Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Public Sénat
Public Sénat Diffusion Diffusé le 20-11-10 Durée : 43min
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 1 133 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    Le débat prolonge la problématique abordée par le documentaire du samedi soir sur des questions politiques, de société ou internationales. Avec des invités et en présence des réalisateurs.

    Le débat (220 vidéos)
    Le débat prolonge la problématique abordée par le documentaire du samedi soir sur des questions politiques, de société ou internationales. Avec des invités et en présence des réalisateurs.

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte TV-replay.
    • Par Gaston, le 24-07-2013

      Pour moi le plus clair est la phrase de Cesar "Aux sommets rapproches". Avec ces trois petits mots le site d'Alaise est parfaitement ridicule. Pas de mention chez Cesar de vallees "encaissees"? Mais les sommets "rapproches" disent la meme chose.... Autre chose jamais mentionnee par les detracteur du site Jurassien, c'est qu'il est situe beaucoup plus dans l'axe du chemin le plus court: C'est frappant par rapport a toute les autres options. Un autre indicateur sont les quelques descriptions de la bataille d'origine autre que Cesar: Une citation en particulier: "Ce n'etait pas une bataille comme les autres, car des hauteurs toutes proches l'on y voyait tres bien tout du combat: Le courage comme les lachetes: Rien ne pouvait etre cache." Cela suggere instantanement la vallee encaissee du Juras, et ellimine d'emblee Alaise...

      • Par Fusone Daniel, le 05-09-2014

        Après la bataille ,César part chez les Eduens , hors si César part chez les Eduens après la bataille , c'est que pendant la bataille il n'y était pas CQFD !!! Quand a la topographie du local , tout correspond a Alaise dans le Doubs , rien avec Alise !! Ou peut on trouver une plaine de 3000 pas 4,5OOm entouré d'une suite ininterrompue de colline a Alise ?? Planities tres millia passuum intermissa collibus !!! César parle de 2 cours d'eau , il y en a 4 a Alise !! Bon je cesse ,le positionnement a Alise est trop ridicule pour que je m'y étende plus !!!

    • Par Baptiste, le 11-03-2013

      Incrédule, j'ai visité Alise Ste Reine cet été, peu convaincu, je suis revenu deçu. J'aurais du voir cette émission avant d'y aller, je n'aurais pas perdu mon temps. Ce sénateur porte préjudice à son parti.

    • Par cortes christian, le 16-01-2013

      On y voit toute la bêtise, l hypocrisie de ceux qui déffendent le site d Alise.Mais peut on s attendre à autre chose de la part d archéologues archaïques.Le Napo 3 a decidé.Nos couilles molles de politiques,ni changeront rien.

    • Par thérèse moinet, le 11-01-2013

      excellente émission ; oui il faut autoriser les fouilles sur ce site : la vérité historique doit être connue.

    • Par François Lecoeur, le 09-12-2012

      "La vérité est plurielle" dit le sénateur. Ce qui revient à dire "à chacun sa vérité". C'est une négation de l'intelligence. Ou bien Alésia est à Alise-sainte-Reine, ou bien à Syam/Chaux.Ou bien ces deux propositions sont fausses, ou bien l'une est vraie et l'autre est fausse, mais les deux ne peuvent pas être vraies. Ce Ferrand est le plus crédible dans sa recherche de la vérité. L'histoire et la science parlent pour lui. L'archéologue est pitoyable. Avec son collègue sénateur, c'est l'alliance du stalinisme et de l'incohérence intellectuelle. Vivement une souscription nationale pour faire les fouilles dans le Jura !

    • Par pierre masfaraud, le 10-01-2012

      La recherche de la vérité ne devrait souffrir aucun délai, il est de la responsabilité des politiques devant l'histoire de permettre les fouilles à Syam.Par ailleurs quelle mine d'information cela peut être. Si les hypothèses sont justes il faudra des décennies pour sortir de terre les ruines de la cité gauloise et il n'y aura pas besoin de musée pour drainer les visiteurs car il y aura des choses à voir ! Une fois la vérité établie, il ne faudra pas oublier d'ériger une stèle à la mémoire de tous les crétins académiques qui ont confondu idéologie et science avec leurs noms bien visibles écrits dessus afin que l'on n'oubli pas leur mérite...Une sorte d'anti-panthéon en plus modeste: " aux hommes petits, l'obscurantisme reconnaissant"

    • Par Condorman94, le 08-06-2011

      Oui,a part que le site de Chaux contrairement a Alaise ne s'est jamais appelé Alesia, que Chaux est dans le Jura et pas Mandubien,man (homme) dubii (doubs). Quand aux fouilles effectuées par V Pernet sous la direction du Cap Stoffel ne nous ont délivré aucun journal car a Alise on y a trouvé tout ce que l'on y a apporté.Je signale en outre qu'Alaise dans le Doubs c'est appelée Alesia jusqu'a Francois 1er et qu'elle est la seule a pouvoir le prouver.

    • Par condorman94, le 29-04-2011

      pourquoi un tel debat sterile?pourquoi ne pas tout simplement lire Cesar? La route que suis cesar "cuum cesar in sequanos per extremo ligunum" donc cesar se rend en Sequanie et (extremo)il est a lafrontiere de la ligonie et de la sequanie (franche comte actuelle) Que fait le chef gaulois? Les incunables nous le disent" Vercingetorix vint en trois repues et planta sont ost a 10000 pas pres les romains. Les repues signifiant des repas et comme a cette epoque on n'en faisait qu'un par jour,il a ete ecrit 3 repas pour 3 jours de marche c'est evident. Nous sommes loin d'alise.Mais comme je n'en finirai pas d'enumerer toutes les incoherences du site d'alise,je termine par cette phrase de cesar qui jette un bloc dans la figure des alisiens apres la bataille cesar part chez les eduens! Comment cette alesia qui n'a jamais ete eduenne pendant la bataille l'est elle devenus apres?Pour son depart chez les eduens,cesar emploi le verbe "procificuntur" ce qui indique bien qu'il lui faut plusieurs jours pour se rendre chez les eduens.

    • Par Marin BERIOT, le 02-04-2011

      Très bon débat où Franck Ferrand est vraiment convaicant face à l'inertie de la tradition et des habitudes sur un sujet qui concerne tout de même la première page de l'histoire de France et qui a eu une incidence directe sur la présence de notre langue,le français,issu directement du latin.Il faut en effet revenir au latin du texte original qui emploie le terme "subluebant" qui signifie laver par en dessous en parlant des rivières,ce qui est bien être le cas pour les 2 concernées sur le site jurassien qui ont crées pour leur passage des sortes de canyons aux rives abruptes ("abruptis ripis")avec chutes d'eau impressionnantes et autres marmites glacières.Bravo pour ce débat d'une haute tenue.

    • Par Xavier, le 31-03-2011

      Il est très probable , qu' Alesia se soit passé dans le Jura, et je ne comprend pas pourquoi quelques fouilles ne sont pas effectué par un service d'archéologie national? afin de ne plus avoir de doute. Y a t'il une pétition, en faveur du site de Chaux des Crotenay ?

    • Par Michel, le 03-01-2011

      enfin la véritée...

    • Par guy strasbourg, le 26-12-2010

      Pour bien comprendre le sujet il faut se rendre sur le site SIAM/CHAUX DES CROTENAY ce que j'ai fait de nombreuses fois.Il faut marcher dans les champs -camp nord de la Cote Poire,dans la plaine des 3000 pas. Il faut avoir arpenter les forêts sur l'Oppidum d'Alesia ,hors des sentiers, Il faut se reposer à la grange d'Aufferin et visiter les autres lieux qui reservent pleins de surprise pour qui regarde attentivement , pour se persuader que c'est bien là que se situe cette grande page de notre histoire . Il faudra du temps encore mais la vérité surgira un jour . Et puis cette région est si belle et on y mange si bien ( expl: coq ou truites au vin jaune ) et les gens sont si gentils.

    • Par R. Brissiaud, le 18-12-2010

      La dernière phrase prononcée dans cet excellent débat est particulièrement importante : peut-on croire ceux qui, tels Frédéric Mitterand, soutiennent que la future "maison de l'histoire" ne figera pas l'historiographie, quand on sait que les mêmes s'ingénient à empêcher l'histoire de s'écrire ?

    • Par dtronel, le 07-12-2010

      Extraordinaire ! Sûrement le meilleur débat des "pro" et "anti" Alise-Sainte-Reine depuis bien des années. J'étais jusqu'ici (et comme beaucoup d’amateurs d’Histoire), persuadé du site d'Alésia. La force persuasive et les arguments intelligents de Monsieur Ferrand, le peu de réponses cohérentes contradictoires du conservateur de Saint Germain, Monsieur Laurent Olivier,et ses mises en difficulté face aux questions, confortent la théorie de Syam, Chaux-les-Crotenay de Ferrand. Après avoir vue une première fois cette excellente émission, je me suis amplement documenté sur Alésia. Finalement, les hypothèses (oui, oui, je parle bien d’hypothèses) des tenants d’Alise-Sainte-Reine reposent principalement sur des suppositions et des « peut être que… » ou « on ne raisonne pas comme ça… » Mes convictions en sont maintenant complètements perturbées. BRAVO Monsieur Ferrand, la communauté des passionnés d’Histoire vous remercie. Ha les enjeux politiques, touristiques, économiques… ça me désole…

    • Par didier Tirfoin, le 30-11-2010

      Bon.... bah.... Alésia c'est à La Chaux des Crotenay ! Quel pourcentage selon la police?

    • Par SERI, le 30-11-2010

      Après avoir visité les deux sites, je suis désormais convaincu que le site bourguignon ne peut pas être le site de la bataille d'Alésia. Le site de Chaux des Crotenay correspond exactement à la description faite par les narrateurs de l'époque (et pas seulement César, mais aussi Don Casius, Plutarque...). Il est grand temps que les autorités réagissent, le week-end dernier un mur Celte et une base de tour romaine ont été sérieusement endommagés par des travaux agricoles. A défaut d'autoriser des fouilles pourtant nécessaires, de grace, Messieurs les décideurs prenez des mesures de protection du site de Chaux / Syam.

    • Par Jean-Claude BONNOT, le 29-11-2010

      Et si le site du Jura présenté ici, était un simple contre feu pour faire avaliser le choix officiel d'Alise St Reine ? Celui ci ayant d'énormes lacunes il est évident que la communauté scientifique cherche à sauver la face par des "gens de métier"...qui, bien éduqués finiront par se rallier à la raison d'état...car il existe d'autres sites dans le massif du Jura, notamment dans le Doubs, chez les Mandubiens (habitants d'Alésia, dixit César)

    • Par jean luc, le 29-11-2010

      Je suis passionné d'histoire et ancien militaire de surcroit et après étude et déplacement sur les 2 sites, il n'y a plus aucun doute sur la véracité des propos de Berthier, Alise sainte reine n'est pas la cité d'Alésia et combien de temps faudra t'il pour que ces conservateurs reconnaissent qu'ils ont été trompé par certaines déductions trop faciles... A croire que l'intérêt politique ou économique prime sur l'historique, mais on le voit tous les jours en écoutant nos médias. Enfin pour moi et mon entourage, nous n'avons plus à faire ce débat, Alésia=Chaux des Crotenay dans le Jura. Vercingétorix était un génie militaire par un idiot !!! Le choix du site en témoigne... Mais parfois la défaite ne tiens qu'à peu de chose... une trahison des germains!!!

    • Par b.hippolyte, le 27-11-2010

      il est évident que l'archéologue conservateurur du musée de St Germain, et qui prétend n'avoir aucun interet à défendre alise ste reineest d'une oarfaite mauvaise foi!!! Ce monsieur déssert la cause de l'archéologie.

    • Par Michel Ardan, le 27-11-2010

      Je connais depuis 1982 l'existence du site jurassien d'André Berthier, et depuis fasciné par cette trouvaille de génie sur le portrait robot d'Alésia, je n'ai eu de cesse d'approfondir la question, tant au niveau historique, topographique, que militaire. Archéologue amateur mais très éclairé, je me suis rendu dans le Jura, et à l'instar de César, je suis venu, j'ai vu et ai été convaincu en parcourant pendant 8 jours les 1200 hectares de l'oppidum et tout le reste jusqu'à Champagnole, c'est limpide et bouleversant de vérité historique, topographique, archéologique et militaire. Un enfant de 6 ans, fût-il cancre, se rendrait aussitôt à l'évidence. Michel Ardan

    • Par Marinus, le 27-11-2010

      Débat très interessant sur la bataille d'Alesia entre un site officiel proposé au XIXe siècle en Bourgogne et un site beaucoup plus récent et sauvage situé dans le Jura (Sequanois du texte?)

    • Par Roland Petit, le 27-11-2010

      Bravo aux historiens, dont Franck Ferrand, qui se battent pour défendre la vérité historique!

    Les derniers programmes Le débat

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      X:enius

      Les zoos d'aujourd'hui (1/5)

      aucun (0 vote) Votre vote
      X:enius (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur Arte
      Toute la semaine, "Xenius" visite le zoo de Nuremberg, à la rencontre des multiples espèces qu'il abrite. Les animaux et les plantes exotiques venus en Europe sont souvent considérés comme des menaces pour les écosystèmes locaux. Mais ces espèces exogènes représentent-elles systématiquement un danger ?
    • Magazine

      Crimes

      Crimes sur la cote d'azur

      Voir en replay sur NRJ 12
      Une connaissance peu fréquentableSabrina est une jeune bachelière de 17 ans sans histoire qui s'apprête à entrer en faculté de lettres. Mais ce jeudi 6 septembre 2012, quelqu'un va en décider autrement et changer l'existence de toute une famille. Sabrina est retrouvée morte, égorgée, au premier étage de son domicile du village de Lucéram dans les Alpes-Maritimes. Un premier coup de couteau à l'abdomen, puis d'autres, fatals, au niveau de la gorge ne laisseront aucune chance à la jeune victime. Mère et fils enterrésFrancine 72 ans, et son fils Marc, 48 ans étaient portés disparus depuis le 10 mars 2002. Quand un an après ont les retrouve enterrés, ensemble, dans un petit bois à flanc de colline, chemin Sainte-Marguerite à Nice, ils sont méconnaissables. Ensevelis à environ 1,30 m de profondeur, les deux corps, quasiment momifiés ne permettent de déterminer tout de suite qui est à l'origine de ce qui ressemble à un meurtre odieux... Barbarie sur une vieille dameMarie Gilli avait 88 ans. Et lorsqu'elle a été tuée dans le hall de l'hôtel " Lou Mercantour " dont elle était la propriétaire, toute la population de la petite commune de Valdeblore a été sous le choc. Son corps avait été retrouvé dans une mare de sang, avec une grosse plaie à la tête, à côté d'une petite hache et d'une pelle. Pour les enquêteurs, tous les éléments tendent à prouver que le crime fut d'une extrême violence.