Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 21-08-17 à 00:50 Durée :
  • pas mal (4 votes) Note : 3.3/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après une année 2015 marquée par les attentats, le tourisme retrouve des couleurs à Paris. La capitale reste l'une des destinations les plus courues au monde, avec plus de 30 millions de visiteurs par an. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers venus admirer la Tour Eiffel, le Louvre, Montmartre, le Sacré Cœur. Et flâner dans les rues de Paris. Mais derrière ces monuments prestigieux et ce décor de rêve, la ville n'a pas toujours bonne réputation. Accueil désagréable, garçons de café et restaurateurs grossiers, prix prohibitifs, hôteliers arnaqueurs, faux chauffeurs de taxi… Cette mauvaise image est-elle vraiment le reflet de la réalité ? Pour le savoir, nous avons accompagné des vacanciers américains et chinois et avons partagé leur quotidien, comme de vrais touristes étrangers, lors de leur séjour à Paris. Nous étions avec Amber et Kirsten, deux blondes californiennes, très excitées à l'idée de découvrir la capitale parisienne, mais qui ont vite déchanté dès leur arrivée à l'aéroport. Autour d'elles, de faux taxis harcèlent les clients à la sortie des terminaux et leur font payer la course deux fois plus cher, sans aucune assurance, ni autorisation. Un travail au noir passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les deux jeunes femmes avaient réservé plusieurs nuits dans un hôtel trois étoiles, apparemment tout confort. Surprise, leur chambre avait la taille d'un cagibi et la propreté laissait à désirer. D'autres touristes tombent, eux, dans les griffes de loueurs peu scrupuleux. Une nouvelle arnaque très répandue à Paris. Ces « loueurs » détournent les sites d'hébergements en ligne pour détrousser les vacanciers. Les touristes qui suscitent le plus de convoitises sont les Chinois. Principale raison : l'argent liquide qu'ils ont sur eux, jusqu'à 10 000 euros en espèces. Résultat, ils se font régulièrement agresser et détrousser dans les rues de Paris, souvent en plein jour. Les touristes chinois sont aussi la cible de nouveaux délinquants. Ce sont de faux étudiants, venus spécialement de Chine, qui travaillent pour le compte de réseaux mafieux chinois connectés partout en Europe. Lors de notre enquête, nous avons découvert les techniques qui leur permettent de détrousser facilement les touristes. Destination de rêve pour de nombreux vacanciers étrangers, Paris se transforme parfois en cauchemar. Comment prévenir et éviter les pièges ? Comment les escrocs et les arnaqueurs préparent-ils leurs coups ? Enfin, pourquoi les touristes sont-ils souvent si mal accueillis ? Enquête sur la face cachée du « Paris carte postale » !

      Enquête exclusive (50 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après une année 2015 marquée par les attentats, le tourisme retrouve des couleurs à Paris. La capitale reste l'une des destinations les plus courues au monde, avec plus de 30 millions de visiteurs par an. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers venus admirer la Tour Eiffel, le Louvre, Montmartre, le Sacré Cœur. Et flâner dans les rues de Paris. Mais derrière ces monuments prestigieux et ce décor de rêve, la ville n'a pas toujours bonne réputation. Accueil désagréable, garçons de café et restaurateurs grossiers, prix prohibitifs, hôteliers arnaqueurs, faux chauffeurs de taxi… Cette mauvaise image est-elle vraiment le reflet de la réalité ? Pour le savoir, nous avons accompagné des vacanciers américains et chinois et avons partagé leur quotidien, comme de vrais touristes étrangers, lors de leur séjour à Paris. Nous étions avec Amber et Kirsten, deux blondes californiennes, très excitées à l'idée de découvrir la capitale parisienne, mais qui ont vite déchanté dès leur arrivée à l'aéroport. Autour d'elles, de faux taxis harcèlent les clients à la sortie des terminaux et leur font payer la course deux fois plus cher, sans aucune assurance, ni autorisation. Un travail au noir passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les deux jeunes femmes avaient réservé plusieurs nuits dans un hôtel trois étoiles, apparemment tout confort. Surprise, leur chambre avait la taille d'un cagibi et la propreté laissait à désirer. D'autres touristes tombent, eux, dans les griffes de loueurs peu scrupuleux. Une nouvelle arnaque très répandue à Paris. Ces « loueurs » détournent les sites d'hébergements en ligne pour détrousser les vacanciers. Les touristes qui suscitent le plus de convoitises sont les Chinois. Principale raison : l'argent liquide qu'ils ont sur eux, jusqu'à 10 000 euros en espèces. Résultat, ils se font régulièrement agresser et détrousser dans les rues de Paris, souvent en plein jour. Les touristes chinois sont aussi la cible de nouveaux délinquants. Ce sont de faux étudiants, venus spécialement de Chine, qui travaillent pour le compte de réseaux mafieux chinois connectés partout en Europe. Lors de notre enquête, nous avons découvert les techniques qui leur permettent de détrousser facilement les touristes. Destination de rêve pour de nombreux vacanciers étrangers, Paris se transforme parfois en cauchemar. Comment prévenir et éviter les pièges ? Comment les escrocs et les arnaqueurs préparent-ils leurs coups ? Enfin, pourquoi les touristes sont-ils souvent si mal accueillis ? Enquête sur la face cachée du « Paris carte postale » !

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Écolos, extrémistes ou marginaux : qui sont ces « zadistes » qui défient l'État ?

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (50 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Aux quatre coins de la France, ils bloquent la construction d'aéroport, l'implantation de parc de loisir, l'avancée d'autoroutes : ils se revendiquent écolos, protègent ce qu'ils nomment des Zones à Défendre, et se font appeler Zadistes. Souvent violents, leurs affrontements avec les forces de l'ordre ont parfois pris un tour dramatique. Qui sont ces nouveaux contestataires qui cultivent le mystère en tenant les journalistes à distance ? Comment transforment-ils leurs zones d'occupations illégales en camps retranchés ? Pour la première fois à la télévision, vous allez découvrir la drôle de vie des Zadistes, ces militants qui veulent créer une nouvelle société. Récemment expulsés de Sivens où ils s'opposaient à la construction d'un barrage, le combat des Zadistes continue, notamment à Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique : une centaine de personne bloque depuis 2008 l'avancée des travaux de l'aéroport. Marché, cybercafé, petites maisons faites de bric et de broc : nous y avons découvert un véritable village. Raccordement sauvage à l'eau et à l'électricité : les Zadistes y cultivent du cannabis sous serre et des pommes de terre en plein champ ! Ils vivent selon leurs propres règles et sont prêts à en découdre à tout instant avec les forces de l'ordre. Du côté de Roybon, la population est excédée par leur présence. Les habitants de ce petit village de l'Isère comptaient sur l'implantation d'un parc de loisir pour créer 700 emplois. Une vingtaine d'individus ont mis à sac le chantier et défient quotidiennement les gendarmes et les équipes de sécurité. Derrière leurs herses et leurs barricades, ils bloquent les accès et construisent des miradors dans la forêt. Ils ne sont qu'une vingtaine et bloquent depuis des mois un chantier de plusieurs millions d'euros.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Premiers pas dans la police : les nouveaux gardiens de la paix

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (50 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Juste après les attentats de novembre 2015, l'État décide de renforcer ses effectifs policiers. Dès 2016, 5 000 gardiens de la paix ont été recrutés, soit en moyenne deux fois plus que les années précédentes. Et leur formation débute en juillet 2016. Pendant près d'un an, du jour de leur admission à l'école de police jusqu'à la fin de leur stage, nous avons suivi les 120 élèves gardiens de la paix de l'École de Roubaix. Parmi eux, Tidiane, ancien videur de boîte de nuit qui a choisi de changer de vie pour servir la France ; Amélie, mère de famille et coach sportive qui voulait se confronter aux réalités du terrain ; et Julien, étudiant qui a toujours rêvé de devenir policier. Pour ces futurs gardiens de la paix, il a fallu faire des sacrifices et multiplier les efforts. Internat obligatoire, discipline de fer, levée des couleurs chaque jour à 7h30, alcool interdit, entraînement physique intense et nombreux cours théoriques... Un programme chargé et particulièrement exigeant. Après cinq mois d'école, tous les élèves ont ensuite été envoyés sur le terrain. En stage dans un commissariat, ils ont été confrontés à des situations réelles, parfois très dangereuses. Leur mission : assurer la sécurité au quotidien. Leur apprentissage : savoir réagir à tout type de situation, de la violence conjugale aux vols à la tire, de la tentative de suicide à l'attaque terroriste. Nous les avons accompagnés lors de leurs premières patrouilles, interventions et interpellations, où les élèves gardiens de la paix n'ont pas été épargnés. La formation s'est terminée par le traditionnel lancer de casquette, et surtout par la distribution des postes. En fonction de leur classement au niveau national, chaque étape de la formation étant notée, les futurs gardiens de la paix peuvent choisir leur affectation ou récupérer les postes qui restent. Une grande satisfaction pour certains, une déception pour les autres. Mais pour chacun d'entre eux, l'honneur de servir leur pays.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne