth Elkrief, du mercredi 22 février 2017, sur BFMTV.

      Ce programme ne peut pas être
      ajouté pour le moment