Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Capital en replay (10 vidéos)

    A propos de Capital

    Capital est une émission d'informations diffusée sur M6 depuis 1988, un dimanche sur deux en alternance avec Zone interdite. L'émission aborde chaque fois un grand reportage sur divers thèmes économiques. Après Emmanuel Chain et Guy Lagache, elle est présentée depuis 2011 par Thomas Sotto. Un dérivé de l'émission, mêlant économie et environnement a été créé en 2010 au nom de Capital Terre. François-Xavier Ménage arrive en 2014. En 2016, un inconnu, prend les commandes de l'émission : Bastien Cadéac. Il est présenté par la chaîne comme étant un jeune entrepreneur..

    • Magazine

      Capital

      Inventeurs, entrepreneurs : une bonne idée… la fortune à la clé ?

      bien (19 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Avouons, cela nous est tous arrivé un jour, en voyant le succès d'un produit ou même d'un gadget, de se dire : mais qui l'a inventé ? Et s'il a fait fortune avec, quelle bonne idée pourrais-je aussi trouver ? Ce rêve un peu fou, certains le tentent jusqu'au bout. Peut-on vraiment réussir à partir d'une idée toute simple ? Enquête sur les secrets de ceux qui y sont parvenus. Smiley : le logo qui vaut de l'or ! Deux yeux dans un visage tout rond, jaune et souriant. Le monde entier connaît ce graphisme simplissime, devenu symbole d´optimisme. Mais qui sait que derrière ce logo se cache un duo de Français : les Loufrani, père et fils ! Il y a 45 ans, alors jeune journaliste, Franklin Loufrani l'utilise dans France Soir. Même si ce dessin existait déjà aux États-Unis, il est le premier à le déposer. C'est là son idée de génie. Depuis, avec son fils Nicolas, il cherche chaque jour à exploiter leur smiley tous azimuts sur des vêtements, des jouets ou même des aliments, en cédant des licences à des dizaines de marques. Un business qui génère près de 200 millions d'euros par an ! Comment les Loufrani ont-il réussi à imposer la propriété d'un dessin aussi basique ? Profitent-ils aussi du phénomène planétaire des émoticônes, ce langage imagé des smartphones ? En France, on a des idées, mais nos inventeurs font-ils fortune ? Des bonnes idées, on en a tous eues, mais certains sont allés plus loin ! Raoul Parienti est le plus grand détenteur de brevets en Europe avec plus de 150 à son actif. Ce serial inventeur a présenté au CES à Las Vegas son dernier joujou, le Graalphone ! Parfois, quand une invention connaît un succès fou, comme la guillotine à saucisson, plusieurs « inventeurs » la revendiquent. Enquête sur le parcours du combattant des inventeurs : comment font-ils pour trouver « la » bonne idée, la protéger, la financer et la commercialiser ? Est-ce qu'une bonne idée suffit vraiment pour réussir ? Lego : un empire autour d'une simple brique ! Chaque heure, il s'en vend plus de 7 millions. Des briques, des plaques, des figurines rouges, blanches ou jaunes… toutes siglées Lego, la marque de jeu la plus connue au monde. Plus de 80 ans après sa création, cette marque est même plus forte que jamais, se hissant au rang de n°1 mondial. Le principe de base est toujours le même : assembler des petites pièces de plastique. Une idée de génie ! D'où est venue à Oleg Kirk Christiansen, un menuisier danois, l'idée de cette brique universelle dans les années 50 ? Pourquoi Lego fabrique-t-il encore aujourd'hui ses milliards de briques à son siège de Billund, et comment réussit-il à garder le secret autour de sa création ? Quelles autres idées le groupe a-t-il dû trouver pour rester dans la course face à ses nouveaux concurrents et surtout devenir aussi rentable ?

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Avouons, cela nous est tous arrivé un jour, en voyant le succès d'un produit ou même d'un gadget, de se dire : mais qui l'a inventé ? Et s'il a fait fortune avec, quelle bonne idée pourrais-je aussi trouver ? Ce rêve un peu fou, certains le tentent jusqu'au bout. Peut-on vraiment réussir à partir d'une idée toute simple ? Enquête sur les secrets de ceux qui y sont parvenus. Smiley : le logo qui vaut de l'or ! Deux yeux dans un visage tout rond, jaune et souriant. Le monde entier connaît ce graphisme simplissime, devenu symbole d´optimisme. Mais qui sait que derrière ce logo se cache un duo de Français : les Loufrani, père et fils ! Il y a 45 ans, alors jeune journaliste, Franklin Loufrani l'utilise dans France Soir. Même si ce dessin existait déjà aux États-Unis, il est le premier à le déposer. C'est là son idée de génie. Depuis, avec son fils Nicolas, il cherche chaque jour à exploiter leur smiley tous azimuts sur des vêtements, des jouets ou même des aliments, en cédant des licences à des dizaines de marques. Un business qui génère près de 200 millions d'euros par an ! Comment les Loufrani ont-il réussi à imposer la propriété d'un dessin aussi basique ? Profitent-ils aussi du phénomène planétaire des émoticônes, ce langage imagé des smartphones ? En France, on a des idées, mais nos inventeurs font-ils fortune ? Des bonnes idées, on en a tous eues, mais certains sont allés plus loin ! Raoul Parienti est le plus grand détenteur de brevets en Europe avec plus de 150 à son actif. Ce serial inventeur a présenté au CES à Las Vegas son dernier joujou, le Graalphone ! Parfois, quand une invention connaît un succès fou, comme la guillotine à saucisson, plusieurs « inventeurs » la revendiquent. Enquête sur le parcours du combattant des inventeurs : comment font-ils pour trouver « la » bonne idée, la protéger, la financer et la commercialiser ? Est-ce qu'une bonne idée suffit vraiment pour réussir ? Lego : un empire autour d'une simple brique ! Chaque heure, il s'en vend plus de 7 millions. Des briques, des plaques, des figurines rouges, blanches ou jaunes… toutes siglées Lego, la marque de jeu la plus connue au monde. Plus de 80 ans après sa création, cette marque est même plus forte que jamais, se hissant au rang de n°1 mondial. Le principe de base est toujours le même : assembler des petites pièces de plastique. Une idée de génie ! D'où est venue à Oleg Kirk Christiansen, un menuisier danois, l'idée de cette brique universelle dans les années 50 ? Pourquoi Lego fabrique-t-il encore aujourd'hui ses milliards de briques à son siège de Billund, et comment réussit-il à garder le secret autour de sa création ? Quelles autres idées le groupe a-t-il dû trouver pour rester dans la course face à ses nouveaux concurrents et surtout devenir aussi rentable ?
    • Magazine

      Capital

      Casinos, hôtels, bijoux : la nouvelle tendance du luxe abordable

      excellent! (1 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Une soirée à flamber au casino, un week-end dans un hôtel 5 étoiles ou un bijou serti de diamants : toutes ces folies, a priori, on les pense réservées aux plus riches. Et pourtant, certains font le pari de vous proposer une part de rêve à un prix accessible, au moins une fois dans sa vie… Barrière : l'empereur du luxe et du jeu Le Fouquet's à Paris, le Majestic à Cannes, le Normandy à Deauville… Des noms mythiques, synonymes de chic et de glamour à la française. Et surtout les fleurons d'un empire du luxe : le groupe Barrière. En tout, 17 hôtels prestigieux, 140 bars et restaurants et 35 casinos qui en font le numéro 1 du jeu en France. Derrière cette réussite, une saga familiale qui dure depuis quatre générations, ponctuée de coups d'éclats ou de bluff mais aussi de drames. Seul aux commandes aujourd'hui, Dominique Desseigne, 103e fortune française, se bat pour défendre son empire et même l'étendre. Aussi bien en ouvrant ces jours-ci un hôtel 5 étoiles à Courchevel pour cibler les plus riches, mais aussi en développant un univers de jeux et loisirs, accessible aux budgets même modestes. Petits et grands secrets de l'irrésistible ascension d'une famille et de sa martingale pour gagner à presque tous les coups. Bijoux discount : les trublions du luxe ! Une bague sertie de diamants à 495 euros, soit près de 30% moins cher que dans une bijouterie et qui s'affiche en publicité… il fallait oser ! Dans l'univers feutré de la joaillerie, aux codes chics et aux prix souvent astronomiques, c'est peu dire que les méthodes d'Alain Nemarq, le patron de Mauboussin, détonnent. Pour sauver de la faillite cette illustre marque de la place Vendôme, cet ancien professeur a tout revu : design, qualité, mode de fabrication… Aujourd'hui, d'autres discounters, Gemmyo en tête, tentent une percée aussi révolutionnaire en vous vendant des bijoux uniquement par Internet. Et certains s'intéressent déjà au diamant synthétique, qui ferait encore baisser les prix. Enquête auprès de ces trublions du luxe qui promettent de rendre la joaillerie plus accessible.

      Lire la suite Capital (10 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Une soirée à flamber au casino, un week-end dans un hôtel 5 étoiles ou un bijou serti de diamants : toutes ces folies, a priori, on les pense réservées aux plus riches. Et pourtant, certains font le pari de vous proposer une part de rêve à un prix accessible, au moins une fois dans sa vie… Barrière : l'empereur du luxe et du jeu Le Fouquet's à Paris, le Majestic à Cannes, le Normandy à Deauville… Des noms mythiques, synonymes de chic et de glamour à la française. Et surtout les fleurons d'un empire du luxe : le groupe Barrière. En tout, 17 hôtels prestigieux, 140 bars et restaurants et 35 casinos qui en font le numéro 1 du jeu en France. Derrière cette réussite, une saga familiale qui dure depuis quatre générations, ponctuée de coups d'éclats ou de bluff mais aussi de drames. Seul aux commandes aujourd'hui, Dominique Desseigne, 103e fortune française, se bat pour défendre son empire et même l'étendre. Aussi bien en ouvrant ces jours-ci un hôtel 5 étoiles à Courchevel pour cibler les plus riches, mais aussi en développant un univers de jeux et loisirs, accessible aux budgets même modestes. Petits et grands secrets de l'irrésistible ascension d'une famille et de sa martingale pour gagner à presque tous les coups. Bijoux discount : les trublions du luxe ! Une bague sertie de diamants à 495 euros, soit près de 30% moins cher que dans une bijouterie et qui s'affiche en publicité… il fallait oser ! Dans l'univers feutré de la joaillerie, aux codes chics et aux prix souvent astronomiques, c'est peu dire que les méthodes d'Alain Nemarq, le patron de Mauboussin, détonnent. Pour sauver de la faillite cette illustre marque de la place Vendôme, cet ancien professeur a tout revu : design, qualité, mode de fabrication… Aujourd'hui, d'autres discounters, Gemmyo en tête, tentent une percée aussi révolutionnaire en vous vendant des bijoux uniquement par Internet. Et certains s'intéressent déjà au diamant synthétique, qui ferait encore baisser les prix. Enquête auprès de ces trublions du luxe qui promettent de rendre la joaillerie plus accessible.
    • Magazine

      Capital

      Toujours moins chers ! Comment font les nouveaux rois du low cost ?

      pas mal (46 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans le domaine du low cost, on croyait avoir tout vu… eh bien non ! Aujourd'hui, il existe un nouveau discount qui se veut fun, pas forcément de moindre qualité et surtout avec des prix qui paraissent, du coup, imbattables ! Qui sont ces nouveaux agitateurs qui s'amusent à tout chambouler avec leurs prix cassés ? Ces nouvelles enseignes low cost qui investissent les centres villes ! Hema, Flying Tiger, Sostrene Grene… ces drôles de noms ne sont peut-être pas encore familiers à tous les Français, et pourtant ces enseignes du Nord de l'Europe ont fait une entrée en force depuis quatre ans en France. Leur créneau : du bazar en boutique de centre-ville. On y trouve de tout : vaisselle, bougies, papeterie. Bref, des petits objets du quotidien, utiles ou futiles. Tous ont un point commun : être joli et pas cher à la fois. Comment ces magasins réinventent-ils le bazar discount, jusque-là plutôt cantonné aux solderies, en plus fun et design ? Dans le sillage d'Hema, déjà au top 20 des enseignes préférées des Français, jusqu'où ces marques comptent-elles s'imposer ? Plats chauds et prix choc, ces nouveaux restos à un euro ! Manger moins cher qu'au fast-food ou même qu'à la cantine, c'est la promesse à peine croyable d'une nouvelle race de restaurants. Des spaghettis bolognaise à 1 euro, du rôti de porc aux champignons à 2 euros : voilà les prix délirants affichés par le géant Nostrum. Après déjà 150 restaurants en Espagne, il débarque en France avec un très gros appétit : ouvrir 50 restaurants en cinq ans ! Oups, le Français a, lui, une offre encore plus choc : le resto où tout est à 1 euro, sandwich ou boisson ! Mais à ces prix-là, que mange-t-on exactement ? La qualité et le goût peuvent-ils encore être au rendez-vous ? Ingrédients, recettes : quels sont leurs petits secrets pour rester rentables ? Vols long courrier : partez plus loin, payez moins cher ! Un vol Paris-Miami à partir de 149 euros ou un Paris-Los Angeles à 199 euros : ce sont les offres « canon » proposées par de nouvelles compagnies. Du jamais-vu dans les tarifs aériens. Et pour cause, les vols long courrier étaient le dernier bastion qui résistait encore au low cost. French Blue, Wow ou surtout Norwegian : ces nouveaux casseurs de prix osent défier les compagnies historiques sur leur chasse-gardée. Sécurité, service à bord, sur quels postes ont-ils encore économisé ? Qui sont ces aventuriers du ciel et comment les géants comme Air France comptent-ils réagir ?

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 5 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans le domaine du low cost, on croyait avoir tout vu… eh bien non ! Aujourd'hui, il existe un nouveau discount qui se veut fun, pas forcément de moindre qualité et surtout avec des prix qui paraissent, du coup, imbattables ! Qui sont ces nouveaux agitateurs qui s'amusent à tout chambouler avec leurs prix cassés ? Ces nouvelles enseignes low cost qui investissent les centres villes ! Hema, Flying Tiger, Sostrene Grene… ces drôles de noms ne sont peut-être pas encore familiers à tous les Français, et pourtant ces enseignes du Nord de l'Europe ont fait une entrée en force depuis quatre ans en France. Leur créneau : du bazar en boutique de centre-ville. On y trouve de tout : vaisselle, bougies, papeterie. Bref, des petits objets du quotidien, utiles ou futiles. Tous ont un point commun : être joli et pas cher à la fois. Comment ces magasins réinventent-ils le bazar discount, jusque-là plutôt cantonné aux solderies, en plus fun et design ? Dans le sillage d'Hema, déjà au top 20 des enseignes préférées des Français, jusqu'où ces marques comptent-elles s'imposer ? Plats chauds et prix choc, ces nouveaux restos à un euro ! Manger moins cher qu'au fast-food ou même qu'à la cantine, c'est la promesse à peine croyable d'une nouvelle race de restaurants. Des spaghettis bolognaise à 1 euro, du rôti de porc aux champignons à 2 euros : voilà les prix délirants affichés par le géant Nostrum. Après déjà 150 restaurants en Espagne, il débarque en France avec un très gros appétit : ouvrir 50 restaurants en cinq ans ! Oups, le Français a, lui, une offre encore plus choc : le resto où tout est à 1 euro, sandwich ou boisson ! Mais à ces prix-là, que mange-t-on exactement ? La qualité et le goût peuvent-ils encore être au rendez-vous ? Ingrédients, recettes : quels sont leurs petits secrets pour rester rentables ? Vols long courrier : partez plus loin, payez moins cher ! Un vol Paris-Miami à partir de 149 euros ou un Paris-Los Angeles à 199 euros : ce sont les offres « canon » proposées par de nouvelles compagnies. Du jamais-vu dans les tarifs aériens. Et pour cause, les vols long courrier étaient le dernier bastion qui résistait encore au low cost. French Blue, Wow ou surtout Norwegian : ces nouveaux casseurs de prix osent défier les compagnies historiques sur leur chasse-gardée. Sécurité, service à bord, sur quels postes ont-ils encore économisé ? Qui sont ces aventuriers du ciel et comment les géants comme Air France comptent-ils réagir ?
    • Magazine

      Capital

      Lingerie, jeans, doudoune : les secrets des marques françaises qui réussissent

      pas mal (21 votes) Votre vote

      Au sommaire :-
      -

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      Au sommaire :-
      -
    • Magazine

      Capital

      Casinos, hôtels, bijoux : la nouvelle tendance du luxe abordable

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Une soirée à flamber au casino, un week-end dans un hôtel 5 étoiles ou un bijou serti de diamants : toutes ces folies, a priori, on les pense réservées aux plus riches. Et pourtant, certains font le pari de vous proposer une part de rêve à un prix accessible, au moins une fois dans sa vie… Barrière : l'empereur du luxe et du jeu Le Fouquet's à Paris, le Majestic à Cannes, le Normandy à Deauville… Des noms mythiques, synonymes de chic et de glamour à la française. Et surtout les fleurons d'un empire du luxe : le groupe Barrière. En tout, 17 hôtels prestigieux, 140 bars et restaurants et 35 casinos qui en font le numéro 1 du jeu en France. Derrière cette réussite, une saga familiale qui dure depuis quatre générations, ponctuée de coups d'éclats ou de bluff mais aussi de drames. Seul aux commandes aujourd'hui, Dominique Desseigne, 103e fortune française, se bat pour défendre son empire et même l'étendre. Aussi bien en ouvrant ces jours-ci un hôtel 5 étoiles à Courchevel pour cibler les plus riches, mais aussi en développant un univers de jeux et loisirs, accessible aux budgets même modestes. Petits et grands secrets de l'irrésistible ascension d'une famille et de sa martingale pour gagner à presque tous les coups. Bijoux discount : les trublions du luxe ! Une bague sertie de diamants à 495 euros, soit près de 30% moins cher que dans une bijouterie et qui s'affiche en publicité… il fallait oser ! Dans l'univers feutré de la joaillerie, aux codes chics et aux prix souvent astronomiques, c'est peu dire que les méthodes d'Alain Nemarq, le patron de Mauboussin, détonnent. Pour sauver de la faillite cette illustre marque de la place Vendôme, cet ancien professeur a tout revu : design, qualité, mode de fabrication… Aujourd'hui, d'autres discounters, Gemmyo en tête, tentent une percée aussi révolutionnaire en vous vendant des bijoux uniquement par Internet. Et certains s'intéressent déjà au diamant synthétique, qui ferait encore baisser les prix. Enquête auprès de ces trublions du luxe qui promettent de rendre la joaillerie plus accessible.

      Lire la suite Capital (11 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Une soirée à flamber au casino, un week-end dans un hôtel 5 étoiles ou un bijou serti de diamants : toutes ces folies, a priori, on les pense réservées aux plus riches. Et pourtant, certains font le pari de vous proposer une part de rêve à un prix accessible, au moins une fois dans sa vie… Barrière : l'empereur du luxe et du jeu Le Fouquet's à Paris, le Majestic à Cannes, le Normandy à Deauville… Des noms mythiques, synonymes de chic et de glamour à la française. Et surtout les fleurons d'un empire du luxe : le groupe Barrière. En tout, 17 hôtels prestigieux, 140 bars et restaurants et 35 casinos qui en font le numéro 1 du jeu en France. Derrière cette réussite, une saga familiale qui dure depuis quatre générations, ponctuée de coups d'éclats ou de bluff mais aussi de drames. Seul aux commandes aujourd'hui, Dominique Desseigne, 103e fortune française, se bat pour défendre son empire et même l'étendre. Aussi bien en ouvrant ces jours-ci un hôtel 5 étoiles à Courchevel pour cibler les plus riches, mais aussi en développant un univers de jeux et loisirs, accessible aux budgets même modestes. Petits et grands secrets de l'irrésistible ascension d'une famille et de sa martingale pour gagner à presque tous les coups. Bijoux discount : les trublions du luxe ! Une bague sertie de diamants à 495 euros, soit près de 30% moins cher que dans une bijouterie et qui s'affiche en publicité… il fallait oser ! Dans l'univers feutré de la joaillerie, aux codes chics et aux prix souvent astronomiques, c'est peu dire que les méthodes d'Alain Nemarq, le patron de Mauboussin, détonnent. Pour sauver de la faillite cette illustre marque de la place Vendôme, cet ancien professeur a tout revu : design, qualité, mode de fabrication… Aujourd'hui, d'autres discounters, Gemmyo en tête, tentent une percée aussi révolutionnaire en vous vendant des bijoux uniquement par Internet. Et certains s'intéressent déjà au diamant synthétique, qui ferait encore baisser les prix. Enquête auprès de ces trublions du luxe qui promettent de rendre la joaillerie plus accessible.
    • Magazine

      Capital

      Manger sain : notre obsession, leur business !

      bien (44 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pour garder sa ligne, se faire du bien, à soi ou à la planète, chacun a ses raisons, mais une chose est sûre : manger sain est devenu un enjeu majeur pour une majorité de Français, et même une obsession pour certains. « Super » aliment, produit garanti « sans » ou « bio », autant d'arguments sains devenus déclencheurs d'achat et qui aiguisent les appétits de bien des fabricants agroalimentaires. Entre vraies révolutions dans nos assiettes et filons opportunistes, enquête sur ceux qui font d'une belle promesse un pur business. Carrefour Bio : des aliments sains accessibles à tous ? « Le bio accessible à tous » ! Un slogan très fort : il est signé Carrefour Bio, la nouvelle enseigne du géant de la distribution. Après en avoir été le pionnier dans les rayons des hypermarchés, il ouvre maintenant des supérettes avec une offre 100% bio. Sa cible : tous les Français désireux de consommer plus sainement, mais freinés jusque-là par les prix et les contraintes du bio traditionnel. Comment s'y prend le distributeur pour fournir en grande quantité, en toute saison et moins cher des produits bio, à la différence des autres ? Du producteur au consommateur, chacun s'y retrouve-t-il avec un tel système ? Révolution : ils parient sur le steak sans viande ! C'est peut-être la prochaine révolution alimentaire : imaginez, manger du poulet, du porc ou du bœuf sans un gramme de viande à l'intérieur ! C'est la promesse incroyable des steaks végétaux qui envahissent les rayons. Et les ventes décollent, avec un bond de 25% cette année, en surfant sur un constat : manger trop de viande, ce n'est plus conseillé ni pour sa santé, ni pour la planète. Mais avant de remplacer le bon vieux steak dans nos assiettes, ces « bouchers végétariens », artisans comme industriels, ont de sacrés défis à relever : inventer des produits qui font vraiment illusion, aussi bien au goût qu'en texture, et le tout à un prix accessible. À la clé, être le premier à s'imposer sur ce marché d'avenir colossal… En France comme aux États-Unis, la course au steak sans viande parfait est engagée ! L'amande : super aliment ou super business ? C'est une sacrée réhabilitation : il y a quelques années encore, grignoter des amandes, c'était un péché gourmand... trop gras, bourré de calories ! Aujourd'hui, miracle, cette graine s'impose comme l'un des symboles de la nutrition saine, riche en antioxydants, et même anti-cholestérol. Derrière ce retour en grâce, l'œuvre d'un collectif très puissant : les producteurs d'amandes californiens ; 85% de la production mondiale à eux seuls. À coups d'études scientifiques et de marketing très efficace, ils ont réussi à transformer l'image de l'amande pour en faire un super aliment à la mode, faisant exploser les prix par trois en 10 ans. Dans leur sillage, industriels comme stars du snacking sain jusqu'à l'historique Maître Prunille, le roi des pruneaux, en profitent pour décliner l'amande à toutes les sauces. Enquête sur un super aliment... devenu aussi un business en or.

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pour garder sa ligne, se faire du bien, à soi ou à la planète, chacun a ses raisons, mais une chose est sûre : manger sain est devenu un enjeu majeur pour une majorité de Français, et même une obsession pour certains. « Super » aliment, produit garanti « sans » ou « bio », autant d'arguments sains devenus déclencheurs d'achat et qui aiguisent les appétits de bien des fabricants agroalimentaires. Entre vraies révolutions dans nos assiettes et filons opportunistes, enquête sur ceux qui font d'une belle promesse un pur business. Carrefour Bio : des aliments sains accessibles à tous ? « Le bio accessible à tous » ! Un slogan très fort : il est signé Carrefour Bio, la nouvelle enseigne du géant de la distribution. Après en avoir été le pionnier dans les rayons des hypermarchés, il ouvre maintenant des supérettes avec une offre 100% bio. Sa cible : tous les Français désireux de consommer plus sainement, mais freinés jusque-là par les prix et les contraintes du bio traditionnel. Comment s'y prend le distributeur pour fournir en grande quantité, en toute saison et moins cher des produits bio, à la différence des autres ? Du producteur au consommateur, chacun s'y retrouve-t-il avec un tel système ? Révolution : ils parient sur le steak sans viande ! C'est peut-être la prochaine révolution alimentaire : imaginez, manger du poulet, du porc ou du bœuf sans un gramme de viande à l'intérieur ! C'est la promesse incroyable des steaks végétaux qui envahissent les rayons. Et les ventes décollent, avec un bond de 25% cette année, en surfant sur un constat : manger trop de viande, ce n'est plus conseillé ni pour sa santé, ni pour la planète. Mais avant de remplacer le bon vieux steak dans nos assiettes, ces « bouchers végétariens », artisans comme industriels, ont de sacrés défis à relever : inventer des produits qui font vraiment illusion, aussi bien au goût qu'en texture, et le tout à un prix accessible. À la clé, être le premier à s'imposer sur ce marché d'avenir colossal… En France comme aux États-Unis, la course au steak sans viande parfait est engagée ! L'amande : super aliment ou super business ? C'est une sacrée réhabilitation : il y a quelques années encore, grignoter des amandes, c'était un péché gourmand... trop gras, bourré de calories ! Aujourd'hui, miracle, cette graine s'impose comme l'un des symboles de la nutrition saine, riche en antioxydants, et même anti-cholestérol. Derrière ce retour en grâce, l'œuvre d'un collectif très puissant : les producteurs d'amandes californiens ; 85% de la production mondiale à eux seuls. À coups d'études scientifiques et de marketing très efficace, ils ont réussi à transformer l'image de l'amande pour en faire un super aliment à la mode, faisant exploser les prix par trois en 10 ans. Dans leur sillage, industriels comme stars du snacking sain jusqu'à l'historique Maître Prunille, le roi des pruneaux, en profitent pour décliner l'amande à toutes les sauces. Enquête sur un super aliment... devenu aussi un business en or.
    • Magazine

      Capital

      Meubles, matelas, déco : ils osent tout pour casser les prix

      pas mal (44 votes) Votre vote

      Au sommaire :

      Lire la suite Capital (11 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      Au sommaire :
    • Magazine

      Capital

      Vêtements, téléphones, voitures : dépensez moins, achetez d'occasion !

      pas mal (40 votes) Votre vote

      Au sommaire :-
      -

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      Au sommaire :-
      -
    • Magazine

      Capital

      Pôle Emploi, Le Bon Coin : ils se battent pour vous trouver un travail

      bien (34 votes) Votre vote

      Au sommaire :-
      -

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      Au sommaire :-
      -
    • Magazine

      Capital

      Décathlon : les secrets d'une réussite française

      bien (43 votes) Votre vote

      Au sommaire :-
      -

      Lire la suite Capital (10 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur M6
      Au sommaire :-
      -

    Audiences replay du 25-02