Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • BFM Story en replay (431 vidéos)

    • JT - Infos

      Bfm story

      Alstom: "Le site de Belfort est sauvé", martèle Manuel Valls

      aucun (0 vote) Votre vote

      "Grâce à la mobilisation de l’État et à l'engagement de tous, le site d'Alstom de Belfort est sauvé!", s'est enthousiasmé le chef du gouvernement Manuel Valls. Le gouvernement va commander 15 rames TGV pour un montant de 500 millions d'euros. Elles circuleraient sur des lignes Intercités et seraient ensuite revendues à la SNCF ou à un autre opérateur. Par ailleurs, l’État a admis faire également pression sur Alstom et la SNCF pour conclure l'achat des six rames destinées à la ligne Paris-Turin-Milan, pour un montant estimé à 200 millions d'euros. En attendant, la SNCF va commander vingt locomotives diesel pour le remorquage des trains en panne. Selon l'opposition, il ne s'agirait que de "bricolage opportuniste". - Avec: Cédric Perrin, sénateur Les Républicains du territoire de Belfort. Éric Coquerel, coordinateur politique et porte-parole du parti de gauche. Et Emmanuel Lechypre, éditorialiste économie à BFMTV. - BFM Story, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      "Grâce à la mobilisation de l’État et à l'engagement de tous, le site d'Alstom de Belfort est sauvé!", s'est enthousiasmé le chef du gouvernement Manuel Valls. Le gouvernement va commander 15 rames TGV pour un montant de 500 millions d'euros. Elles circuleraient sur des lignes Intercités et seraient ensuite revendues à la SNCF ou à un autre opérateur. Par ailleurs, l’État a admis faire également pression sur Alstom et la SNCF pour conclure l'achat des six rames destinées à la ligne Paris-Turin-Milan, pour un montant estimé à 200 millions d'euros. En attendant, la SNCF va commander vingt locomotives diesel pour le remorquage des trains en panne. Selon l'opposition, il ne s'agirait que de "bricolage opportuniste". - Avec: Cédric Perrin, sénateur Les Républicains du territoire de Belfort. Éric Coquerel, coordinateur politique et porte-parole du parti de gauche. Et Emmanuel Lechypre, éditorialiste économie à BFMTV. - BFM Story, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Présidentielle 2017: Emmanuel Macron a-t-il un programme ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Après avoir mené une vaste opération de consultations à travers toute la France, Emmanuel Macron tient ce mardi à Strasbourg une première réunion d'une série de trois destinées à présenter son "diagnostic" de la situation du pays. Le meeting intitulé "La France qui subit", se tiendra à 19h au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg, devant environ 700 partisans du fondateur d'En marche !. Deux autres sont prévus le 11 octobre au Mans et le 18 à Montpellier. Il s'agit ici pour l'ancien ministre de préciser son projet en vue d'une probable candidature à la présidentielle. Mais Emmanuel Macron a-t-il un programme ? - Avec: Pierre Person, cofondateur et président du collectif "Les Jeunes avec Macron". Sophie de Ravinel, grand reporter politique au Figaro. Et Apolline de Malherbe, notre éditorialiste politique. - BFM Story, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Après avoir mené une vaste opération de consultations à travers toute la France, Emmanuel Macron tient ce mardi à Strasbourg une première réunion d'une série de trois destinées à présenter son "diagnostic" de la situation du pays. Le meeting intitulé "La France qui subit", se tiendra à 19h au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg, devant environ 700 partisans du fondateur d'En marche !. Deux autres sont prévus le 11 octobre au Mans et le 18 à Montpellier. Il s'agit ici pour l'ancien ministre de préciser son projet en vue d'une probable candidature à la présidentielle. Mais Emmanuel Macron a-t-il un programme ? - Avec: Pierre Person, cofondateur et président du collectif "Les Jeunes avec Macron". Sophie de Ravinel, grand reporter politique au Figaro. Et Apolline de Malherbe, notre éditorialiste politique. - BFM Story, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Enseignement: pourquoi l'école privée séduit-elle toujours plus ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Une étude de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) publiée vendredi révèle que l'école privée séduit toujours plus en France. L'enseignement privé sous contrat, essentiellement catholique, scolarise quelque 20% des collégiens dans l'Hexagone. Cette étude montre également qu'en moyenne, les élèves du privé sont issus d'un milieu social plus favorisé que ceux du public. Un écart qui s'est creusé au cours des dix dernières années. Pourquoi le privé séduit-il alors de plus en plus ? - Décryptage avec Éric Hans, président du Snceel (Syndicat national des chefs d'établissement d'enseignement libre), chef d'établissement à Strasbourg. Et Marie-Caroline Missir, directrice de la rédaction de L'Etudiant. - BFM Story, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Une étude de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) publiée vendredi révèle que l'école privée séduit toujours plus en France. L'enseignement privé sous contrat, essentiellement catholique, scolarise quelque 20% des collégiens dans l'Hexagone. Cette étude montre également qu'en moyenne, les élèves du privé sont issus d'un milieu social plus favorisé que ceux du public. Un écart qui s'est creusé au cours des dix dernières années. Pourquoi le privé séduit-il alors de plus en plus ? - Décryptage avec Éric Hans, président du Snceel (Syndicat national des chefs d'établissement d'enseignement libre), chef d'établissement à Strasbourg. Et Marie-Caroline Missir, directrice de la rédaction de L'Etudiant. - BFM Story, du mardi 4 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Présidentielle de 2017: Arnaud Montebourg peut-il être le candidat de la gauche ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Un sondage BVA publié ce lundi et réalisé par BVA/Presse régionale donne Arnaud Montebourg gagnant de la primaire du PS face à François Hollande. Alors qu'il vient tout juste d'officialiser sa participation au scrutin de la gauche, l'ex-ministre de l'Économie se pose d'ores et déjà en sérieux rival de l'actuel locataire de l'Élysée. Selon cette étude, ce dernier arriverait en tête du premier tour, mais échouerait ensuite dans un duel au second tour contre l'ancien membre du gouvernement, qui l'emporterait avec 58% des voix contre 42%. Alors Arnaud Montebourg est-il un candidat capable de faire plier le Président sortant ? A-t-il vraiment des chances d'être le candidat de la gauche ? - Décryptage avec nos éditorialistes politiques Hervé Gattegno et Laurent Neumann. - BFM Story, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Un sondage BVA publié ce lundi et réalisé par BVA/Presse régionale donne Arnaud Montebourg gagnant de la primaire du PS face à François Hollande. Alors qu'il vient tout juste d'officialiser sa participation au scrutin de la gauche, l'ex-ministre de l'Économie se pose d'ores et déjà en sérieux rival de l'actuel locataire de l'Élysée. Selon cette étude, ce dernier arriverait en tête du premier tour, mais échouerait ensuite dans un duel au second tour contre l'ancien membre du gouvernement, qui l'emporterait avec 58% des voix contre 42%. Alors Arnaud Montebourg est-il un candidat capable de faire plier le Président sortant ? A-t-il vraiment des chances d'être le candidat de la gauche ? - Décryptage avec nos éditorialistes politiques Hervé Gattegno et Laurent Neumann. - BFM Story, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Kim Kardashian agressée à main armée à Paris

      aucun (0 vote) Votre vote

      Dans la nuit de dimanche à lundi, un établissement parisien très prisé des célébrités a été le théâtre d’une agression dont la victime est la star américaine Kim Kardashian. Deux téléphones portables et des bijoux lui ont été dérobés, pour une valeur de 9 millions d'euros. La star a été agressée et braquée dans un hôtel du 8ème arrondissement. L'attaque a été commise par des faux policiers, dont un muni d'une arme de poing. Le parquet de Paris a donc ouvert une enquête sur le vol. Ce lundi matin, Kim Kardashian a été entendue par les enquêteurs et a porté plainte avant de quitter la France. - Avec: Johanna Primevert, porte-parole préfecture de police de Paris. Jeanne d'Hauteserre, maire Les Républicains du 8ème arrondissement de Paris. Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice à BFMTV. Et Cédric Faiche, correspondant BFMTV aux États-Unis. Après cet incident, la sécurité à Paris est-elle remise en question ? - BFM Story, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Dans la nuit de dimanche à lundi, un établissement parisien très prisé des célébrités a été le théâtre d’une agression dont la victime est la star américaine Kim Kardashian. Deux téléphones portables et des bijoux lui ont été dérobés, pour une valeur de 9 millions d'euros. La star a été agressée et braquée dans un hôtel du 8ème arrondissement. L'attaque a été commise par des faux policiers, dont un muni d'une arme de poing. Le parquet de Paris a donc ouvert une enquête sur le vol. Ce lundi matin, Kim Kardashian a été entendue par les enquêteurs et a porté plainte avant de quitter la France. - Avec: Johanna Primevert, porte-parole préfecture de police de Paris. Jeanne d'Hauteserre, maire Les Républicains du 8ème arrondissement de Paris. Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice à BFMTV. Et Cédric Faiche, correspondant BFMTV aux États-Unis. Après cet incident, la sécurité à Paris est-elle remise en question ? - BFM Story, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Le pape accuse l'école de propager la "théorie du genre"

      aucun (0 vote) Votre vote

      Dans l'avion qui le ramenait à Rome après une visite de trois jours dans le Caucase, le pape François a protesté dimanche contre ce qu'il considère comme une "colonisation idéologique". Il accuse les manuels scolaires français de propager la théorie du genre. "Avoir des tendances homosexuelles ou changer de sexe est une chose", mais "faire un enseignement dans les écoles sur cette ligne" en est une autre, estime le chef de l'Église catholique, qui s'appuie sur une anecdote rapportée par un père de famille français à ce sujet. Se disant "très en colère", la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a réagi à la parole du souverain pontife, la qualifiant de "légère et infondée". Face à cette polémique, le débat initié par les opposants au mariage pour tous repart donc de plus belle. - Avec: Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous. Et Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat enseignant Se-Unsa. - BFM Story, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMT

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Dans l'avion qui le ramenait à Rome après une visite de trois jours dans le Caucase, le pape François a protesté dimanche contre ce qu'il considère comme une "colonisation idéologique". Il accuse les manuels scolaires français de propager la théorie du genre. "Avoir des tendances homosexuelles ou changer de sexe est une chose", mais "faire un enseignement dans les écoles sur cette ligne" en est une autre, estime le chef de l'Église catholique, qui s'appuie sur une anecdote rapportée par un père de famille français à ce sujet. Se disant "très en colère", la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a réagi à la parole du souverain pontife, la qualifiant de "légère et infondée". Face à cette polémique, le débat initié par les opposants au mariage pour tous repart donc de plus belle. - Avec: Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous. Et Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat enseignant Se-Unsa. - BFM Story, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMT
    • JT - Infos

      Bfm story

      Debout la France: "Il y a une voix patriotique raisonnable, solide et sérieuse possible pour redresser le pays", Nicolas Dupont-Aignan

      aucun (0 vote) Votre vote

      A quelques mois de l'élection présidentielle, invité sur le plateau de BFMTV, Nicolas Dupont-Aignan, président de "Debout la France" a mis en avant son "patriotisme" pour séduire les électeurs. Il s'est proposé comme une alternative au FN, mais aussi aux candidats des Républicains et du Parti socialiste. Selon le président du parti, "une autre voix politique est possible". "On n'est pas condamné à choisir entre ceux qui ont échoué et ceux qui veulent nous emmener à l'aventure", a-t-il rajouté. Par ailleurs, son parti se réunira en congrès le dimanche 2 octobre, et d'ici la fin novembre, il espère avoir visité 80 départements dans son tour de France. - BFM Story présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      A quelques mois de l'élection présidentielle, invité sur le plateau de BFMTV, Nicolas Dupont-Aignan, président de "Debout la France" a mis en avant son "patriotisme" pour séduire les électeurs. Il s'est proposé comme une alternative au FN, mais aussi aux candidats des Républicains et du Parti socialiste. Selon le président du parti, "une autre voix politique est possible". "On n'est pas condamné à choisir entre ceux qui ont échoué et ceux qui veulent nous emmener à l'aventure", a-t-il rajouté. Par ailleurs, son parti se réunira en congrès le dimanche 2 octobre, et d'ici la fin novembre, il espère avoir visité 80 départements dans son tour de France. - BFM Story présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Primaire de la droite et du centre: comment sont-ils répartis les 10 228 bureaux de vote ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      La primaire de la droite et du centre se déroulera les 20 et 27 novembre prochains. Au total 10 228 bureaux de vote, soit 800 de plus que ceux du Parti socialiste en 2011, seront mis à disposition des électeurs. La Haute autorité présidée Anne Levade a mis en ligne ce vendredi un moteur de recherche permettant d'orienter les sympathisants de la droite et du centre le jour du scrutin. La répartition de ces bureaux de vote se veut être très stratégique. Les régions où la droite avait recueilli le plus de voix lors de l'élection présidentielle de 2012 bénéficient ainsi de davantage de bureaux de vote. Parmi elles figurent le Nord, Paris et les Bouches-du-Rhône. - Avec: Thierry Solère, député LR des Hauts-de-Seine, président du comité d’organisation de la primaire, soutien de Bruno Le Maire. Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. Et Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. - BFM Story, du vendredi 30 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur BFMTV
      La primaire de la droite et du centre se déroulera les 20 et 27 novembre prochains. Au total 10 228 bureaux de vote, soit 800 de plus que ceux du Parti socialiste en 2011, seront mis à disposition des électeurs. La Haute autorité présidée Anne Levade a mis en ligne ce vendredi un moteur de recherche permettant d'orienter les sympathisants de la droite et du centre le jour du scrutin. La répartition de ces bureaux de vote se veut être très stratégique. Les régions où la droite avait recueilli le plus de voix lors de l'élection présidentielle de 2012 bénéficient ainsi de davantage de bureaux de vote. Parmi elles figurent le Nord, Paris et les Bouches-du-Rhône. - Avec: Thierry Solère, député LR des Hauts-de-Seine, président du comité d’organisation de la primaire, soutien de Bruno Le Maire. Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. Et Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. - BFM Story, du vendredi 30 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Mondial de l'auto 2016: "Les visiteurs qui vont venir vont être incités à acheter des véhicules", Jean-Claude Girot

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l'auto, est intervenu sur notre antenne ce vendredi soir. Il est revenu sur le Mondial de l'automobile, édition 2016, qui ouvrira ses portes au grand public, du samedi 1er au dimanche 16 octobre à Paris. Organisé tous les deux ans, l'évènement servira de tremplin pour un secteur qui commence à retrouver des couleurs. "J'espère que la crise est terminée. Le marché se porte bien et sera en progression en 2016", affirme-t-il. "Les visiteurs qui vont venir vont être incités à acheter des véhicules", poursuit-il. - BFM Story, du vendredi 30 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l'auto, est intervenu sur notre antenne ce vendredi soir. Il est revenu sur le Mondial de l'automobile, édition 2016, qui ouvrira ses portes au grand public, du samedi 1er au dimanche 16 octobre à Paris. Organisé tous les deux ans, l'évènement servira de tremplin pour un secteur qui commence à retrouver des couleurs. "J'espère que la crise est terminée. Le marché se porte bien et sera en progression en 2016", affirme-t-il. "Les visiteurs qui vont venir vont être incités à acheter des véhicules", poursuit-il. - BFM Story, du vendredi 30 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      La bataille de Mossoul se prépare

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les premières opérations aériennes du porte-avions français Charles de Gaulle ont débuté aujourd'hui, contre l'un des fiefs de Daesh en Irak, Mossoul. Le Charles-de-Gaulle qui se trouve en Méditerranée orientale, au large de Chypre opère sa première mission dans le cadre de l'opération Chamal. Huit avions de chasse Rafale ont alors décollé du navire vers 6h10. Par ailleurs des bombardements seront aussi effectués en Syrie contre des positions de Daesh. La France vient de tripler momentanément les moyens dont elle dispose", explique ce matin le général Desportes sur BFMTV. - Avec: Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère à BFMTV. Et Nicolas Hénin, consultant djihadisme à BFMTV. - BFM Story, du vendredi 30 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les premières opérations aériennes du porte-avions français Charles de Gaulle ont débuté aujourd'hui, contre l'un des fiefs de Daesh en Irak, Mossoul. Le Charles-de-Gaulle qui se trouve en Méditerranée orientale, au large de Chypre opère sa première mission dans le cadre de l'opération Chamal. Huit avions de chasse Rafale ont alors décollé du navire vers 6h10. Par ailleurs des bombardements seront aussi effectués en Syrie contre des positions de Daesh. La France vient de tripler momentanément les moyens dont elle dispose", explique ce matin le général Desportes sur BFMTV. - Avec: Ulysse Gosset, éditorialiste politique étrangère à BFMTV. Et Nicolas Hénin, consultant djihadisme à BFMTV. - BFM Story, du vendredi 30 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Hommage national à Nice: "Les familles des victimes l'attendaient tout naturellement", Christian Estrosi

      aucun (0 vote) Votre vote

      Christian Estrosi, président LR de la région Paca et de la métropole Nice Côte d'Azur, porte-parole de Nicolas Sarkozy, est intervenu sur notre antenne ce jeudi soir. Il est revenu sur l'hommage national qui sera rendu aux victimes de l'attentat de Nice, le 14 octobre prochain. Trois mois après la tragédie, qui a fait 86 morts sur la promenade des Anglais, l'hommage se tiendra à Nice et non à Paris, en présence de François Hollande. "Les familles de victimes l'attendaient tout naturellement pour un grand nombre d'entre elles. Elles l'ont réclamé, de même que la ville de Nice et notre région", affirme Christian Estrosi. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Christian Estrosi, président LR de la région Paca et de la métropole Nice Côte d'Azur, porte-parole de Nicolas Sarkozy, est intervenu sur notre antenne ce jeudi soir. Il est revenu sur l'hommage national qui sera rendu aux victimes de l'attentat de Nice, le 14 octobre prochain. Trois mois après la tragédie, qui a fait 86 morts sur la promenade des Anglais, l'hommage se tiendra à Nice et non à Paris, en présence de François Hollande. "Les familles de victimes l'attendaient tout naturellement pour un grand nombre d'entre elles. Elles l'ont réclamé, de même que la ville de Nice et notre région", affirme Christian Estrosi. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Une mère de retour de Syrie témoigne à visage découvert

      aucun (0 vote) Votre vote

      Laura Passoni, 29 ans, est la première femme à témoigner à visage découvert après avoir passé neuf mois dans les rangs de Daesh, en Syrie. Alors qu'elle avait un travail et une vie de famille, les recruteurs de l’État islamique ont rapidement convaincu cette mère. Très vite, Laura a découvert l'horreur. Son petit garçon de 4 ans sera incité par les combattants de Daesh à égorger ses ours en peluche pour s'habituer aux scènes d'horreur. En 2015, Laura a réussi à quitter le pays pour retrouver ses parents en Belgique. Elle a écopé de trois ans de prison avec sursis. Dans un livre intitulé "Au cœur de Daesh", Laura Passoni raconte alors son quotidien en Syrie. - Avec: Céline Martelet, reporter à RMC. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Laura Passoni, 29 ans, est la première femme à témoigner à visage découvert après avoir passé neuf mois dans les rangs de Daesh, en Syrie. Alors qu'elle avait un travail et une vie de famille, les recruteurs de l’État islamique ont rapidement convaincu cette mère. Très vite, Laura a découvert l'horreur. Son petit garçon de 4 ans sera incité par les combattants de Daesh à égorger ses ours en peluche pour s'habituer aux scènes d'horreur. En 2015, Laura a réussi à quitter le pays pour retrouver ses parents en Belgique. Elle a écopé de trois ans de prison avec sursis. Dans un livre intitulé "Au cœur de Daesh", Laura Passoni raconte alors son quotidien en Syrie. - Avec: Céline Martelet, reporter à RMC. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      États-Unis: Violent accident de train dans le New Jersey en pleine heure de pointe

      aucun (0 vote) Votre vote

      Un train s'est violemment encastré dans la gare d'Hoboken, dans le New Jersey, ce jeudi, en pleine heure de pointe matinale. Selon un bilan encore provisoire, l'accident a fait au moins un mort et 75 blessés, dont une dizaine dans un état grave, même si leur vie n'est plus en danger. Au lieu de s'arrêter à son arrivée en gare, le train est sorti de la voie et s'est écrasé à pleine vitesse sur le quai, selon les premiers éléments receuillis sur place. Pour l'heure, les raisons et circonstances de l'accident ne sont pas connues, et la piste d'un attentat ne semblait pas sérieusement envisagée. La police et les secours ont été déployés sur place. - Avec: Jean-Bernard Cadier, notre correspondant à New Jersey. Et Gérard Feldzer, notre consultant transports. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Un train s'est violemment encastré dans la gare d'Hoboken, dans le New Jersey, ce jeudi, en pleine heure de pointe matinale. Selon un bilan encore provisoire, l'accident a fait au moins un mort et 75 blessés, dont une dizaine dans un état grave, même si leur vie n'est plus en danger. Au lieu de s'arrêter à son arrivée en gare, le train est sorti de la voie et s'est écrasé à pleine vitesse sur le quai, selon les premiers éléments receuillis sur place. Pour l'heure, les raisons et circonstances de l'accident ne sont pas connues, et la piste d'un attentat ne semblait pas sérieusement envisagée. La police et les secours ont été déployés sur place. - Avec: Jean-Bernard Cadier, notre correspondant à New Jersey. Et Gérard Feldzer, notre consultant transports. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Primaire de la droite: la gauche votera-t-elle ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Selon les enquêtes d’opinion, une partie non négligeable des votants à la primaire de la droite pourraient être des sympathisants de gauche. En effet, 8 à 10% des électeurs à la primaire de la droite, fin novembre, ont voter François Hollande en 2012. C’est l’enseignement d’une enquête électorale réalisée en septembre qui a dévoilé ce phénomène. L’objectif de ces électeurs stratèges seraient de faire barrage à Nicolas Sarkozy et de favoriser Alain Juppé pour qu'il soit le candidat des Républicains à la présidentielle. Invité sur BFMTV, Christian Estrosi, le président de la région Provence-Alpes-Côte-D’Azur appelle donc les électeurs de la droite et du centre à ne pas se "laisser voler" cette élection par des électeurs qui voudraient fausser le scrutin. - Avec: Alexis Bachelay, député PS des Hauts-de-Seine. Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Apolline de Malherbe, éditorialiste politique à BFMTV. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Selon les enquêtes d’opinion, une partie non négligeable des votants à la primaire de la droite pourraient être des sympathisants de gauche. En effet, 8 à 10% des électeurs à la primaire de la droite, fin novembre, ont voter François Hollande en 2012. C’est l’enseignement d’une enquête électorale réalisée en septembre qui a dévoilé ce phénomène. L’objectif de ces électeurs stratèges seraient de faire barrage à Nicolas Sarkozy et de favoriser Alain Juppé pour qu'il soit le candidat des Républicains à la présidentielle. Invité sur BFMTV, Christian Estrosi, le président de la région Provence-Alpes-Côte-D’Azur appelle donc les électeurs de la droite et du centre à ne pas se "laisser voler" cette élection par des électeurs qui voudraient fausser le scrutin. - Avec: Alexis Bachelay, député PS des Hauts-de-Seine. Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Apolline de Malherbe, éditorialiste politique à BFMTV. - BFM Story, du jeudi 29 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Le projet de budget pour 2017 est-il crédible ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Michel Sapin a présenté ce mercredi le dernier projet de Budget du quinquennat de François Hollande. L'État devrait dépenser 7,4 milliards d'euros de plus qu'en 2016. Le ministre de l'Économie et des Finances a aussi confirmé l'objectif de retour du déficit public à 2,7% du Produit intérieur brut (PIB). "Cet engagement, nous le tiendrons", a-t-il affirmé. Mais le Haut Conseil aux Finances publiques, l'organe chargé d'évaluer le sérieux des prévisions budgétaires de Bercy, n'est pas de cet avis. Il juge "improbable" la réduction du déficit à 2,7% et même "incertaine" son retour sous le seuil fatidique des 3%. Alors, le budget 2017 est-il crédible ? - Avec: Marc Touati, économiste, président du cabinet ACDEFI et auteur de "La fin d'un monde" (Éd. Hugo Doc). Ainsi que Christopher Dembik, économiste en chef macro chez Saxo Bank. - BFM Story, du mercredi 28 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Michel Sapin a présenté ce mercredi le dernier projet de Budget du quinquennat de François Hollande. L'État devrait dépenser 7,4 milliards d'euros de plus qu'en 2016. Le ministre de l'Économie et des Finances a aussi confirmé l'objectif de retour du déficit public à 2,7% du Produit intérieur brut (PIB). "Cet engagement, nous le tiendrons", a-t-il affirmé. Mais le Haut Conseil aux Finances publiques, l'organe chargé d'évaluer le sérieux des prévisions budgétaires de Bercy, n'est pas de cet avis. Il juge "improbable" la réduction du déficit à 2,7% et même "incertaine" son retour sous le seuil fatidique des 3%. Alors, le budget 2017 est-il crédible ? - Avec: Marc Touati, économiste, président du cabinet ACDEFI et auteur de "La fin d'un monde" (Éd. Hugo Doc). Ainsi que Christopher Dembik, économiste en chef macro chez Saxo Bank. - BFM Story, du mercredi 28 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Bfm story

      Présidentielle de 2017: 83% des Français jugent "injustifiée" la candidature de François Hollande

      aucun (0 vote) Votre vote

      Pour 83% des Français, une candidature de François Hollande en 2017 ne serait pas justifiée, selon un sondage Elabe "L'opinion en direct" pour BFMTV diffusé ce mercredi. Cependant, 30% des sympathisants de gauche veulent voir l'actuel locataire de l'Elysée devenir leur candidat en 2017 à l'issue de la primaire. Un score qui le place au coude-à-coude avec Arnaud Montebourg, qui recueille 28%, et devant l'ex-ministre Benoît Hamon (15%). Concernant le potentiel de participation au premier tour de la primaire du PS et de ses alliés, seulement 6% des électeurs inscrits sur les listes électorales se déclarent "absolument certains d'aller voter". - Avec: Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. Et Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV. - BFM Story, du mercredi 28 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

      Lire la suite BFM Story (431 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Pour 83% des Français, une candidature de François Hollande en 2017 ne serait pas justifiée, selon un sondage Elabe "L'opinion en direct" pour BFMTV diffusé ce mercredi. Cependant, 30% des sympathisants de gauche veulent voir l'actuel locataire de l'Elysée devenir leur candidat en 2017 à l'issue de la primaire. Un score qui le place au coude-à-coude avec Arnaud Montebourg, qui recueille 28%, et devant l'ex-ministre Benoît Hamon (15%). Concernant le potentiel de participation au premier tour de la primaire du PS et de ses alliés, seulement 6% des électeurs inscrits sur les listes électorales se déclarent "absolument certains d'aller voter". - Avec: Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. Et Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV. - BFM Story, du mercredi 28 septembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

    Audiences replay du 07-12