Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • BFM Story en replay (890 vidéos)

    A propos de BFM Story

    Envie de regarder autre chose que des jeux télé en début de soirée ? Retrouvez Olivier Truchot dès 18h avec BFMSTORY. L'actu en direct, avec ceux qui la font mais aussi avec ceux qui l'expliquent.

    • JT - Infos

      BFM Story

      Le flop de Marine Le Pen

      aucun (0 vote) Votre vote

      Il s'agissait de son premier grand rendez-vous télévisuel depuis le débat de l'entre-deux tours à la présidentielle. Mais le retour sur le devant de la scène de Marine Le Pen n'a pas attisé la curiosité des téléspectateurs. Jeudi 19 octobre, l'émission politique avec la présidente du Front national n'a réuni que 1,7 million de personnes sur France 2 (soit 7,7% de PDA) selon les chiffres de Médiamétrie, plaçant seulement la chaîne à la quatrième place du classement des audiences de la soirée. A titre de comparaison, l'émission politique avec le Premier ministre Édouard Philippe avait réuni 3,2 millions de téléspectateurs (soit 14,5% de PDA), le 28 septembre dernier. - On en parle avec: Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (889 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Il s'agissait de son premier grand rendez-vous télévisuel depuis le débat de l'entre-deux tours à la présidentielle. Mais le retour sur le devant de la scène de Marine Le Pen n'a pas attisé la curiosité des téléspectateurs. Jeudi 19 octobre, l'émission politique avec la présidente du Front national n'a réuni que 1,7 million de personnes sur France 2 (soit 7,7% de PDA) selon les chiffres de Médiamétrie, plaçant seulement la chaîne à la quatrième place du classement des audiences de la soirée. A titre de comparaison, l'émission politique avec le Premier ministre Édouard Philippe avait réuni 3,2 millions de téléspectateurs (soit 14,5% de PDA), le 28 septembre dernier. - On en parle avec: Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Harcèlement sexuel: la parole se libère

      aucun (0 vote) Votre vote

      L'affaire Weinstein a eu pour effet de libérer la parole des victimes de harcèlement sexuel. Les témoignages sont édifiants. Des personnalités publiques et politiques sont notamment citées. La fille d'Eric Besson, Ariane Fornia, a, par exemple, accusé Pierre Joxe d'agression sexuelle. Au moment des faits, l'écrivaine n'avait que 20 ans. L'ancien ministre de François Mitterrand, âgé de 82 ans aujourd'hui, dénonce de faux allégations. Deux femmes ont également porté plainte, il y a quelques jours, contre un conseiller régional d'Île-de-France, Gilbert Cuzou, pour des faits d'agression sexuelle et de harcèlement sexuel. - On en parle avec: Sandra Muller, journaliste et initiatrice du hashtag #balancetonporc. Et Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (888 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      L'affaire Weinstein a eu pour effet de libérer la parole des victimes de harcèlement sexuel. Les témoignages sont édifiants. Des personnalités publiques et politiques sont notamment citées. La fille d'Eric Besson, Ariane Fornia, a, par exemple, accusé Pierre Joxe d'agression sexuelle. Au moment des faits, l'écrivaine n'avait que 20 ans. L'ancien ministre de François Mitterrand, âgé de 82 ans aujourd'hui, dénonce de faux allégations. Deux femmes ont également porté plainte, il y a quelques jours, contre un conseiller régional d'Île-de-France, Gilbert Cuzou, pour des faits d'agression sexuelle et de harcèlement sexuel. - On en parle avec: Sandra Muller, journaliste et initiatrice du hashtag #balancetonporc. Et Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Affaire Maëlys: La photo qui intrigue

      aucun (0 vote) Votre vote

      Maëlys, neuf ans, a disparu lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, le 27 août dernier. Si un suspect a été vite écroué, le sort de la petite fille reste encore obscur. Selon de nouvelles informations, les enquêteurs disposent d'une photo de caméra de vidéo-protection montrant un individu non identifié au volant de la voiture du suspect, le soir de la disparition. Il est accompagné d'une silhouette blanche sur le siège passager, qui pourrait correspondre à une personne de petite taille, d'après les policiers. - On en parle avec Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble (Isère). Et Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (887 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Maëlys, neuf ans, a disparu lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, le 27 août dernier. Si un suspect a été vite écroué, le sort de la petite fille reste encore obscur. Selon de nouvelles informations, les enquêteurs disposent d'une photo de caméra de vidéo-protection montrant un individu non identifié au volant de la voiture du suspect, le soir de la disparition. Il est accompagné d'une silhouette blanche sur le siège passager, qui pourrait correspondre à une personne de petite taille, d'après les policiers. - On en parle avec Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble (Isère). Et Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Vacances de la Toussaint: 15 jours, c'est trop ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      D'une durée de deux semaines, les vacances de la Toussaint démarrent ce vendredi soir pour pour 12 millions d'élèves des écoles, collèges et lycées. Pour rappel, les écoliers n'avaient que 10 jours de congés scolaires jusqu'en 2012. C'est Vincent Peillon, ancien ministre de l'Éducation nationale, qui avait décidé de les allonger à 15 jours. Alors, est-ce trop ? Pour sa part, Jean-Michel Blanquer, l'actuel ministre de l'Éducation nationale, réfléchirait à l'idée de les raccourcir car il y voit "un facteur de décrochage". Selon un sondage, 4 Français sur 10 estiment que les vacances de la Toussaint arrivent trop tôt dans le calendrier scolaire. - On en parle avec: Marie-Caroline Missir, directrice de la rédaction de L'Étudiant. Et Samuel Cywie,porte-parole de PEEP - Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (886 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      D'une durée de deux semaines, les vacances de la Toussaint démarrent ce vendredi soir pour pour 12 millions d'élèves des écoles, collèges et lycées. Pour rappel, les écoliers n'avaient que 10 jours de congés scolaires jusqu'en 2012. C'est Vincent Peillon, ancien ministre de l'Éducation nationale, qui avait décidé de les allonger à 15 jours. Alors, est-ce trop ? Pour sa part, Jean-Michel Blanquer, l'actuel ministre de l'Éducation nationale, réfléchirait à l'idée de les raccourcir car il y voit "un facteur de décrochage". Selon un sondage, 4 Français sur 10 estiment que les vacances de la Toussaint arrivent trop tôt dans le calendrier scolaire. - On en parle avec: Marie-Caroline Missir, directrice de la rédaction de L'Étudiant. Et Samuel Cywie,porte-parole de PEEP - Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public. - BFM Story, du vendredi 20 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Procès Merah: les failles du renseignement

      aucun (0 vote) Votre vote

      Bernard Squarcini, ancien patron de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur), remplacée aujourd'hui par la DGSI, est appelé à la barre pour se défendre notamment d'avoir été informé par les services toulousains de la dangerosité de Mohamed Merah. Il devait également s'exprimer sur l'expression polémique utilisée en 2012, en qualifiant ce dernier de "loup solitaire". L'ancien patron du renseignement est aussi visé par une plainte de la famille de l'une des victimes du terroriste, pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-empêchement d'un crime". - On en parle avec: Simon Cohen, avocat de nombreuses parties civiles, dont Eva Sandler (veuve de Jonathan et mère de Gabriel et Arhyé, tous trois assassinés à Toulouse devant l'école Ozar Hatorah). Hugues Moutouh, ex-conseiller de Claude Guéant, auteur de "168 heures chrono – la traque de Mohamed Merah" (Plon). Ainsi que Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV. - BFM Story, du jeudi 19 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot,

      Lire la suite BFM Story (885 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Bernard Squarcini, ancien patron de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur), remplacée aujourd'hui par la DGSI, est appelé à la barre pour se défendre notamment d'avoir été informé par les services toulousains de la dangerosité de Mohamed Merah. Il devait également s'exprimer sur l'expression polémique utilisée en 2012, en qualifiant ce dernier de "loup solitaire". L'ancien patron du renseignement est aussi visé par une plainte de la famille de l'une des victimes du terroriste, pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-empêchement d'un crime". - On en parle avec: Simon Cohen, avocat de nombreuses parties civiles, dont Eva Sandler (veuve de Jonathan et mère de Gabriel et Arhyé, tous trois assassinés à Toulouse devant l'école Ozar Hatorah). Hugues Moutouh, ex-conseiller de Claude Guéant, auteur de "168 heures chrono – la traque de Mohamed Merah" (Plon). Ainsi que Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de BFMTV. - BFM Story, du jeudi 19 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot,
    • JT - Infos

      BFM Story

      Madrid et la Catalogne toujours dans l'impasse

      aucun (0 vote) Votre vote

      Carles Puigdemont avait jusqu’à 10 heures, ce jeudi, pour répondre à la demande du gouvernement espagnol de clarifier s'il a ou non déclaré unilatéralement l'indépendance et, le cas échéant, de la révoquer, sous peine d'activer l'article 155 de la Constitution. Le président de la Catalogne a donné sa réponse dans une lettre adressée au chef du gouvernement Mariano Rajoy. Il estime que c'est "le peuple de Catalogne qui, le 1er octobre, a décidé l’indépendance" et menace de déclarer l'indépendance si la "répression" continuait. Estimant que Carles Puigdemont n'avait pas restauré l'ordre dans sa région, le gouvernement espagnol a ainsi annoncé qu'il allait de l'avant pour suspendre l'autonomie de la Catalogne. - On en parle avec: Marti Anglada, délégué général du gouvernement de Catalogne en France. Et Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère de BFMTV. - BFM Story, du jeudi 19 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (884 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Carles Puigdemont avait jusqu’à 10 heures, ce jeudi, pour répondre à la demande du gouvernement espagnol de clarifier s'il a ou non déclaré unilatéralement l'indépendance et, le cas échéant, de la révoquer, sous peine d'activer l'article 155 de la Constitution. Le président de la Catalogne a donné sa réponse dans une lettre adressée au chef du gouvernement Mariano Rajoy. Il estime que c'est "le peuple de Catalogne qui, le 1er octobre, a décidé l’indépendance" et menace de déclarer l'indépendance si la "répression" continuait. Estimant que Carles Puigdemont n'avait pas restauré l'ordre dans sa région, le gouvernement espagnol a ainsi annoncé qu'il allait de l'avant pour suspendre l'autonomie de la Catalogne. - On en parle avec: Marti Anglada, délégué général du gouvernement de Catalogne en France. Et Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère de BFMTV. - BFM Story, du jeudi 19 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Réforme de l'ISF: les députés tranchent

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le projet de loi de Finances pour 2018 est actuellement examiné par l'Assemblée nationale alors que la réforme de l'ISF contenue dans ce texte fait l'objet d'intenses débats. Une centaine de parlementaires ont demandé au gouvernement de rendre public l'impact précis de ce texte sur les Français les plus riches. Mercredi, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé que Bercy allait rendre 400 millions d'euros aux 1 000 premiers contributeurs à l'ISF. "Nous allons rendre 400 millions d’euros aux 1000 premiers contributeurs à l’ISF", a-t-il annoncé. Mais "ce n'est pas un solde net, il faut en déduire l'IFI qui sera maintenu", a-t-il précisé. L'impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui doit remplacer l'ISF, ne devrait plus rapporter que 850 millions d’euros par an. - Pour en parler: Camille Langlade, notre journaliste politique. Et Thierry Arnaud, notre chef du service politique. - BFM Story, du jeudi 19 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (883 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le projet de loi de Finances pour 2018 est actuellement examiné par l'Assemblée nationale alors que la réforme de l'ISF contenue dans ce texte fait l'objet d'intenses débats. Une centaine de parlementaires ont demandé au gouvernement de rendre public l'impact précis de ce texte sur les Français les plus riches. Mercredi, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé que Bercy allait rendre 400 millions d'euros aux 1 000 premiers contributeurs à l'ISF. "Nous allons rendre 400 millions d’euros aux 1000 premiers contributeurs à l’ISF", a-t-il annoncé. Mais "ce n'est pas un solde net, il faut en déduire l'IFI qui sera maintenu", a-t-il précisé. L'impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui doit remplacer l'ISF, ne devrait plus rapporter que 850 millions d’euros par an. - Pour en parler: Camille Langlade, notre journaliste politique. Et Thierry Arnaud, notre chef du service politique. - BFM Story, du jeudi 19 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Emmanuel Macron, premier flic de France ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les 500 plus hauts responsables de la police, de la gendarmerie, affectés à l'opération Sentinelle, ainsi que tous les préfets étaient réunis à l'Élysée ce mercredi, pour écouter le discours d'Emmanuel Macron sur la sécurité. Le chef de l'État a notamment annoncé la création d'une "police de sécurité du quotidien" (PSQ). Cette entité ne sera pas identique à la police de proximité, symbole de la politique sécuritaire de Lionel Jospin, supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003. Alors, de quoi s'agit-il précisément ? Sera-t-elle efficace ? - On en parle avec: Samia Ghali, sénatrice PS des Bouches-du-Rhône. Daniel Chomette, secrétaire général adjoint du syndicat Unité SGP Police-FO. Dominique Rizet, consultant police-justice de BFMTV. Et Christophe Soullez, responsable de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), auteur du livre "Le renseignement" (Éd. Eyrolles). - BFM Story, du mercredi 18 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (882 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les 500 plus hauts responsables de la police, de la gendarmerie, affectés à l'opération Sentinelle, ainsi que tous les préfets étaient réunis à l'Élysée ce mercredi, pour écouter le discours d'Emmanuel Macron sur la sécurité. Le chef de l'État a notamment annoncé la création d'une "police de sécurité du quotidien" (PSQ). Cette entité ne sera pas identique à la police de proximité, symbole de la politique sécuritaire de Lionel Jospin, supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003. Alors, de quoi s'agit-il précisément ? Sera-t-elle efficace ? - On en parle avec: Samia Ghali, sénatrice PS des Bouches-du-Rhône. Daniel Chomette, secrétaire général adjoint du syndicat Unité SGP Police-FO. Dominique Rizet, consultant police-justice de BFMTV. Et Christophe Soullez, responsable de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), auteur du livre "Le renseignement" (Éd. Eyrolles). - BFM Story, du mercredi 18 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      ISF: la réforme est-elle injuste ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les Français accueillent défavorablement la réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qui vise à transformer le dispositif en simple impôt sur le patrimoine immobilier. C'est ce que révèle le nouveau sondage "L'opinion en direct" de l'institut Elabe. 69% des Français jugent que la suppression de l'ISF va accroître les inégalités entre les ménages les plus plus aisés et les plus défavorisés. Seuls 31% des sondés pensent que la mesure va permettre aux ménages les plus riches d'investir dans l'économie française. La réforme voulue par Emmanuel Macron est-elle injuste ? On en débat avec: Gilles Le Gendre, député LREM de Paris, vice-président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne et membre de la commission des Finances. Apolline de Malherbe, éditorialiste politique de BFMTV. Et Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Échos. - BFM Story, du mercredi 18 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (881 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les Français accueillent défavorablement la réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qui vise à transformer le dispositif en simple impôt sur le patrimoine immobilier. C'est ce que révèle le nouveau sondage "L'opinion en direct" de l'institut Elabe. 69% des Français jugent que la suppression de l'ISF va accroître les inégalités entre les ménages les plus plus aisés et les plus défavorisés. Seuls 31% des sondés pensent que la mesure va permettre aux ménages les plus riches d'investir dans l'économie française. La réforme voulue par Emmanuel Macron est-elle injuste ? On en débat avec: Gilles Le Gendre, député LREM de Paris, vice-président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. Valérie Rabault, députée PS du Tarn-et-Garonne et membre de la commission des Finances. Apolline de Malherbe, éditorialiste politique de BFMTV. Et Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Échos. - BFM Story, du mercredi 18 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Macron/Hollande: rien ne va plus

      aucun (0 vote) Votre vote

      Rien ne va plus entre François Hollande et Emmanuel Macron. Depuis Séoul, où il donne une conférence, l'ex-président a dénoncé une fiscalité allégée pour les riches et plus lourdes pour les plus modestes. Au mois d'août, il avait déjà exhorté son successeur à ne pas demander aux Français "des sacrifices qui ne sont pas utiles". Dimanche dernier, lors de sa première interview présidentielle télévisée, Emmanuel Macron n'a pas non plus été particulièrement tendre avec son prédécesseur. Il a critiqué en particulier la politique fiscale de François Hollande, dont la taxe à 75% pour les plus riches. Il a aussi laissé entendre que les débats sur le mariage pour tous sous son quinquennat n'avaient pas été "apaisés". Il a enfin dénoncé la "présidence bavarde" de l'ancien chef de l'État. - On en parle avec: Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV. Et Emmanuel Lechypre, éditorialiste économique de BFMTV. - BFM Story, du mardi 17 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (881 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Rien ne va plus entre François Hollande et Emmanuel Macron. Depuis Séoul, où il donne une conférence, l'ex-président a dénoncé une fiscalité allégée pour les riches et plus lourdes pour les plus modestes. Au mois d'août, il avait déjà exhorté son successeur à ne pas demander aux Français "des sacrifices qui ne sont pas utiles". Dimanche dernier, lors de sa première interview présidentielle télévisée, Emmanuel Macron n'a pas non plus été particulièrement tendre avec son prédécesseur. Il a critiqué en particulier la politique fiscale de François Hollande, dont la taxe à 75% pour les plus riches. Il a aussi laissé entendre que les débats sur le mariage pour tous sous son quinquennat n'avaient pas été "apaisés". Il a enfin dénoncé la "présidence bavarde" de l'ancien chef de l'État. - On en parle avec: Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV. Et Emmanuel Lechypre, éditorialiste économique de BFMTV. - BFM Story, du mardi 17 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Syrie: Daesh a perdu Raqqa

      aucun (0 vote) Votre vote

      C'est une nouvelle victoire hautement symbolique contre le terrorisme. Après trois ans sous le joug de Daesh et plusieurs mois de combats dévastateurs, la ville de Raqqa, connue pour être le fief de l'organisation jihadiste en Syrie, est tombée totalement ce mardi aux mains de forces soutenues par les États-Unis. La libération de la ville a été annoncée par un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), la coalition de combattants arabes et kurdes soutenue par les Etats-Unis. Cette annonce majeure symbolise l'effondrement du califat proclamé en 2014 par Daesh. Désormais, le territoire de l'état islamique se résume à quelques poches. - On en parle avec: Ulysse Gosset, notre éditorialiste politique étrangère. - BFM Story du mardi 17 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (878 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      C'est une nouvelle victoire hautement symbolique contre le terrorisme. Après trois ans sous le joug de Daesh et plusieurs mois de combats dévastateurs, la ville de Raqqa, connue pour être le fief de l'organisation jihadiste en Syrie, est tombée totalement ce mardi aux mains de forces soutenues par les États-Unis. La libération de la ville a été annoncée par un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), la coalition de combattants arabes et kurdes soutenue par les Etats-Unis. Cette annonce majeure symbolise l'effondrement du califat proclamé en 2014 par Daesh. Désormais, le territoire de l'état islamique se résume à quelques poches. - On en parle avec: Ulysse Gosset, notre éditorialiste politique étrangère. - BFM Story du mardi 17 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Emmanuel Macron sera-t-il le président des pauvres ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Emmanuel Macron a choisi la 30ème Journée mondiale du refus de la misère pour présenter sa nouvelle stratégie de lutte contre la pauvreté. Il a donné ce mardi le coup d'envoi d'une concertation de six mois pour définir cette stratégie, avec "un focus particulier sur la pauvreté des enfants et des jeunes". En effet, le taux de pauvreté chez ces derniers atteint près de 20% en France. Notre pays compte ainsi près de 3 millions d’enfants qui vivent sous le seuil de pauvreté. Parmi eux, 30.000 dorment dehors chaque nuit. Une situation dénoncée par les associations d’année en année et à laquelle le chef de l'État veut s’attaquer. Emmanuel Macron sera-t-il le président des pauvres ? - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. François Soulage, président du collectif Alerte. Et Manuel Domergue, porte-parole de la Fondation Abbé Pierre. - BFM Story, du mardi 17 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (880 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Emmanuel Macron a choisi la 30ème Journée mondiale du refus de la misère pour présenter sa nouvelle stratégie de lutte contre la pauvreté. Il a donné ce mardi le coup d'envoi d'une concertation de six mois pour définir cette stratégie, avec "un focus particulier sur la pauvreté des enfants et des jeunes". En effet, le taux de pauvreté chez ces derniers atteint près de 20% en France. Notre pays compte ainsi près de 3 millions d’enfants qui vivent sous le seuil de pauvreté. Parmi eux, 30.000 dorment dehors chaque nuit. Une situation dénoncée par les associations d’année en année et à laquelle le chef de l'État veut s’attaquer. Emmanuel Macron sera-t-il le président des pauvres ? - On en parle avec: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. François Soulage, président du collectif Alerte. Et Manuel Domergue, porte-parole de la Fondation Abbé Pierre. - BFM Story, du mardi 17 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      #Balancetonporc: La déferlante

      aucun (0 vote) Votre vote

      L'affaire Weinstein a eu pour effet de libérer la parole des victimes de harcèlement sexuel en milieu professionnel. Les témoignages sont édifiants. En effet, les hashtags indignés fleurissent régulièrement sur le réseau social Twitter. Mais le dernier en date, #balancetonporc, qui a permis aux dizaines de milliers de Françaises de raconter publiquement les agressions sexuelles dont elles ont été victimes. De son côté, l'épouse du chef de l'État, Brigitte Macron, s'est également exprimée sur ce sujet. "Je suis très heureuse que les femmes parlent. Peut-être que ce sera un mal pour un bien", a-t-elle déclaré. Alors, est-ce réellement un mal pour un bien ? - On en parle avec: Anne-Cécile Mailfert, présidente de la fondation des Femmes. Maître Aurélie Thevenin, avocate spécialiste en droit du travail et droit pénal. Et Pauline Spinazze, association Osez le féminisme. - BFM Story, du lundi 16 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (877 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      L'affaire Weinstein a eu pour effet de libérer la parole des victimes de harcèlement sexuel en milieu professionnel. Les témoignages sont édifiants. En effet, les hashtags indignés fleurissent régulièrement sur le réseau social Twitter. Mais le dernier en date, #balancetonporc, qui a permis aux dizaines de milliers de Françaises de raconter publiquement les agressions sexuelles dont elles ont été victimes. De son côté, l'épouse du chef de l'État, Brigitte Macron, s'est également exprimée sur ce sujet. "Je suis très heureuse que les femmes parlent. Peut-être que ce sera un mal pour un bien", a-t-elle déclaré. Alors, est-ce réellement un mal pour un bien ? - On en parle avec: Anne-Cécile Mailfert, présidente de la fondation des Femmes. Maître Aurélie Thevenin, avocate spécialiste en droit du travail et droit pénal. Et Pauline Spinazze, association Osez le féminisme. - BFM Story, du lundi 16 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Première interview: Macron a-t-il réussi ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      9,49 millions de téléspectateurs étaient devant leur poste sur TF1, le dimanche 15 octobre 2017, à 20h05, pour assister à la première grande interview télévisée d'Emmanuel Macron. Ont-ils été convaincus par le grand entretien du chef de l'État ? Que faut-il en retenir ? Le locataire de l'Élysée a-t-il réussi son exercice ? - On en parle avec: Jean-Sébastien Ferjou, fondateur et directeur de la publication d'Atlantico. Frank Tapiro, spécialiste en communication et fondateur d'Hémisphère droit. Ainsi que nos éditorialistes politiques Apolline de Malherbe et Laurent Neumann. - BFM Story, du lundi 16 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (878 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      9,49 millions de téléspectateurs étaient devant leur poste sur TF1, le dimanche 15 octobre 2017, à 20h05, pour assister à la première grande interview télévisée d'Emmanuel Macron. Ont-ils été convaincus par le grand entretien du chef de l'État ? Que faut-il en retenir ? Le locataire de l'Élysée a-t-il réussi son exercice ? - On en parle avec: Jean-Sébastien Ferjou, fondateur et directeur de la publication d'Atlantico. Frank Tapiro, spécialiste en communication et fondateur d'Hémisphère droit. Ainsi que nos éditorialistes politiques Apolline de Malherbe et Laurent Neumann. - BFM Story, du lundi 16 octobre 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Emmanuel Macron va parler à la télévision

      aucun (0 vote) Votre vote

      Depuis son élection à la tête du pays, Emmanuel Macron va effectuer son premier grand oral télévisé, ce week-end sur TF1. Alors, pourquoi le chef de l'Etat a-t-il décidé de prendre la parole précisément à ce moment-là ? Qu'attendre de cette interview, qui devrait durer une heure ? -On en parle avec: Judith Waintraub, reporter politique au Figaro Magazine. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - BFM Story, du vendredi 13 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (875 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Depuis son élection à la tête du pays, Emmanuel Macron va effectuer son premier grand oral télévisé, ce week-end sur TF1. Alors, pourquoi le chef de l'Etat a-t-il décidé de prendre la parole précisément à ce moment-là ? Qu'attendre de cette interview, qui devrait durer une heure ? -On en parle avec: Judith Waintraub, reporter politique au Figaro Magazine. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - BFM Story, du vendredi 13 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      BFM Story

      Richard Ferrand: affaire classée

      aucun (0 vote) Votre vote

      Après quatre mois d'attente, l'enquête "pour abus de confiance et escroquerie" contre Richard Ferrand a été classé sans suite par la justice ce vendredi. Le parquet de Brest a notamment invoqué la prescription de l'action publique, dans un communiqué de presse. Compagnon de la première heure d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand a été mis en cause le 24 mai par Le Canard enchaîné. D'après l'hebdomadaire, le chef de file des députés La République en marche aurait notamment permis à sa compagne de réaliser une plus-value substantielle en louant des locaux aux Mutuelles de Bretagne. - On y revient avec: Cécile Danré, journaliste police-justice de BFMTV. Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. Et Jérémy Brossard, journaliste politique à BFMTV. - BFM Story, du vendredi 13 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (873 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Après quatre mois d'attente, l'enquête "pour abus de confiance et escroquerie" contre Richard Ferrand a été classé sans suite par la justice ce vendredi. Le parquet de Brest a notamment invoqué la prescription de l'action publique, dans un communiqué de presse. Compagnon de la première heure d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand a été mis en cause le 24 mai par Le Canard enchaîné. D'après l'hebdomadaire, le chef de file des députés La République en marche aurait notamment permis à sa compagne de réaliser une plus-value substantielle en louant des locaux aux Mutuelles de Bretagne. - On y revient avec: Cécile Danré, journaliste police-justice de BFMTV. Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. Et Jérémy Brossard, journaliste politique à BFMTV. - BFM Story, du vendredi 13 octobre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

    Audiences replay du 21-10