Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Crimes en replay (1 vidéo)

    A propos de Crimes

    • Magazine

      Crimes

      Crimes a dijon

      pas mal (7 votes) Votre vote

      Mystérieux incendieLe 28 janvier 2010, au petit jour, les pompiers de Fontaine les Dijon sont appelés pour un incendie. S'ils parviennent à maîtriser rapidement les flammes, ils ne peuvent plus rien pour la locataire de l'appartement, Géraldine. Cette jolie femme de 35 ans est à première vue morte asphyxiée. Mais les conclusions d'un expert éliminent rapidement la thèse de l'incendie accidentel. Il identifie deux départs de feu volontaires. Il s'agit donc d'un crime ! La propriétaire de Géraldine va aiguiller les enquêteurs vers une piste déterminante : la jeune femme venait de changer les serrures de son logement, car, disait-elle, "elle ne se sentait plus en sécurité chez elle." Qui a tué la femme du maire ?Le 16 avril 2006, dans le village de Ladoix-Serrigny une femme sonne avec insistance à la porte de son amie Marcelle, 79 ans. En vain : la veille dame ne répond pas. Au même moment, un promeneur trouve le porte-feuillles de Marcelle à plusieurs kilomètres de chez elle, en pleine forêt. Le lendemain matin, les gendarmes découvrent le corps ensanglanté et sans vie de Marcelle au pied de son escalier. Pour eux, pas de doute, une simple chute ne peut pas provoquer de telles plaies à la tête... la thèse de l'accident ne tient pas ! La maison de Marcelle se situe juste à côté de la voie ferrée. Un rôdeur lui aurait-il rendu visite. A moins que cette vielle dame sans histoire ne connaisse déjà son meurtrier ...la cavale du père de familleLe 21 décembre 1996, un homme appelle l'hôtel de police de Dijon. Il signale qu'un meurtre a sans doute été commis rue de la Prévôté. Il tient l'information d'un ami, qui dit avoir tué sa propre femme et mis en danger son fils. A l'adresse indiquée, les policiers identifient l'appartement grâce aux cris du petit garçon ! En s'introduisant dans le logement, ils découvrent le corps inerte Sandrine, dans une mare de sang. Brice, son fils âgé de trois ans, est grièvement blessé. Transporté d'urgence à l'hôpital, ces premières paroles ne laissent pas de place au doute : "papa a fait pistolet maman ". Commence alors l'interminable cavale du père meurtrier...

      Lire la suite Crimes (1 vidéo) Commenter
      Voir en replay sur NRJ 12
      Mystérieux incendieLe 28 janvier 2010, au petit jour, les pompiers de Fontaine les Dijon sont appelés pour un incendie. S'ils parviennent à maîtriser rapidement les flammes, ils ne peuvent plus rien pour la locataire de l'appartement, Géraldine. Cette jolie femme de 35 ans est à première vue morte asphyxiée. Mais les conclusions d'un expert éliminent rapidement la thèse de l'incendie accidentel. Il identifie deux départs de feu volontaires. Il s'agit donc d'un crime ! La propriétaire de Géraldine va aiguiller les enquêteurs vers une piste déterminante : la jeune femme venait de changer les serrures de son logement, car, disait-elle, "elle ne se sentait plus en sécurité chez elle." Qui a tué la femme du maire ?Le 16 avril 2006, dans le village de Ladoix-Serrigny une femme sonne avec insistance à la porte de son amie Marcelle, 79 ans. En vain : la veille dame ne répond pas. Au même moment, un promeneur trouve le porte-feuillles de Marcelle à plusieurs kilomètres de chez elle, en pleine forêt. Le lendemain matin, les gendarmes découvrent le corps ensanglanté et sans vie de Marcelle au pied de son escalier. Pour eux, pas de doute, une simple chute ne peut pas provoquer de telles plaies à la tête... la thèse de l'accident ne tient pas ! La maison de Marcelle se situe juste à côté de la voie ferrée. Un rôdeur lui aurait-il rendu visite. A moins que cette vielle dame sans histoire ne connaisse déjà son meurtrier ...la cavale du père de familleLe 21 décembre 1996, un homme appelle l'hôtel de police de Dijon. Il signale qu'un meurtre a sans doute été commis rue de la Prévôté. Il tient l'information d'un ami, qui dit avoir tué sa propre femme et mis en danger son fils. A l'adresse indiquée, les policiers identifient l'appartement grâce aux cris du petit garçon ! En s'introduisant dans le logement, ils découvrent le corps inerte Sandrine, dans une mare de sang. Brice, son fils âgé de trois ans, est grièvement blessé. Transporté d'urgence à l'hôpital, ces premières paroles ne laissent pas de place au doute : "papa a fait pistolet maman ". Commence alors l'interminable cavale du père meurtrier...

    Audiences replay du 27-06