Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • In situ en replay (2 vidéos)

    • Magazine

      In Situ

      Le business saute sur l'occasion

      bien (8 votes) Votre vote

      Réparer plutôt que jeter : c'est une tendance qui semble se confirmer. Marie-Sophie Lacarrau s'intéresse aux diverses mesures prises pour favoriser le recyclage. Au sommaire : Les pièces auto passent à l'occasion. - Un expert aux enchères. - Des jeux vidéo-nostalgie. - Contre l'obsolescence programmée. Il y a dix ans, dans le Tarn, Laurent Hérail un entrepreneur de 53 ans s'est lancé dans le marché prometteur des pièces auto d'occasion. A Vendôme, rencontre avec un commissaire-priseur, qui ne craint pas la concurrence des réseaux numériques. Réédition de consoles, de jeux anciens aux graphismes «pixellisés» : la mode du «retrogaming» alimente un secteur économique assez nouveau, qui attire bon nombre de passionnés. Le groupe SEB, géant mondial du petit électroménager, s'engage contre l'obsolescence programmée.

      Lire la suite In situ (2 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 3
      Réparer plutôt que jeter : c'est une tendance qui semble se confirmer. Marie-Sophie Lacarrau s'intéresse aux diverses mesures prises pour favoriser le recyclage. Au sommaire : Les pièces auto passent à l'occasion. - Un expert aux enchères. - Des jeux vidéo-nostalgie. - Contre l'obsolescence programmée. Il y a dix ans, dans le Tarn, Laurent Hérail un entrepreneur de 53 ans s'est lancé dans le marché prometteur des pièces auto d'occasion. A Vendôme, rencontre avec un commissaire-priseur, qui ne craint pas la concurrence des réseaux numériques. Réédition de consoles, de jeux anciens aux graphismes «pixellisés» : la mode du «retrogaming» alimente un secteur économique assez nouveau, qui attire bon nombre de passionnés. Le groupe SEB, géant mondial du petit électroménager, s'engage contre l'obsolescence programmée.
    • Magazine

      In situ

      Brico-déco, le nouvel eldorado

      bien (12 votes) Votre vote

      Actuellement, 80% de Français se disent adeptes du bricolage, au point que 61% en parlent même comme d'une passion. Percer, raboter, visser : bricoler soi-même, ou «DIY» pour «Do It Yourself», est devenu un loisir très prisé. Un passe-temps qui coûterait en moyenne 940 euros par an. Marie-Sophie Lacarrau propose d'aller à la rencontre d'entrepreneurs qui ont su avant tout le monde comprendre les désirs de Français en terme de bricolage, de décoration, de jardinage, d'ameublement et de rénovation, mais aussi répondre à leurs attentes. Quels sont les outils du succès de ces marchés en pleine expansion ?

      Lire la suite In situ (2 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur France 3
      Actuellement, 80% de Français se disent adeptes du bricolage, au point que 61% en parlent même comme d'une passion. Percer, raboter, visser : bricoler soi-même, ou «DIY» pour «Do It Yourself», est devenu un loisir très prisé. Un passe-temps qui coûterait en moyenne 940 euros par an. Marie-Sophie Lacarrau propose d'aller à la rencontre d'entrepreneurs qui ont su avant tout le monde comprendre les désirs de Français en terme de bricolage, de décoration, de jardinage, d'ameublement et de rénovation, mais aussi répondre à leurs attentes. Quels sont les outils du succès de ces marchés en pleine expansion ?

    Audiences replay du 19-01