Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 19-06-17 à 00:50 Durée : 1h
  • pas mal (13 votes) Note : 3.2/5 | 4 199 vues
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      En France, ils seraient 500 000. Gitans, tziganes, manouches, ce sont les gens du voyage. Depuis toujours, ils souffrent d'une mauvaise réputation. « Tous des voleurs », selon leurs détracteurs. Alors quand ils débarquent dans une ville, avec leurs caravanes, ils ne sont pas les bienvenus et n'ont souvent nulle part où s'installer. Pourtant, la loi oblige les communes de plus de 5 000 habitants à mettre à leur disposition des aires d'accueil. Face à la méfiance des riverains, certains maires préfèrent ne pas respecter la loi. Les gens du voyage n'ont alors pas d'autre choix que de s'installer, sans autorisation, sur un terrain vague, un parking ou une propriété privée. Des intrusions vécues comme des agressions, provoquant des conflits, des heurts et des bagarres. Dans certaines communes, on a même creusé des tranchées pour les repousser. À Pérols, près de Montpellier, 80 caravanes ont envahi sans préavis les parkings d'une zone commerciale, en pleine période de soldes. Leur présence a fait fuir les clients, et les commerçants ont vu leur chiffre d'affaire s'effondrer. Exaspérés, ces derniers sont prêts à tout pour chasser leurs nouveaux voisins indésirables. Dans l'Essonne, en région parisienne, la dizaine de caravanes de Rolando et sa famille a trouvé refuge aux abords d'une usine désaffectée. Pour nourrir les siens, le chef de famille se débrouille comme il peut : il fouille les poubelles des supermarchés du coin. Muni d'un ordre d'expulsion les gendarmes se préparent à intervenir. Gitan et fier de l'être, Henock Cortès ne supportait plus d'être chassé comme un pestiféré. Il a décidé de se sédentariser et a troqué sa caravane contre une petite maison où il vit avec sa famille. Mais cet ancien voyou devenu rappeur n'a pas abandonné la cause des gens du voyage. Armé de sa gouaille et de son physique impressionnant, Henock est entré en guerre contre les mairies qui ne respectent ni les gitans ni la loi. Enquête sur une communauté déracinée qui se bat et utilise tous les stratagèmes, légaux ou pas, pour conserver son mode de vie traditionnel.

      Enquête exclusive (50 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      En France, ils seraient 500 000. Gitans, tziganes, manouches, ce sont les gens du voyage. Depuis toujours, ils souffrent d'une mauvaise réputation. « Tous des voleurs », selon leurs détracteurs. Alors quand ils débarquent dans une ville, avec leurs caravanes, ils ne sont pas les bienvenus et n'ont souvent nulle part où s'installer. Pourtant, la loi oblige les communes de plus de 5 000 habitants à mettre à leur disposition des aires d'accueil. Face à la méfiance des riverains, certains maires préfèrent ne pas respecter la loi. Les gens du voyage n'ont alors pas d'autre choix que de s'installer, sans autorisation, sur un terrain vague, un parking ou une propriété privée. Des intrusions vécues comme des agressions, provoquant des conflits, des heurts et des bagarres. Dans certaines communes, on a même creusé des tranchées pour les repousser. À Pérols, près de Montpellier, 80 caravanes ont envahi sans préavis les parkings d'une zone commerciale, en pleine période de soldes. Leur présence a fait fuir les clients, et les commerçants ont vu leur chiffre d'affaire s'effondrer. Exaspérés, ces derniers sont prêts à tout pour chasser leurs nouveaux voisins indésirables. Dans l'Essonne, en région parisienne, la dizaine de caravanes de Rolando et sa famille a trouvé refuge aux abords d'une usine désaffectée. Pour nourrir les siens, le chef de famille se débrouille comme il peut : il fouille les poubelles des supermarchés du coin. Muni d'un ordre d'expulsion les gendarmes se préparent à intervenir. Gitan et fier de l'être, Henock Cortès ne supportait plus d'être chassé comme un pestiféré. Il a décidé de se sédentariser et a troqué sa caravane contre une petite maison où il vit avec sa famille. Mais cet ancien voyou devenu rappeur n'a pas abandonné la cause des gens du voyage. Armé de sa gouaille et de son physique impressionnant, Henock est entré en guerre contre les mairies qui ne respectent ni les gitans ni la loi. Enquête sur une communauté déracinée qui se bat et utilise tous les stratagèmes, légaux ou pas, pour conserver son mode de vie traditionnel.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte TV-replay.

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Gypsies et travellers : enquête sur les gitans anglais

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (50 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Ce sont les gitans britanniques. Originaires de Roumanie, ils sont aujourd'hui environ 300 000 et on les appelle les Gypsies. Installée au Royaume Uni depuis le XVIe siècle, leur communauté est plus sédentaire que celle des gens du voyage en France. Mais si les Gypsies préfèrent les maisons en briques aux caravanes, ils restent très attachés à leurs traditions, à leur mode de vie et à leurs secrets. Extravertis, dotés d'un fort caractère, d'un goût immodéré pour la fête et d'un sens de la famille hors norme, ils fascinent et dérangent à la fois. Exceptionnellement, plusieurs membres de la communauté gypsy ont accepté d'être suivis dans leur quotidien et leur intimité par les caméras d'Enquête Exclusive. Tony Giles vit dans la grande banlieue de Londres. C'est un boxeur réputé, champion de MMA, un sport de combat particulièrement violent. Tony gagne tous ses matches par KO. C'est une personnalité étonnante, attachante et une vraie force de la nature. Avec lui et sa famille, nous découvrirons la culture gypsy comment on la voit rarement : l'enfant roi, le rôle actif des hommes, celui des femmes au foyer, l'éducation, la transmission des valeurs et l'incroyable solidarité entre les membres de la communauté. Alfie Best, lui, est un gypsy milliardaire. Avec lui, nous pénétrons dans l'environnement hyper luxueux d'un des hommes les plus riches d'Angleterre. Né dans une roulotte, au bas de l'échelle sociale, il a réussi à bâtir un empire. S'il affirme haut et fort sa fierté d'être un Gypsy, il a dû cacher ses origines au début de sa carrière. Car le peuple anglais, dans sa grande majorité, reste extrêmement méfiant vis à vis de la communauté. Et les tensions sont toujours très présentes. Dans le pays, de nombreuses villes ferment leurs volets dès l'arrivée des Gitans et refusent de les servir dans les bars, les restaurants et même les magasins. Notre enquête nous emmènera à la célèbre foire d'Appleby, non loin de l'Écosse. Un des plus grands et des plus spectaculaires rassemblements gypsy du pays. Chaque année, des dizaines de milliers de gypsies et de « travellers » (les nomades) affluent de tout le Royaume-Uni pour se retrouver et faire la fête. Beaucoup viennent avec leurs chevaux pour les vendre lors d'enchères uniques au monde. Une enquête inédite dans l'univers fascinant et souvent mystérieux de la communauté gypsy.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Policiers contre proxénètes : les nouvelles filières de la prostitution

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (50 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        Ces dernières années, la prostitution a changé de visage, les Françaises ont presque disparu des trottoirs. Aujourd'hui 90% des prostituées sont d'origine étrangère, victimes de proxénètes très organisés. Exceptionnellement nous avons pu suivre le travail des policiers spécialisés dans le démantèlement de ces réseaux qui prennent de plus en plus d'importance, notamment en province. À Caen en Normandie, ils ont dans leur ligne de mire une friche industrielle envahie depuis quelques mois par des camionnettes blanches. À l'intérieur, une soixantaine de jeunes femmes enchaînent les passes. Elles viennent du Nigéria. Sur un an, les policiers estiment les bénéfices de cette filière à 500 000 euros. Particularité, elle est gérée par des « mamas » qui terrorisent les jeunes filles mêlant magie noire et violences physiques. Surveillances, écoutes, géolocalisation : les forces de l'ordre réussiront-elles à faire tomber ce réseau qui blanchit des sommes astronomiques entre la France et l'Afrique ? À Limoge ce sont de jeunes femmes roms qui officient sur les boulevards ; leurs proxénètes ne sont pas loin. Les policiers enquêtent sur des associations culturelles qui leur serviraient de couverture. Ces filières sont en pleine expansion et rares sont celles qui parviennent à leur échapper. Dans ces réseaux, la prostitution est familiale : les proxénètes sont frères ou cousins, ils font travailler leurs femmes, leurs petites amies et parfois même leurs propres filles. Nous avons rencontré une de ces rescapées ; son histoire est bouleversante.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Immigration clandestine : la grande traque contre les passeurs

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (50 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        C'est une nouvelle criminalité qui, au niveau mondial, rapporte plus que le trafic d'armes et presque autant que la drogue. En France, l'un des pays les plus touchés par ce fléau, une unité spéciale de la Police nationale, l'Ocriest (Office central pour la répression de l'immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre) est chargée de combattre ce fléau qui connaît une progression spectaculaire depuis la crise migratoire. Basé en région parisienne, ce service d'enquête, méconnu du grand public, est doté de quatre-vingt-dix enquêteurs à plein temps et des derniers outils technologiques pour l'investigation de pointe. Principale mission de l'Ocriest : traquer les passeurs et les faussaires qui organisent la venue et le passage de clandestins dans le pays. Filatures, planques, écoutes, auditions : pour la première fois et de manière exclusive, ces enquêteurs spécialisés ultra-discrets ont accepté de nous montrer comment ils réussissent à faire tomber ces filières, 286 réseaux démantelés en 2016 contre 180 il y a quatre ans ! Chacune de leurs enquêtes porte un nom de code aux accents de films d'espionnage (« Billy the Kid », « Merlin », « Prefector »). Les enquêteurs démantèlent les filières du crime organisé venant d'Asie et des pays de l'Est, mais aussi des structures plus artisanales qui emploient de simples citoyens français (apparemment au-dessus de tout soupçon) ; ces derniers voyant là le moyen d'arrondir frauduleusement leurs fins de mois. Désormais, la moitié des affaires d'immigration clandestine repose sur la « fraude documentaire ». C'est la bête noire de l'Ocriest. Des kits de faux documents (salaire, quittance EDF, acte de naissance, etc.), vendus clés en main, permettent à des dizaines de milliers de clandestins de réaliser chaque année un vrai passeport français ! Des kits vendus entre 1 500 et 12 000 euros par des faussaires « amateurs ». Qui sont les passeurs et les trafiquants de faux-papiers en France ? Comment parviennent-ils à déjouer les failles du système pour faire venir des étrangers ou les faire rester sur le territoire ? Quels sont les outils et les stratégies des policiers de l'Ocriest pour les arrêter ? De l'ouverture d'une affaire en passant par les longues filatures des suspects jusqu'aux arrestations et aux auditions, nous suivrons de manière exceptionnelle le travail de cette unité spéciale. Une enquête inédite et au long cours sur la traque des réseaux d'immigration clandestine en France.

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne