Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 28-10-18 à 21:00 Durée : 1h50min
  • bien (23 votes) Note : 4.0/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
    Résumé

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Les tacos, les nouveaux rois du fast food C'est l'histoire d'un incroyable sandwich devenu, en à peine dix ans, la nouvelle star du fast food. Le taco, c'est au départ une petite galette de maïs garnie de viande et de guacamole inventée au Mexique. Ce sandwich a débarqué en France au milieu des années 2000 mais il a été complètement revisité en version junk food, fourré avec des frites, du cordon bleu ou des nuggets, agrémenté de sauces industrielles. Aujourd'hui, 50 millions de tacos sont vendus chaque année. Un marché de 300 millions d'euros qui se fait une place au côté du traditionnel burger qui pèse 7 milliards d'euros et du bon vieux kebab avec ses 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires. En France, plusieurs marques comme O'tacos, Tacos Avenue, Takosking ou Tacoshake se livrent une guerre féroce pour gagner des parts de marché. Alors comment cet étonnant sandwich a-t-il réussi à s'imposer aussi vite ? Qui sont les nouveaux rois du fast food qui font fortune grâce aux tacos à la française ? Et quelles sont leurs méthodes, confinant parfois à l'espionnage, pour exploiter le filon jusqu'au bout ? Ils se battent pour vous livrer des petits plats à domicile Ne pas cuisiner le soir mais se faire livrer - tel un pacha - un repas de chef sur un plateau, c'est désormais ce que fait un Français sur deux au moins une fois par mois. En 2017, le marché de la livraison des plats à domicile représentait 2,4 milliards d'euros. Ces nouveaux géants qui vous livrent les plats de vos restaurants préférés s'appellent UberEats ou encore Deliveroo. Ils proposent leurs services dans la plupart des villes de France et même à la campagne ! Quelles sont leurs armes pour convaincre des restaurateurs toujours plus nombreux de rejoindre leur offre ? Comment s'y prennent-ils pour séduire une clientèle toujours plus large ? Face à eux, des dizaines de start-ups comme Frichti ou Food Chéri se lancent à leur tour sur le créneau de la livraison à domicile, avec cette fois un concept différent : des petits plats tous prêts préparés par leurs soins et non plus par des restaurateurs. Comment font-elles pour préparer en quantités industrielles des plats qui se veulent de qualité ? Quelles sont leurs astuces pour deviner ce que vous aurez envie de manger ce soir ? Guides et avis : tremblez restaurateurs ! C'est bien connu, les Français adorent se régaler : en moyenne, ils vont au restaurant cinq fois par an. Mais quand l'addition moyenne tourne autour de 25 euros par personne, on veut être sûr de choisir la bonne table. Pour s'y retrouver, le consommateur a bien sur les guides historiques comme le Michelin ou le Gault et Millau. Mais il consulte aussi de plus en plus tous les avis des autres consommateurs. Et certains clients sont parfois sans pitié avec les restaurants sur les réseaux sociaux. Pour ces restaurateurs, la sanction peut être sévère. Car si une distinction dans un guide peut rapporter gros, plus de 30% de chiffre d'affaires en moyenne, des commentaires négatifs de consommateurs peuvent mettre en péril leur affaire. Alors, face à ce déferlement d'avis, quelles sont les armes des restaurateurs pour lutter contre ces nouveaux critiques amateurs ? Comment les guides historiques résistent-ils pour continuer à dominer le marché et quelles ripostes préparent-t-ils ?

    Capital (69 vidéos)
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Les tacos, les nouveaux rois du fast food C'est l'histoire d'un incroyable sandwich devenu, en à peine dix ans, la nouvelle star du fast food. Le taco, c'est au départ une petite galette de maïs garnie de viande et de guacamole inventée au Mexique. Ce sandwich a débarqué en France au milieu des années 2000 mais il a été complètement revisité en version junk food, fourré avec des frites, du cordon bleu ou des nuggets, agrémenté de sauces industrielles. Aujourd'hui, 50 millions de tacos sont vendus chaque année. Un marché de 300 millions d'euros qui se fait une place au côté du traditionnel burger qui pèse 7 milliards d'euros et du bon vieux kebab avec ses 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires. En France, plusieurs marques comme O'tacos, Tacos Avenue, Takosking ou Tacoshake se livrent une guerre féroce pour gagner des parts de marché. Alors comment cet étonnant sandwich a-t-il réussi à s'imposer aussi vite ? Qui sont les nouveaux rois du fast food qui font fortune grâce aux tacos à la française ? Et quelles sont leurs méthodes, confinant parfois à l'espionnage, pour exploiter le filon jusqu'au bout ? Ils se battent pour vous livrer des petits plats à domicile Ne pas cuisiner le soir mais se faire livrer - tel un pacha - un repas de chef sur un plateau, c'est désormais ce que fait un Français sur deux au moins une fois par mois. En 2017, le marché de la livraison des plats à domicile représentait 2,4 milliards d'euros. Ces nouveaux géants qui vous livrent les plats de vos restaurants préférés s'appellent UberEats ou encore Deliveroo. Ils proposent leurs services dans la plupart des villes de France et même à la campagne ! Quelles sont leurs armes pour convaincre des restaurateurs toujours plus nombreux de rejoindre leur offre ? Comment s'y prennent-ils pour séduire une clientèle toujours plus large ? Face à eux, des dizaines de start-ups comme Frichti ou Food Chéri se lancent à leur tour sur le créneau de la livraison à domicile, avec cette fois un concept différent : des petits plats tous prêts préparés par leurs soins et non plus par des restaurateurs. Comment font-elles pour préparer en quantités industrielles des plats qui se veulent de qualité ? Quelles sont leurs astuces pour deviner ce que vous aurez envie de manger ce soir ? Guides et avis : tremblez restaurateurs ! C'est bien connu, les Français adorent se régaler : en moyenne, ils vont au restaurant cinq fois par an. Mais quand l'addition moyenne tourne autour de 25 euros par personne, on veut être sûr de choisir la bonne table. Pour s'y retrouver, le consommateur a bien sur les guides historiques comme le Michelin ou le Gault et Millau. Mais il consulte aussi de plus en plus tous les avis des autres consommateurs. Et certains clients sont parfois sans pitié avec les restaurants sur les réseaux sociaux. Pour ces restaurateurs, la sanction peut être sévère. Car si une distinction dans un guide peut rapporter gros, plus de 30% de chiffre d'affaires en moyenne, des commentaires négatifs de consommateurs peuvent mettre en péril leur affaire. Alors, face à ce déferlement d'avis, quelles sont les armes des restaurateurs pour lutter contre ces nouveaux critiques amateurs ? Comment les guides historiques résistent-ils pour continuer à dominer le marché et quelles ripostes préparent-t-ils ?

    Écrire un commentaire

    En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.

    Les derniers programmes Capital

    • Magazine

      Capital

      Contrôle fiscal, nouveaux PV : la grande traque des fraudeurs

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (69 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Gérald Darmanin est l'invité de Capital. L'occasion pour le ministre de l'Action et des Comptes publics de revenir sur les grands dossiers qui ont marqué l'actualité politique et fiscale de ces derniers jours ainsi que sur les engagements du gouvernement en matière de lutte contre la fraude fiscale. Contrôleurs des impôts : révélations sur leurs nouvelles armes anti-fraudeurs Qu'est-ce que le fisc sait de vous ? Jusqu'où peut-il accéder dans votre vie privée ? C'est ce que Capital va vous dévoiler dans cette enquête exceptionnelle sur le travail des contrôleurs du fisc. L'un des pires cauchemars des Français soumis à l'impôt sur le revenu : faire l'objet d'un contrôle fiscal. Chaque année, la fraude fiscale ferait perdre jusqu'à 100 milliards d'euros à l'État, soit un peu plus de 3% du PIB. Revenus tronqués, TVA oubliée, comptes offshore : les ruses sont nombreuses pour échapper au fisc. En 2017, après contrôles, les redressements fiscaux ont atteint la somme de 10 milliards d'euros. Mais sommes-nous tous égaux devant le contrôle fiscal ? Quels sont les critères qui mettent un contribuable, plutôt qu'un autre, dans le collimateur d'un contrôleur ? Depuis cette année, le fisc est entré dans l'ère du Big Data. Des algorithmes ultra-puissants permettent de faire des recoupements sur des milliards de données. Alors, jusqu'où ces nouveaux outils peuvent-ils permettre à Bercy de tout connaître sur nos secrets financiers ? Révélations sur les nouvelles méthodes de traque des fraudeurs fiscaux. Nouveaux PV de stationnement : la revanche des « pervenches » Depuis le 1er janvier dernier, le traditionnel PV à 17 euros pour stationnement non payé a disparu. Désormais, les fraudeurs doivent s'acquitter d'une amende appelée « forfait de post-stationnement », dont le tarif est fixé par chaque ville. Ainsi, certains se verront réclamer 35 euros à Bordeaux, 50 euros dans certaines zones à Paris ou même le record en France, 60 euros à Lyon. Et cette inflation des amendes fait hurler de plus en plus d'automobilistes ! D'autant plus qu'ils étaient 70% à ne pas payer leur stationnement. Autre changement majeur : les municipalités peuvent à présent avoir recours à des prestataires privés pour distribuer les PV. Le but : lutter contre ces voitures qui stationnent en centre-ville pendant des heures sans payer. Mais qui encaisse ces amendes ? Quelles sont les méthodes pour les recouvrir ? Combien les villes gagnent-elles avec ces nouvelles amendes ? Enquête sur la face cachée de ces contraventions.
    • Magazine

      Capital

      Assemblée Nationale : la fin des privilèges ?

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (69 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis sa création en 1789, l´Assemblée Nationale est au cœur de la démocratie. Avec ses 577 députés, elle a pour missions de représenter le peuple, de légiférer et de contrôler l´action du gouvernement. Chaque année, une centaine de lois est adoptée au cours des 1 000 heures de débat qui ont lieu dans l´hémicycle. Comment fonctionne véritablement cette institution ? En 2016, elle a coûté au contribuable la somme considérable de 524 millions d´euros. Alors pour réduire la facture, la réforme de l'Assemblée Nationale est en marche. Suppression du régime spécial de retraites, fin des avantages de transport ou encore interdiction d´employer un membre de sa famille : les mesures de François de Rugy, président de la chambre des députés, sont drastiques. Comment les élus vont-ils se serrer la ceinture ? Combien coûte réellement votre député ? Immersion dans les coulisses de l´hémicycle.
    • Magazine

      Capital

      Quand les élus ont la folie des grandeurs

      aucun (0 vote) Votre vote
      Capital (69 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ronds-points inutiles, musées fermés, ponts sans trafic... En matière de dépenses inconsidérées l'imagination de certains de nos élus est sans limite. À Angoulême, Le Musée du cinéma aurait dû ouvrir ses portes il y a déjà 10 ans. Mais aucun visiteur n'a encore pu apprécier sa collection de projecteurs rares ou de reproductions de décors de films mythiques. La chambre régionale des comptes a fait l'addition : 13 millions d'euros engloutis. La ville de Cugnaux, 18 000 habitants, vient de s'offrir un pôle culturel à 14 millions d'euros. Un coût exorbitant pour ce type d'équipement. Résultat de cette petite folie partiellement en activité : une augmentation des impôts locaux de 30% ! En Guyane, un pont de 400 mètres de long, reliant la frontière française et le Brésil, a été achevé en 2011. Ce projet a déjà coûté 50 millions d'euros à la France mais le pont n'a toujours pas été inauguré et n'est toujours pas en service ! Comment de telles gabegies sont-elles possibles ?

    Les derniers programmes Magazines mis en ligne

    //Google Tag Manager