Revoir un programme tv en replay et en streaming
Voir en replay sur M6
M6 Diffusion 30-04-18 à 00:50 Durée :
  • bien (26 votes) Note : 3.7/5 | 0 vue
    Votre avis :
    • Bof
    • Moyen
    • Pas mal
    • Bien
    • Excellent !

    Autres programmes :
      Résumé

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans les Balkans, en Europe centrale, l'islamisme radical gagne du terrain. En Bosnie-Herzégovine et au Kosovo, la population majoritairement musulmane a toujours vécu de façon ouverte et tolérante. Mais aujourd'hui, l'influence salafiste se répand partout. À Osve, un petit village au nord de la Bosnie, les habitants vivent en vase clos. Les hommes portent la barbe et le qamis, les femmes le niqab. Et dix-sept des villageois ont rejoint la Syrie pour combattre aux côté de Daech. Un contexte explosif qui n'existe pas que dans les petits villages isolés. Proportionnellement à son nombre d'habitants, la Bosnie-Herzégovine est l'un des principaux pays fournisseurs de terroristes pour l'État islamique, devant la France et même l'Arabie Saoudite. Cela fait déjà plusieurs années que les pratiques rigoristes de l'islam se développent dans les Balkans. Dans certains quartiers de Sarajevo, la capitale de la Bosnie, les panneaux sont désormais écrits en arabe, les restaurants se convertissent au halal et les bars ne servent plus d'alcool. Première explication : l'accroissement spectaculaire du nombre de touristes en provenance d'Arabie Saoudite, des Émirats-Arabes-Unis ou du Koweït. Pour séduire cette clientèle riche et très croyante, la Bosnie, affaiblie par une grave crise économique, a dû s'adapter. Certains grands hôtels internationaux se plient aux exigences de ces nouveaux touristes des pays du Golfe : plus une goutte de gin, de vodka ou de whisky dans les minibars, plus de porc et des horaires aménagés à la piscine (hommes et femmes séparés). Partout dans le pays, des groupes financiers du Golfe achètent des hectares de terrain pour y bâtir des villages dédiés aux ressortissants des pays arabes. Et dans les mosquées, les discours se sont durcis. Au Kosovo, certains imams modérés tentent de résister à la pression salafiste. Parfois au péril de leur vie. L'imam Zuhdi Hajzeri a échappé de peu à une tentative de meurtre pour s'être opposé à des prêcheurs radicaux. À Kaçanik (Kosovo), de nombreux djihadistes sont de retour de Syrie et d'Irak. La plupart ne sont pas emprisonnés, juste assignés à résidence. Une situation inquiétante que déplorent de nombreux Bosniaques, comme Azna. Cette jeune femme au look moderne craint que l'influence de ces nouveaux vacanciers ne change le visage de l'islam pratiqué dans la région depuis des siècles. Enquête inédite sur le développement des foyers islamistes dans les Balkans et leurs dérives fondamentalistes alors même que ces pays sont candidats à l'entrée dans l'Union européenne.

      Enquête exclusive (65 vidéos)
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans les Balkans, en Europe centrale, l'islamisme radical gagne du terrain. En Bosnie-Herzégovine et au Kosovo, la population majoritairement musulmane a toujours vécu de façon ouverte et tolérante. Mais aujourd'hui, l'influence salafiste se répand partout. À Osve, un petit village au nord de la Bosnie, les habitants vivent en vase clos. Les hommes portent la barbe et le qamis, les femmes le niqab. Et dix-sept des villageois ont rejoint la Syrie pour combattre aux côté de Daech. Un contexte explosif qui n'existe pas que dans les petits villages isolés. Proportionnellement à son nombre d'habitants, la Bosnie-Herzégovine est l'un des principaux pays fournisseurs de terroristes pour l'État islamique, devant la France et même l'Arabie Saoudite. Cela fait déjà plusieurs années que les pratiques rigoristes de l'islam se développent dans les Balkans. Dans certains quartiers de Sarajevo, la capitale de la Bosnie, les panneaux sont désormais écrits en arabe, les restaurants se convertissent au halal et les bars ne servent plus d'alcool. Première explication : l'accroissement spectaculaire du nombre de touristes en provenance d'Arabie Saoudite, des Émirats-Arabes-Unis ou du Koweït. Pour séduire cette clientèle riche et très croyante, la Bosnie, affaiblie par une grave crise économique, a dû s'adapter. Certains grands hôtels internationaux se plient aux exigences de ces nouveaux touristes des pays du Golfe : plus une goutte de gin, de vodka ou de whisky dans les minibars, plus de porc et des horaires aménagés à la piscine (hommes et femmes séparés). Partout dans le pays, des groupes financiers du Golfe achètent des hectares de terrain pour y bâtir des villages dédiés aux ressortissants des pays arabes. Et dans les mosquées, les discours se sont durcis. Au Kosovo, certains imams modérés tentent de résister à la pression salafiste. Parfois au péril de leur vie. L'imam Zuhdi Hajzeri a échappé de peu à une tentative de meurtre pour s'être opposé à des prêcheurs radicaux. À Kaçanik (Kosovo), de nombreux djihadistes sont de retour de Syrie et d'Irak. La plupart ne sont pas emprisonnés, juste assignés à résidence. Une situation inquiétante que déplorent de nombreux Bosniaques, comme Azna. Cette jeune femme au look moderne craint que l'influence de ces nouveaux vacanciers ne change le visage de l'islam pratiqué dans la région depuis des siècles. Enquête inédite sur le développement des foyers islamistes dans les Balkans et leurs dérives fondamentalistes alors même que ces pays sont candidats à l'entrée dans l'Union européenne.

      Écrire un commentaire

      En cliquant sur le bouton 'Publier', j'accepte la charte Télé 7 Jours Replay.
      • Par Nelly ZOZOR, le 04-05-2018

        Je prends connaissance de vos émissions en replay faute de temps et je me régale des sujets divers et variés, souvent traités et approfondis continuez

      • Par abdel, le 03-05-2018

        Ras

      • Par pourreyron, le 30-04-2018

        Emission très intéressante, et éclairante sur les dangers du terrorisme à nos portes, qu'il va falloir combattre par ts les moyens, si l'on ne veut pas voir se réaliser chez ns la situation imaginée par Houellebeck ds son roman "Soumission"! Non, on ne se soumettra pas!

      Les derniers programmes Enquête exclusive

      • Magazine

        Enquête exclusive

        Techno et rodéo : un été survolté à Montréal

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (65 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        À Montréal (Canada, province du Québec), le thermomètre peut descendre jusqu'à -30° l'hiver et remonter à +30° en été. C'est l'un des écarts de température les plus élevés au monde. Dans cette ville « aux deux saisons », située au bord du fleuve Saint-Laurent, les Montréalais sont passés maîtres dans l'art de profiter des beaux jours. Dès l'arrivée de l'été, les festivals en plein air se multiplient. Rien que sur la période de juillet-août, on en compte quarante. Parmi eux, le « Beach club », l'une des messes technos les plus déjantées du Canada, créée par Olivier. Ce jeune Montréalais de 31 ans a racheté un vieux club de vacances au bord d'un lac pour le transformer en une discothèque géante, digne des plus prestigieux dance floors de Miami ou d'Ibiza. Météo oblige, il n'a que deux mois pour réaliser son chiffre d'affaires de l'année. Pour faire le plein de fêtards, il fait venir les plus grands DJ de la planète. Et c'est un énorme succès ! 5 000 personnes s'y bousculent tous les week-ends dans une ambiance survoltée. Ceux qui préfèrent l'authenticité et les traditions du grand Ouest vont à Sainte Tite, un petit village à deux heures de Montréal. Chaque été, pendant 10 jours, s'y tient le plus grand festival country-western d'Amérique du Nord. 600 000 visiteurs, des spectacles, des concerts, des barbecues géants et 15 000 caravanes (de véritables maisons sur roues). Jean-Pierre et Catherine, deux Français passionnés de culture western, ont fait le voyage de Bourgogne et ne manquent aucune des compétitions de rodéos. Pour Jessica, une jeune championne québécoise de rodéo, le festival est l'événement le plus important de l'année. Sa discipline : la course de barils, une course de vitesse à cheval chronométrée dont elle est la grande favorite. À côté des grands festivals, à Montréal et dans tout le Québec, il y a une date incontournable : le 1er juillet. Un déménagement géant ! 250 000 ménages changent de domicile simultanément, la plupart des baux locatifs se terminant le même jour. Dans les rues, c'est un immense défilé de camions. Une aubaine pour les déménageurs qui doublent, voire qui triplent leurs tarifs ce jour-là. Sur une seule journée, Frédéric, patron d'une société de déménagement, réalise un chiffre d'affaires de 50 000 euros ! Outre les touristes, Montréal, deuxième ville francophone la plus peuplée d'Amérique du Nord (1 800 000 habitants), attire aussi les travailleurs étrangers. Un engouement dû au taux de chômage très bas, à peine 5%. La ville séduit de nombreux Français comme Bastien, 33 ans. Originaire de Bretagne, il a posé ses valises au pays de l'érable il y a 10 ans. Ce jeune entrepreneur a devancé les Québécois avec une idée originale : créer des sodas au… sirop d'érable. Bastien profite des festivals de l'été pour les faire connaitre.
      • Magazine

        Enquête exclusive

        Corée du Nord - USA : le bras de fer de tous les dangers

        aucun (0 vote) Votre vote
        Enquête exclusive (65 vidéos) Commenter
        Voir en replay sur M6
        (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
        C'est l'une des rencontres les plus importantes et les plus inattendues de l'histoire contemporaine. Le 12 juin prochain, à Singapour, Kim Jong Un, le leader nord-coréen, et Donald Trump, le président américain, ont décidé de se rencontrer pour une poignée de mains historique. Après s'être insultés et provoqués par communiqués interposés jusqu'à la menace d'une guerre nucléaire, les deux hommes jouent désormais la carte de l'apaisement, se donnant même l'image de nouveaux défenseurs de la paix dans le monde. Comment expliquer un tel revirement de situation ? Comment cette rencontre a-t-elle été organisée en coulisses ? Et qu'en attendent secrètement Kim Jong Un et Donald Trump ? Le magazine Enquête Exclusive a déjà diffusé trois documentaires qui ont fait date sur la Corée du Nord (2006, 2010, 2017). À travers nos archives, enrichies de nouvelles informations sur les coulisses de cet évènement, nous vous proposons un retour sur les grands moments de l'histoire de la Corée du Nord, le pays le plus fermé du monde, depuis sa création par Kim Il-Sung en 1953 jusqu'à l'accession au pouvoir de Kim Jong-Un, le petit-fils du fondateur de cette dynastie communiste, en 2011. Comment les 23 millions de Nord-Coréens, privés de liberté et de droits d'expression, vivent-ils au quotidien dans cette étonnante tyrannie d'un autre âge ? Quel régime de terreur Kim Il Sung, Kim Jong Il et Kim Jong Un, dictateurs de père en fils, ont-ils installé dans le pays pour se maintenir au pouvoir et asservir leur peuple ?

      Les derniers programmes Magazines mis en ligne