Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Enquête exclusive en replay (50 vidéos)

    A propos de Enquête exclusive

    Créée en 2005 et présentée par Bernard de la Villardière, Enquête exclusive est un magazine d'investigation diffusé le dimanche en deuxième partie de soirée sur M6. Chaque émission propose un reportage unique, souvent centré sur une destination étrangère (Detroit, Buenos Aires, Londres ont notamment été abordées en 2012), et s'attache à révéler certaines pratiques et business exercés en ces lieux. Avec ce magazine, la polémique n'est jamais loin, et très souvent on accuse l'animateur de faire du racolage sur des sujets touchants la prostitution ou la drogue, alors que les statistiques donnent tort à cette hypothèse.

    • Magazine

      Enquête exclusive

      Foires des villes et foires des champs : les dessous d'un incroyable succès

      pas mal (7 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année au printemps, les foires attirent des centaines de milliers de visiteurs ! À l'heure d'Internet et du e-commerce, le succès de cette forme de commerce ancestrale paraît incroyable. À Marseille la cosmopolite et à Lessay la rurale, située en Normandie, ces rassemblements populaires sont de gigantesques évènements. Camelots, vendeurs de piscines ou de chevaux y réalisent des chiffres d'affaires impressionnants ! Quels sont leurs secrets pour attirer le chaland ? D'où viennent les produits qu'ils proposent ? Pour les acheteurs, les bonnes affaires sont-elles toujours au rendez-vous ? À Lessay, la foire est également un lieu de retrouvailles, rituel pour les gens du voyage. Plus de mille familles s'y donnent rendez-vous chaque année. Stands de fête foraine ou de vanneries, certains profitent de la foire pour travailler mais la plupart vient à Lessay pour faire la fête et célébrer les traditions de la communauté. Un afflux de population pas toujours très bien vu des habitants du village et redouté par les autorités locales. À Marseille, la sécurité est un enjeu de premier plan. Sur la foire, 650 000 visiteurs dépensent 250 euros en moyenne. En une semaine, des millions d'euros s'échangent, le plus souvent en liquide. Commissariat de police mobile, gendarmes : les forces de l'ordre se relaient jour et nuit pour que la foire se déroule sans incident.

      Lire la suite Enquête exclusive (49 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année au printemps, les foires attirent des centaines de milliers de visiteurs ! À l'heure d'Internet et du e-commerce, le succès de cette forme de commerce ancestrale paraît incroyable. À Marseille la cosmopolite et à Lessay la rurale, située en Normandie, ces rassemblements populaires sont de gigantesques évènements. Camelots, vendeurs de piscines ou de chevaux y réalisent des chiffres d'affaires impressionnants ! Quels sont leurs secrets pour attirer le chaland ? D'où viennent les produits qu'ils proposent ? Pour les acheteurs, les bonnes affaires sont-elles toujours au rendez-vous ? À Lessay, la foire est également un lieu de retrouvailles, rituel pour les gens du voyage. Plus de mille familles s'y donnent rendez-vous chaque année. Stands de fête foraine ou de vanneries, certains profitent de la foire pour travailler mais la plupart vient à Lessay pour faire la fête et célébrer les traditions de la communauté. Un afflux de population pas toujours très bien vu des habitants du village et redouté par les autorités locales. À Marseille, la sécurité est un enjeu de premier plan. Sur la foire, 650 000 visiteurs dépensent 250 euros en moyenne. En une semaine, des millions d'euros s'échangent, le plus souvent en liquide. Commissariat de police mobile, gendarmes : les forces de l'ordre se relaient jour et nuit pour que la foire se déroule sans incident.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Gypsies et travellers : enquête sur les gitans anglais

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ce sont les gitans britanniques. Originaires de Roumanie, ils sont aujourd'hui environ 300 000 et on les appelle les Gypsies. Installée au Royaume Uni depuis le XVIe siècle, leur communauté est plus sédentaire que celle des gens du voyage en France. Mais si les Gypsies préfèrent les maisons en briques aux caravanes, ils restent très attachés à leurs traditions, à leur mode de vie et à leurs secrets. Extravertis, dotés d'un fort caractère, d'un goût immodéré pour la fête et d'un sens de la famille hors norme, ils fascinent et dérangent à la fois. Exceptionnellement, plusieurs membres de la communauté gypsy ont accepté d'être suivis dans leur quotidien et leur intimité par les caméras d'Enquête Exclusive. Tony Giles vit dans la grande banlieue de Londres. C'est un boxeur réputé, champion de MMA, un sport de combat particulièrement violent. Tony gagne tous ses matches par KO. C'est une personnalité étonnante, attachante et une vraie force de la nature. Avec lui et sa famille, nous découvrirons la culture gypsy comment on la voit rarement : l'enfant roi, le rôle actif des hommes, celui des femmes au foyer, l'éducation, la transmission des valeurs et l'incroyable solidarité entre les membres de la communauté. Alfie Best, lui, est un gypsy milliardaire. Avec lui, nous pénétrons dans l'environnement hyper luxueux d'un des hommes les plus riches d'Angleterre. Né dans une roulotte, au bas de l'échelle sociale, il a réussi à bâtir un empire. S'il affirme haut et fort sa fierté d'être un Gypsy, il a dû cacher ses origines au début de sa carrière. Car le peuple anglais, dans sa grande majorité, reste extrêmement méfiant vis à vis de la communauté. Et les tensions sont toujours très présentes. Dans le pays, de nombreuses villes ferment leurs volets dès l'arrivée des Gitans et refusent de les servir dans les bars, les restaurants et même les magasins. Notre enquête nous emmènera à la célèbre foire d'Appleby, non loin de l'Écosse. Un des plus grands et des plus spectaculaires rassemblements gypsy du pays. Chaque année, des dizaines de milliers de gypsies et de « travellers » (les nomades) affluent de tout le Royaume-Uni pour se retrouver et faire la fête. Beaucoup viennent avec leurs chevaux pour les vendre lors d'enchères uniques au monde. Une enquête inédite dans l'univers fascinant et souvent mystérieux de la communauté gypsy.

      Lire la suite Enquête exclusive (50 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ce sont les gitans britanniques. Originaires de Roumanie, ils sont aujourd'hui environ 300 000 et on les appelle les Gypsies. Installée au Royaume Uni depuis le XVIe siècle, leur communauté est plus sédentaire que celle des gens du voyage en France. Mais si les Gypsies préfèrent les maisons en briques aux caravanes, ils restent très attachés à leurs traditions, à leur mode de vie et à leurs secrets. Extravertis, dotés d'un fort caractère, d'un goût immodéré pour la fête et d'un sens de la famille hors norme, ils fascinent et dérangent à la fois. Exceptionnellement, plusieurs membres de la communauté gypsy ont accepté d'être suivis dans leur quotidien et leur intimité par les caméras d'Enquête Exclusive. Tony Giles vit dans la grande banlieue de Londres. C'est un boxeur réputé, champion de MMA, un sport de combat particulièrement violent. Tony gagne tous ses matches par KO. C'est une personnalité étonnante, attachante et une vraie force de la nature. Avec lui et sa famille, nous découvrirons la culture gypsy comment on la voit rarement : l'enfant roi, le rôle actif des hommes, celui des femmes au foyer, l'éducation, la transmission des valeurs et l'incroyable solidarité entre les membres de la communauté. Alfie Best, lui, est un gypsy milliardaire. Avec lui, nous pénétrons dans l'environnement hyper luxueux d'un des hommes les plus riches d'Angleterre. Né dans une roulotte, au bas de l'échelle sociale, il a réussi à bâtir un empire. S'il affirme haut et fort sa fierté d'être un Gypsy, il a dû cacher ses origines au début de sa carrière. Car le peuple anglais, dans sa grande majorité, reste extrêmement méfiant vis à vis de la communauté. Et les tensions sont toujours très présentes. Dans le pays, de nombreuses villes ferment leurs volets dès l'arrivée des Gitans et refusent de les servir dans les bars, les restaurants et même les magasins. Notre enquête nous emmènera à la célèbre foire d'Appleby, non loin de l'Écosse. Un des plus grands et des plus spectaculaires rassemblements gypsy du pays. Chaque année, des dizaines de milliers de gypsies et de « travellers » (les nomades) affluent de tout le Royaume-Uni pour se retrouver et faire la fête. Beaucoup viennent avec leurs chevaux pour les vendre lors d'enchères uniques au monde. Une enquête inédite dans l'univers fascinant et souvent mystérieux de la communauté gypsy.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Policiers contre proxénètes : les nouvelles filières de la prostitution

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ces dernières années, la prostitution a changé de visage, les Françaises ont presque disparu des trottoirs. Aujourd'hui 90% des prostituées sont d'origine étrangère, victimes de proxénètes très organisés. Exceptionnellement nous avons pu suivre le travail des policiers spécialisés dans le démantèlement de ces réseaux qui prennent de plus en plus d'importance, notamment en province. À Caen en Normandie, ils ont dans leur ligne de mire une friche industrielle envahie depuis quelques mois par des camionnettes blanches. À l'intérieur, une soixantaine de jeunes femmes enchaînent les passes. Elles viennent du Nigéria. Sur un an, les policiers estiment les bénéfices de cette filière à 500 000 euros. Particularité, elle est gérée par des « mamas » qui terrorisent les jeunes filles mêlant magie noire et violences physiques. Surveillances, écoutes, géolocalisation : les forces de l'ordre réussiront-elles à faire tomber ce réseau qui blanchit des sommes astronomiques entre la France et l'Afrique ? À Limoge ce sont de jeunes femmes roms qui officient sur les boulevards ; leurs proxénètes ne sont pas loin. Les policiers enquêtent sur des associations culturelles qui leur serviraient de couverture. Ces filières sont en pleine expansion et rares sont celles qui parviennent à leur échapper. Dans ces réseaux, la prostitution est familiale : les proxénètes sont frères ou cousins, ils font travailler leurs femmes, leurs petites amies et parfois même leurs propres filles. Nous avons rencontré une de ces rescapées ; son histoire est bouleversante.

      Lire la suite Enquête exclusive (49 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ces dernières années, la prostitution a changé de visage, les Françaises ont presque disparu des trottoirs. Aujourd'hui 90% des prostituées sont d'origine étrangère, victimes de proxénètes très organisés. Exceptionnellement nous avons pu suivre le travail des policiers spécialisés dans le démantèlement de ces réseaux qui prennent de plus en plus d'importance, notamment en province. À Caen en Normandie, ils ont dans leur ligne de mire une friche industrielle envahie depuis quelques mois par des camionnettes blanches. À l'intérieur, une soixantaine de jeunes femmes enchaînent les passes. Elles viennent du Nigéria. Sur un an, les policiers estiment les bénéfices de cette filière à 500 000 euros. Particularité, elle est gérée par des « mamas » qui terrorisent les jeunes filles mêlant magie noire et violences physiques. Surveillances, écoutes, géolocalisation : les forces de l'ordre réussiront-elles à faire tomber ce réseau qui blanchit des sommes astronomiques entre la France et l'Afrique ? À Limoge ce sont de jeunes femmes roms qui officient sur les boulevards ; leurs proxénètes ne sont pas loin. Les policiers enquêtent sur des associations culturelles qui leur serviraient de couverture. Ces filières sont en pleine expansion et rares sont celles qui parviennent à leur échapper. Dans ces réseaux, la prostitution est familiale : les proxénètes sont frères ou cousins, ils font travailler leurs femmes, leurs petites amies et parfois même leurs propres filles. Nous avons rencontré une de ces rescapées ; son histoire est bouleversante.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Immigration clandestine : la grande traque contre les passeurs

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est une nouvelle criminalité qui, au niveau mondial, rapporte plus que le trafic d'armes et presque autant que la drogue. En France, l'un des pays les plus touchés par ce fléau, une unité spéciale de la Police nationale, l'Ocriest (Office central pour la répression de l'immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre) est chargée de combattre ce fléau qui connaît une progression spectaculaire depuis la crise migratoire. Basé en région parisienne, ce service d'enquête, méconnu du grand public, est doté de quatre-vingt-dix enquêteurs à plein temps et des derniers outils technologiques pour l'investigation de pointe. Principale mission de l'Ocriest : traquer les passeurs et les faussaires qui organisent la venue et le passage de clandestins dans le pays. Filatures, planques, écoutes, auditions : pour la première fois et de manière exclusive, ces enquêteurs spécialisés ultra-discrets ont accepté de nous montrer comment ils réussissent à faire tomber ces filières, 286 réseaux démantelés en 2016 contre 180 il y a quatre ans ! Chacune de leurs enquêtes porte un nom de code aux accents de films d'espionnage (« Billy the Kid », « Merlin », « Prefector »). Les enquêteurs démantèlent les filières du crime organisé venant d'Asie et des pays de l'Est, mais aussi des structures plus artisanales qui emploient de simples citoyens français (apparemment au-dessus de tout soupçon) ; ces derniers voyant là le moyen d'arrondir frauduleusement leurs fins de mois. Désormais, la moitié des affaires d'immigration clandestine repose sur la « fraude documentaire ». C'est la bête noire de l'Ocriest. Des kits de faux documents (salaire, quittance EDF, acte de naissance, etc.), vendus clés en main, permettent à des dizaines de milliers de clandestins de réaliser chaque année un vrai passeport français ! Des kits vendus entre 1 500 et 12 000 euros par des faussaires « amateurs ». Qui sont les passeurs et les trafiquants de faux-papiers en France ? Comment parviennent-ils à déjouer les failles du système pour faire venir des étrangers ou les faire rester sur le territoire ? Quels sont les outils et les stratégies des policiers de l'Ocriest pour les arrêter ? De l'ouverture d'une affaire en passant par les longues filatures des suspects jusqu'aux arrestations et aux auditions, nous suivrons de manière exceptionnelle le travail de cette unité spéciale. Une enquête inédite et au long cours sur la traque des réseaux d'immigration clandestine en France.

      Lire la suite Enquête exclusive (48 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est une nouvelle criminalité qui, au niveau mondial, rapporte plus que le trafic d'armes et presque autant que la drogue. En France, l'un des pays les plus touchés par ce fléau, une unité spéciale de la Police nationale, l'Ocriest (Office central pour la répression de l'immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre) est chargée de combattre ce fléau qui connaît une progression spectaculaire depuis la crise migratoire. Basé en région parisienne, ce service d'enquête, méconnu du grand public, est doté de quatre-vingt-dix enquêteurs à plein temps et des derniers outils technologiques pour l'investigation de pointe. Principale mission de l'Ocriest : traquer les passeurs et les faussaires qui organisent la venue et le passage de clandestins dans le pays. Filatures, planques, écoutes, auditions : pour la première fois et de manière exclusive, ces enquêteurs spécialisés ultra-discrets ont accepté de nous montrer comment ils réussissent à faire tomber ces filières, 286 réseaux démantelés en 2016 contre 180 il y a quatre ans ! Chacune de leurs enquêtes porte un nom de code aux accents de films d'espionnage (« Billy the Kid », « Merlin », « Prefector »). Les enquêteurs démantèlent les filières du crime organisé venant d'Asie et des pays de l'Est, mais aussi des structures plus artisanales qui emploient de simples citoyens français (apparemment au-dessus de tout soupçon) ; ces derniers voyant là le moyen d'arrondir frauduleusement leurs fins de mois. Désormais, la moitié des affaires d'immigration clandestine repose sur la « fraude documentaire ». C'est la bête noire de l'Ocriest. Des kits de faux documents (salaire, quittance EDF, acte de naissance, etc.), vendus clés en main, permettent à des dizaines de milliers de clandestins de réaliser chaque année un vrai passeport français ! Des kits vendus entre 1 500 et 12 000 euros par des faussaires « amateurs ». Qui sont les passeurs et les trafiquants de faux-papiers en France ? Comment parviennent-ils à déjouer les failles du système pour faire venir des étrangers ou les faire rester sur le territoire ? Quels sont les outils et les stratégies des policiers de l'Ocriest pour les arrêter ? De l'ouverture d'une affaire en passant par les longues filatures des suspects jusqu'aux arrestations et aux auditions, nous suivrons de manière exceptionnelle le travail de cette unité spéciale. Une enquête inédite et au long cours sur la traque des réseaux d'immigration clandestine en France.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Un été au Mont Blanc : des vacances au sommet

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le sommet le plus haut et le plus célèbre d'Europe. Et la destination la plus courue des Alpes en été. De juin à septembre, plus de 20 000 grimpeurs, Français et étrangers, se lancent à l'assaut du Mont Blanc. Il faut en moyenne trois jours et deux nuits pour gravir ses 4 810 mètres. Un parcours réputé accessible, mais le danger est partout. Chutes, accidents, froid, tempête… 20 personnes y ont trouvé la mort l'été dernier. Pour Armelle et son groupe d'alpinistes, des amateurs inexpérimentés, l'ascension s'annonce périlleuse. Heureusement, les guides de haute montagne gardent en permanence un œil sur les grimpeurs. Mais nombreux sont ceux qui commettent des imprudences ou qui sont mal préparés pour l'ascension. Le vertige des sommets est aussi le quotidien de Roch Malnuit, un sportif de l'extrême. Ce base-jumper, véritable homme-oiseau, sélectionne les parois les plus hautes pour se jeter dans le vide dans sa combinaison ailée. À son programme cet été : un saut exceptionnel au-dessus du Mont Blanc, depuis un hélicoptère. Dans la vallée, Chamonix attire des Français et de nombreux étrangers, notamment des Américains venus se marier au sommet et des groupes de Chinois en quête de la photo parfaite. De la mer de Glace à l'Aiguille du midi, ils vont visiter la station en un temps record.

      Lire la suite Enquête exclusive (48 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le sommet le plus haut et le plus célèbre d'Europe. Et la destination la plus courue des Alpes en été. De juin à septembre, plus de 20 000 grimpeurs, Français et étrangers, se lancent à l'assaut du Mont Blanc. Il faut en moyenne trois jours et deux nuits pour gravir ses 4 810 mètres. Un parcours réputé accessible, mais le danger est partout. Chutes, accidents, froid, tempête… 20 personnes y ont trouvé la mort l'été dernier. Pour Armelle et son groupe d'alpinistes, des amateurs inexpérimentés, l'ascension s'annonce périlleuse. Heureusement, les guides de haute montagne gardent en permanence un œil sur les grimpeurs. Mais nombreux sont ceux qui commettent des imprudences ou qui sont mal préparés pour l'ascension. Le vertige des sommets est aussi le quotidien de Roch Malnuit, un sportif de l'extrême. Ce base-jumper, véritable homme-oiseau, sélectionne les parois les plus hautes pour se jeter dans le vide dans sa combinaison ailée. À son programme cet été : un saut exceptionnel au-dessus du Mont Blanc, depuis un hélicoptère. Dans la vallée, Chamonix attire des Français et de nombreux étrangers, notamment des Américains venus se marier au sommet et des groupes de Chinois en quête de la photo parfaite. De la mer de Glace à l'Aiguille du midi, ils vont visiter la station en un temps record.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Islande, l'île de tous les extrêmes

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située à proximité du cercle polaire arctique, l'Islande, l'île de la glace et du feu, est la nouvelle destination à la mode. Depuis 2010, le tourisme y a progressé De 100% ! Avec ses geysers, ses glaciers et ses déserts de laves, cette terre d'aventure et de frissons séduit les visiteurs du monde entier. L'Islande est réputée pour sa nature sublime, sauvage, mais aussi pour le vent de liberté absolue qui souffle sur l'île. Recouverte de glace huit mois par an, isolée dans les eaux froides de l'Atlantique nord, l'île exulte dès l'arrivée de l'été. Cela commence par les fêtes, les plus chaudes et les plus déjantées d'Europe. En juin, il fait jour 24 heures durant et les Islandais fêtent leurs journées sans fin avec un festival de musique hip-hop et électro, le Secret Solstice, qui attire les meilleurs DJ de la planète. Dernière tendance : faire la fête sous le soleil de minuit dans des cadres toujours uniques et extravagants, comme dans des sources d'eau chaudes, à l'intérieur d'un glacier ou dans la chambre magmatique d'un volcan. Pendant quatre jours, Reykjavik devient la capitale européenne de la fête. Au programme : musique, danse et aussi… drogue, alcool et libération sexuelle. En Islande, ce sont les filles, ultra décomplexées, qui font le premier pas. Depuis quelques années, un mouvement est né dans la rue : « la Marche des Salopes ». Des milliers d'Islandaises y ont adhéré et toutes ont le même discours : liberté de séduire, d'assumer sa sexualité et de disposer de son corps. Rien d'étonnant à ce que cette jeune société, progressiste et bouillonnante, soit devenue la championne du monde en matière de parité hommes/femmes. Le pays a d'ailleurs placé à sa tête la première femme politique ouvertement lesbienne de l'histoire, Johanna Sigurdardottir, nommée Premier ministre en 2009. Cet étonnant pays a aussi une autre particularité : un taux de criminalité quasi nul. Les forces de l'ordre ont même gagné un surnom : celui de « flics les plus cools du monde ». « Cools », mais pas inactifs. Car si l'on ne compte en moyenne qu'un homicide par an sur l'île, les débordements, les petits trafics et les bagarres liées à l'alcool sont monnaie courante en été. Être flic à Reykjavik n'est donc pas de tout repos. D'autant que les Islandais sont les rois de la distillerie clandestine. Durant les années de prohibition, abolie en 1989, ils ont créé le Landi, une eau-de-vie presque pure, distribuée sous la parka. Désormais légal, l'alcool est toutefois surtaxé. Résultat, le Landi coule toujours à flot sur l'île et continue à faire des ravages chez les adolescents. Touchée de plein fouet par la crise économique de 2008, l'Islande est aujourd'hui en pleine effervescence, notamment grâce à son dynamisme, sa modernité et au tourisme. Mais attention, s'aventurer sur cette terre lointaine, faite de glace et de feu, peut se révéler très dangereux pour ceux qui ne sont pas préparés. Malgré les unités de secours, particulièrement actives en été, les accidents, parfois mortels, se multiplient. Enquête inédite en Islande, le pays de tous les extrêmes.

      Lire la suite Enquête exclusive (48 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située à proximité du cercle polaire arctique, l'Islande, l'île de la glace et du feu, est la nouvelle destination à la mode. Depuis 2010, le tourisme y a progressé De 100% ! Avec ses geysers, ses glaciers et ses déserts de laves, cette terre d'aventure et de frissons séduit les visiteurs du monde entier. L'Islande est réputée pour sa nature sublime, sauvage, mais aussi pour le vent de liberté absolue qui souffle sur l'île. Recouverte de glace huit mois par an, isolée dans les eaux froides de l'Atlantique nord, l'île exulte dès l'arrivée de l'été. Cela commence par les fêtes, les plus chaudes et les plus déjantées d'Europe. En juin, il fait jour 24 heures durant et les Islandais fêtent leurs journées sans fin avec un festival de musique hip-hop et électro, le Secret Solstice, qui attire les meilleurs DJ de la planète. Dernière tendance : faire la fête sous le soleil de minuit dans des cadres toujours uniques et extravagants, comme dans des sources d'eau chaudes, à l'intérieur d'un glacier ou dans la chambre magmatique d'un volcan. Pendant quatre jours, Reykjavik devient la capitale européenne de la fête. Au programme : musique, danse et aussi… drogue, alcool et libération sexuelle. En Islande, ce sont les filles, ultra décomplexées, qui font le premier pas. Depuis quelques années, un mouvement est né dans la rue : « la Marche des Salopes ». Des milliers d'Islandaises y ont adhéré et toutes ont le même discours : liberté de séduire, d'assumer sa sexualité et de disposer de son corps. Rien d'étonnant à ce que cette jeune société, progressiste et bouillonnante, soit devenue la championne du monde en matière de parité hommes/femmes. Le pays a d'ailleurs placé à sa tête la première femme politique ouvertement lesbienne de l'histoire, Johanna Sigurdardottir, nommée Premier ministre en 2009. Cet étonnant pays a aussi une autre particularité : un taux de criminalité quasi nul. Les forces de l'ordre ont même gagné un surnom : celui de « flics les plus cools du monde ». « Cools », mais pas inactifs. Car si l'on ne compte en moyenne qu'un homicide par an sur l'île, les débordements, les petits trafics et les bagarres liées à l'alcool sont monnaie courante en été. Être flic à Reykjavik n'est donc pas de tout repos. D'autant que les Islandais sont les rois de la distillerie clandestine. Durant les années de prohibition, abolie en 1989, ils ont créé le Landi, une eau-de-vie presque pure, distribuée sous la parka. Désormais légal, l'alcool est toutefois surtaxé. Résultat, le Landi coule toujours à flot sur l'île et continue à faire des ravages chez les adolescents. Touchée de plein fouet par la crise économique de 2008, l'Islande est aujourd'hui en pleine effervescence, notamment grâce à son dynamisme, sa modernité et au tourisme. Mais attention, s'aventurer sur cette terre lointaine, faite de glace et de feu, peut se révéler très dangereux pour ceux qui ne sont pas préparés. Malgré les unités de secours, particulièrement actives en été, les accidents, parfois mortels, se multiplient. Enquête inédite en Islande, le pays de tous les extrêmes.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Touristes à Paris : arnaques et mauvaises surprises

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après une année 2015 marquée par les attentats, le tourisme retrouve des couleurs à Paris. La capitale reste l'une des destinations les plus courues au monde, avec plus de 30 millions de visiteurs par an. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers venus admirer la Tour Eiffel, le Louvre, Montmartre, le Sacré Cœur. Et flâner dans les rues de Paris. Mais derrière ces monuments prestigieux et ce décor de rêve, la ville n'a pas toujours bonne réputation. Accueil désagréable, garçons de café et restaurateurs grossiers, prix prohibitifs, hôteliers arnaqueurs, faux chauffeurs de taxi… Cette mauvaise image est-elle vraiment le reflet de la réalité ? Pour le savoir, nous avons accompagné des vacanciers américains et chinois et avons partagé leur quotidien, comme de vrais touristes étrangers, lors de leur séjour à Paris. Nous étions avec Amber et Kirsten, deux blondes californiennes, très excitées à l'idée de découvrir la capitale parisienne, mais qui ont vite déchanté dès leur arrivée à l'aéroport. Autour d'elles, de faux taxis harcèlent les clients à la sortie des terminaux et leur font payer la course deux fois plus cher, sans aucune assurance, ni autorisation. Un travail au noir passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les deux jeunes femmes avaient réservé plusieurs nuits dans un hôtel trois étoiles, apparemment tout confort. Surprise, leur chambre avait la taille d'un cagibi et la propreté laissait à désirer. D'autres touristes tombent, eux, dans les griffes de loueurs peu scrupuleux. Une nouvelle arnaque très répandue à Paris. Ces « loueurs » détournent les sites d'hébergements en ligne pour détrousser les vacanciers. Les touristes qui suscitent le plus de convoitises sont les Chinois. Principale raison : l'argent liquide qu'ils ont sur eux, jusqu'à 10 000 euros en espèces. Résultat, ils se font régulièrement agresser et détrousser dans les rues de Paris, souvent en plein jour. Les touristes chinois sont aussi la cible de nouveaux délinquants. Ce sont de faux étudiants, venus spécialement de Chine, qui travaillent pour le compte de réseaux mafieux chinois connectés partout en Europe. Lors de notre enquête, nous avons découvert les techniques qui leur permettent de détrousser facilement les touristes. Destination de rêve pour de nombreux vacanciers étrangers, Paris se transforme parfois en cauchemar. Comment prévenir et éviter les pièges ? Comment les escrocs et les arnaqueurs préparent-ils leurs coups ? Enfin, pourquoi les touristes sont-ils souvent si mal accueillis ? Enquête sur la face cachée du « Paris carte postale » !

      Lire la suite Enquête exclusive (48 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après une année 2015 marquée par les attentats, le tourisme retrouve des couleurs à Paris. La capitale reste l'une des destinations les plus courues au monde, avec plus de 30 millions de visiteurs par an. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers venus admirer la Tour Eiffel, le Louvre, Montmartre, le Sacré Cœur. Et flâner dans les rues de Paris. Mais derrière ces monuments prestigieux et ce décor de rêve, la ville n'a pas toujours bonne réputation. Accueil désagréable, garçons de café et restaurateurs grossiers, prix prohibitifs, hôteliers arnaqueurs, faux chauffeurs de taxi… Cette mauvaise image est-elle vraiment le reflet de la réalité ? Pour le savoir, nous avons accompagné des vacanciers américains et chinois et avons partagé leur quotidien, comme de vrais touristes étrangers, lors de leur séjour à Paris. Nous étions avec Amber et Kirsten, deux blondes californiennes, très excitées à l'idée de découvrir la capitale parisienne, mais qui ont vite déchanté dès leur arrivée à l'aéroport. Autour d'elles, de faux taxis harcèlent les clients à la sortie des terminaux et leur font payer la course deux fois plus cher, sans aucune assurance, ni autorisation. Un travail au noir passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les deux jeunes femmes avaient réservé plusieurs nuits dans un hôtel trois étoiles, apparemment tout confort. Surprise, leur chambre avait la taille d'un cagibi et la propreté laissait à désirer. D'autres touristes tombent, eux, dans les griffes de loueurs peu scrupuleux. Une nouvelle arnaque très répandue à Paris. Ces « loueurs » détournent les sites d'hébergements en ligne pour détrousser les vacanciers. Les touristes qui suscitent le plus de convoitises sont les Chinois. Principale raison : l'argent liquide qu'ils ont sur eux, jusqu'à 10 000 euros en espèces. Résultat, ils se font régulièrement agresser et détrousser dans les rues de Paris, souvent en plein jour. Les touristes chinois sont aussi la cible de nouveaux délinquants. Ce sont de faux étudiants, venus spécialement de Chine, qui travaillent pour le compte de réseaux mafieux chinois connectés partout en Europe. Lors de notre enquête, nous avons découvert les techniques qui leur permettent de détrousser facilement les touristes. Destination de rêve pour de nombreux vacanciers étrangers, Paris se transforme parfois en cauchemar. Comment prévenir et éviter les pièges ? Comment les escrocs et les arnaqueurs préparent-ils leurs coups ? Enfin, pourquoi les touristes sont-ils souvent si mal accueillis ? Enquête sur la face cachée du « Paris carte postale » !
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Corse : un été haute tension !

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Des eaux turquoise, des paysages à couper le souffle : chaque année, la Corse attire 3 millions de vacanciers. C'est même la première destination des touristes français ! Face à cet afflux de visiteurs qui, tous les étés, fait brusquement doubler la population de l'île, policiers, gendarmes, pompiers et médecins sont sur le pied de guerre. De nombreux vacanciers souvent, mal entraînés, se lancent à l'assaut des crêtes du GR20, et découvrent en cours de route les pièges du mythique sentier de randonnée. Pour venir au secours des touristes en détresse, les hélicoptères de la sécurité civile multiplient les interventions dans des conditions souvent périlleuses. Cet été dans les stations de bord de mer, les gendarmes font face aux débordements des fêtards, mais aussi à une recrudescence de cambriolages dans les villas chics. Les touristes fortunés qui fréquentent l'île attisent bien des convoitises. Sur les plages de Corse, qui comptent parmi les plus belles de France, ce sont les CRS qui sont en première ligne. Les eaux calmes de la Méditerranée peuvent se déchaîner en quelques heures. Chaque année baigneurs et plaisanciers sont victimes de la météo changeante et des courants contraires.

      Lire la suite Enquête exclusive (47 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Des eaux turquoise, des paysages à couper le souffle : chaque année, la Corse attire 3 millions de vacanciers. C'est même la première destination des touristes français ! Face à cet afflux de visiteurs qui, tous les étés, fait brusquement doubler la population de l'île, policiers, gendarmes, pompiers et médecins sont sur le pied de guerre. De nombreux vacanciers souvent, mal entraînés, se lancent à l'assaut des crêtes du GR20, et découvrent en cours de route les pièges du mythique sentier de randonnée. Pour venir au secours des touristes en détresse, les hélicoptères de la sécurité civile multiplient les interventions dans des conditions souvent périlleuses. Cet été dans les stations de bord de mer, les gendarmes font face aux débordements des fêtards, mais aussi à une recrudescence de cambriolages dans les villas chics. Les touristes fortunés qui fréquentent l'île attisent bien des convoitises. Sur les plages de Corse, qui comptent parmi les plus belles de France, ce sont les CRS qui sont en première ligne. Les eaux calmes de la Méditerranée peuvent se déchaîner en quelques heures. Chaque année baigneurs et plaisanciers sont victimes de la météo changeante et des courants contraires.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Touristes aux Baléares : la grande invasion

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Perle des Baléares (Espagne), l'île de Majorque apparaît tel un balcon sur la Méditerranée, bordé d'oliviers, d'orangers, de criques turquoises, et surplombé de villages pittoresques. Classée au patrimoine mondial de l'humanité, l'île est un paradis qui attire de plus en plus de visiteurs. 14 millions durant la saison estivale ! Un véritable raz-de-marée touristique pour une île qui ne compte que 900 000 habitants durant l'année. Résultat, les hôtels et les campings sont bondés, les plages noires de monde, les routes et parkings saturés. Pour les Majorquins, ce tourisme XXL est vécu comme une invasion. Ils le crient haut et fort (« Tourists go home ») et utilisent désormais tous les moyens pour faire fuir les « envahisseurs ». Ces tensions n'ont pas empêché Sylvain, le Strasbourgeois, de venir passer ses vacances à Majorque avec sa femme et ses deux enfants. La famille a choisi un séjour dans un grand hôtel 4 étoiles (avec piscines, terrains de tennis et centre d'équitation) pour un prix imbattable : 2 600 euros pour quinze jours, pension complète et vols compris. Mais à ce tarif-là, il faut bien faire quelques sacrifices. Dès 7 heures du matin, c'est la ruée vers les transats de la piscine pour avoir le meilleur emplacement. Dans les restaurants et les snacks de l'hôtel, c'est la cohue. Sur les plages, tout le monde s'entasse. Et pour les activités nautiques (plongée, ski, scooter des mers), il faut parfois patienter des heures, voire plusieurs jours, pour y avoir accès. À Palma de Majorque, la ville principale, les rues sont inondées de touristes 24 heures sur 24. Beaucoup se pressent à Magaluf, le quartier de tous les excès, avec ses centaines de bars aux néons criards où l'alcool coule à flot. Ici, le niveau de criminalité est trois fois plus élevé que dans le reste du pays. Le soir, agressions, bagarres et vols se multiplient. À la sortie des discothèques, des bandes de jeunes filles dépouillent les touristes les plus alcoolisés. Une unité spéciale de la police de Majorque, les « UDYCO », a dû être créée pour enrayer cette violence et combattre le trafic de drogues qui s'étend de façon spectaculaire dans certains quartiers de la ville et aux abords des grands hôtels. À Majorque, derrière le tourisme de masse, il y a un tourisme beaucoup plus élitiste réservé aux stars et aux milliardaires. Catherine Zeta-Jones, Angelina Jolie, Claudia Schiffer y ont une résidence secondaire, à l'écart des yeux et loin de la foule. Pour la première fois, Sir Richard Branson, le charismatique patron de Virgin, nous ouvre les portes de sa villa au bord de l'eau. Une propriété de rêve de 700 hectares qu'il loue 30 000 euros la semaine.

      Lire la suite Enquête exclusive (47 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Perle des Baléares (Espagne), l'île de Majorque apparaît tel un balcon sur la Méditerranée, bordé d'oliviers, d'orangers, de criques turquoises, et surplombé de villages pittoresques. Classée au patrimoine mondial de l'humanité, l'île est un paradis qui attire de plus en plus de visiteurs. 14 millions durant la saison estivale ! Un véritable raz-de-marée touristique pour une île qui ne compte que 900 000 habitants durant l'année. Résultat, les hôtels et les campings sont bondés, les plages noires de monde, les routes et parkings saturés. Pour les Majorquins, ce tourisme XXL est vécu comme une invasion. Ils le crient haut et fort (« Tourists go home ») et utilisent désormais tous les moyens pour faire fuir les « envahisseurs ». Ces tensions n'ont pas empêché Sylvain, le Strasbourgeois, de venir passer ses vacances à Majorque avec sa femme et ses deux enfants. La famille a choisi un séjour dans un grand hôtel 4 étoiles (avec piscines, terrains de tennis et centre d'équitation) pour un prix imbattable : 2 600 euros pour quinze jours, pension complète et vols compris. Mais à ce tarif-là, il faut bien faire quelques sacrifices. Dès 7 heures du matin, c'est la ruée vers les transats de la piscine pour avoir le meilleur emplacement. Dans les restaurants et les snacks de l'hôtel, c'est la cohue. Sur les plages, tout le monde s'entasse. Et pour les activités nautiques (plongée, ski, scooter des mers), il faut parfois patienter des heures, voire plusieurs jours, pour y avoir accès. À Palma de Majorque, la ville principale, les rues sont inondées de touristes 24 heures sur 24. Beaucoup se pressent à Magaluf, le quartier de tous les excès, avec ses centaines de bars aux néons criards où l'alcool coule à flot. Ici, le niveau de criminalité est trois fois plus élevé que dans le reste du pays. Le soir, agressions, bagarres et vols se multiplient. À la sortie des discothèques, des bandes de jeunes filles dépouillent les touristes les plus alcoolisés. Une unité spéciale de la police de Majorque, les « UDYCO », a dû être créée pour enrayer cette violence et combattre le trafic de drogues qui s'étend de façon spectaculaire dans certains quartiers de la ville et aux abords des grands hôtels. À Majorque, derrière le tourisme de masse, il y a un tourisme beaucoup plus élitiste réservé aux stars et aux milliardaires. Catherine Zeta-Jones, Angelina Jolie, Claudia Schiffer y ont une résidence secondaire, à l'écart des yeux et loin de la foule. Pour la première fois, Sir Richard Branson, le charismatique patron de Virgin, nous ouvre les portes de sa villa au bord de l'eau. Une propriété de rêve de 700 hectares qu'il loue 30 000 euros la semaine.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Police des transports : le métro parisien sous haute surveillance

      bien (16 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      14 lignes de métro, 7 RER, des lignes de tramway et de bus, un réseau de trains de banlieue (transilien) : le réseau de transports d'Île-de-France est le plus important du pays avec près de 8,5 millions d'usagers par jour. C'est aussi le plus dangereux : 60% des faits de délinquance en région parisienne sont commis dans les transports en commun. Pour assurer la sécurité des voyageurs, une brigade spéciale a été créée il y a 25 ans : la Brigade des Réseaux Ferrés (la BRF). Elle est composée de 1 500 policiers qui patrouillent jour et nuit. Leurs cibles principales : les bandes de pickpockets qui opèrent le plus souvent en plein centre de Paris où convergent les touristes. Des interventions à haut risque : les voleurs, prêts à tout, peuvent se montrer ultra-violents, quitte à poignarder leurs victimes et à les jeter sur les rails. Autre priorité des hommes en bleus : des délinquants d'un nouveau genre surnommés « les détrousseurs de l'aube ». Ces voleurs opèrent le week-end, au petit matin. Leur méthode : détrousser les fêtards endormis sur les quais du métro. Mais pour pouvoir les interpeller et les sanctionner, les policiers doivent les attraper en flagrant-délit. Ils travaillent pour cela en étroite collaboration avec des « vidéo-patrouilleurs », des policiers qui scrutent 24h sur 24 les images des 10 000 caméras installées par la RATP sur l'ensemble de son réseau. Grâce à cet étonnant dispositif, les vidéo-patrouilleurs peuvent suivre en temps réel les délinquants et guider par téléphone les équipes sur le terrain. 75% des interventions de la Brigade des Réseaux Franciliens (BRF) concerne des vols, mais il existe désormais un nouveau phénomène : les « frotteurs ». Ce sont des délinquants sexuels qui profitent des heures de grande affluence pour se coller à des jeunes femmes et se frotter à elles. Ces attouchements sont durement sanctionnés par la loi, jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende. Mais les victimes hésitent encore à porter plainte car, dans la cohue, elles ont du mal à identifier leurs agresseurs. Pourtant, ces gestes déplacés peuvent créer de vrais traumatismes. Filatures, course-poursuites, arrestations, les caméras d'Enquête Exclusive ont pu suivre la BRF dans son quotidien. Des femmes et des hommes qui ont procédé à 20 000 interpellations l'an dernier !

      Lire la suite Enquête exclusive (46 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      14 lignes de métro, 7 RER, des lignes de tramway et de bus, un réseau de trains de banlieue (transilien) : le réseau de transports d'Île-de-France est le plus important du pays avec près de 8,5 millions d'usagers par jour. C'est aussi le plus dangereux : 60% des faits de délinquance en région parisienne sont commis dans les transports en commun. Pour assurer la sécurité des voyageurs, une brigade spéciale a été créée il y a 25 ans : la Brigade des Réseaux Ferrés (la BRF). Elle est composée de 1 500 policiers qui patrouillent jour et nuit. Leurs cibles principales : les bandes de pickpockets qui opèrent le plus souvent en plein centre de Paris où convergent les touristes. Des interventions à haut risque : les voleurs, prêts à tout, peuvent se montrer ultra-violents, quitte à poignarder leurs victimes et à les jeter sur les rails. Autre priorité des hommes en bleus : des délinquants d'un nouveau genre surnommés « les détrousseurs de l'aube ». Ces voleurs opèrent le week-end, au petit matin. Leur méthode : détrousser les fêtards endormis sur les quais du métro. Mais pour pouvoir les interpeller et les sanctionner, les policiers doivent les attraper en flagrant-délit. Ils travaillent pour cela en étroite collaboration avec des « vidéo-patrouilleurs », des policiers qui scrutent 24h sur 24 les images des 10 000 caméras installées par la RATP sur l'ensemble de son réseau. Grâce à cet étonnant dispositif, les vidéo-patrouilleurs peuvent suivre en temps réel les délinquants et guider par téléphone les équipes sur le terrain. 75% des interventions de la Brigade des Réseaux Franciliens (BRF) concerne des vols, mais il existe désormais un nouveau phénomène : les « frotteurs ». Ce sont des délinquants sexuels qui profitent des heures de grande affluence pour se coller à des jeunes femmes et se frotter à elles. Ces attouchements sont durement sanctionnés par la loi, jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende. Mais les victimes hésitent encore à porter plainte car, dans la cohue, elles ont du mal à identifier leurs agresseurs. Pourtant, ces gestes déplacés peuvent créer de vrais traumatismes. Filatures, course-poursuites, arrestations, les caméras d'Enquête Exclusive ont pu suivre la BRF dans son quotidien. Des femmes et des hommes qui ont procédé à 20 000 interpellations l'an dernier !
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Touristes à Paris : arnaques et mauvaises surprises

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après une année 2015 marquée par les attentats, le tourisme retrouve des couleurs à Paris. La capitale reste l'une des destinations les plus courues au monde, avec plus de 30 millions de visiteurs par an. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers venus admirer la Tour Eiffel, le Louvre, Montmartre, le Sacré Cœur. Et flâner dans les rues de Paris. Mais derrière ces monuments prestigieux et ce décor de rêve, la ville n'a pas toujours bonne réputation. Accueil désagréable, garçons de café et restaurateurs grossiers, prix prohibitifs, hôteliers arnaqueurs, faux chauffeurs de taxi… Cette mauvaise image est-elle vraiment le reflet de la réalité ? Pour le savoir, nous avons accompagné des vacanciers américains et chinois et avons partagé leur quotidien, comme de vrais touristes étrangers, lors de leur séjour à Paris. Nous étions avec Amber et Kirsten, deux blondes californiennes, très excitées à l'idée de découvrir la capitale parisienne, mais qui ont vite déchanté dès leur arrivée à l'aéroport. Autour d'elles, de faux taxis harcèlent les clients à la sortie des terminaux et leur font payer la course deux fois plus cher, sans aucune assurance, ni autorisation. Un travail au noir passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les deux jeunes femmes avaient réservé plusieurs nuits dans un hôtel trois étoiles, apparemment tout confort. Surprise, leur chambre avait la taille d'un cagibi et la propreté laissait à désirer. D'autres touristes tombent, eux, dans les griffes de loueurs peu scrupuleux. Une nouvelle arnaque très répandue à Paris. Ces « loueurs » détournent les sites d'hébergements en ligne pour détrousser les vacanciers. Les touristes qui suscitent le plus de convoitises sont les Chinois. Principale raison : l'argent liquide qu'ils ont sur eux, jusqu'à 10 000 euros en espèces. Résultat, ils se font régulièrement agresser et détrousser dans les rues de Paris, souvent en plein jour. Les touristes chinois sont aussi la cible de nouveaux délinquants. Ce sont de faux étudiants, venus spécialement de Chine, qui travaillent pour le compte de réseaux mafieux chinois connectés partout en Europe. Lors de notre enquête, nous avons découvert les techniques qui leur permettent de détrousser facilement les touristes. Destination de rêve pour de nombreux vacanciers étrangers, Paris se transforme parfois en cauchemar. Comment prévenir et éviter les pièges ? Comment les escrocs et les arnaqueurs préparent-ils leurs coups ? Enfin, pourquoi les touristes sont-ils souvent si mal accueillis ? Enquête sur la face cachée du « Paris carte postale » !

      Lire la suite Enquête exclusive (47 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Après une année 2015 marquée par les attentats, le tourisme retrouve des couleurs à Paris. La capitale reste l'une des destinations les plus courues au monde, avec plus de 30 millions de visiteurs par an. Parmi eux, de nombreux touristes étrangers venus admirer la Tour Eiffel, le Louvre, Montmartre, le Sacré Cœur. Et flâner dans les rues de Paris. Mais derrière ces monuments prestigieux et ce décor de rêve, la ville n'a pas toujours bonne réputation. Accueil désagréable, garçons de café et restaurateurs grossiers, prix prohibitifs, hôteliers arnaqueurs, faux chauffeurs de taxi… Cette mauvaise image est-elle vraiment le reflet de la réalité ? Pour le savoir, nous avons accompagné des vacanciers américains et chinois et avons partagé leur quotidien, comme de vrais touristes étrangers, lors de leur séjour à Paris. Nous étions avec Amber et Kirsten, deux blondes californiennes, très excitées à l'idée de découvrir la capitale parisienne, mais qui ont vite déchanté dès leur arrivée à l'aéroport. Autour d'elles, de faux taxis harcèlent les clients à la sortie des terminaux et leur font payer la course deux fois plus cher, sans aucune assurance, ni autorisation. Un travail au noir passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les deux jeunes femmes avaient réservé plusieurs nuits dans un hôtel trois étoiles, apparemment tout confort. Surprise, leur chambre avait la taille d'un cagibi et la propreté laissait à désirer. D'autres touristes tombent, eux, dans les griffes de loueurs peu scrupuleux. Une nouvelle arnaque très répandue à Paris. Ces « loueurs » détournent les sites d'hébergements en ligne pour détrousser les vacanciers. Les touristes qui suscitent le plus de convoitises sont les Chinois. Principale raison : l'argent liquide qu'ils ont sur eux, jusqu'à 10 000 euros en espèces. Résultat, ils se font régulièrement agresser et détrousser dans les rues de Paris, souvent en plein jour. Les touristes chinois sont aussi la cible de nouveaux délinquants. Ce sont de faux étudiants, venus spécialement de Chine, qui travaillent pour le compte de réseaux mafieux chinois connectés partout en Europe. Lors de notre enquête, nous avons découvert les techniques qui leur permettent de détrousser facilement les touristes. Destination de rêve pour de nombreux vacanciers étrangers, Paris se transforme parfois en cauchemar. Comment prévenir et éviter les pièges ? Comment les escrocs et les arnaqueurs préparent-ils leurs coups ? Enfin, pourquoi les touristes sont-ils souvent si mal accueillis ? Enquête sur la face cachée du « Paris carte postale » !
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Pilotes de chasse : l'étoffe des héros

      bien (42 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Aujourd'hui, la France compte 900 pilotes de chasse en activité. Ils sont l'élite de l'Armée de l'Air. Déployés au Sahel et au Moyen-Orient, ils font la guerre depuis le ciel aux commandes de leurs Rafales ou de leurs Mirages 2000. C'est notamment dans la prestigieuse École de l'Air de Salon-de-Provence que les pilotes de chasse de l'Armée de l'Air débutent leur formation, depuis 1935. Quentin et Thalia ont été recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d'ingénieurs. Originaire de l'Isère, Quentin, 20 ans, est le fils d'un ancien pilote de chasse. À 22 ans, Thalia, la Parisienne, vient de quitter les bancs de Sciences-Po pour s'engager. Elles ne sont qu'une quinzaine de femmes pilote de chasse et Thalia donnera le meilleur d'elle-même pour aller jusqu'au bout. Objectif de ces jeunes candidats : réussir la période de formation militaire pour accéder au rituel très secret de la Cérémonie des Poignards, qui les intronisera « officiers ». Mais devenir pilote de chasse est aussi possible avec un simple bac en poche. Jean-Charles, élève pilote depuis 18 mois, suit cette filière moins connue, mais toute aussi exigeante. Nous vivrons de l'intérieur son tout premier vol en Rafale, la Rolls des avions de chasse. Après 350 heures de vol, le Capitaine Richie termine son apprentissage sur Alphajet, l'avion de la Patrouille de France. Nous le suivrons dans la dernière phase de sa formation : l'art du combat aérien. Pour cela, il multiplie les vols en patrouille, en réel et au simulateur, et suit une préparation mentale très intense. Pour décrocher ses ailes de pilote, le Capitaine Richie devra affronter des situations de crise comme le crash de son avion en pleine mer. Nos caméras ont également pu filmer Pierre lors de sa première opération de guerre. Sa mission : lutter contre des groupes terroristes en Afrique subsaharienne. Pendant plusieurs mois, nous avons été exceptionnellement autorisés à suivre ces jeunes élèves pilotes de l'Armée de l'Air lors de leur apprentissage. Comment sont-ils sélectionnés, formés au pilotage et préparés techniquement et mentalement au combat ? Immersion dans la fabrique des chevaliers du ciel, ces pilotes de chasse qui ont l'étoffe des héros.

      Lire la suite Enquête exclusive (44 vidéos) 7 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Aujourd'hui, la France compte 900 pilotes de chasse en activité. Ils sont l'élite de l'Armée de l'Air. Déployés au Sahel et au Moyen-Orient, ils font la guerre depuis le ciel aux commandes de leurs Rafales ou de leurs Mirages 2000. C'est notamment dans la prestigieuse École de l'Air de Salon-de-Provence que les pilotes de chasse de l'Armée de l'Air débutent leur formation, depuis 1935. Quentin et Thalia ont été recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d'ingénieurs. Originaire de l'Isère, Quentin, 20 ans, est le fils d'un ancien pilote de chasse. À 22 ans, Thalia, la Parisienne, vient de quitter les bancs de Sciences-Po pour s'engager. Elles ne sont qu'une quinzaine de femmes pilote de chasse et Thalia donnera le meilleur d'elle-même pour aller jusqu'au bout. Objectif de ces jeunes candidats : réussir la période de formation militaire pour accéder au rituel très secret de la Cérémonie des Poignards, qui les intronisera « officiers ». Mais devenir pilote de chasse est aussi possible avec un simple bac en poche. Jean-Charles, élève pilote depuis 18 mois, suit cette filière moins connue, mais toute aussi exigeante. Nous vivrons de l'intérieur son tout premier vol en Rafale, la Rolls des avions de chasse. Après 350 heures de vol, le Capitaine Richie termine son apprentissage sur Alphajet, l'avion de la Patrouille de France. Nous le suivrons dans la dernière phase de sa formation : l'art du combat aérien. Pour cela, il multiplie les vols en patrouille, en réel et au simulateur, et suit une préparation mentale très intense. Pour décrocher ses ailes de pilote, le Capitaine Richie devra affronter des situations de crise comme le crash de son avion en pleine mer. Nos caméras ont également pu filmer Pierre lors de sa première opération de guerre. Sa mission : lutter contre des groupes terroristes en Afrique subsaharienne. Pendant plusieurs mois, nous avons été exceptionnellement autorisés à suivre ces jeunes élèves pilotes de l'Armée de l'Air lors de leur apprentissage. Comment sont-ils sélectionnés, formés au pilotage et préparés techniquement et mentalement au combat ? Immersion dans la fabrique des chevaliers du ciel, ces pilotes de chasse qui ont l'étoffe des héros.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      La folle vie des princes milliardaires du Koweït

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils jonglent avec les pétrodollars, ils sont à la tête de fortunes colossales, rachètent une partie de la planète et mènent une vie hors du commun. Ce sont les princes du Koweït. Un petit émirat méconnu de 3 millions d'habitants, à peine grand comme un département français, coincé entre l'Irak et l'Arabie Saoudite. Le Koweït, qui s'est enrichi grâce au pétrole, est aujourd'hui le 5ème pays le plus riche du monde (au niveau du PIB par habitant). Qui sont ces princes et ces milliardaires du désert ? Comment vivent-ils ? Comment investissent-ils leur argent ? Et surtout, comment le dépensent-ils ? Exceptionnellement, certains princes, proches de l'Émir Sabah IV ou membres de sa famille, ont accepté de nous ouvrir les portes de leurs palais, de partager leur quotidien et leurs secrets. À leur domicile et dans leurs résidences secondaires, pendant leurs loisirs, ou dans leurs buildings de verre, pendant qu'ils gèrent leurs affaires, nous avons enquêté sur ces nouveaux « maîtres du monde ». Palais démesurés, jets privés, voitures de collection, passions folles (dernière mode : des grands fauves comme animaux de compagnie)... Dans ce pays de l'ultra luxe et de la démesure, les princes du Koweït s'autorisent toutes les folies, toutes les extravagances. Pourtant ici, la religion, c'est la loi ! Pas d'alcool, pas de tenues légères, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Mais parfois au Koweït, on s'arrange avec la loi... Nous irons également à la rencontre de ceux qui travaillent à leurs côtés, notamment certains Français, ou à leur service. Là, ce sont majoritairement des « petites mains » venues du Pakistan ou du Bangladesh. Une main d'œuvre immigrée très bon marché, vivant parfois dans des conditions misérables, qui constitue les deux tiers de la population du pays...

      Lire la suite Enquête exclusive (45 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils jonglent avec les pétrodollars, ils sont à la tête de fortunes colossales, rachètent une partie de la planète et mènent une vie hors du commun. Ce sont les princes du Koweït. Un petit émirat méconnu de 3 millions d'habitants, à peine grand comme un département français, coincé entre l'Irak et l'Arabie Saoudite. Le Koweït, qui s'est enrichi grâce au pétrole, est aujourd'hui le 5ème pays le plus riche du monde (au niveau du PIB par habitant). Qui sont ces princes et ces milliardaires du désert ? Comment vivent-ils ? Comment investissent-ils leur argent ? Et surtout, comment le dépensent-ils ? Exceptionnellement, certains princes, proches de l'Émir Sabah IV ou membres de sa famille, ont accepté de nous ouvrir les portes de leurs palais, de partager leur quotidien et leurs secrets. À leur domicile et dans leurs résidences secondaires, pendant leurs loisirs, ou dans leurs buildings de verre, pendant qu'ils gèrent leurs affaires, nous avons enquêté sur ces nouveaux « maîtres du monde ». Palais démesurés, jets privés, voitures de collection, passions folles (dernière mode : des grands fauves comme animaux de compagnie)... Dans ce pays de l'ultra luxe et de la démesure, les princes du Koweït s'autorisent toutes les folies, toutes les extravagances. Pourtant ici, la religion, c'est la loi ! Pas d'alcool, pas de tenues légères, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Mais parfois au Koweït, on s'arrange avec la loi... Nous irons également à la rencontre de ceux qui travaillent à leurs côtés, notamment certains Français, ou à leur service. Là, ce sont majoritairement des « petites mains » venues du Pakistan ou du Bangladesh. Une main d'œuvre immigrée très bon marché, vivant parfois dans des conditions misérables, qui constitue les deux tiers de la population du pays...
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Un été à monaco : dans les secrets de la principauté

      bien (7 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les mois d'été, Monaco affiche ses plus beaux atouts pour accueillir une riche clientèle internationale et distraire aussi bien la jet set que ses résidents anonymes. L'été 2015 sera à marquer d'une pierre blanche : festivités et mondanités prestigieuses, mariages hors du commun, évènements exceptionnels pour célébrer les dix ans de règne d'Albert entouré de sa famille au grand complet, toutes générations confondues, et de plus de 5 000 invités. Enquête Exclusive était dans les coulisses, au plus près de la famille princière, d'un événement clôturé par un concert privé de Robbie Williams. Également au programme de l'été monégasque, la visite exclusive du Palais en compagnie du chambellan, le colonel Soler ; le très huppé gala de la Croix Rouge mais aussi les vacances exubérantes des milliardaires de la Principauté et celles, plus modestes, d'une famille du nord de la France découvrant Monaco pour la première fois. Une enquête dans les coulisses de l'écrin le plus luxueux de la Côte d'Azur, qui permet aussi de découvrir un Monaco plus intime, plus méconnu, parfois bien différent des clichés habituels.

      Lire la suite Enquête exclusive (45 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les mois d'été, Monaco affiche ses plus beaux atouts pour accueillir une riche clientèle internationale et distraire aussi bien la jet set que ses résidents anonymes. L'été 2015 sera à marquer d'une pierre blanche : festivités et mondanités prestigieuses, mariages hors du commun, évènements exceptionnels pour célébrer les dix ans de règne d'Albert entouré de sa famille au grand complet, toutes générations confondues, et de plus de 5 000 invités. Enquête Exclusive était dans les coulisses, au plus près de la famille princière, d'un événement clôturé par un concert privé de Robbie Williams. Également au programme de l'été monégasque, la visite exclusive du Palais en compagnie du chambellan, le colonel Soler ; le très huppé gala de la Croix Rouge mais aussi les vacances exubérantes des milliardaires de la Principauté et celles, plus modestes, d'une famille du nord de la France découvrant Monaco pour la première fois. Une enquête dans les coulisses de l'écrin le plus luxueux de la Côte d'Azur, qui permet aussi de découvrir un Monaco plus intime, plus méconnu, parfois bien différent des clichés habituels.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Des ghettos aux villas de milliardaires : dallas, un univers impitoyable

      bien (16 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située au cœur du Texas, la ville de Dallas a bâti sa réputation sur la série culte des années 80, les champs de pétrole et le folklore cowboy. Mais aujourd'hui, le Dallas du XXIe siècle est surtout le symbole de la résurrection de l'Amérique. Ici, tout est possible et tout est fait pour attirer les investissements. La ville s'est développée dans de nombreux secteurs, notamment les nouvelles technologies et l'immobilier. L'économie du Texas est devenue la deuxième la plus performante des États-Unis, juste derrière la Californie, et le chômage est en baisse (sous les 5%, l'un des taux les plus faibles d'Amérique). Résultat, Dallas est l'une des agglomérations les plus attractives des États-Unis. 2 000 nouveaux habitants viennent s'y installer chaque mois, attirés par les opportunités de carrière, la qualité de la vie et un pouvoir d'achat plus important qu'ailleurs. Originaire de Seine-Saint-Denis (93), Tony, un jeune Français, vit aujourd'hui son rêve américain. À force de travail, il est devenu le coiffeur en vogue de Dallas et compte parmi ses clientes la « vraie » Sue Ellen, l'actrice Linda Gray. Venus de New York, Andrew et sa famille ont plaqué la grosse pomme et son stress pour s'installer dans une grande maison d'un quartier cossu de la ville. Quant aux grosses fortunes texanes, c'est à celle qui se fera construire le plus beau palais. Si Dallas est aujourd'hui la capitale américaine des milliardaires et du bling-bling, elle est aussi l'une des villes américaines où les inégalités sont les plus criantes. Laurent, un autre Français, pilote d'hélicoptère au sein du prestigieux Dallas Police Department, sillonne tous les jours, depuis les airs, les quartiers pauvres du sud de la ville. Ici, un habitant sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté, 136 meurtres y ont été commis l'année dernière, et la drogue, en particulier le crack, y fait des ravages. C'est aussi à Dallas que se trouve le plus grand bidonville d'Amérique, « Tent city », où des milliers de sans-abri et de déshérités vivent dans des conditions inhumaines. Des ghettos aux riches villas de milliardaires, avec Paul, le chômeur longue-durée, et les Caruth, l'une des familles plus puissantes du Texas, plongée au cœur de l'univers toujours aussi impitoyable de Dallas, version 2016.

      Lire la suite Enquête exclusive (44 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située au cœur du Texas, la ville de Dallas a bâti sa réputation sur la série culte des années 80, les champs de pétrole et le folklore cowboy. Mais aujourd'hui, le Dallas du XXIe siècle est surtout le symbole de la résurrection de l'Amérique. Ici, tout est possible et tout est fait pour attirer les investissements. La ville s'est développée dans de nombreux secteurs, notamment les nouvelles technologies et l'immobilier. L'économie du Texas est devenue la deuxième la plus performante des États-Unis, juste derrière la Californie, et le chômage est en baisse (sous les 5%, l'un des taux les plus faibles d'Amérique). Résultat, Dallas est l'une des agglomérations les plus attractives des États-Unis. 2 000 nouveaux habitants viennent s'y installer chaque mois, attirés par les opportunités de carrière, la qualité de la vie et un pouvoir d'achat plus important qu'ailleurs. Originaire de Seine-Saint-Denis (93), Tony, un jeune Français, vit aujourd'hui son rêve américain. À force de travail, il est devenu le coiffeur en vogue de Dallas et compte parmi ses clientes la « vraie » Sue Ellen, l'actrice Linda Gray. Venus de New York, Andrew et sa famille ont plaqué la grosse pomme et son stress pour s'installer dans une grande maison d'un quartier cossu de la ville. Quant aux grosses fortunes texanes, c'est à celle qui se fera construire le plus beau palais. Si Dallas est aujourd'hui la capitale américaine des milliardaires et du bling-bling, elle est aussi l'une des villes américaines où les inégalités sont les plus criantes. Laurent, un autre Français, pilote d'hélicoptère au sein du prestigieux Dallas Police Department, sillonne tous les jours, depuis les airs, les quartiers pauvres du sud de la ville. Ici, un habitant sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté, 136 meurtres y ont été commis l'année dernière, et la drogue, en particulier le crack, y fait des ravages. C'est aussi à Dallas que se trouve le plus grand bidonville d'Amérique, « Tent city », où des milliers de sans-abri et de déshérités vivent dans des conditions inhumaines. Des ghettos aux riches villas de milliardaires, avec Paul, le chômeur longue-durée, et les Caruth, l'une des familles plus puissantes du Texas, plongée au cœur de l'univers toujours aussi impitoyable de Dallas, version 2016.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      États-Unis : enquête sur les multimillionnaires du loto

      pas mal (13 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Devenir multimillionnaire en quelques secondes, c'est possible… en Amérique. Aux États-Unis, 25% de la population joue aux jeux d'argent. Le pays compte 46 loteries télévisées et les sommes à gagner atteignent des records : plus d'un milliard de dollars selon les cagnottes ! Une véritable institution qui déchaîne les passions ! Mais que deviennent les gagnants du loto ? Que font-ils de ces millions de dollars ? Comment leur vie s'est-elle subitement transformée ? Et pourquoi certains Américains sont-ils partis en croisade contre la loterie ? Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont tenté de percer le mystère de cette étonnante addiction américaine. Nos caméras ont suivi, au quotidien, certains de ces gagnants, devenus tout à coup immensément riches. Anciens travailleurs sociaux, vivant avec un petit salaire, les Morrison ont empoché 170 millions de dollars à la loterie. Depuis, ils ont pris goût à la démesure : manoir de luxe, piscines, voitures de courses, shopping chez les plus grands couturiers et champagne à gogo dès le petit déjeuner. D'autres, comme Denis « le biker », ont choisi de s'acheter une liberté absolue. Quant à Kirton et Billy, grâce à leur pactole, ils ont décidé de s'offrir une éternelle lune de miel. Ces destins font évidemment rêver tous les Américains. Exceptionnellement, les caméras d'Enquête Exclusive ont été autorisées à tourner dans les coulisses de la plus grosse loterie du monde, le Power Ball, qui propose un gros lot allant jusqu'à 1,6 milliards de dollars ! Tous les regards sont alors braqués sur les gagnants qui récupèrent fièrement leurs billets en direct à la télévision. Mais cette passion nationale ne plaît pas à tout le monde. Au pays du billet vert, les défenseurs des valeurs chrétiennes ont décidé de s´attaquer aux loteries. Et certains états, comme le Mississipi et l'Utah, ont même réussi à les faire interdire. Une enquête fascinante sur les nouveaux multimillionnaires du loto et une plongée profonde dans l'univers des jeux d'argent.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Devenir multimillionnaire en quelques secondes, c'est possible… en Amérique. Aux États-Unis, 25% de la population joue aux jeux d'argent. Le pays compte 46 loteries télévisées et les sommes à gagner atteignent des records : plus d'un milliard de dollars selon les cagnottes ! Une véritable institution qui déchaîne les passions ! Mais que deviennent les gagnants du loto ? Que font-ils de ces millions de dollars ? Comment leur vie s'est-elle subitement transformée ? Et pourquoi certains Américains sont-ils partis en croisade contre la loterie ? Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont tenté de percer le mystère de cette étonnante addiction américaine. Nos caméras ont suivi, au quotidien, certains de ces gagnants, devenus tout à coup immensément riches. Anciens travailleurs sociaux, vivant avec un petit salaire, les Morrison ont empoché 170 millions de dollars à la loterie. Depuis, ils ont pris goût à la démesure : manoir de luxe, piscines, voitures de courses, shopping chez les plus grands couturiers et champagne à gogo dès le petit déjeuner. D'autres, comme Denis « le biker », ont choisi de s'acheter une liberté absolue. Quant à Kirton et Billy, grâce à leur pactole, ils ont décidé de s'offrir une éternelle lune de miel. Ces destins font évidemment rêver tous les Américains. Exceptionnellement, les caméras d'Enquête Exclusive ont été autorisées à tourner dans les coulisses de la plus grosse loterie du monde, le Power Ball, qui propose un gros lot allant jusqu'à 1,6 milliards de dollars ! Tous les regards sont alors braqués sur les gagnants qui récupèrent fièrement leurs billets en direct à la télévision. Mais cette passion nationale ne plaît pas à tout le monde. Au pays du billet vert, les défenseurs des valeurs chrétiennes ont décidé de s´attaquer aux loteries. Et certains états, comme le Mississipi et l'Utah, ont même réussi à les faire interdire. Une enquête fascinante sur les nouveaux multimillionnaires du loto et une plongée profonde dans l'univers des jeux d'argent.

    Audiences replay du 20-09