Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Grand angle en replay (521 vidéos)

    • JT - Infos

      Grand Angle

      Campagne: accords à gauche, alliance au centre

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), sont revenus sur l'accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, ainsi que sur l'alliance Macron-Bayrou. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), sont revenus sur l'accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, ainsi que sur l'alliance Macron-Bayrou. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Campagne: une rencontre entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), sont revenus sur l'alliance Macron-Bayrou, ainsi que sur un probable rapprochement entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), sont revenus sur l'alliance Macron-Bayrou, ainsi que sur un probable rapprochement entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Présidentielle 2017: une élection très incertaine

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), ont analysé les incertitudes autour de l'élection présidentielle. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), ont analysé les incertitudes autour de l'élection présidentielle. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Campagne: la journée des accords

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jérôme Béglé, directeur adjoint de la rédaction au Point, et Carl Meeus, rédacteur en chef au Figaro Magazine, sont revenus sur l'accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, ainsi que sur l'alliance Macron-Bayrou. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Jérôme Béglé, directeur adjoint de la rédaction au Point, et Carl Meeus, rédacteur en chef au Figaro Magazine, sont revenus sur l'accord conclu entre Yannick Jadot et Benoît Hamon, ainsi que sur l'alliance Macron-Bayrou. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Campagne présidentielle: accords à gauche, alliance au centre

      aucun (0 vote) Votre vote

      A moins de 60 jours du premier tour, les blocs se constituent entre les candidats. En une seule journée, on assiste à deux mariages: Macron-Bayrou et Hamon-Jadot. L'union de François Bayrou à Emmanuel Macron sera le premier événement qui marquera les esprits. Selon Thierry Arnaud, dopé, le candidat d'"En Marche" dépassera François Fillon pour être "le qualifié" face à Marine Le Pen au deuxième tour. Benoit Hamon, lui, ne pourra pas espérer autant d'avancée. Son alliance avec Yannick Jadot lui donnerait au maximum 15% de voix en plus, loin des qualifications. Focus sur les enjeux de ces rapprochements avec Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Et Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      A moins de 60 jours du premier tour, les blocs se constituent entre les candidats. En une seule journée, on assiste à deux mariages: Macron-Bayrou et Hamon-Jadot. L'union de François Bayrou à Emmanuel Macron sera le premier événement qui marquera les esprits. Selon Thierry Arnaud, dopé, le candidat d'"En Marche" dépassera François Fillon pour être "le qualifié" face à Marine Le Pen au deuxième tour. Benoit Hamon, lui, ne pourra pas espérer autant d'avancée. Son alliance avec Yannick Jadot lui donnerait au maximum 15% de voix en plus, loin des qualifications. Focus sur les enjeux de ces rapprochements avec Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Et Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Le FN face aux affaires

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les affaires de Marine Le Pen sont aussi commentées en France qu'à l'étranger. En effet, deux de ses proches, Catherine Griset et Thierry Léger, ont été soupçonnés d'emplois fictifs au sein du Parlement européen. Pendant leur garde à vue, ces assistants frontistes ont du justifier leur salaire exorbitant. Marine Le Pen, quant à elle, a refusé d'être entendue par la police judiciaire malgré les convocations de celle-ci. Elle a également prévenu qu'elle n'abandonnera en aucun cas sa course à la présidentielle. - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 23 février 2017.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les affaires de Marine Le Pen sont aussi commentées en France qu'à l'étranger. En effet, deux de ses proches, Catherine Griset et Thierry Léger, ont été soupçonnés d'emplois fictifs au sein du Parlement européen. Pendant leur garde à vue, ces assistants frontistes ont du justifier leur salaire exorbitant. Marine Le Pen, quant à elle, a refusé d'être entendue par la police judiciaire malgré les convocations de celle-ci. Elle a également prévenu qu'elle n'abandonnera en aucun cas sa course à la présidentielle. - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 23 février 2017.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      La campagne vue par la campagne

      aucun (0 vote) Votre vote

      Alors que le salon de l’agriculture s’ouvre samedi, on s’intéresse ce soir au monde paysan. La France compte aujourd’hui 467 000 chefs d’exploitation, quatre fois moins qu’il y a 50 ans. Quel est le regard des agriculteurs sur la campagne électorale ? Sont-ils aussi indécis que le reste des Français ? Les équipes de Grand Angle se sont rendus en Bretagne. Reportage de Guillaume Couderc, Fabrice Babin et Sophie Herbé. - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 23 février 2017.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Alors que le salon de l’agriculture s’ouvre samedi, on s’intéresse ce soir au monde paysan. La France compte aujourd’hui 467 000 chefs d’exploitation, quatre fois moins qu’il y a 50 ans. Quel est le regard des agriculteurs sur la campagne électorale ? Sont-ils aussi indécis que le reste des Français ? Les équipes de Grand Angle se sont rendus en Bretagne. Reportage de Guillaume Couderc, Fabrice Babin et Sophie Herbé. - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 23 février 2017.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Bayrou-Macron: le nouveau tandem

      aucun (0 vote) Votre vote

      François Bayrou renonce à se présenter à l’élection présidentielle, mais offre une alliance sous conditions à Emmanuel Macron. Le candidat d’En Marche ! l’a immédiatement accepté et y voit un tournant dans la campagne. Celui qui était crédité d'environ 5% dans les sondages renonce ainsi à une quatrième candidature d'affilée, après celles de 2002, 2007 et 2012 où il avait obtenu respectivement 6,8%, 18,6% et 9,1% des voix au premier tour. - Pour en parler: Jean-Louis Bourlanges, essayiste, soutien d’Emmanuel Macron, ancien vice-président de l’UDF et ancien député européen. Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. Ainsi que Sophie Coignard, éditorialiste politique au Point. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (514 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      François Bayrou renonce à se présenter à l’élection présidentielle, mais offre une alliance sous conditions à Emmanuel Macron. Le candidat d’En Marche ! l’a immédiatement accepté et y voit un tournant dans la campagne. Celui qui était crédité d'environ 5% dans les sondages renonce ainsi à une quatrième candidature d'affilée, après celles de 2002, 2007 et 2012 où il avait obtenu respectivement 6,8%, 18,6% et 9,1% des voix au premier tour. - Pour en parler: Jean-Louis Bourlanges, essayiste, soutien d’Emmanuel Macron, ancien vice-président de l’UDF et ancien député européen. Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. Ainsi que Sophie Coignard, éditorialiste politique au Point. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Bayrou et De Rugy rejoignent Macron: "C'est un moment important de recomposition de la vie politique française", Benjamin Griveaux

      aucun (0 vote) Votre vote

      Emmanuel Macron peut désormais compter François Bayrou et François de Rugy parmi ses soutiens pour la course à l'Élysée. Lors d'une conférence de presse ce mercredi, le président du MoDem a, en effet, annoncé qu'il ne se présenterait pas à l'élection présidentielle et qu'il proposait une alliance au leader du mouvement "En Marche !". Pour sa part, François de Rugy a déclaré lors d'une interview à France info qu'il soutenait Emmanuel Macron dans la course à la présidentielle. Le député écologiste de Loire-Atlantique a par ailleurs salué sur Twitter la décision de François Bayrou. "Je salue le sens des reponsabilités et le geste politique fort et courageux de @bayrou: le rassemblement est nécessaire et va se poursuivre", a-t-il écrit. - On en parle avec: Benjamin Griveaux, porte-parole du mouvement En Marche ! - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (517 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Emmanuel Macron peut désormais compter François Bayrou et François de Rugy parmi ses soutiens pour la course à l'Élysée. Lors d'une conférence de presse ce mercredi, le président du MoDem a, en effet, annoncé qu'il ne se présenterait pas à l'élection présidentielle et qu'il proposait une alliance au leader du mouvement "En Marche !". Pour sa part, François de Rugy a déclaré lors d'une interview à France info qu'il soutenait Emmanuel Macron dans la course à la présidentielle. Le député écologiste de Loire-Atlantique a par ailleurs salué sur Twitter la décision de François Bayrou. "Je salue le sens des reponsabilités et le geste politique fort et courageux de @bayrou: le rassemblement est nécessaire et va se poursuivre", a-t-il écrit. - On en parle avec: Benjamin Griveaux, porte-parole du mouvement En Marche ! - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Soupçons d'emplois fictifs au FN: la cheffe de cabinet de Marine Le Pen mise en examen

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les auditions se poursuivent dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs des assistants parlementaires européens du Front national. Deux jours après les perquisitions menées au siège du parti, le garde du corps de Marine Le Pen et sa cheffe de cabinet ont été auditionnés par les enquêteurs. Thierry Légier a ensuite été remis en liberté dans la journée, tandis que Catherine Griset a été présentée aux deux magistrats instructeurs saisis de l'information judiciaire à l'issue de sa garde à vue. Elle a été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance. Une affaire qui gêne Marine Le Pen, à deux mois du premier tour de la présidentielle. "Nous ne sommes pas dans la sérénité, dans l'impartialité et dans l'indépendance qui est nécessaire à l'administration de la justice", a réagi la présidente du FN sur TF1. - Avec: Caroline Michel, grand reporter à L'Obs. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (514 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les auditions se poursuivent dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs des assistants parlementaires européens du Front national. Deux jours après les perquisitions menées au siège du parti, le garde du corps de Marine Le Pen et sa cheffe de cabinet ont été auditionnés par les enquêteurs. Thierry Légier a ensuite été remis en liberté dans la journée, tandis que Catherine Griset a été présentée aux deux magistrats instructeurs saisis de l'information judiciaire à l'issue de sa garde à vue. Elle a été mise en examen du chef de recel d'abus de confiance. Une affaire qui gêne Marine Le Pen, à deux mois du premier tour de la présidentielle. "Nous ne sommes pas dans la sérénité, dans l'impartialité et dans l'indépendance qui est nécessaire à l'administration de la justice", a réagi la présidente du FN sur TF1. - Avec: Caroline Michel, grand reporter à L'Obs. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Police, les dessous des contrôles

      aucun (0 vote) Votre vote

      Zied et Bouna à Clichy-sous-Bois, Théo à Aulnay et à chaque fois, tout est parti d'un simple contrôle d'identité qui a dégénéré. C'est une question récurrente depuis 30 ans qui illustre la relation difficile entre police et jeunes des quartiers. Les équipes de BFMTV ont enquêté sur les dessous de ces contrôles. Quelles sont les solutions envisagées pour qu'ils se passent mieux ? - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 22 février 2017.

      Lire la suite Grand angle (514 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Zied et Bouna à Clichy-sous-Bois, Théo à Aulnay et à chaque fois, tout est parti d'un simple contrôle d'identité qui a dégénéré. C'est une question récurrente depuis 30 ans qui illustre la relation difficile entre police et jeunes des quartiers. Les équipes de BFMTV ont enquêté sur les dessous de ces contrôles. Quelles sont les solutions envisagées pour qu'ils se passent mieux ? - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 22 février 2017.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Bayrou-Macron: Pourquoi cette alliance ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Candidat aux présidentielles en 2002, 2007 et 2012, François Bayrou a annoncé ce mercredi qu'il se retirait de la course à l'Élysée et a formulé une proposition d'alliance à Emmanuel Macron. Sans tarder, le candidat d'En Marche ! a accepté l'offre de l'élu centriste, évoquant "un tournant de la campagne présidentielle". Il y a six mois pourtant, le président du MoDem était particulièrement véhément à l'égard de l'ex-ministre de l'Économie. "Derrière cet hologramme, il y a une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentent plus d'avoir le pouvoir économique mais veulent avoir le pouvoir politique", avait-il déclaré sur BFMTV. Alors, quels sont les dessous de cette alliance ? - Avec: Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Jérôme Fourquet, directeur du Département "opinion publique" à l'Ifop. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (517 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Candidat aux présidentielles en 2002, 2007 et 2012, François Bayrou a annoncé ce mercredi qu'il se retirait de la course à l'Élysée et a formulé une proposition d'alliance à Emmanuel Macron. Sans tarder, le candidat d'En Marche ! a accepté l'offre de l'élu centriste, évoquant "un tournant de la campagne présidentielle". Il y a six mois pourtant, le président du MoDem était particulièrement véhément à l'égard de l'ex-ministre de l'Économie. "Derrière cet hologramme, il y a une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentent plus d'avoir le pouvoir économique mais veulent avoir le pouvoir politique", avait-il déclaré sur BFMTV. Alors, quels sont les dessous de cette alliance ? - Avec: Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Jérôme Fourquet, directeur du Département "opinion publique" à l'Ifop. - Grand Angle, du mercredi 22 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Bayrou, l'inattendu

      aucun (0 vote) Votre vote

      François Bayrou a donc fait son choix. Il ne se présente pas à l'élection présidentielle. En raison d'une situation qu'il estime "exceptionnelle", le président du MoDem a décidé de proposer une alliance à Emmanuel Macron. Pourtant, la conquête de l'Élysée a toujours été le rêve de sa vie. Il aura tenté sa chance trois fois. Les équipes de BFMTV reviennent sur le parcours d'un homme qui s'est toujours voulu singulier. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 22 février 2017.

      Lire la suite Grand angle (514 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      François Bayrou a donc fait son choix. Il ne se présente pas à l'élection présidentielle. En raison d'une situation qu'il estime "exceptionnelle", le président du MoDem a décidé de proposer une alliance à Emmanuel Macron. Pourtant, la conquête de l'Élysée a toujours été le rêve de sa vie. Il aura tenté sa chance trois fois. Les équipes de BFMTV reviennent sur le parcours d'un homme qui s'est toujours voulu singulier. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 22 février 2017.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Sondage Elabe: Marine Le Pen fait la course en tête au premier tour

      aucun (0 vote) Votre vote

      À deux mois du premier tour de la présidentielle, François Fillon profite d'une éclaircie, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mardi. Pourtant empêtré dans des affaires d'emplois présumés fictifs, il cumule 21% des intentions de vote au premier tour et repasse devant Emmanuel Macron, qui perd du terrain (18,5%). Le leader d'En marche ! est ainsi rétrogradé en troisième position après ses propos polémiques. Derrière, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent à égalité avec 13% d'intentions de vote. Marine Le Pen, elle, consolide sa première place. La présidente du Front national reste en tête des intentions de vote (28%). Au second tour, la candidate frontiste serait néanmoins toujours battue, avec 44% face à François Fillon et 41% face à Emmanuel Macron. - Avec: Matthieu Croissandeau, directeur de la rédaction de l'Obs. Et Alain Auffray, journaliste politique à Libération. - Grand Angle, du mardi 21 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (508 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      À deux mois du premier tour de la présidentielle, François Fillon profite d'une éclaircie, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mardi. Pourtant empêtré dans des affaires d'emplois présumés fictifs, il cumule 21% des intentions de vote au premier tour et repasse devant Emmanuel Macron, qui perd du terrain (18,5%). Le leader d'En marche ! est ainsi rétrogradé en troisième position après ses propos polémiques. Derrière, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent à égalité avec 13% d'intentions de vote. Marine Le Pen, elle, consolide sa première place. La présidente du Front national reste en tête des intentions de vote (28%). Au second tour, la candidate frontiste serait néanmoins toujours battue, avec 44% face à François Fillon et 41% face à Emmanuel Macron. - Avec: Matthieu Croissandeau, directeur de la rédaction de l'Obs. Et Alain Auffray, journaliste politique à Libération. - Grand Angle, du mardi 21 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Présidentielle: une élection à l'issue incertaine

      aucun (0 vote) Votre vote

      À deux mois du premier tour de la présidentielle, l'issue du scrutin reste très incertaine. François Fillon profite d'une éclaircie, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Il cumule 21% des intentions de vote au premier tour et repasse devant Emmanuel Macron (18,5%). Derrière, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent à égalité (13%). Marine Le Pen, elle, consolide sa première place, avec 28% des intentions de vote. Au second tour, la candidate frontiste serait néanmoins toujours battue, avec 44% face à François Fillon et 41% face à Emmanuel Macron. - Avec: Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. Cécile Cornudet, éditorialiste politique aux Echos. Et Cécile Alduy, professeur de littérature à l'université de Stanford, chercheuse associée au Cevipof, auteur de "Ce qu'ils disent vraiment. Les politiques pris aux mots" (Ed. Seuil, 2017) et de Marine Le Pen prise aux mots (Ed. Seuil, 2015). - Grand Angle, du mardi 21 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (521 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      À deux mois du premier tour de la présidentielle, l'issue du scrutin reste très incertaine. François Fillon profite d'une éclaircie, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Il cumule 21% des intentions de vote au premier tour et repasse devant Emmanuel Macron (18,5%). Derrière, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent à égalité (13%). Marine Le Pen, elle, consolide sa première place, avec 28% des intentions de vote. Au second tour, la candidate frontiste serait néanmoins toujours battue, avec 44% face à François Fillon et 41% face à Emmanuel Macron. - Avec: Camille Langlade, journaliste politique de BFMTV. Cécile Cornudet, éditorialiste politique aux Echos. Et Cécile Alduy, professeur de littérature à l'université de Stanford, chercheuse associée au Cevipof, auteur de "Ce qu'ils disent vraiment. Les politiques pris aux mots" (Ed. Seuil, 2017) et de Marine Le Pen prise aux mots (Ed. Seuil, 2015). - Grand Angle, du mardi 21 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Grand Angle

      Sondage Elabe: Fillon repasse devant Macron

      aucun (0 vote) Votre vote

      À deux mois du premier tour de la présidentielle, François Fillon profite d'une éclaircie, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mardi. Pourtant empêtré dans des affaires d'emplois présumés fictifs, il cumule 21% des intentions de vote au premier tour et repasse devant Emmanuel Macron, qui perd du terrain (18,5%). Le leader d'En marche ! est ainsi rétrogradé en troisième position après ses propos polémiques. Derrière, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent à égalité avec 13% d'intentions de vote. Marine Le Pen, elle, consolide sa première place. La présidente du Front national reste en tête des intentions de vote (28%). Au second tour, la candidate frontiste serait néanmoins toujours battue, avec 44% face à François Fillon et 41% face à Emmanuel Macron. - On en parle avec: Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. Et Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. - Grand Angle, du mardi 21 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

      Lire la suite Grand angle (517 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      À deux mois du premier tour de la présidentielle, François Fillon profite d'une éclaircie, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mardi. Pourtant empêtré dans des affaires d'emplois présumés fictifs, il cumule 21% des intentions de vote au premier tour et repasse devant Emmanuel Macron, qui perd du terrain (18,5%). Le leader d'En marche ! est ainsi rétrogradé en troisième position après ses propos polémiques. Derrière, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent à égalité avec 13% d'intentions de vote. Marine Le Pen, elle, consolide sa première place. La présidente du Front national reste en tête des intentions de vote (28%). Au second tour, la candidate frontiste serait néanmoins toujours battue, avec 44% face à François Fillon et 41% face à Emmanuel Macron. - On en parle avec: Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. Et Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. - Grand Angle, du mardi 21 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

    Audiences replay du 24-02