Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • News et Compagnie en replay (137 vidéos)

    A propos de News et Compagnie

    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Johnny Hallyday: l'ultime adieu à Saint-Barth (2/2)

      aucun (0 vote) Votre vote

      La dépouille de Johnny Hallyday est arrivée le soir du dimanche 10 décembre 2017 sur l'île antillaise de Saint-Barthélemy. L'enterrement est prévu ce lundi 11 décembre 2017, à 21H (heure de Paris), dans le cimetière marin de Lorient, qui borde la baie du même nom, selon les volontés du chanteur lui-même. Cette cérémonie, qui doit se dérouler dans la plus stricte intimité, devrait réunir 80 proches du rockeur. - On en parle avec: Yves Bigot, journaliste musical et ex-patron de Mercury (Directeur de TV5 Monde). Fabien Lecoeuvre, spécialiste de la chanson française. Alix Girod De L'Ain, éditorialiste à ELLE. Et Séverine Servat, chef du service actu au magazine Gala. - News & Compagnie, du lundi 11 décembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (446 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      La dépouille de Johnny Hallyday est arrivée le soir du dimanche 10 décembre 2017 sur l'île antillaise de Saint-Barthélemy. L'enterrement est prévu ce lundi 11 décembre 2017, à 21H (heure de Paris), dans le cimetière marin de Lorient, qui borde la baie du même nom, selon les volontés du chanteur lui-même. Cette cérémonie, qui doit se dérouler dans la plus stricte intimité, devrait réunir 80 proches du rockeur. - On en parle avec: Yves Bigot, journaliste musical et ex-patron de Mercury (Directeur de TV5 Monde). Fabien Lecoeuvre, spécialiste de la chanson française. Alix Girod De L'Ain, éditorialiste à ELLE. Et Séverine Servat, chef du service actu au magazine Gala. - News & Compagnie, du lundi 11 décembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Donald Trump contre Theresa May: le président américain en fait-il trop ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Royaume-Uni est sous le choc ce jeudi après la virulente réplique de Donald Trump aux critiques de Theresa May, formulées contre les retweets de vidéos antimusulmanes faits par le président américain mercredi. "@Theresa_May ne te focalise pas sur moi, focalise-toi sur le terrorisme islamique radical destructeur à l'intérieur du Royaume-Uni. Tout va bien pour nous!", a tweeté Donald Trump à l'intention de Theresa May. Mais Londres tente toutefois de calmer le jeu face aux demandes de certains politiciens d'annuler l'invitation controversée que la Première ministre britannique avait faite fin janvier au président américain à effectuer une visite d'État au Royaume-Uni. - Pour en parler: Jean-Eric Branaa, maître de conférence à l'Université Assas- Paris 2, spécialiste des États-Unis, auteur de "Trumpland, portrait d'une Amérique divisée" (Éd. Privat). - News & Compagnie, du jeudi 30 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (437 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le Royaume-Uni est sous le choc ce jeudi après la virulente réplique de Donald Trump aux critiques de Theresa May, formulées contre les retweets de vidéos antimusulmanes faits par le président américain mercredi. "@Theresa_May ne te focalise pas sur moi, focalise-toi sur le terrorisme islamique radical destructeur à l'intérieur du Royaume-Uni. Tout va bien pour nous!", a tweeté Donald Trump à l'intention de Theresa May. Mais Londres tente toutefois de calmer le jeu face aux demandes de certains politiciens d'annuler l'invitation controversée que la Première ministre britannique avait faite fin janvier au président américain à effectuer une visite d'État au Royaume-Uni. - Pour en parler: Jean-Eric Branaa, maître de conférence à l'Université Assas- Paris 2, spécialiste des États-Unis, auteur de "Trumpland, portrait d'une Amérique divisée" (Éd. Privat). - News & Compagnie, du jeudi 30 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Esclavage en Libye: Macron souhaite "des sanctions contre les passeurs"

      aucun (0 vote) Votre vote

      Interrogé par RFI et France 24, Emmanuel Macron a donné ce mercredi depuis la Côte d'Ivoire des précisions sur la réunion entre l'Union européenne et l'Union africaine sur la situation des migrants en Libye. "C'est une initiative visant à lancer des actions concrètes militaires et policières sur le terrain pour remonter ces filières", a expliqué le chef de l'État. "Nous devons conduire une action policière renforcée pour démanteler ces réseaux", a-t-il ajouté. Le président français a également signalé qu'il "souhaitait procéder à des sanctions, dans le cadre de l'Onu, contre les passeurs". - On en parle avec: Ulysse Gosset, notre éditorialiste politique étrangère. Pierre Tavares, philosophe, conférencier, spécialiste de l'Afrique. Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - News & Compagnie, du mercredi 22 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (434 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Interrogé par RFI et France 24, Emmanuel Macron a donné ce mercredi depuis la Côte d'Ivoire des précisions sur la réunion entre l'Union européenne et l'Union africaine sur la situation des migrants en Libye. "C'est une initiative visant à lancer des actions concrètes militaires et policières sur le terrain pour remonter ces filières", a expliqué le chef de l'État. "Nous devons conduire une action policière renforcée pour démanteler ces réseaux", a-t-il ajouté. Le président français a également signalé qu'il "souhaitait procéder à des sanctions, dans le cadre de l'Onu, contre les passeurs". - On en parle avec: Ulysse Gosset, notre éditorialiste politique étrangère. Pierre Tavares, philosophe, conférencier, spécialiste de l'Afrique. Thierry Arnaud, chef de notre service politique. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - News & Compagnie, du mercredi 22 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      "Racisme d'État": Blanquer répond

      aucun (0 vote) Votre vote

      Jean-Michel Blanquer va porter plainte pour diffamation contre la section départementale de SUD-Éducation en Seine-Saint-Denis. Le ministre de l'Éducation nationale s'insurge contre l'organisation d'ateliers "en non-mixité raciale" par le syndicat enseignant. SUD-Éducation 93 propose en effet deux ateliers réservées aux enseignants "racisés" les 18 et 19 décembre prochains. Sur son site, le syndicat explique le "pourquoi" de ces journées. "Programmes d'Histoire servant le roman national (...), islamophobie et instrumentalisation de la laïcité: l'analyse du racisme d'État dans la société et en particulier dans l'Éducation nationale s'impose", estime SUD-Éducation 93. - On en parle avec: Gabriel Attal, député LREM des Hauts-de-Seine, rapporteur à l'Assemblée nationale de la réforme du système d'accès à l'université. Dominique Sopo, président de SOS racisme. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - News & Compagnie, du mercredi 22 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (425 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Jean-Michel Blanquer va porter plainte pour diffamation contre la section départementale de SUD-Éducation en Seine-Saint-Denis. Le ministre de l'Éducation nationale s'insurge contre l'organisation d'ateliers "en non-mixité raciale" par le syndicat enseignant. SUD-Éducation 93 propose en effet deux ateliers réservées aux enseignants "racisés" les 18 et 19 décembre prochains. Sur son site, le syndicat explique le "pourquoi" de ces journées. "Programmes d'Histoire servant le roman national (...), islamophobie et instrumentalisation de la laïcité: l'analyse du racisme d'État dans la société et en particulier dans l'Éducation nationale s'impose", estime SUD-Éducation 93. - On en parle avec: Gabriel Attal, député LREM des Hauts-de-Seine, rapporteur à l'Assemblée nationale de la réforme du système d'accès à l'université. Dominique Sopo, président de SOS racisme. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - News & Compagnie, du mercredi 22 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Gouvernement Philippe: dans l'attente du remaniement

      aucun (0 vote) Votre vote

      Un remaniement gouvernemental a minima devrait intervenir ce mardi soir à la suite de l'élection de Christophe Castaner à la tête du parti présidentiel. Christophe Castaner, élu samedi délégué général de La République en marche, cesse d'exercer la fonction de porte-parole du gouvernement. En revanche, il pourrait conserver son poste de secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement. Alors, peut-il cumuler ses fonctions gouvernementales avec la direction de LaREM ? - Pour en parler: Sylvain Maillard, député LREM de Paris, élu au 1er tour dans la première circonscription de Paris. Carole Barjon, chef du service politique à L'Obs. Éric Decouty, directeur délégué de Marianne. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. - News & Compagnie, du mardi 21 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (424 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Un remaniement gouvernemental a minima devrait intervenir ce mardi soir à la suite de l'élection de Christophe Castaner à la tête du parti présidentiel. Christophe Castaner, élu samedi délégué général de La République en marche, cesse d'exercer la fonction de porte-parole du gouvernement. En revanche, il pourrait conserver son poste de secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement. Alors, peut-il cumuler ses fonctions gouvernementales avec la direction de LaREM ? - Pour en parler: Sylvain Maillard, député LREM de Paris, élu au 1er tour dans la première circonscription de Paris. Carole Barjon, chef du service politique à L'Obs. Éric Decouty, directeur délégué de Marianne. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. - News & Compagnie, du mardi 21 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Allemagne: Angela Merkel en difficulté (2/2)

      aucun (0 vote) Votre vote

      Ce lundi, la chancelière allemande, Angela Merkel, a reconnu avoir échoué à former une coalition gouvernementale réunissant les conservateurs, les écologistes et les libéraux après le retrait de ces derniers, qui ont évoqué des divergences irréconciliables. - Pour en parler: Pascale Joannin, directrice générale de la fondation Robert Schumann. Stephan Martens, professeur de civilisation allemande contemporaine à l'Université de Cergy-Pontoise, membre du Comité d'études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l'Institut français des relations internationales de Paris, et auteur de "France Allemagne, relancer le moteur de l'Europe" (Paris, Éditions Lemieux, 2016). Jean-Sébastien Ferjou, directeur de publication chez Atlantico. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du lundi 20 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (422 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Ce lundi, la chancelière allemande, Angela Merkel, a reconnu avoir échoué à former une coalition gouvernementale réunissant les conservateurs, les écologistes et les libéraux après le retrait de ces derniers, qui ont évoqué des divergences irréconciliables. - Pour en parler: Pascale Joannin, directrice générale de la fondation Robert Schumann. Stephan Martens, professeur de civilisation allemande contemporaine à l'Université de Cergy-Pontoise, membre du Comité d'études des relations franco-allemandes (Cerfa) de l'Institut français des relations internationales de Paris, et auteur de "France Allemagne, relancer le moteur de l'Europe" (Paris, Éditions Lemieux, 2016). Jean-Sébastien Ferjou, directeur de publication chez Atlantico. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du lundi 20 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Agressions sexuelles au MJS: le Parti socialiste condamne

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Parti socialiste est à son tour frappé par une affaire d'agressions sexuelles. Thierry Marchal-Beck, ancien président du Mouvement des jeunes socialistes, est visé par des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles portées par 8 jeunes femmes, qui témoignent dans les colonnes de Libération. Les faits se seraient déroulés entre 2010 et 2014. À l'époque, toutes les victimes étaient militantes ou cadres du MJS, antichambre et pouponnière des futurs cadres socialistes. Plusieurs membres du PS ont condamné les faits qui lui sont reprochés. Membre de la direction collégiale du PS, Nadège Azzaz s'est dit "estomaquée". Elle souhaite, comme son parti, que des suites judiciaires soient données à l'affaire. - Pour en parler : Benjamin Lucas, le président du Mouvement des jeunes socialistes. Geneviève Garrigos, porte-parole de la Fondation des femmes. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du jeudi 16 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (418 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le Parti socialiste est à son tour frappé par une affaire d'agressions sexuelles. Thierry Marchal-Beck, ancien président du Mouvement des jeunes socialistes, est visé par des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles portées par 8 jeunes femmes, qui témoignent dans les colonnes de Libération. Les faits se seraient déroulés entre 2010 et 2014. À l'époque, toutes les victimes étaient militantes ou cadres du MJS, antichambre et pouponnière des futurs cadres socialistes. Plusieurs membres du PS ont condamné les faits qui lui sont reprochés. Membre de la direction collégiale du PS, Nadège Azzaz s'est dit "estomaquée". Elle souhaite, comme son parti, que des suites judiciaires soient données à l'affaire. - Pour en parler : Benjamin Lucas, le président du Mouvement des jeunes socialistes. Geneviève Garrigos, porte-parole de la Fondation des femmes. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du jeudi 16 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Saad Hariri attendu en France

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Premier ministre démissionnaire libanais Saad Hariri sera reçu en France samedi par Emmanuel Macron, fait savoir l'Elysée, jeudi soir. Il avait préalablement rencontré le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian. Pour offrir une issue à Saad Hariri, actuellement en Arabie Saoudite, Emmanuel Macron l'avait invité mercredi pour "quelques jours" en France, ce qu'il a accepté. - On en parle avec: Clarence Rodriguez, journaliste grand-reporter, correspondante pendant 12 ans à Riyad, auteure "Arabie Saoudite 3.0 : paroles de la jeunesse saoudienne" (Ed. Erick Bonnier). Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du jeudi 16 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (418 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le Premier ministre démissionnaire libanais Saad Hariri sera reçu en France samedi par Emmanuel Macron, fait savoir l'Elysée, jeudi soir. Il avait préalablement rencontré le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian. Pour offrir une issue à Saad Hariri, actuellement en Arabie Saoudite, Emmanuel Macron l'avait invité mercredi pour "quelques jours" en France, ce qu'il a accepté. - On en parle avec: Clarence Rodriguez, journaliste grand-reporter, correspondante pendant 12 ans à Riyad, auteure "Arabie Saoudite 3.0 : paroles de la jeunesse saoudienne" (Ed. Erick Bonnier). Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du jeudi 16 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Charlie Hebdo menacé: une enquête est ouverte

      aucun (0 vote) Votre vote

      Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste de Charlie Hebdo, Laurent Joffrin, directeur de la publication de Libération, Éric Delbecque, expert en sécurité intérieure, et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV, étaient les invités de Nathalie Levy dans News & Compagnie sur BFMTV, le mardi 7 novembre 2017. Ils ont débattu autour du soutien de l'Assemblée nationale à la rédaction de Charlie Hebdo, ciblée depuis des années par des menaces de meurtre et d'attentat depuis sa Une du 1er novembre.

      Lire la suite News et Compagnie (404 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste de Charlie Hebdo, Laurent Joffrin, directeur de la publication de Libération, Éric Delbecque, expert en sécurité intérieure, et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV, étaient les invités de Nathalie Levy dans News & Compagnie sur BFMTV, le mardi 7 novembre 2017. Ils ont débattu autour du soutien de l'Assemblée nationale à la rédaction de Charlie Hebdo, ciblée depuis des années par des menaces de meurtre et d'attentat depuis sa Une du 1er novembre.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Opération antiterroriste franco-suisse: 10 personnes interpellées

      aucun (0 vote) Votre vote

      Neuf personnes ont été interpellées mardi matin en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône et dans les Alpes-Maritimes dans le cadre d'une opération antiterroriste. Deux arrestations ont eu lieu dans le Val-de-Marne, sept autres à Menton ainsi qu'à Aix-en-Provence. Puis une opération parallèle menée en Suisse a permis l'interpellation d'un dixième suspect. Les personnes arrêtées, âgées entre 18 et 65 ans, sont soupçonnées d'avoir voulu préparer une attaque violente. - On en parle avec: Vincent Nouzille, journaliste d'investigation, spécialiste du renseignement, auteur de "Erreurs fatales" (Éd. Fayard). Driss Ait Youssef, président de l'Institut Leonard de Vinci, spécialiste des questions de sécurité. Éric Delbecque, expert en sécurité intérieure, auteur de "Le bluff sécuritaire" (Éditions du Cerf). Ainsi que Céline Martelet, grand reporter à RMC. - News & Compagnie du mardi 7 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (404 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Neuf personnes ont été interpellées mardi matin en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône et dans les Alpes-Maritimes dans le cadre d'une opération antiterroriste. Deux arrestations ont eu lieu dans le Val-de-Marne, sept autres à Menton ainsi qu'à Aix-en-Provence. Puis une opération parallèle menée en Suisse a permis l'interpellation d'un dixième suspect. Les personnes arrêtées, âgées entre 18 et 65 ans, sont soupçonnées d'avoir voulu préparer une attaque violente. - On en parle avec: Vincent Nouzille, journaliste d'investigation, spécialiste du renseignement, auteur de "Erreurs fatales" (Éd. Fayard). Driss Ait Youssef, président de l'Institut Leonard de Vinci, spécialiste des questions de sécurité. Éric Delbecque, expert en sécurité intérieure, auteur de "Le bluff sécuritaire" (Éditions du Cerf). Ainsi que Céline Martelet, grand reporter à RMC. - News & Compagnie du mardi 7 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Que retenir des 6 mois d'Emmanuel Macron ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Six mois après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, 37% des Français se disent déçus de la politique menée par le président de la République, selon un sondage Elabe réalisé pour BFMTV et publié ce lundi. Seulement 12% des sondés jugent l'action du chef de l'État satisfaisante. En revanche, 50% des personnes interrogées estiment qu'il est trop tôt pour se prononcer. - Décryptage avec: Hervé Berville, député LAREM des Côtes-d'Armor et porte-parole du groupe LAREM à l'Assemblée nationale. Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. Ainsi que Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - News & Compagnie du lundi 6 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (401 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Six mois après la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, 37% des Français se disent déçus de la politique menée par le président de la République, selon un sondage Elabe réalisé pour BFMTV et publié ce lundi. Seulement 12% des sondés jugent l'action du chef de l'État satisfaisante. En revanche, 50% des personnes interrogées estiment qu'il est trop tôt pour se prononcer. - Décryptage avec: Hervé Berville, député LAREM des Côtes-d'Armor et porte-parole du groupe LAREM à l'Assemblée nationale. Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. Ainsi que Bernard Sananès, président de l'Institut Elabe. - News & Compagnie du lundi 6 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Tuerie de Texas: les motivations du tireur étaient d'ordre familial

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le tireur, qui a abattu dimanche 26 personnes dans une église au Texas, a probablement agi en raison d'un "différend familial", a déclaré un responsable des forces de l'ordre texanes. L'ex-caporal de l'armée de l'air avait été jugé dans une cour martiale en 2012 pour violences contre son épouse et son enfant. Par ailleurs, Donald Trump a écarté le débat sur les armes suite à cette nouvelle tuerie de masse. Il a estimé lundi que cette fusillade meurtrière ne posait pas la question de l'encadrement des armes mais celle de la santé mentale de son auteur. "La santé mentale est le problème ici (...) Ce n'est pas une question liée aux armes", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Tokyo. - On en parle avec: Jean Bernard Cadier, notre correspondant à Washington. Anne Deysine, professeur des Universités, spécialiste des États-Unis. Ainsi que notre éditorialiste politique Bruno Jeudy. - News & Compagnie, du lundi 6 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (401 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le tireur, qui a abattu dimanche 26 personnes dans une église au Texas, a probablement agi en raison d'un "différend familial", a déclaré un responsable des forces de l'ordre texanes. L'ex-caporal de l'armée de l'air avait été jugé dans une cour martiale en 2012 pour violences contre son épouse et son enfant. Par ailleurs, Donald Trump a écarté le débat sur les armes suite à cette nouvelle tuerie de masse. Il a estimé lundi que cette fusillade meurtrière ne posait pas la question de l'encadrement des armes mais celle de la santé mentale de son auteur. "La santé mentale est le problème ici (...) Ce n'est pas une question liée aux armes", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Tokyo. - On en parle avec: Jean Bernard Cadier, notre correspondant à Washington. Anne Deysine, professeur des Universités, spécialiste des États-Unis. Ainsi que notre éditorialiste politique Bruno Jeudy. - News & Compagnie, du lundi 6 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      News et Compagnie

      Mort d'Alexia Daval: le mystère demeure

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les enquêteurs en savent davantage sur les circonstances de la mort d'Alexia Daval, la jeune femme retrouvée morte lundi 30 octobre en Haute-Saône. D'après l'autopsie elle est "probablement" morte "d'asphyxie". Néanmoins, les causes du décès ne sont pas établies avec certitude a annoncé ce lundi la procureure de Besançon. Edwige Roux-Morizot a affirmé qu'"à ce jour", l'autopsie, concluante, n'a toutefois pas permis "de déterminer les causes de la mort de la jeune femme même s'il ne fait hélas aucun doute qu'on lui a donné volontairement la mort". "S'il est avéré qu'elle a subi violences physiques, les causes de sa mort ne sont pas établie", a insisté la procureure de Besançon, expliquant que des analyses complémentaires étaient en cours. - On en parle avec: Dominique Rizet, notre consultant police justice. - News & Compagnie, du lundi 6 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

      Lire la suite News et Compagnie (401 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les enquêteurs en savent davantage sur les circonstances de la mort d'Alexia Daval, la jeune femme retrouvée morte lundi 30 octobre en Haute-Saône. D'après l'autopsie elle est "probablement" morte "d'asphyxie". Néanmoins, les causes du décès ne sont pas établies avec certitude a annoncé ce lundi la procureure de Besançon. Edwige Roux-Morizot a affirmé qu'"à ce jour", l'autopsie, concluante, n'a toutefois pas permis "de déterminer les causes de la mort de la jeune femme même s'il ne fait hélas aucun doute qu'on lui a donné volontairement la mort". "S'il est avéré qu'elle a subi violences physiques, les causes de sa mort ne sont pas établie", a insisté la procureure de Besançon, expliquant que des analyses complémentaires étaient en cours. - On en parle avec: Dominique Rizet, notre consultant police justice. - News & Compagnie, du lundi 6 novembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

    Audiences replay du 22-01