Revoir un programme tv en replay et en streaming

Aucun résultat (1 vidéo)

  • Série / Fiction

    And When I Die, I Won't Stay Dead

    Un film de Billy Woodberry

    aucun (0 vote) Votre vote


    À l’occasion du cycle de projections du Centre Pompidou autour de l’exposition BEAT GENERATION, Le CiNéMa Club présente un film issu de leur programme : And When I Die, I Won’t Stay Dead, un documentaire sur la vie et l’œuvre de Bob Kaufman. Réalisé par Billy Woodberry, le film rassemble des images trouvées et des interviews afin de reconstituer, au rythme de récitations et de musique jazz, la biographie de ce poète féroce, radical et visionnaire. Celui que l’on nomma en France le Rimbaud américain, qui fut comme Artaud interné et lobotomisé, qui fit vœux de silence pendant dix années de sa vie, menait, en marge même de la contre culture Beat, un combat spirituel et politique sans compromis contre l’Amérique conservatrice de la guerre froide. C’est sur cette toile de fond que Billy Woodberry, en capturant si bien le San Francisco des années 50 et 60, témoigne de l’unique vision d’un homme dont le combat fut d’être libre.

    Lire la suite And When I Die, I Won't S... (1 vidéo) Commenter
    Voir en replay sur Le cinéma club

    À l’occasion du cycle de projections du Centre Pompidou autour de l’exposition BEAT GENERATION, Le CiNéMa Club présente un film issu de leur programme : And When I Die, I Won’t Stay Dead, un documentaire sur la vie et l’œuvre de Bob Kaufman. Réalisé par Billy Woodberry, le film rassemble des images trouvées et des interviews afin de reconstituer, au rythme de récitations et de musique jazz, la biographie de ce poète féroce, radical et visionnaire. Celui que l’on nomma en France le Rimbaud américain, qui fut comme Artaud interné et lobotomisé, qui fit vœux de silence pendant dix années de sa vie, menait, en marge même de la contre culture Beat, un combat spirituel et politique sans compromis contre l’Amérique conservatrice de la guerre froide. C’est sur cette toile de fond que Billy Woodberry, en capturant si bien le San Francisco des années 50 et 60, témoigne de l’unique vision d’un homme dont le combat fut d’être libre.

Les plus appréciés en replay :