Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Le Chiffre de Lechypre en replay (80 vidéos)

    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Le prélèvement à la source sera mis en place dès le 1er janvier 2018 - 28/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le projet de Budget 2017 acte l'entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2018. Pour Michel Sapin, c'est une mesure "historique". Concrètement, l'impôt sur le revenu sera prélevé directement sur la fiche de paie pour les salariés, l'impôt étant collecté par l'employeur pour le compte de l'administration fiscale. Pour les travailleurs indépendants, un système d'acomptes sera mis en place. Selon notre éditorialiste, ce dispositif "va avoir un coût". Pour les entreprises, cette reforme se traduirait par un surcoût de 1 à 3% des sommes collectées, d'après les calculs des économistes américains. - 18h l'heure H, du mercredi 28 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (80 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le projet de Budget 2017 acte l'entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2018. Pour Michel Sapin, c'est une mesure "historique". Concrètement, l'impôt sur le revenu sera prélevé directement sur la fiche de paie pour les salariés, l'impôt étant collecté par l'employeur pour le compte de l'administration fiscale. Pour les travailleurs indépendants, un système d'acomptes sera mis en place. Selon notre éditorialiste, ce dispositif "va avoir un coût". Pour les entreprises, cette reforme se traduirait par un surcoût de 1 à 3% des sommes collectées, d'après les calculs des économistes américains. - 18h l'heure H, du mercredi 28 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Quel serait l'impact économique de l'élection de François Fillon ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      S'il est élu Président et qu'il applique toutes les propositions qu'il a faites, l'ex-Premier ministre permettrait à la France de regagner une compétitivité "à l'allemande". Mais s'il se contente d'une partie de son programme, la croissance en pâtirait. Explications avec Emmanuel Lechypre.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (79 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      S'il est élu Président et qu'il applique toutes les propositions qu'il a faites, l'ex-Premier ministre permettrait à la France de regagner une compétitivité "à l'allemande". Mais s'il se contente d'une partie de son programme, la croissance en pâtirait. Explications avec Emmanuel Lechypre.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: La réindustrialisation de la France est-elle une utopie ? - 22/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Dans un rapport dévoilé ce jeudi, le Groupe des Fédérations Industrielles (GFI) veut faire passer de 12% à 15% la part de l'industrie française dans le PIB d'ici 2022. Notre éditorialiste reste toutefois sceptique face à ces prévisions. Selon lui, les indicateurs actuels ne laissent pas présager "un rebond imminent de l'industrie". Le coût du travail en France est par exemple 10% plus élevé que celui de l'Espagne. De plus, notre main-d'œuvre soit-disant compétente n'est qu'un "mythe". D'après un classement de l'OCDE sur les compétences de la main-d'œuvre des adultes de 30 à 50 ans, la France est classée avant-dernière sur 34 pays. Autre frein à la réindustrialisation de la France, nos usines sont insuffisamment robotisées et trop vieilles, avec un âge moyen de 17-18 ans, soit 7 à 8 ans de plus que leurs homologues allemandes ou italiennes. - 18h l'heure H, du jeudi 22 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (79 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Dans un rapport dévoilé ce jeudi, le Groupe des Fédérations Industrielles (GFI) veut faire passer de 12% à 15% la part de l'industrie française dans le PIB d'ici 2022. Notre éditorialiste reste toutefois sceptique face à ces prévisions. Selon lui, les indicateurs actuels ne laissent pas présager "un rebond imminent de l'industrie". Le coût du travail en France est par exemple 10% plus élevé que celui de l'Espagne. De plus, notre main-d'œuvre soit-disant compétente n'est qu'un "mythe". D'après un classement de l'OCDE sur les compétences de la main-d'œuvre des adultes de 30 à 50 ans, la France est classée avant-dernière sur 34 pays. Autre frein à la réindustrialisation de la France, nos usines sont insuffisamment robotisées et trop vieilles, avec un âge moyen de 17-18 ans, soit 7 à 8 ans de plus que leurs homologues allemandes ou italiennes. - 18h l'heure H, du jeudi 22 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Les Français sont ceux qui ont fait le moins de sacrifices depuis 15 ans - 21/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Alors qu'Henri Guaino, député LR des Yvelines et candidat à l'élection présidentielle, publie son livre "En finir avec l'économie du sacrifice" aux éditions Odile Jacob, Emmanuel Lechypre s'intéresse aux sacrifices que les Français ont dû faire ces quinze dernières années. Depuis le début des années 2000, la consommation des ménages et la dépense publique ont augmenté plus vite dans l'Hexagone, que dans presque tous les autres pays. La France est même le seul pays dans lequel le salaire par tête a augmenté plus vite que la productivité. Dans le reste du monde, la productivité a augmenté en moyenne trois fois plus vite que le salaire par tête, depuis une quinzaine d'années. - 18h l'heure H, du mercredi 21 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (77 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Alors qu'Henri Guaino, député LR des Yvelines et candidat à l'élection présidentielle, publie son livre "En finir avec l'économie du sacrifice" aux éditions Odile Jacob, Emmanuel Lechypre s'intéresse aux sacrifices que les Français ont dû faire ces quinze dernières années. Depuis le début des années 2000, la consommation des ménages et la dépense publique ont augmenté plus vite dans l'Hexagone, que dans presque tous les autres pays. La France est même le seul pays dans lequel le salaire par tête a augmenté plus vite que la productivité. Dans le reste du monde, la productivité a augmenté en moyenne trois fois plus vite que le salaire par tête, depuis une quinzaine d'années. - 18h l'heure H, du mercredi 21 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Le fret ferroviaire poursuit son déclin en France - 20/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le fret ferroviaire français est au plus mal. D'ailleurs, il continue inexorablement sa marche vers son déclin. En effet, plus que 10% des marchandises transportées dans le pays passent par lui contre 85% pour le fret routier. De plus, le trafic a diminué de 20% depuis l'ouverture à la concurrence en 2007. Pourtant, ce dernier était censé doper la filière. - 18h l'heure H, du mardi 20 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le fret ferroviaire français est au plus mal. D'ailleurs, il continue inexorablement sa marche vers son déclin. En effet, plus que 10% des marchandises transportées dans le pays passent par lui contre 85% pour le fret routier. De plus, le trafic a diminué de 20% depuis l'ouverture à la concurrence en 2007. Pourtant, ce dernier était censé doper la filière. - 18h l'heure H, du mardi 20 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Le monde se dirige peu à peu vers la fin du droit de grève - 14/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      D'après un panorama dressé par la Fondation Friedrich-Ebert, le droit de grève est menacé d'extinction. Pour arriver cette conclusion, elle a passé au crible 69 pays sur ce sujet. L'étude a montré que 41 nouvelles violations de ce droit fondamental des employés ont été enregistrées dans la loi et/ou dans la jurisprudence dans près du tiers de ces États étudiés, lors de ces cinq dernières années. Les sanctions abusives contres les grèves légales, les usages abusifs du service minimum ainsi que les déclarations d'illégalité sont les violations les plus récurrentes dans ces pays. - 18h l'heure H, du mercredi 14 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      D'après un panorama dressé par la Fondation Friedrich-Ebert, le droit de grève est menacé d'extinction. Pour arriver cette conclusion, elle a passé au crible 69 pays sur ce sujet. L'étude a montré que 41 nouvelles violations de ce droit fondamental des employés ont été enregistrées dans la loi et/ou dans la jurisprudence dans près du tiers de ces États étudiés, lors de ces cinq dernières années. Les sanctions abusives contres les grèves légales, les usages abusifs du service minimum ainsi que les déclarations d'illégalité sont les violations les plus récurrentes dans ces pays. - 18h l'heure H, du mercredi 14 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Comment est né le critère des 3% de déficit public ? - 13/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      À 8 mois de l'élection présidentielle, les critiques pleuvent sur la fameuse règle des "3%". Celle-ci impose aux États membres de la zone euro de limiter leur déficit public. Certains estiment que le chiffre sort de nulle part et qu'il n'y a pas de justification théorique. Mais selon Emmanuel Lechypre, le critère des 3% est lié à un raisonnement économique. Les calculs des économistes de l'époque montraient qu'un niveau de dette publique soutenable était 60% du PIB. Ils ont ensuite calculé le niveau de déficit public compatible avec celui de la dette publique. Sachant que la croissance nominale est de 5%. Donc, 3%, c'est le niveau qui stabilise la dette avec 5% de croissance, explique-t-il. Cependant, on est loin de ce chiffre. On flirte autour de 2%. Alors, le critère de 3% est-il encore adapté aujourd'hui ?, s'interroge notre éditorialiste. - 18h l'heure H, du mardi 13 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      À 8 mois de l'élection présidentielle, les critiques pleuvent sur la fameuse règle des "3%". Celle-ci impose aux États membres de la zone euro de limiter leur déficit public. Certains estiment que le chiffre sort de nulle part et qu'il n'y a pas de justification théorique. Mais selon Emmanuel Lechypre, le critère des 3% est lié à un raisonnement économique. Les calculs des économistes de l'époque montraient qu'un niveau de dette publique soutenable était 60% du PIB. Ils ont ensuite calculé le niveau de déficit public compatible avec celui de la dette publique. Sachant que la croissance nominale est de 5%. Donc, 3%, c'est le niveau qui stabilise la dette avec 5% de croissance, explique-t-il. Cependant, on est loin de ce chiffre. On flirte autour de 2%. Alors, le critère de 3% est-il encore adapté aujourd'hui ?, s'interroge notre éditorialiste. - 18h l'heure H, du mardi 13 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: "Produire en France" est-il un combat perdu d'avance ? - 08/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      A l'occasion des 2èmes Assises du "Produire en France" et de l'annonce de fermeture d'Alstom, les politiques s'insurgent et le "made in France" va être au cœur de cette campagne électorale. "Produire en France" est-il alors un combat perdu d'avance ? Selon Emmanuel Lechypre, il y a deux tendances à ne pas confondre, la désindustrialisation et le décrochage industriel. Celui-ci explique que le moteur de l'économie mondiale n'est plus l'industrie, mais les services. Il y a un décrochage de l'industrie française, car depuis 15 ans la part de la France dans le commerce mondial a diminué deux fois plus que la part des pays comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni. La France perd donc des usines. Actuellement, les emplois se créent plus dans le secteur des services à la personne, de la restauration et Internet. "Il n'y aura pas grand-chose à faire malheureusement", a-t-il rajouté. - 18h l'heure H, du jeudi 8 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      A l'occasion des 2èmes Assises du "Produire en France" et de l'annonce de fermeture d'Alstom, les politiques s'insurgent et le "made in France" va être au cœur de cette campagne électorale. "Produire en France" est-il alors un combat perdu d'avance ? Selon Emmanuel Lechypre, il y a deux tendances à ne pas confondre, la désindustrialisation et le décrochage industriel. Celui-ci explique que le moteur de l'économie mondiale n'est plus l'industrie, mais les services. Il y a un décrochage de l'industrie française, car depuis 15 ans la part de la France dans le commerce mondial a diminué deux fois plus que la part des pays comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni. La France perd donc des usines. Actuellement, les emplois se créent plus dans le secteur des services à la personne, de la restauration et Internet. "Il n'y aura pas grand-chose à faire malheureusement", a-t-il rajouté. - 18h l'heure H, du jeudi 8 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: "On n'a jamais su vraiment gérer les sorties de crise" - 07/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Quand on regarde les politiques monétaires, budgétaires et réglementaires qui ont été menées en France depuis 2008, c'est de la catastrophe absolue. Sur le sujet budgétaire, on vient de se rendre compte cette semaine, à la suite du mea culpa au G20, qu'il était très tôt d'avoir pratiqué des politiques d'austérité en 2010. On a quasiment cassé la reprise parce qu'on a sous-estimé l'impact récessif des politiques sur la croissance. Quant aux politiques monétaires, on a commencé le QE en 2015, en Europe, quand il n'y avait plus de crise de liquidité. Par conséquent, on voit se multiplier aujourd'hui les effets pervers de ces politiques. Enfin, si on ajoute à cela les ratés des politiques réglementaires, on voit que la crise a été gérée par des mauvais responsables. On a nos propres problèmes mais il y a une série de ratés autour de la France. - 18h l'heure H, du mercredi 7 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Quand on regarde les politiques monétaires, budgétaires et réglementaires qui ont été menées en France depuis 2008, c'est de la catastrophe absolue. Sur le sujet budgétaire, on vient de se rendre compte cette semaine, à la suite du mea culpa au G20, qu'il était très tôt d'avoir pratiqué des politiques d'austérité en 2010. On a quasiment cassé la reprise parce qu'on a sous-estimé l'impact récessif des politiques sur la croissance. Quant aux politiques monétaires, on a commencé le QE en 2015, en Europe, quand il n'y avait plus de crise de liquidité. Par conséquent, on voit se multiplier aujourd'hui les effets pervers de ces politiques. Enfin, si on ajoute à cela les ratés des politiques réglementaires, on voit que la crise a été gérée par des mauvais responsables. On a nos propres problèmes mais il y a une série de ratés autour de la France. - 18h l'heure H, du mercredi 7 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: D'où vient le rejet de la mondialisation ? - 06/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Durant une conférence de presse après le sommet du G20 de Hangzhou, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a déclaré que le G20 était déterminé à combattre "les attaques populistes" contre la mondialisation. "Il y avait de la détermination dans la salle pour mieux identifier les bénéfices du commerce, afin de répondre aux critiques populistes", a-t-elle déclaré. D'où vient le rejet de la mondialisation ? Selon Emmanuel Lechypre, la mondialisation a réduit quelque part les écarts entre pays. "Les pays membres de l'OMC ont une croissance plus forte, mais au sein de chaque pays ça a accru les inégalités entre ceux qui n'en profitent pas et ceux qui en profitent", a-t-il déclaré. "D'après les récents travaux de l'Université de New York (...) la mondialisation a bien profité aux classes moyennes asiatiques et aux plus riches, ce qui explique les réactions que l'on peut voir", a-t-il rajouté. - 18h l'heure H, du mardi 6 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Durant une conférence de presse après le sommet du G20 de Hangzhou, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a déclaré que le G20 était déterminé à combattre "les attaques populistes" contre la mondialisation. "Il y avait de la détermination dans la salle pour mieux identifier les bénéfices du commerce, afin de répondre aux critiques populistes", a-t-elle déclaré. D'où vient le rejet de la mondialisation ? Selon Emmanuel Lechypre, la mondialisation a réduit quelque part les écarts entre pays. "Les pays membres de l'OMC ont une croissance plus forte, mais au sein de chaque pays ça a accru les inégalités entre ceux qui n'en profitent pas et ceux qui en profitent", a-t-il déclaré. "D'après les récents travaux de l'Université de New York (...) la mondialisation a bien profité aux classes moyennes asiatiques et aux plus riches, ce qui explique les réactions que l'on peut voir", a-t-il rajouté. - 18h l'heure H, du mardi 6 septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Les 6 commandements d'une réforme réussie - 01/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Entendre l'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, nous dire "qu'il va nous livrer son diagnostic pour fin septembre sur l'état de l'économie française", ça ne va pas. En effet, personne ne nous explique comment faire. Emmanuel Lechypre nous propose alors les six commandements de la réforme. En cause, le FMI et l'OCDE se sont penchés sur les conditions de réussite des réformes, pendant 30 ans, dans tous les grands pays. D'après notre spécialiste, "4 gouvernements sur 5, qui ont pratiqué cet art de la réforme, ont ensuite été réélus". Ainsi, "faire croire qu'on va perdre des élections parce qu'on fait des grandes réformes est une erreur", a-t-il conclu. - 18h l'heure H, du jeudi 1er septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Entendre l'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, nous dire "qu'il va nous livrer son diagnostic pour fin septembre sur l'état de l'économie française", ça ne va pas. En effet, personne ne nous explique comment faire. Emmanuel Lechypre nous propose alors les six commandements de la réforme. En cause, le FMI et l'OCDE se sont penchés sur les conditions de réussite des réformes, pendant 30 ans, dans tous les grands pays. D'après notre spécialiste, "4 gouvernements sur 5, qui ont pratiqué cet art de la réforme, ont ensuite été réélus". Ainsi, "faire croire qu'on va perdre des élections parce qu'on fait des grandes réformes est une erreur", a-t-il conclu. - 18h l'heure H, du jeudi 1er septembre 2016, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: 2016, année de crise historique du blé en France - 02/08

      aucun (0 vote) Votre vote

      A cause de mauvaises conditions météorologiques, 2016 s'annonce médiocre pour la récolte de blé, d'orge et de colza en France. Pour le blé, on parle d'une baisse substantielle de la production, passant d'environ 40 à 30 millions de tonnes par rapport à 2015. Il s'agirait donc de la pire récolte constatée dans l'Hexagone depuis la seconde guerre mondiale si bien que le gouvernement vient d'annoncer un plan d’aide à la filière. Les producteurs risquent alors de perdre une moitié de leur chiffre d'affaires. Mais le problème se trouve aussi au niveau des exportations car la moitié de la production française est destinée à l'international. Quel serait son impact sur le consommateur français et le marché mondial du blé ? - Intégrale Placements, du mardi 2 août 2016, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      A cause de mauvaises conditions météorologiques, 2016 s'annonce médiocre pour la récolte de blé, d'orge et de colza en France. Pour le blé, on parle d'une baisse substantielle de la production, passant d'environ 40 à 30 millions de tonnes par rapport à 2015. Il s'agirait donc de la pire récolte constatée dans l'Hexagone depuis la seconde guerre mondiale si bien que le gouvernement vient d'annoncer un plan d’aide à la filière. Les producteurs risquent alors de perdre une moitié de leur chiffre d'affaires. Mais le problème se trouve aussi au niveau des exportations car la moitié de la production française est destinée à l'international. Quel serait son impact sur le consommateur français et le marché mondial du blé ? - Intégrale Placements, du mardi 2 août 2016, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Comment expliquer le coup d'arrêt de la croissance française au deuxième trimestre ? - 29/07

      aucun (0 vote) Votre vote

      D'après les premières estimations de l'Insee, le PIB a stagné au 2e trimestre alors que l'institut anticipait une hausse de 0,3 %. Emmanuel Lechypre considère ce contrecoup comme normal après l'excellent résultat du premier trimestre. En effet, la dynamique de croissance en début d'année n'est pas le rythme réel de la reprise en France. Comment interpréter cette stagnation de l'activité économique ? Cette pause compromet-elle l'objectif de croissance fixé par le gouvernement ? - Intégrale Placements, du vendredi 29 juillet 2016, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      D'après les premières estimations de l'Insee, le PIB a stagné au 2e trimestre alors que l'institut anticipait une hausse de 0,3 %. Emmanuel Lechypre considère ce contrecoup comme normal après l'excellent résultat du premier trimestre. En effet, la dynamique de croissance en début d'année n'est pas le rythme réel de la reprise en France. Comment interpréter cette stagnation de l'activité économique ? Cette pause compromet-elle l'objectif de croissance fixé par le gouvernement ? - Intégrale Placements, du vendredi 29 juillet 2016, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: La récolte de blé en baisse par rapport à 2015 - 29/07

      aucun (0 vote) Votre vote

      Si en 2015, la récolte de blé était exceptionnellement bonne, c'est le contraire cette année. D'après Emmanuel Lechypre, la production traverse actuellement une crise climatique et conjoncturelle. Le manque de luminosité, les intempéries et les inondations en sont notamment les causes. En se référant au volume de production et à la qualité, c'est la pire récolte de l'histoire de l'après-guerre. Pour certains producteurs, le chiffre d'affaires a baissé entre 50 et 75 %. Quels seront les impacts de cette instabilité de la production de blé sur le marché ? - Good Morning Business, du vendredi 29 juillet 2016, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Si en 2015, la récolte de blé était exceptionnellement bonne, c'est le contraire cette année. D'après Emmanuel Lechypre, la production traverse actuellement une crise climatique et conjoncturelle. Le manque de luminosité, les intempéries et les inondations en sont notamment les causes. En se référant au volume de production et à la qualité, c'est la pire récolte de l'histoire de l'après-guerre. Pour certains producteurs, le chiffre d'affaires a baissé entre 50 et 75 %. Quels seront les impacts de cette instabilité de la production de blé sur le marché ? - Good Morning Business, du vendredi 29 juillet 2016, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Que penser d'une forte hausse du prix du tabac à rouler en France ? - 28/07

      aucun (0 vote) Votre vote

      Deux députés PS, Michèle Delaunay et Gérard Bapt, proposent d'augmenter de 30%, le prix du tabac à rouler en France. Ils jugent son prix trop bas car ce produit coûte actuellement deux à trois fois moins cher que les cigarettes. Effectivement, pour avoir un effet sur la consommation, il n'y a rien de tel qu'une action sur les portefeuilles. Il a été démontré qu'en plus de l'inflation, une hausse du prix des cigarettes de 10% conduit à faire baisser ses ventes de 5%. Sachant que la France compte 35 frontières, qu'en est-il des effets sur la contrebande ? Une hausse importante des prix aura-t-elle l'effet escompté sur la consommation ? Quelles autres mesures préconiser ? Intégrale Placements, du jeudi 28 juillet 2016, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Deux députés PS, Michèle Delaunay et Gérard Bapt, proposent d'augmenter de 30%, le prix du tabac à rouler en France. Ils jugent son prix trop bas car ce produit coûte actuellement deux à trois fois moins cher que les cigarettes. Effectivement, pour avoir un effet sur la consommation, il n'y a rien de tel qu'une action sur les portefeuilles. Il a été démontré qu'en plus de l'inflation, une hausse du prix des cigarettes de 10% conduit à faire baisser ses ventes de 5%. Sachant que la France compte 35 frontières, qu'en est-il des effets sur la contrebande ? Une hausse importante des prix aura-t-elle l'effet escompté sur la consommation ? Quelles autres mesures préconiser ? Intégrale Placements, du jeudi 28 juillet 2016, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.
    • JT - Infos

      Le chiffre de lechypre

      Emmanuel Lechypre: Quid d'une augmentation du prix du tabac à rouler en France ? - 28/07

      aucun (0 vote) Votre vote

      Deux députés socialistes, Michèle Delaunay et Gérard Bapt, réclament une hausse de 30% du prix du tabac à rouler en France. Ils estiment que ce produit est beaucoup plus bon marché que les cigarettes et que les jeunes en sont de plus en plus friands. L'action sur le prix a effectivement un impact sur la consommation. Toutefois, une politique de hausse excessive présente des inconvénients, notamment un effet report sur la contrebande. Quelles solutions préconiser ? - Good Morning Business, du jeudi 28 juillet 2016, sur BFM Business.

      Lire la suite Le Chiffre de Lechypre (75 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Deux députés socialistes, Michèle Delaunay et Gérard Bapt, réclament une hausse de 30% du prix du tabac à rouler en France. Ils estiment que ce produit est beaucoup plus bon marché que les cigarettes et que les jeunes en sont de plus en plus friands. L'action sur le prix a effectivement un impact sur la consommation. Toutefois, une politique de hausse excessive présente des inconvénients, notamment un effet report sur la contrebande. Quelles solutions préconiser ? - Good Morning Business, du jeudi 28 juillet 2016, sur BFM Business.

    Audiences replay du 29-09