Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • 20h Politique en replay (72 vidéos)

    A propos de 20h Politique

    • JT - Infos

      20h Politique

      Un parti pour "Les Constructifs" ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le projet est dans "les tuyaux" depuis de longs mois et devrait enfin aboutir. Les anciens membres des Républicains passés dans le camp des "constructifs", alliés ponctuels de la majorité, devraient créer un nouveau parti prochainement. Selon les informations du Figaro, le nom "Agir, la droite constructive" a été déposée le 7 octobre à l'Institut national de la propriété intellectuelle par Franck Riester, co-président du groupe "constructif" au palais Bourbon. Le parti pourrait être lancé avant le 10 décembre, jour du premier tour de l'élection du nouveau patron de LR. "Les Constructifs ont lancé les grandes manœuvres pour débaucher des élus LR et piéger Laurent Wauquiez", confirme une figure de la droite au quotidien. - On en parle avec: nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. Ainsi que Thierry Arnaud, chef de notre service politique. - 20H Politique, du lundi 20 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (71 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le projet est dans "les tuyaux" depuis de longs mois et devrait enfin aboutir. Les anciens membres des Républicains passés dans le camp des "constructifs", alliés ponctuels de la majorité, devraient créer un nouveau parti prochainement. Selon les informations du Figaro, le nom "Agir, la droite constructive" a été déposée le 7 octobre à l'Institut national de la propriété intellectuelle par Franck Riester, co-président du groupe "constructif" au palais Bourbon. Le parti pourrait être lancé avant le 10 décembre, jour du premier tour de l'élection du nouveau patron de LR. "Les Constructifs ont lancé les grandes manœuvres pour débaucher des élus LR et piéger Laurent Wauquiez", confirme une figure de la droite au quotidien. - On en parle avec: nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. Ainsi que Thierry Arnaud, chef de notre service politique. - 20H Politique, du lundi 20 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Christophe Castaner: ministre et chef de parti ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Seul candidat en lice intronisé par Emmanuel Macron, Christophe Castaner devrait être élu, samedi, en tant que nouveau patron du parti LREM. Or, ce dernier n'a pas exclu de rester secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, malgré sa nouvelle fonction. Et même s'il ne sera effectivement pas rémunéré en tant que délégué général de La République en marche, les critiques fusent autour de lui, dans l'opposition mais également au sein de son propre mouvement. Alors, en tant que patron de La République en marche et membre du gouvernement, Christophe Castaner peut-il avoir un regard critique sur le gouvernement ? - On en parle avec: Damien Fleurot, rédacteur en chef adjoint de notre service politique. Bernard Sananès, directeur de l'institut Elabe. Et Véronique Reille-Soult, directrice générale de Dentsu Consulting. - 20h Politique, du vendredi 17 novembre 2017, présenté par Céline Pitelet, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (70 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Seul candidat en lice intronisé par Emmanuel Macron, Christophe Castaner devrait être élu, samedi, en tant que nouveau patron du parti LREM. Or, ce dernier n'a pas exclu de rester secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, malgré sa nouvelle fonction. Et même s'il ne sera effectivement pas rémunéré en tant que délégué général de La République en marche, les critiques fusent autour de lui, dans l'opposition mais également au sein de son propre mouvement. Alors, en tant que patron de La République en marche et membre du gouvernement, Christophe Castaner peut-il avoir un regard critique sur le gouvernement ? - On en parle avec: Damien Fleurot, rédacteur en chef adjoint de notre service politique. Bernard Sananès, directeur de l'institut Elabe. Et Véronique Reille-Soult, directrice générale de Dentsu Consulting. - 20h Politique, du vendredi 17 novembre 2017, présenté par Céline Pitelet, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Une mobilisation à bout de souffle ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      La quatrième journée de manif contre la politique économique et sociale d'Emmanuel Macron n'a pas mobilisé la foule. À Paris, seulement 8 000 personnes selon la préfecture - 40 000 selon la CGT - ont défilé. Pourquoi les opposants au gouvernement semblent-ils avoir perdu cette manche contre l'exécutif ? Emmanuel Macron réussira-t-il à faire plier les syndicats ? - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Bruno Jeudy. - 20h Politique, du jeudi 16 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (69 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      La quatrième journée de manif contre la politique économique et sociale d'Emmanuel Macron n'a pas mobilisé la foule. À Paris, seulement 8 000 personnes selon la préfecture - 40 000 selon la CGT - ont défilé. Pourquoi les opposants au gouvernement semblent-ils avoir perdu cette manche contre l'exécutif ? Emmanuel Macron réussira-t-il à faire plier les syndicats ? - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Bruno Jeudy. - 20h Politique, du jeudi 16 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Charlie Hebdo/Mediapart: la tension atteint un nouveau palier

      aucun (0 vote) Votre vote

      Charlie Hebdo et Mediapart se livrent depuis quelques semaines une guerre par éditoriaux interposés. Aujourd'hui, la tension a atteint un nouveau palier. Dans un éditorial paru ce mercredi, Riss a accusé Edwy Plenel de "condamner à mort une deuxième fois" sa rédaction en disant que l'hebdomadaire satirique prenait part à une campagne "générale" de "guerre aux musulmans". De son côté, Edwy Plenel se défend d'avoir prononcé la phrase que lui prête Riss. Il dénonce une "pure manipulation" de la part de Charlie Hebdo. Par ailleurs, la politique commence à monter au créneau dans cette affaire. Ce matin, Manuel Valls a accusé Edwy Plenel de "complaisance" avec le terrorisme et d'avoir lancé "un appel au meurtre" contre lui et Charlie Hebdo. - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Et Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - 20H Politique, du mercredi 15 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (68 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Charlie Hebdo et Mediapart se livrent depuis quelques semaines une guerre par éditoriaux interposés. Aujourd'hui, la tension a atteint un nouveau palier. Dans un éditorial paru ce mercredi, Riss a accusé Edwy Plenel de "condamner à mort une deuxième fois" sa rédaction en disant que l'hebdomadaire satirique prenait part à une campagne "générale" de "guerre aux musulmans". De son côté, Edwy Plenel se défend d'avoir prononcé la phrase que lui prête Riss. Il dénonce une "pure manipulation" de la part de Charlie Hebdo. Par ailleurs, la politique commence à monter au créneau dans cette affaire. Ce matin, Manuel Valls a accusé Edwy Plenel de "complaisance" avec le terrorisme et d'avoir lancé "un appel au meurtre" contre lui et Charlie Hebdo. - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Et Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - 20H Politique, du mercredi 15 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Première fronde chez les marcheurs

      aucun (0 vote) Votre vote

      Ce mardi, une centaine de marcheurs publient une lettre annonçant leur démission du parti de la majorité. Un événement loin d'être anodin qui révèle une dynamique interne sur le déclin. Le texte dresse un constat accablant pour la formation politique. Les démissionnaires y dénoncent "des comités qui se sont vidés" quelques mois seulement après l'élection d'Emmanuel Macron. Ils déplorent aussi une gouvernance "qui a confondu entendre et écouter" et disent avoir essayé "d'instaurer un dialogue et proposer des pistes d'amélioration". Plus généralement, ils dénoncent un "fonctionnement vertical" et une "gouvernance d'élites" au mépris de "l'intelligence collective". Par ailleurs, les démissionnaires regrettent également l'absence d'une instance de régulation interne. - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Apolline de Malherbe et Ruth Elkrief. - 20H Politique, du mardi 14 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (67 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Ce mardi, une centaine de marcheurs publient une lettre annonçant leur démission du parti de la majorité. Un événement loin d'être anodin qui révèle une dynamique interne sur le déclin. Le texte dresse un constat accablant pour la formation politique. Les démissionnaires y dénoncent "des comités qui se sont vidés" quelques mois seulement après l'élection d'Emmanuel Macron. Ils déplorent aussi une gouvernance "qui a confondu entendre et écouter" et disent avoir essayé "d'instaurer un dialogue et proposer des pistes d'amélioration". Plus généralement, ils dénoncent un "fonctionnement vertical" et une "gouvernance d'élites" au mépris de "l'intelligence collective". Par ailleurs, les démissionnaires regrettent également l'absence d'une instance de régulation interne. - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Apolline de Malherbe et Ruth Elkrief. - 20H Politique, du mardi 14 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Macron au chevet des quartiers

      aucun (0 vote) Votre vote

      Emmanuel Macron a donné ce lundi le coup d'envoi des 24 heures consacrées à la politique la ville. Le chef de l'État s'était rendu à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis pour rencontrer les habitants et discuter de la vie des quartiers. Il sera demain dans le Nord de la France. Pour sa première visite dans les banlieues depuis son élection, Emmanuel Macron a soigné son passage. Ainsi, il a annoncé entre autres le doublement des crédits de l'agence qui s'occupe de la rénovation urbaine. Le chef de l'État a par ailleurs rappelé sa méthode qui vise à relancer l'économie pour notamment soutenir les quartiers en difficulté et surtout reformer les structures qui s'occupent du logement social - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Laurent Neumann et Ruth Elkrief. - 20H Politique, du lundi 13 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (66 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Emmanuel Macron a donné ce lundi le coup d'envoi des 24 heures consacrées à la politique la ville. Le chef de l'État s'était rendu à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis pour rencontrer les habitants et discuter de la vie des quartiers. Il sera demain dans le Nord de la France. Pour sa première visite dans les banlieues depuis son élection, Emmanuel Macron a soigné son passage. Ainsi, il a annoncé entre autres le doublement des crédits de l'agence qui s'occupe de la rénovation urbaine. Le chef de l'État a par ailleurs rappelé sa méthode qui vise à relancer l'économie pour notamment soutenir les quartiers en difficulté et surtout reformer les structures qui s'occupent du logement social - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Laurent Neumann et Ruth Elkrief. - 20H Politique, du lundi 13 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Historial du Hartmannswillerkopf: deux présidents face à l'Histoire

      aucun (0 vote) Votre vote

      Emmanuel Macron et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier ont inauguré ce vendredi l'Historial du Hartmannswillerkopf, situé sur l'un des plus sanglants champs de batailles de la Première Guerre mondiale. La "montagne mangeuse d'hommes". C'est le surnom donné au Hartmannswillerkopf, ce massif des Vosges qui culmine à près de 1 000 mètres d'altitude. Plus de 7 000 soldats y ont trouvé la mort dans les deux camps. - Pour en parler: Hervé Gattegno, éditorialiste politique de BFMTV, directeur de la rédaction du JDD. Damien Fleurot, rédacteur en chef adjoint du service politique de BFMTV. Bernard Sananès, président de l'Institut de sondages Elabe. Et Véronique Reille-Soult, directrice générale de Dentsu Consulting. - 20h Politique, du vendredi 10 novembre 2017, présenté par Céline Pitelet, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (65 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Emmanuel Macron et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier ont inauguré ce vendredi l'Historial du Hartmannswillerkopf, situé sur l'un des plus sanglants champs de batailles de la Première Guerre mondiale. La "montagne mangeuse d'hommes". C'est le surnom donné au Hartmannswillerkopf, ce massif des Vosges qui culmine à près de 1 000 mètres d'altitude. Plus de 7 000 soldats y ont trouvé la mort dans les deux camps. - Pour en parler: Hervé Gattegno, éditorialiste politique de BFMTV, directeur de la rédaction du JDD. Damien Fleurot, rédacteur en chef adjoint du service politique de BFMTV. Bernard Sananès, président de l'Institut de sondages Elabe. Et Véronique Reille-Soult, directrice générale de Dentsu Consulting. - 20h Politique, du vendredi 10 novembre 2017, présenté par Céline Pitelet, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Visite surprise d'Emmanuel Macron en Arabie saoudite

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le président de la République a annoncé ce jeudi qu'il se rendait à Ryad pour une visite surprise de deux heures. Il a annoncé ce déplacement pendant son séjour de 24 heures aux Emirats arabes unis. D'après nos informations, il en a décidé ainsi après ses échanges avec le prince héritier des Émirats sur la situation dans la région. Le chef de l'État rencontrera le prince héritier Mohammed Ben Salman pour discuter de la crise diplomatique avec le Yémen, le Qatar et le Liban. Quelle carte diplomatique essaie-t-elle de jouer la France au sein de la péninsule arabique ? - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que Ruth Elkrief et Éric Brunet, éditorialistes politiques de BFMTV. - 20h Politique, du jeudi 9 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le président de la République a annoncé ce jeudi qu'il se rendait à Ryad pour une visite surprise de deux heures. Il a annoncé ce déplacement pendant son séjour de 24 heures aux Emirats arabes unis. D'après nos informations, il en a décidé ainsi après ses échanges avec le prince héritier des Émirats sur la situation dans la région. Le chef de l'État rencontrera le prince héritier Mohammed Ben Salman pour discuter de la crise diplomatique avec le Yémen, le Qatar et le Liban. Quelle carte diplomatique essaie-t-elle de jouer la France au sein de la péninsule arabique ? - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que Ruth Elkrief et Éric Brunet, éditorialistes politiques de BFMTV. - 20h Politique, du jeudi 9 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Images d'exactions de Daesh sur Twitter: l’immunité de Marine Le Pen levée

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé ce mercredi de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen. Pour cause, la présidente du Front national et députée avait publié des photos d'une victime de Daesh sur compte Twitter. Cette décision intervient après une demande de justice. On en parle avec Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. - 20h Politique, du mercredi 8 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (63 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le bureau de l'Assemblée nationale a décidé ce mercredi de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen. Pour cause, la présidente du Front national et députée avait publié des photos d'une victime de Daesh sur compte Twitter. Cette décision intervient après une demande de justice. On en parle avec Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. - 20h Politique, du mercredi 8 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Charlie Hebdo: Édouard Philippe veut poursuivre les auteurs des menaces

      aucun (0 vote) Votre vote

      Bientôt 3 ans après l'attentat du 7 janvier 2015, la rédaction de Charlie Hebdo est de nouveau la cible de menaces de mort sur les réseaux sociaux. Cette fois, c'est la caricature de l'islamologue Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol, qui serait à l'origine du problème. Interpellé ce mardi par le patron des députés de La République en marche Richard Ferrand, Édouard Philippe a déclaré qu'il souhaitait "des poursuites", "afin que des sanctions puissent être prononcées". "Twitter n'est pas en dehors de la République", a déclaré le Premier ministre lors des questions au gouvernement. - On en parle avec: Thierry Arnaud, notre chef du service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Apolline de Malherbe. - 20h Politique, du mardi 7 novembre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (62 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Bientôt 3 ans après l'attentat du 7 janvier 2015, la rédaction de Charlie Hebdo est de nouveau la cible de menaces de mort sur les réseaux sociaux. Cette fois, c'est la caricature de l'islamologue Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol, qui serait à l'origine du problème. Interpellé ce mardi par le patron des députés de La République en marche Richard Ferrand, Édouard Philippe a déclaré qu'il souhaitait "des poursuites", "afin que des sanctions puissent être prononcées". "Twitter n'est pas en dehors de la République", a déclaré le Premier ministre lors des questions au gouvernement. - On en parle avec: Thierry Arnaud, notre chef du service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Apolline de Malherbe. - 20h Politique, du mardi 7 novembre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      6 mois d'Emmanuel Macron: quel bilan ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Six mois après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, les Français semblent circonspects à l'égard de son action. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 50% des personnes interrogées estiment qu'il est trop tôt pour se prononcer, mais 37% se disent déçues. Seulement 12% se disent satisfaits. Les sondés apparaissent également partagés sur les promesses faites par le président de la République. Décryptage avec Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Ainsi que Bernard Sananès, président de l’institut Elabe. - 20h Politique, du lundi 6 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (61 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Six mois après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, les Français semblent circonspects à l'égard de son action. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 50% des personnes interrogées estiment qu'il est trop tôt pour se prononcer, mais 37% se disent déçues. Seulement 12% se disent satisfaits. Les sondés apparaissent également partagés sur les promesses faites par le président de la République. Décryptage avec Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Ainsi que Bernard Sananès, président de l’institut Elabe. - 20h Politique, du lundi 6 novembre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Procès Merah: le silence des politiques

      aucun (0 vote) Votre vote

      Il y aura bien un deuxième procès pour Abdelkader Merah. Le parquet général a interjeté appel du verdict prononcé jeudi soir par la cour d'assises spéciale de Paris à l'encontre du frère de Mohamed Merah et de Fettah Malki. Le ministère public a estimé que la cour d'assises spéciale de Paris "n'avait pas tiré toutes les conséquences juridiques des faits qui lui étaient soumis", notamment pour avoir acquitté Abdelkader Merah de la "complicité d'assassinats". Sur le terrain politique, il semble très compliqué de réagir à ce procès. Pourquoi les politiques ont-ils du mal à le commenter ? - Pour en parler: Hervé Gattegno, éditorialiste à BFMTV. Véronique Reille-Soult, directrice générale de Dentsu Consulting. Et Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - 20h Politique, du vendredi 3 novembre 2017, présenté par Pascal Humeau, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (60 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Il y aura bien un deuxième procès pour Abdelkader Merah. Le parquet général a interjeté appel du verdict prononcé jeudi soir par la cour d'assises spéciale de Paris à l'encontre du frère de Mohamed Merah et de Fettah Malki. Le ministère public a estimé que la cour d'assises spéciale de Paris "n'avait pas tiré toutes les conséquences juridiques des faits qui lui étaient soumis", notamment pour avoir acquitté Abdelkader Merah de la "complicité d'assassinats". Sur le terrain politique, il semble très compliqué de réagir à ce procès. Pourquoi les politiques ont-ils du mal à le commenter ? - Pour en parler: Hervé Gattegno, éditorialiste à BFMTV. Véronique Reille-Soult, directrice générale de Dentsu Consulting. Et Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - 20h Politique, du vendredi 3 novembre 2017, présenté par Pascal Humeau, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Les Républicains: les cinq exclusions confirmées

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les Républicains (LR) ont enfin réussi à trancher. Après des semaines de tergiversations et un vote invalidé faute d'une participation insuffisante, le bureau politique du parti a voté ce mardi l'exclusion de cinq de leurs membres pro-Macron. Il s'agit notamment du Premier ministre Édouard Philippe et ancien maire du Havre, mais aussi Gérard Darmanin et Sébastien Lecornu, membres du gouvernement. Le bureau politique des Républicains a également acté le départ des députés constructifs Franck Riester et Thierry Solère. - On en parle avec: Thierry Arnaud, notre chef du service politique. Notre éditorialiste politique Ruth Elkrief. Et Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - 20h Politique, du mardi 31 octobre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (59 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les Républicains (LR) ont enfin réussi à trancher. Après des semaines de tergiversations et un vote invalidé faute d'une participation insuffisante, le bureau politique du parti a voté ce mardi l'exclusion de cinq de leurs membres pro-Macron. Il s'agit notamment du Premier ministre Édouard Philippe et ancien maire du Havre, mais aussi Gérard Darmanin et Sébastien Lecornu, membres du gouvernement. Le bureau politique des Républicains a également acté le départ des députés constructifs Franck Riester et Thierry Solère. - On en parle avec: Thierry Arnaud, notre chef du service politique. Notre éditorialiste politique Ruth Elkrief. Et Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - 20h Politique, du mardi 31 octobre 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Présidence LR: Fasquelle hors-jeu

      aucun (0 vote) Votre vote

      C'est désormais officiel. Trois candidats sont en lice pour la présidence du parti Les Républicains: Laurent Wauquiez, Florence Portelli et Maël de Calan. La Haute autorité du parti n'a pas validé la candidature de Daniel Fasquelle, qui n'a pas récolté suffisamment de parrainages d'adhérents. Des recours sont possibles mais le député du Pas-de-Calais semble avoir accepté son sort. Le nombre de signatures d'adhérents requises s'élevait à 2 347, ainsi que 13 signatures de parlementaires. - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Eric Brunet, éditorialiste politique de BFMTV. Et Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. - 20h Politique, du jeudi 26 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (58 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      C'est désormais officiel. Trois candidats sont en lice pour la présidence du parti Les Républicains: Laurent Wauquiez, Florence Portelli et Maël de Calan. La Haute autorité du parti n'a pas validé la candidature de Daniel Fasquelle, qui n'a pas récolté suffisamment de parrainages d'adhérents. Des recours sont possibles mais le député du Pas-de-Calais semble avoir accepté son sort. Le nombre de signatures d'adhérents requises s'élevait à 2 347, ainsi que 13 signatures de parlementaires. - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Eric Brunet, éditorialiste politique de BFMTV. Et Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. - 20h Politique, du jeudi 26 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Castaner: l'homme du président

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé ce mercredi sur RTL sa candidature pour prendre la tête du parti La République en marche. Ayant l'accord du président lui-même, il ne devrait avoir aucun mal à s'imposer lors du scrutin, le 18 novembre prochain. Il lui reste néanmoins à réunir les parrainages nécessaires, ceux de 60 adhérents LREM membres du Conseil du parti, dont 30 députés, 3 sénateurs, 10 référents territoriaux et 5 élus non parlementaires, et à déposer son dossier. Il devrait alors bientôt laisser vacantes ses fonctions de porte-parole du gouvernement et de secrétaire d'État aux relations avec le Parlement. - On en parle avec: Bernard Sananès, président de l'institut Elabe. Notre éditorialiste politique Laurent Neumann. Ainsi que notre journaliste politique Camille Langlade. - 20h Politique, du mercredi 25 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (57 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé ce mercredi sur RTL sa candidature pour prendre la tête du parti La République en marche. Ayant l'accord du président lui-même, il ne devrait avoir aucun mal à s'imposer lors du scrutin, le 18 novembre prochain. Il lui reste néanmoins à réunir les parrainages nécessaires, ceux de 60 adhérents LREM membres du Conseil du parti, dont 30 députés, 3 sénateurs, 10 référents territoriaux et 5 élus non parlementaires, et à déposer son dossier. Il devrait alors bientôt laisser vacantes ses fonctions de porte-parole du gouvernement et de secrétaire d'État aux relations avec le Parlement. - On en parle avec: Bernard Sananès, président de l'institut Elabe. Notre éditorialiste politique Laurent Neumann. Ainsi que notre journaliste politique Camille Langlade. - 20h Politique, du mercredi 25 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      20h Politique

      Les Républicains: les exclusions votées mais reportées

      aucun (0 vote) Votre vote

      Après plusieurs mois d'hésitations et de tergiversations, le parti Les Républicains n'est pas parvenu à dégager une décision limpide sur le sort de ses cinq membres, jugés un peu trop Macron-compatibles. Ce mardi, le Bureau politique LR a pris acte du départ du Premier ministre Edouard Philippe du parti. L'exclusion de Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Thierry Solère et Franck Riester a également été prononcée. Mais, faute de participation suffisante lors du vote, la plus haute instance du parti sera à nouveau convoquée la semaine prochaine. - On en parle avec: Damien Fleurot, rédacteur en chef adjoint de notre service politique. Notre éditorialiste politique Laurent Neumann. Ainsi que notre journaliste politique Camille Langlade. - 20h Politique, du mardi 24 octobre 2017, présenté par Pascal Humeau, sur BFMTV.

      Lire la suite 20h Politique (56 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Après plusieurs mois d'hésitations et de tergiversations, le parti Les Républicains n'est pas parvenu à dégager une décision limpide sur le sort de ses cinq membres, jugés un peu trop Macron-compatibles. Ce mardi, le Bureau politique LR a pris acte du départ du Premier ministre Edouard Philippe du parti. L'exclusion de Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Thierry Solère et Franck Riester a également été prononcée. Mais, faute de participation suffisante lors du vote, la plus haute instance du parti sera à nouveau convoquée la semaine prochaine. - On en parle avec: Damien Fleurot, rédacteur en chef adjoint de notre service politique. Notre éditorialiste politique Laurent Neumann. Ainsi que notre journaliste politique Camille Langlade. - 20h Politique, du mardi 24 octobre 2017, présenté par Pascal Humeau, sur BFMTV.

    Audiences replay du 21-11