Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 28-11-16 à 00:15 Durée : 1h17min
  • bien (47 votes) Note : 4.2/5 | 4 678 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après 57 ans de dictature communiste, Cuba serait-elle sur la voie de l'ouverture ? Depuis le voyage historique du président américain Barak Obama sur l'île, les 20 et 21 mars derniers après un demi-siècle de rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, Cuba s'apprête à vivre une nouvelle révolution. Non pas une révolution politique - c'est toujours le régime castriste qui détient le pouvoir - mais une révolution économique et touristique. Bientôt, ce sera le retour des échanges commerciaux avec les États-Unis, après l'embargo, et les touristes américains arrivent déjà en masse (300 000 prévus en 2016, le double par rapport à 2015). Les vacanciers viennent désormais du monde entier. Avec ses vieilles voitures américaines, ses rues chargées d'histoire, ses plages de sable blanc, ses jolies filles et son célèbre mojito, Cuba est devenue la destination à la mode. Aux côtés d'un groupe de Français passionnés de salsa, nous avons exploré les trésors de l'île. Une nature sublime, une culture d'exception, des festivités jour et nuit, un peuple accueillant et, depuis peu, une infrastructure hôtelière haut de gamme et à tous les prix. Pour les étrangers, Cuba a des allures de paradis, mais pour les Cubains rien n'a changé. Ici, la vie quotidienne est toujours aussi dure. Le salaire moyen s'élève à 15 dollars par mois. Soumis au rationnement, les Cubains ont juste de quoi s'acheter les denrées alimentaires de base. Pour survivre, pas d'autre choix que les combines et la débrouille. C'est le cas de Rosemary, une institutrice. Payée 12 euros par mois par son école, elle est obligée de vendre des cigarettes sur le marché noir et de se prostituer la nuit pour nourrir son fils de 3 ans. Si l'ouverture est synonyme de rentrée d'argent pour le pays, cela ne bénéficie pas à tous. L'argent du tourisme ne profite qu'à une minorité (proches du pouvoir, militaires). Quant aux restaurants, hôtels, discothèques, compagnies de bus, de taxi, presque tout appartient à l'État ! À Cuba, flotte toujours un parfum de dictature. La police est omniprésente, la surveillance permanente. La liberté d'expression et les droits de l'homme ne sont pas à l'ordre du jour. Et gare à ceux qui osent critiquer le régime. El Sexto, un jeune grapheur qui dénonce les abus de pouvoir des Castro, est emprisonné depuis plusieurs mois. Nous avons suivi ses amis et sa famille qui cherchent à le faire libérer. Certains dissidents politiques engagés contre les Castro auraient même payé leur engagement de leur vie. Nous avons notamment recueilli des témoignages inédits qui remettent en cause la version officielle de la disparition d'Oswaldo Paya (l'un des principaux opposants au régime castriste) : soi-disant un simple accident de la route ! Entre boom touristique et oppression, ouverture et dictature, nous avons enquêté sur l'une des dernières dictatures communistes de la planète.

      Enquête exclusive (46 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après 57 ans de dictature communiste, Cuba serait-elle sur la voie de l'ouverture ? Depuis le voyage historique du président américain Barak Obama sur l'île, les 20 et 21 mars derniers après un demi-siècle de rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, Cuba s'apprête à vivre une nouvelle révolution. Non pas une révolution politique - c'est toujours le régime castriste qui détient le pouvoir - mais une révolution économique et touristique. Bientôt, ce sera le retour des échanges commerciaux avec les États-Unis, après l'embargo, et les touristes américains arrivent déjà en masse (300 000 prévus en 2016, le double par rapport à 2015). Les vacanciers viennent désormais du monde entier. Avec ses vieilles voitures américaines, ses rues chargées d'histoire, ses plages de sable blanc, ses jolies filles et son célèbre mojito, Cuba est devenue la destination à la mode. Aux côtés d'un groupe de Français passionnés de salsa, nous avons exploré les trésors de l'île. Une nature sublime, une culture d'exception, des festivités jour et nuit, un peuple accueillant et, depuis peu, une infrastructure hôtelière haut de gamme et à tous les prix. Pour les étrangers, Cuba a des allures de paradis, mais pour les Cubains rien n'a changé. Ici, la vie quotidienne est toujours aussi dure. Le salaire moyen s'élève à 15 dollars par mois. Soumis au rationnement, les Cubains ont juste de quoi s'acheter les denrées alimentaires de base. Pour survivre, pas d'autre choix que les combines et la débrouille. C'est le cas de Rosemary, une institutrice. Payée 12 euros par mois par son école, elle est obligée de vendre des cigarettes sur le marché noir et de se prostituer la nuit pour nourrir son fils de 3 ans. Si l'ouverture est synonyme de rentrée d'argent pour le pays, cela ne bénéficie pas à tous. L'argent du tourisme ne profite qu'à une minorité (proches du pouvoir, militaires). Quant aux restaurants, hôtels, discothèques, compagnies de bus, de taxi, presque tout appartient à l'État ! À Cuba, flotte toujours un parfum de dictature. La police est omniprésente, la surveillance permanente. La liberté d'expression et les droits de l'homme ne sont pas à l'ordre du jour. Et gare à ceux qui osent critiquer le régime. El Sexto, un jeune grapheur qui dénonce les abus de pouvoir des Castro, est emprisonné depuis plusieurs mois. Nous avons suivi ses amis et sa famille qui cherchent à le faire libérer. Certains dissidents politiques engagés contre les Castro auraient même payé leur engagement de leur vie. Nous avons notamment recueilli des témoignages inédits qui remettent en cause la version officielle de la disparition d'Oswaldo Paya (l'un des principaux opposants au régime castriste) : soi-disant un simple accident de la route ! Entre boom touristique et oppression, ouverture et dictature, nous avons enquêté sur l'une des dernières dictatures communistes de la planète.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte TV-replay.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne

      • Magazine

        28 minutes

        -

        aucun (0 vote) Votre vote
        Commenter
        Voir en replay sur Arte
        JUIFS ET MUSULMANS : POUR UN DIALOGUE RÉPUBLICAIN Entretien avec les sociologues Michel Wieviorka et Farhad Khosrokhavar autour de l'apport de l'Islam et du judaïsme à la République. POURQUOI LA FAMINE FRAPPE-T-ELLE LA PLUS JEUNE NATION DU MONDE ? Les analyses de la géographe et écrivaine Sylvie Brunel et du grand reporter à L'Express Vincent Hugeux.

        Ce programme ne peut pas être
        ajouté pour le moment

      • Magazine

        Entrée libre

        -

        aucun (0 vote) Votre vote
        Commenter
        Voir en replay sur France 5
        Du lundi au vendredi, Claire Chazal explore les multiples formes de la culture. Au menu, l'actualité culturelle des dernières 24 heures, des reportages sur des sujets éclectiques, ainsi que des rencontres avec des personnalités du monde des arts plastiques, du spectacle vivant, du cinéma et de la musique. Chaque lundi, une personnalité évoque ses coups de coeur et ses goûts culturels. Au sommaire : Voyage avec Melvil Poupaud : «Voyage à Film City», publié chez Fayard Rothko & Co au Musée Guggenheim de Bilbao Jain : sacrée meilleure artiste féminine aux Victoires de la Musique 2017

        Ce programme ne peut pas être
        ajouté pour le moment

      • Magazine

        Enquêtes criminelles

        Affaire Lagrave : un secret trop lourd à porter / Affaire Aubry : un malheur n'arrive jamais seul

        aucun (0 vote) Votre vote
        Commenter
        Voir en replay sur W9
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Affaire Lagrave : un secret trop lourd à porter À Eysus dans les Pyrénées Atlantiques, le meurtre de Marguerite Lagrave a bien failli ne jamais être élucidé. Le 12 novembre 2001, cette femme de 78 ans est retrouvée, sauvagement tuée, le visage couvert d'ecchymoses, avec de multiples fractures et la tête presque décapitée. Dans le village, tout le monde montre alors du doigt l'entourage familial et plus précisément les époux de ses propres nièces. En effet, Marguerite, plusieurs fois cambriolée, les suspectait de l'avoir volée. Pendant 12 ans, l'enquête va s'enliser et tomber peu à peu dans l'oubli. Ce n'est qu'à la faveur d'un extraordinaire hasard que l'affaire va connaître un rebondissement inespéré. À 250 km de là, à Lacanau, une certaine Karine Barboure, coiffeuse, va faire d'incroyables confidences à une amie gendarme. La jeune femme, en plein divorce, se bat pour la garde de ses trois enfants. Elle révèle que son mari, Daniel, menace de lui faire « comme à Margot ». Et montre l'endroit où celui-ci aurait caché l'arme du crime, un couteau de chasse. Après analyse, l'ADN de Marguerite Lagrave est bien retrouvé sur le couteau. Seulement il y a un hic. Pourquoi Karine a-t-elle attendu si longtemps avant de dénoncer son mari ? Les gendarmes vont découvrir que la jeune femme possédait à l'époque une Volkswagen bleue, la même que celle vue le soir du drame. Alors, son rôle est-il réellement celui d'un simple témoin ? Aurait-t-elle poussé Daniel à cambrioler la vieille femme ? À moins qu'elle n'ait carrément participé au crime, comme son ex-mari le soutient ? Qui dit vrai, l'épouse ou le mari ? Affaire Aubry : un malheur n'arrive jamais seul 1er décembre 2005, vers 16h, les policiers du commissariat de Neuilly sont confrontés au geste désespéré d'une femme. Dominique Aubry, 57 ans, est découverte pendue dans le hall d'entrée de sa péniche des bords de Seine, près de Paris. Tout le monde pense à un suicide car Dominique était déprimée depuis qu'elle avait perdu son mari, mort d'une crise cardiaque, alors que le couple revenait d'un voyage touristique, 10 mois plus tôt. Pourtant, à y regarder de plus près, la façon dont est morte la riche veuve soulève de nombreux doutes... Le dispositif sophistiqué qu'elle a mis en place pour se pendre, surprend tout le monde. Comment a-t-elle fait pour accrocher la corde aux barreaux de l'escalier et faire un nœud coulant à l'autre extrémité ? Elle, qui de l'avis de tous savait à peine faire ses lacets. D'autant que Dominique avait 2,44 grammes d'alcool dans le sang et avait pris plusieurs somnifères et anxiolytiques. Une enquête pour homicide est donc ouverte. Et très vite, la personnalité de la veuve pose question : une femme immensément riche, qui dépensait sans compter l'argent de l'héritage de son mari et s'entourait d'hommes de compagnie, qu'elle emmenait très régulièrement en voyage. Est-ce l'un de ses hommes qui est l'assassin ? Les policiers en ont la certitude... Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

        Ce programme ne peut pas être
        ajouté pour le moment