Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Canal+
Canal+ Diffusion Diffusé le 12-01-17 Durée : 1h
  • excellent! (2 votes) Note : 4.5/5 | 542 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Le Tube

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      Révélations

      Chirurgie esthétique Prêtes à tout pour être belles ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Révélations (22 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur Numéro 23
      Numéro 23 vous propose un magazine d’investigations hebdomadaire présenté par Yasmine Oughlis. « Révélations » s’attache, à travers reportages et interviews sur le terrain, à décrypter et à comprendre les problématiques et l’évolution de notre société contemporaine en enquêtant sur tous les sujets sociaux, économiques et culturels… Présentée par : Yasmine Oughlis Production : TV Presse Format : 1h30
    • Magazine

      Des racines et des ailes

      Un travail d'équipe... avec des canards !

      Voir en replay sur Youtube
      Les canards sont une alternative originale et écologique aux désherbants ! Bernard Poujol témoigne : "L'homme devient l'organisateur du jardin, et pas le ...
    • Magazine

      C dans l'air

      Victoire amère pour Merkel, échec pour Macron

      aucun (0 vote) Votre vote
      C dans l'air (4 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 5
      L’Allemagne est rattrapée à son tour par la vague populiste. La CDU d’Angela Merkel a remporté hier les élections législatives allemandes. Mais c’est en position affaiblie que la chancelière va chercher à composer son gouvernement et débuter son quatrième mandat.  Le Parti chrétien démocrate a subi des pertes importantes,  avec 32,5 % des voix, soit 9 points de moins qu’en 2013. Et si ces derniers jours, les sondages avaient baissé, personne outre-Rhin n’imaginait un tel désaveu. "Nous espérions un meilleur résultat", a admis Angela Merkel, hier soir, devant ses partisans. Son partenaire dans la coalition, le Parti social-démocrate (SPD) réalise lui le pire score de son histoire avec 20 % des voix. Défaits pour la quatrième fois d’affilée, les sociaux-démocrates ont immédiatement indiqué qu’ils seront dans l’opposition.  "C’est une lourde défaite. Aujourd’hui, la grande coalition s’achève" a déclaré l’ex-ministre de la Famille et membre du SPD à l’annonce des résultats. Martin Schulz, le chef de file du parti, a lui aussi reconnu "une lourde défaite" et une nouvelle illustration de la crise de la social-démocratie en Europe. Mais c’est surtout le score de l’extrême droite qui a glacé le pays, avec 13 % des voix. Son représentant l’AfD (Alternative pour l’Allemagne) devient la troisième force politique et envoie 90 députés au Parlement. L’extrême droite fait donc une entrée en force à la chambre des députés, une première depuis la Seconde Guerre mondiale pour un parti qui tient des discours anti-immigrants, anti-islam, anti-euro et révisionnistes. Alors qu’il avait échoué aux portes du Bundestag en 2013, il devance désormais la gauche radicale Die Linke (9%), les libéraux du FDP aux alentours de 10% et les Verts (9%). Pour Angela Merkel la victoire est amère. L’extrême droite fait une percée historique, son parti est au plus bas depuis soixante-dix ans, et pour compliquer l’exercice elle va devoir convaincre a priori les libéraux du FDP, et les Verts, de gouverner avec elle. Une coalition à trois couleurs qui n’a jamais été tentée et devrait donner lieu à des négociations longues et compliquées. Une période pendant laquelle les projets d’Emmanuel Macron de "refondation" de l’Union européenne pourraient bien rester à l’arrêt. Au même moment, en France, la majorité a connu son premier échec électoral. La République en Marche, qui espérait doubler son groupe au Sénat à l’occasion du renouvellement hier d’une moitié de l’Assemblée, a perdu un siège. Avec 28 élus seulement pour LREM, c’est la droite et le centre qui se renforcent au palais du Luxembourg.   Invités - Christophe BARBIER, éditorialiste à L’Express - Béatrice GIBLIN, géographe-géopolitologue , auteure de L’extrême droite en Europe - Florence AUTRET, auteure de Angela Merkel : Une allemande (presque) comme les autres - Birgit HOLZER, correspondante de la presse régionale allemande