Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur Public Sénat
Public Sénat Diffusion Diffusé le 25-03-13 Durée : 2h29min
  • aucun (0 vote) Note : -/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    L'ancienne ministre française des Sports Marie-George Buffet a déclaré mercredi avoir subi "des pressions de toutes sortes" au sujet d'un contrôle antidopage mené sur les Bleus avant la Coupe du monde 1998 de football, ainsi que lors de la candidature de Paris pour les JO-2008. Mme Buffet s'exprimait mercredi sous serment dans le cadre des auditions menées par la commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité de la lutte contre le dopage. L'ancienne ministre a ainsi évoqué l'année 1998 et les pressions "de toutes sortes" qu'elle a subi après avoir ordonné un contrôle antidopage inopiné sur les joueurs de l'équipe de France alors en stage de préparation à Tignes. "Les médias me sont tombés dessus de manière très violente, il y a eu un déferlement où on m'accusait d'empêcher l'équipe de France de se préparer dans de bonnes conditions. Je me suis sentie isolée et j'ai flanché, j'ai presque été amenée à m'excuser", a confié l'ancienne ministre. Mme Buffet a toutefois réfuté que d'éventuelles directives ait été données par son ministère pour que les Bleus soient épargnés par les contrôles. "Ce que je peux dire, c'est que nous n'avons jamais donné de directive en ce sens. Ensuite, il faut se replacer dans l'époque. En 1998, il n'y a pas d'AFLD (ndlr: Agence française de lutte contre le dopage), nous n'avions pas les outils d'aujourd'hui, seulement les contrôleurs du ministère", a-t-elle commenté. Par ailleurs, l'ancienne ministre est également revenue sur des pressions subies dans le cadre de la candidature de la ville de Paris à l'organisation des jeux Olympiques de 2008. "La candidature était supervisée par M. Verbruggen, président de l'UCI et membre du CIO qui donc présidait la délégation (venue en France pour évaluer sa candidature). Les pressions se sont exercées par l'intermédiaire de M. Verbruggen mais aussi d'autres membres du CIO. M. Killy à l'époque et M.Drut s'en étaient entretenus auprès du Premier ministre en me demandant de faire une lettre précisant que la loi française ne s'appliquerait pas dans sa globalité au moment des Jeux", a-t-elle raconté. "Ca a été une pression extrêmement forte, on a remis la lettre à M. Verbruggen en haut de la Tour Eiffel, mais pendant l'audition de la délégation française à Moscou, Lionel Jospin a été interrogé à trois reprises, donc la pression s'est exercée sur la France jusqu'au bout", a-t-elle souligné.

    Audition (305 vidéos)
    L'ancienne ministre française des Sports Marie-George Buffet a déclaré mercredi avoir subi "des pressions de toutes sortes" au sujet d'un contrôle antidopage mené sur les Bleus avant la Coupe du monde 1998 de football, ainsi que lors de la candidature de Paris pour les JO-2008. Mme Buffet s'exprimait mercredi sous serment dans le cadre des auditions menées par la commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité de la lutte contre le dopage. L'ancienne ministre a ainsi évoqué l'année 1998 et les pressions "de toutes sortes" qu'elle a subi après avoir ordonné un contrôle antidopage inopiné sur les joueurs de l'équipe de France alors en stage de préparation à Tignes. "Les médias me sont tombés dessus de manière très violente, il y a eu un déferlement où on m'accusait d'empêcher l'équipe de France de se préparer dans de bonnes conditions. Je me suis sentie isolée et j'ai flanché, j'ai presque été amenée à m'excuser", a confié l'ancienne ministre. Mme Buffet a toutefois réfuté que d'éventuelles directives ait été données par son ministère pour que les Bleus soient épargnés par les contrôles. "Ce que je peux dire, c'est que nous n'avons jamais donné de directive en ce sens. Ensuite, il faut se replacer dans l'époque. En 1998, il n'y a pas d'AFLD (ndlr: Agence française de lutte contre le dopage), nous n'avions pas les outils d'aujourd'hui, seulement les contrôleurs du ministère", a-t-elle commenté. Par ailleurs, l'ancienne ministre est également revenue sur des pressions subies dans le cadre de la candidature de la ville de Paris à l'organisation des jeux Olympiques de 2008. "La candidature était supervisée par M. Verbruggen, président de l'UCI et membre du CIO qui donc présidait la délégation (venue en France pour évaluer sa candidature). Les pressions se sont exercées par l'intermédiaire de M. Verbruggen mais aussi d'autres membres du CIO. M. Killy à l'époque et M.Drut s'en étaient entretenus auprès du Premier ministre en me demandant de faire une lettre précisant que la loi française ne s'appliquerait pas dans sa globalité au moment des Jeux", a-t-elle raconté. "Ca a été une pression extrêmement forte, on a remis la lettre à M. Verbruggen en haut de la Tour Eiffel, mais pendant l'audition de la délégation française à Moscou, Lionel Jospin a été interrogé à trois reprises, donc la pression s'est exercée sur la France jusqu'au bout", a-t-elle souligné.

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Audition

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    • Magazine

      50mn Inside

      -

      aucun (0 vote) Votre vote
      50mn Inside (27 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur TF1
      Synopsis : En plusieurs sujets et reportages, un éclairage sur l'actualité des personnalités françaises et étrangères, le tout sous la houlette de Sandrine Quétier et Nikos Aliagas.
    • Magazine

      300 millions de critiques

      Michel Tremblay / Angélique Kidjo / Gauguin

      Voir en replay sur TV5 Monde
      Au sommaire : Michel Tremblay, combattant de la francophonie Combattant actif de la francophonie, le Québécois Michel Tremblay vient de sortir "Conversations avec un enfant curieux" (éditions Actes Sud). On en parle après un extrait de l'entretien qu'il avait accordé à ce sujet à TV5MONDE. Angélique Kidjo Si vous voulez savoir comment la petite Béninoise de Cotonou est devenue une artiste qui porte la voix de l'Afrique, il faut lire son autobiographie "La voix est le miroir de l'âme" (éditions Fayard). Gauguin, le filon des biopics de peintres "Gauguin, voyage de Tahiti" vient de sortir sur les écrans francophones. Le film évoque l'exil de Paul Gauguin en Polynésie française. Un biopic réalisé par Edouard Deluc, avec Vincent Cassel dans le rôle principal. Le zap culture Présentation : Guillaume Durand. Avec la participation de Michel Cerutti (RTS), Matthieu Dugal (Radio-Canada), Alain Gerlache (RTBF), Estelle Martin, Lise-Laure Étia et Yves Bigot (TV5MONDE).
    • Magazine

      Acoustic

      Juniore

      Voir en replay sur TV5 Monde
      Invitées : C'est un trio de pop-rock français : avec un "e") est un groupe de filles emmené par la chanteuse et guitariste Anna Jean, sous la houlette du producteur Samy Osta (La Femme, Feu! Chatterton, Rover). Entre pop acidulée, qui flirte ouvertement avec le temps des yéyé, textes durs et musique légère, sort un premier album "Ouh là là". Un opus faussement naïf et mélancolique qui invite à un voyage temporel, mais qui s'inscrit résolument dans la modernité ! C'est en formation réduite (chant et batterie) que présente son album dans "Acoustic". Présentation : Sébastien Folin ; réalisation : Philippe Sommet.