Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Politique première en replay (99 vidéos)

    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Primaire de la gauche : Manuel Valls réussira-t-il à se démarquer d'ici dimanche ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le premier tour de la primaire de la gauche approche à grand pas et l'écart entre les 3 favoris se resserre. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 28% des sympathisants de gauche souhaitent la victoire de Manuel Valls. Toutefois, il devra se démarquer davantage puisque Benoît Hamon recueille, lui aussi, 28% de souhaits de victoire. Quant à Arnaud Montebourg, il en réunit 24%. L'ex-Premier ministre réussira-t-il à écraser la concurrence d'ici trois jours ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 19 janvier 2017, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le premier tour de la primaire de la gauche approche à grand pas et l'écart entre les 3 favoris se resserre. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 28% des sympathisants de gauche souhaitent la victoire de Manuel Valls. Toutefois, il devra se démarquer davantage puisque Benoît Hamon recueille, lui aussi, 28% de souhaits de victoire. Quant à Arnaud Montebourg, il en réunit 24%. L'ex-Premier ministre réussira-t-il à écraser la concurrence d'ici trois jours ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 19 janvier 2017, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Que peut-on retenir du troisième débat de la primaire de la gauche ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les sept candidats de la primaire à gauche étaient réunis hier soir pour un dernier débat. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, Benoît Hamon a été le plus convaincant pour 29% des téléspectateurs. Il est devant Arnaud Montebourg de justesse (28%) et Manuel Valls (21%). Les trois débats télévisés ont-ils aidé les électeurs à trancher ? Manuel Valls peut-il être battu ? - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 20 janvier 2017, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les sept candidats de la primaire à gauche étaient réunis hier soir pour un dernier débat. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, Benoît Hamon a été le plus convaincant pour 29% des téléspectateurs. Il est devant Arnaud Montebourg de justesse (28%) et Manuel Valls (21%). Les trois débats télévisés ont-ils aidé les électeurs à trancher ? Manuel Valls peut-il être battu ? - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 20 janvier 2017, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Benoît Hamon et Manuel Valls au second tour, un boulevard pour Emmanuel Macron ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      Les résultats de la primaire organisée par le PS ont été dévoilés. Benoît Hamon et Manuel Valls sont qualifiés pour le second tour. Est-ce une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron ? Quid du programme de l'ancien ministre de l'Economie ? - Avec: Richard Ferrand, secrétaire général d'En marche! - L’édito de Christophe Barbier, du lundi 23 janvier 2017, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Les résultats de la primaire organisée par le PS ont été dévoilés. Benoît Hamon et Manuel Valls sont qualifiés pour le second tour. Est-ce une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron ? Quid du programme de l'ancien ministre de l'Economie ? - Avec: Richard Ferrand, secrétaire général d'En marche! - L’édito de Christophe Barbier, du lundi 23 janvier 2017, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Revenu universel : un sujet qui oppose Manuel Valls et Benoît Hamon

      aucun (0 vote) Votre vote

      A quelques jours du second tour de la primaire de la gauche, les deux candidats finalistes font chacun de leur mieux pour convaincre les électeurs. Chaque camp a son programme et ses projets. On constate que Manuel Valls et Benoît Hamon s'opposent sur de nombreux points. Et notamment sur le revenu universel. L'ex-Premier ministre a déclaré en octobre dernier que le revenu universel défendu par l'ancien député européen serait la faillite assurée des finances publiques. Quelles sont ses chances de remporter le deuxième tour de la primaire ? - L’édito de Christophe Barbier, du mardi 24 janvier 2017, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      A quelques jours du second tour de la primaire de la gauche, les deux candidats finalistes font chacun de leur mieux pour convaincre les électeurs. Chaque camp a son programme et ses projets. On constate que Manuel Valls et Benoît Hamon s'opposent sur de nombreux points. Et notamment sur le revenu universel. L'ex-Premier ministre a déclaré en octobre dernier que le revenu universel défendu par l'ancien député européen serait la faillite assurée des finances publiques. Quelles sont ses chances de remporter le deuxième tour de la primaire ? - L’édito de Christophe Barbier, du mardi 24 janvier 2017, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Pénélope Fillon, soupçonnée d'emploi fictif

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le Canard enchaîné met en cause l'épouse de François Fillon dans une affaire d'emploi fictif. Attachée parlementaire de François Fillon et ensuite de son suppléant pendant 8 ans, Pénélope Fillon est accusée d'avoir amassé une somme de 500 000 euros brut durant toutes ces années. François Fillon devrait rembourser cette somme pour qu'il ne perde pas son éligibilité à l'approche de l'élection présidentielle. - L’édito de Christophe Barbier, du mercredi 25 janvier 2017, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le Canard enchaîné met en cause l'épouse de François Fillon dans une affaire d'emploi fictif. Attachée parlementaire de François Fillon et ensuite de son suppléant pendant 8 ans, Pénélope Fillon est accusée d'avoir amassé une somme de 500 000 euros brut durant toutes ces années. François Fillon devrait rembourser cette somme pour qu'il ne perde pas son éligibilité à l'approche de l'élection présidentielle. - L’édito de Christophe Barbier, du mercredi 25 janvier 2017, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Benoît Hamon, plus convaincant que Manuel Valls lors du débat

      aucun (0 vote) Votre vote

      Benoît Hamon a convaincu à plus de 60% les sympathisants de gauche, contre 37% seulement pour Manuel Valls. Le rapport de force entre les deux candidats continue. Manuel Valls a d'ailleurs tenté de faire peur aux électeurs avec le programme de Benoît Hamon, celui d'augmenter leurs impôts pour payer le revenu universel. En cas de victoire, Benoît Hamon pourra-t-il rassembler la gauche et se qualifier pour le second tour de la présidentielle ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 26 janvier 2017, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Benoît Hamon a convaincu à plus de 60% les sympathisants de gauche, contre 37% seulement pour Manuel Valls. Le rapport de force entre les deux candidats continue. Manuel Valls a d'ailleurs tenté de faire peur aux électeurs avec le programme de Benoît Hamon, celui d'augmenter leurs impôts pour payer le revenu universel. En cas de victoire, Benoît Hamon pourra-t-il rassembler la gauche et se qualifier pour le second tour de la présidentielle ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 26 janvier 2017, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Calais: "Il faudrait que François Hollande prouve que la gauche ce n'est pas l'immobilisme, ce n'est pas l'échec"

      aucun (0 vote) Votre vote

      François Hollande se rend aujourd'hui, pour la toute première fois, dans la "jungle" de Calais. Le président de la République veut dépassionner le débat. Samedi, il a insisté sur le fait que la France ne sera pas un pays où l'on trouve des campements. Mais la partie est loin d'être gagnée. En effet, le débat est d'ordre idéologique, et ce depuis des années. Il sera difficile de faire retomber la pression, d'autant plus que la gauche s'est peu intéressée au cas depuis un certain temps. François Hollande devra prouver que durant son quinquennat, des mesures ont été prises ou seront prises concernant les migrants. - L’édito de Christophe Barbier, du lundi 26 septembre 2016, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      François Hollande se rend aujourd'hui, pour la toute première fois, dans la "jungle" de Calais. Le président de la République veut dépassionner le débat. Samedi, il a insisté sur le fait que la France ne sera pas un pays où l'on trouve des campements. Mais la partie est loin d'être gagnée. En effet, le débat est d'ordre idéologique, et ce depuis des années. Il sera difficile de faire retomber la pression, d'autant plus que la gauche s'est peu intéressée au cas depuis un certain temps. François Hollande devra prouver que durant son quinquennat, des mesures ont été prises ou seront prises concernant les migrants. - L’édito de Christophe Barbier, du lundi 26 septembre 2016, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      L’édito de Christophe Barbier: Mais où est le centre ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      François Bayrou est l'homme politique qui se pose le plus en leader du centre. Seulement, ces derniers temps, il se fait discret. En fait, il prépare la sortie de son livre. Il se fera entendre après la primaire de droite. Mais la France a-t-elle encore besoin du centre ? La droitisation de la société a en effet balayé les valeurs fondamentales du centrisme. La présidentielle de 2017 sera plutôt une guerre gauche / droite à laquelle participera Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 23 septembre 2016, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      François Bayrou est l'homme politique qui se pose le plus en leader du centre. Seulement, ces derniers temps, il se fait discret. En fait, il prépare la sortie de son livre. Il se fera entendre après la primaire de droite. Mais la France a-t-elle encore besoin du centre ? La droitisation de la société a en effet balayé les valeurs fondamentales du centrisme. La présidentielle de 2017 sera plutôt une guerre gauche / droite à laquelle participera Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 23 septembre 2016, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Le dalaï-lama en France: pourquoi une visite si discrète ? - 13/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Depuis ce lundi, le dalaï-lama a entamé une visite en France. Pendant six jours, le chef spirituel des Tibétains va donner, à Paris puis à Strasbourg, une série de conférences sur la spiritualité, les sciences et l'écologie. Sous l'œil très sourcilleux de Pékin, il ne devrait rencontrer aucun membre du gouvernement afin d'éviter tout incident diplomatique. Pourquoi le pouvoir politique boude-t-il le dalaï-lama ? Sa présence est-elle encombrante pour la France ? Pourquoi son déplacement est-il scruté à la loupe par la Chine ? - Politique Première, du mardi 13 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Depuis ce lundi, le dalaï-lama a entamé une visite en France. Pendant six jours, le chef spirituel des Tibétains va donner, à Paris puis à Strasbourg, une série de conférences sur la spiritualité, les sciences et l'écologie. Sous l'œil très sourcilleux de Pékin, il ne devrait rencontrer aucun membre du gouvernement afin d'éviter tout incident diplomatique. Pourquoi le pouvoir politique boude-t-il le dalaï-lama ? Sa présence est-elle encombrante pour la France ? Pourquoi son déplacement est-il scruté à la loupe par la Chine ? - Politique Première, du mardi 13 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Présidentielle 2017: 88% des Français disent non à la candidature de François Hollande – 08/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      C'est la douche froide pour François Hollande. D'après un sondage Elabe, 88% des Français interrogés ne souhaitent pas que l'actuel président de la République soit candidat à la prochaine élection présidentielle. Du jamais vu dans l'histoire de la Ve République ! Sa potentielle candidature n'a donc plus de sens, ni par rapport au bilan ni par rapport aux projets. François Hollande a perdu toute légitimité de concourir pour un second mandat. Même la gauche le renie : 72% des sympathisants s'opposent à sa candidature. Toutefois, il pourra encore compter sur les 28% qui lui sont favorables, et sur sa compagne Julie Gayet. Cette dernière a en effet affirmé qu'elle serait prête à jouer son rôle engagé derrière le Président. Est-ce suffisant ? - Politique Première, du jeudi 8 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      C'est la douche froide pour François Hollande. D'après un sondage Elabe, 88% des Français interrogés ne souhaitent pas que l'actuel président de la République soit candidat à la prochaine élection présidentielle. Du jamais vu dans l'histoire de la Ve République ! Sa potentielle candidature n'a donc plus de sens, ni par rapport au bilan ni par rapport aux projets. François Hollande a perdu toute légitimité de concourir pour un second mandat. Même la gauche le renie : 72% des sympathisants s'opposent à sa candidature. Toutefois, il pourra encore compter sur les 28% qui lui sont favorables, et sur sa compagne Julie Gayet. Cette dernière a en effet affirmé qu'elle serait prête à jouer son rôle engagé derrière le Président. Est-ce suffisant ? - Politique Première, du jeudi 8 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Bygmalion: Nicolas Sarkozy peut-il être jugé avant 2017 ? - 06/09

      aucun (0 vote) Votre vote

      Le parquet de Paris a demandé le renvoi de Nicolas Sarkozy et de treize autres mis en examen dans l'affaire Bygmalion. Dans cette affaire, l’ancien président est suspecté d’avoir dépassé le plafond des dépenses électorales autorisé pour sa campagne de 2012. Sachant que Nicolas Sarkozy est engagé dans la course à la primaire, Christophe Barbier estime qu'il n'y aura aucun procès avant 2017. Que se passera-t-il si l'ancien président venait à remporter la primaire ou même la présidentielle ? - Politique Première, du mardi 6 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Le parquet de Paris a demandé le renvoi de Nicolas Sarkozy et de treize autres mis en examen dans l'affaire Bygmalion. Dans cette affaire, l’ancien président est suspecté d’avoir dépassé le plafond des dépenses électorales autorisé pour sa campagne de 2012. Sachant que Nicolas Sarkozy est engagé dans la course à la primaire, Christophe Barbier estime qu'il n'y aura aucun procès avant 2017. Que se passera-t-il si l'ancien président venait à remporter la primaire ou même la présidentielle ? - Politique Première, du mardi 6 septembre 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Primaire à droite: François Fillon cible Nicolas Sarkozy - 29/08

      aucun (0 vote) Votre vote

      Hier, François Fillon a fait sa rentrée politique à Sablé-sur-Sarthe. Pendant son discours, ce candidat à la primaire de la droite a multiplié les piques à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Pourquoi l'ex-Premier ministre agit-il ainsi ? Est-ce une bonne stratégie ? - Politique Première, du lundi 29 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Hier, François Fillon a fait sa rentrée politique à Sablé-sur-Sarthe. Pendant son discours, ce candidat à la primaire de la droite a multiplié les piques à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Pourquoi l'ex-Premier ministre agit-il ainsi ? Est-ce une bonne stratégie ? - Politique Première, du lundi 29 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Primaire à droite: Les rivaux de Nicolas Sarkozy ripostent - 26/08

      aucun (0 vote) Votre vote

      Depuis l'officialisation de sa candidature à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy multiplie interventions médiatiques, déplacements et meeting. Face à l'occupation médiatique de l'ancien chef de l'Etat, les deux prétendants à la primaire à l'instar d'Alain Juppé et François Fillon contre-attaquent pour tracer leur chemin. En effet, ces derniers feront leur rentrée politique ce week-end. Toutefois, dans le cadre de leur campagne, ces candidats ne peuvent faire l'impasse sur les thèmes de base à droite, à savoir: la laïcité, l'identité et la sécurité, estime Christophe Barbier. - Politique Première, du vendredi 26 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Depuis l'officialisation de sa candidature à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy multiplie interventions médiatiques, déplacements et meeting. Face à l'occupation médiatique de l'ancien chef de l'Etat, les deux prétendants à la primaire à l'instar d'Alain Juppé et François Fillon contre-attaquent pour tracer leur chemin. En effet, ces derniers feront leur rentrée politique ce week-end. Toutefois, dans le cadre de leur campagne, ces candidats ne peuvent faire l'impasse sur les thèmes de base à droite, à savoir: la laïcité, l'identité et la sécurité, estime Christophe Barbier. - Politique Première, du vendredi 26 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Le port du voile sème la zizanie au sein des politiques – 25/08

      aucun (0 vote) Votre vote

      Cet après-midi, le recours engagé sur l'arrêté anti burkini de Villeneuve-Loubet passe en Conseil d'Etat. Ce dernier rendra par la suite un arrêt qui fera jurisprudence pour la trentaine de communes concernées. Du côté des politiques, le dossier divise. Manuel Valls, par exemple, soutient les maires qui se sont opposés au port du burkini sur les plages, mais est contre la loi. Bernard Cazeneuve, lui, dénonce l'instrumentalisation politique de cette affaire. Qui prend la bonne position ? Jouent-ils chacun leur rôle correctement ? L'on se demande ensuite s'il faudrait une loi interdisant "tout signe religieux à l'école, mais également à l'université, dans l'administration et dans les entreprises" comme le souhaite Nicolas Sarkozy. Le dossier fait encore une fois polémique. - Politique Première, du jeudi 25 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Cet après-midi, le recours engagé sur l'arrêté anti burkini de Villeneuve-Loubet passe en Conseil d'Etat. Ce dernier rendra par la suite un arrêt qui fera jurisprudence pour la trentaine de communes concernées. Du côté des politiques, le dossier divise. Manuel Valls, par exemple, soutient les maires qui se sont opposés au port du burkini sur les plages, mais est contre la loi. Bernard Cazeneuve, lui, dénonce l'instrumentalisation politique de cette affaire. Qui prend la bonne position ? Jouent-ils chacun leur rôle correctement ? L'on se demande ensuite s'il faudrait une loi interdisant "tout signe religieux à l'école, mais également à l'université, dans l'administration et dans les entreprises" comme le souhaite Nicolas Sarkozy. Le dossier fait encore une fois polémique. - Politique Première, du jeudi 25 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Nicolas Sarkozy a-t-il les moyens de regagner la confiance des électeurs ? - 24/08

      aucun (0 vote) Votre vote

      Officiellement candidat à la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy entre en campagne. Alors que les sympathisants LR souhaitent revoir l'ancien chef de l'Etat à l'Elysée, les opinions font un grand écart entre ceux-ci et les Français. D'après un sondage Elabe pour BFMTV, 79% des Français ne veulent pas qu'il redevienne Président en 2017. Nicolas Sarkozy peut-il emporter la primaire de la droite et du centre ? Quid de sa stratégie de droitisation ? - Politique Première, du mercredi 24 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Officiellement candidat à la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy entre en campagne. Alors que les sympathisants LR souhaitent revoir l'ancien chef de l'Etat à l'Elysée, les opinions font un grand écart entre ceux-ci et les Français. D'après un sondage Elabe pour BFMTV, 79% des Français ne veulent pas qu'il redevienne Président en 2017. Nicolas Sarkozy peut-il emporter la primaire de la droite et du centre ? Quid de sa stratégie de droitisation ? - Politique Première, du mercredi 24 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.
    • JT - Infos

      Politique première

      Présidentielle 2017: Nicolas Sarkozy décide d'être candidat - 23/08

      aucun (0 vote) Votre vote

      Hier, Nicolas Sarkozy a officialisé sa candidature à la primaire de la droite et du centre dans son nouveau livre "Tout pour la France" qui sera publié ce mercredi. Dans cet ouvrage, il propose des thèmes de campagne typiquement de droite: la vérité, l'identité, la compétitivité, l'autorité et la liberté. Quid des positions en matière d'immigration ? Côté fiscalité, que peut-on retenir ? Comment ses concurrents réagissent-ils ? - Politique Première, du mardi 23 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

      Lire la suite Politique première (99 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur BFMTV
      Hier, Nicolas Sarkozy a officialisé sa candidature à la primaire de la droite et du centre dans son nouveau livre "Tout pour la France" qui sera publié ce mercredi. Dans cet ouvrage, il propose des thèmes de campagne typiquement de droite: la vérité, l'identité, la compétitivité, l'autorité et la liberté. Quid des positions en matière d'immigration ? Côté fiscalité, que peut-on retenir ? Comment ses concurrents réagissent-ils ? - Politique Première, du mardi 23 août 2016, présenté par Christophe Barbier, sur BFMTV.

    Audiences replay du 23-02