Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Enquête exclusive en replay (65 vidéos)

    A propos de Enquête exclusive

    Créée en 2005 et présentée par Bernard de la Villardière, Enquête exclusive est un magazine d'investigation diffusé le dimanche en deuxième partie de soirée sur M6. Chaque émission propose un reportage unique, souvent centré sur une destination étrangère (Detroit, Buenos Aires, Londres ont notamment été abordées en 2012), et s'attache à révéler certaines pratiques et business exercés en ces lieux. Avec ce magazine, la polémique n'est jamais loin, et très souvent on accuse l'animateur de faire du racolage sur des sujets touchants la prostitution ou la drogue, alors que les statistiques donnent tort à cette hypothèse.

    • Magazine

      Enquête exclusive

      New york, capitale du monde

      bien (76 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après plusieurs années de crise, New York, « la ville qui ne dort jamais », est redevenue la capitale du monde. L'activité économique est en plein boom, l'argent coule à flot. À Wall Street, les grandes fortunes sont de retour (95 milliardaires rien qu'à Manhattan, +28% par rapport à 2013) et le tourisme explose avec plus de 50 millions de visiteurs par an. New York, c'est aussi la ville qui compte le plus grand nombre de gratte-ciels au kilomètre carré. Pour rester la ville la plus attractive, New York multiplie les projets immobiliers spectaculaires : des tours de verre et d'acier ultra-luxueuses, aussi hautes que l'Empire State Building, avec vue imprenable sur le Skyline et Central Park. Certains appartements s'y négocient jusqu'à 150 millions de dollars. Si les milliardaires vivent au sommet des buildings, à l'autre extrémité, les plus pauvres se retrouvent dans les entrailles et les bas-fonds de la ville. Car New York détient un autre record : celle d'une des villes les plus inégalitaires au monde. Chassés par les autorités, qui veulent faire de New York une ville « propre », certains sans-abris ont ainsi trouvé refuge dans des galeries souterraines, près des rails du métro. D'autres vivent dans des hôtels de misère, situés au cœur de Manhattan, dans des conditions d'insalubrité totale. Comment imaginer que de tels établissements, semblables à ceux du quart-monde, puissent exister dans l'une des villes les plus riches de la planète ? Pour cette enquête inédite sur le Manhattan des riches et celui des pauvres, nous avons partagé le quotidien de nombreux new-yorkais. Robert Couturier, le décorateur des milliardaires. Arrivé il y a 30 ans, cet architecte français nous fait découvrir l'univers très secret des milliardaires new-yorkais et nous ouvre exceptionnellement les portes de leurs appartements extravagants (700 mètres carrés en moyenne). Monique est une riche héritière. Le quotidien de cette jolie jeune femme de 30 ans n'est qu'une suite ininterrompue de plaisirs, entre shopping, soins de beauté, cocktails mondains et galas de charité. Avec Miguel, le « rat » des souterrains, nous découvrons la face cachée de New York ; celle que les autorités interdisent de filmer, 30 mètres sous terre. En pleine nuit, nous pénétrons dans un monde parallèle. Celui des souterrains qui parcourent les 1 000 km de voies ferrées, dans les entrailles de la ville. Zu, lui, vit dans 4 mètres carrés, au 10e étage d'un hôtel sordide. Pour accéder à son logement, un escalier secret qui mène à l'un des lieux les plus incroyables de Manhattan. Xénia, une jeune Française, se bat chaque jour pour s'imposer à New York. En attendant, elle a dû s'installer dans un squat à Brooklyn, un ex-quartier dangereux qui est en train de devenir le quartier le plus branché de New York. En 10 ans, le prix de l'immobilier y a triplé !

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après plusieurs années de crise, New York, « la ville qui ne dort jamais », est redevenue la capitale du monde. L'activité économique est en plein boom, l'argent coule à flot. À Wall Street, les grandes fortunes sont de retour (95 milliardaires rien qu'à Manhattan, +28% par rapport à 2013) et le tourisme explose avec plus de 50 millions de visiteurs par an. New York, c'est aussi la ville qui compte le plus grand nombre de gratte-ciels au kilomètre carré. Pour rester la ville la plus attractive, New York multiplie les projets immobiliers spectaculaires : des tours de verre et d'acier ultra-luxueuses, aussi hautes que l'Empire State Building, avec vue imprenable sur le Skyline et Central Park. Certains appartements s'y négocient jusqu'à 150 millions de dollars. Si les milliardaires vivent au sommet des buildings, à l'autre extrémité, les plus pauvres se retrouvent dans les entrailles et les bas-fonds de la ville. Car New York détient un autre record : celle d'une des villes les plus inégalitaires au monde. Chassés par les autorités, qui veulent faire de New York une ville « propre », certains sans-abris ont ainsi trouvé refuge dans des galeries souterraines, près des rails du métro. D'autres vivent dans des hôtels de misère, situés au cœur de Manhattan, dans des conditions d'insalubrité totale. Comment imaginer que de tels établissements, semblables à ceux du quart-monde, puissent exister dans l'une des villes les plus riches de la planète ? Pour cette enquête inédite sur le Manhattan des riches et celui des pauvres, nous avons partagé le quotidien de nombreux new-yorkais. Robert Couturier, le décorateur des milliardaires. Arrivé il y a 30 ans, cet architecte français nous fait découvrir l'univers très secret des milliardaires new-yorkais et nous ouvre exceptionnellement les portes de leurs appartements extravagants (700 mètres carrés en moyenne). Monique est une riche héritière. Le quotidien de cette jolie jeune femme de 30 ans n'est qu'une suite ininterrompue de plaisirs, entre shopping, soins de beauté, cocktails mondains et galas de charité. Avec Miguel, le « rat » des souterrains, nous découvrons la face cachée de New York ; celle que les autorités interdisent de filmer, 30 mètres sous terre. En pleine nuit, nous pénétrons dans un monde parallèle. Celui des souterrains qui parcourent les 1 000 km de voies ferrées, dans les entrailles de la ville. Zu, lui, vit dans 4 mètres carrés, au 10e étage d'un hôtel sordide. Pour accéder à son logement, un escalier secret qui mène à l'un des lieux les plus incroyables de Manhattan. Xénia, une jeune Française, se bat chaque jour pour s'imposer à New York. En attendant, elle a dû s'installer dans un squat à Brooklyn, un ex-quartier dangereux qui est en train de devenir le quartier le plus branché de New York. En 10 ans, le prix de l'immobilier y a triplé !
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Techno et rodéo : un été survolté à Montréal

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À Montréal (Canada, province du Québec), le thermomètre peut descendre jusqu'à -30° l'hiver et remonter à +30° en été. C'est l'un des écarts de température les plus élevés au monde. Dans cette ville « aux deux saisons », située au bord du fleuve Saint-Laurent, les Montréalais sont passés maîtres dans l'art de profiter des beaux jours. Dès l'arrivée de l'été, les festivals en plein air se multiplient. Rien que sur la période de juillet-août, on en compte quarante. Parmi eux, le « Beach club », l'une des messes technos les plus déjantées du Canada, créée par Olivier. Ce jeune Montréalais de 31 ans a racheté un vieux club de vacances au bord d'un lac pour le transformer en une discothèque géante, digne des plus prestigieux dance floors de Miami ou d'Ibiza. Météo oblige, il n'a que deux mois pour réaliser son chiffre d'affaires de l'année. Pour faire le plein de fêtards, il fait venir les plus grands DJ de la planète. Et c'est un énorme succès ! 5 000 personnes s'y bousculent tous les week-ends dans une ambiance survoltée. Ceux qui préfèrent l'authenticité et les traditions du grand Ouest vont à Sainte Tite, un petit village à deux heures de Montréal. Chaque été, pendant 10 jours, s'y tient le plus grand festival country-western d'Amérique du Nord. 600 000 visiteurs, des spectacles, des concerts, des barbecues géants et 15 000 caravanes (de véritables maisons sur roues). Jean-Pierre et Catherine, deux Français passionnés de culture western, ont fait le voyage de Bourgogne et ne manquent aucune des compétitions de rodéos. Pour Jessica, une jeune championne québécoise de rodéo, le festival est l'événement le plus important de l'année. Sa discipline : la course de barils, une course de vitesse à cheval chronométrée dont elle est la grande favorite. À côté des grands festivals, à Montréal et dans tout le Québec, il y a une date incontournable : le 1er juillet. Un déménagement géant ! 250 000 ménages changent de domicile simultanément, la plupart des baux locatifs se terminant le même jour. Dans les rues, c'est un immense défilé de camions. Une aubaine pour les déménageurs qui doublent, voire qui triplent leurs tarifs ce jour-là. Sur une seule journée, Frédéric, patron d'une société de déménagement, réalise un chiffre d'affaires de 50 000 euros ! Outre les touristes, Montréal, deuxième ville francophone la plus peuplée d'Amérique du Nord (1 800 000 habitants), attire aussi les travailleurs étrangers. Un engouement dû au taux de chômage très bas, à peine 5%. La ville séduit de nombreux Français comme Bastien, 33 ans. Originaire de Bretagne, il a posé ses valises au pays de l'érable il y a 10 ans. Ce jeune entrepreneur a devancé les Québécois avec une idée originale : créer des sodas au… sirop d'érable. Bastien profite des festivals de l'été pour les faire connaitre.

      Lire la suite Enquête exclusive (65 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À Montréal (Canada, province du Québec), le thermomètre peut descendre jusqu'à -30° l'hiver et remonter à +30° en été. C'est l'un des écarts de température les plus élevés au monde. Dans cette ville « aux deux saisons », située au bord du fleuve Saint-Laurent, les Montréalais sont passés maîtres dans l'art de profiter des beaux jours. Dès l'arrivée de l'été, les festivals en plein air se multiplient. Rien que sur la période de juillet-août, on en compte quarante. Parmi eux, le « Beach club », l'une des messes technos les plus déjantées du Canada, créée par Olivier. Ce jeune Montréalais de 31 ans a racheté un vieux club de vacances au bord d'un lac pour le transformer en une discothèque géante, digne des plus prestigieux dance floors de Miami ou d'Ibiza. Météo oblige, il n'a que deux mois pour réaliser son chiffre d'affaires de l'année. Pour faire le plein de fêtards, il fait venir les plus grands DJ de la planète. Et c'est un énorme succès ! 5 000 personnes s'y bousculent tous les week-ends dans une ambiance survoltée. Ceux qui préfèrent l'authenticité et les traditions du grand Ouest vont à Sainte Tite, un petit village à deux heures de Montréal. Chaque été, pendant 10 jours, s'y tient le plus grand festival country-western d'Amérique du Nord. 600 000 visiteurs, des spectacles, des concerts, des barbecues géants et 15 000 caravanes (de véritables maisons sur roues). Jean-Pierre et Catherine, deux Français passionnés de culture western, ont fait le voyage de Bourgogne et ne manquent aucune des compétitions de rodéos. Pour Jessica, une jeune championne québécoise de rodéo, le festival est l'événement le plus important de l'année. Sa discipline : la course de barils, une course de vitesse à cheval chronométrée dont elle est la grande favorite. À côté des grands festivals, à Montréal et dans tout le Québec, il y a une date incontournable : le 1er juillet. Un déménagement géant ! 250 000 ménages changent de domicile simultanément, la plupart des baux locatifs se terminant le même jour. Dans les rues, c'est un immense défilé de camions. Une aubaine pour les déménageurs qui doublent, voire qui triplent leurs tarifs ce jour-là. Sur une seule journée, Frédéric, patron d'une société de déménagement, réalise un chiffre d'affaires de 50 000 euros ! Outre les touristes, Montréal, deuxième ville francophone la plus peuplée d'Amérique du Nord (1 800 000 habitants), attire aussi les travailleurs étrangers. Un engouement dû au taux de chômage très bas, à peine 5%. La ville séduit de nombreux Français comme Bastien, 33 ans. Originaire de Bretagne, il a posé ses valises au pays de l'érable il y a 10 ans. Ce jeune entrepreneur a devancé les Québécois avec une idée originale : créer des sodas au… sirop d'érable. Bastien profite des festivals de l'été pour les faire connaitre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Ils ont voté Trump : immersion au cœur de l'Amérique profonde

      bien (17 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      De l'Amérique, on croit avoir tout vu. Pourtant, il existe une communauté de 70 millions d'Américains, inconnue en Europe, au mode de vie étrange. Aux États-Unis, on les appelle les « Rednecks » (nuques rouges), car ils ont l'habitude de travailler en plein air et d'avoir le cou brûlé par le soleil. Ils sont blancs, pauvres, peu éduqués, parfois racistes. Ils vivent dans l'Amérique profonde, à la campagne et au cœur des forêts, loin des villes et des médias. Ils aiment la chasse, les armes, le rock'n'roll, les gros 4x4 et les combats de filles dénudées dans la boue. Ils sont considérés comme des « ploucs », des « bouseux » ou des « culs-terreux ». On se moque d'eux, même Hollywood les tourne en dérision. Mais c'est en écoutant ces millions de Rednecks, cette Amérique d'en bas, en entendant leur colère, que Donald Trump a remporté les élections. Le rassemblement emblématique de la communauté Redneck se tient une fois par an en Louisiane, au milieu de champs, encerclés par les bayous. C'est le « Mud Fest », un festival unique au monde qui attire en moyenne 200 000 Rednecks. Ici, les gros moteurs pétaradent, le son du rock perce les tympans, pendant que la bière coule à flot et les tonnes de poulets frits baignent dans l'huile. Au programme : traverser, au volant de son engin (4x4, camion, buggy), des étendues de boue en faisant le plus de bruit possible. Objectif : montrer aux autres que son moteur est le plus puissant et que ses roues sont les plus grosses. Les caméras d'Enquête Exclusive ont suivi Gordon, ancien tireur d'élite de l'armée américaine, aujourd'hui ferrailleur. Il vient au festival pour faire admirer son nouveau pick-up, décoré aux couleurs du drapeau américain, mais aussi pour s'autoriser toutes les transgressions. Alcool, drogue et filles… Au Mud Fest, les filles n'ont pas froid aux yeux. Nous avons aussi rencontré les Robertson, la famille Redneck la plus connue du pays. En France, personne ne les connaît. Aux États-Unis, ils sont plus célèbres que les Kardashian, grâce à leur show télé « Duck Dynasty ». Avec 12 millions de téléspectateurs chaque semaine, c'est l'une des émissions les plus regardées de l'histoire de la télévision américaine. « Duck Dynasty » raconte le quotidien de cette famille qui aime la chasse et la vie au grand air. Une famille devenue immensément riche grâce à la vente de leurs appeaux pour la chasse au canard, les meilleurs d'Amérique... Si les Rednecks sont vus comme une communauté à part, ils sont aussi croyants, très patriotes et incarnent une Amérique d'un autre âge ; une époque où le pays était coupé en deux : le Nord et le Sud. Leur symbole est le drapeau des Confédérés. Avec l'élection de Donald Trump, la parole raciste s'est libérée. Désormais, des groupuscules radicaux essaiment le sud du pays : les Northern White Knights, les Georgia Crusaders, les Rebel Brigade Knights ou Nordic Order Knights, des groupes nés de l'éclatement du Ku Klux Klan. Entre les Rednecks et les suprématistes blancs, la frontière est parfois ténue. Will Quigg, l'un des nouveaux leaders des Chevaliers Blancs, a permis exceptionnellement aux caméras d'Enquête Exclusive de le suivre au quotidien, pour notamment dévoiler ses méthodes de recrutement au sein de la communauté Redneck. Une communauté moquée, oubliée, qui se fait désormais entendre.

      Lire la suite Enquête exclusive (63 vidéos) 5 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      De l'Amérique, on croit avoir tout vu. Pourtant, il existe une communauté de 70 millions d'Américains, inconnue en Europe, au mode de vie étrange. Aux États-Unis, on les appelle les « Rednecks » (nuques rouges), car ils ont l'habitude de travailler en plein air et d'avoir le cou brûlé par le soleil. Ils sont blancs, pauvres, peu éduqués, parfois racistes. Ils vivent dans l'Amérique profonde, à la campagne et au cœur des forêts, loin des villes et des médias. Ils aiment la chasse, les armes, le rock'n'roll, les gros 4x4 et les combats de filles dénudées dans la boue. Ils sont considérés comme des « ploucs », des « bouseux » ou des « culs-terreux ». On se moque d'eux, même Hollywood les tourne en dérision. Mais c'est en écoutant ces millions de Rednecks, cette Amérique d'en bas, en entendant leur colère, que Donald Trump a remporté les élections. Le rassemblement emblématique de la communauté Redneck se tient une fois par an en Louisiane, au milieu de champs, encerclés par les bayous. C'est le « Mud Fest », un festival unique au monde qui attire en moyenne 200 000 Rednecks. Ici, les gros moteurs pétaradent, le son du rock perce les tympans, pendant que la bière coule à flot et les tonnes de poulets frits baignent dans l'huile. Au programme : traverser, au volant de son engin (4x4, camion, buggy), des étendues de boue en faisant le plus de bruit possible. Objectif : montrer aux autres que son moteur est le plus puissant et que ses roues sont les plus grosses. Les caméras d'Enquête Exclusive ont suivi Gordon, ancien tireur d'élite de l'armée américaine, aujourd'hui ferrailleur. Il vient au festival pour faire admirer son nouveau pick-up, décoré aux couleurs du drapeau américain, mais aussi pour s'autoriser toutes les transgressions. Alcool, drogue et filles… Au Mud Fest, les filles n'ont pas froid aux yeux. Nous avons aussi rencontré les Robertson, la famille Redneck la plus connue du pays. En France, personne ne les connaît. Aux États-Unis, ils sont plus célèbres que les Kardashian, grâce à leur show télé « Duck Dynasty ». Avec 12 millions de téléspectateurs chaque semaine, c'est l'une des émissions les plus regardées de l'histoire de la télévision américaine. « Duck Dynasty » raconte le quotidien de cette famille qui aime la chasse et la vie au grand air. Une famille devenue immensément riche grâce à la vente de leurs appeaux pour la chasse au canard, les meilleurs d'Amérique... Si les Rednecks sont vus comme une communauté à part, ils sont aussi croyants, très patriotes et incarnent une Amérique d'un autre âge ; une époque où le pays était coupé en deux : le Nord et le Sud. Leur symbole est le drapeau des Confédérés. Avec l'élection de Donald Trump, la parole raciste s'est libérée. Désormais, des groupuscules radicaux essaiment le sud du pays : les Northern White Knights, les Georgia Crusaders, les Rebel Brigade Knights ou Nordic Order Knights, des groupes nés de l'éclatement du Ku Klux Klan. Entre les Rednecks et les suprématistes blancs, la frontière est parfois ténue. Will Quigg, l'un des nouveaux leaders des Chevaliers Blancs, a permis exceptionnellement aux caméras d'Enquête Exclusive de le suivre au quotidien, pour notamment dévoiler ses méthodes de recrutement au sein de la communauté Redneck. Une communauté moquée, oubliée, qui se fait désormais entendre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Corée du Nord - USA : le bras de fer de tous les dangers

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est l'une des rencontres les plus importantes et les plus inattendues de l'histoire contemporaine. Le 12 juin prochain, à Singapour, Kim Jong Un, le leader nord-coréen, et Donald Trump, le président américain, ont décidé de se rencontrer pour une poignée de mains historique. Après s'être insultés et provoqués par communiqués interposés jusqu'à la menace d'une guerre nucléaire, les deux hommes jouent désormais la carte de l'apaisement, se donnant même l'image de nouveaux défenseurs de la paix dans le monde. Comment expliquer un tel revirement de situation ? Comment cette rencontre a-t-elle été organisée en coulisses ? Et qu'en attendent secrètement Kim Jong Un et Donald Trump ? Le magazine Enquête Exclusive a déjà diffusé trois documentaires qui ont fait date sur la Corée du Nord (2006, 2010, 2017). À travers nos archives, enrichies de nouvelles informations sur les coulisses de cet évènement, nous vous proposons un retour sur les grands moments de l'histoire de la Corée du Nord, le pays le plus fermé du monde, depuis sa création par Kim Il-Sung en 1953 jusqu'à l'accession au pouvoir de Kim Jong-Un, le petit-fils du fondateur de cette dynastie communiste, en 2011. Comment les 23 millions de Nord-Coréens, privés de liberté et de droits d'expression, vivent-ils au quotidien dans cette étonnante tyrannie d'un autre âge ? Quel régime de terreur Kim Il Sung, Kim Jong Il et Kim Jong Un, dictateurs de père en fils, ont-ils installé dans le pays pour se maintenir au pouvoir et asservir leur peuple ?

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est l'une des rencontres les plus importantes et les plus inattendues de l'histoire contemporaine. Le 12 juin prochain, à Singapour, Kim Jong Un, le leader nord-coréen, et Donald Trump, le président américain, ont décidé de se rencontrer pour une poignée de mains historique. Après s'être insultés et provoqués par communiqués interposés jusqu'à la menace d'une guerre nucléaire, les deux hommes jouent désormais la carte de l'apaisement, se donnant même l'image de nouveaux défenseurs de la paix dans le monde. Comment expliquer un tel revirement de situation ? Comment cette rencontre a-t-elle été organisée en coulisses ? Et qu'en attendent secrètement Kim Jong Un et Donald Trump ? Le magazine Enquête Exclusive a déjà diffusé trois documentaires qui ont fait date sur la Corée du Nord (2006, 2010, 2017). À travers nos archives, enrichies de nouvelles informations sur les coulisses de cet évènement, nous vous proposons un retour sur les grands moments de l'histoire de la Corée du Nord, le pays le plus fermé du monde, depuis sa création par Kim Il-Sung en 1953 jusqu'à l'accession au pouvoir de Kim Jong-Un, le petit-fils du fondateur de cette dynastie communiste, en 2011. Comment les 23 millions de Nord-Coréens, privés de liberté et de droits d'expression, vivent-ils au quotidien dans cette étonnante tyrannie d'un autre âge ? Quel régime de terreur Kim Il Sung, Kim Jong Il et Kim Jong Un, dictateurs de père en fils, ont-ils installé dans le pays pour se maintenir au pouvoir et asservir leur peuple ?
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Polynésie française : le territoire de tous les extrêmes

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 24 heures d'avion de Paris, la Polynésie française compte 118 îles, parmi les plus belles au monde. Un territoire plus vaste que l'Europe (5,5 millions de kilomètres carrés) et une destination paradisiaque, avec ses lagons bleus translucides, pour les 200 000 touristes qui viennent chaque année passer leurs vacances dans cette France du bout du monde. Mais à Papeete, sur l'île de Tahiti, deux mondes à part se côtoient sans jamais se mélanger : d'un côté, les Blancs (surnommés les « Popa'a ») qui tiennent l'économie, et de l'autre, les Polynésiens, qui vivent dans les bidonvilles avec à peine de quoi vivre (sans allocations ni chômage). La plupart de ces Polynésiens sont des familles originaires d'archipels éloignés, ayant renoncé à un mode de vie traditionnel dans l'espoir de trouver un travail en ville. À la clé, chômage et pauvreté. Entre alcool, drogue et violence, les hommes du commandement de la gendarmerie outre-mer (COMGEND) essaient de faire régner l'ordre. Certaines particularités locales rendent la tâche difficile, à commencer par le gabarit des Tahitiens : 1 mètre 88 pour 110 kg en moyenne. On ne compte plus les nez cassés et les mâchoires fracturées au sein des effectifs de la gendarmerie et de la police municipale. C'est aussi à Papeete que l'on trouve la prison la plus moderne… de France, dans laquelle nos caméras ont été exceptionnellement autorisées à filmer ! Sauf qu'ici, la norme hexagonale, qui veut qu'un détenu par cellule soit le modèle, ne convient pas. Les Polynésiens vivent en communauté et ne supportent pas la solitude. Nos équipes se sont rendues aussi à Maiao, une île interdite aux Français et aux étrangers. Pourquoi cette île, considérée comme un paradis terrestre, et dans laquelle on vit comme au siècle dernier, défend-elle farouchement sa tranquillité ? Nous avons aussi accompagné, dans les archipels reculés de la Polynésie, des gendarmes qui font office d'huissiers, de notaires, d'inspecteurs du permis de conduire, et qui sont là pour représenter la République et y faire respecter ses lois. Pas simple parfois lorsqu'il faut faire 2 000 kilomètres pour aller régler un simple problème administratif… « Polynésie française : le territoire de tous les extrêmes » : immersion inédite au cœur d'une société tahitienne qui ne ressemble à aucune autre.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 24 heures d'avion de Paris, la Polynésie française compte 118 îles, parmi les plus belles au monde. Un territoire plus vaste que l'Europe (5,5 millions de kilomètres carrés) et une destination paradisiaque, avec ses lagons bleus translucides, pour les 200 000 touristes qui viennent chaque année passer leurs vacances dans cette France du bout du monde. Mais à Papeete, sur l'île de Tahiti, deux mondes à part se côtoient sans jamais se mélanger : d'un côté, les Blancs (surnommés les « Popa'a ») qui tiennent l'économie, et de l'autre, les Polynésiens, qui vivent dans les bidonvilles avec à peine de quoi vivre (sans allocations ni chômage). La plupart de ces Polynésiens sont des familles originaires d'archipels éloignés, ayant renoncé à un mode de vie traditionnel dans l'espoir de trouver un travail en ville. À la clé, chômage et pauvreté. Entre alcool, drogue et violence, les hommes du commandement de la gendarmerie outre-mer (COMGEND) essaient de faire régner l'ordre. Certaines particularités locales rendent la tâche difficile, à commencer par le gabarit des Tahitiens : 1 mètre 88 pour 110 kg en moyenne. On ne compte plus les nez cassés et les mâchoires fracturées au sein des effectifs de la gendarmerie et de la police municipale. C'est aussi à Papeete que l'on trouve la prison la plus moderne… de France, dans laquelle nos caméras ont été exceptionnellement autorisées à filmer ! Sauf qu'ici, la norme hexagonale, qui veut qu'un détenu par cellule soit le modèle, ne convient pas. Les Polynésiens vivent en communauté et ne supportent pas la solitude. Nos équipes se sont rendues aussi à Maiao, une île interdite aux Français et aux étrangers. Pourquoi cette île, considérée comme un paradis terrestre, et dans laquelle on vit comme au siècle dernier, défend-elle farouchement sa tranquillité ? Nous avons aussi accompagné, dans les archipels reculés de la Polynésie, des gendarmes qui font office d'huissiers, de notaires, d'inspecteurs du permis de conduire, et qui sont là pour représenter la République et y faire respecter ses lois. Pas simple parfois lorsqu'il faut faire 2 000 kilomètres pour aller régler un simple problème administratif… « Polynésie française : le territoire de tous les extrêmes » : immersion inédite au cœur d'une société tahitienne qui ne ressemble à aucune autre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Philippines : le président en guerre contre les dealers

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Véritable paradis tropical, l'archipel des Philippines, qui compte plus de 7 500 îles parmi les plus belles du monde, est devenu un enfer pour les dealers et les toxicomanes. Élu en 2016, Rodrigo Duterte, le nouveau président du pays, a déclaré la guerre totale à la drogue et aux mafias. Son programme : faire abattre 100 000 trafiquants (« dont les cadavres serviront à engraisser les poissons de la baie de Manille » pour reprendre son expression) et nettoyer le pays de fond en comble. Pour cela, le Président s'est octroyé tous les droits, et tous les moyens sont bons. Sa police et son armée ont carte blanche. N'importe quel suspect peut être abattu. Rodrigo Duterte dirigerait aussi en sous-main des milices - les fameux escadrons de la mort - chargés d'exécuter les petits dealers et même les toxicomanes. Résultat, en un an de mandat présidentiel, près de 10 000 morts, des prisons bourrées à craquer et une popularité renforcée. Selon un récent sondage, 75% des Philippins soutiendraient son action. Mais cette impitoyable guerre contre la drogue a vite montré ses limites. Aux Philippines, la violence est omniprésente, la pauvreté est partout, notamment dans les bidonvilles qui se développent de façon spectaculaire, au cœur des grandes villes. Et les enfants des rues, livrés eux-mêmes, n'ont jamais été aussi nombreux. Seuls quelques ONG et des prêtres bénévoles, dont le Père Mathieu, un Français installé à Manille, prennent soin d'eux. Pendant plusieurs mois, nos équipes ont enquêté dans cet étonnant pays du bout du monde, où la violence la plus extrême côtoie la beauté la plus pure. Car ici, le décor est grandiose : nature préservée, plages paradisiaques, îles sauvages, faune exceptionnelle ; un incroyable jardin tropical. Pendant plusieurs mois, nous sommes passés des stations de rêve qui attirent les touristes les plus exigeants aux bas-fonds de Manille, où nous avons pu suivre au quotidien les forces de police de police présidentielle, les milices et même les gangs. Dans cet univers de contrastes, nous avons aussi été impressionnés par ceux qui, armés de leur seul courage, font chaque jour des miracles pour venir en aide aux plus pauvres et aux déshérités. Une enquête inédite aux Philippines, l'un des pays les plus surprenants au monde.

      Lire la suite Enquête exclusive (62 vidéos) 5 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Véritable paradis tropical, l'archipel des Philippines, qui compte plus de 7 500 îles parmi les plus belles du monde, est devenu un enfer pour les dealers et les toxicomanes. Élu en 2016, Rodrigo Duterte, le nouveau président du pays, a déclaré la guerre totale à la drogue et aux mafias. Son programme : faire abattre 100 000 trafiquants (« dont les cadavres serviront à engraisser les poissons de la baie de Manille » pour reprendre son expression) et nettoyer le pays de fond en comble. Pour cela, le Président s'est octroyé tous les droits, et tous les moyens sont bons. Sa police et son armée ont carte blanche. N'importe quel suspect peut être abattu. Rodrigo Duterte dirigerait aussi en sous-main des milices - les fameux escadrons de la mort - chargés d'exécuter les petits dealers et même les toxicomanes. Résultat, en un an de mandat présidentiel, près de 10 000 morts, des prisons bourrées à craquer et une popularité renforcée. Selon un récent sondage, 75% des Philippins soutiendraient son action. Mais cette impitoyable guerre contre la drogue a vite montré ses limites. Aux Philippines, la violence est omniprésente, la pauvreté est partout, notamment dans les bidonvilles qui se développent de façon spectaculaire, au cœur des grandes villes. Et les enfants des rues, livrés eux-mêmes, n'ont jamais été aussi nombreux. Seuls quelques ONG et des prêtres bénévoles, dont le Père Mathieu, un Français installé à Manille, prennent soin d'eux. Pendant plusieurs mois, nos équipes ont enquêté dans cet étonnant pays du bout du monde, où la violence la plus extrême côtoie la beauté la plus pure. Car ici, le décor est grandiose : nature préservée, plages paradisiaques, îles sauvages, faune exceptionnelle ; un incroyable jardin tropical. Pendant plusieurs mois, nous sommes passés des stations de rêve qui attirent les touristes les plus exigeants aux bas-fonds de Manille, où nous avons pu suivre au quotidien les forces de police de police présidentielle, les milices et même les gangs. Dans cet univers de contrastes, nous avons aussi été impressionnés par ceux qui, armés de leur seul courage, font chaque jour des miracles pour venir en aide aux plus pauvres et aux déshérités. Une enquête inédite aux Philippines, l'un des pays les plus surprenants au monde.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Polynésie française : le territoire de tous les extrêmes

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 24 heures d'avion de Paris, la Polynésie française compte 118 îles, parmi les plus belles au monde. Un territoire plus vaste que l'Europe (5,5 millions de kilomètres carrés) et une destination paradisiaque, avec ses lagons bleus translucides, pour les 200 000 touristes qui viennent chaque année passer leurs vacances dans cette France du bout du monde. Mais à Papeete, sur l'île de Tahiti, deux mondes à part se côtoient sans jamais se mélanger : d'un côté, les Blancs (surnommés les « Popa'a ») qui tiennent l'économie, et de l'autre, les Polynésiens, qui vivent dans les bidonvilles avec à peine de quoi vivre (sans allocations ni chômage). La plupart de ces Polynésiens sont des familles originaires d'archipels éloignés, ayant renoncé à un mode de vie traditionnel dans l'espoir de trouver un travail en ville. À la clé, chômage et pauvreté. Entre alcool, drogue et violence, les hommes du commandement de la gendarmerie outre-mer (COMGEND) essaient de faire régner l'ordre. Certaines particularités locales rendent la tâche difficile, à commencer par le gabarit des Tahitiens : 1 mètre 88 pour 110 kg en moyenne. On ne compte plus les nez cassés et les mâchoires fracturées au sein des effectifs de la gendarmerie et de la police municipale. C'est aussi à Papeete que l'on trouve la prison la plus moderne… de France, dans laquelle nos caméras ont été exceptionnellement autorisées à filmer ! Sauf qu'ici, la norme hexagonale, qui veut qu'un détenu par cellule soit le modèle, ne convient pas. Les Polynésiens vivent en communauté et ne supportent pas la solitude. Nos équipes se sont rendues aussi à Maiao, une île interdite aux Français et aux étrangers. Pourquoi cette île, considérée comme un paradis terrestre, et dans laquelle on vit comme au siècle dernier, défend-elle farouchement sa tranquillité ? Nous avons aussi accompagné, dans les archipels reculés de la Polynésie, des gendarmes qui font office d'huissiers, de notaires, d'inspecteurs du permis de conduire, et qui sont là pour représenter la République et y faire respecter ses lois. Pas simple parfois lorsqu'il faut faire 2 000 kilomètres pour aller régler un simple problème administratif… « Polynésie française : le territoire de tous les extrêmes » : immersion inédite au cœur d'une société tahitienne qui ne ressemble à aucune autre.

      Lire la suite Enquête exclusive (64 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 24 heures d'avion de Paris, la Polynésie française compte 118 îles, parmi les plus belles au monde. Un territoire plus vaste que l'Europe (5,5 millions de kilomètres carrés) et une destination paradisiaque, avec ses lagons bleus translucides, pour les 200 000 touristes qui viennent chaque année passer leurs vacances dans cette France du bout du monde. Mais à Papeete, sur l'île de Tahiti, deux mondes à part se côtoient sans jamais se mélanger : d'un côté, les Blancs (surnommés les « Popa'a ») qui tiennent l'économie, et de l'autre, les Polynésiens, qui vivent dans les bidonvilles avec à peine de quoi vivre (sans allocations ni chômage). La plupart de ces Polynésiens sont des familles originaires d'archipels éloignés, ayant renoncé à un mode de vie traditionnel dans l'espoir de trouver un travail en ville. À la clé, chômage et pauvreté. Entre alcool, drogue et violence, les hommes du commandement de la gendarmerie outre-mer (COMGEND) essaient de faire régner l'ordre. Certaines particularités locales rendent la tâche difficile, à commencer par le gabarit des Tahitiens : 1 mètre 88 pour 110 kg en moyenne. On ne compte plus les nez cassés et les mâchoires fracturées au sein des effectifs de la gendarmerie et de la police municipale. C'est aussi à Papeete que l'on trouve la prison la plus moderne… de France, dans laquelle nos caméras ont été exceptionnellement autorisées à filmer ! Sauf qu'ici, la norme hexagonale, qui veut qu'un détenu par cellule soit le modèle, ne convient pas. Les Polynésiens vivent en communauté et ne supportent pas la solitude. Nos équipes se sont rendues aussi à Maiao, une île interdite aux Français et aux étrangers. Pourquoi cette île, considérée comme un paradis terrestre, et dans laquelle on vit comme au siècle dernier, défend-elle farouchement sa tranquillité ? Nous avons aussi accompagné, dans les archipels reculés de la Polynésie, des gendarmes qui font office d'huissiers, de notaires, d'inspecteurs du permis de conduire, et qui sont là pour représenter la République et y faire respecter ses lois. Pas simple parfois lorsqu'il faut faire 2 000 kilomètres pour aller régler un simple problème administratif… « Polynésie française : le territoire de tous les extrêmes » : immersion inédite au cœur d'une société tahitienne qui ne ressemble à aucune autre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (63 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enfer au paradis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.

      Lire la suite Enquête exclusive (63 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'enquête sur des sujets d'actualité présenté par Bernard de la Villardière.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Gypsies et travellers : enquête sur les gitans anglais

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ce sont les gitans britanniques. Originaires de Roumanie, ils sont aujourd'hui environ 300 000 et on les appelle les Gypsies. Installée au Royaume Uni depuis le XVIe siècle, leur communauté est plus sédentaire que celle des gens du voyage en France. Mais si les Gypsies préfèrent les maisons en briques aux caravanes, ils restent très attachés à leurs traditions, à leur mode de vie et à leurs secrets. Extravertis, dotés d'un fort caractère, d'un goût immodéré pour la fête et d'un sens de la famille hors norme, ils fascinent et dérangent à la fois. Exceptionnellement, plusieurs membres de la communauté gypsy ont accepté d'être suivis dans leur quotidien et leur intimité par les caméras d'Enquête Exclusive. Tony Giles vit dans la grande banlieue de Londres. C'est un boxeur réputé, champion de MMA, un sport de combat particulièrement violent. Tony gagne tous ses matches par KO. C'est une personnalité étonnante, attachante et une vraie force de la nature. Avec lui et sa famille, nous découvrirons la culture gypsy comment on la voit rarement : l'enfant roi, le rôle actif des hommes, celui des femmes au foyer, l'éducation, la transmission des valeurs et l'incroyable solidarité entre les membres de la communauté. Alfie Best, lui, est un gypsy milliardaire. Avec lui, nous pénétrons dans l'environnement hyper luxueux d'un des hommes les plus riches d'Angleterre. Né dans une roulotte, au bas de l'échelle sociale, il a réussi à bâtir un empire. S'il affirme haut et fort sa fierté d'être un Gypsy, il a dû cacher ses origines au début de sa carrière. Car le peuple anglais, dans sa grande majorité, reste extrêmement méfiant vis à vis de la communauté. Et les tensions sont toujours très présentes. Dans le pays, de nombreuses villes ferment leurs volets dès l'arrivée des Gitans et refusent de les servir dans les bars, les restaurants et même les magasins. Notre enquête nous emmènera à la célèbre foire d'Appleby, non loin de l'Écosse. Un des plus grands et des plus spectaculaires rassemblements gypsy du pays. Chaque année, des dizaines de milliers de gypsies et de « travellers » (les nomades) affluent de tout le Royaume-Uni pour se retrouver et faire la fête. Beaucoup viennent avec leurs chevaux pour les vendre lors d'enchères uniques au monde. Une enquête inédite dans l'univers fascinant et souvent mystérieux de la communauté gypsy.

      Lire la suite Enquête exclusive (55 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ce sont les gitans britanniques. Originaires de Roumanie, ils sont aujourd'hui environ 300 000 et on les appelle les Gypsies. Installée au Royaume Uni depuis le XVIe siècle, leur communauté est plus sédentaire que celle des gens du voyage en France. Mais si les Gypsies préfèrent les maisons en briques aux caravanes, ils restent très attachés à leurs traditions, à leur mode de vie et à leurs secrets. Extravertis, dotés d'un fort caractère, d'un goût immodéré pour la fête et d'un sens de la famille hors norme, ils fascinent et dérangent à la fois. Exceptionnellement, plusieurs membres de la communauté gypsy ont accepté d'être suivis dans leur quotidien et leur intimité par les caméras d'Enquête Exclusive. Tony Giles vit dans la grande banlieue de Londres. C'est un boxeur réputé, champion de MMA, un sport de combat particulièrement violent. Tony gagne tous ses matches par KO. C'est une personnalité étonnante, attachante et une vraie force de la nature. Avec lui et sa famille, nous découvrirons la culture gypsy comment on la voit rarement : l'enfant roi, le rôle actif des hommes, celui des femmes au foyer, l'éducation, la transmission des valeurs et l'incroyable solidarité entre les membres de la communauté. Alfie Best, lui, est un gypsy milliardaire. Avec lui, nous pénétrons dans l'environnement hyper luxueux d'un des hommes les plus riches d'Angleterre. Né dans une roulotte, au bas de l'échelle sociale, il a réussi à bâtir un empire. S'il affirme haut et fort sa fierté d'être un Gypsy, il a dû cacher ses origines au début de sa carrière. Car le peuple anglais, dans sa grande majorité, reste extrêmement méfiant vis à vis de la communauté. Et les tensions sont toujours très présentes. Dans le pays, de nombreuses villes ferment leurs volets dès l'arrivée des Gitans et refusent de les servir dans les bars, les restaurants et même les magasins. Notre enquête nous emmènera à la célèbre foire d'Appleby, non loin de l'Écosse. Un des plus grands et des plus spectaculaires rassemblements gypsy du pays. Chaque année, des dizaines de milliers de gypsies et de « travellers » (les nomades) affluent de tout le Royaume-Uni pour se retrouver et faire la fête. Beaucoup viennent avec leurs chevaux pour les vendre lors d'enchères uniques au monde. Une enquête inédite dans l'univers fascinant et souvent mystérieux de la communauté gypsy.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enquête sur le monde extraordinaire des forains américains

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ce sont les cousins américains de nos forains. On les appelle « les Carnies » (ou Showpeople). Toujours sur la route, au volant de leurs immenses caravanes, ils mènent le même genre de vie, mais dans les grands espaces et dans des proportions XXL… Partout dans le pays, dans les mégapoles mais aussi dans les petites villes, les foires agricoles et les carnavals, ils organisent de grandes fêtes populaires, avec des attractions toujours plus spectaculaires qui font accourir les familles. Chaque année, les « Carnies » se rendent au Big Texas Fair, à Dallas. Avec 2,8 millions de visiteurs, c'est la foire la plus courue des États-Unis. Elle a été créée en 1886 et elle dure 24 jours, non-stop. À l'entrée du parc, un cow-boy animé (taille 17 mètres) accueille les visiteurs. Ici, tout est démesuré. 65 manèges et la plus haute roue des États-Unis. Le parc est si grand que l'on emprunte un téléphérique pour aller d'un bout à l'autre. Chaque jour, de nouvelles animations sont proposées : des courses à dos d'autruches, des courses « attrap'cochons » où l'on doit capturer le plus de bêtes possible, sans compter le « demolition derby », une course de stock-cars dévastatrice. Côté nourriture, ribs géants, cuisse de poulet XXL, sans compter les fameux « corn dogs », des hot-dogs qui contiennent au minimum six saucisses. Pendant plusieurs semaines, nous avons suivi le périple de plusieurs familles de forains américains pour se rendre au Big Texas Fair. Un « road trip » plein de rebondissements ! Parmi ces forains, Wacey, 11 ans, originaire de l'Oklahoma. Sur les routes toute l'année avec sa sœur Madison, 14 ans, et sa mère Nikky, ce jeune « carny », qui vit en famille dans un gigantesque mobil home, est le grand spécialiste des figures acrobatiques à cheval (« trickriding »). Éric, 46 ans, met sa vie en danger chaque jour. C'est un homme canon : il se projette dans les airs, tel un boulet, à plus de 100 kilomètres à l'heure. Un défi physique permanent où la moindre erreur peut être fatale. Tommy, 37 ans, est avaleur de sabre. Il est à la tête d'une troupe qui fait partie d'une grande tradition de forains méconnus chez nous mais qui font un tabac aux États-Unis, les « Freaks ». Plongée dans la communauté surprenante des « Carnies », les forains d'Amérique.

      Lire la suite Enquête exclusive (56 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ce sont les cousins américains de nos forains. On les appelle « les Carnies » (ou Showpeople). Toujours sur la route, au volant de leurs immenses caravanes, ils mènent le même genre de vie, mais dans les grands espaces et dans des proportions XXL… Partout dans le pays, dans les mégapoles mais aussi dans les petites villes, les foires agricoles et les carnavals, ils organisent de grandes fêtes populaires, avec des attractions toujours plus spectaculaires qui font accourir les familles. Chaque année, les « Carnies » se rendent au Big Texas Fair, à Dallas. Avec 2,8 millions de visiteurs, c'est la foire la plus courue des États-Unis. Elle a été créée en 1886 et elle dure 24 jours, non-stop. À l'entrée du parc, un cow-boy animé (taille 17 mètres) accueille les visiteurs. Ici, tout est démesuré. 65 manèges et la plus haute roue des États-Unis. Le parc est si grand que l'on emprunte un téléphérique pour aller d'un bout à l'autre. Chaque jour, de nouvelles animations sont proposées : des courses à dos d'autruches, des courses « attrap'cochons » où l'on doit capturer le plus de bêtes possible, sans compter le « demolition derby », une course de stock-cars dévastatrice. Côté nourriture, ribs géants, cuisse de poulet XXL, sans compter les fameux « corn dogs », des hot-dogs qui contiennent au minimum six saucisses. Pendant plusieurs semaines, nous avons suivi le périple de plusieurs familles de forains américains pour se rendre au Big Texas Fair. Un « road trip » plein de rebondissements ! Parmi ces forains, Wacey, 11 ans, originaire de l'Oklahoma. Sur les routes toute l'année avec sa sœur Madison, 14 ans, et sa mère Nikky, ce jeune « carny », qui vit en famille dans un gigantesque mobil home, est le grand spécialiste des figures acrobatiques à cheval (« trickriding »). Éric, 46 ans, met sa vie en danger chaque jour. C'est un homme canon : il se projette dans les airs, tel un boulet, à plus de 100 kilomètres à l'heure. Un défi physique permanent où la moindre erreur peut être fatale. Tommy, 37 ans, est avaleur de sabre. Il est à la tête d'une troupe qui fait partie d'une grande tradition de forains méconnus chez nous mais qui font un tabac aux États-Unis, les « Freaks ». Plongée dans la communauté surprenante des « Carnies », les forains d'Amérique.

    Audiences replay du 23-06