Revoir un programme tv en replay et en streaming

economie en replay (1102 vidéos)

  • Magazine

    Capital

    Le business des vacances insolites

    aucun (0 vote) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Partir un mois entier pendant les vacances d'été, c'est de moins en moins la tendance. Les Français préfèrent s'éclipser moins longtemps mais plus souvent et s'offrir à cette occasion une parenthèse originale et insolite qui va laisser un souvenir impérissable à toute la famille. En 2015, le chiffre d'affaires des hébergements insolites atteignait les 160 millions d'euros. Un chiffre qui progresse de 25% par an depuis 2013. Certains professionnels du tourisme ont bien compris tout le profit qu'ils pouvaient tirer de cette nouvelle tendance pour les courts séjours. La guerre des parcs aquatiques Cet été, les centaines de milliers de Français qui s'amuseront dans les parcs aquatiques n'imaginent sûrement pas la guerre sourde que se livrent en coulisses les acteurs du secteur. Pendant longtemps, les toboggans vertigineux et les piscines à vagues sensationnelles étaient un quasi-monopole du groupe Aqualand et de ses huit parcs. Mais la très forte rentabilité de ce secteur et la fréquentation croissante des parcs aquatiques ont fini par attiser les convoitises. En Vendée, un nouveau parc a ouvert l'année dernière avec succès. Il s'appelle O'Gliss et son fondateur Michael Thibaud a misé sur des prix plus bas et un concept écolo. Face à ce nouveau challenger, « l'historique » Aqualand est obligé de réagir. Comment se joue la bataille de la meilleure attraction ? Par quels moyens ces parcs vous attirent-ils chez eux ? Comment font-ils pour augmenter leur chiffre d'affaires ? Cabanes en bois, lits perchés, nuit sous bulle : le business d'un pari fou ! Cabanes en bois romantiques, lits perchés au milieu des montagnes suisses, bulles transparentes pour dormir sous un ciel étoilé en toute sécurité : les possibilités sont multiples pour ceux qui souhaitent bousculer leur quotidien. En France, le premier à avoir senti cette tendance, c'est Rémi Becherel. Cet ébéniste de Dordogne a créé Nid Perché en 2005. L'entreprise compte déjà 600 réalisations à son actif et s'est spécialisée dans la construction de cabanes haut de gamme avec, parfois, salle de bains et jacuzzis, nichés dans les arbres. Pour se démarquer de la concurrence, il innove sans cesse. Pour l'été 2017, c'est une cabane perchée à 16 mètres de haut qui va sortir de ses ateliers. Un vrai challenge pour ses ouvriers de l'extrême qui devront installer plusieurs plateformes pour accéder à cette cabane, sans détériorer les arbres ! Sur le terrain, l'un de ses principaux concurrents, c'est Pierre-Stéphane Dumas, l'inventeur du concept breveté des bulles transparentes. L'idée de ses Bubble Tree : passer une nuit à la belle étoile dans un cocon douillet et protecteur. Vendu parfois jusqu'à 500 euros la nuit, ce concept français fait fureur partout dans le monde à tel point que son inventeur doit maintenant se battre contre les contrefaçons. La nuit à la belle étoile, sans murs, ni toit, même transparent, mais dans un grand lit king size, juste posé au milieu des alpages à 1 800 mètres d'altitude avec majordome en gants blancs pour vous accueillir : voilà le pari fou qu'ont tenté deux artistes suisses. Et, contre toute attente, le succès est immédiat : on y vient passer la nuit des quatre coins du monde ! Les artistes, qui s'improvisent désormais hôteliers, cherchent un nouveau lieu pour implanter un autre lit. Sur quels critères vont-ils sélectionner leur futur emplacement ? Dans cette course à l'originalité, certains professionnels du tourisme sont prêts à miser beaucoup d'argent pour attirer les touristes. C'est le cas du zoo de la Flèche qui a investi trois millions d'euros dans des lodges insolites situés au cœur des enclos des animaux sauvages. Tigres blancs et autres ours polaires peuvent venir toquer à la baie vitrée de votre salon ! Avec cet investissement, Stéphane Da Cunha voulait relancer la fréquentation de son parc et diversifier son offre. À plus de 1 000 euros la nuit pour dormir au plus proche d'un ours polaire, a-t-il réussi son pari ?

    Lire la suite Capital (16 vidéos) 1 commentaire
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Partir un mois entier pendant les vacances d'été, c'est de moins en moins la tendance. Les Français préfèrent s'éclipser moins longtemps mais plus souvent et s'offrir à cette occasion une parenthèse originale et insolite qui va laisser un souvenir impérissable à toute la famille. En 2015, le chiffre d'affaires des hébergements insolites atteignait les 160 millions d'euros. Un chiffre qui progresse de 25% par an depuis 2013. Certains professionnels du tourisme ont bien compris tout le profit qu'ils pouvaient tirer de cette nouvelle tendance pour les courts séjours. La guerre des parcs aquatiques Cet été, les centaines de milliers de Français qui s'amuseront dans les parcs aquatiques n'imaginent sûrement pas la guerre sourde que se livrent en coulisses les acteurs du secteur. Pendant longtemps, les toboggans vertigineux et les piscines à vagues sensationnelles étaient un quasi-monopole du groupe Aqualand et de ses huit parcs. Mais la très forte rentabilité de ce secteur et la fréquentation croissante des parcs aquatiques ont fini par attiser les convoitises. En Vendée, un nouveau parc a ouvert l'année dernière avec succès. Il s'appelle O'Gliss et son fondateur Michael Thibaud a misé sur des prix plus bas et un concept écolo. Face à ce nouveau challenger, « l'historique » Aqualand est obligé de réagir. Comment se joue la bataille de la meilleure attraction ? Par quels moyens ces parcs vous attirent-ils chez eux ? Comment font-ils pour augmenter leur chiffre d'affaires ? Cabanes en bois, lits perchés, nuit sous bulle : le business d'un pari fou ! Cabanes en bois romantiques, lits perchés au milieu des montagnes suisses, bulles transparentes pour dormir sous un ciel étoilé en toute sécurité : les possibilités sont multiples pour ceux qui souhaitent bousculer leur quotidien. En France, le premier à avoir senti cette tendance, c'est Rémi Becherel. Cet ébéniste de Dordogne a créé Nid Perché en 2005. L'entreprise compte déjà 600 réalisations à son actif et s'est spécialisée dans la construction de cabanes haut de gamme avec, parfois, salle de bains et jacuzzis, nichés dans les arbres. Pour se démarquer de la concurrence, il innove sans cesse. Pour l'été 2017, c'est une cabane perchée à 16 mètres de haut qui va sortir de ses ateliers. Un vrai challenge pour ses ouvriers de l'extrême qui devront installer plusieurs plateformes pour accéder à cette cabane, sans détériorer les arbres ! Sur le terrain, l'un de ses principaux concurrents, c'est Pierre-Stéphane Dumas, l'inventeur du concept breveté des bulles transparentes. L'idée de ses Bubble Tree : passer une nuit à la belle étoile dans un cocon douillet et protecteur. Vendu parfois jusqu'à 500 euros la nuit, ce concept français fait fureur partout dans le monde à tel point que son inventeur doit maintenant se battre contre les contrefaçons. La nuit à la belle étoile, sans murs, ni toit, même transparent, mais dans un grand lit king size, juste posé au milieu des alpages à 1 800 mètres d'altitude avec majordome en gants blancs pour vous accueillir : voilà le pari fou qu'ont tenté deux artistes suisses. Et, contre toute attente, le succès est immédiat : on y vient passer la nuit des quatre coins du monde ! Les artistes, qui s'improvisent désormais hôteliers, cherchent un nouveau lieu pour implanter un autre lit. Sur quels critères vont-ils sélectionner leur futur emplacement ? Dans cette course à l'originalité, certains professionnels du tourisme sont prêts à miser beaucoup d'argent pour attirer les touristes. C'est le cas du zoo de la Flèche qui a investi trois millions d'euros dans des lodges insolites situés au cœur des enclos des animaux sauvages. Tigres blancs et autres ours polaires peuvent venir toquer à la baie vitrée de votre salon ! Avec cet investissement, Stéphane Da Cunha voulait relancer la fréquentation de son parc et diversifier son offre. À plus de 1 000 euros la nuit pour dormir au plus proche d'un ours polaire, a-t-il réussi son pari ?
  • Documentaire

    Airbus A350 : la nouvelle star des airs

    -

    bien (29 votes) Votre vote

    C'est le nouveau défi d'Airbus, et celui de l'industrie européenne toute entière. Plus spacieux, silencieux, léger et surtout plus écologique que tous ses prédécesseurs et concurrents, l'A350 a été conçu pour devenir LA référence mondiale en matière d'aviation civile. Aujourd'hui dominé par l'éternel rival Américain BOEING, le marché des avions long courrier de 300 à 400 places est en passe d'êtretotalement bouleversé. Huit ans d'études et de tests, plus de 10 milliards d'euros d'investissements, d'innombrables innovations technologiques : la compagnie a fait de ce projet l'un des plus ambitieux de son histoire. L'A350 a effectué son premier vol commercial en janvier 2015 et entrera progressivement en service dans le monde entier d'ici à 2020. Comment a-t-il été conçu ? En quoi est-il si révolutionnaire ? Quelles sont les dernières innovations en terme de sécurité et de confort ? Suivez toutes les étapes de la construction de cet avion unique et participez, en exclusivité, à l'un de ses vols d'essais. Du train d'atterrissage au cockpit, des ailes au moteur en passant par les étonnants aménagements intérieurs, images de synthèse en 3D et tournages dans les usines et les laboratoires de recherche Airbus permettent de tout comprendre ! Bienvenue dans les coulisses de fabrication du plus moderne des avions de ligne. Accrochez vos ceintures et plongez au coeur de l'incroyable aventure de l'A350 !

    Lire la suite Airbus A350 : nouvelle st... (0 vidéo) 1 commentaire
    Voir en replay sur RMC Découverte
    C'est le nouveau défi d'Airbus, et celui de l'industrie européenne toute entière. Plus spacieux, silencieux, léger et surtout plus écologique que tous ses prédécesseurs et concurrents, l'A350 a été conçu pour devenir LA référence mondiale en matière d'aviation civile. Aujourd'hui dominé par l'éternel rival Américain BOEING, le marché des avions long courrier de 300 à 400 places est en passe d'êtretotalement bouleversé. Huit ans d'études et de tests, plus de 10 milliards d'euros d'investissements, d'innombrables innovations technologiques : la compagnie a fait de ce projet l'un des plus ambitieux de son histoire. L'A350 a effectué son premier vol commercial en janvier 2015 et entrera progressivement en service dans le monde entier d'ici à 2020. Comment a-t-il été conçu ? En quoi est-il si révolutionnaire ? Quelles sont les dernières innovations en terme de sécurité et de confort ? Suivez toutes les étapes de la construction de cet avion unique et participez, en exclusivité, à l'un de ses vols d'essais. Du train d'atterrissage au cockpit, des ailes au moteur en passant par les étonnants aménagements intérieurs, images de synthèse en 3D et tournages dans les usines et les laboratoires de recherche Airbus permettent de tout comprendre ! Bienvenue dans les coulisses de fabrication du plus moderne des avions de ligne. Accrochez vos ceintures et plongez au coeur de l'incroyable aventure de l'A350 !
  • Magazine

    Capital

    Bienvenue à la plage : le vrai prix d'une journée sur le sable

    aucun (0 vote) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour beaucoup de vacanciers, l'été rime avec la plage. Cette saison encore, 35 millions de touristes, français et étrangers, sont attendus sur le littoral français. Pour les communes, commerçants, plagistes, etc., la plage et ses occupants constituent une manne économique considérable. À Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), la commune voit chaque été le nombre de ses habitants doubler : elle passe de 72 000 à 150 000 résidents. 35 millions d'euros de chiffre d'affaires attendus pour les seules plages privées. Et, en tout, 3 800 emplois créés. Derrière la plage, ce sont donc de nombreux business qui se portent très bien. En premier lieu, les plagistes qui rentabilisent chaque mètre carré de plage et invitent à la consommation des repas et des boissons. Mais aussi les créateurs de maillots de bain qui renouvellent en permanence leurs modèles et vous encouragent ainsi à acheter régulièrement quelques grammes de tissus à prix d'or. Et maintenant, on rencontre de nouveaux génies du divertissement de plage : ils vont chercher au bout du monde le jouet qui rencontrera le succès cet été auprès de nos enfants, ou inventent d'étonnants jouets de mer qui sont en passe de devenir des best-sellers mondiaux, engendrant des millions de royalties. Mais la plage en été, ce sont aussi des investissements considérables de la part des communes, contraintes d'acheter et de faire livrer du sable pour rendre leur plage plus attractive. Et on assiste également à une nouvelle guerre des plages privées qui bouleverse le petit monde des plagistes. Car une nouvelle loi rebat toutes les cartes des bords de mer. Certains plagistes installés depuis plusieurs générations risquent de tout perdre alors que de nouveaux venus vont peut-être décrocher ces emplacements qui valent de l'or. Maillots de bains, plages privées, accessoires de plages, divertissements pour les enfants : en une seule journée, les occasions d'ouvrir son porte-monnaie ne manquent pas. Les équipes de Capital passent au tamis toutes les marques qui se battent pour vous faire dépenser votre argent sur la plage.

    Lire la suite Capital (15 vidéos) 4 commentaires
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Pour beaucoup de vacanciers, l'été rime avec la plage. Cette saison encore, 35 millions de touristes, français et étrangers, sont attendus sur le littoral français. Pour les communes, commerçants, plagistes, etc., la plage et ses occupants constituent une manne économique considérable. À Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), la commune voit chaque été le nombre de ses habitants doubler : elle passe de 72 000 à 150 000 résidents. 35 millions d'euros de chiffre d'affaires attendus pour les seules plages privées. Et, en tout, 3 800 emplois créés. Derrière la plage, ce sont donc de nombreux business qui se portent très bien. En premier lieu, les plagistes qui rentabilisent chaque mètre carré de plage et invitent à la consommation des repas et des boissons. Mais aussi les créateurs de maillots de bain qui renouvellent en permanence leurs modèles et vous encouragent ainsi à acheter régulièrement quelques grammes de tissus à prix d'or. Et maintenant, on rencontre de nouveaux génies du divertissement de plage : ils vont chercher au bout du monde le jouet qui rencontrera le succès cet été auprès de nos enfants, ou inventent d'étonnants jouets de mer qui sont en passe de devenir des best-sellers mondiaux, engendrant des millions de royalties. Mais la plage en été, ce sont aussi des investissements considérables de la part des communes, contraintes d'acheter et de faire livrer du sable pour rendre leur plage plus attractive. Et on assiste également à une nouvelle guerre des plages privées qui bouleverse le petit monde des plagistes. Car une nouvelle loi rebat toutes les cartes des bords de mer. Certains plagistes installés depuis plusieurs générations risquent de tout perdre alors que de nouveaux venus vont peut-être décrocher ces emplacements qui valent de l'or. Maillots de bains, plages privées, accessoires de plages, divertissements pour les enfants : en une seule journée, les occasions d'ouvrir son porte-monnaie ne manquent pas. Les équipes de Capital passent au tamis toutes les marques qui se battent pour vous faire dépenser votre argent sur la plage.
  • Magazine

    24 heures en questions

    France-Qatar : Football, business et politique

    aucun (0 vote) Votre vote

    Retrouvez le replay de l'émission d'Yves Calvi, 24 heures en questions, du 3 août 2017 diffusée sur LCI. Avec ses experts, ils approfondiront le fait d’actualité du jour. L’émission proposera également des débats et des reportages.

    Lire la suite 24 Heures en Questions (73 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur LCI
    Retrouvez le replay de l'émission d'Yves Calvi, 24 heures en questions, du 3 août 2017 diffusée sur LCI. Avec ses experts, ils approfondiront le fait d’actualité du jour. L’émission proposera également des débats et des reportages.
  • Magazine

    Le Gros Journal

    Le Gros Journal de Geoffroy de Lagasnerie : comment “penser dans un monde mauvais”?

    aucun (0 vote) Votre vote

    Geoffroy de Lagasnerie nous donne des armes pour penser dans un monde mauvais. Pour lui, la répression est la question centrale, et pas l'économie comme ...

    Lire la suite Le Gros Journal (173 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur Clique
    Geoffroy de Lagasnerie nous donne des armes pour penser dans un monde mauvais. Pour lui, la répression est la question centrale, et pas l'économie comme ...
  • JT - Infos

    BFM Story

    GM&S: le tribunal reporte l'audience en septembre

    aucun (0 vote) Votre vote

    Ce lundi 31 juillet 2017, Étienne Lejeune, 1er adjoint au maire de La Souterraine, est intervenu sur BFMTV. Il est revenu sur le dernier épisode en date du dossier de reprise de l'équipementier creusois en liquidation depuis le 30 juin dernier. Et pour cause, le tribunal de commerce de Poitiers, qui examinait ce lundi après-midi l'unique offre de reprise, statuera le 4 septembre prochain, après consultation du Comité d'entreprise (CE). Dans son jugement rendu public vers 18h, le tribunal "décide de rouvrir les débats dans son audience (...) du 4 septembre 2017 à 10h00 aux fins de statuer sur l'offre de reprise partielle de la société GM&S Industry France par la société GMD après avoir recueilli notamment l'avis des institutions représentatives du personnel". Parallèlement, l'activité de l'usine de La Souterraine (Creuse) est prolongée jusqu'au 18 septembre à minuit. - BFM Story, du lundi 31 juillet 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

    Lire la suite BFM Story (716 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur BFMTV
    Ce lundi 31 juillet 2017, Étienne Lejeune, 1er adjoint au maire de La Souterraine, est intervenu sur BFMTV. Il est revenu sur le dernier épisode en date du dossier de reprise de l'équipementier creusois en liquidation depuis le 30 juin dernier. Et pour cause, le tribunal de commerce de Poitiers, qui examinait ce lundi après-midi l'unique offre de reprise, statuera le 4 septembre prochain, après consultation du Comité d'entreprise (CE). Dans son jugement rendu public vers 18h, le tribunal "décide de rouvrir les débats dans son audience (...) du 4 septembre 2017 à 10h00 aux fins de statuer sur l'offre de reprise partielle de la société GM&S Industry France par la société GMD après avoir recueilli notamment l'avis des institutions représentatives du personnel". Parallèlement, l'activité de l'usine de La Souterraine (Creuse) est prolongée jusqu'au 18 septembre à minuit. - BFM Story, du lundi 31 juillet 2017, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.
  • Magazine

    Le Gros Journal

    Le Gros Journal de Pierre Bergé

    aucun (0 vote) Votre vote

    Clique c'est une galerie de portraits d'acteurs du quotidien et de sujets qui dessinent les contours du monde de demain. Chaque semaine, une nouvelle vidéo !

    Lire la suite Le Gros Journal (177 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur Clique
    Clique c'est une galerie de portraits d'acteurs du quotidien et de sujets qui dessinent les contours du monde de demain. Chaque semaine, une nouvelle vidéo !
  • Magazine

    28 Minutes

    Nicolas Vanier / Quel rôle pour l’État dans la politique industrielle ?

    aucun (0 vote) Votre vote

    NICOLAS VANIER Amoureux du Grand Nord qu'il parcourt depuis 30 ans, l'aventurier, écrivain et réalisateur Nicolas Vanier retourne sur la terre de son enfance dans son dernier roman, "L'école buissonnière". QUEL RÔLE POUR L'ÉTAT DANS LA POLITIQUE INDUSTRIELLE ? Débat avec les économistes Thomas Porcher, Christopher Dembik et Anna Creti.

    Lire la suite 28 minutes (17 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur Arte
    NICOLAS VANIER Amoureux du Grand Nord qu'il parcourt depuis 30 ans, l'aventurier, écrivain et réalisateur Nicolas Vanier retourne sur la terre de son enfance dans son dernier roman, "L'école buissonnière". QUEL RÔLE POUR L'ÉTAT DANS LA POLITIQUE INDUSTRIELLE ? Débat avec les économistes Thomas Porcher, Christopher Dembik et Anna Creti.
  • Magazine

    Enquête exclusive

    Mega-yachts : enquête sur la nouvelle passion des milliardaires

    aucun (0 vote) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    C'est le signe extérieur de richesse ultime. Le mega-yacht privé… Émirs du Golfe, oligarques russes et milliardaires rivalisent pour posséder le plus beau, le plus grand et le plus cher du monde. C'est l'Azzam de l'Émir d'Abu Dhabi qui détient tous les records : 180 mètres de long, six ponts, un salon de 500 mètres carrés, une piscine à débordement et une piste d'hélicoptère pour un coût estimé à 600 millions de dollars. Juste derrière, l'Éclipse de Roman Abrahmovitch, qui mesure 164 mètres. Et il y en a aujourd'hui de plus en plus (déjà 35 méga-yachts de plus de 100 mètres de long). On les croise sur la côte d'Azur, au large d'Ibiza, de Monaco, aux Caraïbes, du côté de Saint-Barthélemy, en Floride et dans les fjords du Groenland. Ces palaces flottants, grands comme des paquebots de croisière, sont devenus le joujou préféré des ultra-riches. Entre eux, c'est désormais la course au gigantisme et à la démesure. Les chantiers navals spécialisés (Pays-Bas et Allemagne) croulent sous les commandes. Dessinés par les plus grands designers de la planète, certains de ces yachts disposent d'un terrain de basket, d'une clinique, d'une salle de cinéma, d'une discothèque, de cheminées à l'ancienne, d'un spa (avec sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage et de coiffure) et même d'un sous-marin de poche pour explorer les fonds marins. L'industrie du yachting de luxe, ce sont des milliers d'emplois (dont les équipages, au minimum une cinquantaine de personnes par bateau) et un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. Les propriétaires de méga- yachts, c'est aussi et surtout un club ultra fermé avec ses rites et ses secrets. Exceptionnellement, plusieurs milliardaires nous ont ouvert leurs portes et ont accepté de nous embarquer à bord de leurs palaces flottants pour des croisières d'anthologie. Nous avons aussi suivi, au quotidien, les nouveaux métiers (architectes navals, décorateurs, blogueurs) qui gravitent dans cet univers surprenant. Et nos caméras ont pu filmer, notamment au salon international des yachts à Dubaï, les coulisses de certaines transactions entre vendeurs et acheteurs. Des Émirats arabes à Miami en passant par le Groenland et la principauté de Monaco, enquête sur la nouvelle passion des milliardaires.

    Lire la suite Enquête exclusive (43 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    C'est le signe extérieur de richesse ultime. Le mega-yacht privé… Émirs du Golfe, oligarques russes et milliardaires rivalisent pour posséder le plus beau, le plus grand et le plus cher du monde. C'est l'Azzam de l'Émir d'Abu Dhabi qui détient tous les records : 180 mètres de long, six ponts, un salon de 500 mètres carrés, une piscine à débordement et une piste d'hélicoptère pour un coût estimé à 600 millions de dollars. Juste derrière, l'Éclipse de Roman Abrahmovitch, qui mesure 164 mètres. Et il y en a aujourd'hui de plus en plus (déjà 35 méga-yachts de plus de 100 mètres de long). On les croise sur la côte d'Azur, au large d'Ibiza, de Monaco, aux Caraïbes, du côté de Saint-Barthélemy, en Floride et dans les fjords du Groenland. Ces palaces flottants, grands comme des paquebots de croisière, sont devenus le joujou préféré des ultra-riches. Entre eux, c'est désormais la course au gigantisme et à la démesure. Les chantiers navals spécialisés (Pays-Bas et Allemagne) croulent sous les commandes. Dessinés par les plus grands designers de la planète, certains de ces yachts disposent d'un terrain de basket, d'une clinique, d'une salle de cinéma, d'une discothèque, de cheminées à l'ancienne, d'un spa (avec sauna, hammam, jacuzzi, salon de massage et de coiffure) et même d'un sous-marin de poche pour explorer les fonds marins. L'industrie du yachting de luxe, ce sont des milliers d'emplois (dont les équipages, au minimum une cinquantaine de personnes par bateau) et un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. Les propriétaires de méga- yachts, c'est aussi et surtout un club ultra fermé avec ses rites et ses secrets. Exceptionnellement, plusieurs milliardaires nous ont ouvert leurs portes et ont accepté de nous embarquer à bord de leurs palaces flottants pour des croisières d'anthologie. Nous avons aussi suivi, au quotidien, les nouveaux métiers (architectes navals, décorateurs, blogueurs) qui gravitent dans cet univers surprenant. Et nos caméras ont pu filmer, notamment au salon international des yachts à Dubaï, les coulisses de certaines transactions entre vendeurs et acheteurs. Des Émirats arabes à Miami en passant par le Groenland et la principauté de Monaco, enquête sur la nouvelle passion des milliardaires.
  • Magazine

    Capital

    Camping, chambre d'hôtes ou location : qui gagnera la bataille de l'été ?

    aucun (0 vote) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    C'est l'une des principales dépenses de nos vacances : le logement. L'été, il représente à lui seul 30% du budget des Français. Certains choisissent de séjourner dans des campings XXL, d'autres louent un appartement en bord de mer ou sillonnent les routes avec leur camping-car ou leur caravane pliante. Pour séduire plus de vacanciers, les professionnels de l'hébergement ne sont pas à cours d'idées et proposent des services toujours plus innovants. Dans les campings, la mode est aux parcs aquatiques, avec toboggans géants, et aux cours de zumba. Des offres essentielles pour battre la concurrence car ces nouveaux services peuvent apporter 10 à 20% de clients supplémentaires. Mais certains investissements coutent parfois plusieurs millions d'euros. Et forcément, le prix du séjour s'en ressent. À l'opposé, d'autres directeurs misent sur l'échange et les camping participatifs. Un bon plan pour les budgets serrés mais il y a des petites contreparties à accepter pour les vacanciers. Comment fonctionnent tous ces établissements ? Quelles sont leurs différences ? Les vacanciers en sortent-ils gagnants ? Pour certains, la solution la moins couteuse est d'emporter sa maison avec soi. 800 000 caravanes roulent chaque été en France et il existe des solutions alternatives comme le célèbre combi Volkswagen qui fait son grand retour ou la caravane télescopique, invention d'une startup française. D'où viennent ces nouvelles tendances ? Comment fonctionnent les business de ces vendeurs de maisons roulantes ? Pour les moins aventuriers qui veulent du confort, il reste la location en dur et, là encore, l'offre est vaste. Appartement en front de mer, Airbnb ou maison d'hôte : comment s'y retrouver et faire son choix ? Qui sont les propriétaires et les entrepreneurs qui tirent les ficelles de ces juteux marchés ? Qui sont les rois de la location avec vue sur mer ? Cette émission spéciale sur l'hébergement de nos vacances est un road movie sur les routes de France à la rencontre des vacanciers et des professionnels du tourisme qui profitent du marché du logement estival.

    Lire la suite Capital (15 vidéos) 4 commentaires
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    C'est l'une des principales dépenses de nos vacances : le logement. L'été, il représente à lui seul 30% du budget des Français. Certains choisissent de séjourner dans des campings XXL, d'autres louent un appartement en bord de mer ou sillonnent les routes avec leur camping-car ou leur caravane pliante. Pour séduire plus de vacanciers, les professionnels de l'hébergement ne sont pas à cours d'idées et proposent des services toujours plus innovants. Dans les campings, la mode est aux parcs aquatiques, avec toboggans géants, et aux cours de zumba. Des offres essentielles pour battre la concurrence car ces nouveaux services peuvent apporter 10 à 20% de clients supplémentaires. Mais certains investissements coutent parfois plusieurs millions d'euros. Et forcément, le prix du séjour s'en ressent. À l'opposé, d'autres directeurs misent sur l'échange et les camping participatifs. Un bon plan pour les budgets serrés mais il y a des petites contreparties à accepter pour les vacanciers. Comment fonctionnent tous ces établissements ? Quelles sont leurs différences ? Les vacanciers en sortent-ils gagnants ? Pour certains, la solution la moins couteuse est d'emporter sa maison avec soi. 800 000 caravanes roulent chaque été en France et il existe des solutions alternatives comme le célèbre combi Volkswagen qui fait son grand retour ou la caravane télescopique, invention d'une startup française. D'où viennent ces nouvelles tendances ? Comment fonctionnent les business de ces vendeurs de maisons roulantes ? Pour les moins aventuriers qui veulent du confort, il reste la location en dur et, là encore, l'offre est vaste. Appartement en front de mer, Airbnb ou maison d'hôte : comment s'y retrouver et faire son choix ? Qui sont les propriétaires et les entrepreneurs qui tirent les ficelles de ces juteux marchés ? Qui sont les rois de la location avec vue sur mer ? Cette émission spéciale sur l'hébergement de nos vacances est un road movie sur les routes de France à la rencontre des vacanciers et des professionnels du tourisme qui profitent du marché du logement estival.
  • Magazine

    66 minutes

    Le doc : Miami : le plus grand salon de yacht au monde

    aucun (0 vote) Votre vote

    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Faits divers, grands sujets de société, actualité sociale et internationale, portraits de stars : le magazine 66 minutes présenté par Xavier de Moulins doit son succès à ses reportages inédits.

    Lire la suite 66 minutes (85 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur M6
    (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
    Faits divers, grands sujets de société, actualité sociale et internationale, portraits de stars : le magazine 66 minutes présenté par Xavier de Moulins doit son succès à ses reportages inédits.
  • Magazine

    24 heures en questions

    Macron : une nationalisation, et après?

    aucun (0 vote) Votre vote

    Retrouvez le replay de l'émission d'Yves Calvi, 24 heures en questions, du 28 juillet 2017 diffusée sur LCI. Avec ses experts, ils approfondiront le fait d’actualité du jour. L’émission proposera également des débats et des reportages.

    Lire la suite 24 Heures en Questions (68 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur LCI
    Retrouvez le replay de l'émission d'Yves Calvi, 24 heures en questions, du 28 juillet 2017 diffusée sur LCI. Avec ses experts, ils approfondiront le fait d’actualité du jour. L’émission proposera également des débats et des reportages.
  • JT - Infos

    BFM Story

    Les chantiers navals de Saint-Nazaire nationalisés

    aucun (0 vote) Votre vote

    L'État va racheter les chantiers navals STX France de Saint-Nazaire. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a indiqué ce jeudi que l'État allait "exercer son droit de préemption sur STX", rappelant toutefois que les chantiers navals n'avaient "pas vocation" à rester dans le giron de l'État. Une nationalisation temporaire donc, qui va coûter 80 millions d'euros. L'État était déjà actionnaire à 33%, mais le gouvernement ne voulait pas que les chantiers passent sous pavillon italien. Quels sont les enjeux de cette première grande décision industrielle de la présidence Macron ? - On en parle avec: Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos. Pascal Perri, consultant économique de RMC. Virginie Le Guay, chef-adjoint du service politique de Paris Match. - BFM Story, du jeudi 27 juillet 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

    Lire la suite BFM Story (707 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur BFMTV
    L'État va racheter les chantiers navals STX France de Saint-Nazaire. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a indiqué ce jeudi que l'État allait "exercer son droit de préemption sur STX", rappelant toutefois que les chantiers navals n'avaient "pas vocation" à rester dans le giron de l'État. Une nationalisation temporaire donc, qui va coûter 80 millions d'euros. L'État était déjà actionnaire à 33%, mais le gouvernement ne voulait pas que les chantiers passent sous pavillon italien. Quels sont les enjeux de cette première grande décision industrielle de la présidence Macron ? - On en parle avec: Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Échos. Pascal Perri, consultant économique de RMC. Virginie Le Guay, chef-adjoint du service politique de Paris Match. - BFM Story, du jeudi 27 juillet 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.
  • Magazine

    28 Minutes

    Le bronzage / La Grèce en a-t-elle fini avec la crise ?

    aucun (0 vote) Votre vote

    LE BRONZAGE, UNE RÉVOLUTION CULTURELLE MENACÉE ? L'historien Christophe Granger vient de mettre à jour son ouvrage "La saison des apparences - Naissance des corps d'été". LA GRÈCE EN A-T-ELLE FINI AVEC LA CRISE ? Les analyses de Michel Vakaloulis, philosophe et politologue, Yves Bertoncini, directeur de l'Institut Jacques Delors, et Marie Dancer, cheffe adjointe du service économie de La Croix.

    Lire la suite 28 minutes (16 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur Arte
    LE BRONZAGE, UNE RÉVOLUTION CULTURELLE MENACÉE ? L'historien Christophe Granger vient de mettre à jour son ouvrage "La saison des apparences - Naissance des corps d'été". LA GRÈCE EN A-T-ELLE FINI AVEC LA CRISE ? Les analyses de Michel Vakaloulis, philosophe et politologue, Yves Bertoncini, directeur de l'Institut Jacques Delors, et Marie Dancer, cheffe adjointe du service économie de La Croix.
  • Documentaire

    ARTE Regards

    Le tourisme en Tunisie fragilisé par le terrorisme

    bien (18 votes) Votre vote

    "ARTE Regards" suit une employée d'un grand hôtel de la ville côtière de Sousse, en Tunisie, où un attentat islamiste avait tué trente-huit touristes étrangers en 2015. Chez le personnel de l'hôtel comme chez les touristes, l'ambiance est pour le moins tendue : le pays parviendra-t-il un jour à se remettre de ces attaques ?

    Lire la suite ARTE Regards (14 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur Arte
    "ARTE Regards" suit une employée d'un grand hôtel de la ville côtière de Sousse, en Tunisie, où un attentat islamiste avait tué trente-huit touristes étrangers en 2015. Chez le personnel de l'hôtel comme chez les touristes, l'ambiance est pour le moins tendue : le pays parviendra-t-il un jour à se remettre de ces attaques ?
  • Magazine

    28 Minutes

    Roxanne Varza / 10 ans après : avons-nous tiré les leçons de la crise financière ?

    bien (3 votes) Votre vote

    ILS INVENTENT LE GOOGLE ET LE FACEBOOK FRANÇAIS DE DEMAIN Rencontre avec Roxanne Varza, directrice de la station F, le plus grand campus de start-up au monde. 10 ANS APRÈS : AVONS-NOUS TIRÉS LES LEÇONS DE LA CRISE FINANCIÈRE ? Débat avec Jézabel Couppey-Soubeyran, économiste, l'historien Nicolas Baverez et Christian Chavagneux, éditorialiste à Alternatives Economiques.

    Lire la suite 28 minutes (13 vidéos) Commenter
    Voir en replay sur Arte
    ILS INVENTENT LE GOOGLE ET LE FACEBOOK FRANÇAIS DE DEMAIN Rencontre avec Roxanne Varza, directrice de la station F, le plus grand campus de start-up au monde. 10 ANS APRÈS : AVONS-NOUS TIRÉS LES LEÇONS DE LA CRISE FINANCIÈRE ? Débat avec Jézabel Couppey-Soubeyran, économiste, l'historien Nicolas Baverez et Christian Chavagneux, éditorialiste à Alternatives Economiques.

Audiences replay du 16-08