Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Enquête exclusive en replay (45 vidéos)

    A propos de Enquête exclusive

    Créée en 2005 et présentée par Bernard de la Villardière, Enquête exclusive est un magazine d'investigation diffusé le dimanche en deuxième partie de soirée sur M6. Chaque émission propose un reportage unique, souvent centré sur une destination étrangère (Detroit, Buenos Aires, Londres ont notamment été abordées en 2012), et s'attache à révéler certaines pratiques et business exercés en ces lieux. Avec ce magazine, la polémique n'est jamais loin, et très souvent on accuse l'animateur de faire du racolage sur des sujets touchants la prostitution ou la drogue, alors que les statistiques donnent tort à cette hypothèse.

    • Magazine

      Enquête exclusive

      Pilotes de chasse : l'étoffe des héros

      bien (42 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Aujourd'hui, la France compte 900 pilotes de chasse en activité. Ils sont l'élite de l'Armée de l'Air. Déployés au Sahel et au Moyen-Orient, ils font la guerre depuis le ciel aux commandes de leurs Rafales ou de leurs Mirages 2000. C'est notamment dans la prestigieuse École de l'Air de Salon-de-Provence que les pilotes de chasse de l'Armée de l'Air débutent leur formation, depuis 1935. Quentin et Thalia ont été recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d'ingénieurs. Originaire de l'Isère, Quentin, 20 ans, est le fils d'un ancien pilote de chasse. À 22 ans, Thalia, la Parisienne, vient de quitter les bancs de Sciences-Po pour s'engager. Elles ne sont qu'une quinzaine de femmes pilote de chasse et Thalia donnera le meilleur d'elle-même pour aller jusqu'au bout. Objectif de ces jeunes candidats : réussir la période de formation militaire pour accéder au rituel très secret de la Cérémonie des Poignards, qui les intronisera « officiers ». Mais devenir pilote de chasse est aussi possible avec un simple bac en poche. Jean-Charles, élève pilote depuis 18 mois, suit cette filière moins connue, mais toute aussi exigeante. Nous vivrons de l'intérieur son tout premier vol en Rafale, la Rolls des avions de chasse. Après 350 heures de vol, le Capitaine Richie termine son apprentissage sur Alphajet, l'avion de la Patrouille de France. Nous le suivrons dans la dernière phase de sa formation : l'art du combat aérien. Pour cela, il multiplie les vols en patrouille, en réel et au simulateur, et suit une préparation mentale très intense. Pour décrocher ses ailes de pilote, le Capitaine Richie devra affronter des situations de crise comme le crash de son avion en pleine mer. Nos caméras ont également pu filmer Pierre lors de sa première opération de guerre. Sa mission : lutter contre des groupes terroristes en Afrique subsaharienne. Pendant plusieurs mois, nous avons été exceptionnellement autorisés à suivre ces jeunes élèves pilotes de l'Armée de l'Air lors de leur apprentissage. Comment sont-ils sélectionnés, formés au pilotage et préparés techniquement et mentalement au combat ? Immersion dans la fabrique des chevaliers du ciel, ces pilotes de chasse qui ont l'étoffe des héros.

      Lire la suite Enquête exclusive (44 vidéos) 7 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Aujourd'hui, la France compte 900 pilotes de chasse en activité. Ils sont l'élite de l'Armée de l'Air. Déployés au Sahel et au Moyen-Orient, ils font la guerre depuis le ciel aux commandes de leurs Rafales ou de leurs Mirages 2000. C'est notamment dans la prestigieuse École de l'Air de Salon-de-Provence que les pilotes de chasse de l'Armée de l'Air débutent leur formation, depuis 1935. Quentin et Thalia ont été recrutés après avoir passé les concours des grandes écoles d'ingénieurs. Originaire de l'Isère, Quentin, 20 ans, est le fils d'un ancien pilote de chasse. À 22 ans, Thalia, la Parisienne, vient de quitter les bancs de Sciences-Po pour s'engager. Elles ne sont qu'une quinzaine de femmes pilote de chasse et Thalia donnera le meilleur d'elle-même pour aller jusqu'au bout. Objectif de ces jeunes candidats : réussir la période de formation militaire pour accéder au rituel très secret de la Cérémonie des Poignards, qui les intronisera « officiers ». Mais devenir pilote de chasse est aussi possible avec un simple bac en poche. Jean-Charles, élève pilote depuis 18 mois, suit cette filière moins connue, mais toute aussi exigeante. Nous vivrons de l'intérieur son tout premier vol en Rafale, la Rolls des avions de chasse. Après 350 heures de vol, le Capitaine Richie termine son apprentissage sur Alphajet, l'avion de la Patrouille de France. Nous le suivrons dans la dernière phase de sa formation : l'art du combat aérien. Pour cela, il multiplie les vols en patrouille, en réel et au simulateur, et suit une préparation mentale très intense. Pour décrocher ses ailes de pilote, le Capitaine Richie devra affronter des situations de crise comme le crash de son avion en pleine mer. Nos caméras ont également pu filmer Pierre lors de sa première opération de guerre. Sa mission : lutter contre des groupes terroristes en Afrique subsaharienne. Pendant plusieurs mois, nous avons été exceptionnellement autorisés à suivre ces jeunes élèves pilotes de l'Armée de l'Air lors de leur apprentissage. Comment sont-ils sélectionnés, formés au pilotage et préparés techniquement et mentalement au combat ? Immersion dans la fabrique des chevaliers du ciel, ces pilotes de chasse qui ont l'étoffe des héros.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      La folle vie des princes milliardaires du Koweït

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils jonglent avec les pétrodollars, ils sont à la tête de fortunes colossales, rachètent une partie de la planète et mènent une vie hors du commun. Ce sont les princes du Koweït. Un petit émirat méconnu de 3 millions d'habitants, à peine grand comme un département français, coincé entre l'Irak et l'Arabie Saoudite. Le Koweït, qui s'est enrichi grâce au pétrole, est aujourd'hui le 5ème pays le plus riche du monde (au niveau du PIB par habitant). Qui sont ces princes et ces milliardaires du désert ? Comment vivent-ils ? Comment investissent-ils leur argent ? Et surtout, comment le dépensent-ils ? Exceptionnellement, certains princes, proches de l'Émir Sabah IV ou membres de sa famille, ont accepté de nous ouvrir les portes de leurs palais, de partager leur quotidien et leurs secrets. À leur domicile et dans leurs résidences secondaires, pendant leurs loisirs, ou dans leurs buildings de verre, pendant qu'ils gèrent leurs affaires, nous avons enquêté sur ces nouveaux « maîtres du monde ». Palais démesurés, jets privés, voitures de collection, passions folles (dernière mode : des grands fauves comme animaux de compagnie)... Dans ce pays de l'ultra luxe et de la démesure, les princes du Koweït s'autorisent toutes les folies, toutes les extravagances. Pourtant ici, la religion, c'est la loi ! Pas d'alcool, pas de tenues légères, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Mais parfois au Koweït, on s'arrange avec la loi... Nous irons également à la rencontre de ceux qui travaillent à leurs côtés, notamment certains Français, ou à leur service. Là, ce sont majoritairement des « petites mains » venues du Pakistan ou du Bangladesh. Une main d'œuvre immigrée très bon marché, vivant parfois dans des conditions misérables, qui constitue les deux tiers de la population du pays...

      Lire la suite Enquête exclusive (45 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils jonglent avec les pétrodollars, ils sont à la tête de fortunes colossales, rachètent une partie de la planète et mènent une vie hors du commun. Ce sont les princes du Koweït. Un petit émirat méconnu de 3 millions d'habitants, à peine grand comme un département français, coincé entre l'Irak et l'Arabie Saoudite. Le Koweït, qui s'est enrichi grâce au pétrole, est aujourd'hui le 5ème pays le plus riche du monde (au niveau du PIB par habitant). Qui sont ces princes et ces milliardaires du désert ? Comment vivent-ils ? Comment investissent-ils leur argent ? Et surtout, comment le dépensent-ils ? Exceptionnellement, certains princes, proches de l'Émir Sabah IV ou membres de sa famille, ont accepté de nous ouvrir les portes de leurs palais, de partager leur quotidien et leurs secrets. À leur domicile et dans leurs résidences secondaires, pendant leurs loisirs, ou dans leurs buildings de verre, pendant qu'ils gèrent leurs affaires, nous avons enquêté sur ces nouveaux « maîtres du monde ». Palais démesurés, jets privés, voitures de collection, passions folles (dernière mode : des grands fauves comme animaux de compagnie)... Dans ce pays de l'ultra luxe et de la démesure, les princes du Koweït s'autorisent toutes les folies, toutes les extravagances. Pourtant ici, la religion, c'est la loi ! Pas d'alcool, pas de tenues légères, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Mais parfois au Koweït, on s'arrange avec la loi... Nous irons également à la rencontre de ceux qui travaillent à leurs côtés, notamment certains Français, ou à leur service. Là, ce sont majoritairement des « petites mains » venues du Pakistan ou du Bangladesh. Une main d'œuvre immigrée très bon marché, vivant parfois dans des conditions misérables, qui constitue les deux tiers de la population du pays...
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Un été à monaco : dans les secrets de la principauté

      bien (7 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les mois d'été, Monaco affiche ses plus beaux atouts pour accueillir une riche clientèle internationale et distraire aussi bien la jet set que ses résidents anonymes. L'été 2015 sera à marquer d'une pierre blanche : festivités et mondanités prestigieuses, mariages hors du commun, évènements exceptionnels pour célébrer les dix ans de règne d'Albert entouré de sa famille au grand complet, toutes générations confondues, et de plus de 5 000 invités. Enquête Exclusive était dans les coulisses, au plus près de la famille princière, d'un événement clôturé par un concert privé de Robbie Williams. Également au programme de l'été monégasque, la visite exclusive du Palais en compagnie du chambellan, le colonel Soler ; le très huppé gala de la Croix Rouge mais aussi les vacances exubérantes des milliardaires de la Principauté et celles, plus modestes, d'une famille du nord de la France découvrant Monaco pour la première fois. Une enquête dans les coulisses de l'écrin le plus luxueux de la Côte d'Azur, qui permet aussi de découvrir un Monaco plus intime, plus méconnu, parfois bien différent des clichés habituels.

      Lire la suite Enquête exclusive (45 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les mois d'été, Monaco affiche ses plus beaux atouts pour accueillir une riche clientèle internationale et distraire aussi bien la jet set que ses résidents anonymes. L'été 2015 sera à marquer d'une pierre blanche : festivités et mondanités prestigieuses, mariages hors du commun, évènements exceptionnels pour célébrer les dix ans de règne d'Albert entouré de sa famille au grand complet, toutes générations confondues, et de plus de 5 000 invités. Enquête Exclusive était dans les coulisses, au plus près de la famille princière, d'un événement clôturé par un concert privé de Robbie Williams. Également au programme de l'été monégasque, la visite exclusive du Palais en compagnie du chambellan, le colonel Soler ; le très huppé gala de la Croix Rouge mais aussi les vacances exubérantes des milliardaires de la Principauté et celles, plus modestes, d'une famille du nord de la France découvrant Monaco pour la première fois. Une enquête dans les coulisses de l'écrin le plus luxueux de la Côte d'Azur, qui permet aussi de découvrir un Monaco plus intime, plus méconnu, parfois bien différent des clichés habituels.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Des ghettos aux villas de milliardaires : dallas, un univers impitoyable

      bien (16 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située au cœur du Texas, la ville de Dallas a bâti sa réputation sur la série culte des années 80, les champs de pétrole et le folklore cowboy. Mais aujourd'hui, le Dallas du XXIe siècle est surtout le symbole de la résurrection de l'Amérique. Ici, tout est possible et tout est fait pour attirer les investissements. La ville s'est développée dans de nombreux secteurs, notamment les nouvelles technologies et l'immobilier. L'économie du Texas est devenue la deuxième la plus performante des États-Unis, juste derrière la Californie, et le chômage est en baisse (sous les 5%, l'un des taux les plus faibles d'Amérique). Résultat, Dallas est l'une des agglomérations les plus attractives des États-Unis. 2 000 nouveaux habitants viennent s'y installer chaque mois, attirés par les opportunités de carrière, la qualité de la vie et un pouvoir d'achat plus important qu'ailleurs. Originaire de Seine-Saint-Denis (93), Tony, un jeune Français, vit aujourd'hui son rêve américain. À force de travail, il est devenu le coiffeur en vogue de Dallas et compte parmi ses clientes la « vraie » Sue Ellen, l'actrice Linda Gray. Venus de New York, Andrew et sa famille ont plaqué la grosse pomme et son stress pour s'installer dans une grande maison d'un quartier cossu de la ville. Quant aux grosses fortunes texanes, c'est à celle qui se fera construire le plus beau palais. Si Dallas est aujourd'hui la capitale américaine des milliardaires et du bling-bling, elle est aussi l'une des villes américaines où les inégalités sont les plus criantes. Laurent, un autre Français, pilote d'hélicoptère au sein du prestigieux Dallas Police Department, sillonne tous les jours, depuis les airs, les quartiers pauvres du sud de la ville. Ici, un habitant sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté, 136 meurtres y ont été commis l'année dernière, et la drogue, en particulier le crack, y fait des ravages. C'est aussi à Dallas que se trouve le plus grand bidonville d'Amérique, « Tent city », où des milliers de sans-abri et de déshérités vivent dans des conditions inhumaines. Des ghettos aux riches villas de milliardaires, avec Paul, le chômeur longue-durée, et les Caruth, l'une des familles plus puissantes du Texas, plongée au cœur de l'univers toujours aussi impitoyable de Dallas, version 2016.

      Lire la suite Enquête exclusive (44 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Située au cœur du Texas, la ville de Dallas a bâti sa réputation sur la série culte des années 80, les champs de pétrole et le folklore cowboy. Mais aujourd'hui, le Dallas du XXIe siècle est surtout le symbole de la résurrection de l'Amérique. Ici, tout est possible et tout est fait pour attirer les investissements. La ville s'est développée dans de nombreux secteurs, notamment les nouvelles technologies et l'immobilier. L'économie du Texas est devenue la deuxième la plus performante des États-Unis, juste derrière la Californie, et le chômage est en baisse (sous les 5%, l'un des taux les plus faibles d'Amérique). Résultat, Dallas est l'une des agglomérations les plus attractives des États-Unis. 2 000 nouveaux habitants viennent s'y installer chaque mois, attirés par les opportunités de carrière, la qualité de la vie et un pouvoir d'achat plus important qu'ailleurs. Originaire de Seine-Saint-Denis (93), Tony, un jeune Français, vit aujourd'hui son rêve américain. À force de travail, il est devenu le coiffeur en vogue de Dallas et compte parmi ses clientes la « vraie » Sue Ellen, l'actrice Linda Gray. Venus de New York, Andrew et sa famille ont plaqué la grosse pomme et son stress pour s'installer dans une grande maison d'un quartier cossu de la ville. Quant aux grosses fortunes texanes, c'est à celle qui se fera construire le plus beau palais. Si Dallas est aujourd'hui la capitale américaine des milliardaires et du bling-bling, elle est aussi l'une des villes américaines où les inégalités sont les plus criantes. Laurent, un autre Français, pilote d'hélicoptère au sein du prestigieux Dallas Police Department, sillonne tous les jours, depuis les airs, les quartiers pauvres du sud de la ville. Ici, un habitant sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté, 136 meurtres y ont été commis l'année dernière, et la drogue, en particulier le crack, y fait des ravages. C'est aussi à Dallas que se trouve le plus grand bidonville d'Amérique, « Tent city », où des milliers de sans-abri et de déshérités vivent dans des conditions inhumaines. Des ghettos aux riches villas de milliardaires, avec Paul, le chômeur longue-durée, et les Caruth, l'une des familles plus puissantes du Texas, plongée au cœur de l'univers toujours aussi impitoyable de Dallas, version 2016.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      États-Unis : enquête sur les multimillionnaires du loto

      pas mal (13 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Devenir multimillionnaire en quelques secondes, c'est possible… en Amérique. Aux États-Unis, 25% de la population joue aux jeux d'argent. Le pays compte 46 loteries télévisées et les sommes à gagner atteignent des records : plus d'un milliard de dollars selon les cagnottes ! Une véritable institution qui déchaîne les passions ! Mais que deviennent les gagnants du loto ? Que font-ils de ces millions de dollars ? Comment leur vie s'est-elle subitement transformée ? Et pourquoi certains Américains sont-ils partis en croisade contre la loterie ? Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont tenté de percer le mystère de cette étonnante addiction américaine. Nos caméras ont suivi, au quotidien, certains de ces gagnants, devenus tout à coup immensément riches. Anciens travailleurs sociaux, vivant avec un petit salaire, les Morrison ont empoché 170 millions de dollars à la loterie. Depuis, ils ont pris goût à la démesure : manoir de luxe, piscines, voitures de courses, shopping chez les plus grands couturiers et champagne à gogo dès le petit déjeuner. D'autres, comme Denis « le biker », ont choisi de s'acheter une liberté absolue. Quant à Kirton et Billy, grâce à leur pactole, ils ont décidé de s'offrir une éternelle lune de miel. Ces destins font évidemment rêver tous les Américains. Exceptionnellement, les caméras d'Enquête Exclusive ont été autorisées à tourner dans les coulisses de la plus grosse loterie du monde, le Power Ball, qui propose un gros lot allant jusqu'à 1,6 milliards de dollars ! Tous les regards sont alors braqués sur les gagnants qui récupèrent fièrement leurs billets en direct à la télévision. Mais cette passion nationale ne plaît pas à tout le monde. Au pays du billet vert, les défenseurs des valeurs chrétiennes ont décidé de s´attaquer aux loteries. Et certains états, comme le Mississipi et l'Utah, ont même réussi à les faire interdire. Une enquête fascinante sur les nouveaux multimillionnaires du loto et une plongée profonde dans l'univers des jeux d'argent.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Devenir multimillionnaire en quelques secondes, c'est possible… en Amérique. Aux États-Unis, 25% de la population joue aux jeux d'argent. Le pays compte 46 loteries télévisées et les sommes à gagner atteignent des records : plus d'un milliard de dollars selon les cagnottes ! Une véritable institution qui déchaîne les passions ! Mais que deviennent les gagnants du loto ? Que font-ils de ces millions de dollars ? Comment leur vie s'est-elle subitement transformée ? Et pourquoi certains Américains sont-ils partis en croisade contre la loterie ? Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont tenté de percer le mystère de cette étonnante addiction américaine. Nos caméras ont suivi, au quotidien, certains de ces gagnants, devenus tout à coup immensément riches. Anciens travailleurs sociaux, vivant avec un petit salaire, les Morrison ont empoché 170 millions de dollars à la loterie. Depuis, ils ont pris goût à la démesure : manoir de luxe, piscines, voitures de courses, shopping chez les plus grands couturiers et champagne à gogo dès le petit déjeuner. D'autres, comme Denis « le biker », ont choisi de s'acheter une liberté absolue. Quant à Kirton et Billy, grâce à leur pactole, ils ont décidé de s'offrir une éternelle lune de miel. Ces destins font évidemment rêver tous les Américains. Exceptionnellement, les caméras d'Enquête Exclusive ont été autorisées à tourner dans les coulisses de la plus grosse loterie du monde, le Power Ball, qui propose un gros lot allant jusqu'à 1,6 milliards de dollars ! Tous les regards sont alors braqués sur les gagnants qui récupèrent fièrement leurs billets en direct à la télévision. Mais cette passion nationale ne plaît pas à tout le monde. Au pays du billet vert, les défenseurs des valeurs chrétiennes ont décidé de s´attaquer aux loteries. Et certains états, comme le Mississipi et l'Utah, ont même réussi à les faire interdire. Une enquête fascinante sur les nouveaux multimillionnaires du loto et une plongée profonde dans l'univers des jeux d'argent.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Saint-Tropez, un village en or !

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Yachts somptueux, batailles de champagne dans les discothèques, boutiques de luxe et villas d'exception : bienvenue à Saint-Tropez ! Ce village de pêcheurs est devenu le lieu de villégiature préféré des stars et des jet-setters du monde entier. De juin à septembre, agents immobiliers, patrons d'établissements branchés et paparazzi sont sur les dents. Ils se battent pour gagner gros, chasser le client le plus riche ou la star la plus sulfureuse. Une guerre dans laquelle les sommes en jeu sont considérables. Mais Saint-Tropez n'est pas un eldorado pour tout le monde. Avec la fête, il y a aussi des débordements. Pour éviter les dérapages, les forces de l'ordre sont sur le qui-vive. Quant aux services de secours, ils doivent s'organiser pour gérer au mieux les urgences générées par l'afflux de touristes. Que se passe-t-il vraiment dans les soirées people ? Quel rôle jouent les forces de l'ordre ? Qui fait tourner la machine en haute saison ? Plongée dans les coulisses du village le plus célèbre du monde.

      Lire la suite Enquête exclusive (45 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Yachts somptueux, batailles de champagne dans les discothèques, boutiques de luxe et villas d'exception : bienvenue à Saint-Tropez ! Ce village de pêcheurs est devenu le lieu de villégiature préféré des stars et des jet-setters du monde entier. De juin à septembre, agents immobiliers, patrons d'établissements branchés et paparazzi sont sur les dents. Ils se battent pour gagner gros, chasser le client le plus riche ou la star la plus sulfureuse. Une guerre dans laquelle les sommes en jeu sont considérables. Mais Saint-Tropez n'est pas un eldorado pour tout le monde. Avec la fête, il y a aussi des débordements. Pour éviter les dérapages, les forces de l'ordre sont sur le qui-vive. Quant aux services de secours, ils doivent s'organiser pour gérer au mieux les urgences générées par l'afflux de touristes. Que se passe-t-il vraiment dans les soirées people ? Quel rôle jouent les forces de l'ordre ? Qui fait tourner la machine en haute saison ? Plongée dans les coulisses du village le plus célèbre du monde.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Saint-Tropez, un village en or !

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Yachts somptueux, batailles de champagne dans les discothèques, boutiques de luxe et villas d'exception : bienvenue à Saint-Tropez ! Ce village de pêcheurs est devenu le lieu de villégiature préféré des stars et des jet-setters du monde entier. De juin à septembre, agents immobiliers, patrons d'établissements branchés et paparazzi sont sur les dents. Ils se battent pour gagner gros, chasser le client le plus riche ou la star la plus sulfureuse. Une guerre dans laquelle les sommes en jeu sont considérables. Mais Saint-Tropez n'est pas un eldorado pour tout le monde. Avec la fête, il y a aussi des débordements. Pour éviter les dérapages, les forces de l'ordre sont sur le qui-vive. Quant aux services de secours, ils doivent s'organiser pour gérer au mieux les urgences générées par l'afflux de touristes. Que se passe-t-il vraiment dans les soirées people ? Quel rôle jouent les forces de l'ordre ? Qui fait tourner la machine en haute saison ? Plongée dans les coulisses du village le plus célèbre du monde.

      Lire la suite Enquête exclusive (44 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Yachts somptueux, batailles de champagne dans les discothèques, boutiques de luxe et villas d'exception : bienvenue à Saint-Tropez ! Ce village de pêcheurs est devenu le lieu de villégiature préféré des stars et des jet-setters du monde entier. De juin à septembre, agents immobiliers, patrons d'établissements branchés et paparazzi sont sur les dents. Ils se battent pour gagner gros, chasser le client le plus riche ou la star la plus sulfureuse. Une guerre dans laquelle les sommes en jeu sont considérables. Mais Saint-Tropez n'est pas un eldorado pour tout le monde. Avec la fête, il y a aussi des débordements. Pour éviter les dérapages, les forces de l'ordre sont sur le qui-vive. Quant aux services de secours, ils doivent s'organiser pour gérer au mieux les urgences générées par l'afflux de touristes. Que se passe-t-il vraiment dans les soirées people ? Quel rôle jouent les forces de l'ordre ? Qui fait tourner la machine en haute saison ? Plongée dans les coulisses du village le plus célèbre du monde.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Mega-yachts : enquête sur la nouvelle passion des milliardaires

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le signe extérieur de richesse ultime. Le mega-yacht privé… Émirs du Golfe, oligarques russes et milliardaires rivalisent pour posséder le plus beau, le plus grand et le plus cher du monde. C'est l'Azzam de l'Émir d'Abu Dhabi qui détient tous les records : 180 mètres de long, six ponts, un salon de 500 mètres carrés, une piscine à débordement et une piste d'hélicoptère pour un coût estimé à 600 millions de dollars. Juste derrière, l'Éclipse de Roman Abrahmovitch, qui mesure 164 mètres. Et il y en a aujourd'hui de plus en plus (déjà 35 méga-yachts de plus de 100 mètres de long). On les croise sur la côte d'Azur, au large d'Ibiza, de Monaco, aux Caraïbes, du côté de Saint-Barthélemy, en Floride et dans les fjords du Groenland. Ces palaces flottants, grands comme des paquebots de croisière, sont devenus le joujou préféré des ultra-riches. Entre eux, c'est désormais la course au gigantisme et à la démesure. Les chantiers navals spécialisés (Pays-Bas et Allemagne) croulent sous les commandes. Dessinés par les plus grands designers de la planète, certains de ces yachts disposent d'un terrain de basket, d'une clinique, d'une salle de cinéma, d'une discothèque, de cheminées à l'ancienne, d'un spa (avec sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage et de coiffure) et même d'un sous-marin de poche pour explorer les fonds marins. L'industrie du yachting de luxe, ce sont des milliers d'emplois (dont les équipages, au minimum une cinquantaine de personnes par bateau) et un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. Les propriétaires de méga- yachts, c'est aussi et surtout un club ultra fermé avec ses rites et ses secrets. Exceptionnellement, plusieurs milliardaires nous ont ouvert leurs portes et ont accepté de nous embarquer à bord de leurs palaces flottants pour des croisières d'anthologie. Nous avons aussi suivi, au quotidien, les nouveaux métiers (architectes navals, décorateurs, blogueurs) qui gravitent dans cet univers surprenant. Et nos caméras ont pu filmer, notamment au salon international des yachts à Dubaï, les coulisses de certaines transactions entre vendeurs et acheteurs. Des Émirats arabes à Miami en passant par le Groenland et la principauté de Monaco, enquête sur la nouvelle passion des milliardaires.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est le signe extérieur de richesse ultime. Le mega-yacht privé… Émirs du Golfe, oligarques russes et milliardaires rivalisent pour posséder le plus beau, le plus grand et le plus cher du monde. C'est l'Azzam de l'Émir d'Abu Dhabi qui détient tous les records : 180 mètres de long, six ponts, un salon de 500 mètres carrés, une piscine à débordement et une piste d'hélicoptère pour un coût estimé à 600 millions de dollars. Juste derrière, l'Éclipse de Roman Abrahmovitch, qui mesure 164 mètres. Et il y en a aujourd'hui de plus en plus (déjà 35 méga-yachts de plus de 100 mètres de long). On les croise sur la côte d'Azur, au large d'Ibiza, de Monaco, aux Caraïbes, du côté de Saint-Barthélemy, en Floride et dans les fjords du Groenland. Ces palaces flottants, grands comme des paquebots de croisière, sont devenus le joujou préféré des ultra-riches. Entre eux, c'est désormais la course au gigantisme et à la démesure. Les chantiers navals spécialisés (Pays-Bas et Allemagne) croulent sous les commandes. Dessinés par les plus grands designers de la planète, certains de ces yachts disposent d'un terrain de basket, d'une clinique, d'une salle de cinéma, d'une discothèque, de cheminées à l'ancienne, d'un spa (avec sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage et de coiffure) et même d'un sous-marin de poche pour explorer les fonds marins. L'industrie du yachting de luxe, ce sont des milliers d'emplois (dont les équipages, au minimum une cinquantaine de personnes par bateau) et un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. Les propriétaires de méga- yachts, c'est aussi et surtout un club ultra fermé avec ses rites et ses secrets. Exceptionnellement, plusieurs milliardaires nous ont ouvert leurs portes et ont accepté de nous embarquer à bord de leurs palaces flottants pour des croisières d'anthologie. Nous avons aussi suivi, au quotidien, les nouveaux métiers (architectes navals, décorateurs, blogueurs) qui gravitent dans cet univers surprenant. Et nos caméras ont pu filmer, notamment au salon international des yachts à Dubaï, les coulisses de certaines transactions entre vendeurs et acheteurs. Des Émirats arabes à Miami en passant par le Groenland et la principauté de Monaco, enquête sur la nouvelle passion des milliardaires.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela

      bien (40 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Il y a à peine 5 ans, c'était encore l'une des principales puissances d'Amérique du Sud ; un pays à l'économie florissante, premier producteur mondial de pétrole. En quelques années, le Venezuela s'est littéralement effondré. Inflation jamais vue (+ de 1 000% en 2016), pénurie alimentaire, hôpitaux à l'abandon, émeutes quotidiennes, criminalité record... Une incroyable descente aux enfers. Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont sillonné un Venezuela au bord du chaos, où la principale préoccupation de millions d'habitants est de trouver à se nourrir. Devant les magasins, aux étals aux trois quart vides, les files d'attente sont interminables. L'armée doit même intervenir pour éviter les pillages et les émeutes. Pour le gouvernement actuel, dirigé par le président Nicolas Maduro, la raison principale de cette crise sans précédent est la chute du prix du pétrole. En réalité, le projet politique de son prédécesseur, Hugo Chavez, a vite montré ses limites : nationalisations aveugles, non modernisation de l'outil de production, dévaluation de la monnaie, dépenses sociales mal maîtrisées… sans compter une corruption galopante. Résultat, aujourd'hui les usines tournent à vide, l'agriculture ne produit plus rien, le pays manque de tout à commencer par les produits de première nécessité (nourriture, médicaments) et le bolivar (la monnaie locale) a perdu 99% de sa valeur. Pourtant, tous les Vénézuéliens ne sont pas logés à la même enseigne. Marché noir, contrebande, restaurants clandestins, nos caméras ont eu accès au Caracas des ultra-riches et des proches du pouvoir. Dans ce monde très fermé, on trouve de tout, à condition d'en payer le prix. Pour ces privilégiés, si les pénuries ne sont pas un problème, la sécurité reste leur préoccupation numéro un. Caracas est aujourd'hui la capitale la plus violente du monde. Les gangs armés se multiplient, les enlèvements contre rançon y sont monnaie courante et on peut tuer pour un sac de riz. « Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela », c'est une plongée sidérante et effrayante au cœur d'un grand pays (classé en 2 000 parmi les 30 puissances les plus riches de la planète) aujourd'hui au bord du gouffre.

      Lire la suite Enquête exclusive (42 vidéos) 7 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Il y a à peine 5 ans, c'était encore l'une des principales puissances d'Amérique du Sud ; un pays à l'économie florissante, premier producteur mondial de pétrole. En quelques années, le Venezuela s'est littéralement effondré. Inflation jamais vue (+ de 1 000% en 2016), pénurie alimentaire, hôpitaux à l'abandon, émeutes quotidiennes, criminalité record... Une incroyable descente aux enfers. Pendant plusieurs mois, les équipes d'Enquête Exclusive ont sillonné un Venezuela au bord du chaos, où la principale préoccupation de millions d'habitants est de trouver à se nourrir. Devant les magasins, aux étals aux trois quart vides, les files d'attente sont interminables. L'armée doit même intervenir pour éviter les pillages et les émeutes. Pour le gouvernement actuel, dirigé par le président Nicolas Maduro, la raison principale de cette crise sans précédent est la chute du prix du pétrole. En réalité, le projet politique de son prédécesseur, Hugo Chavez, a vite montré ses limites : nationalisations aveugles, non modernisation de l'outil de production, dévaluation de la monnaie, dépenses sociales mal maîtrisées… sans compter une corruption galopante. Résultat, aujourd'hui les usines tournent à vide, l'agriculture ne produit plus rien, le pays manque de tout à commencer par les produits de première nécessité (nourriture, médicaments) et le bolivar (la monnaie locale) a perdu 99% de sa valeur. Pourtant, tous les Vénézuéliens ne sont pas logés à la même enseigne. Marché noir, contrebande, restaurants clandestins, nos caméras ont eu accès au Caracas des ultra-riches et des proches du pouvoir. Dans ce monde très fermé, on trouve de tout, à condition d'en payer le prix. Pour ces privilégiés, si les pénuries ne sont pas un problème, la sécurité reste leur préoccupation numéro un. Caracas est aujourd'hui la capitale la plus violente du monde. Les gangs armés se multiplient, les enlèvements contre rançon y sont monnaie courante et on peut tuer pour un sac de riz. « Violences, pillages, marché noir : panique au Venezuela », c'est une plongée sidérante et effrayante au cœur d'un grand pays (classé en 2 000 parmi les 30 puissances les plus riches de la planète) aujourd'hui au bord du gouffre.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Arnaques ou mauvais plans : quand les vacances tournent au cauchemar

      pas mal (8 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Séjour de rêve, en France ou à l'étranger, location d'une villa en bord de mer à des prix sacrifiés, camping de charme… Sur Internet, les annonces séduisantes sont nombreuses. Mais attention, la réalité est souvent bien différente. Chaque année, ils sont des milliers de Français à tomber dans le piège. Non seulement, le séjour soi-disant d'exception tourne au cauchemar, mais surtout certains clients peuvent se faire escroquer de plusieurs milliers d'euros pour des programmes de vacances qui n'existent même pas ! C'est le cas notamment des « contrats du siècle », ou « Fly-Buy » : une arnaque bien rôdée au Maroc. Au départ, une proposition alléchante : une semaine de vacances gratuites à Marrakech dans un hôtel 5 étoiles. Seule contrepartie : payer le billet d'avion AR et se rendre à un rendez-vous avec le tour-operator. Là, on vous propose un abonnement « spécial » avec des réductions de 50 à 70% pour vos futures vacances, partout dans le monde et à vie ! Plusieurs centaines de Français auraient déjà souscrit à ce « contrat du siècle », facturé jusqu'à 10 000 euros pour des prestations inexistantes. En Thaïlande, la nouvelle arnaque est celle des faux offices de tourisme. Ils affichent en lettres capitales leurs références et se disent recommandés par le gouvernement thaïlandais. Mais c'est pour mieux piéger les vacanciers. Les prix y sont 3 fois plus chers qu'ailleurs et les prestations réservent de sacrées surprises (dont une hallucinante visite au temple des tigres). En France, vous découvrirez enfin les dernières combines de l'été. Des sites entre particuliers pullulent sur Internet où de vrais escrocs vous louent de fausses villas de rêve en bord de mer. Ou encore, des campings prétendument hauts de gammes vous cachent leur hygiène déplorable avec vue sur la décharge !

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Séjour de rêve, en France ou à l'étranger, location d'une villa en bord de mer à des prix sacrifiés, camping de charme… Sur Internet, les annonces séduisantes sont nombreuses. Mais attention, la réalité est souvent bien différente. Chaque année, ils sont des milliers de Français à tomber dans le piège. Non seulement, le séjour soi-disant d'exception tourne au cauchemar, mais surtout certains clients peuvent se faire escroquer de plusieurs milliers d'euros pour des programmes de vacances qui n'existent même pas ! C'est le cas notamment des « contrats du siècle », ou « Fly-Buy » : une arnaque bien rôdée au Maroc. Au départ, une proposition alléchante : une semaine de vacances gratuites à Marrakech dans un hôtel 5 étoiles. Seule contrepartie : payer le billet d'avion AR et se rendre à un rendez-vous avec le tour-operator. Là, on vous propose un abonnement « spécial » avec des réductions de 50 à 70% pour vos futures vacances, partout dans le monde et à vie ! Plusieurs centaines de Français auraient déjà souscrit à ce « contrat du siècle », facturé jusqu'à 10 000 euros pour des prestations inexistantes. En Thaïlande, la nouvelle arnaque est celle des faux offices de tourisme. Ils affichent en lettres capitales leurs références et se disent recommandés par le gouvernement thaïlandais. Mais c'est pour mieux piéger les vacanciers. Les prix y sont 3 fois plus chers qu'ailleurs et les prestations réservent de sacrées surprises (dont une hallucinante visite au temple des tigres). En France, vous découvrirez enfin les dernières combines de l'été. Des sites entre particuliers pullulent sur Internet où de vrais escrocs vous louent de fausses villas de rêve en bord de mer. Ou encore, des campings prétendument hauts de gammes vous cachent leur hygiène déplorable avec vue sur la décharge !
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Vacances au bout du monde : sos Français en détresse

      excellent! (2 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À l'étranger, les Français ne sont jamais seuls en cas de problème. N'importe où dans le monde, lorsqu'un ressortissant français (touriste ou en déplacement professionnel) perd ou se fait voler ses papiers, est victime d'un accident, d'une agression, d'une catastrophe naturelle, lorsqu'il doit se faire hospitaliser ou même emprisonner, il peut compter sur les agents du ministère des Affaires étrangères. La France détient le troisième réseau diplomatique au monde. Aux quatre coins de la planète, il y a 163 ambassades et, surtout, plus de 500 consuls qui, sur le terrain, servent tour à tour de référent administratif, d'assistant social, de conseiller et aussi de psychologue. À New Delhi (Inde), nous avons suivi le consul Dimitri Demianenko, un diplomate chevronné de 45 ans. Délivrance de passeports en urgence, aide aux touristes victimes d'arnaques et visites à l'hôpital de Français atteints du « syndrome de l'Inde » (hallucinations, crises d'angoisse et de panique), le consul met tout en œuvre pour secourir ses compatriotes en détresse. Il a même créé un service d'aide sociale unique en son genre, qui reçoit notamment les femmes françaises confrontées à un mari indien violent. À Rio de Janeiro (Brésil), Sebastien Jandeau, le chef de chancellerie du consulat vole au secours de jeunes Français arrivés au Brésil sans argent et sans contact. Complètement perdus, ils deviennent des proies faciles. Sébastien Jandeau va même jusqu'à rendre visite aux Français jetés en prison par les autorités brésiliennes. Sa mission : leur trouver un avocat et s'assurer qu'ils sont en bonne santé et ne manquent de rien. Plus de deux millions de Français résident hors de France. Pour veilleur sur eux, le ministère des Affaires étrangères se repose sur un important réseau de bénévoles. Aux Îles Canaries (Espagne), c'est un chef d'entreprise espagnol, amoureux de la France, qui vient en aide aux résidents français en difficulté. En France, au quai d'Orsay à Paris, il y a aussi une cellule de crise chargée de gérer et coordonner les problèmes des Français en déplacement à l'étranger. Elle compte 72 agents, tous des spécialistes de la logistique, de l'aide médicale d'urgence et de la recherche de victimes. Pour la première fois, le quai d'Orsay a accepté d'ouvrir ses portes à une équipe de télévision afin de pouvoir filmer, au quotidien, ces consuls qui viennent au secours des Français au bout du monde.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À l'étranger, les Français ne sont jamais seuls en cas de problème. N'importe où dans le monde, lorsqu'un ressortissant français (touriste ou en déplacement professionnel) perd ou se fait voler ses papiers, est victime d'un accident, d'une agression, d'une catastrophe naturelle, lorsqu'il doit se faire hospitaliser ou même emprisonner, il peut compter sur les agents du ministère des Affaires étrangères. La France détient le troisième réseau diplomatique au monde. Aux quatre coins de la planète, il y a 163 ambassades et, surtout, plus de 500 consuls qui, sur le terrain, servent tour à tour de référent administratif, d'assistant social, de conseiller et aussi de psychologue. À New Delhi (Inde), nous avons suivi le consul Dimitri Demianenko, un diplomate chevronné de 45 ans. Délivrance de passeports en urgence, aide aux touristes victimes d'arnaques et visites à l'hôpital de Français atteints du « syndrome de l'Inde » (hallucinations, crises d'angoisse et de panique), le consul met tout en œuvre pour secourir ses compatriotes en détresse. Il a même créé un service d'aide sociale unique en son genre, qui reçoit notamment les femmes françaises confrontées à un mari indien violent. À Rio de Janeiro (Brésil), Sebastien Jandeau, le chef de chancellerie du consulat vole au secours de jeunes Français arrivés au Brésil sans argent et sans contact. Complètement perdus, ils deviennent des proies faciles. Sébastien Jandeau va même jusqu'à rendre visite aux Français jetés en prison par les autorités brésiliennes. Sa mission : leur trouver un avocat et s'assurer qu'ils sont en bonne santé et ne manquent de rien. Plus de deux millions de Français résident hors de France. Pour veilleur sur eux, le ministère des Affaires étrangères se repose sur un important réseau de bénévoles. Aux Îles Canaries (Espagne), c'est un chef d'entreprise espagnol, amoureux de la France, qui vient en aide aux résidents français en difficulté. En France, au quai d'Orsay à Paris, il y a aussi une cellule de crise chargée de gérer et coordonner les problèmes des Français en déplacement à l'étranger. Elle compte 72 agents, tous des spécialistes de la logistique, de l'aide médicale d'urgence et de la recherche de victimes. Pour la première fois, le quai d'Orsay a accepté d'ouvrir ses portes à une équipe de télévision afin de pouvoir filmer, au quotidien, ces consuls qui viennent au secours des Français au bout du monde.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Tourisme et dictature : bienvenue au tibet

      pas mal (9 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Présence militaire permanente, arrestations de moines et répression de la population : le Tibet vit sous la domination chinoise depuis plus de cinquante ans. Mais ces dernières années, le « toit du monde » est aussi devenu un enjeu économique pour La Chine. Nouvel eldorado touristique, la région est désormais accessible en train pour des millions de Chinois, touristes et migrants. Temples reconstruits comme des décors de théâtre, cérémonies sacrées transformées en spectacles : les Tibétains perdent peu à peu leur culture pour devenir une attraction touristique vivante. Si le Dalaï Lama, leader en exil, est la figure la plus connue de la résistance à l'oppression chinoise, des milliers de Tibétains cherchent comme lui à fuir leur propre pays par tous les moyens. Certains s'évadent en franchissant des cols à plus de 4 000 mètres d'altitude, au risque de mourir sous les balles des militaires chinois. D'autres choisissent de s'immoler par le feu pour dénoncer la perte de leur identité. Très difficilement accessible aux touristes étrangers, le Tibet est totalement fermé aux journalistes. Aucun reportage n'a pu y être tourné depuis plus de 2 ans. Nos caméras ont pourtant réussi à s'introduire dans cette région surveillée en permanence par l'armée. Nous avons pu recueillir les confidences et la révolte des moines bouddhistes et des Tibétains qui témoignent malgré le danger.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur 6Play Bruce
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Présence militaire permanente, arrestations de moines et répression de la population : le Tibet vit sous la domination chinoise depuis plus de cinquante ans. Mais ces dernières années, le « toit du monde » est aussi devenu un enjeu économique pour La Chine. Nouvel eldorado touristique, la région est désormais accessible en train pour des millions de Chinois, touristes et migrants. Temples reconstruits comme des décors de théâtre, cérémonies sacrées transformées en spectacles : les Tibétains perdent peu à peu leur culture pour devenir une attraction touristique vivante. Si le Dalaï Lama, leader en exil, est la figure la plus connue de la résistance à l'oppression chinoise, des milliers de Tibétains cherchent comme lui à fuir leur propre pays par tous les moyens. Certains s'évadent en franchissant des cols à plus de 4 000 mètres d'altitude, au risque de mourir sous les balles des militaires chinois. D'autres choisissent de s'immoler par le feu pour dénoncer la perte de leur identité. Très difficilement accessible aux touristes étrangers, le Tibet est totalement fermé aux journalistes. Aucun reportage n'a pu y être tourné depuis plus de 2 ans. Nos caméras ont pourtant réussi à s'introduire dans cette région surveillée en permanence par l'armée. Nous avons pu recueillir les confidences et la révolte des moines bouddhistes et des Tibétains qui témoignent malgré le danger.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Plages, soleil et fiesta : un été brûlant au Portugal

      pas mal (10 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Des kilomètres de plages vierges, des eaux émeraude et une nature encore préservée : avec 850 kilomètres de côtes, le Portugal est la destination qui monte en Europe. Moins chère que la France, l'Italie ou l'Espagne, la Riviera portugaise attire chaque été plus de 15 millions de touristes. À 2h30 de Paris en avion, le Portugal garantit plus de 300 jours de soleil par an et une offre de loisirs pléthorique. Accueil chaleureux, gastronomie, fêtes et bonnes affaires, les Français sont les premiers à en profiter. Avec la crise, les prix de l'immobilier au Portugal ont chuté, on peut désormais trouver facilement un deux pièces en bord de mer pour moins de 100 000 euros. Mais si le Portugal devient le nouvel eldorado des Français, c'est aussi grâce à l'énorme communauté portugaise de France. Partis sans rien, nombreux sont ceux qui ont fait fortune dans le bâtiment en France. On les appelle, les « migrantes », les immigrés. Aujourd'hui, certains reviennent au pays afficher leur réussite sans complexe. Ils se font construire de somptueuses villas et investissent dans les vignobles. Le Portugal attire aussi les jeunes de toute l'Europe. Sa côte Sud, l'Algarve, est un des meilleurs spots pour faire la fête au soleil. Quant aux surfeurs du monde entier, ils se donnent rendez-vous à Nazaré, au nord de Lisbonne. Les plus audacieux se risquent sur des montagnes d'eau de plus de 30 mètres, au péril de leur vie.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Des kilomètres de plages vierges, des eaux émeraude et une nature encore préservée : avec 850 kilomètres de côtes, le Portugal est la destination qui monte en Europe. Moins chère que la France, l'Italie ou l'Espagne, la Riviera portugaise attire chaque été plus de 15 millions de touristes. À 2h30 de Paris en avion, le Portugal garantit plus de 300 jours de soleil par an et une offre de loisirs pléthorique. Accueil chaleureux, gastronomie, fêtes et bonnes affaires, les Français sont les premiers à en profiter. Avec la crise, les prix de l'immobilier au Portugal ont chuté, on peut désormais trouver facilement un deux pièces en bord de mer pour moins de 100 000 euros. Mais si le Portugal devient le nouvel eldorado des Français, c'est aussi grâce à l'énorme communauté portugaise de France. Partis sans rien, nombreux sont ceux qui ont fait fortune dans le bâtiment en France. On les appelle, les « migrantes », les immigrés. Aujourd'hui, certains reviennent au pays afficher leur réussite sans complexe. Ils se font construire de somptueuses villas et investissent dans les vignobles. Le Portugal attire aussi les jeunes de toute l'Europe. Sa côte Sud, l'Algarve, est un des meilleurs spots pour faire la fête au soleil. Quant aux surfeurs du monde entier, ils se donnent rendez-vous à Nazaré, au nord de Lisbonne. Les plus audacieux se risquent sur des montagnes d'eau de plus de 30 mètres, au péril de leur vie.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Rock'n roll, drogues et nationalisme : au cœur des festivals d'Europe de l'Est

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pour les amoureux de la fête, l'Europe de l'Est est la destination à la mode. Après des années de conflits ethniques et de guerres civiles, la Croatie, la Serbie et la Hongrie se sont émancipées et organisent, chaque été, les festivals les plus courus de la planète. Moins chers qu'Ibiza, plus extravagants et déjantés que partout ailleurs. Créé il y a 3 ans, sur l'île de Pag (Croatie), le festival techno Sonus rivalise avec les spring-breaks américains. Au programme : 10 000 jeunes survoltés, des boîtes de nuit gigantesques ouvertes 24 heures sur 24 et les meilleurs DJ du monde. En Hongrie se tient le plus grand festival d'Europe : le Sziget, un nouveau Woodstock. Des centaines de concerts pop et rock devant 500 000 fans déchaînés. Les amateurs de musique tzigane eux se retrouvent à Guca en Serbie, pour un festival unique en son genre. Tous ces festivals d'Europe de l'Est ont un point commun : la fête sans limite. Et pour les fêtards, tout est permis ! Sexe, alcool, drogue. Certains groupes d'ultra-nationalistes en profitent même pour venir afficher ouvertement leurs convictions au son des musiques techno, rock ou folkloriques. En été, ces nouveaux festivals attirent de plus en plus de monde, notamment de nombreux Français. Comme Benjamin et Anthony qui ont fait 18 heures de route depuis Toulouse (Haute-Garonne) pour passer une semaine au festival Sonus, sorte de rave party géante organisée sur une plage de rêve en Croatie. Baptiste et ses amis ont préféré jeter leur dévolu sur la Serbie, à Guca. Pendant 3 jours, la population de cette petite bourgade passe brusquement de 2 000 à... 60 000 personnes pour assister au plus grand festival international de musiques tziganes du monde. Joe Bel, une chanteuse française de 28 ans, a décidé de tenter sa chance sur l'une des scènes du Sziget, le célèbre festival hongrois, aux côtés de stars internationales comme Robbie Williams ou le groupe Interpol. C'est la première fois que Joe, encore étudiante l'année dernière, va se produire en concert devant autant de spectateurs.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pour les amoureux de la fête, l'Europe de l'Est est la destination à la mode. Après des années de conflits ethniques et de guerres civiles, la Croatie, la Serbie et la Hongrie se sont émancipées et organisent, chaque été, les festivals les plus courus de la planète. Moins chers qu'Ibiza, plus extravagants et déjantés que partout ailleurs. Créé il y a 3 ans, sur l'île de Pag (Croatie), le festival techno Sonus rivalise avec les spring-breaks américains. Au programme : 10 000 jeunes survoltés, des boîtes de nuit gigantesques ouvertes 24 heures sur 24 et les meilleurs DJ du monde. En Hongrie se tient le plus grand festival d'Europe : le Sziget, un nouveau Woodstock. Des centaines de concerts pop et rock devant 500 000 fans déchaînés. Les amateurs de musique tzigane eux se retrouvent à Guca en Serbie, pour un festival unique en son genre. Tous ces festivals d'Europe de l'Est ont un point commun : la fête sans limite. Et pour les fêtards, tout est permis ! Sexe, alcool, drogue. Certains groupes d'ultra-nationalistes en profitent même pour venir afficher ouvertement leurs convictions au son des musiques techno, rock ou folkloriques. En été, ces nouveaux festivals attirent de plus en plus de monde, notamment de nombreux Français. Comme Benjamin et Anthony qui ont fait 18 heures de route depuis Toulouse (Haute-Garonne) pour passer une semaine au festival Sonus, sorte de rave party géante organisée sur une plage de rêve en Croatie. Baptiste et ses amis ont préféré jeter leur dévolu sur la Serbie, à Guca. Pendant 3 jours, la population de cette petite bourgade passe brusquement de 2 000 à... 60 000 personnes pour assister au plus grand festival international de musiques tziganes du monde. Joe Bel, une chanteuse française de 28 ans, a décidé de tenter sa chance sur l'une des scènes du Sziget, le célèbre festival hongrois, aux côtés de stars internationales comme Robbie Williams ou le groupe Interpol. C'est la première fois que Joe, encore étudiante l'année dernière, va se produire en concert devant autant de spectateurs.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Sri Lanka : le côté obscur d'un paradis

      pas mal (13 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Le Sri Lanka, la perle de l'Océan Indien, est classée comme la destination tendance de 2017. Réserves naturelles de léopards et d'éléphants, sublimes plages de sable blanc, paradis pour le surf, cocotiers, plantations de thé verdoyantes et prix hyper-compétitifs, l'île attire de plus en plus de touristes, dont beaucoup de Français. Mais derrière ces trésors naturels et cette image idyllique, le Sri Lanka panse encore ses plaies. Pendant 40 ans, l'île a été déchirée par une guerre civile sanglante qui a opposé les deux ethnies du pays : la majorité cinghalaise bouddhiste et les Tigres tamouls. Ce conflit a fait 70 000 morts et une centaine de milliers de disparus. Aujourd'hui, c'est l'armée, omniprésente, qui contrôle le pays. Elle est partout, surveille tout le monde, dirige chaque secteur de l'économie et n'hésite pas à confisquer les terres aux paysans pour y construire des hôtels de luxe. Des hôtels qu'elle gère elle-même… à la militaire. L'armée est aussi chargée de faire « nettoyer » les zones dangereuses, situées principalement dans le nord de l'île. Des centaines d'hectares sont encore truffés de mines anti-personnelles. Un travail d'une précision chirurgicale et extrêmement dangereux confié aux Tamouls. Chargés de les retirer à la main, sous l'autorité des militaires, ils risquent leur vie à chaque minute. Opprimée, exploitée, victime d'une véritable ségrégation, la communauté tamoule est mise à l'écart dans des bidonvilles. Ce sont notamment les femmes tamoules qui, contre un salaire de misère (1$ par jour), sont envoyées dans les plantations de Ceylan (ancien nom du Sri Lanka) pour la cueillette du thé, pendant que leurs maris s'intoxiquent en utilisant, sans protection, des pesticides. Une réalité sombre, qui tranche avec la beauté des lieux, à laquelle les touristes venus visiter les plantations n'ont évidemment pas accès. D'ailleurs, au Sri Lanka, pas question de trop mélanger les touristes avec la population locale. Elle est là principalement pour les servir. La plupart des Sri Lankais se voient même interdire l'accès aux hôtels, aux restaurants et au boîtes de nuits. Enquête sur les côtés obscurs de la perle de l'Océan Indien.

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Le Sri Lanka, la perle de l'Océan Indien, est classée comme la destination tendance de 2017. Réserves naturelles de léopards et d'éléphants, sublimes plages de sable blanc, paradis pour le surf, cocotiers, plantations de thé verdoyantes et prix hyper-compétitifs, l'île attire de plus en plus de touristes, dont beaucoup de Français. Mais derrière ces trésors naturels et cette image idyllique, le Sri Lanka panse encore ses plaies. Pendant 40 ans, l'île a été déchirée par une guerre civile sanglante qui a opposé les deux ethnies du pays : la majorité cinghalaise bouddhiste et les Tigres tamouls. Ce conflit a fait 70 000 morts et une centaine de milliers de disparus. Aujourd'hui, c'est l'armée, omniprésente, qui contrôle le pays. Elle est partout, surveille tout le monde, dirige chaque secteur de l'économie et n'hésite pas à confisquer les terres aux paysans pour y construire des hôtels de luxe. Des hôtels qu'elle gère elle-même… à la militaire. L'armée est aussi chargée de faire « nettoyer » les zones dangereuses, situées principalement dans le nord de l'île. Des centaines d'hectares sont encore truffés de mines anti-personnelles. Un travail d'une précision chirurgicale et extrêmement dangereux confié aux Tamouls. Chargés de les retirer à la main, sous l'autorité des militaires, ils risquent leur vie à chaque minute. Opprimée, exploitée, victime d'une véritable ségrégation, la communauté tamoule est mise à l'écart dans des bidonvilles. Ce sont notamment les femmes tamoules qui, contre un salaire de misère (1$ par jour), sont envoyées dans les plantations de Ceylan (ancien nom du Sri Lanka) pour la cueillette du thé, pendant que leurs maris s'intoxiquent en utilisant, sans protection, des pesticides. Une réalité sombre, qui tranche avec la beauté des lieux, à laquelle les touristes venus visiter les plantations n'ont évidemment pas accès. D'ailleurs, au Sri Lanka, pas question de trop mélanger les touristes avec la population locale. Elle est là principalement pour les servir. La plupart des Sri Lankais se voient même interdire l'accès aux hôtels, aux restaurants et au boîtes de nuits. Enquête sur les côtés obscurs de la perle de l'Océan Indien.
    • Magazine

      Enquête exclusive

      Mykonos : la folie des îles grecques

      bien (3 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est une île grecque qui ne connaît pas la crise ! À quelques heures de vol de Paris, les touristes affluent à Mykonos, dans l'archipel des Cyclades. Ils raffolent de son décor de carte postale : ses villages blancs, ses criques aux eaux cristallines et ses célèbres moulins. Longtemps paradis secret de la communauté homosexuelle, Mykonos est en train de détrôner Saint-Tropez ou Ibiza auprès des célébrités et de la jet set. Rihanna, Steven Spielberg ou encore Cristiano Ronaldo y passent leurs vacances. Ici, tout est fait pour satisfaire une clientèle haut de gamme : villas gigantesques, yachts, concierges privés, boutiques de luxe, clubs selects et soirées très privées au clair de lune. Mais en coulisses, pour se partager le juteux business du tourisme VIP, la concurrence est rude. Malgré la crise qui continue dans le pays, les prix de l'immobilier notamment ont atteint des sommets. Du côté de Corfou, à Kavos, c'est au contraire en misant sur le low-cost qu'hôteliers et patrons de boîtes de nuit font de très bonnes affaires... Un plan bien connu des jeunes Anglais qui prennent l'endroit d'assaut chaque été. Hôtels à 25 euros la nuit, entrées gratuites dans les clubs et alcool à bas prix : ce cocktail détonnant est parfois dévastateur...

      Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      C'est une île grecque qui ne connaît pas la crise ! À quelques heures de vol de Paris, les touristes affluent à Mykonos, dans l'archipel des Cyclades. Ils raffolent de son décor de carte postale : ses villages blancs, ses criques aux eaux cristallines et ses célèbres moulins. Longtemps paradis secret de la communauté homosexuelle, Mykonos est en train de détrôner Saint-Tropez ou Ibiza auprès des célébrités et de la jet set. Rihanna, Steven Spielberg ou encore Cristiano Ronaldo y passent leurs vacances. Ici, tout est fait pour satisfaire une clientèle haut de gamme : villas gigantesques, yachts, concierges privés, boutiques de luxe, clubs selects et soirées très privées au clair de lune. Mais en coulisses, pour se partager le juteux business du tourisme VIP, la concurrence est rude. Malgré la crise qui continue dans le pays, les prix de l'immobilier notamment ont atteint des sommets. Du côté de Corfou, à Kavos, c'est au contraire en misant sur le low-cost qu'hôteliers et patrons de boîtes de nuit font de très bonnes affaires... Un plan bien connu des jeunes Anglais qui prennent l'endroit d'assaut chaque été. Hôtels à 25 euros la nuit, entrées gratuites dans les clubs et alcool à bas prix : ce cocktail détonnant est parfois dévastateur...

    Audiences replay du 19-08