Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Sauve qui peut en replay (1 vidéo)

    • Documentaire

      Sauve qui peut

      -

      excellent! (2 votes) Votre vote

      Le 29 juin 2010, le groupe Descamps dépose son bilan au Tribunal de Commerce de Paris. Le fabricant de linge de maison est exsangue. En dix ans, le groupe a fermé quatre usines, il a perdu les deux tiers de son personnel et divisé par deux son volume d’activité.
      Pourtant, Descamps a longtemps été bénéficiaire, grâce notamment à la serviette éponge, inventée par Monsieur Jalla au 19ème siècle dans la Loire et dont le site industriel historique, le seul encore en production, va cristalliser tous les enjeux.
      Si l’usine ferme, c’est tout le village autour de l’usine qui meurt.
      L’administrateur Laurence Lessertois, et la mandataire judiciaire Valérie Leloup-Thomas, vont mener les négociations entre les salariés soucieux de garder leur emploi, les différents repreneurs qui veulent faire la meilleure affaire possible et l’actionnaire soucieux de sauver sa mise.
      Le film montre la concurrence entre les plans de cession et de continuation. En suivant au quotidien, la bataille des principaux protagonistes, en ayant accès à leurs stratégies offensives, il révèle la violence du monde des affaires. Les enjeux sont lourds : sauver un village qui vit grâce son usine, bâtir un empire industriel, ou restructurer pour revendre avec profit, les juges doivent arbitrer les trois possibilités.

      Lire la suite Sauve qui peut (1 vidéo) Commenter
      Voir en replay sur Public Sénat
      Le 29 juin 2010, le groupe Descamps dépose son bilan au Tribunal de Commerce de Paris. Le fabricant de linge de maison est exsangue. En dix ans, le groupe a fermé quatre usines, il a perdu les deux tiers de son personnel et divisé par deux son volume d’activité.
      Pourtant, Descamps a longtemps été bénéficiaire, grâce notamment à la serviette éponge, inventée par Monsieur Jalla au 19ème siècle dans la Loire et dont le site industriel historique, le seul encore en production, va cristalliser tous les enjeux.
      Si l’usine ferme, c’est tout le village autour de l’usine qui meurt.
      L’administrateur Laurence Lessertois, et la mandataire judiciaire Valérie Leloup-Thomas, vont mener les négociations entre les salariés soucieux de garder leur emploi, les différents repreneurs qui veulent faire la meilleure affaire possible et l’actionnaire soucieux de sauver sa mise.
      Le film montre la concurrence entre les plans de cession et de continuation. En suivant au quotidien, la bataille des principaux protagonistes, en ayant accès à leurs stratégies offensives, il révèle la violence du monde des affaires. Les enjeux sont lourds : sauver un village qui vit grâce son usine, bâtir un empire industriel, ou restructurer pour revendre avec profit, les juges doivent arbitrer les trois possibilités.

    Audiences replay du 27-09