Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Enquête exclusive en replay (99 vidéos)

    A propos de Enquête exclusive

    Créée en 2005 et présentée par Bernard de la Villardière, Enquête exclusive est un magazine d'investigation diffusé le dimanche en deuxième partie de soirée sur M6. Chaque émission propose un reportage unique, souvent centré sur une destination étrangère (Detroit, Buenos Aires, Londres ont notamment été abordées en 2012), et s'attache à révéler certaines pratiques et business exercés en ces lieux. Avec ce magazine, la polémique n'est jamais loin, et très souvent on accuse l'animateur de faire du racolage sur des sujets touchants la prostitution ou la drogue, alors que les statistiques donnent tort à cette hypothèse.

    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enquête sur le monde secret des forains

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      150 000 forains organisent, tout au long de l'année, près de 35 000 fêtes partout en France, de la petite fête de village jusqu'aux grandes foires populaires au cœur des villes qui attirent environ 20 millions de visiteurs par an. Si le monde des forains fait toujours rêver et séduit autant les familles, il est souvent opaque. Marcel Campion est surnommé le roi des forains. É 77 ans, c'est l'un des hommes les plus influents de France. Son royaume, c'est Paris : la Grande Roue de la Concorde, la fête foraine des Tuileries ou encore le Marché de Noël des Champs Élysées sont sous son contrôle. Incroyable destin pour cet homme au caractère bien trempé, pupille de la nation, qui a débuté comme vendeur de frites. Depuis, il a su devenir l'ami des politiques de tous bords et des vedettes du show business qu'il invite, chaque été, à une grande soirée privée dans un célèbre restaurant de Saint-Tropez (Var). Roi des forains et de la fête, Marcel Campion sait aussi user de la force, comme en 1985 lorsqu'il impose sa fête foraine dans les jardins des Tuileries à Paris, menaçant de mettre le feu aux manèges si les forces de l'ordre tentent de les déloger. Plus récemment, il a fait bloquer la circulation place de la Concorde lorsque les services de l'État (la Direction Régionale des Affaires Culturelles) lui ont ordonné de démonter sa grande roue. Mais cette année, le vent a tourné pour le roi des forains. En mai dernier, Marcel Campion a été mis en examen pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux. Lors d'une perquisition, la police a même retrouvé des armes et 300 000 euros en liquide à son domicile. Marcel Campion se définit lui-même comme le représentant du monde forain en France. Un milieu méconnu, secret, qui fonctionne souvent selon ses propres règles. Nous avons enquêté sur ce monde pas comme les autres, et notamment sur la sécurité des manèges. Si les accidents sont principalement dus au comportement des usagers, les forains ont aussi leur part de responsabilité. Mais difficile d'obtenir des informations fiables sur la sécurité des manèges et des attractions dans les fêtes foraines. Contrôles techniques approximatifs, normes parfois hors d'âge, montages dangereux seraient la cause d'une centaine d'accidents chaque année, dont certains très graves... Les parents de Maeva ont accepté de témoigner. Leur fille avait 13 ans quand elle est morte des suites d'un accident de chenille. Le contrôle technique du manège était périmé. Depuis, sa famille est révoltée. Enquête sur le monde à part et souvent très secret des forains.

      Lire la suite Enquête exclusive (98 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      150 000 forains organisent, tout au long de l'année, près de 35 000 fêtes partout en France, de la petite fête de village jusqu'aux grandes foires populaires au cœur des villes qui attirent environ 20 millions de visiteurs par an. Si le monde des forains fait toujours rêver et séduit autant les familles, il est souvent opaque. Marcel Campion est surnommé le roi des forains. É 77 ans, c'est l'un des hommes les plus influents de France. Son royaume, c'est Paris : la Grande Roue de la Concorde, la fête foraine des Tuileries ou encore le Marché de Noël des Champs Élysées sont sous son contrôle. Incroyable destin pour cet homme au caractère bien trempé, pupille de la nation, qui a débuté comme vendeur de frites. Depuis, il a su devenir l'ami des politiques de tous bords et des vedettes du show business qu'il invite, chaque été, à une grande soirée privée dans un célèbre restaurant de Saint-Tropez (Var). Roi des forains et de la fête, Marcel Campion sait aussi user de la force, comme en 1985 lorsqu'il impose sa fête foraine dans les jardins des Tuileries à Paris, menaçant de mettre le feu aux manèges si les forces de l'ordre tentent de les déloger. Plus récemment, il a fait bloquer la circulation place de la Concorde lorsque les services de l'État (la Direction Régionale des Affaires Culturelles) lui ont ordonné de démonter sa grande roue. Mais cette année, le vent a tourné pour le roi des forains. En mai dernier, Marcel Campion a été mis en examen pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux. Lors d'une perquisition, la police a même retrouvé des armes et 300 000 euros en liquide à son domicile. Marcel Campion se définit lui-même comme le représentant du monde forain en France. Un milieu méconnu, secret, qui fonctionne souvent selon ses propres règles. Nous avons enquêté sur ce monde pas comme les autres, et notamment sur la sécurité des manèges. Si les accidents sont principalement dus au comportement des usagers, les forains ont aussi leur part de responsabilité. Mais difficile d'obtenir des informations fiables sur la sécurité des manèges et des attractions dans les fêtes foraines. Contrôles techniques approximatifs, normes parfois hors d'âge, montages dangereux seraient la cause d'une centaine d'accidents chaque année, dont certains très graves... Les parents de Maeva ont accepté de témoigner. Leur fille avait 13 ans quand elle est morte des suites d'un accident de chenille. Le contrôle technique du manège était périmé. Depuis, sa famille est révoltée. Enquête sur le monde à part et souvent très secret des forains.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Patrick Balkany : ses amis, ses affaires, ses ennuis…

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis plus de trente-cinq ans, Patrick Balkany règne en maître absolu sur Levallois-Perret, une ville prospère de l'ouest parisien (Hauts-de-Seine). Avec son physique de rugbyman et son look d'acteur de cinéma, il a connu le pouvoir et la gloire aux côtés de ses mentors Charles Pasqua, Jacques Chirac et son ami de toujours, Nicolas Sarkozy. Mais l'homme politique est aussi un homme d'argent. Il est depuis longtemps dans le collimateur de la justice. Au printemps prochain, il devra répondre devant le tribunal de blanchiment, de fraude fiscale, de corruption et de prise illégale d'intérêt. Le juge Van Ruymbeke, du pôle financier du tribunal de Paris, lui reproche notamment d'avoir détourné treize millions d'euros en profitant de sa position d'élu pour s'enrichir. Mais si les accusations et les chefs d'inculpation se multiplient, Patrick Balkany est, toujours à ce jour, présumé innocent. Après l'ascension, la conquête, la fortune, serait-ce le début de la chute pour le maire de Levallois-Perret ? C'est cette incroyable saga, digne des meilleurs romans d'aventures, que les équipes d'Enquête Exclusive vous racontent dans ce portrait inédit. De Levallois à l'île de Saint-Martin (Caraïbes), en passant par Marrakech (Maroc) où Patrick Balkany a possédé de luxueuses villas, nous avons enquêté sur le parcours hors norme du tout-puissant maire de Levallois. Nous découvrirons ainsi ses débuts à la mairie, son parcours politique et sa vie de couple au travers des témoignages de ses soutiens et de ses amis (dont Nadine Morano et le producteur de télévision Stéphane Collaro) mais aussi grâce à de nombreuses archives, certaines inédites, filmées tout au long de sa carrière. D'anciens collaborateurs comme Didier Schuller, ont également témoignés dans ce documentaire. Quant au maire de Levallois, qui se sait menacé d'emprisonnement, il nous dit sa vérité. Après cinq ans de silence, Patrick Balkany a accepté de nous accorder un entretien exclusif. Un document choc sur l'une des personnalités politiques les plus controversées et les plus sulfureuses de notre époque.

      Lire la suite Enquête exclusive (99 vidéos) 7 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis plus de trente-cinq ans, Patrick Balkany règne en maître absolu sur Levallois-Perret, une ville prospère de l'ouest parisien (Hauts-de-Seine). Avec son physique de rugbyman et son look d'acteur de cinéma, il a connu le pouvoir et la gloire aux côtés de ses mentors Charles Pasqua, Jacques Chirac et son ami de toujours, Nicolas Sarkozy. Mais l'homme politique est aussi un homme d'argent. Il est depuis longtemps dans le collimateur de la justice. Au printemps prochain, il devra répondre devant le tribunal de blanchiment, de fraude fiscale, de corruption et de prise illégale d'intérêt. Le juge Van Ruymbeke, du pôle financier du tribunal de Paris, lui reproche notamment d'avoir détourné treize millions d'euros en profitant de sa position d'élu pour s'enrichir. Mais si les accusations et les chefs d'inculpation se multiplient, Patrick Balkany est, toujours à ce jour, présumé innocent. Après l'ascension, la conquête, la fortune, serait-ce le début de la chute pour le maire de Levallois-Perret ? C'est cette incroyable saga, digne des meilleurs romans d'aventures, que les équipes d'Enquête Exclusive vous racontent dans ce portrait inédit. De Levallois à l'île de Saint-Martin (Caraïbes), en passant par Marrakech (Maroc) où Patrick Balkany a possédé de luxueuses villas, nous avons enquêté sur le parcours hors norme du tout-puissant maire de Levallois. Nous découvrirons ainsi ses débuts à la mairie, son parcours politique et sa vie de couple au travers des témoignages de ses soutiens et de ses amis (dont Nadine Morano et le producteur de télévision Stéphane Collaro) mais aussi grâce à de nombreuses archives, certaines inédites, filmées tout au long de sa carrière. D'anciens collaborateurs comme Didier Schuller, ont également témoignés dans ce documentaire. Quant au maire de Levallois, qui se sait menacé d'emprisonnement, il nous dit sa vérité. Après cinq ans de silence, Patrick Balkany a accepté de nous accorder un entretien exclusif. Un document choc sur l'une des personnalités politiques les plus controversées et les plus sulfureuses de notre époque.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Liban : la vie et la fête malgré le chaos

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Bijou de la Méditerranée, le Liban est le pays du Proche-Orient où l'on compte le plus de cultures et de populations différentes. Dix-huit communautés religieuses (sunnites, chiites, chrétiennes, druzes, juives…) cohabitent tant bien que mal sur ce petit territoire qui a connu une longue guerre civile (1978-1990). Aujourd'hui encore, le pays du Cèdre est cerné par les conflits avec ses voisins frontaliers : la guerre syrienne et une tension permanente avec Israël. Malgré ces crises, le volcan libanais n'explose pas. Une relative et fragile stabilité que le pays doit à un pacte : le pouvoir politique est partagé entre chrétiens, musulmans sunnites et chiites. Mais ce système favorise le clientélisme et la corruption. Wadih, un militant écologiste, dénonce la gestion des ordures au Liban. Aucun tri sélectif n'est organisé et les immondices sont enfouies dans la Méditerranée pour gagner du terrain sur la mer. Une manne financière pour les partis politiques et un désastre écologique ! Le patrimoine architectural, lui aussi, est en danger. Pour construire des forêts de gratte-ciels, les promoteurs n'hésitent pas à raser de vieilles bâtisses traditionnelles. Ces destructions horrifient Waldemar, un architecte qui se bat pour préserver le patrimoine et l'identité de son pays. Autre problème : les réfugiés. En raison du conflit syrien, le Liban a dû accueillir plus d'un million de déplacés fuyant les combats. Dans la plaine de la Bekaa, Rahaf, 11 ans, a déjà passé la moitié de son existence dans un camp. Sa famille, comme tous les réfugiés, vit dans des conditions précaires et les enfants syriens sont souvent exploités. 1 millions de réfugiés (majoritairement syriens) sur un petit territoire, cela crée inévitablement des tensions. Certaines municipalités ont pris des mesures anti-Syriens, en les privant de travail et les expulsant même de leur logement. Plus que jamais, les différentes communautés libanaises se replient sur elles-mêmes. Au sud, c'est le Hezbollah, le parti chiite islamiste pro iranien, qui règne en maître absolu. Nous avons rencontré des soldats de sa milice secrète prêts à mourir pour combattre Israël. Malgré toutes ces épreuves, les Libanais ont su cultiver un certain art de vivre, une gastronomie raffinée et un goût reconnu pour la fête. Pour Michel Eléftériades, le pape des nuits beyrouthines, les obus pourront toujours voler au-dessus de leurs têtes, les Libanais continueront de danser.

      Lire la suite Enquête exclusive (97 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Bijou de la Méditerranée, le Liban est le pays du Proche-Orient où l'on compte le plus de cultures et de populations différentes. Dix-huit communautés religieuses (sunnites, chiites, chrétiennes, druzes, juives…) cohabitent tant bien que mal sur ce petit territoire qui a connu une longue guerre civile (1978-1990). Aujourd'hui encore, le pays du Cèdre est cerné par les conflits avec ses voisins frontaliers : la guerre syrienne et une tension permanente avec Israël. Malgré ces crises, le volcan libanais n'explose pas. Une relative et fragile stabilité que le pays doit à un pacte : le pouvoir politique est partagé entre chrétiens, musulmans sunnites et chiites. Mais ce système favorise le clientélisme et la corruption. Wadih, un militant écologiste, dénonce la gestion des ordures au Liban. Aucun tri sélectif n'est organisé et les immondices sont enfouies dans la Méditerranée pour gagner du terrain sur la mer. Une manne financière pour les partis politiques et un désastre écologique ! Le patrimoine architectural, lui aussi, est en danger. Pour construire des forêts de gratte-ciels, les promoteurs n'hésitent pas à raser de vieilles bâtisses traditionnelles. Ces destructions horrifient Waldemar, un architecte qui se bat pour préserver le patrimoine et l'identité de son pays. Autre problème : les réfugiés. En raison du conflit syrien, le Liban a dû accueillir plus d'un million de déplacés fuyant les combats. Dans la plaine de la Bekaa, Rahaf, 11 ans, a déjà passé la moitié de son existence dans un camp. Sa famille, comme tous les réfugiés, vit dans des conditions précaires et les enfants syriens sont souvent exploités. 1 millions de réfugiés (majoritairement syriens) sur un petit territoire, cela crée inévitablement des tensions. Certaines municipalités ont pris des mesures anti-Syriens, en les privant de travail et les expulsant même de leur logement. Plus que jamais, les différentes communautés libanaises se replient sur elles-mêmes. Au sud, c'est le Hezbollah, le parti chiite islamiste pro iranien, qui règne en maître absolu. Nous avons rencontré des soldats de sa milice secrète prêts à mourir pour combattre Israël. Malgré toutes ces épreuves, les Libanais ont su cultiver un certain art de vivre, une gastronomie raffinée et un goût reconnu pour la fête. Pour Michel Eléftériades, le pape des nuits beyrouthines, les obus pourront toujours voler au-dessus de leurs têtes, les Libanais continueront de danser.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Harvey Weinstein : l'affaire qui a changé le monde

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près de 40 ans, Harvey Weinstein, l'un des hommes les plus puissants d'Hollywood, aurait profité de son pouvoir pour avoir harcelé, agressé et violé de très nombreuses jeunes femmes. Des crimes qu'il aurait commis en toute impunité. Aujourd'hui, plus de 100 femmes ont brisé le silence et l'accusent ouvertement. Des comédiennes les plus célèbres, comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Uma Thurman, Salma Hayek, Emma de Caunes, Eva Green, Lea Seydoux et Asia Argento, jusqu'à ses propres assistantes, de nombreuses artistes débutantes et des mannequins. Tout le monde le courtisait, le vénérait, le craignait. À la suite de ces accablantes révélations, Harvey Weinstein, le patron de Miramax, l'homme aux 81 Oscars, est désormais l'homme le plus détesté la planète. Comment ce producteur de cinéma aurait-il pu réussir, sans jamais être inquiété, à abuser de tant de femmes ? Quel système pervers aurait-il mis au point pour agir de la sorte sans jamais être poursuivi ? Et qui sont les complices qui lui auraient permis d'organiser son quotidien en fonction de ses pulsions sexuelles ? À travers cette incroyable enquête, qui comporte des témoignages exclusifs et de nouvelles informations, cet énorme scandale a réveillé les consciences et bouleversé les rapports hommes-femmes dans le milieu du travail. Depuis l'affaire Weinstein, et le mouvement « balance ton porc », les femmes ont désormais les moyens de retrouver leur dignité et de ne plus être considérées comme des objets. Alors qu'Harvey Weinstein est interné dans une clinique spécialisée pour soigner son addiction sexuelle en attendant son procès, de plus en plus de femmes victimes - celles qui n'osaient pas parler – osent enfin dénoncer leurs « bourreaux », et cela dans tous les milieux. Produit par la BBC et adapté par les équipes de C Productions, ce documentaire inédit à la télévision française raconte, jour après jour, le scandale qui a changé le monde au moment même où le Festival International de Cannes, dont Harvey Weinstein était l'un des grands habitués, ouvre les portes de sa 71e édition.

      Lire la suite Enquête exclusive (97 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près de 40 ans, Harvey Weinstein, l'un des hommes les plus puissants d'Hollywood, aurait profité de son pouvoir pour avoir harcelé, agressé et violé de très nombreuses jeunes femmes. Des crimes qu'il aurait commis en toute impunité. Aujourd'hui, plus de 100 femmes ont brisé le silence et l'accusent ouvertement. Des comédiennes les plus célèbres, comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Uma Thurman, Salma Hayek, Emma de Caunes, Eva Green, Lea Seydoux et Asia Argento, jusqu'à ses propres assistantes, de nombreuses artistes débutantes et des mannequins. Tout le monde le courtisait, le vénérait, le craignait. À la suite de ces accablantes révélations, Harvey Weinstein, le patron de Miramax, l'homme aux 81 Oscars, est désormais l'homme le plus détesté la planète. Comment ce producteur de cinéma aurait-il pu réussir, sans jamais être inquiété, à abuser de tant de femmes ? Quel système pervers aurait-il mis au point pour agir de la sorte sans jamais être poursuivi ? Et qui sont les complices qui lui auraient permis d'organiser son quotidien en fonction de ses pulsions sexuelles ? À travers cette incroyable enquête, qui comporte des témoignages exclusifs et de nouvelles informations, cet énorme scandale a réveillé les consciences et bouleversé les rapports hommes-femmes dans le milieu du travail. Depuis l'affaire Weinstein, et le mouvement « balance ton porc », les femmes ont désormais les moyens de retrouver leur dignité et de ne plus être considérées comme des objets. Alors qu'Harvey Weinstein est interné dans une clinique spécialisée pour soigner son addiction sexuelle en attendant son procès, de plus en plus de femmes victimes - celles qui n'osaient pas parler – osent enfin dénoncer leurs « bourreaux », et cela dans tous les milieux. Produit par la BBC et adapté par les équipes de C Productions, ce documentaire inédit à la télévision française raconte, jour après jour, le scandale qui a changé le monde au moment même où le Festival International de Cannes, dont Harvey Weinstein était l'un des grands habitués, ouvre les portes de sa 71e édition.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Love in USA : entre puritanisme et liberté sexuelle

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Entre ses comédies romantiques hollywoodiennes et ses scandales sexuels aux retombées planétaires, l'Amérique est à la croisée des chemins. Comment les Américains vivent-ils aujourd'hui leurs relations amoureuses et intimes ? De New York à Los Angeles, en passant par le Texas et l'Alabama, nos journalistes ont enquêté au cœur des couples et des célibataires, qu'ils soient adeptes de l'amour libre, du romanesque à l'ancienne ou du puritanisme le plus extrême. Nathalie travaille pour une entreprise de la Silicon Valley, et n'a pas le temps de chercher l'âme sœur. Elle a donc embauché Taylor, une coach en relations amoureuses. Moyennant 30 000 dollars, Taylor organise des rencontres avec des hommes triés sur le volet, censés correspondre aux critères de Nathalie. Pour chaque rendez-vous, appelés « date », qu'elle surveille cachée dans une pièce à l'écart, Taylor conseille Nathalie en lui parlant dans une oreillette. Au fil des premières « dates », les Américains qui veulent construire une relation sérieuse respectent des étapes dans un ordre bien précis. Au premier rendez-vous, Ash, 27 ans, a prévu d'inviter sa partenaire pour un dîner romantique à l'issue duquel il peut espérer un baiser, mais pas plus. Il lui faudra attendre la quatrième pour envisager une nuit d'amour. Si le taux de mariage décroît en France, outre-Atlantique il reste stable. Cela s'explique notamment par les origines puritaines du pays. La religion dicte la vie amoureuse et sexuelle d'une grande partie des Américains, comme Nathalie et Matthew qui ont choisi de rester vierges jusqu'au mariage. Dans cette Amérique puritaine, l'accès à l'IVG est de plus en plus compliqué. De nombreuses cliniques qui pratiquaient des avortements ont fermé suite à la pression populaire, ou faute de médecin. Willie Parker est gynécologue. Régulièrement, il se rend dans les États du Sud, les plus chrétiens, pour permettre aux femmes qui le souhaitent d'avorter. Surnommé le « nègre avorteur » par ses détracteurs, il est menacé de mort. Adam, Brooke et Eve habitent dans l'un de ces États du Sud. Ils ont décidé de braver l'opinion publique pour vivre comme ils l'entendent. Ils sont poly-amoureux, vivent ensemble sous le même toit, dans le même lit, et pratiquent les relations sexuelles à trois. Ce qui ne les empêche pas d'élever ensemble leurs quatre enfants. Les États-Unis d'aujourd'hui sont aussi l'Amérique des scandales sexuels. Un an après l'affaire Harvey Weinstein, un fossé s'est creusé entre les hommes et les femmes. Nous avons pu exceptionnellement assister à des cours anti-harcèlement qui sont désormais dispensés dans les bureaux.

      Lire la suite Enquête exclusive (98 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Entre ses comédies romantiques hollywoodiennes et ses scandales sexuels aux retombées planétaires, l'Amérique est à la croisée des chemins. Comment les Américains vivent-ils aujourd'hui leurs relations amoureuses et intimes ? De New York à Los Angeles, en passant par le Texas et l'Alabama, nos journalistes ont enquêté au cœur des couples et des célibataires, qu'ils soient adeptes de l'amour libre, du romanesque à l'ancienne ou du puritanisme le plus extrême. Nathalie travaille pour une entreprise de la Silicon Valley, et n'a pas le temps de chercher l'âme sœur. Elle a donc embauché Taylor, une coach en relations amoureuses. Moyennant 30 000 dollars, Taylor organise des rencontres avec des hommes triés sur le volet, censés correspondre aux critères de Nathalie. Pour chaque rendez-vous, appelés « date », qu'elle surveille cachée dans une pièce à l'écart, Taylor conseille Nathalie en lui parlant dans une oreillette. Au fil des premières « dates », les Américains qui veulent construire une relation sérieuse respectent des étapes dans un ordre bien précis. Au premier rendez-vous, Ash, 27 ans, a prévu d'inviter sa partenaire pour un dîner romantique à l'issue duquel il peut espérer un baiser, mais pas plus. Il lui faudra attendre la quatrième pour envisager une nuit d'amour. Si le taux de mariage décroît en France, outre-Atlantique il reste stable. Cela s'explique notamment par les origines puritaines du pays. La religion dicte la vie amoureuse et sexuelle d'une grande partie des Américains, comme Nathalie et Matthew qui ont choisi de rester vierges jusqu'au mariage. Dans cette Amérique puritaine, l'accès à l'IVG est de plus en plus compliqué. De nombreuses cliniques qui pratiquaient des avortements ont fermé suite à la pression populaire, ou faute de médecin. Willie Parker est gynécologue. Régulièrement, il se rend dans les États du Sud, les plus chrétiens, pour permettre aux femmes qui le souhaitent d'avorter. Surnommé le « nègre avorteur » par ses détracteurs, il est menacé de mort. Adam, Brooke et Eve habitent dans l'un de ces États du Sud. Ils ont décidé de braver l'opinion publique pour vivre comme ils l'entendent. Ils sont poly-amoureux, vivent ensemble sous le même toit, dans le même lit, et pratiquent les relations sexuelles à trois. Ce qui ne les empêche pas d'élever ensemble leurs quatre enfants. Les États-Unis d'aujourd'hui sont aussi l'Amérique des scandales sexuels. Un an après l'affaire Harvey Weinstein, un fossé s'est creusé entre les hommes et les femmes. Nous avons pu exceptionnellement assister à des cours anti-harcèlement qui sont désormais dispensés dans les bureaux.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Croisière dance : le paquebot de tous les excès

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est la croisière la plus folle et la plus festive du monde. Appelée « Groove Cruise », elle accueille, chaque année, 2 500 personnes pour 72 heures de musique non-stop à bord d'un paquebot grand luxe, sur les eaux du Pacifique, entre Los Angeles (États-Unis) et Ensenada (Mexique). Sur cette immense discothèque flottante, les croisiéristes-fêtards sont là pour danser sur des rythmes électro, se défouler, et surtout ne rien s'interdire. Moyenne d'âge : 31 ans. Habillés (ou plutôt déguisés) pour la fête, dans des tenues plus extravagantes les unes que les autres, ils viennent de tous les horizons, de tous les milieux, et forment une joyeuse bande où les différences sociales s'effacent le temps de cette « Groove Cruise ». Une ambiance totalement libre et déjantée qui rappelle la fête du Burning Man, dans le désert du Nevada (États-Unis). L'homme qui a inventé cette croisière hors norme s'appelle Jason Beukema, un jeune homme d'affaires spécialisé dans l'univers de la nuit. C'est la sixième année qu'il organise la Groove Cruise. Il dépense une fortune (un million de dollars, rien que pour la location du paquebot et de l'équipage) pour la rendre chaque fois plus spectaculaire. Un investissement rentable puisque chaque fêtard dépense entre 2 000 et 5 000 dollars (alcool compris) lors de ces trois jours de croisière. Parmi les participants, Taryn et David, un couple de Californiens typiques, qui viennent pour la première fois. Enthousiastes, ils se préparent depuis plusieurs mois. Ils vouent un culte à leur corps et s'entraînent physiquement très dur pour être les plus beaux danseurs de la croisière. Il y aussi les DJs. Ils sont cinquante à se relayer jour et nuit aux platines, sur les sept ponts du paquebot. Tim, alias Dj Whiskas, est l'un d'entre eux. Chauffeur routier de formation, il a réussi à se faire engager sur la Groove Cruise, le plus grand festival de dance au monde selon lui. Y jouer est l'opportunité de sa vie. Marika, une go-go danseuse française expatriée aux États-Unis, adore cette ambiance qu'elle ne retrouve pas en France. Employée par l'organisation, elle a 72 heures pour mettre la croisière en « feu » sur tous les dancefloors du paquebot avec son équipe de danseuses. Marika nous décrypte cette grande fête à l'américaine, unique en son genre, dont elle connaît tous les secrets, même les plus inavouables. Sur la croisière, l'alcool coule à flot et la drogue circule en masse. Les dérives, parfois dramatiques, sont inévitables. Enquête inédite sur la Groove Cruise, la croisière de tous les excès.

      Lire la suite Enquête exclusive (97 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est la croisière la plus folle et la plus festive du monde. Appelée « Groove Cruise », elle accueille, chaque année, 2 500 personnes pour 72 heures de musique non-stop à bord d'un paquebot grand luxe, sur les eaux du Pacifique, entre Los Angeles (États-Unis) et Ensenada (Mexique). Sur cette immense discothèque flottante, les croisiéristes-fêtards sont là pour danser sur des rythmes électro, se défouler, et surtout ne rien s'interdire. Moyenne d'âge : 31 ans. Habillés (ou plutôt déguisés) pour la fête, dans des tenues plus extravagantes les unes que les autres, ils viennent de tous les horizons, de tous les milieux, et forment une joyeuse bande où les différences sociales s'effacent le temps de cette « Groove Cruise ». Une ambiance totalement libre et déjantée qui rappelle la fête du Burning Man, dans le désert du Nevada (États-Unis). L'homme qui a inventé cette croisière hors norme s'appelle Jason Beukema, un jeune homme d'affaires spécialisé dans l'univers de la nuit. C'est la sixième année qu'il organise la Groove Cruise. Il dépense une fortune (un million de dollars, rien que pour la location du paquebot et de l'équipage) pour la rendre chaque fois plus spectaculaire. Un investissement rentable puisque chaque fêtard dépense entre 2 000 et 5 000 dollars (alcool compris) lors de ces trois jours de croisière. Parmi les participants, Taryn et David, un couple de Californiens typiques, qui viennent pour la première fois. Enthousiastes, ils se préparent depuis plusieurs mois. Ils vouent un culte à leur corps et s'entraînent physiquement très dur pour être les plus beaux danseurs de la croisière. Il y aussi les DJs. Ils sont cinquante à se relayer jour et nuit aux platines, sur les sept ponts du paquebot. Tim, alias Dj Whiskas, est l'un d'entre eux. Chauffeur routier de formation, il a réussi à se faire engager sur la Groove Cruise, le plus grand festival de dance au monde selon lui. Y jouer est l'opportunité de sa vie. Marika, une go-go danseuse française expatriée aux États-Unis, adore cette ambiance qu'elle ne retrouve pas en France. Employée par l'organisation, elle a 72 heures pour mettre la croisière en « feu » sur tous les dancefloors du paquebot avec son équipe de danseuses. Marika nous décrypte cette grande fête à l'américaine, unique en son genre, dont elle connaît tous les secrets, même les plus inavouables. Sur la croisière, l'alcool coule à flot et la drogue circule en masse. Les dérives, parfois dramatiques, sont inévitables. Enquête inédite sur la Groove Cruise, la croisière de tous les excès.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Un été brûlant à Odessa

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située sur les rives de la mer noire, la célèbre ville ukrainienne est une destination balnéaire à la mode. On la surnomme « l'Ibiza des pays de l'Est ». Soleil, plages de rêve, hôtels de luxe, fêtes délirantes et surtout (très) jolies filles : Odessa, c'est la ville de tous les plaisirs. Depuis trois ans, pourtant, le pays est au bord de la guerre civile. Entre pro-Ukrainiens et pro-Russes, la tension est à son comble, les affrontements parfois sanglants, comme ceux du 2 mai 2014 en plein cœur de la ville (48 morts, 175 blessés). En ce début d'été, la situation, toujours instable, pourrait vite dégénérer à nouveau. Étonnant paradoxe de voir des touristes affluer sur les plages pendant que les milices ukrainiennes sillonnent les rues pour chasser les militants russes et que les coups de feu résonnent dans la ville. Nous avons suivi leur chef, Mark Gordienko, déjà en première ligne lors des violents combats de 2014, aujourd'hui chef de la police parallèle d'Odessa. Nous l'avons filmé dans son camp d'entrainement paramilitaire, puis lors d'actions spécifiques. Avec ses hommes, il a notamment envahi la luxueuse villa d'un milliardaire proche de Poutine, 100% corrompu selon lui. À Odessa, les milices font la loi. Alors pour rassurer les touristes et les habitants, le gouvernement a dû créer une nouvelle unité de police. Les recrues, castées comme à Hollywood, ont été formées par le Los Angeles Police Department. Mais la ville a une autre particularité : la concentration de beautés locales est ici l'une des plus élevées au monde. La beauté, en Ukraine, c'est un bon moyen de gagner sa vie et de s'élever sur l'échelle sociale. Comme Tania et Irina, gogo danseuses dans une boîte de nuit en vogue, ou Christina et Zvetlana, deux blondes pulpeuses et dociles à la recherche du (riche) prince charmant étranger. À Odessa, le business des agences matrimoniales est florissant. Et tous les moyens sont bons pour attirer les candidats au mariage, surtout s'ils sont généreux. Entre beautés ukrainiennes prêtes à tout pour se marier, milices privées, tensions communautaires et riches touristes, voyage inédit à Odessa, une ville en ébullition permanente.

      Lire la suite Enquête exclusive (92 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située sur les rives de la mer noire, la célèbre ville ukrainienne est une destination balnéaire à la mode. On la surnomme « l'Ibiza des pays de l'Est ». Soleil, plages de rêve, hôtels de luxe, fêtes délirantes et surtout (très) jolies filles : Odessa, c'est la ville de tous les plaisirs. Depuis trois ans, pourtant, le pays est au bord de la guerre civile. Entre pro-Ukrainiens et pro-Russes, la tension est à son comble, les affrontements parfois sanglants, comme ceux du 2 mai 2014 en plein cœur de la ville (48 morts, 175 blessés). En ce début d'été, la situation, toujours instable, pourrait vite dégénérer à nouveau. Étonnant paradoxe de voir des touristes affluer sur les plages pendant que les milices ukrainiennes sillonnent les rues pour chasser les militants russes et que les coups de feu résonnent dans la ville. Nous avons suivi leur chef, Mark Gordienko, déjà en première ligne lors des violents combats de 2014, aujourd'hui chef de la police parallèle d'Odessa. Nous l'avons filmé dans son camp d'entrainement paramilitaire, puis lors d'actions spécifiques. Avec ses hommes, il a notamment envahi la luxueuse villa d'un milliardaire proche de Poutine, 100% corrompu selon lui. À Odessa, les milices font la loi. Alors pour rassurer les touristes et les habitants, le gouvernement a dû créer une nouvelle unité de police. Les recrues, castées comme à Hollywood, ont été formées par le Los Angeles Police Department. Mais la ville a une autre particularité : la concentration de beautés locales est ici l'une des plus élevées au monde. La beauté, en Ukraine, c'est un bon moyen de gagner sa vie et de s'élever sur l'échelle sociale. Comme Tania et Irina, gogo danseuses dans une boîte de nuit en vogue, ou Christina et Zvetlana, deux blondes pulpeuses et dociles à la recherche du (riche) prince charmant étranger. À Odessa, le business des agences matrimoniales est florissant. Et tous les moyens sont bons pour attirer les candidats au mariage, surtout s'ils sont généreux. Entre beautés ukrainiennes prêtes à tout pour se marier, milices privées, tensions communautaires et riches touristes, voyage inédit à Odessa, une ville en ébullition permanente.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Saint Barth, l'île secrète des millionnaires

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 6 500 kilomètres de la Métropole, Saint-Barth, cette île des Antilles françaises, minuscule rocher de 25 km², a acquis une réputation internationale. Avant les années 60, les 2 000 habitants de l'île, tous descendants de colons bretons ou normands, survivaient grâce à la pêche ou l'artisanat. En 1957, le milliardaire américain David Rockefeller, séduit par l'extraordinaire beauté des lieux, achète un terrain et s'y fait construire une somptueuse villa. Depuis, les stars internationales et les plus grandes fortunes de la planète l'ont suivi, et l'île est devenue le repère du luxe dans les Caraïbes. En haute saison, les plus gros yachts de la planète envahissent la baie et les immenses villas se louent jusqu'à 200 000 euros la semaine. Les hôtels 5 étoiles affichent complet. Cette année, 2 nouveaux palaces ont ouvert leurs portes. Nous avons suivi les coulisses de l'ouverture de l'un d'entre eux, la Villa Marie, et l'arrivée des premiers clients, tous fortunés. Pour faire tourner l'industrie du tourisme de l'ultra-luxe et construire sans cesse plus de villas d'exception, Saint-Barth peut compter sur des milliers de petites mains. Ils sont environ 3 000 à être venus du Portugal pour tenter leur chance et travailler au paradis. D'autres profitent aussi des moyens illimités de ces riches vacanciers pas comme les autres. Comme Éric, à la tête d'une épicerie fine. Il y propose les meilleurs produits de la planète pour satisfaire sa clientèle particulièrement exigeante. Ici, les ventes de caviar et de truffes du Périgord font exploser son chiffre d'affaires. Ou Loïc, Toulousain de 29 ans devenu le coach des célébrités et des grandes fortunes. Arrivé sur l'île il y a 5 ans, il a aujourd'hui un agenda de ministre. Tout le monde se l'arrache. En exclusivité, nos caméras ont pu partager, en coulisses, le quotidien de nombreux touristes millionnaires pour qui Saint-Barth est devenue, plus qu'un paradis exotique, l'île du luxe absolu.

      Lire la suite Enquête exclusive (92 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 6 500 kilomètres de la Métropole, Saint-Barth, cette île des Antilles françaises, minuscule rocher de 25 km², a acquis une réputation internationale. Avant les années 60, les 2 000 habitants de l'île, tous descendants de colons bretons ou normands, survivaient grâce à la pêche ou l'artisanat. En 1957, le milliardaire américain David Rockefeller, séduit par l'extraordinaire beauté des lieux, achète un terrain et s'y fait construire une somptueuse villa. Depuis, les stars internationales et les plus grandes fortunes de la planète l'ont suivi, et l'île est devenue le repère du luxe dans les Caraïbes. En haute saison, les plus gros yachts de la planète envahissent la baie et les immenses villas se louent jusqu'à 200 000 euros la semaine. Les hôtels 5 étoiles affichent complet. Cette année, 2 nouveaux palaces ont ouvert leurs portes. Nous avons suivi les coulisses de l'ouverture de l'un d'entre eux, la Villa Marie, et l'arrivée des premiers clients, tous fortunés. Pour faire tourner l'industrie du tourisme de l'ultra-luxe et construire sans cesse plus de villas d'exception, Saint-Barth peut compter sur des milliers de petites mains. Ils sont environ 3 000 à être venus du Portugal pour tenter leur chance et travailler au paradis. D'autres profitent aussi des moyens illimités de ces riches vacanciers pas comme les autres. Comme Éric, à la tête d'une épicerie fine. Il y propose les meilleurs produits de la planète pour satisfaire sa clientèle particulièrement exigeante. Ici, les ventes de caviar et de truffes du Périgord font exploser son chiffre d'affaires. Ou Loïc, Toulousain de 29 ans devenu le coach des célébrités et des grandes fortunes. Arrivé sur l'île il y a 5 ans, il a aujourd'hui un agenda de ministre. Tout le monde se l'arrache. En exclusivité, nos caméras ont pu partager, en coulisses, le quotidien de nombreux touristes millionnaires pour qui Saint-Barth est devenue, plus qu'un paradis exotique, l'île du luxe absolu.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Cancun: capitale mondiale du spring break

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année, à la même époque, les plages paradisiaques de Cancun, au Mexique, sont prises d´assaut par des vacanciers très particuliers : les spring breakers. Ce sont des étudiants américains, ils sont 30 000 et sont tous là pour faire la fête. Un rendez-vous rituel pour décompresser après leurs examens que ces jeunes, âgés entre 18 à 20 ans, ne manqueraient pour rien au monde. Pendant quatre semaines, la station balnéaire devient une discothèque géante à ciel ouvert. Et à Cancun, tout est permis. Alcool à volonté, musique, dance, concours de strip-tease, drogue, excès en tous genres... Pour l´industrie touristique mexicaine, le Spring Break, c´est avant tout une formidable machine à cash. Chaque spring breaker dépense en moyenne 1 200 euros lors de son séjour. Hôteliers et tours opérateurs se disputent un marché qui génère 40 millions d´euros, en un mois seulement. Les boîtes de nuit se livrent une guerre commerciale sans merci pour attirer le maximum de clients. Certaines font venir des DJ stars, d´autres misent sur des spectacles de haute voltige où les cascadeurs prennent chaque soir des risques insensés pour assurer le show. Temple mondial de la fête et de la démesure, Cancun est aussi devenue l´un des hauts lieux du crime organisé. Depuis quelques années, les narcotrafiquants mexicains ont pris la ville d´assaut. Et des fusillades ont déjà éclaté en plein cœur de la zone touristique. Pour protéger les fêtards, les autorités mexicaines ont placé l´événement sous haute surveillance. Armée, police fédérale et municipale, près de 500 hommes sont mobilisés dans la zone hôtelière. Les secouristes sont eux aussi sur le qui-vive. Comas éthyliques, bagarres, et traumatismes crâniens, ils interviennent plusieurs fois par nuit. Pendant ces quatre semaines de fête ininterrompue, les caméras d´Enquête Exclusive ont filmé les coulisses du Spring Break le plus déjanté du monde.

      Lire la suite Enquête exclusive (92 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année, à la même époque, les plages paradisiaques de Cancun, au Mexique, sont prises d´assaut par des vacanciers très particuliers : les spring breakers. Ce sont des étudiants américains, ils sont 30 000 et sont tous là pour faire la fête. Un rendez-vous rituel pour décompresser après leurs examens que ces jeunes, âgés entre 18 à 20 ans, ne manqueraient pour rien au monde. Pendant quatre semaines, la station balnéaire devient une discothèque géante à ciel ouvert. Et à Cancun, tout est permis. Alcool à volonté, musique, dance, concours de strip-tease, drogue, excès en tous genres... Pour l´industrie touristique mexicaine, le Spring Break, c´est avant tout une formidable machine à cash. Chaque spring breaker dépense en moyenne 1 200 euros lors de son séjour. Hôteliers et tours opérateurs se disputent un marché qui génère 40 millions d´euros, en un mois seulement. Les boîtes de nuit se livrent une guerre commerciale sans merci pour attirer le maximum de clients. Certaines font venir des DJ stars, d´autres misent sur des spectacles de haute voltige où les cascadeurs prennent chaque soir des risques insensés pour assurer le show. Temple mondial de la fête et de la démesure, Cancun est aussi devenue l´un des hauts lieux du crime organisé. Depuis quelques années, les narcotrafiquants mexicains ont pris la ville d´assaut. Et des fusillades ont déjà éclaté en plein cœur de la zone touristique. Pour protéger les fêtards, les autorités mexicaines ont placé l´événement sous haute surveillance. Armée, police fédérale et municipale, près de 500 hommes sont mobilisés dans la zone hôtelière. Les secouristes sont eux aussi sur le qui-vive. Comas éthyliques, bagarres, et traumatismes crâniens, ils interviennent plusieurs fois par nuit. Pendant ces quatre semaines de fête ininterrompue, les caméras d´Enquête Exclusive ont filmé les coulisses du Spring Break le plus déjanté du monde.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Marbella : les secrets du Saint-Trop' espagnol

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans le Sud de l'Espagne, sur la Costa del Sol, Marbella est l'une des destinations les plus courues d'Europe. Plages superbes, sable fin, ciel bleu azur... et surtout des clubs privés, des palaces grand luxe, des restaurants ultra branchés ! Depuis les années 60, la cité balnéaire attire la jet-set internationale, venue là pour s'éclater et flamber ! Les caméras d'Enquête Exclusive ont pu suivre une saison estivale dans les coulisses de Marbella, le Saint-Trop' espagnol, en compagnie des rois de la fête et de ceux qui font perdurer le mythe. Il y a d'abord Olivia, la reine française de la nuit. Dans son club, elle attire les célébrités du monde entier et doit gérer les caprices des stars. Paris Hilton a ainsi exigé un massage des pieds, une séance de coiffure et un maquillage spécial avant de se produire en tant que « dj ». Résultat : 3 heures de retard ! Javier, gérant du « Beach club » de Marbella, est aux petits soins pour une clientèle de fêtards très exigeants. Au programme : des shows très dénudés et des litres d'alcool facturés au prix fort. Pour profiter du spectacle, le matelas autour de la piscine se négocie jusqu'à 1 000 euros ! Il y a Carlos, le paparazzi, qui traque les stars américaines ou le prince Hubertus qui nous fait découvrir les coulisses et les secrets des plus grands hôtels, notamment cette suite facturée 30 000 euros la nuit.... Marbella « la flambeuse » souffre pourtant de la crise immobilière. Certaines villas se négocient aujourd'hui jusqu'à 40% en dessous du prix affiché ! De quoi aiguiser les appétits !

      Lire la suite Enquête exclusive (92 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans le Sud de l'Espagne, sur la Costa del Sol, Marbella est l'une des destinations les plus courues d'Europe. Plages superbes, sable fin, ciel bleu azur... et surtout des clubs privés, des palaces grand luxe, des restaurants ultra branchés ! Depuis les années 60, la cité balnéaire attire la jet-set internationale, venue là pour s'éclater et flamber ! Les caméras d'Enquête Exclusive ont pu suivre une saison estivale dans les coulisses de Marbella, le Saint-Trop' espagnol, en compagnie des rois de la fête et de ceux qui font perdurer le mythe. Il y a d'abord Olivia, la reine française de la nuit. Dans son club, elle attire les célébrités du monde entier et doit gérer les caprices des stars. Paris Hilton a ainsi exigé un massage des pieds, une séance de coiffure et un maquillage spécial avant de se produire en tant que « dj ». Résultat : 3 heures de retard ! Javier, gérant du « Beach club » de Marbella, est aux petits soins pour une clientèle de fêtards très exigeants. Au programme : des shows très dénudés et des litres d'alcool facturés au prix fort. Pour profiter du spectacle, le matelas autour de la piscine se négocie jusqu'à 1 000 euros ! Il y a Carlos, le paparazzi, qui traque les stars américaines ou le prince Hubertus qui nous fait découvrir les coulisses et les secrets des plus grands hôtels, notamment cette suite facturée 30 000 euros la nuit.... Marbella « la flambeuse » souffre pourtant de la crise immobilière. Certaines villas se négocient aujourd'hui jusqu'à 40% en dessous du prix affiché ! De quoi aiguiser les appétits !
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Panama, paradis tropical et... fiscal

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est dans ce petit pays d'Amérique centrale que vient d'éclater le plus grand scandale financier international de ces dernières années, l'affaire dite des « Panama Papers ». Des centaines d'entreprises, des hommes politiques, des célébrités, des chefs d'État et de gouvernement, des têtes couronnées mais aussi des trafiquants de drogue avaient placé des millions de dollars dans des sociétés off-shore basées au Panama pour frauder le fisc ou blanchir de l'argent sale. Ces révélations ont fait l'effet d'une bombe planétaire. Reliant deux océans, entre Caraïbes et Pacifique, à travers son célèbre canal maritime, le Panama a des faux airs de Dubaï version latino, avec ses gratte-ciels, ses chantiers, ses magasins de luxe et ses voitures de sport. 4 millions d'habitants, une croissance de 10% par an, le dollar américain comme monnaie locale et une riche population étrangère. Investisseurs, jeunes diplômés et entrepreneurs y affluent du monde entier attirés par ses plages de rêve, sa douceur de vivre, son argent facile et sa législation très « attractive ». Nous avons également exploré l'autre côté du miroir, auprès des oubliés du miracle panaméen, dans les ghettos rongés par les trafics et la violence. Car au Panama, le capitalisme le plus clinquant côtoie la pauvreté la plus extrême. Ici, les jeunes des quartiers déshérités n'ont que leurs poings et leurs armes pour s'en sortir. Frontalier de la Colombie, le pays est aussi un carrefour du trafic de cocaïne. Chaque mois, la police procède à des saisies spectaculaires, parfois de plusieurs tonnes. Nous avons accompagné ses escadrons spécialisés dans leur lutte au quotidien contre les cartels de la drogue.

      Lire la suite Enquête exclusive (92 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est dans ce petit pays d'Amérique centrale que vient d'éclater le plus grand scandale financier international de ces dernières années, l'affaire dite des « Panama Papers ». Des centaines d'entreprises, des hommes politiques, des célébrités, des chefs d'État et de gouvernement, des têtes couronnées mais aussi des trafiquants de drogue avaient placé des millions de dollars dans des sociétés off-shore basées au Panama pour frauder le fisc ou blanchir de l'argent sale. Ces révélations ont fait l'effet d'une bombe planétaire. Reliant deux océans, entre Caraïbes et Pacifique, à travers son célèbre canal maritime, le Panama a des faux airs de Dubaï version latino, avec ses gratte-ciels, ses chantiers, ses magasins de luxe et ses voitures de sport. 4 millions d'habitants, une croissance de 10% par an, le dollar américain comme monnaie locale et une riche population étrangère. Investisseurs, jeunes diplômés et entrepreneurs y affluent du monde entier attirés par ses plages de rêve, sa douceur de vivre, son argent facile et sa législation très « attractive ». Nous avons également exploré l'autre côté du miroir, auprès des oubliés du miracle panaméen, dans les ghettos rongés par les trafics et la violence. Car au Panama, le capitalisme le plus clinquant côtoie la pauvreté la plus extrême. Ici, les jeunes des quartiers déshérités n'ont que leurs poings et leurs armes pour s'en sortir. Frontalier de la Colombie, le pays est aussi un carrefour du trafic de cocaïne. Chaque mois, la police procède à des saisies spectaculaires, parfois de plusieurs tonnes. Nous avons accompagné ses escadrons spécialisés dans leur lutte au quotidien contre les cartels de la drogue.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Touristes aux Baléares : la grande invasion

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Perle des Baléares (Espagne), l´île de Majorque apparaît tel un balcon sur la Méditerranée, bordé d'oliviers, d'orangers, de criques turquoises, et surplombé de villages pittoresques. Classée au patrimoine mondial de l´humanité, l´île est un paradis qui attire de plus en plus de visiteurs. 14 millions durant la saison estivale ! Un véritable raz-de-marée touristique pour une île qui ne compte que 900 000 habitants durant l´année. Résultat, les hôtels et les campings sont bondés, les plages noires de monde, les routes et parkings saturés. Pour les Majorquins, ce tourisme XXL est vécu comme une invasion. Ils le crient haut et fort (« Tourists go home ») et utilisent désormais tous les moyens pour faire fuir les « envahisseurs ». Ces tensions n´ont pas empêché Sylvain, le Strasbourgeois, de venir passer ses vacances à Majorque avec sa femme et ses deux enfants. La famille a choisi un séjour dans un grand hôtel 4 étoiles (avec piscines, terrains de tennis et centre d´équitation) pour un prix imbattable : 2 600 euros pour quinze jours, pension complète et vols compris. Mais à ce tarif-là, il faut bien faire quelques sacrifices. Dès 7 heures du matin, c´est la ruée vers les transats de la piscine pour avoir le meilleur emplacement. Dans les restaurants et les snacks de l´hôtel, c´est la cohue. Sur les plages, tout le monde s´entasse. Et pour les activités nautiques (plongée, ski, scooter des mers), il faut parfois patienter des heures, voire plusieurs jours, pour y avoir accès. À Palma de Majorque, la ville principale, les rues sont inondées de touristes 24 heures sur 24. Beaucoup se pressent à Magaluf, le quartier de tous les excès, avec ses centaines de bars aux néons criards où l´alcool coule à flot. Ici, le niveau de criminalité est trois fois plus élevé que dans le reste du pays. Le soir, agressions, bagarres et vols se multiplient. À la sortie des discothèques, des bandes de jeunes filles dépouillent les touristes les plus alcoolisés. Une unité spéciale de la police de Majorque, les « UDYCO », a dû être créée pour enrayer cette violence et combattre le trafic de drogues qui s´étend de façon spectaculaire dans certains quartiers de la ville et aux abords des grands hôtels. À Majorque, derrière le tourisme de masse, il y a un tourisme beaucoup plus élitiste réservé aux stars et aux milliardaires. Catherine Zeta-Jones, Angelina Jolie, Claudia Schiffer y ont une résidence secondaire, à l´écart des yeux et loin de la foule. Pour la première fois, Sir Richard Branson, le charismatique patron de Virgin, nous ouvre les portes de sa villa au bord de l´eau. Une propriété de rêve de 700 hectares qu´il loue 30 000 euros la semaine.

      Lire la suite Enquête exclusive (92 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Perle des Baléares (Espagne), l´île de Majorque apparaît tel un balcon sur la Méditerranée, bordé d'oliviers, d'orangers, de criques turquoises, et surplombé de villages pittoresques. Classée au patrimoine mondial de l´humanité, l´île est un paradis qui attire de plus en plus de visiteurs. 14 millions durant la saison estivale ! Un véritable raz-de-marée touristique pour une île qui ne compte que 900 000 habitants durant l´année. Résultat, les hôtels et les campings sont bondés, les plages noires de monde, les routes et parkings saturés. Pour les Majorquins, ce tourisme XXL est vécu comme une invasion. Ils le crient haut et fort (« Tourists go home ») et utilisent désormais tous les moyens pour faire fuir les « envahisseurs ». Ces tensions n´ont pas empêché Sylvain, le Strasbourgeois, de venir passer ses vacances à Majorque avec sa femme et ses deux enfants. La famille a choisi un séjour dans un grand hôtel 4 étoiles (avec piscines, terrains de tennis et centre d´équitation) pour un prix imbattable : 2 600 euros pour quinze jours, pension complète et vols compris. Mais à ce tarif-là, il faut bien faire quelques sacrifices. Dès 7 heures du matin, c´est la ruée vers les transats de la piscine pour avoir le meilleur emplacement. Dans les restaurants et les snacks de l´hôtel, c´est la cohue. Sur les plages, tout le monde s´entasse. Et pour les activités nautiques (plongée, ski, scooter des mers), il faut parfois patienter des heures, voire plusieurs jours, pour y avoir accès. À Palma de Majorque, la ville principale, les rues sont inondées de touristes 24 heures sur 24. Beaucoup se pressent à Magaluf, le quartier de tous les excès, avec ses centaines de bars aux néons criards où l´alcool coule à flot. Ici, le niveau de criminalité est trois fois plus élevé que dans le reste du pays. Le soir, agressions, bagarres et vols se multiplient. À la sortie des discothèques, des bandes de jeunes filles dépouillent les touristes les plus alcoolisés. Une unité spéciale de la police de Majorque, les « UDYCO », a dû être créée pour enrayer cette violence et combattre le trafic de drogues qui s´étend de façon spectaculaire dans certains quartiers de la ville et aux abords des grands hôtels. À Majorque, derrière le tourisme de masse, il y a un tourisme beaucoup plus élitiste réservé aux stars et aux milliardaires. Catherine Zeta-Jones, Angelina Jolie, Claudia Schiffer y ont une résidence secondaire, à l´écart des yeux et loin de la foule. Pour la première fois, Sir Richard Branson, le charismatique patron de Virgin, nous ouvre les portes de sa villa au bord de l´eau. Une propriété de rêve de 700 hectares qu´il loue 30 000 euros la semaine.
    • Magazine

      Enquête Exclusive

      Courchevel / Saint-Moritz : duel au sommet du luxe

      bien (26 votes) Votre vote

      En Europe, deux stations de sports d'hiver rivalisent d'imagination pour attirer les plus grosses fortunes de la planète. D'un côté, Saint-Moritz, la suisse. De l'autre, Courchevel, la française. Deux stations mythiques qui ont cultivé, au fil des saisons, le goût de l'excellence et de l'exclusif.

      Surnommée « l'élégante », Saint-Moritz joue la carte de la tradition. Des palaces somptueux, de vieux chalets en bois ultra raffinés et un art de vivre haut-de-gamme qui remonte au XIXe siècle. Chaque hiver, la jet set européenne se retrouve en manteau de fourrure pour assister aux nombreux événements mondains organisés par la station, comme le White Turf, une course hippique légendaire qui se déroule sur un lac gelé. Les skieurs, eux, troquent les tire-fesses pour des hélicoptères qui les déposent, au gré de leurs caprices, sur les plus beaux sommets enneigés des Alpes.

      Face à Saint-Moritz, Courchevel, plus « bling bling » que sa rivale mais qui offre le plus grand domaine skiable de la planète. On y trouve aussi des chalets d'un luxe incomparable, comme l'Edelweiss avec son spa privatif, sa salle de cinéma, sa discothèque et ses suites dignes des plus grands palaces. Entre les hôtels et les restaurants, Courchevel est, en plus, la station la plus étoilée du monde.

      Saint-Moritz / Courchevel... Durant un hiver, ces stations nous ont ouvert les portes de leurs plus beaux joyaux et leurs riches clients nous ont fait partager en coulisses leur luxueux quotidien.

      Lire la suite Enquête exclusive (98 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      En Europe, deux stations de sports d'hiver rivalisent d'imagination pour attirer les plus grosses fortunes de la planète. D'un côté, Saint-Moritz, la suisse. De l'autre, Courchevel, la française. Deux stations mythiques qui ont cultivé, au fil des saisons, le goût de l'excellence et de l'exclusif.

      Surnommée « l'élégante », Saint-Moritz joue la carte de la tradition. Des palaces somptueux, de vieux chalets en bois ultra raffinés et un art de vivre haut-de-gamme qui remonte au XIXe siècle. Chaque hiver, la jet set européenne se retrouve en manteau de fourrure pour assister aux nombreux événements mondains organisés par la station, comme le White Turf, une course hippique légendaire qui se déroule sur un lac gelé. Les skieurs, eux, troquent les tire-fesses pour des hélicoptères qui les déposent, au gré de leurs caprices, sur les plus beaux sommets enneigés des Alpes.

      Face à Saint-Moritz, Courchevel, plus « bling bling » que sa rivale mais qui offre le plus grand domaine skiable de la planète. On y trouve aussi des chalets d'un luxe incomparable, comme l'Edelweiss avec son spa privatif, sa salle de cinéma, sa discothèque et ses suites dignes des plus grands palaces. Entre les hôtels et les restaurants, Courchevel est, en plus, la station la plus étoilée du monde.

      Saint-Moritz / Courchevel... Durant un hiver, ces stations nous ont ouvert les portes de leurs plus beaux joyaux et leurs riches clients nous ont fait partager en coulisses leur luxueux quotidien.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Isghgl et Gstaad : fêtes et luxe dans les Alpes suisses

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Nous sommes plus de 130 millions à travers le monde à être amateurs de glisse. Mais en Europe la neige n'a pas la même saveur ni la même couleur pour tous. Deux stations se sont rendues célèbres dans le monde entier : Isghgl et Gstaad. L'une pour son luxe sans limite : Gstaad, dans les Alpes suisse. C'est la plus bling-bling et la plus secrète aussi avec ses somptueux chalets à plus de dix millions d'euros, ses milliardaires et ses boutiques de luxe à tous les coins de rue. C'est le refuge des stars, une enclave unique au monde, un univers inatteignable pour le commun des mortels. La seconde pour ses fêtes les plus folles et ses extravagances : Isghgl, en Autriche, la station de ski qui ne dort jamais. Ce petit village de 1 500 habitants compte plus de bars et de boîtes de nuit que de remontées mécaniques. Il y en a à tous les coins de rue ! Chaque hiver, les fêtards du monde entier s'y bousculent. Dès 16 heures, le centre-ville se transforme en dance-floor géant et, pendant les six mois d'hiver, c'est la fête à outrance. Pendant trois mois, nous avons pénétré les coulisses et découvert les secrets de ces deux stations de sport d'hiver hors du commun. À Gstaad, nous avons accompagné l'une des princesses les plus riches et célèbres de la planète : Camilla de Bourbon des Deux-Siciles, accompagnée de son mari, descendant direct de Louis XIV. Entre chalet de rêve et palace, la princesse s'apprête à passer un séjour inoubliable. À Gstaad, vous allez aussi découvrir le quotidien du prince Charles-Henri de Lobkowicz. Grâce à son titre et son bagou, il est devenu la coqueluche des milliardaires et dans cette station unique au monde, il sait en tirer profit. À Isghgl, vous allez voir comment Gunther, un riche hôtelier, a fait de cette station une machine à cash. Chaque jour, ses fêtes endiablées lui rapportent une fortune. Surtout quand il fait venir des stars internationales en haut des pistes. Nous suivrons également Léon et ses copains, cinq Français venus passer une semaine de folie. Comment ces stations sont-elles devenues les plus branchées et les plus selectes de la planète ? Entre l'exubérante Isghgl et la très secrète Gstaad, voyage dans les stations de ski les plus branchées de la planète.

      Lire la suite Enquête exclusive (97 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Nous sommes plus de 130 millions à travers le monde à être amateurs de glisse. Mais en Europe la neige n'a pas la même saveur ni la même couleur pour tous. Deux stations se sont rendues célèbres dans le monde entier : Isghgl et Gstaad. L'une pour son luxe sans limite : Gstaad, dans les Alpes suisse. C'est la plus bling-bling et la plus secrète aussi avec ses somptueux chalets à plus de dix millions d'euros, ses milliardaires et ses boutiques de luxe à tous les coins de rue. C'est le refuge des stars, une enclave unique au monde, un univers inatteignable pour le commun des mortels. La seconde pour ses fêtes les plus folles et ses extravagances : Isghgl, en Autriche, la station de ski qui ne dort jamais. Ce petit village de 1 500 habitants compte plus de bars et de boîtes de nuit que de remontées mécaniques. Il y en a à tous les coins de rue ! Chaque hiver, les fêtards du monde entier s'y bousculent. Dès 16 heures, le centre-ville se transforme en dance-floor géant et, pendant les six mois d'hiver, c'est la fête à outrance. Pendant trois mois, nous avons pénétré les coulisses et découvert les secrets de ces deux stations de sport d'hiver hors du commun. À Gstaad, nous avons accompagné l'une des princesses les plus riches et célèbres de la planète : Camilla de Bourbon des Deux-Siciles, accompagnée de son mari, descendant direct de Louis XIV. Entre chalet de rêve et palace, la princesse s'apprête à passer un séjour inoubliable. À Gstaad, vous allez aussi découvrir le quotidien du prince Charles-Henri de Lobkowicz. Grâce à son titre et son bagou, il est devenu la coqueluche des milliardaires et dans cette station unique au monde, il sait en tirer profit. À Isghgl, vous allez voir comment Gunther, un riche hôtelier, a fait de cette station une machine à cash. Chaque jour, ses fêtes endiablées lui rapportent une fortune. Surtout quand il fait venir des stars internationales en haut des pistes. Nous suivrons également Léon et ses copains, cinq Français venus passer une semaine de folie. Comment ces stations sont-elles devenues les plus branchées et les plus selectes de la planète ? Entre l'exubérante Isghgl et la très secrète Gstaad, voyage dans les stations de ski les plus branchées de la planète.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      La face cachée de Rungis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À Rungis, Noël, c'est la période la plus importante de l'année. Rien qu'au mois de décembre, le plus grand marché de produits frais au monde écoule jusqu'à 150 000 tonnes de marchandises et de produits alimentaires chaque jour, ce qui génère un chiffre d'affaires quotidien d' 1,5 milliard d'euros ! Rungis, c'est une ville dans la ville : 235 ha, 1 200 entreprises, 6 halles et 12 000 employés. Ici, on trouve les meilleurs produits de nos terroirs, mais aussi du monde entier, au meilleur prix. Un grenier exceptionnel qui a ses rites, ses coutumes et ses secrets. À l'approche des fêtes, les caméras d'Enquête Exclusive ont eu accès aux coulisses de Rungis. Nous avons pu suivre, jour et nuit, les grossistes, les acheteurs et les patrons des grands restaurants et nous avons même pu assister à leurs négociations, à l'écart des regards. Mais derrière cette vitrine de la gastronomie, qui fait la fierté de la France, Rungis offre un autre visage. L'abondance et le luxe attirent aussi des chômeurs, des retraités et des sdf, qui viennent faire les poubelles pour trouver de quoi se nourrir. Rungis, ce sont des rythmes de travail infernaux, surtout lors des périodes de réveillon. Parfois, pour tenir le choc et décompresser, certains employés du site consomment un peu trop d'alcool. Et on trouve même sur place du cannabis. Il y a enfin le travail au noir. Quand le marché tourne à plein régime, de nombreuses « petites mains » (souvent des étrangers en situation irrégulière) viennent renforcer les équipes pour transporter les marchandises. À Noël, la police, l'Urssaf et les douanes redoublent de vigilance. Enquête sur les coulisses et la face cachée de Rungis, le plus grand marché de produits frais du monde, comme vous ne l'avez encore jamais vu.

      Lire la suite Enquête exclusive (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À Rungis, Noël, c'est la période la plus importante de l'année. Rien qu'au mois de décembre, le plus grand marché de produits frais au monde écoule jusqu'à 150 000 tonnes de marchandises et de produits alimentaires chaque jour, ce qui génère un chiffre d'affaires quotidien d' 1,5 milliard d'euros ! Rungis, c'est une ville dans la ville : 235 ha, 1 200 entreprises, 6 halles et 12 000 employés. Ici, on trouve les meilleurs produits de nos terroirs, mais aussi du monde entier, au meilleur prix. Un grenier exceptionnel qui a ses rites, ses coutumes et ses secrets. À l'approche des fêtes, les caméras d'Enquête Exclusive ont eu accès aux coulisses de Rungis. Nous avons pu suivre, jour et nuit, les grossistes, les acheteurs et les patrons des grands restaurants et nous avons même pu assister à leurs négociations, à l'écart des regards. Mais derrière cette vitrine de la gastronomie, qui fait la fierté de la France, Rungis offre un autre visage. L'abondance et le luxe attirent aussi des chômeurs, des retraités et des sdf, qui viennent faire les poubelles pour trouver de quoi se nourrir. Rungis, ce sont des rythmes de travail infernaux, surtout lors des périodes de réveillon. Parfois, pour tenir le choc et décompresser, certains employés du site consomment un peu trop d'alcool. Et on trouve même sur place du cannabis. Il y a enfin le travail au noir. Quand le marché tourne à plein régime, de nombreuses « petites mains » (souvent des étrangers en situation irrégulière) viennent renforcer les équipes pour transporter les marchandises. À Noël, la police, l'Urssaf et les douanes redoublent de vigilance. Enquête sur les coulisses et la face cachée de Rungis, le plus grand marché de produits frais du monde, comme vous ne l'avez encore jamais vu.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Chine : Yiwu, le plus grand marché du monde

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le plus grand bazar du monde. 100 000 boutiques, ouvertes 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, des centaines de kilomètres de galeries marchandes, le tout rassemblé dans cinq gigantesques halls, sur une superficie vingt-cinq fois plus étendue que le plus gros centre commercial de France. Bienvenue à Yiwu (Chine), la Mecque mondiale du shopping de gros. Un endroit qui n'existe nulle part ailleurs. Une véritable caverne d'Ali Baba, à 250 km au sud de Shanghai, où la planète entière vient s'approvisionner en objets, petits cadeaux et gadgets bon marché. Des jouets pour enfants aux parapluies, des smartphones à prix cassés aux bouillotes en caoutchouc, de la vaisselle en plastique aux bijoux de pacotille. Sans oublier 80% des décorations de Noël. À Yiwu, on achète ces produits en grande quantité - et à bas prix - pour ensuite les exporter partout dans le monde. Sortis des entrepôts gigantesques, ils sont ensuite chargés à bord de milliers de camions qui transportent les containers vers les ports chinois ou les gares ferroviaires à destination de l'Europe, de l'Afrique et des pays du Proche et du Moyen-Orient. Yiwu, c'est aussi la ville chinoise la plus cosmopolite du pays. Toutes les nationalités ou presque y sont présentes : Indiens, Africains, Pakistanais, Saoudiens, Européens... Dans le quartier de Binwang, on parle arabe, on mange hallal, on boit du thé à la menthe et on prie dans la grande mosquée. Il y a également une cathédrale pour les Chrétiens et même des temples. Pour accueillir les acheteurs, on y trouve 800 hôtels, une night-life trépidante, des restaurants pour tous les goûts, le plus grand nombre de voitures de luxe de Chine, etc. Parmi les acheteurs, certains se sont même installés ici. Ils s'appellent Marco, Babacar, Isabelle ou Su ; ils sont Français, Sénégalais ou Chinois. En décidant de tenter leur chance à Yiwu, ils ont réalisé leurs rêves et gagné beaucoup d'argent. Tout est possible dans le centre mondial du commerce. Le meilleur comme le pire : arnaques, malfaçons, objets contrefaits, voire dangereux, et règles commerciales très floues en cas de litige… Plongée à la découverte d'une des villes les plus riches de Chine et de son supermarché géant, le plus grand bazar de la planète.

      Lire la suite Enquête exclusive (99 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le plus grand bazar du monde. 100 000 boutiques, ouvertes 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, des centaines de kilomètres de galeries marchandes, le tout rassemblé dans cinq gigantesques halls, sur une superficie vingt-cinq fois plus étendue que le plus gros centre commercial de France. Bienvenue à Yiwu (Chine), la Mecque mondiale du shopping de gros. Un endroit qui n'existe nulle part ailleurs. Une véritable caverne d'Ali Baba, à 250 km au sud de Shanghai, où la planète entière vient s'approvisionner en objets, petits cadeaux et gadgets bon marché. Des jouets pour enfants aux parapluies, des smartphones à prix cassés aux bouillotes en caoutchouc, de la vaisselle en plastique aux bijoux de pacotille. Sans oublier 80% des décorations de Noël. À Yiwu, on achète ces produits en grande quantité - et à bas prix - pour ensuite les exporter partout dans le monde. Sortis des entrepôts gigantesques, ils sont ensuite chargés à bord de milliers de camions qui transportent les containers vers les ports chinois ou les gares ferroviaires à destination de l'Europe, de l'Afrique et des pays du Proche et du Moyen-Orient. Yiwu, c'est aussi la ville chinoise la plus cosmopolite du pays. Toutes les nationalités ou presque y sont présentes : Indiens, Africains, Pakistanais, Saoudiens, Européens... Dans le quartier de Binwang, on parle arabe, on mange hallal, on boit du thé à la menthe et on prie dans la grande mosquée. Il y a également une cathédrale pour les Chrétiens et même des temples. Pour accueillir les acheteurs, on y trouve 800 hôtels, une night-life trépidante, des restaurants pour tous les goûts, le plus grand nombre de voitures de luxe de Chine, etc. Parmi les acheteurs, certains se sont même installés ici. Ils s'appellent Marco, Babacar, Isabelle ou Su ; ils sont Français, Sénégalais ou Chinois. En décidant de tenter leur chance à Yiwu, ils ont réalisé leurs rêves et gagné beaucoup d'argent. Tout est possible dans le centre mondial du commerce. Le meilleur comme le pire : arnaques, malfaçons, objets contrefaits, voire dangereux, et règles commerciales très floues en cas de litige… Plongée à la découverte d'une des villes les plus riches de Chine et de son supermarché géant, le plus grand bazar de la planète.

    Audiences replay du 21-01

    //Google Tag Manager