Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Zone interdite en replay (20 vidéos)

    A propos de Zone interdite

    Zone interdite est une émission d'information programmée un dimanche sur deux en alternance avec Capital. Depuis Septembre 2012, Wendy Bouchard reprend la présentation de cette émission dont le concept est de faire un gros plan sur des sujets d'investigation ou d'actualité. .

    • Magazine

      Zone interdite

      Mal logement : 4 millions de français à la dérive

      bien (36 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Plus de 4 millions de Français vivent aujourd'hui dans des conditions de logement difficile ou insalubre. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi ces familles des classes moyennes happées par la précarité. Elles ont aussi partagé leurs angoisses et leurs combats pour remonter la pente. Stéphanie et Christophe, la quarantaine, habitent dans un camping-car avec leur fille Jade, 9 ans. Il y a encore 6 mois, ils vivaient tous les trois dans une jolie maison avec piscine. Quand leur entreprise de bois de chauffage a fait faillite, ces petits patrons ont tout perdu en quelques semaines. Le camping-car leur permet de se déplacer au gré des missions d'intérim et des travaux agricoles que le couple enchaîne aux quatre coins de la France. Jade suit désormais l'école par correspondance. Ces nomades d'un nouveau genre sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Dans le sud de la France nous avons découvert « les Grandes Terres », un verger d'un hectare transformé par David, le propriétaire, en refuge pour les familles frappées par la crise. Ils sont une quarantaine à y vivre aujourd'hui, enfants parents et même grands-parents. La plupart des adultes travaillent mais ne peuvent plus payer leurs traites ou, faute de garanties, sont incapables de trouver un appartement en location. Aux « Grandes Terres », David et la petite communauté aménagent coquettement les parcelles et vivent dans des caravanes, des bus ou des préfabriqués. Un havre de paix précaire car habiter sur un terrain agricole est illégal : toutes les familles risquent l'expulsion La crise du logement est une aubaine pour les marchands de sommeil. Une cave insalubre et dangereuse en banlieue parisienne, louée 600 euros par mois, c'est la seule solution que Dominique, père célibataire, a trouvé afin de mettre ses deux enfants de 9 et 11 ans à l'abri. En France, il y aurait plus de 500 000 taudis en location. En théorie, la famille devrait être relogée au plus vite dans un logement social. Dominique appelle inlassablement mairie, préfecture et bailleurs sociaux : un cauchemar administratif ! Comme lui, près de 2 millions de familles patientent pour obtenir un logement social. En Bretagne, Christophe, 34 ans, travaille la journée mais, depuis 3 ans, passe toutes ses nuits sur la banquette arrière de sa voiture, une Renault 25 hors d´âge. Comme un quart des sans domicile fixe en France, Christophe n'a pourtant jamais cessé de travailler. Éric, l'un de ses copains de galère, vit désormais dans les bois. Tous les soirs, cet électronicien monte son abri de fortune : un sac de couchage et une toile tendue entre 2 arbres. Comme lui, en France, 10% des sans-abris sont diplômés de l'enseignement supérieur.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Plus de 4 millions de Français vivent aujourd'hui dans des conditions de logement difficile ou insalubre. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi ces familles des classes moyennes happées par la précarité. Elles ont aussi partagé leurs angoisses et leurs combats pour remonter la pente. Stéphanie et Christophe, la quarantaine, habitent dans un camping-car avec leur fille Jade, 9 ans. Il y a encore 6 mois, ils vivaient tous les trois dans une jolie maison avec piscine. Quand leur entreprise de bois de chauffage a fait faillite, ces petits patrons ont tout perdu en quelques semaines. Le camping-car leur permet de se déplacer au gré des missions d'intérim et des travaux agricoles que le couple enchaîne aux quatre coins de la France. Jade suit désormais l'école par correspondance. Ces nomades d'un nouveau genre sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Dans le sud de la France nous avons découvert « les Grandes Terres », un verger d'un hectare transformé par David, le propriétaire, en refuge pour les familles frappées par la crise. Ils sont une quarantaine à y vivre aujourd'hui, enfants parents et même grands-parents. La plupart des adultes travaillent mais ne peuvent plus payer leurs traites ou, faute de garanties, sont incapables de trouver un appartement en location. Aux « Grandes Terres », David et la petite communauté aménagent coquettement les parcelles et vivent dans des caravanes, des bus ou des préfabriqués. Un havre de paix précaire car habiter sur un terrain agricole est illégal : toutes les familles risquent l'expulsion La crise du logement est une aubaine pour les marchands de sommeil. Une cave insalubre et dangereuse en banlieue parisienne, louée 600 euros par mois, c'est la seule solution que Dominique, père célibataire, a trouvé afin de mettre ses deux enfants de 9 et 11 ans à l'abri. En France, il y aurait plus de 500 000 taudis en location. En théorie, la famille devrait être relogée au plus vite dans un logement social. Dominique appelle inlassablement mairie, préfecture et bailleurs sociaux : un cauchemar administratif ! Comme lui, près de 2 millions de familles patientent pour obtenir un logement social. En Bretagne, Christophe, 34 ans, travaille la journée mais, depuis 3 ans, passe toutes ses nuits sur la banquette arrière de sa voiture, une Renault 25 hors d´âge. Comme un quart des sans domicile fixe en France, Christophe n'a pourtant jamais cessé de travailler. Éric, l'un de ses copains de galère, vit désormais dans les bois. Tous les soirs, cet électronicien monte son abri de fortune : un sac de couchage et une toile tendue entre 2 arbres. Comme lui, en France, 10% des sans-abris sont diplômés de l'enseignement supérieur.
    • Magazine

      Zone interdite

      Stars des années 80 : dans les coulisses de la tournée culte

      bien (22 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Sabrina et son inoubliable « Boys, Boys, Boys », Lio et ses « brunes qui ne comptent pas pour des prunes », Images et ses « démons de minuit »… Grâce à ces tubes, ces chanteurs devenus stars ont vendu des millions de disques. Aujourd'hui encore, leur tournée des années 80 fait danser la France entière toutes générations confondues. Les 17 vedettes rodent en ce moment leur tout nouveau show. Du bus qui les transporte d'un bout à l'autre du pays, à leurs répétitions, en passant par leurs moments de complicité, Ophélie Meunier vous emmène dans les coulisses du show et dans l'intimité des artistes. Pour la première fois, Lio nous ouvre les portes de sa maison à Bruxelles, Plastic Bertrand celles de son riad à Casablanca et se livrent sur les raisons de leurs succès, de leurs échecs. Après avoir connu la gloire, certains ont connu une traversée du désert. Beaucoup ne pensaient pas être de nouveau sous les projecteurs, encore moins passée la cinquantaine... Pour tous ces chanteurs, cette tournée est une chance inespérée et le bonheur de renouer avec le public. Leurs fans n'ont pas disparu pendant toutes ces années. Tous les soirs, ils répondent présents et remplissent les salles.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Sabrina et son inoubliable « Boys, Boys, Boys », Lio et ses « brunes qui ne comptent pas pour des prunes », Images et ses « démons de minuit »… Grâce à ces tubes, ces chanteurs devenus stars ont vendu des millions de disques. Aujourd'hui encore, leur tournée des années 80 fait danser la France entière toutes générations confondues. Les 17 vedettes rodent en ce moment leur tout nouveau show. Du bus qui les transporte d'un bout à l'autre du pays, à leurs répétitions, en passant par leurs moments de complicité, Ophélie Meunier vous emmène dans les coulisses du show et dans l'intimité des artistes. Pour la première fois, Lio nous ouvre les portes de sa maison à Bruxelles, Plastic Bertrand celles de son riad à Casablanca et se livrent sur les raisons de leurs succès, de leurs échecs. Après avoir connu la gloire, certains ont connu une traversée du désert. Beaucoup ne pensaient pas être de nouveau sous les projecteurs, encore moins passée la cinquantaine... Pour tous ces chanteurs, cette tournée est une chance inespérée et le bonheur de renouer avec le public. Leurs fans n'ont pas disparu pendant toutes ces années. Tous les soirs, ils répondent présents et remplissent les salles.
    • Magazine

      Zone interdite

      Oubliées ou sacrifiées : la révolte des classes moyennes

      pas mal (30 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À trois semaines de l'élection présidentielle, le vote des classes moyennes va être déterminant. Ces Français, dont les revenus oscillent entre 1 800 et 2 200 euros par mois, constituent les trois quarts de l'électorat. Et la révolte les guette. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont enquêté autour de ces familles sur le fil, dont le niveau de vie s'érode et parfois bascule. Soumises à la pression fiscale, bénéficiant de peu d'aides sociales, ces « forces vives » du pays ont le sentiment de s'appauvrir et de ne plus bénéficier d'une ascension sociale dans la société comme les générations précédentes. Ni riches, ni pauvres ce sont la grande masse des employés dans les entreprises mais aussi les fonctionnaires, les infirmières, les petits patrons qui vivent aujourd'hui dans l'angoisse du déclassement. Comment réagissent-ils à cette campagne électorale ? Comment font-ils pour maintenir la tête hors de l'eau ? Horaires à rallonge, économies tous azimuts, ce sont bien souvent les solidarités familiales qui leur permettent de s'en sortir. Aux premières loges de la dégringolade des classes moyennes : les huissiers. Ils saisissent de plus en plus les biens de fonctionnaires et de professions libérales incapables de faire face à leurs traites : autrefois presque privilégiées, les classes moyennes sont aujourd'hui fragilisées. Aux États-Unis, c'est la classe moyenne qui a été le moteur de l'élection de Donald Trump. De quel côté les Français pencheront-ils le 7 mai prochain ? Nous avons enquêté sur ces villes moyennes comme Montargis dans le Loiret où le vote Front National est passé de 14,03% en 2010 à 29,25% 2015.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À trois semaines de l'élection présidentielle, le vote des classes moyennes va être déterminant. Ces Français, dont les revenus oscillent entre 1 800 et 2 200 euros par mois, constituent les trois quarts de l'électorat. Et la révolte les guette. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont enquêté autour de ces familles sur le fil, dont le niveau de vie s'érode et parfois bascule. Soumises à la pression fiscale, bénéficiant de peu d'aides sociales, ces « forces vives » du pays ont le sentiment de s'appauvrir et de ne plus bénéficier d'une ascension sociale dans la société comme les générations précédentes. Ni riches, ni pauvres ce sont la grande masse des employés dans les entreprises mais aussi les fonctionnaires, les infirmières, les petits patrons qui vivent aujourd'hui dans l'angoisse du déclassement. Comment réagissent-ils à cette campagne électorale ? Comment font-ils pour maintenir la tête hors de l'eau ? Horaires à rallonge, économies tous azimuts, ce sont bien souvent les solidarités familiales qui leur permettent de s'en sortir. Aux premières loges de la dégringolade des classes moyennes : les huissiers. Ils saisissent de plus en plus les biens de fonctionnaires et de professions libérales incapables de faire face à leurs traites : autrefois presque privilégiées, les classes moyennes sont aujourd'hui fragilisées. Aux États-Unis, c'est la classe moyenne qui a été le moteur de l'élection de Donald Trump. De quel côté les Français pencheront-ils le 7 mai prochain ? Nous avons enquêté sur ces villes moyennes comme Montargis dans le Loiret où le vote Front National est passé de 14,03% en 2010 à 29,25% 2015.
    • Magazine

      Zone interdite

      Escroqueries, agressions, délits routiers : que risquent vraiment les coupables ?

      pas mal (22 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près d'un an Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont pu suivre victimes, coupables et juges au Tribunal de Grande Instance de Dijon. Escroqueries, violences ou encore délinquance routière : 41 magistrats traitent plus de 26 000 affaires chaque année. Une justice du quotidien, à laquelle chaque Français peut un jour être confronté. De l'interpellation du suspect jusqu'à son procès et même ses premiers jours en maison d'arrêt, nous avons suivi, pas à pas, toutes les étapes de la justice pénale pour comprendre ce que risquent vraiment les coupables. Par quels moyens juges et procureurs déterminent-ils ce qu'ils estiment être une peine adaptée ? Comment la justice prend-elle en considération les victimes ? Elles attendent souvent durant des mois et parfois des années le procès de la personne qui a bouleversé leur vie. La justice est souvent lente : la France compte autant de magistrats qu'il y a un siècle alors que la population a augmenté de près de 70%. Aujourd'hui, de nouvelles procédures expresses permettent aux coupables de négocier directement leur peine, dans le bureau du procureur, sans passer par la case procès. C'est le « plaider coupable ». Nos caméras ont pu capter ces négociations étonnantes qui ont habituellement lieu à huis-clos. Il est fréquent qu'encourant de la prison ferme, des prévenus en ressortent avec du sursis, voire une simple amende. Pour les condamnations à moins de deux ans ferme, la plupart du temps les coupables bénéficient d'un aménagement de peine : bracelet électronique, travaux d'intérêt général. Comment sont-ils contrôlés ? En prison, nous avons également suivi le travail du juge d'application des peines, qui tient des audiences en détention pour octroyer ou non des libérations conditionnelles. Le juge a la lourde tâche de maintenir en détention ou libérer des condamnés potentiellement dangereux. Si les juges rendent leurs décisions en toute indépendance, ils travaillent le plus souvent avec des moyens insuffisants car le budget de la justice française est l'un des plus faible d'Europe rapporté aux nombres d'habitants.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près d'un an Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont pu suivre victimes, coupables et juges au Tribunal de Grande Instance de Dijon. Escroqueries, violences ou encore délinquance routière : 41 magistrats traitent plus de 26 000 affaires chaque année. Une justice du quotidien, à laquelle chaque Français peut un jour être confronté. De l'interpellation du suspect jusqu'à son procès et même ses premiers jours en maison d'arrêt, nous avons suivi, pas à pas, toutes les étapes de la justice pénale pour comprendre ce que risquent vraiment les coupables. Par quels moyens juges et procureurs déterminent-ils ce qu'ils estiment être une peine adaptée ? Comment la justice prend-elle en considération les victimes ? Elles attendent souvent durant des mois et parfois des années le procès de la personne qui a bouleversé leur vie. La justice est souvent lente : la France compte autant de magistrats qu'il y a un siècle alors que la population a augmenté de près de 70%. Aujourd'hui, de nouvelles procédures expresses permettent aux coupables de négocier directement leur peine, dans le bureau du procureur, sans passer par la case procès. C'est le « plaider coupable ». Nos caméras ont pu capter ces négociations étonnantes qui ont habituellement lieu à huis-clos. Il est fréquent qu'encourant de la prison ferme, des prévenus en ressortent avec du sursis, voire une simple amende. Pour les condamnations à moins de deux ans ferme, la plupart du temps les coupables bénéficient d'un aménagement de peine : bracelet électronique, travaux d'intérêt général. Comment sont-ils contrôlés ? En prison, nous avons également suivi le travail du juge d'application des peines, qui tient des audiences en détention pour octroyer ou non des libérations conditionnelles. Le juge a la lourde tâche de maintenir en détention ou libérer des condamnés potentiellement dangereux. Si les juges rendent leurs décisions en toute indépendance, ils travaillent le plus souvent avec des moyens insuffisants car le budget de la justice française est l'un des plus faible d'Europe rapporté aux nombres d'habitants.
    • Magazine

      Zone interdite

      Disneyland Paris : les secrets du royaume de Mickey

      pas mal (70 votes) Votre vote

      Disneyland Paris, c'est la destination touristique n°1 en Europe, avec 14 millions de visiteurs pas an, dont des inconditionnels de l'univers Disney. Ophélie Meunier nous entraîne dans les coulisses de cette machine à rêver, qui emploie près de 15 000 salariés, venus du monde entier. Camille, 19 ans, vient d'être embauchée comme membre de la troupe ; elle va quitter son village et l'épicerie familiale pour découvrir la véritable ville Disney, construite pour les employés loin des visiteurs. Venus du Montana, des Indiens Blackfeet constituent eux aussi une communauté à part entière. Recrutés parmi les meilleurs cavaliers de leur territoire, ils assurent ici un show spectaculaire et risqué au milieu des bisons. Parmi eux, Cédric Charpentier, un Varois, fasciné depuis l'enfance par les Indiens, et qui est devenu leur chef de troupe.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      Disneyland Paris, c'est la destination touristique n°1 en Europe, avec 14 millions de visiteurs pas an, dont des inconditionnels de l'univers Disney. Ophélie Meunier nous entraîne dans les coulisses de cette machine à rêver, qui emploie près de 15 000 salariés, venus du monde entier. Camille, 19 ans, vient d'être embauchée comme membre de la troupe ; elle va quitter son village et l'épicerie familiale pour découvrir la véritable ville Disney, construite pour les employés loin des visiteurs. Venus du Montana, des Indiens Blackfeet constituent eux aussi une communauté à part entière. Recrutés parmi les meilleurs cavaliers de leur territoire, ils assurent ici un show spectaculaire et risqué au milieu des bisons. Parmi eux, Cédric Charpentier, un Varois, fasciné depuis l'enfance par les Indiens, et qui est devenu leur chef de troupe.-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Tatouage : phénomène populaire ou tendance éphémère ?

      pas mal (47 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Un jeune Français sur cinq est aujourd'hui tatoué. En ville comme à la campagne, que l'on soit rocker ou banquière, le tatouage est un phénomène de société qui séduit autant les filles que les garçons. Alors que le Mondial du tatouage de Paris rassemble ce week-end plus de 30 000 fans et 350 tatoueurs venus du monde entier, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite sont allées à la rencontre de ceux qui vivent le tatouage comme une passion et parfois une addiction. En Bourgogne, Christophe tatoue en famille. Dans son petit village près de Mâcon, cet autodidacte, ancien architecte d'intérieur, a commencé par tatouer son épouse. Aujourd'hui, ses clients affluent de toute la région. Ils ont parfois la soixantaine bien sonnée… mais craquent encore pour un aigle dans le cou. Pour certains, la passion n'a pas de limite. Comme pour ces touristes d'un nouveau genre, qui viennent du bout du monde se faire tatouer par Mikaël de Poissy. Ce Français est devenu une star du milieu. Il a ses accès privilégiés à Notre-Dame de Paris. Les vitraux de la cathédrale sont l´une de ses principales source d'inspiration et Mikaël les reproduit sur le dos de ses clients. Un travail d'orfèvre qui dure des mois et coûte plusieurs milliers d'euros. À la tête du Mondial du Tatouage, TinTin, l'un pionniers de la profession, préside un concours de talents très particulier : les candidats tatouent « en direct » sous la pression du public et d'un jury très exigeant. Stress maximum pour les tatoueurs et les tatoués ! Aux États-Unis, nous avons suivi Kate Von D. Le tatouage a fait d'elle une star et une richissime femme d'affaire : sa ligne de maquillage et de vêtement fait un carton. Dans ce pays, le tatoo est un mode de vie. Comme pour Kelly Eden et sa bande de filles. Style Barbie-Fluo, cheveux couleur pastel, elles sont mannequins et tatoueuses et vivent selon leur propre code d'honneur : elles forment un véritable clan au sein duquel le droit de se faire tatouer le cou ou le visage s'obtient au mérite. Signe d'appartenance, le tatouage est aussi une marque de reconnaissance entre proscrits. Au Japon, il est l'apanage des Yakuzas, les membres de la mafia. David, un Français d'une trentaine d'années a été admis comme apprenti auprès d'un maître japonais qui tatoue les mafieux de la tête aux pieds, les transformant en tableaux vivants. Mais attention, en cas d'erreur sur le dessin, les Yakuzas coupent les phalanges du tatoueur maladroit… un collègue du jeune Français en a fait la douloureuse expérience. Mais le tatouage est aussi un art indélébile : quand on regrette, ça coûte cher et ça fait mal ! Nabilla Benattia, l'héroïne de téléréalité, en a fait la douloureuse expérience. En pleine séance de dé-tatouage au laser, elle met en garde contre les tatouages faits sur un coup de tête.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Un jeune Français sur cinq est aujourd'hui tatoué. En ville comme à la campagne, que l'on soit rocker ou banquière, le tatouage est un phénomène de société qui séduit autant les filles que les garçons. Alors que le Mondial du tatouage de Paris rassemble ce week-end plus de 30 000 fans et 350 tatoueurs venus du monde entier, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite sont allées à la rencontre de ceux qui vivent le tatouage comme une passion et parfois une addiction. En Bourgogne, Christophe tatoue en famille. Dans son petit village près de Mâcon, cet autodidacte, ancien architecte d'intérieur, a commencé par tatouer son épouse. Aujourd'hui, ses clients affluent de toute la région. Ils ont parfois la soixantaine bien sonnée… mais craquent encore pour un aigle dans le cou. Pour certains, la passion n'a pas de limite. Comme pour ces touristes d'un nouveau genre, qui viennent du bout du monde se faire tatouer par Mikaël de Poissy. Ce Français est devenu une star du milieu. Il a ses accès privilégiés à Notre-Dame de Paris. Les vitraux de la cathédrale sont l´une de ses principales source d'inspiration et Mikaël les reproduit sur le dos de ses clients. Un travail d'orfèvre qui dure des mois et coûte plusieurs milliers d'euros. À la tête du Mondial du Tatouage, TinTin, l'un pionniers de la profession, préside un concours de talents très particulier : les candidats tatouent « en direct » sous la pression du public et d'un jury très exigeant. Stress maximum pour les tatoueurs et les tatoués ! Aux États-Unis, nous avons suivi Kate Von D. Le tatouage a fait d'elle une star et une richissime femme d'affaire : sa ligne de maquillage et de vêtement fait un carton. Dans ce pays, le tatoo est un mode de vie. Comme pour Kelly Eden et sa bande de filles. Style Barbie-Fluo, cheveux couleur pastel, elles sont mannequins et tatoueuses et vivent selon leur propre code d'honneur : elles forment un véritable clan au sein duquel le droit de se faire tatouer le cou ou le visage s'obtient au mérite. Signe d'appartenance, le tatouage est aussi une marque de reconnaissance entre proscrits. Au Japon, il est l'apanage des Yakuzas, les membres de la mafia. David, un Français d'une trentaine d'années a été admis comme apprenti auprès d'un maître japonais qui tatoue les mafieux de la tête aux pieds, les transformant en tableaux vivants. Mais attention, en cas d'erreur sur le dessin, les Yakuzas coupent les phalanges du tatoueur maladroit… un collègue du jeune Français en a fait la douloureuse expérience. Mais le tatouage est aussi un art indélébile : quand on regrette, ça coûte cher et ça fait mal ! Nabilla Benattia, l'héroïne de téléréalité, en a fait la douloureuse expérience. En pleine séance de dé-tatouage au laser, elle met en garde contre les tatouages faits sur un coup de tête.
    • Magazine

      Zone interdite

      Zoo : dans les secrets des naissances extraordinaires

      bien (51 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans les 300 zoos français, chaque naissance est un défi : nuits blanches assurées pour les propriétaires et les soigneurs. Les bébés animaux sont une aubaine pour les parcs car pendant leur première année, ils attirent trois fois plus de visiteurs qu'un animal adulte. Encore faut-il que girafons, manchots et lionceaux viennent au monde sans encombre. Ophélie Meunier vous fait découvrir les secrets de ces naissances extraordinaires. Pour la première fois, pendant plus d'un an, les équipes de Zone Interdite ont pu suivre des ébats amoureux hors du commun et des naissances incroyables. Comme ces bébés girafons qui, après 15 mois de gestation, font une arrivée sur terre fracassante : une chute spectaculaire de 3 mètres de haut car les girafes mettent bas debout. Des caméras infrarouges nous ont permis de capter ces moments rares : ces naissances restent mystérieuses, même pour les soigneurs. La plupart du temps, les animaux sauvages mettent-bas la nuit et se cachent. Les programmes de reproduction dans les zoos sont extrêmement encadrés : les équipes vétérinaires déploient des trésors d'ingéniosité pour réaliser des échographies sur des mamans phoques un peu timides ou subtiliser les œufs des manchots sans qu'ils s'en aperçoivent afin de surveiller la croissance des bébés à travers leur coquille. Il arrive parfois que les mères se désintéressent de leurs petits. Les soigneurs, biberons à la main, doivent alors jouer les parents adoptifs.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 6 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans les 300 zoos français, chaque naissance est un défi : nuits blanches assurées pour les propriétaires et les soigneurs. Les bébés animaux sont une aubaine pour les parcs car pendant leur première année, ils attirent trois fois plus de visiteurs qu'un animal adulte. Encore faut-il que girafons, manchots et lionceaux viennent au monde sans encombre. Ophélie Meunier vous fait découvrir les secrets de ces naissances extraordinaires. Pour la première fois, pendant plus d'un an, les équipes de Zone Interdite ont pu suivre des ébats amoureux hors du commun et des naissances incroyables. Comme ces bébés girafons qui, après 15 mois de gestation, font une arrivée sur terre fracassante : une chute spectaculaire de 3 mètres de haut car les girafes mettent bas debout. Des caméras infrarouges nous ont permis de capter ces moments rares : ces naissances restent mystérieuses, même pour les soigneurs. La plupart du temps, les animaux sauvages mettent-bas la nuit et se cachent. Les programmes de reproduction dans les zoos sont extrêmement encadrés : les équipes vétérinaires déploient des trésors d'ingéniosité pour réaliser des échographies sur des mamans phoques un peu timides ou subtiliser les œufs des manchots sans qu'ils s'en aperçoivent afin de surveiller la croissance des bébés à travers leur coquille. Il arrive parfois que les mères se désintéressent de leurs petits. Les soigneurs, biberons à la main, doivent alors jouer les parents adoptifs.
    • Magazine

      Zone interdite

      Mères porteuses : l'enquête qui dérange

      pas mal (26 votes) Votre vote

      Chaque année, environ 250 bébés français naîtraient à l'étranger, grâce à des mères porteuses. Illégal en France, le recours à la GPA, la gestation pour autrui, est toléré et encadré dans d'autres pays d'Europe et même légal dans certains Etats américains. Des couples qui ont recours à des mères porteuses partagent leurs itinéraires particuliers. Des familles sont suivies, de la naissance du projet à celle de leurs enfants. Les parents de Valentina et Fiorella, 16 ans, se battent encore aujourd'hui pour qu'elles soient inscrites à l'état civil. Nicolas et Tom, pacsés depuis six ans, ont eu recours à une mère porteuse à Portland. Virginie et Laurent, et Sarah et Eric évoquent également leurs parcours.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      Chaque année, environ 250 bébés français naîtraient à l'étranger, grâce à des mères porteuses. Illégal en France, le recours à la GPA, la gestation pour autrui, est toléré et encadré dans d'autres pays d'Europe et même légal dans certains Etats américains. Des couples qui ont recours à des mères porteuses partagent leurs itinéraires particuliers. Des familles sont suivies, de la naissance du projet à celle de leurs enfants. Les parents de Valentina et Fiorella, 16 ans, se battent encore aujourd'hui pour qu'elles soient inscrites à l'état civil. Nicolas et Tom, pacsés depuis six ans, ont eu recours à une mère porteuse à Portland. Virginie et Laurent, et Sarah et Eric évoquent également leurs parcours.-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Volontaires du nouveau service militaire : l'année qui va changer leur vie

      pas mal (35 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis un an, 5 000 filles et garçons, âgés de 18 à 25 ans, se sont engagés dans l'armée française pour effectuer un service militaire pas comme les autres : le SMV, Service Militaire Volontaire. Ce nouveau dispositif s'adresse aux jeunes peu ou pas diplômés avec, à la clef, une formation et le passage du permis de conduire. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi le parcours de jeunes recrues, à Montigny-lès-Metz en Moselle, l'un des trois premiers centres ouverts en France. Neuf mois décisifs, qui, tous l'espèrent, vont changer leur vie. À 19 ans, Cynthia a raté son CAP coiffure. Cheveux teints en rouge et piercing, cette jeune fille déterminée va devoir rentrer dans le rang. Intégrer l'armée est l'occasion de retrouver le chemin de la vie professionnelle et de prouver sa valeur à ses parents. Marvin, 19 ans, joue son avenir. Aujourd'hui à la rue, ce jeune écorché vif espère retrouver une stabilité et rêve de décrocher un job. Mais parviendra-t-il à combattre ses démons et à accepter la discipline de la caserne ? Antony, lui, n'a qu'un seul rêve : rejoindre les troupes de la Marine française. Un challenge que ce jeune de 20 ans tentera de relever malgré de nombreux obstacles. Discipline, vie en communauté, dépassement de soi… les jeunes recrues vont devoir se plier aux règles de la vie militaire. Une expérience qui va mettre leurs nerfs à rude épreuve. Pour les accompagner dans cette aventure hors du commun, l'Adjudant-Chef Christophe, 25 ans de carrière, va les amener à se surpasser et à vivre une expérience humaine exceptionnelle.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis un an, 5 000 filles et garçons, âgés de 18 à 25 ans, se sont engagés dans l'armée française pour effectuer un service militaire pas comme les autres : le SMV, Service Militaire Volontaire. Ce nouveau dispositif s'adresse aux jeunes peu ou pas diplômés avec, à la clef, une formation et le passage du permis de conduire. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi le parcours de jeunes recrues, à Montigny-lès-Metz en Moselle, l'un des trois premiers centres ouverts en France. Neuf mois décisifs, qui, tous l'espèrent, vont changer leur vie. À 19 ans, Cynthia a raté son CAP coiffure. Cheveux teints en rouge et piercing, cette jeune fille déterminée va devoir rentrer dans le rang. Intégrer l'armée est l'occasion de retrouver le chemin de la vie professionnelle et de prouver sa valeur à ses parents. Marvin, 19 ans, joue son avenir. Aujourd'hui à la rue, ce jeune écorché vif espère retrouver une stabilité et rêve de décrocher un job. Mais parviendra-t-il à combattre ses démons et à accepter la discipline de la caserne ? Antony, lui, n'a qu'un seul rêve : rejoindre les troupes de la Marine française. Un challenge que ce jeune de 20 ans tentera de relever malgré de nombreux obstacles. Discipline, vie en communauté, dépassement de soi… les jeunes recrues vont devoir se plier aux règles de la vie militaire. Une expérience qui va mettre leurs nerfs à rude épreuve. Pour les accompagner dans cette aventure hors du commun, l'Adjudant-Chef Christophe, 25 ans de carrière, va les amener à se surpasser et à vivre une expérience humaine exceptionnelle.
    • Magazine

      Zone interdite

      Une école de cuisine pour rebondir : le pari ambitieux du chef Thierry Marx

      bien (13 votes) Votre vote

      Offrir une seconde chance à ceux qui sont en difficulté : tel est le pari de Thierry Marx. Depuis quatre ans, le chef étoilé a ouvert une école de cuisine, un établissement à part qui ouvre des perspectives professionnelles à ceux qui n'en ont souvent jamais eu : jeunes sans diplômes, femmes au foyer ou détenus sortant de prison. Seuls 35 candidats ont été retenus pour suivre une formation exigeante. On y retrouve Stéphanie, jeune femme de 30 ans au caractère bien trempé, Rachid, détenu en liberté conditionnelle ou encore Yolande, une mère de famille de 58 ans. Déterminés à changer de vie, seront-ils capables de tenir le rythme de cette formation de 3 mois ? Le chef Marx arrivera-t-il à faire de son école un tremplin pour ceux qui rêvent d'un nouveau destin ?-
      -

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Offrir une seconde chance à ceux qui sont en difficulté : tel est le pari de Thierry Marx. Depuis quatre ans, le chef étoilé a ouvert une école de cuisine, un établissement à part qui ouvre des perspectives professionnelles à ceux qui n'en ont souvent jamais eu : jeunes sans diplômes, femmes au foyer ou détenus sortant de prison. Seuls 35 candidats ont été retenus pour suivre une formation exigeante. On y retrouve Stéphanie, jeune femme de 30 ans au caractère bien trempé, Rachid, détenu en liberté conditionnelle ou encore Yolande, une mère de famille de 58 ans. Déterminés à changer de vie, seront-ils capables de tenir le rythme de cette formation de 3 mois ? Le chef Marx arrivera-t-il à faire de son école un tremplin pour ceux qui rêvent d'un nouveau destin ?-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Dans les coulisses du plus grand paquebot du monde : l'incroyable aventure des ouvriers de Saint-Nazaire

      bien (29 votes) Votre vote

      Des toboggans géants, une patinoire, un théâtre, des casinos et même une forêt plantée sur le pont : l'Harmony of the Seas, le plus grand paquebot du monde, a pris la mer pour sa première croisière. Le bateau, monumental, a vu le jour à Saint-Nazaire. Une équipe a assisté à sa construction, au côté des 3000 ouvriers à pied d'oeuvre. Solène, 35 ans, en charge de l'ameublement, doit fabriquer près de 5000 pièces, suivant le cahier des charges du client : un croisiériste américain redoutable en cas de retards, et dont le budget est serré. Saint-Nazaire a emporté le marché grâce à son gigantesque portique, capable de soulever des pièces de plus de 1200 tonnes. Grâce au chantier, la ville traverse une période de prospérité.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Des toboggans géants, une patinoire, un théâtre, des casinos et même une forêt plantée sur le pont : l'Harmony of the Seas, le plus grand paquebot du monde, a pris la mer pour sa première croisière. Le bateau, monumental, a vu le jour à Saint-Nazaire. Une équipe a assisté à sa construction, au côté des 3000 ouvriers à pied d'oeuvre. Solène, 35 ans, en charge de l'ameublement, doit fabriquer près de 5000 pièces, suivant le cahier des charges du client : un croisiériste américain redoutable en cas de retards, et dont le budget est serré. Saint-Nazaire a emporté le marché grâce à son gigantesque portique, capable de soulever des pièces de plus de 1200 tonnes. Grâce au chantier, la ville traverse une période de prospérité.
    • Magazine

      Zone interdite

      Un an dans les secrets du palais princier de Monaco

      bien (52 votes) Votre vote

      Avec ses 2 kilomètres carrés, Monaco est, après le Vatican, le deuxième plus petit Etat indépendant au monde. Emblème du Rocher et garante de sa prospérité, la famille princière fascine le monde entier. Pendant un an, les caméras de Zone interdite ont pu suivre aussi bien les coulisses des grands événements de la Principauté que la vie privée de la princesse Charlène et du prince Albert II. A la suite d'Ophélie Meunier, découverte également des coulisses du Palais et des 250 personnes qui y travaillent au quotidien, pour servir la famille princière mais aussi pour organiser les nombreux événements, mondains, culturels ou sportifs, qui rythment la vie de la Principauté. Exceptionnellement, les portes du Palais se sont ouvertes également lors des fêtes de Noël, pour lesquelles sont conviés chaque année près de 600 enfants monégasques.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      Avec ses 2 kilomètres carrés, Monaco est, après le Vatican, le deuxième plus petit Etat indépendant au monde. Emblème du Rocher et garante de sa prospérité, la famille princière fascine le monde entier. Pendant un an, les caméras de Zone interdite ont pu suivre aussi bien les coulisses des grands événements de la Principauté que la vie privée de la princesse Charlène et du prince Albert II. A la suite d'Ophélie Meunier, découverte également des coulisses du Palais et des 250 personnes qui y travaillent au quotidien, pour servir la famille princière mais aussi pour organiser les nombreux événements, mondains, culturels ou sportifs, qui rythment la vie de la Principauté. Exceptionnellement, les portes du Palais se sont ouvertes également lors des fêtes de Noël, pour lesquelles sont conviés chaque année près de 600 enfants monégasques.
    • Magazine

      Zone interdite

      De Bayonne à Pampelune : les fêtes les plus populaires du Sud-Ouest

      bien (14 votes) Votre vote

      Chaque année, les ferias attirent plusieurs millions de personnes en France : fêtes incontournables du Sud-Ouest, 300 d'entre elles animent le calendrier des villes et villages, d'avril à la fin de l'été. Issues de la culture espagnole et portugaise, elles sont rythmées par des groupes de musique, appelés bandas, et surtout par des animations taurines. Des spectacles hauts en couleur, qui font la joie des spectateurs, frissonnants de peur en observant les écarteurs et les sauteurs, qui frôlent les cornes des bêtes. C'est aussi un rite initiatique pour la jeune génération d'hommes, pressés de faire la preuve de leur courage après l'adolescence. Pour les responsables des villes organisatrices, ces événements sont aussi un vrai casse-tête pour la sécurité des participants.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Chaque année, les ferias attirent plusieurs millions de personnes en France : fêtes incontournables du Sud-Ouest, 300 d'entre elles animent le calendrier des villes et villages, d'avril à la fin de l'été. Issues de la culture espagnole et portugaise, elles sont rythmées par des groupes de musique, appelés bandas, et surtout par des animations taurines. Des spectacles hauts en couleur, qui font la joie des spectateurs, frissonnants de peur en observant les écarteurs et les sauteurs, qui frôlent les cornes des bêtes. C'est aussi un rite initiatique pour la jeune génération d'hommes, pressés de faire la preuve de leur courage après l'adolescence. Pour les responsables des villes organisatrices, ces événements sont aussi un vrai casse-tête pour la sécurité des participants.-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Foire de Paris 2016 : vendeurs et inventeurs révolutionnent votre maison

      pas mal (9 votes) Votre vote

      Chaque année, plus de 700 000 visiteurs se pressent dans les allées de la Foire de Paris. En moyenne, chacun dépense 400 euros. Objets de décoration, meubles, ustensiles de cuisine ou de bien-être et gadgets superflus : tout se vend lors de cette foire. Dans l'espace dédié aux salons, Maurice se prépare à vendre des canapés. Pour lui, c'est un temps fort de l'année. Les rois de la foire sont les camelots : Ludo et sa serpillère qui sèche toutes les surface ou Tony, vendeur de poêles qui n'attachent pas. Leurs démonstrations sont des spectacles captivants. La Foire de Paris est aussi le rendez-vous des inventeurs. Grégory rêve de remporter le concours Lépine avec des souliers inventés pour sa fiancé. Remportera-t-il le grand prix ?

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Chaque année, plus de 700 000 visiteurs se pressent dans les allées de la Foire de Paris. En moyenne, chacun dépense 400 euros. Objets de décoration, meubles, ustensiles de cuisine ou de bien-être et gadgets superflus : tout se vend lors de cette foire. Dans l'espace dédié aux salons, Maurice se prépare à vendre des canapés. Pour lui, c'est un temps fort de l'année. Les rois de la foire sont les camelots : Ludo et sa serpillère qui sèche toutes les surface ou Tony, vendeur de poêles qui n'attachent pas. Leurs démonstrations sont des spectacles captivants. La Foire de Paris est aussi le rendez-vous des inventeurs. Grégory rêve de remporter le concours Lépine avec des souliers inventés pour sa fiancé. Remportera-t-il le grand prix ?
    • Magazine

      Zone interdite

      Voisins, voisines : quand les relations virent au cauchemar

      pas mal (18 votes) Votre vote

      Environ 55 % des Français disent détester leurs voisins. Bruit ou nuisances en tout genre, la proximité peut vite se transformer en cauchemar : on compte en moyenne une intervention policière toutes les six minutes pour des problèmes de voisinage. A Cuers, dans l'arrière-pays varois, deux voisins ont fini par diviser tout un village à cause d'une haie trop haute et de l'utilisation abusive d'un chemin de passage. Pour régler ces différends, il existe des médiateurs, professionnels de la réconciliation qui interviennent avant que le conflit ne tourne au drame. A Lyon, les magistrats débarquent directement chez les habitants pour éviter d'encombrer les tribunaux.

      Lire la suite Zone interdite (20 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Environ 55 % des Français disent détester leurs voisins. Bruit ou nuisances en tout genre, la proximité peut vite se transformer en cauchemar : on compte en moyenne une intervention policière toutes les six minutes pour des problèmes de voisinage. A Cuers, dans l'arrière-pays varois, deux voisins ont fini par diviser tout un village à cause d'une haie trop haute et de l'utilisation abusive d'un chemin de passage. Pour régler ces différends, il existe des médiateurs, professionnels de la réconciliation qui interviennent avant que le conflit ne tourne au drame. A Lyon, les magistrats débarquent directement chez les habitants pour éviter d'encombrer les tribunaux.
    • Magazine

      Zone interdite

      Paris : les secrets de la capitale

      bien (15 votes) Votre vote

      Huissiers, fleuristes, égoutiers, agents de sécurité : chaque année, 50 000 agents municipaux travaillent sans relâche pour faire fonctionner la capitale, arpentée en tous sens par les touristes. Sous les plus belles avenues, Stéphane et Rémy parcourent les 2400 kilomètres d'artères souterraines. Leur mission : intervenir en cas d'odeurs nauséabondes ou d'égouts bouchés. Un demi-milliard d'euros sont investis pour que la ville reste propre, en dépit d'un flot incessant d'ordures. La mairie de Paris, un des plus beaux palais de la République, participe également au prestige de la capitale. Les salons de l'Hôtel de Ville se louent pour des évènements privés. Plongée dans les coulisses de cette forteresse de 50 000 m2.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (19 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Huissiers, fleuristes, égoutiers, agents de sécurité : chaque année, 50 000 agents municipaux travaillent sans relâche pour faire fonctionner la capitale, arpentée en tous sens par les touristes. Sous les plus belles avenues, Stéphane et Rémy parcourent les 2400 kilomètres d'artères souterraines. Leur mission : intervenir en cas d'odeurs nauséabondes ou d'égouts bouchés. Un demi-milliard d'euros sont investis pour que la ville reste propre, en dépit d'un flot incessant d'ordures. La mairie de Paris, un des plus beaux palais de la République, participe également au prestige de la capitale. Les salons de l'Hôtel de Ville se louent pour des évènements privés. Plongée dans les coulisses de cette forteresse de 50 000 m2.-
      -

    Audiences replay du 24-04