Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • 20h Politique en replay (33 vidéos)

    • JT - Infos

      20h politique

      Loi Travail: des milliers de personnes ont manifesté contre le texte

      aucun (0 vote) Votre vote

      La route vers la présidentielle de 2017 est longue et rude. Et pour cause, elle est jalonnée par des obstacles sociaux en particulier. En effet, la loi Travail n'a pas cessé de réunir de plus en plus opposants depuis sa présentation. La mobilisation s'est même renforcée suite au passage en force du gouvernement via le 49-3. Ce mardi, entre 68 000 et 220 000 personnes ont manifesté en France contre ce texte. À noter que les articles adoptés aux forceps en première lecture à l'Assemblée nationale ne correspondent pas aux promesses de campagne de François Hollande. D'ailleurs, les électeurs de gauche n'ont pas oublié de le faire remarquer sur les barrages et au hasard des cortèges. - Avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que Ruth Elkrief et Éric Brunet, éditorialistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mardi 17 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      La route vers la présidentielle de 2017 est longue et rude. Et pour cause, elle est jalonnée par des obstacles sociaux en particulier. En effet, la loi Travail n'a pas cessé de réunir de plus en plus opposants depuis sa présentation. La mobilisation s'est même renforcée suite au passage en force du gouvernement via le 49-3. Ce mardi, entre 68 000 et 220 000 personnes ont manifesté en France contre ce texte. À noter que les articles adoptés aux forceps en première lecture à l'Assemblée nationale ne correspondent pas aux promesses de campagne de François Hollande. D'ailleurs, les électeurs de gauche n'ont pas oublié de le faire remarquer sur les barrages et au hasard des cortèges. - Avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que Ruth Elkrief et Éric Brunet, éditorialistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mardi 17 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      2017: Arnaud Montebourg fait un pas de plus vers une candidature

      aucun (0 vote) Votre vote

      Lors de sa traditionnelle ascension du mont Beuvray, Arnaud Montebourg a lancé "un appel" aux Français pour leur "proposer dans les mois qui viennent de construire un grand projet alternatif pour la France". Entouré de plusieurs frondeurs socialistes, il a prononcé un discours d'une demi-heure, sur ses thèmes de prédilection: la VIe République, les paradis fiscaux, le made in France, la réorientation de la construction européenne. Mais aussi des sujets plus régaliens comme la défense, sécurité, laïcité ou encore l'immigration. Si l'ancien ministre reconverti en entrepreneur n'a pas officiellement fait acte de candidature, cela semble néanmoins de sa part un pas de plus vers 2017. Arnaud Montebourg, qui veut incarner l'aile gauche du PS, a-t-il convaincu ? - Décryptage avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief, Laurent Neumann et Thomas Soulié. - 20H 2017, du lundi 16 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Lors de sa traditionnelle ascension du mont Beuvray, Arnaud Montebourg a lancé "un appel" aux Français pour leur "proposer dans les mois qui viennent de construire un grand projet alternatif pour la France". Entouré de plusieurs frondeurs socialistes, il a prononcé un discours d'une demi-heure, sur ses thèmes de prédilection: la VIe République, les paradis fiscaux, le made in France, la réorientation de la construction européenne. Mais aussi des sujets plus régaliens comme la défense, sécurité, laïcité ou encore l'immigration. Si l'ancien ministre reconverti en entrepreneur n'a pas officiellement fait acte de candidature, cela semble néanmoins de sa part un pas de plus vers 2017. Arnaud Montebourg, qui veut incarner l'aile gauche du PS, a-t-il convaincu ? - Décryptage avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief, Laurent Neumann et Thomas Soulié. - 20H 2017, du lundi 16 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Loi Travail: la motion de censure des frondeurs échoue à deux voix près

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les députés de la majorité opposés à la loi Travail ont échoué à recueillir les 58 signatures nécessaires pour déposer une motion de censure. Il ne leur manquait que deux voix. Un échec de justesse et un nouveau coup dur pour l'exécutif. En effet, il y aurait eu "plus de 30 socialistes" parmi les 56 signataires, selon le frondeur socialiste Laurent Baumel. - Avec: Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Parisien-Aujourd'hui en France. Ainsi que Ruth Elkrief, Laurent Neumann, Pauline de Saint Remy et Thomas Soulié, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mercredi 11 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les députés de la majorité opposés à la loi Travail ont échoué à recueillir les 58 signatures nécessaires pour déposer une motion de censure. Il ne leur manquait que deux voix. Un échec de justesse et un nouveau coup dur pour l'exécutif. En effet, il y aurait eu "plus de 30 socialistes" parmi les 56 signataires, selon le frondeur socialiste Laurent Baumel. - Avec: Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Parisien-Aujourd'hui en France. Ainsi que Ruth Elkrief, Laurent Neumann, Pauline de Saint Remy et Thomas Soulié, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mercredi 11 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Loi travail: Manuell Valls engage la responsabilité de son gouvernement avec le 49-3

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Conseil des ministres a autorisé Manuel Valls à recourir au 49.3 ce mardi. Le Premier ministre a ainsi engagé la responsabilité de son gouvernement, afin de faire adopter sans vote le projet de loi Travail. Une décision largement contestée par la classe politique. Quelques minutes après l'annonce de ce nouveau passage en force, les députés de la droite et du centre ont déposé une motion de censure. Le verdict sera connu jeudi prochain. - Avec: Ruth Elkrief, Éric Brunet, Laurent Neumann et Thomas Soulié, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mardi 10 mai 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le Conseil des ministres a autorisé Manuel Valls à recourir au 49.3 ce mardi. Le Premier ministre a ainsi engagé la responsabilité de son gouvernement, afin de faire adopter sans vote le projet de loi Travail. Une décision largement contestée par la classe politique. Quelques minutes après l'annonce de ce nouveau passage en force, les députés de la droite et du centre ont déposé une motion de censure. Le verdict sera connu jeudi prochain. - Avec: Ruth Elkrief, Éric Brunet, Laurent Neumann et Thomas Soulié, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mardi 10 mai 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Affaire Baupin: pourquoi le scandale éclate-t-il aujourd'hui ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le député écologiste Denis Baupin est au coeur d'un scandale sexuel. Huit femmes témoignent des violences et du harcèlement qu'elles ont subi de la part de l'élu. Certains faits remontent au tout début des années 2000. Le député de Paris nie les faits et envisage de porter plainte pour diffamation. Mais pourquoi le scandale éclate-t-il aujourd'hui ? - Décryptage avec nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief, Laurent Neumann et Éric Brunet. - 20H 2017, du lundi 9 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le député écologiste Denis Baupin est au coeur d'un scandale sexuel. Huit femmes témoignent des violences et du harcèlement qu'elles ont subi de la part de l'élu. Certains faits remontent au tout début des années 2000. Le député de Paris nie les faits et envisage de porter plainte pour diffamation. Mais pourquoi le scandale éclate-t-il aujourd'hui ? - Décryptage avec nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief, Laurent Neumann et Éric Brunet. - 20H 2017, du lundi 9 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Municipales à Londres: le travailliste Sadiq Khan favori dans les sondages

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les Londoniens sont appelés aux urnes ce jeudi pour élire le successeur du maire sortant de la capitale britannique, Boris Johnson. Deux hommes que tout oppose s'affrontent, le conservateur Zac Goldsmith et le travailliste Sadiq Khan. Ce dernier, musulman et fils d'immigrés pakistanais, est le grand favori des sondages. Il incarne le changement démographique majeur connu par la capitale anglaise ces quinze dernières années. - Avec: Ruth Elkrief, journaliste politique de BFMTV. Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère de BFMTV. Anna Cabana, grand reporter au Point. Et Damien Fleurot, journaliste politique de BFMTV. - 20H 2017, du jeudi 5 mai 2016, présenté par Alain Marschall sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les Londoniens sont appelés aux urnes ce jeudi pour élire le successeur du maire sortant de la capitale britannique, Boris Johnson. Deux hommes que tout oppose s'affrontent, le conservateur Zac Goldsmith et le travailliste Sadiq Khan. Ce dernier, musulman et fils d'immigrés pakistanais, est le grand favori des sondages. Il incarne le changement démographique majeur connu par la capitale anglaise ces quinze dernières années. - Avec: Ruth Elkrief, journaliste politique de BFMTV. Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère de BFMTV. Anna Cabana, grand reporter au Point. Et Damien Fleurot, journaliste politique de BFMTV. - 20H 2017, du jeudi 5 mai 2016, présenté par Alain Marschall sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Le syndicat Alliance appelle les policiers à se mobiliser le 18 mai

      aucun (0 vote) Votre vote

      C'est au tour des policiers de se faire entendre et d'occuper la place de la République. Le syndicat Alliance, majoritaire chez les gardiens de la paix, appelle à manifester le 18 mai contre "la haine anti-flic". Des voix s'élèvent dans les rangs des forces de l'ordre pour dénoncer le nombre élevé de policiers blessés dans les manifestations de ces dernières semaines. Selon une source policière, plus de 300 policiers et gendarmes ont été blessés depuis le début de ces mouvements de contestation. Face aux accusations de laxisme lancées par la droite, Bernard Cazeneuve a assuré "qu'il n'y aura aucune complaisance du gouvernement à l'égard de ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre". - Avec: Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Parisien-Aujourd'hui en France. Ainsi que Jérémy Brossard, Ruth Elkrief et Damien Fleurot, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mercredi 4 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      C'est au tour des policiers de se faire entendre et d'occuper la place de la République. Le syndicat Alliance, majoritaire chez les gardiens de la paix, appelle à manifester le 18 mai contre "la haine anti-flic". Des voix s'élèvent dans les rangs des forces de l'ordre pour dénoncer le nombre élevé de policiers blessés dans les manifestations de ces dernières semaines. Selon une source policière, plus de 300 policiers et gendarmes ont été blessés depuis le début de ces mouvements de contestation. Face aux accusations de laxisme lancées par la droite, Bernard Cazeneuve a assuré "qu'il n'y aura aucune complaisance du gouvernement à l'égard de ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre". - Avec: Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Parisien-Aujourd'hui en France. Ainsi que Jérémy Brossard, Ruth Elkrief et Damien Fleurot, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du mercredi 4 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Loi Travail: Myriam El Khomri défend son texte à l'Assemblée

      aucun (0 vote) Votre vote

      L'examen du projet de loi Travail a débuté, ce mardi, à l'Assemblée nationale. Le résultat est très incertain compte tenu des divisions de la majorité. La ministre du Travail Myriam El Khomri a vanté un "texte de progrès" dont la vocation est de faire "du bien" au pays. Les débats sont programmés jusqu'au 12 mai avec quelque 5 000 amendements. Et le vote global est prévu le 17 mai prochain. - Avec Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Éric Brunet. - 20H Politique, du mardi 3 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      L'examen du projet de loi Travail a débuté, ce mardi, à l'Assemblée nationale. Le résultat est très incertain compte tenu des divisions de la majorité. La ministre du Travail Myriam El Khomri a vanté un "texte de progrès" dont la vocation est de faire "du bien" au pays. Les débats sont programmés jusqu'au 12 mai avec quelque 5 000 amendements. Et le vote global est prévu le 17 mai prochain. - Avec Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Éric Brunet. - 20H Politique, du mardi 3 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Education: le gouvernement part à la reconquête du corps enseignant

      bof (1 vote) Votre vote

      François Hollande lance une opération de reconquête du corps enseignant, un vivier électoral qui avait voté à 44% pour lui en 2012. En effet, il s'est rendu ce lundi en fin de journée au Palais Brongniart, où se déroule jusqu'au 3 mai la grand-messe de l'Education. Le président de la République s'est entouré de Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon et Vincent Peillon, pour défendre son bilan. A un an de la présidentielle, il multiplie les appels du pied à son électorat, en modifiant son agenda politique. Malgré une cote de popularité en berne, le chef de l'Etat veut espérer une réélection en 2017. Pour ce faire, il prépare notamment la revalorisation du salaire des enseignants du premier degré dès la prochaine rentrée scolaire. - Avec: David Revault d'Allonnes, grand reporter au Monde. Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Adrien Gindre et Ruth Elkrief, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du lundi 2 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      François Hollande lance une opération de reconquête du corps enseignant, un vivier électoral qui avait voté à 44% pour lui en 2012. En effet, il s'est rendu ce lundi en fin de journée au Palais Brongniart, où se déroule jusqu'au 3 mai la grand-messe de l'Education. Le président de la République s'est entouré de Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon et Vincent Peillon, pour défendre son bilan. A un an de la présidentielle, il multiplie les appels du pied à son électorat, en modifiant son agenda politique. Malgré une cote de popularité en berne, le chef de l'Etat veut espérer une réélection en 2017. Pour ce faire, il prépare notamment la revalorisation du salaire des enseignants du premier degré dès la prochaine rentrée scolaire. - Avec: David Revault d'Allonnes, grand reporter au Monde. Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Adrien Gindre et Ruth Elkrief, journalistes politiques de BFMTV. - 20H 2017, du lundi 2 mai 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Paris, Rennes, Marseille, Nantes... Les manifestations contre la loi Travail dégénèrent

      aucun (0 vote) Votre vote

      À Paris, Rennes, Marseille ou encore à Nantes, les manifestations contre la loi Travail ont dégénéré en affrontements entre forces de l'ordre et manifestants. En tout, "24 policiers et gendarmes ont été blessés, dont 3 très grièvement dans la capitale" et "124 interpellations ont eu lieu sur le territoire national", a déclaré ce jeudi soir le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en déplacement à Lyon. Ce dernier a condamné ces violences "avec la plus grande fermeté". - Avec Thierry Arnaud, chef du service politique. Ruth Elkrief, éditorialiste politique de BFMTV. Anna Cabana, grand reporter au Point. Et Adrien Gindre, journaliste politique de BFMTV. - 20H Politique, du jeudi 28 avril 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      À Paris, Rennes, Marseille ou encore à Nantes, les manifestations contre la loi Travail ont dégénéré en affrontements entre forces de l'ordre et manifestants. En tout, "24 policiers et gendarmes ont été blessés, dont 3 très grièvement dans la capitale" et "124 interpellations ont eu lieu sur le territoire national", a déclaré ce jeudi soir le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en déplacement à Lyon. Ce dernier a condamné ces violences "avec la plus grande fermeté". - Avec Thierry Arnaud, chef du service politique. Ruth Elkrief, éditorialiste politique de BFMTV. Anna Cabana, grand reporter au Point. Et Adrien Gindre, journaliste politique de BFMTV. - 20H Politique, du jeudi 28 avril 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Emploi: le chômage enregistre sa plus forte baisse en mars dernier

      aucun (0 vote) Votre vote

      Ce mardi 26 avril est à marquer d'une pierre blanche par le gouvernement. Pour une fois, les chiffres du chômage sont réjouissants. En effet, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a baissé de 60 000 en mars dernier, soit une diminution de 1,7%. Il s'agit de la plus forte baisse du chômage en France depuis avril 2006. Interrogée par BFMTV, la ministre du Travail s'est félicitée de ce recul. "C'est une bonne nouvelle surtout pour les demandeurs d'emploi qui ont retrouvé un poste" a déclaré Myriam El Khomri. "C'est une baisse qui est crédible. Nous n'avions pas connu une baisse de cette nature depuis 2000 précisément", a-t-elle poursuivi. Alors, est-ce que le pays se trouve dans la tendance du "ça va mieux" ? Et surtout, l'exécutif transformera-t-il l'essai en avril ? - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Salhia Brakhlia, journaliste à BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. - 20H Politique, du mardi 26 avril 2016, présenté par Alain Marschall.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Ce mardi 26 avril est à marquer d'une pierre blanche par le gouvernement. Pour une fois, les chiffres du chômage sont réjouissants. En effet, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a baissé de 60 000 en mars dernier, soit une diminution de 1,7%. Il s'agit de la plus forte baisse du chômage en France depuis avril 2006. Interrogée par BFMTV, la ministre du Travail s'est félicitée de ce recul. "C'est une bonne nouvelle surtout pour les demandeurs d'emploi qui ont retrouvé un poste" a déclaré Myriam El Khomri. "C'est une baisse qui est crédible. Nous n'avions pas connu une baisse de cette nature depuis 2000 précisément", a-t-elle poursuivi. Alors, est-ce que le pays se trouve dans la tendance du "ça va mieux" ? Et surtout, l'exécutif transformera-t-il l'essai en avril ? - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Salhia Brakhlia, journaliste à BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. - 20H Politique, du mardi 26 avril 2016, présenté par Alain Marschall.
    • JT - Infos

      20h politique

      "Hé oh la gauche", l'opération de la dernière chance pour sauver François Hollande

      aucun (0 vote) Votre vote

      "Mobiliser", "interpeller", "réveiller" la gauche... Stéphane Le Foll lance ce lundi "Hé oh la gauche" pour rassembler l'électorat de gauche et défendre le bilan de François Hollande en vue de 2017. C'est une initiative lancée dans le sillage de la "Belle alliance populaire" du patron du PS Jean-Christophe Cambadélis et du "ça va mieux" prononcé avec assurance par le chef de l'État lors de sa dernière émission télévisée. L'objectif de ce mouvement est de s'adresser aux sympathisants socialistes déçus du président et faire en sorte que contrairement aux précédents scrutins, ils se mobilisent à la présidentielle de 2017. - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. Ainsi que notre journaliste politique Neila Latrous. - 20H Politique, du lundi 25 avril 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      "Mobiliser", "interpeller", "réveiller" la gauche... Stéphane Le Foll lance ce lundi "Hé oh la gauche" pour rassembler l'électorat de gauche et défendre le bilan de François Hollande en vue de 2017. C'est une initiative lancée dans le sillage de la "Belle alliance populaire" du patron du PS Jean-Christophe Cambadélis et du "ça va mieux" prononcé avec assurance par le chef de l'État lors de sa dernière émission télévisée. L'objectif de ce mouvement est de s'adresser aux sympathisants socialistes déçus du président et faire en sorte que contrairement aux précédents scrutins, ils se mobilisent à la présidentielle de 2017. - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. Ainsi que notre journaliste politique Neila Latrous. - 20H Politique, du lundi 25 avril 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Emmanuel Macron assure qu'il n'est pas "l'obligé" de François Hollande

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le torchon brûle entre le président de la République et son ministre de l'Économie. Si François Hollande avait estimé qu'Emmanuel Macron "savait ce qu'il lui devait", celui-ci réplique dans un entretien à la presse régionale à paraître vendredi. S'il se dit "loyal sur le plan personnel", il revendique sa liberté et argue que sa nomination au gouvernement n'en fait pas l'"obligé" du chef de l'État. C'est un nouveau pavé dans la mare politique de la part du locataire de Bercy dont les ambitions réelles depuis le lancement de son mouvement En Marche ! interrogent. Ce matin, les deux hommes étaient ensemble à Chartres pour visiter une usine. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. Le président a dû "chercher" à plusieurs reprises le jeune ministre qui prenait des selfies avec les employés. - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Notre éditorialiste politique Ruth Elkrief. Et Anna Cabana, grand reporter au Point. - 20H Politique, du jeudi 21 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le torchon brûle entre le président de la République et son ministre de l'Économie. Si François Hollande avait estimé qu'Emmanuel Macron "savait ce qu'il lui devait", celui-ci réplique dans un entretien à la presse régionale à paraître vendredi. S'il se dit "loyal sur le plan personnel", il revendique sa liberté et argue que sa nomination au gouvernement n'en fait pas l'"obligé" du chef de l'État. C'est un nouveau pavé dans la mare politique de la part du locataire de Bercy dont les ambitions réelles depuis le lancement de son mouvement En Marche ! interrogent. Ce matin, les deux hommes étaient ensemble à Chartres pour visiter une usine. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. Le président a dû "chercher" à plusieurs reprises le jeune ministre qui prenait des selfies avec les employés. - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Notre éditorialiste politique Ruth Elkrief. Et Anna Cabana, grand reporter au Point. - 20H Politique, du jeudi 21 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Prince, le légendaire chanteur américain s'est éteint à l'âge de 57 ans

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le légendaire chanteur américain Prince est mort à l'âge de 57 ans. Il a été découvert inconscient, ce jeudi, dans sa résidence de Minneapolis, Paisley Park et n'a pas pu être réanimé. Présenté comme le rival de Michael Jackson, l'artiste souffrait d'une forte grippe depuis déjà quelques semaines. Il avait été hospitalisé en urgence la semaine dernière à la suite d'un concert à Atlanta. Après quelques jours de repos, le guitariste de génie avait repris le cours de sa tournée "A piano & a micro­phone". Le "kid de Minneapolis" a été l'un des plus grands musiciens des années 80 et 90. Ses tubes Purple Rain, Cream, Girls & Boys ou Kiss, mêlant riffs de guitare et rythmes funk ont fait danser le monde entier. Le shérif du comté a tweeté qu'une "enquête était ouverte pour un décès à Paisley Park". - Avec: Mathieu Coache, notre correspondant à Washington (États-Unis). Et Bertrand Dicale, journaliste spécialiste musique. - 20H Politique, du jeudi 21 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le légendaire chanteur américain Prince est mort à l'âge de 57 ans. Il a été découvert inconscient, ce jeudi, dans sa résidence de Minneapolis, Paisley Park et n'a pas pu être réanimé. Présenté comme le rival de Michael Jackson, l'artiste souffrait d'une forte grippe depuis déjà quelques semaines. Il avait été hospitalisé en urgence la semaine dernière à la suite d'un concert à Atlanta. Après quelques jours de repos, le guitariste de génie avait repris le cours de sa tournée "A piano & a micro­phone". Le "kid de Minneapolis" a été l'un des plus grands musiciens des années 80 et 90. Ses tubes Purple Rain, Cream, Girls & Boys ou Kiss, mêlant riffs de guitare et rythmes funk ont fait danser le monde entier. Le shérif du comté a tweeté qu'une "enquête était ouverte pour un décès à Paisley Park". - Avec: Mathieu Coache, notre correspondant à Washington (États-Unis). Et Bertrand Dicale, journaliste spécialiste musique. - 20H Politique, du jeudi 21 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Sécurité: le gouvernement va prolonger l'état d'urgence de deux mois

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le gouvernement va proposer de prolonger de deux mois supplémentaires l'état d'urgence à partir du 26 mai. C'est ce qu'a confirmé Manuel Valls mercredi sur France Info. Une mesure destinée notamment à "assurer la sécurité" lors de l'Euro de football, qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet, et du Tour de France. "Face à un événement aussi considérable, nous devons assurer pleinement la sécurité", a déclaré le Premier ministre. La proposition a été communiquée en Conseil des ministres mercredi, par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Un texte sera ensuite transmis au Conseil d'État puis au Parlement, à qui il revient de voter la prolongation de l'état d'urgence. - Avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Parisien-Aujourd'hui en France. Et Ruth Elkrief, éditorialiste politique de BFMTV. - 20H Politique, du mercredi 20 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le gouvernement va proposer de prolonger de deux mois supplémentaires l'état d'urgence à partir du 26 mai. C'est ce qu'a confirmé Manuel Valls mercredi sur France Info. Une mesure destinée notamment à "assurer la sécurité" lors de l'Euro de football, qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet, et du Tour de France. "Face à un événement aussi considérable, nous devons assurer pleinement la sécurité", a déclaré le Premier ministre. La proposition a été communiquée en Conseil des ministres mercredi, par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Un texte sera ensuite transmis au Conseil d'État puis au Parlement, à qui il revient de voter la prolongation de l'état d'urgence. - Avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Parisien-Aujourd'hui en France. Et Ruth Elkrief, éditorialiste politique de BFMTV. - 20H Politique, du mercredi 20 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h politique

      Loi Travail: le Medef pose un ultimatum au gouvernement

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Medef avait accueilli favorablement la version initiale de la loi Travail, qui prévoyait de plafonner les indemnités des prud’hommes et d’autres mesures en faveur des entreprises comme la réforme du licenciement économique. Puis, le 14 mars, Manuel Valls a choisi de donner des gages aux opposants au texte, en supprimant le plafonnement des prud’hommes et la possibilité de décisions unilatérales. Des annonces qui ont fortement déplu à l'organisation patronale. Le 11 avril, la volonté du gouvernement de surtaxer les contrats courts a mis le feu aux poudres. Le patronat a durci le ton. Ce lundi, son président Pierre Gattaz a donné trois semaines à l'exécutif pour profondément corriger le projet de loi El-Khomri, faute de quoi le Medef se retirerait des négociations sur l'assurance-chômage. - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Ainsi que nos éditorialistes politiques: Ruth Elkrief et Éric Brunet. - 20H Politique, du mardi 19 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le Medef avait accueilli favorablement la version initiale de la loi Travail, qui prévoyait de plafonner les indemnités des prud’hommes et d’autres mesures en faveur des entreprises comme la réforme du licenciement économique. Puis, le 14 mars, Manuel Valls a choisi de donner des gages aux opposants au texte, en supprimant le plafonnement des prud’hommes et la possibilité de décisions unilatérales. Des annonces qui ont fortement déplu à l'organisation patronale. Le 11 avril, la volonté du gouvernement de surtaxer les contrats courts a mis le feu aux poudres. Le patronat a durci le ton. Ce lundi, son président Pierre Gattaz a donné trois semaines à l'exécutif pour profondément corriger le projet de loi El-Khomri, faute de quoi le Medef se retirerait des négociations sur l'assurance-chômage. - Avec notre chef du service politique Thierry Arnaud. Ainsi que nos éditorialistes politiques: Ruth Elkrief et Éric Brunet. - 20H Politique, du mardi 19 avril 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

    Audiences replay du 28-09