Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Enquête exclusive en replay (103 vidéos)

    A propos de Enquête exclusive

    Créée en 2005 et présentée par Bernard de la Villardière, Enquête exclusive est un magazine d'investigation diffusé le dimanche en deuxième partie de soirée sur M6. Chaque émission propose un reportage unique, souvent centré sur une destination étrangère (Detroit, Buenos Aires, Londres ont notamment été abordées en 2012), et s'attache à révéler certaines pratiques et business exercés en ces lieux. Avec ce magazine, la polémique n'est jamais loin, et très souvent on accuse l'animateur de faire du racolage sur des sujets touchants la prostitution ou la drogue, alors que les statistiques donnent tort à cette hypothèse.

    • Magazine

      Enquête exclusive

      Foires des villes et foires des champs : les dessous d'un incroyable succès

      pas mal (7 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année au printemps, les foires attirent des centaines de milliers de visiteurs ! À l'heure d'Internet et du e-commerce, le succès de cette forme de commerce ancestrale paraît incroyable. À Marseille la cosmopolite et à Lessay la rurale, située en Normandie, ces rassemblements populaires sont de gigantesques évènements. Camelots, vendeurs de piscines ou de chevaux y réalisent des chiffres d'affaires impressionnants ! Quels sont leurs secrets pour attirer le chaland ? D'où viennent les produits qu'ils proposent ? Pour les acheteurs, les bonnes affaires sont-elles toujours au rendez-vous ? À Lessay, la foire est également un lieu de retrouvailles, rituel pour les gens du voyage. Plus de mille familles s'y donnent rendez-vous chaque année. Stands de fête foraine ou de vanneries, certains profitent de la foire pour travailler mais la plupart vient à Lessay pour faire la fête et célébrer les traditions de la communauté. Un afflux de population pas toujours très bien vu des habitants du village et redouté par les autorités locales. À Marseille, la sécurité est un enjeu de premier plan. Sur la foire, 650 000 visiteurs dépensent 250 euros en moyenne. En une semaine, des millions d'euros s'échangent, le plus souvent en liquide. Commissariat de police mobile, gendarmes : les forces de l'ordre se relaient jour et nuit pour que la foire se déroule sans incident.

      Lire la suite Enquête exclusive (101 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année au printemps, les foires attirent des centaines de milliers de visiteurs ! À l'heure d'Internet et du e-commerce, le succès de cette forme de commerce ancestrale paraît incroyable. À Marseille la cosmopolite et à Lessay la rurale, située en Normandie, ces rassemblements populaires sont de gigantesques évènements. Camelots, vendeurs de piscines ou de chevaux y réalisent des chiffres d'affaires impressionnants ! Quels sont leurs secrets pour attirer le chaland ? D'où viennent les produits qu'ils proposent ? Pour les acheteurs, les bonnes affaires sont-elles toujours au rendez-vous ? À Lessay, la foire est également un lieu de retrouvailles, rituel pour les gens du voyage. Plus de mille familles s'y donnent rendez-vous chaque année. Stands de fête foraine ou de vanneries, certains profitent de la foire pour travailler mais la plupart vient à Lessay pour faire la fête et célébrer les traditions de la communauté. Un afflux de population pas toujours très bien vu des habitants du village et redouté par les autorités locales. À Marseille, la sécurité est un enjeu de premier plan. Sur la foire, 650 000 visiteurs dépensent 250 euros en moyenne. En une semaine, des millions d'euros s'échangent, le plus souvent en liquide. Commissariat de police mobile, gendarmes : les forces de l'ordre se relaient jour et nuit pour que la foire se déroule sans incident.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Japon : le sexe et l'amour en crise

      pas mal (40 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Au Japon, l'amour et le sexe sont dans de sales draps. Pour les jeunes Japonaises, coucher avec son partenaire serait devenu « ennuyeux ». Quant aux hommes, ils préfèreraient les relations virtuelles. Résultat, 50% des Japonais (de 15 à 49 ans) avouent ne faire l'amour qu'une fois par mois (contre 30% il y a 10 ans). Moins d'amour, moins de sexe et forcément moins d'enfants. Un problème pris très au sérieux par les autorités nippones car le pays vit aujourd'hui la pire crise démographique de son histoire. Le Japon perd 200 000 habitants par an. A ce rythme, un tiers de sa population pourrait disparaître d´ici un demi-siècle Comment expliquer une telle désaffection pour les relations amoureuses et sexuelles au pays du soleil levant ? Travail éprouvant, fatigue, stress, problèmes économiques, passion pour la technologie et les jeux vidéo… Un environnement pas vraiment favorable pour rencontrer l'amour, trouver des partenaires et vivre ses désirs pour de vrai. Si les Japonais ont de plus en plus de mal à passer à l'acte, c'est aussi parce que l'univers virtuel prend souvent le pas sur la réalité. Mangas érotiques, jeux vidéo coquins, poupées en silicone, petites amies digitales, le business du sexe virtuel tourne à plein régime. Le Japon est même l'un des premiers producteurs de films pornos au monde. Et les hardeurs nippons, comme Ken Shimizu, que nous avons suivi, sont entraînés comme des superchampions. Certains tournent jusqu'à 100 films par an. Côté amour, tendresse et mariage, le pays a développé une industrie unique en son genre. Il y a les « solo weddings », des jeunes femmes en robe de mariée qui prennent la pose devant les photographes, le tout sans fiancé à leur bras ! Des agences spécialisées facturent cette prestation 2 000 euros, le prix d'un conte de fée sans contrainte ni engagement à la clé. Il existe aussi des « cafés câlins » où des jeunes hommes payent pour s'allonger chastement auprès d'une hôtesse et poser leur tête sur ses genoux ! Quant aux Japonaises, elles peuvent louer un escort boy, pour une heure ou une après-midi, juste pour une promenade main dans la main, rien de plus. Une prestation très demandée au printemps, lorsque les cerisiers sont en fleurs.

      Lire la suite Enquête exclusive (101 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Au Japon, l'amour et le sexe sont dans de sales draps. Pour les jeunes Japonaises, coucher avec son partenaire serait devenu « ennuyeux ». Quant aux hommes, ils préfèreraient les relations virtuelles. Résultat, 50% des Japonais (de 15 à 49 ans) avouent ne faire l'amour qu'une fois par mois (contre 30% il y a 10 ans). Moins d'amour, moins de sexe et forcément moins d'enfants. Un problème pris très au sérieux par les autorités nippones car le pays vit aujourd'hui la pire crise démographique de son histoire. Le Japon perd 200 000 habitants par an. A ce rythme, un tiers de sa population pourrait disparaître d´ici un demi-siècle Comment expliquer une telle désaffection pour les relations amoureuses et sexuelles au pays du soleil levant ? Travail éprouvant, fatigue, stress, problèmes économiques, passion pour la technologie et les jeux vidéo… Un environnement pas vraiment favorable pour rencontrer l'amour, trouver des partenaires et vivre ses désirs pour de vrai. Si les Japonais ont de plus en plus de mal à passer à l'acte, c'est aussi parce que l'univers virtuel prend souvent le pas sur la réalité. Mangas érotiques, jeux vidéo coquins, poupées en silicone, petites amies digitales, le business du sexe virtuel tourne à plein régime. Le Japon est même l'un des premiers producteurs de films pornos au monde. Et les hardeurs nippons, comme Ken Shimizu, que nous avons suivi, sont entraînés comme des superchampions. Certains tournent jusqu'à 100 films par an. Côté amour, tendresse et mariage, le pays a développé une industrie unique en son genre. Il y a les « solo weddings », des jeunes femmes en robe de mariée qui prennent la pose devant les photographes, le tout sans fiancé à leur bras ! Des agences spécialisées facturent cette prestation 2 000 euros, le prix d'un conte de fée sans contrainte ni engagement à la clé. Il existe aussi des « cafés câlins » où des jeunes hommes payent pour s'allonger chastement auprès d'une hôtesse et poser leur tête sur ses genoux ! Quant aux Japonaises, elles peuvent louer un escort boy, pour une heure ou une après-midi, juste pour une promenade main dans la main, rien de plus. Une prestation très demandée au printemps, lorsque les cerisiers sont en fleurs.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Pilotes de chasse : l'étoffe des héros

      bien (42 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Aujourd'hui, la France compte 900 pilotes de chasse en activité. Ils sont l'élite de l'Armée de l'Air. Déployés au Sahel et au Moyen-Orient, ils font la guerre depuis le ciel aux commandes de leurs Rafales ou de leurs Mirages 2000. C'est notamment dans la prestigieuse École de l'Air de Salon-de-Provence que les pilotes de chasse de l'Armée de l'Air débutent leur formation, depuis 1935. Quentin et Thalia ont été recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d'ingénieurs. Originaire de l'Isère, Quentin, 20 ans, est le fils d'un ancien pilote de chasse. À 22 ans, Thalia, la Parisienne, vient de quitter les bancs de Sciences-Po pour s'engager. Elles ne sont qu'une quinzaine de femmes pilote de chasse et Thalia donnera le meilleur d'elle-même pour aller jusqu'au bout. Objectif de ces jeunes candidats : réussir la période de formation militaire pour accéder au rituel très secret de la Cérémonie des Poignards, qui les intronisera « officiers ». Mais devenir pilote de chasse est aussi possible avec un simple bac en poche. Jean-Charles, élève pilote depuis 18 mois, suit cette filière moins connue, mais toute aussi exigeante. Nous vivrons de l'intérieur son tout premier vol en Rafale, la Rolls des avions de chasse. Après 350 heures de vol, le Capitaine Richie termine son apprentissage sur Alphajet, l'avion de la Patrouille de France. Nous le suivrons dans la dernière phase de sa formation : l'art du combat aérien. Pour cela, il multiplie les vols en patrouille, en réel et au simulateur, et suit une préparation mentale très intense. Pour décrocher ses ailes de pilote, le Capitaine Richie devra affronter des situations de crise comme le crash de son avion en pleine mer. Nos caméras ont également pu filmer Pierre lors de sa première opération de guerre. Sa mission : lutter contre des groupes terroristes en Afrique subsaharienne. Pendant plusieurs mois, nous avons été exceptionnellement autorisés à suivre ces jeunes élèves pilotes de l'Armée de l'Air lors de leur apprentissage. Comment sont-ils sélectionnés, formés au pilotage et préparés techniquement et mentalement au combat ? Immersion dans la fabrique des chevaliers du ciel, ces pilotes de chasse qui ont l'étoffe des héros.

      Lire la suite Enquête exclusive (101 vidéos) 7 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Aujourd'hui, la France compte 900 pilotes de chasse en activité. Ils sont l'élite de l'Armée de l'Air. Déployés au Sahel et au Moyen-Orient, ils font la guerre depuis le ciel aux commandes de leurs Rafales ou de leurs Mirages 2000. C'est notamment dans la prestigieuse École de l'Air de Salon-de-Provence que les pilotes de chasse de l'Armée de l'Air débutent leur formation, depuis 1935. Quentin et Thalia ont été recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d'ingénieurs. Originaire de l'Isère, Quentin, 20 ans, est le fils d'un ancien pilote de chasse. À 22 ans, Thalia, la Parisienne, vient de quitter les bancs de Sciences-Po pour s'engager. Elles ne sont qu'une quinzaine de femmes pilote de chasse et Thalia donnera le meilleur d'elle-même pour aller jusqu'au bout. Objectif de ces jeunes candidats : réussir la période de formation militaire pour accéder au rituel très secret de la Cérémonie des Poignards, qui les intronisera « officiers ». Mais devenir pilote de chasse est aussi possible avec un simple bac en poche. Jean-Charles, élève pilote depuis 18 mois, suit cette filière moins connue, mais toute aussi exigeante. Nous vivrons de l'intérieur son tout premier vol en Rafale, la Rolls des avions de chasse. Après 350 heures de vol, le Capitaine Richie termine son apprentissage sur Alphajet, l'avion de la Patrouille de France. Nous le suivrons dans la dernière phase de sa formation : l'art du combat aérien. Pour cela, il multiplie les vols en patrouille, en réel et au simulateur, et suit une préparation mentale très intense. Pour décrocher ses ailes de pilote, le Capitaine Richie devra affronter des situations de crise comme le crash de son avion en pleine mer. Nos caméras ont également pu filmer Pierre lors de sa première opération de guerre. Sa mission : lutter contre des groupes terroristes en Afrique subsaharienne. Pendant plusieurs mois, nous avons été exceptionnellement autorisés à suivre ces jeunes élèves pilotes de l'Armée de l'Air lors de leur apprentissage. Comment sont-ils sélectionnés, formés au pilotage et préparés techniquement et mentalement au combat ? Immersion dans la fabrique des chevaliers du ciel, ces pilotes de chasse qui ont l'étoffe des héros.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Opération Barkhane : au cœur de la guerre avec les soldats de l'ombre

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils sont le nerf de la guerre. Sans eux, pas de ravitaillement, pas de véhicules, pas d'armement, pas de matériel. Pour l'opération Barkhane, que mènent les forces militaires françaises au Sahel et au Sahara pour lutter contre les groupes djihadistes, ils sont 3 000 (hommes et femmes) à s'occuper du soutien logistique et administratif. Soit deux militaires sur trois ! Ils sont chef-cuisiniers, boulangers, mécaniciens, informaticiens, chirurgiens, infirmiers, secouristes, responsables de l'entretien ou des services généraux. De ces métiers dépendent le succès des opérations et, bien souvent, la vie des soldats engagés sur le terrain. Leur travail est un défi permanent au quotidien, notamment en raison du climat et de la menace djihadiste. Depuis 2013, 23 soldats français sont morts dans cette guerre contre les terroristes. Sept d'entre eux appartenaient aux unités logistiques et de soutien. Dans les différentes bases, des dizaines de mécaniciens sont à l'œuvre pour réparer le matériel abimé par le désert, ou intervenir au plus vite en cas de crevaison. Il y a aussi des médecins prêts à soigner une angine comme une blessure de guerre, les cuisiniers qui doivent nourrir chaque jour l'équivalent d'une petite ville. Qui sont ces femmes et ces hommes de terrain, militaires et civils, qui choisissent de vivre loin de leur famille pendant plusieurs mois ? Comment l'armée organise-t-elle l'intendance à 4 000 km de la France pour nourrir, transporter, ravitailler, héberger, soigner des milliers de militaires ? Comment fait-on la guerre sur un front étranger en s'exposant le moins possible aux attaques ennemies ? Pendant plusieurs semaines, au Mali, sur les bases de Gao et de Kidal, et lors de l'un des plus grands convois militaires jamais effectués dans le désert, les équipes d'Enquête Exclusive ont partagé le quotidien de ces hommes et femmes qui œuvrent, le plus souvent dans l'ombre, dans les coulisses de la guerre.

      Lire la suite Enquête exclusive (103 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils sont le nerf de la guerre. Sans eux, pas de ravitaillement, pas de véhicules, pas d'armement, pas de matériel. Pour l'opération Barkhane, que mènent les forces militaires françaises au Sahel et au Sahara pour lutter contre les groupes djihadistes, ils sont 3 000 (hommes et femmes) à s'occuper du soutien logistique et administratif. Soit deux militaires sur trois ! Ils sont chef-cuisiniers, boulangers, mécaniciens, informaticiens, chirurgiens, infirmiers, secouristes, responsables de l'entretien ou des services généraux. De ces métiers dépendent le succès des opérations et, bien souvent, la vie des soldats engagés sur le terrain. Leur travail est un défi permanent au quotidien, notamment en raison du climat et de la menace djihadiste. Depuis 2013, 23 soldats français sont morts dans cette guerre contre les terroristes. Sept d'entre eux appartenaient aux unités logistiques et de soutien. Dans les différentes bases, des dizaines de mécaniciens sont à l'œuvre pour réparer le matériel abimé par le désert, ou intervenir au plus vite en cas de crevaison. Il y a aussi des médecins prêts à soigner une angine comme une blessure de guerre, les cuisiniers qui doivent nourrir chaque jour l'équivalent d'une petite ville. Qui sont ces femmes et ces hommes de terrain, militaires et civils, qui choisissent de vivre loin de leur famille pendant plusieurs mois ? Comment l'armée organise-t-elle l'intendance à 4 000 km de la France pour nourrir, transporter, ravitailler, héberger, soigner des milliers de militaires ? Comment fait-on la guerre sur un front étranger en s'exposant le moins possible aux attaques ennemies ? Pendant plusieurs semaines, au Mali, sur les bases de Gao et de Kidal, et lors de l'un des plus grands convois militaires jamais effectués dans le désert, les équipes d'Enquête Exclusive ont partagé le quotidien de ces hommes et femmes qui œuvrent, le plus souvent dans l'ombre, dans les coulisses de la guerre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Obésité en Chine : le « gros » bond en avant

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Victime d'une terrible famine au début des années 60 qui a fait près de vingt millions de morts, la Chine est aujourd'hui confrontée à un nouveau fléau : l'obésité. 450 millions de Chinois sont en surpoids, un mal qui frappe en particulier les adolescents : 20% des garçons et 10% des filles. Même les maternités sont touchées. À la naissance, certains bébés pèsent plus de six kilos. Du jamais vu dans l'histoire du pays. L'expansion et la croissance économique ont modifié les modes de vie des Chinois, attirés désormais par l'alimentation à l'occidentale. La nourriture traditionnelle chinoise, équilibrée, a été remplacée par la « junk-food » et ses excès. Dans les assiettes, les proportions ont doublé, voire triplé. Le gras, le sucre, la sédentarisation, l'éducation avec la politique de l'enfant unique ont des effets désastreux. Résultat : le pays croule sous les calories. Un énorme problème de santé publique que les autorités chinoises ont décidé de régler à la manière forte. Partout, des camps de redressement pour obèses, gérés par des militaires, se sont ouverts. La télévision, les applications pour smartphones, les médecins, les nutritionnistes encouragent la nation toute entière à se mettre au régime. Les équipes d'Enquête Exclusive se sont rendues dans le pays le plus peuplé au monde pour expliquer pourquoi la Chine grossit, et comment la perte de poids est devenue un enjeu national. Elles ont filmé pendant plusieurs mois un camp pour ados obèses, rencontré Zu Ja Tze, l'une des stars du pays ; un ancien obèse qui a perdu 50 kg dans une émission de télé-réalité et découvert une nouvelle mode : des youtubers qui se gavent en direct sur Internet face à des millions de spectateurs. Enquête en Chine, ex-pays affamé qui souffre en ce début de XXIe siècle d'un des taux d'obésité les plus élevés au monde.

      Lire la suite Enquête exclusive (102 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Victime d'une terrible famine au début des années 60 qui a fait près de vingt millions de morts, la Chine est aujourd'hui confrontée à un nouveau fléau : l'obésité. 450 millions de Chinois sont en surpoids, un mal qui frappe en particulier les adolescents : 20% des garçons et 10% des filles. Même les maternités sont touchées. À la naissance, certains bébés pèsent plus de six kilos. Du jamais vu dans l'histoire du pays. L'expansion et la croissance économique ont modifié les modes de vie des Chinois, attirés désormais par l'alimentation à l'occidentale. La nourriture traditionnelle chinoise, équilibrée, a été remplacée par la « junk-food » et ses excès. Dans les assiettes, les proportions ont doublé, voire triplé. Le gras, le sucre, la sédentarisation, l'éducation avec la politique de l'enfant unique ont des effets désastreux. Résultat : le pays croule sous les calories. Un énorme problème de santé publique que les autorités chinoises ont décidé de régler à la manière forte. Partout, des camps de redressement pour obèses, gérés par des militaires, se sont ouverts. La télévision, les applications pour smartphones, les médecins, les nutritionnistes encouragent la nation toute entière à se mettre au régime. Les équipes d'Enquête Exclusive se sont rendues dans le pays le plus peuplé au monde pour expliquer pourquoi la Chine grossit, et comment la perte de poids est devenue un enjeu national. Elles ont filmé pendant plusieurs mois un camp pour ados obèses, rencontré Zu Ja Tze, l'une des stars du pays ; un ancien obèse qui a perdu 50 kg dans une émission de télé-réalité et découvert une nouvelle mode : des youtubers qui se gavent en direct sur Internet face à des millions de spectateurs. Enquête en Chine, ex-pays affamé qui souffre en ce début de XXIe siècle d'un des taux d'obésité les plus élevés au monde.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Sri Lanka : le côté obscur d'un paradis

      pas mal (13 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Le Sri Lanka, la perle de l'Océan Indien, est classée comme la destination tendance de 2017. Réserves naturelles de léopards et d'éléphants, sublimes plages de sable blanc, paradis pour le surf, cocotiers, plantations de thé verdoyantes et prix hyper-compétitifs, l'île attire de plus en plus de touristes, dont beaucoup de Français. Mais derrière ces trésors naturels et cette image idyllique, le Sri Lanka panse encore ses plaies. Pendant 40 ans, l'île a été déchirée par une guerre civile sanglante qui a opposé les deux ethnies du pays : la majorité cinghalaise bouddhiste et les Tigres tamouls. Ce conflit a fait 70 000 morts et une centaine de milliers de disparus. Aujourd'hui, c'est l'armée, omniprésente, qui contrôle le pays. Elle est partout, surveille tout le monde, dirige chaque secteur de l'économie et n'hésite pas à confisquer les terres aux paysans pour y construire des hôtels de luxe. Des hôtels qu'elle gère elle-même… à la militaire. L'armée est aussi chargée de faire « nettoyer » les zones dangereuses, situées principalement dans le nord de l'île. Des centaines d'hectares sont encore truffés de mines anti-personnelles. Un travail d'une précision chirurgicale et extrêmement dangereux confié aux Tamouls. Chargés de les retirer à la main, sous l'autorité des militaires, ils risquent leur vie à chaque minute. Opprimée, exploitée, victime d'une véritable ségrégation, la communauté tamoule est mise à l'écart dans des bidonvilles. Ce sont notamment les femmes tamoules qui, contre un salaire de misère (1$ par jour), sont envoyées dans les plantations de Ceylan (ancien nom du Sri Lanka) pour la cueillette du thé, pendant que leurs maris s'intoxiquent en utilisant, sans protection, des pesticides. Une réalité sombre, qui tranche avec la beauté des lieux, à laquelle les touristes venus visiter les plantations n'ont évidemment pas accès. D'ailleurs, au Sri Lanka, pas question de trop mélanger les touristes avec la population locale. Elle est là principalement pour les servir. La plupart des Sri Lankais se voient même interdire l'accès aux hôtels, aux restaurants et au boîtes de nuits. Enquête sur les côtés obscurs de la perle de l'Océan Indien.

      Lire la suite Enquête exclusive (101 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Le Sri Lanka, la perle de l'Océan Indien, est classée comme la destination tendance de 2017. Réserves naturelles de léopards et d'éléphants, sublimes plages de sable blanc, paradis pour le surf, cocotiers, plantations de thé verdoyantes et prix hyper-compétitifs, l'île attire de plus en plus de touristes, dont beaucoup de Français. Mais derrière ces trésors naturels et cette image idyllique, le Sri Lanka panse encore ses plaies. Pendant 40 ans, l'île a été déchirée par une guerre civile sanglante qui a opposé les deux ethnies du pays : la majorité cinghalaise bouddhiste et les Tigres tamouls. Ce conflit a fait 70 000 morts et une centaine de milliers de disparus. Aujourd'hui, c'est l'armée, omniprésente, qui contrôle le pays. Elle est partout, surveille tout le monde, dirige chaque secteur de l'économie et n'hésite pas à confisquer les terres aux paysans pour y construire des hôtels de luxe. Des hôtels qu'elle gère elle-même… à la militaire. L'armée est aussi chargée de faire « nettoyer » les zones dangereuses, situées principalement dans le nord de l'île. Des centaines d'hectares sont encore truffés de mines anti-personnelles. Un travail d'une précision chirurgicale et extrêmement dangereux confié aux Tamouls. Chargés de les retirer à la main, sous l'autorité des militaires, ils risquent leur vie à chaque minute. Opprimée, exploitée, victime d'une véritable ségrégation, la communauté tamoule est mise à l'écart dans des bidonvilles. Ce sont notamment les femmes tamoules qui, contre un salaire de misère (1$ par jour), sont envoyées dans les plantations de Ceylan (ancien nom du Sri Lanka) pour la cueillette du thé, pendant que leurs maris s'intoxiquent en utilisant, sans protection, des pesticides. Une réalité sombre, qui tranche avec la beauté des lieux, à laquelle les touristes venus visiter les plantations n'ont évidemment pas accès. D'ailleurs, au Sri Lanka, pas question de trop mélanger les touristes avec la population locale. Elle est là principalement pour les servir. La plupart des Sri Lankais se voient même interdire l'accès aux hôtels, aux restaurants et au boîtes de nuits. Enquête sur les côtés obscurs de la perle de l'Océan Indien.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Malaisie : un paradis menacé par l'islam radical

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Plages sublimes, eaux turquoises, gratte-ciels démesurés, hôtels spectaculaires : la Malaisie est une destination de rêve pour les touristes en quête de luxe et d'exotisme. C'est aussi un paradis pour les musulmans modérés, qui vivent en harmonie avec les autres religions (bouddhistes, chrétiens ou animistes). Ici, c'est le royaume du « smiling Islam », l'Islam souriant et tolérant. Haut-lieu du tourisme halal, du business asiatique et de la fashion week islamique, Kuala-Lumpur, capitale du pays, est l'une des villes les plus modernes et les plus attractives du monde. En Malaisie, les femmes musulmanes sont libres, habillées à la dernière mode, et réussissent dans leur métier. Elles sont artistes, femmes d'affaires ou sportives de haut niveau. Mais depuis quelques années, les fondamentalistes gagnent du terrain. Dans certaines régions, la charia a fait son retour. La police islamique veille, les châtiments corporels ont été rétablis, les femmes sont voilées, les écoles coraniques se multiplient. Des missionnaires sont même chargés de convertir à l'Islam les membres des communautés isolées, notamment celles des indigènes des forêts. Nos équipes ont filmé, au quotidien, la fracture qui coupe le pays en deux. De Kuala-Lumpur, où nous avons rencontré la plus grande star de la chanson malaisienne, une combattante de MMA et ceux qui défendent les droits des minorités, jusque dans les états du Nord, notamment au Kelantan, où la police et la justice islamique ont transformé radicalement le paysage en faisant régner la terreur. Enquête Exclusive propose une enquête inédite et étonnante au cœur de la Malaise, un paradis désormais sous la menace des islamistes radicaux.

      Lire la suite Enquête exclusive (101 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Plages sublimes, eaux turquoises, gratte-ciels démesurés, hôtels spectaculaires : la Malaisie est une destination de rêve pour les touristes en quête de luxe et d'exotisme. C'est aussi un paradis pour les musulmans modérés, qui vivent en harmonie avec les autres religions (bouddhistes, chrétiens ou animistes). Ici, c'est le royaume du « smiling Islam », l'Islam souriant et tolérant. Haut-lieu du tourisme halal, du business asiatique et de la fashion week islamique, Kuala-Lumpur, capitale du pays, est l'une des villes les plus modernes et les plus attractives du monde. En Malaisie, les femmes musulmanes sont libres, habillées à la dernière mode, et réussissent dans leur métier. Elles sont artistes, femmes d'affaires ou sportives de haut niveau. Mais depuis quelques années, les fondamentalistes gagnent du terrain. Dans certaines régions, la charia a fait son retour. La police islamique veille, les châtiments corporels ont été rétablis, les femmes sont voilées, les écoles coraniques se multiplient. Des missionnaires sont même chargés de convertir à l'Islam les membres des communautés isolées, notamment celles des indigènes des forêts. Nos équipes ont filmé, au quotidien, la fracture qui coupe le pays en deux. De Kuala-Lumpur, où nous avons rencontré la plus grande star de la chanson malaisienne, une combattante de MMA et ceux qui défendent les droits des minorités, jusque dans les états du Nord, notamment au Kelantan, où la police et la justice islamique ont transformé radicalement le paysage en faisant régner la terreur. Enquête Exclusive propose une enquête inédite et étonnante au cœur de la Malaise, un paradis désormais sous la menace des islamistes radicaux.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Amour et sexe au Maghreb

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Peut-on s'aimer librement dans le Maghreb ? Comment s'affranchir du poids de la religion et des traditions ? Jusqu'où la loi s'immisce-t-elle lorsqu'elle est chargée de régir les relations amoureuses et la sexualité ? En Tunisie, Nassim et Sélima ont été jetés en prison pour s'être embrassés, au nom des articles 226 et 226 bis du code pénal sanctionnant, entre autres, « les atteintes aux bonnes mœurs ». La police surveille les couples illégitimes. Dans ce pays, réputé le plus ouvert du monde arabe, l'avortement est autorisé, la pilule en vente libre, mais la sexualité reste taboue. Pour vivre à deux et s'aimer ouvertement, il faut se marier. Le concubinage est passible de trois mois de prison, la virginité sacralisée et la sexualité hors mariage se pratique… en cachette. Nous filmerons les préparatifs et le mariage de Fares et Nour, qui attendent la nuit de noces pour se retrouver dans l'intimité. Ceux qui veulent s'aimer librement doivent user de stratagèmes. De son côté, Samar, une jeune femme célibataire, affranchie de ces pressions, paye cher son combat pour la liberté. À Tunis, nous avons recueilli le témoignage inédit d'un gynécologue qui répare l'hymen des jeunes filles afin de retrouver une virginité perdue et nous avons pu, exceptionnellement, filmer cette opération. Au Maroc, les interdits ont comme conséquences la frustration sexuelle et le harcèlement. Notre équipe a aussi filmé le quotidien des mères célibataires rejetées par leurs familles et leurs proches. Ces femmes risquent une année de prison pour relations sexuelles hors mariage. Certaines sont contraintes d'abandonner leurs enfants. Près de 25 nourrissons sont retrouvés chaque jour dans les rues du Royaume. Quant aux lesbiennes et aux homosexuels, ils encourent 3 années d'emprisonnement. En Tunisie, la communauté gay ose peu à peu sortir de l'ombre, mais parallèlement aux sanctions pénales, elle est menacée et régulièrement victime d'agressions. Malgré les interdits et le poids des traditions, aujourd'hui, au Maroc et en Tunisie, la jeunesse a soif de liberté et revendique le droit de s'aimer au grand jour.

      Lire la suite Enquête exclusive (102 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Peut-on s'aimer librement dans le Maghreb ? Comment s'affranchir du poids de la religion et des traditions ? Jusqu'où la loi s'immisce-t-elle lorsqu'elle est chargée de régir les relations amoureuses et la sexualité ? En Tunisie, Nassim et Sélima ont été jetés en prison pour s'être embrassés, au nom des articles 226 et 226 bis du code pénal sanctionnant, entre autres, « les atteintes aux bonnes mœurs ». La police surveille les couples illégitimes. Dans ce pays, réputé le plus ouvert du monde arabe, l'avortement est autorisé, la pilule en vente libre, mais la sexualité reste taboue. Pour vivre à deux et s'aimer ouvertement, il faut se marier. Le concubinage est passible de trois mois de prison, la virginité sacralisée et la sexualité hors mariage se pratique… en cachette. Nous filmerons les préparatifs et le mariage de Fares et Nour, qui attendent la nuit de noces pour se retrouver dans l'intimité. Ceux qui veulent s'aimer librement doivent user de stratagèmes. De son côté, Samar, une jeune femme célibataire, affranchie de ces pressions, paye cher son combat pour la liberté. À Tunis, nous avons recueilli le témoignage inédit d'un gynécologue qui répare l'hymen des jeunes filles afin de retrouver une virginité perdue et nous avons pu, exceptionnellement, filmer cette opération. Au Maroc, les interdits ont comme conséquences la frustration sexuelle et le harcèlement. Notre équipe a aussi filmé le quotidien des mères célibataires rejetées par leurs familles et leurs proches. Ces femmes risquent une année de prison pour relations sexuelles hors mariage. Certaines sont contraintes d'abandonner leurs enfants. Près de 25 nourrissons sont retrouvés chaque jour dans les rues du Royaume. Quant aux lesbiennes et aux homosexuels, ils encourent 3 années d'emprisonnement. En Tunisie, la communauté gay ose peu à peu sortir de l'ombre, mais parallèlement aux sanctions pénales, elle est menacée et régulièrement victime d'agressions. Malgré les interdits et le poids des traditions, aujourd'hui, au Maroc et en Tunisie, la jeunesse a soif de liberté et revendique le droit de s'aimer au grand jour.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Amour et sexe au Maghreb

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Peut-on s'aimer librement dans le Maghreb ? Comment s'affranchir du poids de la religion et des traditions ? Jusqu'où la loi s'immisce-t-elle lorsqu'elle est chargée de régir les relations amoureuses et la sexualité ? En Tunisie, Nassim et Sélima ont été jetés en prison pour s'être embrassés, au nom des articles 226 et 226 bis du code pénal sanctionnant, entre autres, « les atteintes aux bonnes mœurs ». La police surveille les couples illégitimes. Dans ce pays, réputé le plus ouvert du monde arabe, l'avortement est autorisé, la pilule en vente libre, mais la sexualité reste taboue. Pour vivre à deux et s'aimer ouvertement, il faut se marier. Le concubinage est passible de trois mois de prison, la virginité sacralisée et la sexualité hors mariage se pratique… en cachette. Nous filmerons les préparatifs et le mariage de Fares et Nour, qui attendent la nuit de noces pour se retrouver dans l'intimité. Ceux qui veulent s'aimer librement doivent user de stratagèmes. De son côté, Samar, une jeune femme célibataire, affranchie de ces pressions, paye cher son combat pour la liberté. À Tunis, nous avons recueilli le témoignage inédit d'un gynécologue qui répare l'hymen des jeunes filles afin de retrouver une virginité perdue et nous avons pu, exceptionnellement, filmer cette opération. Au Maroc, les interdits ont comme conséquences la frustration sexuelle et le harcèlement. Notre équipe a aussi filmé le quotidien des mères célibataires rejetées par leurs familles et leurs proches. Ces femmes risquent une année de prison pour relations sexuelles hors mariage. Certaines sont contraintes d'abandonner leurs enfants. Près de 25 nourrissons sont retrouvés chaque jour dans les rues du Royaume. Quant aux lesbiennes et aux homosexuels, ils encourent 3 années d'emprisonnement. En Tunisie, la communauté gay ose peu à peu sortir de l'ombre, mais parallèlement aux sanctions pénales, elle est menacée et régulièrement victime d'agressions. Malgré les interdits et le poids des traditions, aujourd'hui, au Maroc et en Tunisie, la jeunesse a soif de liberté et revendique le droit de s'aimer au grand jour.

      Lire la suite Enquête exclusive (102 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Peut-on s'aimer librement dans le Maghreb ? Comment s'affranchir du poids de la religion et des traditions ? Jusqu'où la loi s'immisce-t-elle lorsqu'elle est chargée de régir les relations amoureuses et la sexualité ? En Tunisie, Nassim et Sélima ont été jetés en prison pour s'être embrassés, au nom des articles 226 et 226 bis du code pénal sanctionnant, entre autres, « les atteintes aux bonnes mœurs ». La police surveille les couples illégitimes. Dans ce pays, réputé le plus ouvert du monde arabe, l'avortement est autorisé, la pilule en vente libre, mais la sexualité reste taboue. Pour vivre à deux et s'aimer ouvertement, il faut se marier. Le concubinage est passible de trois mois de prison, la virginité sacralisée et la sexualité hors mariage se pratique… en cachette. Nous filmerons les préparatifs et le mariage de Fares et Nour, qui attendent la nuit de noces pour se retrouver dans l'intimité. Ceux qui veulent s'aimer librement doivent user de stratagèmes. De son côté, Samar, une jeune femme célibataire, affranchie de ces pressions, paye cher son combat pour la liberté. À Tunis, nous avons recueilli le témoignage inédit d'un gynécologue qui répare l'hymen des jeunes filles afin de retrouver une virginité perdue et nous avons pu, exceptionnellement, filmer cette opération. Au Maroc, les interdits ont comme conséquences la frustration sexuelle et le harcèlement. Notre équipe a aussi filmé le quotidien des mères célibataires rejetées par leurs familles et leurs proches. Ces femmes risquent une année de prison pour relations sexuelles hors mariage. Certaines sont contraintes d'abandonner leurs enfants. Près de 25 nourrissons sont retrouvés chaque jour dans les rues du Royaume. Quant aux lesbiennes et aux homosexuels, ils encourent 3 années d'emprisonnement. En Tunisie, la communauté gay ose peu à peu sortir de l'ombre, mais parallèlement aux sanctions pénales, elle est menacée et régulièrement victime d'agressions. Malgré les interdits et le poids des traditions, aujourd'hui, au Maroc et en Tunisie, la jeunesse a soif de liberté et revendique le droit de s'aimer au grand jour.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela

      bien (40 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Il y a à peine 5 ans, c'était encore l'une des principales puissances d'Amérique du Sud ; un pays à l'économie florissante, premier producteur mondial de pétrole. En quelques années, le Venezuela s'est littéralement effondré. Inflation jamais vue (+ de 1 000% en 2016), pénurie alimentaire, hôpitaux à l'abandon, émeutes quotidiennes, criminalité record... Une incroyable descente aux enfers. Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont sillonné un Venezuela au bord du chaos, où la principale préoccupation de millions d'habitants est de trouver à se nourrir. Devant les magasins, aux étals aux trois quart vides, les files d'attente sont interminables. L'armée doit même intervenir pour éviter les pillages et les émeutes. Pour le gouvernement actuel, dirigé par le président Nicolas Maduro, la raison principale de cette crise sans précédent est la chute du prix du pétrole. En réalité, le projet politique de son prédécesseur, Hugo Chavez, a vite montré ses limites : nationalisations aveugles, non modernisation de l'outil de production, dévaluation de la monnaie, dépenses sociales mal maîtrisées… sans compter une corruption galopante. Résultat, aujourd'hui les usines tournent à vide, l'agriculture ne produit plus rien, le pays manque de tout à commencer par les produits de première nécessité (nourriture, médicaments) et le bolivar (la monnaie locale) a perdu 99% de sa valeur. Pourtant, tous les Vénézuéliens ne sont pas logés à la même enseigne. Marché noir, contrebande, restaurants clandestins, nos caméras ont eu accès au Caracas des ultra-riches et des proches du pouvoir. Dans ce monde très fermé, on trouve de tout, à condition d'en payer le prix. Pour ces privilégiés, si les pénuries ne sont pas un problème, la sécurité reste leur préoccupation numéro un. Caracas est aujourd'hui la capitale la plus violente du monde. Les gangs armés se multiplient, les enlèvements contre rançon y sont monnaie courante et on peut tuer pour un sac de riz. « Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela », c'est une plongée sidérante et effrayante au cœur d'un grand pays (classé en 2 000 parmi les 30 puissances les plus riches de la planète) aujourd'hui au bord du gouffre.

      Lire la suite Enquête exclusive (102 vidéos) 12 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Il y a à peine 5 ans, c'était encore l'une des principales puissances d'Amérique du Sud ; un pays à l'économie florissante, premier producteur mondial de pétrole. En quelques années, le Venezuela s'est littéralement effondré. Inflation jamais vue (+ de 1 000% en 2016), pénurie alimentaire, hôpitaux à l'abandon, émeutes quotidiennes, criminalité record... Une incroyable descente aux enfers. Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont sillonné un Venezuela au bord du chaos, où la principale préoccupation de millions d'habitants est de trouver à se nourrir. Devant les magasins, aux étals aux trois quart vides, les files d'attente sont interminables. L'armée doit même intervenir pour éviter les pillages et les émeutes. Pour le gouvernement actuel, dirigé par le président Nicolas Maduro, la raison principale de cette crise sans précédent est la chute du prix du pétrole. En réalité, le projet politique de son prédécesseur, Hugo Chavez, a vite montré ses limites : nationalisations aveugles, non modernisation de l'outil de production, dévaluation de la monnaie, dépenses sociales mal maîtrisées… sans compter une corruption galopante. Résultat, aujourd'hui les usines tournent à vide, l'agriculture ne produit plus rien, le pays manque de tout à commencer par les produits de première nécessité (nourriture, médicaments) et le bolivar (la monnaie locale) a perdu 99% de sa valeur. Pourtant, tous les Vénézuéliens ne sont pas logés à la même enseigne. Marché noir, contrebande, restaurants clandestins, nos caméras ont eu accès au Caracas des ultra-riches et des proches du pouvoir. Dans ce monde très fermé, on trouve de tout, à condition d'en payer le prix. Pour ces privilégiés, si les pénuries ne sont pas un problème, la sécurité reste leur préoccupation numéro un. Caracas est aujourd'hui la capitale la plus violente du monde. Les gangs armés se multiplient, les enlèvements contre rançon y sont monnaie courante et on peut tuer pour un sac de riz. « Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela », c'est une plongée sidérante et effrayante au cœur d'un grand pays (classé en 2 000 parmi les 30 puissances les plus riches de la planète) aujourd'hui au bord du gouffre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Amour et sexe au Maghreb

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Peut-on s'aimer librement dans le Maghreb ? Comment s'affranchir du poids de la religion et des traditions ? Jusqu'où la loi s'immisce-t-elle lorsqu'elle est chargée de régir les relations amoureuses et la sexualité ? En Tunisie, Nassim et Sélima ont été jetés en prison pour s'être embrassés, au nom des articles 226 et 226 bis du code pénal sanctionnant, entre autres, « les atteintes aux bonnes mœurs ». La police surveille les couples illégitimes. Dans ce pays, réputé le plus ouvert du monde arabe, l'avortement est autorisé, la pilule en vente libre, mais la sexualité reste taboue. Pour vivre à deux et s'aimer ouvertement, il faut se marier. Le concubinage est passible de trois mois de prison, la virginité sacralisée et la sexualité hors mariage se pratique… en cachette. Nous filmerons les préparatifs et le mariage de Fares et Nour, qui attendent la nuit de noces pour se retrouver dans l'intimité. Ceux qui veulent s'aimer librement doivent user de stratagèmes. De son côté, Samar, une jeune femme célibataire, affranchie de ces pressions, paye cher son combat pour la liberté. À Tunis, nous avons recueilli le témoignage inédit d'un gynécologue qui répare l'hymen des jeunes filles afin de retrouver une virginité perdue et nous avons pu, exceptionnellement, filmer cette opération. Au Maroc, les interdits ont comme conséquences la frustration sexuelle et le harcèlement. Notre équipe a aussi filmé le quotidien des mères célibataires rejetées par leurs familles et leurs proches. Ces femmes risquent une année de prison pour relations sexuelles hors mariage. Certaines sont contraintes d'abandonner leurs enfants. Près de 25 nourrissons sont retrouvés chaque jour dans les rues du Royaume. Quant aux lesbiennes et aux homosexuels, ils encourent 3 années d'emprisonnement. En Tunisie, la communauté gay ose peu à peu sortir de l'ombre, mais parallèlement aux sanctions pénales, elle est menacée et régulièrement victime d'agressions. Malgré les interdits et le poids des traditions, aujourd'hui, au Maroc et en Tunisie, la jeunesse a soif de liberté et revendique le droit de s'aimer au grand jour.

      Lire la suite Enquête exclusive (101 vidéos) 25 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Peut-on s'aimer librement dans le Maghreb ? Comment s'affranchir du poids de la religion et des traditions ? Jusqu'où la loi s'immisce-t-elle lorsqu'elle est chargée de régir les relations amoureuses et la sexualité ? En Tunisie, Nassim et Sélima ont été jetés en prison pour s'être embrassés, au nom des articles 226 et 226 bis du code pénal sanctionnant, entre autres, « les atteintes aux bonnes mœurs ». La police surveille les couples illégitimes. Dans ce pays, réputé le plus ouvert du monde arabe, l'avortement est autorisé, la pilule en vente libre, mais la sexualité reste taboue. Pour vivre à deux et s'aimer ouvertement, il faut se marier. Le concubinage est passible de trois mois de prison, la virginité sacralisée et la sexualité hors mariage se pratique… en cachette. Nous filmerons les préparatifs et le mariage de Fares et Nour, qui attendent la nuit de noces pour se retrouver dans l'intimité. Ceux qui veulent s'aimer librement doivent user de stratagèmes. De son côté, Samar, une jeune femme célibataire, affranchie de ces pressions, paye cher son combat pour la liberté. À Tunis, nous avons recueilli le témoignage inédit d'un gynécologue qui répare l'hymen des jeunes filles afin de retrouver une virginité perdue et nous avons pu, exceptionnellement, filmer cette opération. Au Maroc, les interdits ont comme conséquences la frustration sexuelle et le harcèlement. Notre équipe a aussi filmé le quotidien des mères célibataires rejetées par leurs familles et leurs proches. Ces femmes risquent une année de prison pour relations sexuelles hors mariage. Certaines sont contraintes d'abandonner leurs enfants. Près de 25 nourrissons sont retrouvés chaque jour dans les rues du Royaume. Quant aux lesbiennes et aux homosexuels, ils encourent 3 années d'emprisonnement. En Tunisie, la communauté gay ose peu à peu sortir de l'ombre, mais parallèlement aux sanctions pénales, elle est menacée et régulièrement victime d'agressions. Malgré les interdits et le poids des traditions, aujourd'hui, au Maroc et en Tunisie, la jeunesse a soif de liberté et revendique le droit de s'aimer au grand jour.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Enquête sur le monde secret des forains

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      150 000 forains organisent, tout au long de l'année, près de 35 000 fêtes partout en France, de la petite fête de village jusqu'aux grandes foires populaires au cœur des villes qui attirent environ 20 millions de visiteurs par an. Si le monde des forains fait toujours rêver et séduit autant les familles, il est souvent opaque. Marcel Campion est surnommé le roi des forains. É 77 ans, c'est l'un des hommes les plus influents de France. Son royaume, c'est Paris : la Grande Roue de la Concorde, la fête foraine des Tuileries ou encore le Marché de Noël des Champs Élysées sont sous son contrôle. Incroyable destin pour cet homme au caractère bien trempé, pupille de la nation, qui a débuté comme vendeur de frites. Depuis, il a su devenir l'ami des politiques de tous bords et des vedettes du show business qu'il invite, chaque été, à une grande soirée privée dans un célèbre restaurant de Saint-Tropez (Var). Roi des forains et de la fête, Marcel Campion sait aussi user de la force, comme en 1985 lorsqu'il impose sa fête foraine dans les jardins des Tuileries à Paris, menaçant de mettre le feu aux manèges si les forces de l'ordre tentent de les déloger. Plus récemment, il a fait bloquer la circulation place de la Concorde lorsque les services de l'État (la Direction Régionale des Affaires Culturelles) lui ont ordonné de démonter sa grande roue. Mais cette année, le vent a tourné pour le roi des forains. En mai dernier, Marcel Campion a été mis en examen pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux. Lors d'une perquisition, la police a même retrouvé des armes et 300 000 euros en liquide à son domicile. Marcel Campion se définit lui-même comme le représentant du monde forain en France. Un milieu méconnu, secret, qui fonctionne souvent selon ses propres règles. Nous avons enquêté sur ce monde pas comme les autres, et notamment sur la sécurité des manèges. Si les accidents sont principalement dus au comportement des usagers, les forains ont aussi leur part de responsabilité. Mais difficile d'obtenir des informations fiables sur la sécurité des manèges et des attractions dans les fêtes foraines. Contrôles techniques approximatifs, normes parfois hors d'âge, montages dangereux seraient la cause d'une centaine d'accidents chaque année, dont certains très graves... Les parents de Maeva ont accepté de témoigner. Leur fille avait 13 ans quand elle est morte des suites d'un accident de chenille. Le contrôle technique du manège était périmé. Depuis, sa famille est révoltée. Enquête sur le monde à part et souvent très secret des forains.

      Lire la suite Enquête exclusive (99 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      150 000 forains organisent, tout au long de l'année, près de 35 000 fêtes partout en France, de la petite fête de village jusqu'aux grandes foires populaires au cœur des villes qui attirent environ 20 millions de visiteurs par an. Si le monde des forains fait toujours rêver et séduit autant les familles, il est souvent opaque. Marcel Campion est surnommé le roi des forains. É 77 ans, c'est l'un des hommes les plus influents de France. Son royaume, c'est Paris : la Grande Roue de la Concorde, la fête foraine des Tuileries ou encore le Marché de Noël des Champs Élysées sont sous son contrôle. Incroyable destin pour cet homme au caractère bien trempé, pupille de la nation, qui a débuté comme vendeur de frites. Depuis, il a su devenir l'ami des politiques de tous bords et des vedettes du show business qu'il invite, chaque été, à une grande soirée privée dans un célèbre restaurant de Saint-Tropez (Var). Roi des forains et de la fête, Marcel Campion sait aussi user de la force, comme en 1985 lorsqu'il impose sa fête foraine dans les jardins des Tuileries à Paris, menaçant de mettre le feu aux manèges si les forces de l'ordre tentent de les déloger. Plus récemment, il a fait bloquer la circulation place de la Concorde lorsque les services de l'État (la Direction Régionale des Affaires Culturelles) lui ont ordonné de démonter sa grande roue. Mais cette année, le vent a tourné pour le roi des forains. En mai dernier, Marcel Campion a été mis en examen pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux. Lors d'une perquisition, la police a même retrouvé des armes et 300 000 euros en liquide à son domicile. Marcel Campion se définit lui-même comme le représentant du monde forain en France. Un milieu méconnu, secret, qui fonctionne souvent selon ses propres règles. Nous avons enquêté sur ce monde pas comme les autres, et notamment sur la sécurité des manèges. Si les accidents sont principalement dus au comportement des usagers, les forains ont aussi leur part de responsabilité. Mais difficile d'obtenir des informations fiables sur la sécurité des manèges et des attractions dans les fêtes foraines. Contrôles techniques approximatifs, normes parfois hors d'âge, montages dangereux seraient la cause d'une centaine d'accidents chaque année, dont certains très graves... Les parents de Maeva ont accepté de témoigner. Leur fille avait 13 ans quand elle est morte des suites d'un accident de chenille. Le contrôle technique du manège était périmé. Depuis, sa famille est révoltée. Enquête sur le monde à part et souvent très secret des forains.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Patrick Balkany : ses amis, ses affaires, ses ennuis…

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis plus de trente-cinq ans, Patrick Balkany règne en maître absolu sur Levallois-Perret, une ville prospère de l'ouest parisien (Hauts-de-Seine). Avec son physique de rugbyman et son look d'acteur de cinéma, il a connu le pouvoir et la gloire aux côtés de ses mentors Charles Pasqua, Jacques Chirac et son ami de toujours, Nicolas Sarkozy. Mais l'homme politique est aussi un homme d'argent. Il est depuis longtemps dans le collimateur de la justice. Au printemps prochain, il devra répondre devant le tribunal de blanchiment, de fraude fiscale, de corruption et de prise illégale d'intérêt. Le juge Van Ruymbeke, du pôle financier du tribunal de Paris, lui reproche notamment d'avoir détourné treize millions d'euros en profitant de sa position d'élu pour s'enrichir. Mais si les accusations et les chefs d'inculpation se multiplient, Patrick Balkany est, toujours à ce jour, présumé innocent. Après l'ascension, la conquête, la fortune, serait-ce le début de la chute pour le maire de Levallois-Perret ? C'est cette incroyable saga, digne des meilleurs romans d'aventures, que les équipes d'Enquête Exclusive vous racontent dans ce portrait inédit. De Levallois à l'île de Saint-Martin (Caraïbes), en passant par Marrakech (Maroc) où Patrick Balkany a possédé de luxueuses villas, nous avons enquêté sur le parcours hors norme du tout-puissant maire de Levallois. Nous découvrirons ainsi ses débuts à la mairie, son parcours politique et sa vie de couple au travers des témoignages de ses soutiens et de ses amis (dont Nadine Morano et le producteur de télévision Stéphane Collaro) mais aussi grâce à de nombreuses archives, certaines inédites, filmées tout au long de sa carrière. D'anciens collaborateurs comme Didier Schuller, ont également témoignés dans ce documentaire. Quant au maire de Levallois, qui se sait menacé d'emprisonnement, il nous dit sa vérité. Après cinq ans de silence, Patrick Balkany a accepté de nous accorder un entretien exclusif. Un document choc sur l'une des personnalités politiques les plus controversées et les plus sulfureuses de notre époque.

      Lire la suite Enquête exclusive (97 vidéos) 7 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis plus de trente-cinq ans, Patrick Balkany règne en maître absolu sur Levallois-Perret, une ville prospère de l'ouest parisien (Hauts-de-Seine). Avec son physique de rugbyman et son look d'acteur de cinéma, il a connu le pouvoir et la gloire aux côtés de ses mentors Charles Pasqua, Jacques Chirac et son ami de toujours, Nicolas Sarkozy. Mais l'homme politique est aussi un homme d'argent. Il est depuis longtemps dans le collimateur de la justice. Au printemps prochain, il devra répondre devant le tribunal de blanchiment, de fraude fiscale, de corruption et de prise illégale d'intérêt. Le juge Van Ruymbeke, du pôle financier du tribunal de Paris, lui reproche notamment d'avoir détourné treize millions d'euros en profitant de sa position d'élu pour s'enrichir. Mais si les accusations et les chefs d'inculpation se multiplient, Patrick Balkany est, toujours à ce jour, présumé innocent. Après l'ascension, la conquête, la fortune, serait-ce le début de la chute pour le maire de Levallois-Perret ? C'est cette incroyable saga, digne des meilleurs romans d'aventures, que les équipes d'Enquête Exclusive vous racontent dans ce portrait inédit. De Levallois à l'île de Saint-Martin (Caraïbes), en passant par Marrakech (Maroc) où Patrick Balkany a possédé de luxueuses villas, nous avons enquêté sur le parcours hors norme du tout-puissant maire de Levallois. Nous découvrirons ainsi ses débuts à la mairie, son parcours politique et sa vie de couple au travers des témoignages de ses soutiens et de ses amis (dont Nadine Morano et le producteur de télévision Stéphane Collaro) mais aussi grâce à de nombreuses archives, certaines inédites, filmées tout au long de sa carrière. D'anciens collaborateurs comme Didier Schuller, ont également témoignés dans ce documentaire. Quant au maire de Levallois, qui se sait menacé d'emprisonnement, il nous dit sa vérité. Après cinq ans de silence, Patrick Balkany a accepté de nous accorder un entretien exclusif. Un document choc sur l'une des personnalités politiques les plus controversées et les plus sulfureuses de notre époque.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Liban : la vie et la fête malgré le chaos

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Bijou de la Méditerranée, le Liban est le pays du Proche-Orient où l'on compte le plus de cultures et de populations différentes. Dix-huit communautés religieuses (sunnites, chiites, chrétiennes, druzes, juives…) cohabitent tant bien que mal sur ce petit territoire qui a connu une longue guerre civile (1978-1990). Aujourd'hui encore, le pays du Cèdre est cerné par les conflits avec ses voisins frontaliers : la guerre syrienne et une tension permanente avec Israël. Malgré ces crises, le volcan libanais n'explose pas. Une relative et fragile stabilité que le pays doit à un pacte : le pouvoir politique est partagé entre chrétiens, musulmans sunnites et chiites. Mais ce système favorise le clientélisme et la corruption. Wadih, un militant écologiste, dénonce la gestion des ordures au Liban. Aucun tri sélectif n'est organisé et les immondices sont enfouies dans la Méditerranée pour gagner du terrain sur la mer. Une manne financière pour les partis politiques et un désastre écologique ! Le patrimoine architectural, lui aussi, est en danger. Pour construire des forêts de gratte-ciels, les promoteurs n'hésitent pas à raser de vieilles bâtisses traditionnelles. Ces destructions horrifient Waldemar, un architecte qui se bat pour préserver le patrimoine et l'identité de son pays. Autre problème : les réfugiés. En raison du conflit syrien, le Liban a dû accueillir plus d'un million de déplacés fuyant les combats. Dans la plaine de la Bekaa, Rahaf, 11 ans, a déjà passé la moitié de son existence dans un camp. Sa famille, comme tous les réfugiés, vit dans des conditions précaires et les enfants syriens sont souvent exploités. 1 millions de réfugiés (majoritairement syriens) sur un petit territoire, cela crée inévitablement des tensions. Certaines municipalités ont pris des mesures anti-Syriens, en les privant de travail et les expulsant même de leur logement. Plus que jamais, les différentes communautés libanaises se replient sur elles-mêmes. Au sud, c'est le Hezbollah, le parti chiite islamiste pro iranien, qui règne en maître absolu. Nous avons rencontré des soldats de sa milice secrète prêts à mourir pour combattre Israël. Malgré toutes ces épreuves, les Libanais ont su cultiver un certain art de vivre, une gastronomie raffinée et un goût reconnu pour la fête. Pour Michel Eléftériades, le pape des nuits beyrouthines, les obus pourront toujours voler au-dessus de leurs têtes, les Libanais continueront de danser.

      Lire la suite Enquête exclusive (102 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Bijou de la Méditerranée, le Liban est le pays du Proche-Orient où l'on compte le plus de cultures et de populations différentes. Dix-huit communautés religieuses (sunnites, chiites, chrétiennes, druzes, juives…) cohabitent tant bien que mal sur ce petit territoire qui a connu une longue guerre civile (1978-1990). Aujourd'hui encore, le pays du Cèdre est cerné par les conflits avec ses voisins frontaliers : la guerre syrienne et une tension permanente avec Israël. Malgré ces crises, le volcan libanais n'explose pas. Une relative et fragile stabilité que le pays doit à un pacte : le pouvoir politique est partagé entre chrétiens, musulmans sunnites et chiites. Mais ce système favorise le clientélisme et la corruption. Wadih, un militant écologiste, dénonce la gestion des ordures au Liban. Aucun tri sélectif n'est organisé et les immondices sont enfouies dans la Méditerranée pour gagner du terrain sur la mer. Une manne financière pour les partis politiques et un désastre écologique ! Le patrimoine architectural, lui aussi, est en danger. Pour construire des forêts de gratte-ciels, les promoteurs n'hésitent pas à raser de vieilles bâtisses traditionnelles. Ces destructions horrifient Waldemar, un architecte qui se bat pour préserver le patrimoine et l'identité de son pays. Autre problème : les réfugiés. En raison du conflit syrien, le Liban a dû accueillir plus d'un million de déplacés fuyant les combats. Dans la plaine de la Bekaa, Rahaf, 11 ans, a déjà passé la moitié de son existence dans un camp. Sa famille, comme tous les réfugiés, vit dans des conditions précaires et les enfants syriens sont souvent exploités. 1 millions de réfugiés (majoritairement syriens) sur un petit territoire, cela crée inévitablement des tensions. Certaines municipalités ont pris des mesures anti-Syriens, en les privant de travail et les expulsant même de leur logement. Plus que jamais, les différentes communautés libanaises se replient sur elles-mêmes. Au sud, c'est le Hezbollah, le parti chiite islamiste pro iranien, qui règne en maître absolu. Nous avons rencontré des soldats de sa milice secrète prêts à mourir pour combattre Israël. Malgré toutes ces épreuves, les Libanais ont su cultiver un certain art de vivre, une gastronomie raffinée et un goût reconnu pour la fête. Pour Michel Eléftériades, le pape des nuits beyrouthines, les obus pourront toujours voler au-dessus de leurs têtes, les Libanais continueront de danser.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Harvey Weinstein : l'affaire qui a changé le monde

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près de 40 ans, Harvey Weinstein, l'un des hommes les plus puissants d'Hollywood, aurait profité de son pouvoir pour avoir harcelé, agressé et violé de très nombreuses jeunes femmes. Des crimes qu'il aurait commis en toute impunité. Aujourd'hui, plus de 100 femmes ont brisé le silence et l'accusent ouvertement. Des comédiennes les plus célèbres, comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Uma Thurman, Salma Hayek, Emma de Caunes, Eva Green, Lea Seydoux et Asia Argento, jusqu'à ses propres assistantes, de nombreuses artistes débutantes et des mannequins. Tout le monde le courtisait, le vénérait, le craignait. À la suite de ces accablantes révélations, Harvey Weinstein, le patron de Miramax, l'homme aux 81 Oscars, est désormais l'homme le plus détesté la planète. Comment ce producteur de cinéma aurait-il pu réussir, sans jamais être inquiété, à abuser de tant de femmes ? Quel système pervers aurait-il mis au point pour agir de la sorte sans jamais être poursuivi ? Et qui sont les complices qui lui auraient permis d'organiser son quotidien en fonction de ses pulsions sexuelles ? À travers cette incroyable enquête, qui comporte des témoignages exclusifs et de nouvelles informations, cet énorme scandale a réveillé les consciences et bouleversé les rapports hommes-femmes dans le milieu du travail. Depuis l'affaire Weinstein, et le mouvement « balance ton porc », les femmes ont désormais les moyens de retrouver leur dignité et de ne plus être considérées comme des objets. Alors qu'Harvey Weinstein est interné dans une clinique spécialisée pour soigner son addiction sexuelle en attendant son procès, de plus en plus de femmes victimes - celles qui n'osaient pas parler – osent enfin dénoncer leurs « bourreaux », et cela dans tous les milieux. Produit par la BBC et adapté par les équipes de C Productions, ce documentaire inédit à la télévision française raconte, jour après jour, le scandale qui a changé le monde au moment même où le Festival International de Cannes, dont Harvey Weinstein était l'un des grands habitués, ouvre les portes de sa 71e édition.

      Lire la suite Enquête exclusive (97 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près de 40 ans, Harvey Weinstein, l'un des hommes les plus puissants d'Hollywood, aurait profité de son pouvoir pour avoir harcelé, agressé et violé de très nombreuses jeunes femmes. Des crimes qu'il aurait commis en toute impunité. Aujourd'hui, plus de 100 femmes ont brisé le silence et l'accusent ouvertement. Des comédiennes les plus célèbres, comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Uma Thurman, Salma Hayek, Emma de Caunes, Eva Green, Lea Seydoux et Asia Argento, jusqu'à ses propres assistantes, de nombreuses artistes débutantes et des mannequins. Tout le monde le courtisait, le vénérait, le craignait. À la suite de ces accablantes révélations, Harvey Weinstein, le patron de Miramax, l'homme aux 81 Oscars, est désormais l'homme le plus détesté la planète. Comment ce producteur de cinéma aurait-il pu réussir, sans jamais être inquiété, à abuser de tant de femmes ? Quel système pervers aurait-il mis au point pour agir de la sorte sans jamais être poursuivi ? Et qui sont les complices qui lui auraient permis d'organiser son quotidien en fonction de ses pulsions sexuelles ? À travers cette incroyable enquête, qui comporte des témoignages exclusifs et de nouvelles informations, cet énorme scandale a réveillé les consciences et bouleversé les rapports hommes-femmes dans le milieu du travail. Depuis l'affaire Weinstein, et le mouvement « balance ton porc », les femmes ont désormais les moyens de retrouver leur dignité et de ne plus être considérées comme des objets. Alors qu'Harvey Weinstein est interné dans une clinique spécialisée pour soigner son addiction sexuelle en attendant son procès, de plus en plus de femmes victimes - celles qui n'osaient pas parler – osent enfin dénoncer leurs « bourreaux », et cela dans tous les milieux. Produit par la BBC et adapté par les équipes de C Productions, ce documentaire inédit à la télévision française raconte, jour après jour, le scandale qui a changé le monde au moment même où le Festival International de Cannes, dont Harvey Weinstein était l'un des grands habitués, ouvre les portes de sa 71e édition.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Love in USA : entre puritanisme et liberté sexuelle

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Entre ses comédies romantiques hollywoodiennes et ses scandales sexuels aux retombées planétaires, l'Amérique est à la croisée des chemins. Comment les Américains vivent-ils aujourd'hui leurs relations amoureuses et intimes ? De New York à Los Angeles, en passant par le Texas et l'Alabama, nos journalistes ont enquêté au cœur des couples et des célibataires, qu'ils soient adeptes de l'amour libre, du romanesque à l'ancienne ou du puritanisme le plus extrême. Nathalie travaille pour une entreprise de la Silicon Valley, et n'a pas le temps de chercher l'âme sœur. Elle a donc embauché Taylor, une coach en relations amoureuses. Moyennant 30 000 dollars, Taylor organise des rencontres avec des hommes triés sur le volet, censés correspondre aux critères de Nathalie. Pour chaque rendez-vous, appelés « date », qu'elle surveille cachée dans une pièce à l'écart, Taylor conseille Nathalie en lui parlant dans une oreillette. Au fil des premières « dates », les Américains qui veulent construire une relation sérieuse respectent des étapes dans un ordre bien précis. Au premier rendez-vous, Ash, 27 ans, a prévu d'inviter sa partenaire pour un dîner romantique à l'issue duquel il peut espérer un baiser, mais pas plus. Il lui faudra attendre la quatrième pour envisager une nuit d'amour. Si le taux de mariage décroît en France, outre-Atlantique il reste stable. Cela s'explique notamment par les origines puritaines du pays. La religion dicte la vie amoureuse et sexuelle d'une grande partie des Américains, comme Nathalie et Matthew qui ont choisi de rester vierges jusqu'au mariage. Dans cette Amérique puritaine, l'accès à l'IVG est de plus en plus compliqué. De nombreuses cliniques qui pratiquaient des avortements ont fermé suite à la pression populaire, ou faute de médecin. Willie Parker est gynécologue. Régulièrement, il se rend dans les États du Sud, les plus chrétiens, pour permettre aux femmes qui le souhaitent d'avorter. Surnommé le « nègre avorteur » par ses détracteurs, il est menacé de mort. Adam, Brooke et Eve habitent dans l'un de ces États du Sud. Ils ont décidé de braver l'opinion publique pour vivre comme ils l'entendent. Ils sont poly-amoureux, vivent ensemble sous le même toit, dans le même lit, et pratiquent les relations sexuelles à trois. Ce qui ne les empêche pas d'élever ensemble leurs quatre enfants. Les États-Unis d'aujourd'hui sont aussi l'Amérique des scandales sexuels. Un an après l'affaire Harvey Weinstein, un fossé s'est creusé entre les hommes et les femmes. Nous avons pu exceptionnellement assister à des cours anti-harcèlement qui sont désormais dispensés dans les bureaux.

      Lire la suite Enquête exclusive (98 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Entre ses comédies romantiques hollywoodiennes et ses scandales sexuels aux retombées planétaires, l'Amérique est à la croisée des chemins. Comment les Américains vivent-ils aujourd'hui leurs relations amoureuses et intimes ? De New York à Los Angeles, en passant par le Texas et l'Alabama, nos journalistes ont enquêté au cœur des couples et des célibataires, qu'ils soient adeptes de l'amour libre, du romanesque à l'ancienne ou du puritanisme le plus extrême. Nathalie travaille pour une entreprise de la Silicon Valley, et n'a pas le temps de chercher l'âme sœur. Elle a donc embauché Taylor, une coach en relations amoureuses. Moyennant 30 000 dollars, Taylor organise des rencontres avec des hommes triés sur le volet, censés correspondre aux critères de Nathalie. Pour chaque rendez-vous, appelés « date », qu'elle surveille cachée dans une pièce à l'écart, Taylor conseille Nathalie en lui parlant dans une oreillette. Au fil des premières « dates », les Américains qui veulent construire une relation sérieuse respectent des étapes dans un ordre bien précis. Au premier rendez-vous, Ash, 27 ans, a prévu d'inviter sa partenaire pour un dîner romantique à l'issue duquel il peut espérer un baiser, mais pas plus. Il lui faudra attendre la quatrième pour envisager une nuit d'amour. Si le taux de mariage décroît en France, outre-Atlantique il reste stable. Cela s'explique notamment par les origines puritaines du pays. La religion dicte la vie amoureuse et sexuelle d'une grande partie des Américains, comme Nathalie et Matthew qui ont choisi de rester vierges jusqu'au mariage. Dans cette Amérique puritaine, l'accès à l'IVG est de plus en plus compliqué. De nombreuses cliniques qui pratiquaient des avortements ont fermé suite à la pression populaire, ou faute de médecin. Willie Parker est gynécologue. Régulièrement, il se rend dans les États du Sud, les plus chrétiens, pour permettre aux femmes qui le souhaitent d'avorter. Surnommé le « nègre avorteur » par ses détracteurs, il est menacé de mort. Adam, Brooke et Eve habitent dans l'un de ces États du Sud. Ils ont décidé de braver l'opinion publique pour vivre comme ils l'entendent. Ils sont poly-amoureux, vivent ensemble sous le même toit, dans le même lit, et pratiquent les relations sexuelles à trois. Ce qui ne les empêche pas d'élever ensemble leurs quatre enfants. Les États-Unis d'aujourd'hui sont aussi l'Amérique des scandales sexuels. Un an après l'affaire Harvey Weinstein, un fossé s'est creusé entre les hommes et les femmes. Nous avons pu exceptionnellement assister à des cours anti-harcèlement qui sont désormais dispensés dans les bureaux.

    Audiences replay du 21-02

    //Google Tag Manager