Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Public Sénat
Public Sénat Diffusion Diffusé le 23-11-12 Durée : 1h
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 333 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    Le rendez-vous de référence des livres et des auteurs pour mieux comprendre notre monde. Tous les vendredis soirs à 22h, Jean-Pierre Elkabbach reçoit ses invités dans le splendide décor de la Bibliothèque Médicis du Palais du Luxembourg. Ecrivains, intellectuels, philosophes, parlementaires et politiques réagissent et conversent avec passion autour de leurs livres.

    Bibliothèque Médicis (316 vidéos)
    Le rendez-vous de référence des livres et des auteurs pour mieux comprendre notre monde. Tous les vendredis soirs à 22h, Jean-Pierre Elkabbach reçoit ses invités dans le splendide décor de la Bibliothèque Médicis du Palais du Luxembourg. Ecrivains, intellectuels, philosophes, parlementaires et politiques réagissent et conversent avec passion autour de leurs livres.

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte TV-replay.
    • Par Jean Lamoure, le 11-05-2013

      Emission magnifique par la qualité des intervenants et leur connaissance encyclopédique de cette période historique. Bravo aussi au toujours brillant présentateur.

    • Par Gabrielle Fournaise, le 30-12-2012

      Excellente émission

    • Par phcie grall ducastaing, le 28-11-2012

      vive cette émission son animateur est un des rares du paf à laisser la parole à ses invités . c'est un bonheur . merci

    • Par françois lelouard, le 25-11-2012

      Il est dommage de laisser l'amour et le respect de notre Histoire aux étrangers. Nos pseudo-historiens sont toujours en train de rabaisser le rôle de Napoléon, alors d'Oleg Sokolov est le seul à réellement expliquer la réalité des faits. Heureusement que vous aviez invité monsieur Sokolov pour balancer le discours partisan anti-napoléonien de Lentz et Rey, monsieur Giscard d'Estaing permettait de jouer un rôle d'arbitre qui modérait certains propos. Fort heureusement monsieur Giscard d'Estaing n'a pas réédité ses propos affirmant qu'il y avait eu 80.000 morts à la bataille de la Moskowa. Votre émission est très bien faite, dans un lieu magnifique, merci beaucoup

    • Par algou, le 25-11-2012

      Il est très enrichissant d'avoir des opinions diverses sur cette campagne de Russie. La recherche contemporaine le permet, merci de nous les avoir fait connaître

    Les derniers programmes Bibliothèque Médicis

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      8h15 : L'invité de LCI Matin

      L’invité de 8h45 du 23 août 2017 : Yves Thréard, éditorialiste au journal "Le Figaro"

      Voir en replay sur LCI
      REPLAY - Retrouvez l’invité de 8h45 du 23 août 2017 : Yves Thréard, éditorialiste au journal « Le Figaro ». Cette vidéo est issue de l’interview de LCI Matin de 8h45 réalisée par Antoine Bourdarias. Au programme : invités, analyses, reportages, décryptages sur l’actualité politique, sociale et culturelle.
    • Magazine

      8h15 : L'invité de LCI Matin

      L’invité politique de 8h15 du 23 août 2017 : Nicolas Bay, secrétaire général du Front national

      Voir en replay sur LCI
      REPLAY – Retrouvez l’interview politique de LCI Matin du 23 août 2017 réalisée par Hélène Lecomte sur LCI avec Nicolas Bay, secrétaire général du Front national. Ce dernier revient sur l’autorisation des portables en prison, l’opposition à la loi travail et la légitimité de Marine Le Pen à la tête du FN.
    • Magazine

      Enquêtes criminelles

      Affaire Fauviaux : insomnies coupables

      Voir en replay sur W9
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant plus 20 ans, le meurtre de Stéphanie Fauviaux est resté une énigme, jusqu'à ce que les progrès de la science permettent de révéler l'identité du meurtrier : un homme au-dessus de tout soupçon qui est parvenu à duper tout le monde... Il est 17h30 en cette veille de Pentecôte 1995 lorsque le corps sans vie de Stéphanie Fauviaux est découvert par sa colocataire Karine et deux de ses amis étudiants. La jeune fille de 18 ans est immergée dans la baignoire de son studio, noyée, étranglée et brûlée au visage. Le tueur n'a pas fait preuve de prudence. Il a peut-être même signé son crime : un poil pubien est retrouvé dans le nombril de la jeune femme. Reste à savoir à qui il appartient. Des analyses ADN vont être effectuées mais, en 1995, la police scientifique n'en est qu'à ses balbutiements. Pendant des années, les fausses pistes vont s'accumuler et, en 2012, l'enquête va connaître un extraordinaire rebondissement. Grâce aux progrès de la science, un autre ADN va être isolé. Un ADN, localisé sur le peignoir de la victime, qui va enfin parler. Il s'agit de celui de Lylian Legrand, 42 ans, père de deux enfants et, chose incroyable, l'homme est un gradé de la gendarmerie de Nice. Mais il y a plus extraordinaire : il n'est autre que l'un des trois étudiants qui avaient découvert le corps en 1995...