Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 22-10-18 à 00:50 Durée :
  • excellent! (1 vote) Note : 5.0/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      La France est la championne d'Europe de consommation de cannabis : 50% des jeunes Français y ont déjà goûté, 10% en consomme régulièrement. Elle est aussi devenue l'un des principaux producteurs. Pour s'approvisionner, plus besoin de se fournir à l'étranger. Le cannabis se cultive aujourd'hui à la maison. Ces dernières années, le nombre de petits cultivateurs a explosé. Ils seraient 100 000 selon l'OFDT (Observatoire Français sur la Drogue et la Toxicomanie) à faire pousser du cannabis chez eux, dans leur jardin, leur garage ou leur cave. On les appelle les « cannabiculteurs ». Le phénomène a pris une telle ampleur que des jardineries spécialisées dans la culture « indoor » proposent désormais des kits clé en main du parfait petit planteur. Le matériel est acheté légalement dans des enseignes qui ont pignon sur rue. Les graines, elles, s'achètent sur Internet. Avec quatre à six récoltes par an, la production « domestique » progresse de façon spectaculaire (35 tonnes par an, +50% en dix ans). Vu les excellents rendements, de nombreux « cannabiculteurs » qui ne produisaient au début que pour leur consommation personnelle, se sont transformés en distributeurs et en dealers. Ils ont ainsi créé un marché parallèle, avec de nouvelles filières, qui est en train de révolutionner un business jusqu'alors tenu par le crime organisé. L'herbe produite aujourd'hui, qu'on appelle la weed, est aussi beaucoup plus concentrée en THC (Tetra Hydro Cannabinol), la molécule responsable des effets psychotropes et hallucinatoires du cannabis (deux à trois fois plus forte qu'il y a dix ans). Résultat, elle est dangereuse, a des effets durables sur la santé et peut même provoquer des arrêts cardiaques. Si les nouveaux businessmen du cannabis prospèrent en France, l'Europe n'est pas en reste. En Espagne, ces filières de l'or vert se sont développées à échelle quasi industrielle. Les saisies se comptent désormais en tonnes. Nous avons ainsi assisté, en exclusivité, au côté de la Guardia Civile, au démantèlement de l'une des plus grosses filières du pays. Un quartier entier, avec une quinzaine de maisons, entièrement dédié au cannabis. Une culture géante sur des centaines de mètres carrés, en étages, et dans d'immenses jardins intérieurs, invisibles depuis l'extérieur. Les policiers ont mis la main sur des dizaines de milliers de plans et une véritable forêt de cannabis. C'est la saisie record de l'année (évaluée à plusieurs dizaines de millions d'euros) ! Pour démanteler les cultures clandestines, les enquêteurs disposent d'une nouvelle arme. Car la plante a deux « défauts » : elle est très gourmande en eau et en électricité. Ainsi, aux Pays-Bas, la police vient de s'allier avec les fournisseurs d'électricité. Ceux-ci repèrent à distance les gros consommateurs d'énergie. Idéal pour débusquer et traquer ces nouveaux « cannabiculteurs »...

      Enquête exclusive (99 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      La France est la championne d'Europe de consommation de cannabis : 50% des jeunes Français y ont déjà goûté, 10% en consomme régulièrement. Elle est aussi devenue l'un des principaux producteurs. Pour s'approvisionner, plus besoin de se fournir à l'étranger. Le cannabis se cultive aujourd'hui à la maison. Ces dernières années, le nombre de petits cultivateurs a explosé. Ils seraient 100 000 selon l'OFDT (Observatoire Français sur la Drogue et la Toxicomanie) à faire pousser du cannabis chez eux, dans leur jardin, leur garage ou leur cave. On les appelle les « cannabiculteurs ». Le phénomène a pris une telle ampleur que des jardineries spécialisées dans la culture « indoor » proposent désormais des kits clé en main du parfait petit planteur. Le matériel est acheté légalement dans des enseignes qui ont pignon sur rue. Les graines, elles, s'achètent sur Internet. Avec quatre à six récoltes par an, la production « domestique » progresse de façon spectaculaire (35 tonnes par an, +50% en dix ans). Vu les excellents rendements, de nombreux « cannabiculteurs » qui ne produisaient au début que pour leur consommation personnelle, se sont transformés en distributeurs et en dealers. Ils ont ainsi créé un marché parallèle, avec de nouvelles filières, qui est en train de révolutionner un business jusqu'alors tenu par le crime organisé. L'herbe produite aujourd'hui, qu'on appelle la weed, est aussi beaucoup plus concentrée en THC (Tetra Hydro Cannabinol), la molécule responsable des effets psychotropes et hallucinatoires du cannabis (deux à trois fois plus forte qu'il y a dix ans). Résultat, elle est dangereuse, a des effets durables sur la santé et peut même provoquer des arrêts cardiaques. Si les nouveaux businessmen du cannabis prospèrent en France, l'Europe n'est pas en reste. En Espagne, ces filières de l'or vert se sont développées à échelle quasi industrielle. Les saisies se comptent désormais en tonnes. Nous avons ainsi assisté, en exclusivité, au côté de la Guardia Civile, au démantèlement de l'une des plus grosses filières du pays. Un quartier entier, avec une quinzaine de maisons, entièrement dédié au cannabis. Une culture géante sur des centaines de mètres carrés, en étages, et dans d'immenses jardins intérieurs, invisibles depuis l'extérieur. Les policiers ont mis la main sur des dizaines de milliers de plans et une véritable forêt de cannabis. C'est la saisie record de l'année (évaluée à plusieurs dizaines de millions d'euros) ! Pour démanteler les cultures clandestines, les enquêteurs disposent d'une nouvelle arme. Car la plante a deux « défauts » : elle est très gourmande en eau et en électricité. Ainsi, aux Pays-Bas, la police vient de s'allier avec les fournisseurs d'électricité. Ceux-ci repèrent à distance les gros consommateurs d'énergie. Idéal pour débusquer et traquer ces nouveaux « cannabiculteurs »...

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.
      • Par Murat Acar, le 22-10-2018

        Bonjour, Avez-vous besoin d'un prêt urgent pour résoudre vos besoins financiers? Nous offrons des prêts allant de 5 000,00 $ à 10 000 000,00 $. Nous sommes fiables, efficaces, rapides et dynamiques, avec une garantie de 100%. Nous accordons également des prêts en euros, en livres et en dollars. Le taux d'intérêt applicable à tous les prêts est de (2%) si vous êtes intéressé, contactez-nous. Email: (muratacarfinancialservice@gmail.com) Merci.

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Patrick Balkany : ses amis, ses affaires, ses ennuis…

        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Depuis plus de trente-cinq ans, Patrick Balkany règne en maître absolu sur Levallois-Perret, une ville prospère de l'ouest parisien (Hauts-de-Seine). Avec son physique de rugbyman et son look d'acteur de cinéma, il a connu le pouvoir et la gloire aux côtés de ses mentors Charles Pasqua, Jacques Chirac et son ami de toujours, Nicolas Sarkozy. Mais l'homme politique est aussi un homme d'argent. Il est depuis longtemps dans le collimateur de la justice. Au printemps prochain, il devra répondre devant le tribunal de blanchiment, de fraude fiscale, de corruption et de prise illégale d'intérêt. Le juge Van Ruymbeke, du pôle financier du tribunal de Paris, lui reproche notamment d'avoir détourné treize millions d'euros en profitant de sa position d'élu pour s'enrichir. Mais si les accusations et les chefs d'inculpation se multiplient, Patrick Balkany est, toujours à ce jour, présumé innocent. Après l'ascension, la conquête, la fortune, serait-ce le début de la chute pour le maire de Levallois-Perret ? C'est cette incroyable saga, digne des meilleurs romans d'aventures, que les équipes d'Enquête Exclusive vous racontent dans ce portrait inédit. De Levallois à l'île de Saint-Martin (Caraïbes), en passant par Marrakech (Maroc) où Patrick Balkany a possédé de luxueuses villas, nous avons enquêté sur le parcours hors norme du tout-puissant maire de Levallois. Nous découvrirons ainsi ses débuts à la mairie, son parcours politique et sa vie de couple au travers des témoignages de ses soutiens et de ses amis (dont Nadine Morano et le producteur de télévision Stéphane Collaro) mais aussi grâce à de nombreuses archives, certaines inédites, filmées tout au long de sa carrière. D'anciens collaborateurs comme Didier Schuller, ont également témoignés dans ce documentaire. Quant au maire de Levallois, qui se sait menacé d'emprisonnement, il nous dit sa vérité. Après cinq ans de silence, Patrick Balkany a accepté de nous accorder un entretien exclusif. Un document choc sur l'une des personnalités politiques les plus controversées et les plus sulfureuses de notre époque.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Liban : la vie et la fête malgré le chaos

        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Bijou de la Méditerranée, le Liban est le pays du Proche-Orient où l'on compte le plus de cultures et de populations différentes. Dix-huit communautés religieuses (sunnites, chiites, chrétiennes, druzes, juives…) cohabitent tant bien que mal sur ce petit territoire qui a connu une longue guerre civile (1978-1990). Aujourd'hui encore, le pays du Cèdre est cerné par les conflits avec ses voisins frontaliers : la guerre syrienne et une tension permanente avec Israël. Malgré ces crises, le volcan libanais n'explose pas. Une relative et fragile stabilité que le pays doit à un pacte : le pouvoir politique est partagé entre chrétiens, musulmans sunnites et chiites. Mais ce système favorise le clientélisme et la corruption. Wadih, un militant écologiste, dénonce la gestion des ordures au Liban. Aucun tri sélectif n'est organisé et les immondices sont enfouies dans la Méditerranée pour gagner du terrain sur la mer. Une manne financière pour les partis politiques et un désastre écologique ! Le patrimoine architectural, lui aussi, est en danger. Pour construire des forêts de gratte-ciels, les promoteurs n'hésitent pas à raser de vieilles bâtisses traditionnelles. Ces destructions horrifient Waldemar, un architecte qui se bat pour préserver le patrimoine et l'identité de son pays. Autre problème : les réfugiés. En raison du conflit syrien, le Liban a dû accueillir plus d'un million de déplacés fuyant les combats. Dans la plaine de la Bekaa, Rahaf, 11 ans, a déjà passé la moitié de son existence dans un camp. Sa famille, comme tous les réfugiés, vit dans des conditions précaires et les enfants syriens sont souvent exploités. 1 millions de réfugiés (majoritairement syriens) sur un petit territoire, cela crée inévitablement des tensions. Certaines municipalités ont pris des mesures anti-Syriens, en les privant de travail et les expulsant même de leur logement. Plus que jamais, les différentes communautés libanaises se replient sur elles-mêmes. Au sud, c'est le Hezbollah, le parti chiite islamiste pro iranien, qui règne en maître absolu. Nous avons rencontré des soldats de sa milice secrète prêts à mourir pour combattre Israël. Malgré toutes ces épreuves, les Libanais ont su cultiver un certain art de vivre, une gastronomie raffinée et un goût reconnu pour la fête. Pour Michel Eléftériades, le pape des nuits beyrouthines, les obus pourront toujours voler au-dessus de leurs têtes, les Libanais continueront de danser.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Love in USA : entre puritanisme et liberté sexuelle

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (99 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Entre ses comédies romantiques hollywoodiennes et ses scandales sexuels aux retombées planétaires, l'Amérique est à la croisée des chemins. Comment les Américains vivent-ils aujourd'hui leurs relations amoureuses et intimes ? De New York à Los Angeles, en passant par le Texas et l'Alabama, nos journalistes ont enquêté au cœur des couples et des célibataires, qu'ils soient adeptes de l'amour libre, du romanesque à l'ancienne ou du puritanisme le plus extrême. Nathalie travaille pour une entreprise de la Silicon Valley, et n'a pas le temps de chercher l'âme sœur. Elle a donc embauché Taylor, une coach en relations amoureuses. Moyennant 30 000 dollars, Taylor organise des rencontres avec des hommes triés sur le volet, censés correspondre aux critères de Nathalie. Pour chaque rendez-vous, appelés « date », qu'elle surveille cachée dans une pièce à l'écart, Taylor conseille Nathalie en lui parlant dans une oreillette. Au fil des premières « dates », les Américains qui veulent construire une relation sérieuse respectent des étapes dans un ordre bien précis. Au premier rendez-vous, Ash, 27 ans, a prévu d'inviter sa partenaire pour un dîner romantique à l'issue duquel il peut espérer un baiser, mais pas plus. Il lui faudra attendre la quatrième pour envisager une nuit d'amour. Si le taux de mariage décroît en France, outre-Atlantique il reste stable. Cela s'explique notamment par les origines puritaines du pays. La religion dicte la vie amoureuse et sexuelle d'une grande partie des Américains, comme Nathalie et Matthew qui ont choisi de rester vierges jusqu'au mariage. Dans cette Amérique puritaine, l'accès à l'IVG est de plus en plus compliqué. De nombreuses cliniques qui pratiquaient des avortements ont fermé suite à la pression populaire, ou faute de médecin. Willie Parker est gynécologue. Régulièrement, il se rend dans les États du Sud, les plus chrétiens, pour permettre aux femmes qui le souhaitent d'avorter. Surnommé le « nègre avorteur » par ses détracteurs, il est menacé de mort. Adam, Brooke et Eve habitent dans l'un de ces États du Sud. Ils ont décidé de braver l'opinion publique pour vivre comme ils l'entendent. Ils sont poly-amoureux, vivent ensemble sous le même toit, dans le même lit, et pratiquent les relations sexuelles à trois. Ce qui ne les empêche pas d'élever ensemble leurs quatre enfants. Les États-Unis d'aujourd'hui sont aussi l'Amérique des scandales sexuels. Un an après l'affaire Harvey Weinstein, un fossé s'est creusé entre les hommes et les femmes. Nous avons pu exceptionnellement assister à des cours anti-harcèlement qui sont désormais dispensés dans les bureaux.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne

      //Google Tag Manager