Revoir un programme tv en replay et en streaming

Le meilleur pâtissier en replay (7 vidéos)

  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 7 : les choux

    bien (10 votes) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    7ème semaine de concours, c'est la demi-finale. Nos pâtissiers amateurs ne sont plus que 5 à rivaliser d'idées sucrées pour tenter d'accéder à la finale ! Cette semaine sera dédiée aux choux, ces petites pâtisseries moelleuses et aériennes qui nous font fondre de plaisir. Pour l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril Lignac, les pâtissiers devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, le célèbre Paris-Brest en lui donnant une autre destination ! Libres à nos pâtissiers d'en changer les saveurs, les textures ou encore les couleurs mais ils devront respecter les trois fondamentaux de la recette imposée par Cyril, à savoir la pâte à choux, la crème et le praliné. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte met au défi les pâtissiers de réaliser une religieuse à l'ancienne, un dessert totalement oublié ! Il s'agit en fait d'une pyramide de trois étages, construite à base d'éclairs au chocolat et au café de trois tailles différentes, et surmontée de deux choux ronds ! Ce dessert, qui rappelle les longues robes des religieuses, a été inventé au 19ème siècle et mis à l'honneur par la maison Stohrer à Paris. En seulement trois heures, les pâtissiers vont devoir faire preuve d'une organisation sans faille, d'une maîtrise parfaite de la technique et d'une grande patience ! Pas de répit pour nos 5 pâtissiers amateurs ! Après la religieuse à l'ancienne, place à l'épreuve créative ! Le challenge s'annonce corsé : ils ont 3h30 pour réaliser une pièce artistique originale en croquembouches et nougatine. En plus de faire leur propre nougatine, nos pâtissiers devront réaliser 150 choux réguliers, sans oublier la garniture aux saveurs originales. Parviendront-ils à relever ce défi digne des plus grands concours de pâtissiers professionnels ? En plus de Cyril et Mercotte, nos pâtissiers auront l'immense honneur d'être jugés par un pâtissier-chocolatier d'exception, sacré champion du monde en pâtisserie en 2005 et meilleur ouvrier de France en 2007 : Philippe Rigollot.

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) 1 commentaire
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    7ème semaine de concours, c'est la demi-finale. Nos pâtissiers amateurs ne sont plus que 5 à rivaliser d'idées sucrées pour tenter d'accéder à la finale ! Cette semaine sera dédiée aux choux, ces petites pâtisseries moelleuses et aériennes qui nous font fondre de plaisir. Pour l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril Lignac, les pâtissiers devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, le célèbre Paris-Brest en lui donnant une autre destination ! Libres à nos pâtissiers d'en changer les saveurs, les textures ou encore les couleurs mais ils devront respecter les trois fondamentaux de la recette imposée par Cyril, à savoir la pâte à choux, la crème et le praliné. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte met au défi les pâtissiers de réaliser une religieuse à l'ancienne, un dessert totalement oublié ! Il s'agit en fait d'une pyramide de trois étages, construite à base d'éclairs au chocolat et au café de trois tailles différentes, et surmontée de deux choux ronds ! Ce dessert, qui rappelle les longues robes des religieuses, a été inventé au 19ème siècle et mis à l'honneur par la maison Stohrer à Paris. En seulement trois heures, les pâtissiers vont devoir faire preuve d'une organisation sans faille, d'une maîtrise parfaite de la technique et d'une grande patience ! Pas de répit pour nos 5 pâtissiers amateurs ! Après la religieuse à l'ancienne, place à l'épreuve créative ! Le challenge s'annonce corsé : ils ont 3h30 pour réaliser une pièce artistique originale en croquembouches et nougatine. En plus de faire leur propre nougatine, nos pâtissiers devront réaliser 150 choux réguliers, sans oublier la garniture aux saveurs originales. Parviendront-ils à relever ce défi digne des plus grands concours de pâtissiers professionnels ? En plus de Cyril et Mercotte, nos pâtissiers auront l'immense honneur d'être jugés par un pâtissier-chocolatier d'exception, sacré champion du monde en pâtisserie en 2005 et meilleur ouvrier de France en 2007 : Philippe Rigollot.
  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 6 : la meringue

    pas mal (4 votes) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette 6ème semaine de concours, nos 6 pâtissiers amateurs encore en lice vont s'affronter autour de trois épreuves dédiées à la meringue ! Pour l'épreuve du classique revisitée, imaginée par Cyril Lignac, les pâtissiers devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, l'omelette norvégienne : un dessert glacé, froid à l'intérieur et chaud à l'extérieur, très souvent proposé à la carte des restaurants et brasseries. Libre à eux de réinterpréter cet entremets en y insufflant une touche de modernité : en changeant la forme, en variant les textures, les goûts mais ils devront respecter les trois fondamentaux de la recette imposés par Cyril : la meringue, la glace et le biscuit. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte remet au goût du jour la brioche polonaise, une gourmandise oubliée, que les pâtissiers devront réaliser en 6 exemplaires ! La brioche polonaise est composée d'une pâte à brioche, recouverte d'une crème pâtissière aux fruits confits, aromatisée au rhum, et recouverte de meringue italienne. Pour corser le tout, Mercotte impose aux pâtissiers de réaliser cette épreuve sans moule ! Ils devront donc faire leurs boules de brioche à la main et faire en sorte que les 6 exemplaires demandés soient identiques ! Enfin pour l'épreuve créative, nos pâtissiers ne pourront pas tourner en rond car ils vont devoir réaliser des macarons pas ronds en 3 heures ! Deux parfums et pas moins de 50 macarons - soit 100 coques - demandés, une épreuve difficile où ils vont devoir se montrer créatifs sur le mélange des saveurs, sur la forme des coques et sur la mise en scène ! En plus de Cyril et Mercotte, les 6 pâtissiers amateurs seront jugés par le spécialiste de ces petits gâteaux croquants et moelleux à la fois : Jonathan Blot. Le chef pâtissier possède aujourd'hui une boutique et un salon de thé à paris, où le macaron sous toutes ses formes et aux multiples associations de saveurs sont à l'honneur !

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) Commenter
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette 6ème semaine de concours, nos 6 pâtissiers amateurs encore en lice vont s'affronter autour de trois épreuves dédiées à la meringue ! Pour l'épreuve du classique revisitée, imaginée par Cyril Lignac, les pâtissiers devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, l'omelette norvégienne : un dessert glacé, froid à l'intérieur et chaud à l'extérieur, très souvent proposé à la carte des restaurants et brasseries. Libre à eux de réinterpréter cet entremets en y insufflant une touche de modernité : en changeant la forme, en variant les textures, les goûts mais ils devront respecter les trois fondamentaux de la recette imposés par Cyril : la meringue, la glace et le biscuit. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte remet au goût du jour la brioche polonaise, une gourmandise oubliée, que les pâtissiers devront réaliser en 6 exemplaires ! La brioche polonaise est composée d'une pâte à brioche, recouverte d'une crème pâtissière aux fruits confits, aromatisée au rhum, et recouverte de meringue italienne. Pour corser le tout, Mercotte impose aux pâtissiers de réaliser cette épreuve sans moule ! Ils devront donc faire leurs boules de brioche à la main et faire en sorte que les 6 exemplaires demandés soient identiques ! Enfin pour l'épreuve créative, nos pâtissiers ne pourront pas tourner en rond car ils vont devoir réaliser des macarons pas ronds en 3 heures ! Deux parfums et pas moins de 50 macarons - soit 100 coques - demandés, une épreuve difficile où ils vont devoir se montrer créatifs sur le mélange des saveurs, sur la forme des coques et sur la mise en scène ! En plus de Cyril et Mercotte, les 6 pâtissiers amateurs seront jugés par le spécialiste de ces petits gâteaux croquants et moelleux à la fois : Jonathan Blot. Le chef pâtissier possède aujourd'hui une boutique et un salon de thé à paris, où le macaron sous toutes ses formes et aux multiples associations de saveurs sont à l'honneur !
  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 5 : les entremets

    bien (9 votes) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette 5ème semaine de concours, les 7 pâtissiers amateurs encore en lice vont tomber dans la crème... la crème des entremets ! Pour l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril Lignac, les pâtissiers vont revisiter Le Bavarois, un entremets froid composé d'un biscuit mœlleux, d'une mousse légère à base de crème anglaise et de crème fouettée, et d'un insert aux fruits. Libre à eux de réinterpréter ce classique de la pâtisserie, tant sur la forme que sur le goût, en respectant les trois fondamentaux de la recette : le biscuit, l'insert et la mousse bavaroise. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte remet au goût du jour Le Guillaume Tell, un entremet tout droit sorti de son vieux grimoire qui rend hommage au légendaire archer Suisse. Il se compose de plusieurs couches de biscuits Viennois et de gelée de groseille, surmonté d'un fondant. Et rigueur suisse oblige, Mercotte demande à nos 7 pâtissiers d'écrire le nom Guillaume Tell sur le dessus du gâteau avec du chocolat fondu ! Attention à ne pas trembler ! Enfin pour l'épreuve créative, nos pâtissiers célèbreront le « mariage » de Cyril et Mercotte, en réalisant un magnifique wedding cake de trois étages, en seulement 3 heures et demi ! Des quantités de pâtes astronomiques à faire pour les biscuits, un mélange de goûts subtils, un montage qui exige une précision dans l'équilibre des couches et une décoration raffinée pour une pièce qui se doit d'être spectaculaire... Les nerfs de nos 7 pâtissiers amateurs vont être mis à rude épreuve ! D'autant plus qu'ils auront une contrainte : 2 petites figurines de nos « amoureux d'un soir » devront orner le gâteau. Et pour cette épreuve d'exception, en plus de Cyril et Mercotte, ils seront jugés par un pâtissier star qui officie au café Pouchkine à Paris : le virtuose Damien Piscioneri. Qui quittera le concours ? Qui remportera le tablier bleu du Pâtissier de la semaine ?

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) Commenter
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette 5ème semaine de concours, les 7 pâtissiers amateurs encore en lice vont tomber dans la crème... la crème des entremets ! Pour l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril Lignac, les pâtissiers vont revisiter Le Bavarois, un entremets froid composé d'un biscuit mœlleux, d'une mousse légère à base de crème anglaise et de crème fouettée, et d'un insert aux fruits. Libre à eux de réinterpréter ce classique de la pâtisserie, tant sur la forme que sur le goût, en respectant les trois fondamentaux de la recette : le biscuit, l'insert et la mousse bavaroise. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte remet au goût du jour Le Guillaume Tell, un entremet tout droit sorti de son vieux grimoire qui rend hommage au légendaire archer Suisse. Il se compose de plusieurs couches de biscuits Viennois et de gelée de groseille, surmonté d'un fondant. Et rigueur suisse oblige, Mercotte demande à nos 7 pâtissiers d'écrire le nom Guillaume Tell sur le dessus du gâteau avec du chocolat fondu ! Attention à ne pas trembler ! Enfin pour l'épreuve créative, nos pâtissiers célèbreront le « mariage » de Cyril et Mercotte, en réalisant un magnifique wedding cake de trois étages, en seulement 3 heures et demi ! Des quantités de pâtes astronomiques à faire pour les biscuits, un mélange de goûts subtils, un montage qui exige une précision dans l'équilibre des couches et une décoration raffinée pour une pièce qui se doit d'être spectaculaire... Les nerfs de nos 7 pâtissiers amateurs vont être mis à rude épreuve ! D'autant plus qu'ils auront une contrainte : 2 petites figurines de nos « amoureux d'un soir » devront orner le gâteau. Et pour cette épreuve d'exception, en plus de Cyril et Mercotte, ils seront jugés par un pâtissier star qui officie au café Pouchkine à Paris : le virtuose Damien Piscioneri. Qui quittera le concours ? Qui remportera le tablier bleu du Pâtissier de la semaine ?
  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 4 : les gâteaux de l'enfance

    excellent! (11 votes) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette 4ème semaine de concours, les 8 pâtissiers amateurs encore en lice retomberont en enfance en faisant appel à leurs doux souvenirs sucrés ! Pour l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril Lignac, la fraise sera à l'honneur ! Les pâtissiers devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, l'indétrônable tarte aux fraises. Libre à eux de la réinterpréter en la déstructurant, en variant les textures et les couleurs, mais ils devront respecter les trois fondamentaux de la recette : la pâte, la crème et bien-sûr les fraises. Pour cela, nos pâtissiers amateurs en culottes courtes auront un étal de fraises à leur disposition avec différentes variétés de ce fruit juteux et parfumé à souhait ! Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée a l'aveugle, direction, Compiègne ! Mercotte remet à l'honneur ce gâteau oublié, crée en 1810 par Antonin Carême, en l'honneur du mariage de Napoléon 1er avec Marie-Louise d'Autriche. Un gâteau composé d'une pâte levée, imbibée d'un sirop au rhum, dans laquelle viennent s'insérer des tranches d'ananas rôties, le tout garni de fruits confits. Un gâteau à la forme originale, issu du vieux grimoire de Mercotte ! Autant vous dire que nos 8 pâtissiers amateurs auront du mal à trouver leur route pour arriver à Compiègne... Enfin, une épreuve régressive pour l'épreuve créative ! Les pâtissiers vont replonger dans les jeux de constructions de leur enfance. Ils doivent réaliser, en 3 heures, un monument en biscuits, avec 1 seul type de biscuits mais avec un minimum de 150 exemplaires. Une épreuve qui fera appel à leur précision et à leur dextérité lors de l'assemblage de leur monument. Dans cette cour de récréation, en plus d'être surveillés par Mercotte et Cyril, ils seront observés et conseillés par La championne de France du dessert en 2011, deux fois finalistes de l'émission « Top Chef » : Noémie Honiat, celle pour qui la pâtisserie rime avec fantaisie et minutie...

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) 1 commentaire
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette 4ème semaine de concours, les 8 pâtissiers amateurs encore en lice retomberont en enfance en faisant appel à leurs doux souvenirs sucrés ! Pour l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril Lignac, la fraise sera à l'honneur ! Les pâtissiers devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, l'indétrônable tarte aux fraises. Libre à eux de la réinterpréter en la déstructurant, en variant les textures et les couleurs, mais ils devront respecter les trois fondamentaux de la recette : la pâte, la crème et bien-sûr les fraises. Pour cela, nos pâtissiers amateurs en culottes courtes auront un étal de fraises à leur disposition avec différentes variétés de ce fruit juteux et parfumé à souhait ! Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée a l'aveugle, direction, Compiègne ! Mercotte remet à l'honneur ce gâteau oublié, crée en 1810 par Antonin Carême, en l'honneur du mariage de Napoléon 1er avec Marie-Louise d'Autriche. Un gâteau composé d'une pâte levée, imbibée d'un sirop au rhum, dans laquelle viennent s'insérer des tranches d'ananas rôties, le tout garni de fruits confits. Un gâteau à la forme originale, issu du vieux grimoire de Mercotte ! Autant vous dire que nos 8 pâtissiers amateurs auront du mal à trouver leur route pour arriver à Compiègne... Enfin, une épreuve régressive pour l'épreuve créative ! Les pâtissiers vont replonger dans les jeux de constructions de leur enfance. Ils doivent réaliser, en 3 heures, un monument en biscuits, avec 1 seul type de biscuits mais avec un minimum de 150 exemplaires. Une épreuve qui fera appel à leur précision et à leur dextérité lors de l'assemblage de leur monument. Dans cette cour de récréation, en plus d'être surveillés par Mercotte et Cyril, ils seront observés et conseillés par La championne de France du dessert en 2011, deux fois finalistes de l'émission « Top Chef » : Noémie Honiat, celle pour qui la pâtisserie rime avec fantaisie et minutie...
  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 3 : les gâteaux mœlleux

    bien (6 votes) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Place à la douceur, aux pâtes aériennes, et aux textures fondantes... Pour cette troisième semaine de concours, les gâteaux mœlleux seront à l'honneur ! Pour l'épreuve du classique revisitée, imaginée par Cyril Lignac, nos 9 pâtissiers amateurs encore en lice, vont faire un tour sous le soleil de Saint-Tropez ! Ils devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, la célèbre tarte tropezienne, inventée dans la ville du même nom, en 1955 par le pâtissier Alexandre Micka. À eux de laisser libre cours à leur imagination tout en respectant les trois fondamentaux de la recette : la brioche, la crème et la fleur d'oranger. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte fait voyager les pâtissiers jusqu'en Espagne, avec une recette oubliée sortie de son vieux grimoire : l'Alcazar. Un gâteau mœlleux constitué d'une pâte sucrée, d'une pâte à financier et d'une couche de gelée d'abricots, le tout décoré de croisillons qui rendent hommage aux formes de l'Alcazar de Tolède, une forteresse inscrite au patrimoine de l'Unesco ! Et pour couronner le tout, Mercotte s'est amusée à corser l'épreuve en demandant aux pâtissiers de ne pas utiliser de robot, ils devront donc faire appel à la force de leur poignet ! Enfin l'épreuve créative sera haute en couleurs ! Les pâtissiers doivent réaliser le très tendance gateau damier, dont les petits carrés multicolores bien réguliers devront obligatoirement apparaître à la découpe ! Une épreuve de trois heures, durant laquelle, en plus de Mercotte et Cyril, les concurrents seront jugés par le chef pâtissier du Shangri-La à Paris, un virtuose du détail : François Perret. Alors damier ou pas damier ?

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) 1 commentaire
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Place à la douceur, aux pâtes aériennes, et aux textures fondantes... Pour cette troisième semaine de concours, les gâteaux mœlleux seront à l'honneur ! Pour l'épreuve du classique revisitée, imaginée par Cyril Lignac, nos 9 pâtissiers amateurs encore en lice, vont faire un tour sous le soleil de Saint-Tropez ! Ils devront revisiter, tant sur la forme que sur le goût, la célèbre tarte tropezienne, inventée dans la ville du même nom, en 1955 par le pâtissier Alexandre Micka. À eux de laisser libre cours à leur imagination tout en respectant les trois fondamentaux de la recette : la brioche, la crème et la fleur d'oranger. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte fait voyager les pâtissiers jusqu'en Espagne, avec une recette oubliée sortie de son vieux grimoire : l'Alcazar. Un gâteau mœlleux constitué d'une pâte sucrée, d'une pâte à financier et d'une couche de gelée d'abricots, le tout décoré de croisillons qui rendent hommage aux formes de l'Alcazar de Tolède, une forteresse inscrite au patrimoine de l'Unesco ! Et pour couronner le tout, Mercotte s'est amusée à corser l'épreuve en demandant aux pâtissiers de ne pas utiliser de robot, ils devront donc faire appel à la force de leur poignet ! Enfin l'épreuve créative sera haute en couleurs ! Les pâtissiers doivent réaliser le très tendance gateau damier, dont les petits carrés multicolores bien réguliers devront obligatoirement apparaître à la découpe ! Une épreuve de trois heures, durant laquelle, en plus de Mercotte et Cyril, les concurrents seront jugés par le chef pâtissier du Shangri-La à Paris, un virtuose du détail : François Perret. Alors damier ou pas damier ?
  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 1 : le chocolat

    bof (2 votes) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    « Le Meilleur pâtissier », 1er concours pour amateurs entièrement consacré à la pâtisserie, est de retour sur M6. Cette année, 11 nouveaux pâtissiers sont venus de la France entière et même de Belgique pour s'affronter avec leurs meilleures recettes sucrées. Comme toujours, leurs gâteaux seront jugés par Cyril Lignac, le chef étoilé préféré des Français, et Mercotte, la plus célèbre des pâtissières amateurs dont le blog et les livres sont des références dans le milieu de la pâtisserie. Cette année, trois nouveaux challenges vont permettre à nos pâtissiers amateurs d'exprimer leur talent. Pour cette 1ère semaine de concours, le chocolat est à l'honneur ! Dans l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril, ils devront réinterpréter visuellement et gustativement un grand classique de la pâtisserie : la forêt noire. Mais attention, ils devront respecter ses fondamentaux : le biscuit, le kirsch, la chantilly et les griottes. Pour l'épreuve technique, ils devront réaliser à la perfection une recette de gâteaux oubliés tirée du vieux grimoire de Mercotte : le sachertorte, un gâteau au chocolat autrichien qui risque de leur donner du fil à retordre d'autant qu'ils seront jugés à l'aveugle par le jury. Enfin, pour l'épreuve créative, ils seront jugés par des grands noms de la pâtisserie française, sur des créations d'exception. Pour cette 1ère semaine de concours, nos pâtissiers devront réaliser une sphère en chocolat, parfaite, brillante et craquante, garnie d'une texture de leur choix sous le regard de Frédéric Bau, un célèbre maître chocolatier. « Le Meilleur pâtissier » saison 3, c'est reparti ! À vos marques ? Prêts ? Pâtissez !

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) Commenter
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    « Le Meilleur pâtissier », 1er concours pour amateurs entièrement consacré à la pâtisserie, est de retour sur M6. Cette année, 11 nouveaux pâtissiers sont venus de la France entière et même de Belgique pour s'affronter avec leurs meilleures recettes sucrées. Comme toujours, leurs gâteaux seront jugés par Cyril Lignac, le chef étoilé préféré des Français, et Mercotte, la plus célèbre des pâtissières amateurs dont le blog et les livres sont des références dans le milieu de la pâtisserie. Cette année, trois nouveaux challenges vont permettre à nos pâtissiers amateurs d'exprimer leur talent. Pour cette 1ère semaine de concours, le chocolat est à l'honneur ! Dans l'épreuve du classique revisité, imaginée par Cyril, ils devront réinterpréter visuellement et gustativement un grand classique de la pâtisserie : la forêt noire. Mais attention, ils devront respecter ses fondamentaux : le biscuit, le kirsch, la chantilly et les griottes. Pour l'épreuve technique, ils devront réaliser à la perfection une recette de gâteaux oubliés tirée du vieux grimoire de Mercotte : le sachertorte, un gâteau au chocolat autrichien qui risque de leur donner du fil à retordre d'autant qu'ils seront jugés à l'aveugle par le jury. Enfin, pour l'épreuve créative, ils seront jugés par des grands noms de la pâtisserie française, sur des créations d'exception. Pour cette 1ère semaine de concours, nos pâtissiers devront réaliser une sphère en chocolat, parfaite, brillante et craquante, garnie d'une texture de leur choix sous le regard de Frédéric Bau, un célèbre maître chocolatier. « Le Meilleur pâtissier » saison 3, c'est reparti ! À vos marques ? Prêts ? Pâtissez !
  • Divertissement

    Le meilleur pâtissier

    Emission 2 : les gâteaux d'ici et d'ailleurs

    bien (1 vote) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette deuxième semaine de concours, les 10 pâtissiers amateurs encore en lice vont nous faire voyager autour de 3 épreuves dédiés aux gâteaux d'ici et d'ailleurs. Direction l'Italie et sa dolce vita pour l'épreuve du classique revisitée, imaginée par Cyril Lignac. Les pâtissiers vont devoir revisiter, tant sur le goût que sur la forme, l'un des desserts préférés des Français : le Tiramisu. À eux d'être inventifs et originaux mais attention, ils devront respecter les 3 fondamentaux de la recette : le biscuit cuillère, le café et la crème mascarpone. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte a, cette semaine encore, soigné nos chers pâtissiers en dénichant une recette oubliée, tout droit sortie de son vieux grimoire : le Russe ! Un gâteau à base d'amandes et de noisettes, que l'on monte en couches successives et qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ne vient pas de Russie mais du Sud-Ouest de la France. Une pâtisserie technique à laquelle Mercotte a rajouté une difficulté supplémentaire en demandant à nos pâtissiers de réaliser eux-mêmes leur praliné ! Enfin pour l'épreuve créative, les États-Unis sont à l'honneur avec un Cupcake géant qui se doit d'être aussi beau que bon, là est la difficulté ! Une épreuve de trois heures sous haute tension attend donc nos pâtissiers, qui, en plus de Mercotte et Cyril, seront jugés par la spécialiste du cake design en France : Marion Delaunay.

    Lire la suite Le meilleur pâtissier (0 vidéo) Commenter
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour cette deuxième semaine de concours, les 10 pâtissiers amateurs encore en lice vont nous faire voyager autour de 3 épreuves dédiés aux gâteaux d'ici et d'ailleurs. Direction l'Italie et sa dolce vita pour l'épreuve du classique revisitée, imaginée par Cyril Lignac. Les pâtissiers vont devoir revisiter, tant sur le goût que sur la forme, l'un des desserts préférés des Français : le Tiramisu. À eux d'être inventifs et originaux mais attention, ils devront respecter les 3 fondamentaux de la recette : le biscuit cuillère, le café et la crème mascarpone. Pour l'épreuve technique, une épreuve jugée à l'aveugle, Mercotte a, cette semaine encore, soigné nos chers pâtissiers en dénichant une recette oubliée, tout droit sortie de son vieux grimoire : le Russe ! Un gâteau à base d'amandes et de noisettes, que l'on monte en couches successives et qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ne vient pas de Russie mais du Sud-Ouest de la France. Une pâtisserie technique à laquelle Mercotte a rajouté une difficulté supplémentaire en demandant à nos pâtissiers de réaliser eux-mêmes leur praliné ! Enfin pour l'épreuve créative, les États-Unis sont à l'honneur avec un Cupcake géant qui se doit d'être aussi beau que bon, là est la difficulté ! Une épreuve de trois heures sous haute tension attend donc nos pâtissiers, qui, en plus de Mercotte et Cyril, seront jugés par la spécialiste du cake design en France : Marion Delaunay.

Audiences replay du 28-04