Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 25-06-18 à 00:50 Durée :
  • excellent! (6 votes) Note : 4.5/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le plus grand aéroport de France : 65 millions de passagers par an, 315 destinations à travers le monde, 500 000 mouvements d'avions en 2016. Plateforme aérienne et commerciale, Roissy-Charles de Gaulle abrite plus de 700 entreprises, qui emploient 85 000 salariés, et voit circuler chaque jour des centaines de milliers de tonnes de marchandises. Synonyme de rêve et de voyage, l'aéroport est aussi un endroit propice aux arnaques, aux vols et aux trafics en tout genre. Pour y faire face, de nombreuses unités spécialisées. Parmi elles, la Police aux Frontières (PAF, 1 600 hommes) qui s'occupe notamment des vols de bagages (3 000 affaires enregistrées en 2016). En civil, ils traquent les pickpockets avec l'objectif de les interpeller en flagrant délit. Ces derniers temps, ils ont repéré des escrocs d'un nouveau genre, qui détroussent ouvertement les voyageurs grâce à un ingénieux scénario... Les hommes de la PAF sont aussi chargés d'enrayer les filières d'immigration clandestines et de pister les personnes interdites de territoire. Ils passent à la loupe chaque arrivée d'avion. Usurpation d'identité, faux documents, voyages déguisés : à Roissy, l'année dernière, 7 000 personnes se sont vues refuser l'entrée sur le sol français. À Roissy, il y a aussi le très important service des Douanes. Sa mission principale : déceler les importations de produits illégaux. Contrefaçons, produits de consommation interdits, passeurs de drogue, importations illégales d'œuvres d'art ou d'animaux exotiques protégés… Nous avons suivi les agents des douanes de Roissy qui, chaque jour, repèrent des passeurs de drogue dans le flot des milliers de voyageurs. Leur spécialité : la cocaïne qui atterrit à l'aéroport, en provenance directe des pays producteurs. Les passeurs, ou mules, utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées pour cacher la drogue. Malgré cela, depuis le début de l'année, la douane a déjà saisi 350 kilos de cocaïne pour une valeur marchande de cinq millions d'euros. L'aéroport, c'est également la porte d'entrée du courrier international sur notre territoire. Les douaniers du tri postal sont confrontés à un nouveau phénomène : l'explosion de la vente en ligne de produits stupéfiants. Grâce à une technique de reconnaissance imparable, ils ont réussi, l'année dernière, à mettre la main sur 400 kilos de drogue (cocaïne, herbe, MDMA, LSD, amphétamines diverses…) pour une valeur de 4 millions d'euros. Embarquement immédiat dans les coulisses de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

      Enquête exclusive (73 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le plus grand aéroport de France : 65 millions de passagers par an, 315 destinations à travers le monde, 500 000 mouvements d'avions en 2016. Plateforme aérienne et commerciale, Roissy-Charles de Gaulle abrite plus de 700 entreprises, qui emploient 85 000 salariés, et voit circuler chaque jour des centaines de milliers de tonnes de marchandises. Synonyme de rêve et de voyage, l'aéroport est aussi un endroit propice aux arnaques, aux vols et aux trafics en tout genre. Pour y faire face, de nombreuses unités spécialisées. Parmi elles, la Police aux Frontières (PAF, 1 600 hommes) qui s'occupe notamment des vols de bagages (3 000 affaires enregistrées en 2016). En civil, ils traquent les pickpockets avec l'objectif de les interpeller en flagrant délit. Ces derniers temps, ils ont repéré des escrocs d'un nouveau genre, qui détroussent ouvertement les voyageurs grâce à un ingénieux scénario... Les hommes de la PAF sont aussi chargés d'enrayer les filières d'immigration clandestines et de pister les personnes interdites de territoire. Ils passent à la loupe chaque arrivée d'avion. Usurpation d'identité, faux documents, voyages déguisés : à Roissy, l'année dernière, 7 000 personnes se sont vues refuser l'entrée sur le sol français. À Roissy, il y a aussi le très important service des Douanes. Sa mission principale : déceler les importations de produits illégaux. Contrefaçons, produits de consommation interdits, passeurs de drogue, importations illégales d'œuvres d'art ou d'animaux exotiques protégés… Nous avons suivi les agents des douanes de Roissy qui, chaque jour, repèrent des passeurs de drogue dans le flot des milliers de voyageurs. Leur spécialité : la cocaïne qui atterrit à l'aéroport, en provenance directe des pays producteurs. Les passeurs, ou mules, utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées pour cacher la drogue. Malgré cela, depuis le début de l'année, la douane a déjà saisi 350 kilos de cocaïne pour une valeur marchande de cinq millions d'euros. L'aéroport, c'est également la porte d'entrée du courrier international sur notre territoire. Les douaniers du tri postal sont confrontés à un nouveau phénomène : l'explosion de la vente en ligne de produits stupéfiants. Grâce à une technique de reconnaissance imparable, ils ont réussi, l'année dernière, à mettre la main sur 400 kilos de drogue (cocaïne, herbe, MDMA, LSD, amphétamines diverses…) pour une valeur de 4 millions d'euros. Embarquement immédiat dans les coulisses de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Pampelune : au cœur de la plus grande feria du monde

        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Chaque été, la ville de Pampelune, située au cœur du Pays Basque espagnol, organise la plus grande feria du monde : les fêtes de San Fermin. Pendant neuf jours, du 6 au 14 juillet, près de deux millions d'aficionados se donnent rendez-vous dans les rues de Pampelune pour vivre une feria unique en son genre, mélange d'excès et de respect des traditions. Pour y participer, une obligation : porter l'uniforme. Tous les habitants et les visiteurs revêtent ainsi la tenue traditionnelle blanche, rehaussée d'un foulard et d'une ceinture rouge aux couleurs de la Navarre. La ville se transforme aussi en discothèque géante, où l'alcool coule à flot. Et des taureaux de combat sont lâchés dans les rues du centre historique. Depuis près d'un siècle, ces courses, appelées « Encierros », attirent des milliers de personnes. Ces courses font chaque année de nombreuses victimes. À 17 ans, Gaizka va participer pour la première fois à l'« Encierro », marchant ainsi sur les traces de son père qui n'a pas loupé une course depuis 20 ans (sans la moindre blessure, un exploit !). Le jeune Gaizka réussira-t-il cette épreuve initiatique sans se faire bousculer ou enfourcher par un taureau? Ces dernières années, les débordements se sont multipliés. Bagarres, accidents, comas éthyliques, agressions viennent parfois ternir les festivités. Des excès qui obligent pompiers et policiers à rester sur le qui-vive, 24 heures sur 24, pendant les neuf jours de la feria. Malgré les critiques, Pampelune reste l'un des plus grands et des plus beaux rassemblements festifs d'Europe. Comment cette ville est-elle devenue la capitale de la fête espagnole ? Entre taureaux, alcool et traditions, immersion dans la feria la plus spectaculaire, la plus colorée mais aussi, avec sa course de taureaux, l'une des plus dangereuses du monde.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Touristes aux Baléares : la grande invasion

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (73 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Perle des Baléares (Espagne), l´île de Majorque apparaît tel un balcon sur la Méditerranée, bordé d'oliviers, d'orangers, de criques turquoises, et surplombé de villages pittoresques. Classée au patrimoine mondial de l´humanité, l´île est un paradis qui attire de plus en plus de visiteurs. 14 millions durant la saison estivale ! Un véritable raz-de-marée touristique pour une île qui ne compte que 900 000 habitants durant l´année. Résultat, les hôtels et les campings sont bondés, les plages noires de monde, les routes et parkings saturés. Pour les Majorquins, ce tourisme XXL est vécu comme une invasion. Ils le crient haut et fort (« Tourists go home ») et utilisent désormais tous les moyens pour faire fuir les « envahisseurs ». Ces tensions n´ont pas empêché Sylvain, le Strasbourgeois, de venir passer ses vacances à Majorque avec sa femme et ses deux enfants. La famille a choisi un séjour dans un grand hôtel 4 étoiles (avec piscines, terrains de tennis et centre d´équitation) pour un prix imbattable : 2 600 euros pour quinze jours, pension complète et vols compris. Mais à ce tarif-là, il faut bien faire quelques sacrifices. Dès 7 heures du matin, c´est la ruée vers les transats de la piscine pour avoir le meilleur emplacement. Dans les restaurants et les snacks de l´hôtel, c´est la cohue. Sur les plages, tout le monde s´entasse. Et pour les activités nautiques (plongée, ski, scooter des mers), il faut parfois patienter des heures, voire plusieurs jours, pour y avoir accès. À Palma de Majorque, la ville principale, les rues sont inondées de touristes 24 heures sur 24. Beaucoup se pressent à Magaluf, le quartier de tous les excès, avec ses centaines de bars aux néons criards où l´alcool coule à flot. Ici, le niveau de criminalité est trois fois plus élevé que dans le reste du pays. Le soir, agressions, bagarres et vols se multiplient. À la sortie des discothèques, des bandes de jeunes filles dépouillent les touristes les plus alcoolisés. Une unité spéciale de la police de Majorque, les « UDYCO », a dû être créée pour enrayer cette violence et combattre le trafic de drogues qui s´étend de façon spectaculaire dans certains quartiers de la ville et aux abords des grands hôtels. À Majorque, derrière le tourisme de masse, il y a un tourisme beaucoup plus élitiste réservé aux stars et aux milliardaires. Catherine Zeta-Jones, Angelina Jolie, Claudia Schiffer y ont une résidence secondaire, à l´écart des yeux et loin de la foule. Pour la première fois, Sir Richard Branson, le charismatique patron de Virgin, nous ouvre les portes de sa villa au bord de l´eau. Une propriété de rêve de 700 hectares qu´il loue 30 000 euros la semaine.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne

      • Magazine

        Livrés à domicile

        Michel Bussi

        Voir en replay sur TV5 Monde
        Michel Bussi C'est chez Elodie Deceuninck que l'équipe se retrouve pour notamment évoquer « On la trouvait plutôt jolie », polar social de Michel Bussi. La Figure imposée de Myriam Leroy est « Cantique de l'acacia » de Kossi Efoui, hymne au courage de vivre, porté par trois générations de femmes. Présentation : Thierry Bellefroid.
      • Magazine

        Zone interdite

        Vendeurs sur les marchés de l'été : deux mois pour réussir

        aucun (0 vote) Votre vote
        Zone interdite (45 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Chics ou populaires, les marchés de nos vacances rivalisent de goût et de couleurs pour mettre en appétit les vacanciers. Chaque été, 13 000 marchés animent les villes de France. Maraîchers, poissonniers, camelots et autres vendeurs ambulants se lèvent aux aurores pour installer leurs étals, charmer les clientes et haranguer la foule à grands coups de formules ensoleillées. Ces hommes et ces femmes aux personnalités hautes en couleurs, rythment nos matins d'été sur les marchés provinciaux et font partie de nos bons souvenirs de vacances. Zone Interdite est partie aux quatre coins de la France à la rencontre de ceux qui doivent réaliser la majeure partie de leur chiffre d'affaires de l'année en deux mois et toujours dans la bonne humeur. Laurent, 38 ans est camelot. Surnommé le roi de la débrouille, il est capable de tout vendre, même les objets les plus insolites et les plus inutiles ! Avec un stand fait de bric et de broc, sa grande gueule et sa voix qui porte, le jeune camelot n'est pas toujours le bienvenu. Mais rien ne semble impressionner ce vendeur hors du commun. À Antibes (Alpes-Maritimes), Denis est un vieux de loup de mer qui a la gouaille facile. Depuis plus de 20 ans, il se lève à 4 heures du matin pour pécher les poissons qu'il vendra un peu plus tard sur le marché. Mais cette année, une invasion de méduses met en péril sa saison. Il va devoir crier encore plus fort que d'habitude pour vendre sur le marché. À Marseille (Bouches-du-Rhône), Jennifer a quitté son emploi de serveuse pour se lancer dans la vente d'accessoires de smartphones sur les marchés. Elle a investi toutes ses économies pour devenir son propre patron. Mais se réveiller aux aurores n'est pas toujours évident lorsqu'on est une jeune marseillaise qui aime faire la fête. Du côté d'Agen (Lot-et-Garonne), Maryse et Bernard, amoureux transits depuis plus de 40 ans, ont de l'énergie à revendre. Et de l'énergie, il en faut pour récolter les fruits de la ferme à la main avant de les vendre sur les marchés. À quelques kilomètres de la ferme de Maryse, Jean-François et sa femme Michèle élèvent des cochons noirs. Les jours de marchés, chacun a son stand et une petite compétition entre les deux époux s'installe. Qui fera la meilleure recette ?
      • Magazine

        Zone interdite

        De Bayonne à Pampelune : les fêtes les plus populaires du sud-ouest

        aucun (0 vote) Votre vote
        Zone interdite (45 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Une foule vêtue de blanc et rouge, des chants basques entonnés par plus d'un million de personnes, une cohésion festive comme jamais vous ne l'avez vue ! Chaque année, les ferias attirent plusieurs millions de personnes en France. Fêtes incontournables du sud-ouest, 300 d'entre elles animent le calendrier des villes et villages ensoleillés, d'avril à la fin de l'été. Issues de la culture espagnole et portugaise, elles sont rythmées par des groupes de musique, appelés bandas, et surtout, des animations taurines. Des spectacles hauts en couleur, qui font la joie des spectateurs, frissonnants de peur en observant les écarteurs et les sauteurs qui frôlent les cornes des bêtes. C'est aussi un rite initiatique pour la jeune génération d'hommes, pressés de faire la preuve de son courage après l'adolescence. Ces fêtes du sud-ouest restent avant tout un symbole culturel de la région et un événement populaire. Zone Interdite a immergé ses caméras au sein des plus grandes ferias de France, de Bayonne à Dax. Une découverte de la culture du sud-ouest et de ses traditions à travers des personnages natifs de la région : les habitants devenus, l'espace d'un été, décorateurs de chars, animateurs de soirées, ou torreros amateurs. Mais lors de ces ferias se jouent aussi des exploits sportifs et artistiques autour de la corrida. Pour les responsables des villes organisatrices, ces événements sont aussi un vrai casse-tête pour la sécurité des participants.