Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Zone interdite en replay (35 vidéos)

    A propos de Zone interdite

    Zone interdite est une émission d'information programmée un dimanche sur deux en alternance avec Capital. Depuis Septembre 2012, Wendy Bouchard reprend la présentation de cette émission dont le concept est de faire un gros plan sur des sujets d'investigation ou d'actualité.

    • Magazine

      Zone interdite

      Paris : dans les secrets de la capitale mondiale du luxe

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Paris est-elle toujours la capitale mondiale du luxe ? Face à Londres, Dubaï ou New York, la concurrence est rude. Grands joailliers, chefs étoilés ou stars de la couture se battent pour attirer les clients les plus riches de la planète. Comment travaillent-ils ? Quelles stratégies mettent-ils en œuvre ? Ophélie Meunier vous dévoile le monde très secret de l'excellence à la parisienne. Mathieu Pacaud est l'un des jeunes chefs les plus étoilés de la capitale. À sa table, il a accueilli Barack Obama et de nombreuses autres célébrités. Une clientèle exigeante, capable de dépenser 1 000 euros pour un souper fin. Son dernier pari : donner un grand coup de jeune à une institution parisienne, le restaurant « Le Divellec », mais le défi sera difficile à relever. Pour fabriquer les plus beaux bijoux du monde, Boucheron, un des plus grands joailliers de la place Vendôme, travaille des pierres précieuses qui peuvent atteindre 3 millions d'euros. Avec une telle matière première, les artisans n'ont pas le droit à l'erreur et doivent tous les jours réaliser de « petits » miracles. Chantal Thomass habille de lingerie fine les femmes les plus élégantes du monde. Pour créer ses dessous délicats, elle fait travailler les dernières dentellières de Calais. Son challenge : rhabiller les danseuses du Crazy Horse qui, d'habitude, se produisent nues. Une révolution pour ce mythique cabaret parisien ! Derrière les marques prestigieuses et les grands noms, des milliers de petites mains s'activent. Ils sont serveurs, femmes de chambre ou encore voituriers. Gigi est en charge des plus belles voitures du Faubourg Saint-Honoré. Pour que les clients puissent faire leurs courses sans se soucier des problèmes de stationnement, cette jeune femme s'occupe de leurs Rolls-Royce, Porsche ou Ferrari. Les plus beaux modèles du monde passent tous les jours entre ses mains. Un travail à risque. La moindre rayure peut lui coûter sa place ! Zone Interdite vous propose une plongée étonnante au cœur de l'ultra-luxe.

      Lire la suite Zone interdite (34 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Paris est-elle toujours la capitale mondiale du luxe ? Face à Londres, Dubaï ou New York, la concurrence est rude. Grands joailliers, chefs étoilés ou stars de la couture se battent pour attirer les clients les plus riches de la planète. Comment travaillent-ils ? Quelles stratégies mettent-ils en œuvre ? Ophélie Meunier vous dévoile le monde très secret de l'excellence à la parisienne. Mathieu Pacaud est l'un des jeunes chefs les plus étoilés de la capitale. À sa table, il a accueilli Barack Obama et de nombreuses autres célébrités. Une clientèle exigeante, capable de dépenser 1 000 euros pour un souper fin. Son dernier pari : donner un grand coup de jeune à une institution parisienne, le restaurant « Le Divellec », mais le défi sera difficile à relever. Pour fabriquer les plus beaux bijoux du monde, Boucheron, un des plus grands joailliers de la place Vendôme, travaille des pierres précieuses qui peuvent atteindre 3 millions d'euros. Avec une telle matière première, les artisans n'ont pas le droit à l'erreur et doivent tous les jours réaliser de « petits » miracles. Chantal Thomass habille de lingerie fine les femmes les plus élégantes du monde. Pour créer ses dessous délicats, elle fait travailler les dernières dentellières de Calais. Son challenge : rhabiller les danseuses du Crazy Horse qui, d'habitude, se produisent nues. Une révolution pour ce mythique cabaret parisien ! Derrière les marques prestigieuses et les grands noms, des milliers de petites mains s'activent. Ils sont serveurs, femmes de chambre ou encore voituriers. Gigi est en charge des plus belles voitures du Faubourg Saint-Honoré. Pour que les clients puissent faire leurs courses sans se soucier des problèmes de stationnement, cette jeune femme s'occupe de leurs Rolls-Royce, Porsche ou Ferrari. Les plus beaux modèles du monde passent tous les jours entre ses mains. Un travail à risque. La moindre rayure peut lui coûter sa place ! Zone Interdite vous propose une plongée étonnante au cœur de l'ultra-luxe.
    • Magazine

      Zone interdite

      A1 : dans les secrets de l'autoroute la plus fréquentée de France

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      L'autoroute A1 est la plus fréquentée de France et même d'Europe. Elle est empruntée chaque jour par près 180 000 automobilistes qui forment un flux continu, dense et dangereux ! Accidents, traque des chauffards, bouchons interminables et intempéries, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite se sont immergés dans l'incroyable quotidien des hommes et des femmes qui travaillent sur l'A1. Depuis les grands départs en vacances jusqu'aux tempêtes de neige qui ont bloqué toute l'Île-de-France cet hiver, l'année sur ce monstre de bitume a été particulièrement mouvementée. Céline, 27 ans, est chauffeuse-routière : des yeux bleus et un caractère bien trempé ! Au volant de son camion rose et blanc, du lundi au vendredi, elle sillonne l'autoroute pour livrer ses marchandises. Elle y dort aussi sur des parkings pas toujours rassurants. Cette passionnée de grosses mécaniques devra bientôt faire un choix capital : poursuivre sa vie sur le bitume ou fonder une famille. Sur l'autoroute, la hantise c'est la panne ou l'accident. Sur l'A1, très fréquentée par les camions, les carambolages sont souvent spectaculaires. Manuel, 55 ans, est un dépanneur au grand cœur. Il est toujours sur le qui-vive pour aider les automobilistes en perdition. De jour comme de nuit, et même les week-ends, Manuel arpente l'asphalte ; une situation pas toujours facile à vivre pour sa femme. Christophe, 50 ans, est lui le chef de la logistique hors-norme de l'A1. Couper totalement l'autoroute pour refaire la chaussée en pleine nuit après un accident, ou tenter de maîtriser le chaos provoqué par les chutes de neiges, Christophe est sur tous les fronts et souvent aux prises avec des automobilistes au bord de la crise de nerf. À 30 ans, Pierre est déjà chef d'un peloton de Gendarmerie. Sur l'autoroute, ce jeune lieutenant traque les chauffards et est souvent le premier à secourir les victimes d'accidents. Avec ses équipes, il mène un combat sans merci contre un fléau particulier de l'A1 : la traite de clandestins entre la France et l'Angleterre, une traque aux passeurs qui est aussi l'occasion de découvrir d'étranges trafics.

      Lire la suite Zone interdite (34 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      L'autoroute A1 est la plus fréquentée de France et même d'Europe. Elle est empruntée chaque jour par près 180 000 automobilistes qui forment un flux continu, dense et dangereux ! Accidents, traque des chauffards, bouchons interminables et intempéries, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite se sont immergés dans l'incroyable quotidien des hommes et des femmes qui travaillent sur l'A1. Depuis les grands départs en vacances jusqu'aux tempêtes de neige qui ont bloqué toute l'Île-de-France cet hiver, l'année sur ce monstre de bitume a été particulièrement mouvementée. Céline, 27 ans, est chauffeuse-routière : des yeux bleus et un caractère bien trempé ! Au volant de son camion rose et blanc, du lundi au vendredi, elle sillonne l'autoroute pour livrer ses marchandises. Elle y dort aussi sur des parkings pas toujours rassurants. Cette passionnée de grosses mécaniques devra bientôt faire un choix capital : poursuivre sa vie sur le bitume ou fonder une famille. Sur l'autoroute, la hantise c'est la panne ou l'accident. Sur l'A1, très fréquentée par les camions, les carambolages sont souvent spectaculaires. Manuel, 55 ans, est un dépanneur au grand cœur. Il est toujours sur le qui-vive pour aider les automobilistes en perdition. De jour comme de nuit, et même les week-ends, Manuel arpente l'asphalte ; une situation pas toujours facile à vivre pour sa femme. Christophe, 50 ans, est lui le chef de la logistique hors-norme de l'A1. Couper totalement l'autoroute pour refaire la chaussée en pleine nuit après un accident, ou tenter de maîtriser le chaos provoqué par les chutes de neiges, Christophe est sur tous les fronts et souvent aux prises avec des automobilistes au bord de la crise de nerf. À 30 ans, Pierre est déjà chef d'un peloton de Gendarmerie. Sur l'autoroute, ce jeune lieutenant traque les chauffards et est souvent le premier à secourir les victimes d'accidents. Avec ses équipes, il mène un combat sans merci contre un fléau particulier de l'A1 : la traite de clandestins entre la France et l'Angleterre, une traque aux passeurs qui est aussi l'occasion de découvrir d'étranges trafics.
    • Magazine

      Zone interdite

      Propriétaires et locataires au bord de la crise de nerf

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Entre locataires et propriétaires, ça n'a jamais été le grand amour. Mais crise du logement oblige, les relations entre ceux qui possèdent et ceux qui louent sont de plus en plus tendues et tournent parfois à l'affrontement. Locataires aux abois, propriétaires excédés, huissiers qui traquent les mauvais payeurs : Ophélie Meunier et les caméras de « Zone Interdite » ont suivi les protagonistes de cette guerre où tous les coups sont permis et où la loi a bien du mal à être respectée. Comment se loger quand on ne gagne pas trois fois le montant de son loyer ? Aujourd'hui, les locataires ont de plus en plus de mal à satisfaire les exigences de propriétaires toujours plus méfiants, notamment dans les grandes villes où le marché est saturé. Certains en profitent et découpent des pavillons de banlieue en une dizaine de petits studios. Ces logements, souvent insalubres, se louent à prix d'or. Le phénomène explose actuellement en région parisienne et prend de court les services préfectoraux en charge du logement. D'ordinaire habitués à endosser le mauvais rôle, les propriétaires ne sont pourtant pas à l'abri des galères. En fait, ce sont eux les moins protégés et ils se retrouvent souvent victimes de squatteurs indélogeables, ou acculés financièrement par les mauvais payeurs. Des situations cauchemardesques qui peuvent les faire basculer eux aussi dans la précarité. Dans cette guerre de l'immobilier, les huissiers sont en première ligne, et ils ne chôment pas : procédures de recouvrement, commandements de quitter les lieux et, en dernier recours, expulsions avec recours à la force publique. Depuis l'an 2000, leur nombre a quasiment triplé, et touchent de plus en plus les classes moyennes.

      Lire la suite Zone interdite (37 vidéos) 6 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Entre locataires et propriétaires, ça n'a jamais été le grand amour. Mais crise du logement oblige, les relations entre ceux qui possèdent et ceux qui louent sont de plus en plus tendues et tournent parfois à l'affrontement. Locataires aux abois, propriétaires excédés, huissiers qui traquent les mauvais payeurs : Ophélie Meunier et les caméras de « Zone Interdite » ont suivi les protagonistes de cette guerre où tous les coups sont permis et où la loi a bien du mal à être respectée. Comment se loger quand on ne gagne pas trois fois le montant de son loyer ? Aujourd'hui, les locataires ont de plus en plus de mal à satisfaire les exigences de propriétaires toujours plus méfiants, notamment dans les grandes villes où le marché est saturé. Certains en profitent et découpent des pavillons de banlieue en une dizaine de petits studios. Ces logements, souvent insalubres, se louent à prix d'or. Le phénomène explose actuellement en région parisienne et prend de court les services préfectoraux en charge du logement. D'ordinaire habitués à endosser le mauvais rôle, les propriétaires ne sont pourtant pas à l'abri des galères. En fait, ce sont eux les moins protégés et ils se retrouvent souvent victimes de squatteurs indélogeables, ou acculés financièrement par les mauvais payeurs. Des situations cauchemardesques qui peuvent les faire basculer eux aussi dans la précarité. Dans cette guerre de l'immobilier, les huissiers sont en première ligne, et ils ne chôment pas : procédures de recouvrement, commandements de quitter les lieux et, en dernier recours, expulsions avec recours à la force publique. Depuis l'an 2000, leur nombre a quasiment triplé, et touchent de plus en plus les classes moyennes.
    • Magazine

      Zone interdite

      Enfants maltraités : tout faire pour les protéger

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      L'an dernier, la police a recensé plus d'un enfant par semaine mort sous les coups de ses parents. Ils s'appellent Bastien, Inaya, Loan ou Tony... et leurs prénoms résonnent comme une litanie. Pour éviter ces drames, les brigades des mineurs, les juges des enfants et l'Aide sociale à l'enfance (ASE) mettent tout en œuvre pour détecter les enfants en danger et les protéger. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont pu suivre les signalements, les placements en foyer et la reconstruction de ces enfants malmenés ou même violentés. Les plus petits, âgés de quelques mois, sont placés en pouponnières. Certains comme Kassandra ou Yohan resteront dans ces structures jusqu'à leurs 18 ans. Maltraitances, carences éducatives, délaissement : comment ces enfants sont-ils pris en charge ? Dans quelles conditions leurs parents pourront-ils en retrouver la garde ? Peut-on se remettre d'une enfance placée sous le signe de la maltraitance ? Exceptionnellement la réalisatrice Sabrina Van Tassel a pu filmer au plus près des enfants et des familles, le travail des juges des enfants et des éducateurs de l'Aide sociale à l'enfance. Mais quand l'irréparable a été commis, comment la justice traite-t-elle ces affaires ultra-sensibles ? Le cas de la petite Fiona a récemment ému l'opinion publique. Sa mère avait pleuré sa disparition devant les caméras de télévision alors que la petite fille de cinq ans était morte sous ses coups et ceux de son nouveau compagnon. Depuis quatre ans, le père biologique de Fiona, Nicolas Chafoulais, lutte pour connaître la vérité sur la mort de sa fille dont le corps n'a jamais été retrouvé. Nous avons pu suivre son combat dans toutes les étapes d'un procès éprouvant. Ce documentaire rare aborde tous les stades de la maltraitance, de l'ordinaire à l'irréparable, et confronte tous les points de vue, ceux des représentants de la société comme ceux des enfants victimes ou ceux des parents maltraitants. Et surtout, malgré les insupportables souffrances des enfants, il parvient à ouvrir des perspectives d'espoir.

      Lire la suite Zone interdite (36 vidéos) 9 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      L'an dernier, la police a recensé plus d'un enfant par semaine mort sous les coups de ses parents. Ils s'appellent Bastien, Inaya, Loan ou Tony... et leurs prénoms résonnent comme une litanie. Pour éviter ces drames, les brigades des mineurs, les juges des enfants et l'Aide sociale à l'enfance (ASE) mettent tout en œuvre pour détecter les enfants en danger et les protéger. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont pu suivre les signalements, les placements en foyer et la reconstruction de ces enfants malmenés ou même violentés. Les plus petits, âgés de quelques mois, sont placés en pouponnières. Certains comme Kassandra ou Yohan resteront dans ces structures jusqu'à leurs 18 ans. Maltraitances, carences éducatives, délaissement : comment ces enfants sont-ils pris en charge ? Dans quelles conditions leurs parents pourront-ils en retrouver la garde ? Peut-on se remettre d'une enfance placée sous le signe de la maltraitance ? Exceptionnellement la réalisatrice Sabrina Van Tassel a pu filmer au plus près des enfants et des familles, le travail des juges des enfants et des éducateurs de l'Aide sociale à l'enfance. Mais quand l'irréparable a été commis, comment la justice traite-t-elle ces affaires ultra-sensibles ? Le cas de la petite Fiona a récemment ému l'opinion publique. Sa mère avait pleuré sa disparition devant les caméras de télévision alors que la petite fille de cinq ans était morte sous ses coups et ceux de son nouveau compagnon. Depuis quatre ans, le père biologique de Fiona, Nicolas Chafoulais, lutte pour connaître la vérité sur la mort de sa fille dont le corps n'a jamais été retrouvé. Nous avons pu suivre son combat dans toutes les étapes d'un procès éprouvant. Ce documentaire rare aborde tous les stades de la maltraitance, de l'ordinaire à l'irréparable, et confronte tous les points de vue, ceux des représentants de la société comme ceux des enfants victimes ou ceux des parents maltraitants. Et surtout, malgré les insupportables souffrances des enfants, il parvient à ouvrir des perspectives d'espoir.
    • Magazine

      Zone interdite

      Être fille ou garçon, le dilemme des transgenres

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Il y aurait près de 15 000 personnes transgenres en France. Parmi elles, de plus en plus d'enfants et d'adolescents qui expriment le besoin de changer de genre. De fille à garçon ou de garçon à fille. Aucun psychiatre ne peut à ce jour expliquer d'un point de vue scientifique la cause de ce mal-être, appelé aussi dysphorie de genre. Dans les médias, on ne compte plus les célébrités transgenres. Acteurs, politiques, mannequins font sensation dès qu'ils annoncent leur changement de genre. Aux États-Unis, le militaire Bradley Manning, lanceur d'alerte de Wikileaks, est devenu Chelsea en prison. Les frères Wachowski, réalisateurs de la trilogie « Matrix », sont devenus des sœurs : Lilly et Lana. Mais loin des projecteurs, que se passe-t-il vraiment dans la société française ? De Rennes (Îlle-et-Vilaine) à Coulommiers (Seine-et-Marne), de Bordeaux (Gironde) à Paris nous avons suivi des personnes transgenres tout au long des différentes étapes de leur métamorphose. Isaac a 14 ans. Il a commencé son année de 3e au collège en tant que fille ; il la termine en garçon. Depuis sa plus tendre enfance, il a la sensation de vivre dans un corps qui n'est pas le sien. Comment ses parents l'aident-ils dans ce parcours difficile ? Quels regard ses camarades et ses professeurs portent-ils sur lui ? À 24 ans, Laura fait une transition de garçon à fille. Depuis 18 mois, elle décrit chaque phase de sa transformation sur YouTube et donne des conseils à ceux qui se cherchent. Pour la communauté transgenre, Internet est une source d'information inépuisable. Ultra-féminine, Laura vit avec Maxime, son amoureux, et elle n'éprouve pas le besoin d'aller jusqu'à la vaginopastie, l'intervention chirurgicale ultime qui transforme un pénis en vagin. En revanche pour Iris, 21 ans, cette opération sera un soulagement : elle est prête à attendre plusieurs années, à être évaluée par des psychologues, à subir une intervention longue et douloureuse pour vivre enfin en harmonie avec son corps. Cédric, lui, souhaite prendre des hormones pour quitter son corps de fille et devenir un garçon, mais l'annonce de sa décision à ses parents va provoquer un choc terrible, une rupture. À 18 ans, à peine sorti de l'adolescence, comment parviendra-t-il à vivre seul et sans ressources pour assumer son choix ? Un choix si impératif que certains n'hésitent pas à se lancer sur le tard, comme Jackie, 60 ans, cadre bancaire à la retraite. C'était un homme marié, c'est aujourd'hui une femme divorcée. Qu'elles aient 14 ou 60 ans, nous avons suivi les parcours de ces personnes transgenres en pleine transition et qui ont décidé de partager avec nous leurs joies et leurs souffrances.

      Lire la suite Zone interdite (37 vidéos) 9 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Il y aurait près de 15 000 personnes transgenres en France. Parmi elles, de plus en plus d'enfants et d'adolescents qui expriment le besoin de changer de genre. De fille à garçon ou de garçon à fille. Aucun psychiatre ne peut à ce jour expliquer d'un point de vue scientifique la cause de ce mal-être, appelé aussi dysphorie de genre. Dans les médias, on ne compte plus les célébrités transgenres. Acteurs, politiques, mannequins font sensation dès qu'ils annoncent leur changement de genre. Aux États-Unis, le militaire Bradley Manning, lanceur d'alerte de Wikileaks, est devenu Chelsea en prison. Les frères Wachowski, réalisateurs de la trilogie « Matrix », sont devenus des sœurs : Lilly et Lana. Mais loin des projecteurs, que se passe-t-il vraiment dans la société française ? De Rennes (Îlle-et-Vilaine) à Coulommiers (Seine-et-Marne), de Bordeaux (Gironde) à Paris nous avons suivi des personnes transgenres tout au long des différentes étapes de leur métamorphose. Isaac a 14 ans. Il a commencé son année de 3e au collège en tant que fille ; il la termine en garçon. Depuis sa plus tendre enfance, il a la sensation de vivre dans un corps qui n'est pas le sien. Comment ses parents l'aident-ils dans ce parcours difficile ? Quels regard ses camarades et ses professeurs portent-ils sur lui ? À 24 ans, Laura fait une transition de garçon à fille. Depuis 18 mois, elle décrit chaque phase de sa transformation sur YouTube et donne des conseils à ceux qui se cherchent. Pour la communauté transgenre, Internet est une source d'information inépuisable. Ultra-féminine, Laura vit avec Maxime, son amoureux, et elle n'éprouve pas le besoin d'aller jusqu'à la vaginopastie, l'intervention chirurgicale ultime qui transforme un pénis en vagin. En revanche pour Iris, 21 ans, cette opération sera un soulagement : elle est prête à attendre plusieurs années, à être évaluée par des psychologues, à subir une intervention longue et douloureuse pour vivre enfin en harmonie avec son corps. Cédric, lui, souhaite prendre des hormones pour quitter son corps de fille et devenir un garçon, mais l'annonce de sa décision à ses parents va provoquer un choc terrible, une rupture. À 18 ans, à peine sorti de l'adolescence, comment parviendra-t-il à vivre seul et sans ressources pour assumer son choix ? Un choix si impératif que certains n'hésitent pas à se lancer sur le tard, comme Jackie, 60 ans, cadre bancaire à la retraite. C'était un homme marié, c'est aujourd'hui une femme divorcée. Qu'elles aient 14 ou 60 ans, nous avons suivi les parcours de ces personnes transgenres en pleine transition et qui ont décidé de partager avec nous leurs joies et leurs souffrances.
    • Magazine

      Zone interdite

      Naissances au zoo : au secours des espèces en danger

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis l'extinction des dinosaures, jamais la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi rapide. Plus de 50% des animaux ont disparu ces 40 dernières années. En France, des hommes et des femmes se battent au quotidien pour tenter de sauver les espèces les plus menacées. Pour y parvenir, ces passionnés doivent à tout prix réussir à ce que ces espèces parviennent à se reproduire dans des zoos qui deviennent pour l'occasion de véritables maternités. Au ZooParc de Beauval, le plus connu des zoos français, situé au cœur du Val-de-Loire, la soigneuse Delphine Pouvreau retient son souffle dans l'attente de la mise-bas de Huan-Huan, la femelle panda. Ce panda venu de Chine est devenu l'emblème des espèces en voie d'extinction. Après cinq ans d'attente, Huan-Huan va donner naissance au premier bébé panda de France. Tout le pays a les yeux rivés sur cette gestation hors-norme. Avec Delphine et son équipe, nous vivrons de l'intérieur, avec des images inédites, cette naissance inespérée. En Haute-Savoie, sur les bords du lac Léman, Jacques Olivier se bat, lui, pour un rapace qui a longtemps fasciné : l'aigle pygargue. Accusé injustement d'enlever des enfants, cet oiseau, dont le cousin figure encore sur les billets américains, a été exterminé il y a plus d'un siècle. À force de persévérance, Jacques Olivier a réussi à créer un sanctuaire au pied des Alpes pour tenter de faire éclore un œuf de cette espèce. Mais une fois son aiglon éclos, pour qu'il puisse un jour le remettre en liberté, Jacques aura tout à lui apprendre : chasser, pêcher et même voler. À la frontière belge, au zoo de Pairi Daiza, Florian, jeune soigneur animalier, attend depuis plus de 22 mois l'arrivée du bébé de Kaïnéné, une femelle éléphante, la matriarche d'un groupe de dix-sept pachydermes d'Asie du Sud-Est. C'est la gestation la plus longue du règne animal, mais aussi l'une des plus risquées. L'an passé, Florian a été traumatisé par la mort d'un nouveau-né. Ce bébé, c'est celui de la revanche. Au zoo d'Amnéville, dans l'Est de la France, Vanessa, vétérinaire, est chargée de veiller sur la naissance d'une des espèces les plus menacées au monde : le rhinocéros blanc. Dans son milieu naturel, en Afrique, il est exterminé pour sa corne. Et l'hiver dernier, pour la première fois, des braconniers ont tué un rhinocéros en captivité, dans le Parc de Thoiry (Yvelines). À Amnéville, Vanessa met tous ses espoirs en Talla : dans quelques jours, cette femelle rhinocéros doit mettre bas, mais son bébé survivra-t-il ? Entre peur, stress et grands moments de joie, les équipes de Zone Interdite vous feront vivre en immersion la reproduction de ces espèces parmi les plus menacées du monde.

      Lire la suite Zone interdite (36 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis l'extinction des dinosaures, jamais la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi rapide. Plus de 50% des animaux ont disparu ces 40 dernières années. En France, des hommes et des femmes se battent au quotidien pour tenter de sauver les espèces les plus menacées. Pour y parvenir, ces passionnés doivent à tout prix réussir à ce que ces espèces parviennent à se reproduire dans des zoos qui deviennent pour l'occasion de véritables maternités. Au ZooParc de Beauval, le plus connu des zoos français, situé au cœur du Val-de-Loire, la soigneuse Delphine Pouvreau retient son souffle dans l'attente de la mise-bas de Huan-Huan, la femelle panda. Ce panda venu de Chine est devenu l'emblème des espèces en voie d'extinction. Après cinq ans d'attente, Huan-Huan va donner naissance au premier bébé panda de France. Tout le pays a les yeux rivés sur cette gestation hors-norme. Avec Delphine et son équipe, nous vivrons de l'intérieur, avec des images inédites, cette naissance inespérée. En Haute-Savoie, sur les bords du lac Léman, Jacques Olivier se bat, lui, pour un rapace qui a longtemps fasciné : l'aigle pygargue. Accusé injustement d'enlever des enfants, cet oiseau, dont le cousin figure encore sur les billets américains, a été exterminé il y a plus d'un siècle. À force de persévérance, Jacques Olivier a réussi à créer un sanctuaire au pied des Alpes pour tenter de faire éclore un œuf de cette espèce. Mais une fois son aiglon éclos, pour qu'il puisse un jour le remettre en liberté, Jacques aura tout à lui apprendre : chasser, pêcher et même voler. À la frontière belge, au zoo de Pairi Daiza, Florian, jeune soigneur animalier, attend depuis plus de 22 mois l'arrivée du bébé de Kaïnéné, une femelle éléphante, la matriarche d'un groupe de dix-sept pachydermes d'Asie du Sud-Est. C'est la gestation la plus longue du règne animal, mais aussi l'une des plus risquées. L'an passé, Florian a été traumatisé par la mort d'un nouveau-né. Ce bébé, c'est celui de la revanche. Au zoo d'Amnéville, dans l'Est de la France, Vanessa, vétérinaire, est chargée de veiller sur la naissance d'une des espèces les plus menacées au monde : le rhinocéros blanc. Dans son milieu naturel, en Afrique, il est exterminé pour sa corne. Et l'hiver dernier, pour la première fois, des braconniers ont tué un rhinocéros en captivité, dans le Parc de Thoiry (Yvelines). À Amnéville, Vanessa met tous ses espoirs en Talla : dans quelques jours, cette femelle rhinocéros doit mettre bas, mais son bébé survivra-t-il ? Entre peur, stress et grands moments de joie, les équipes de Zone Interdite vous feront vivre en immersion la reproduction de ces espèces parmi les plus menacées du monde.
    • Magazine

      Zone interdite

      Mariages mixtes : quand l'amour triomphe des préjugés

      aucun (0 vote) Votre vote

      En France, un mariage sur quatre est mixte. Trois couples partagent ici le stress des préparatifs et l'excitation du jour J. En région parisienne, Susene, d'origine sri lankaise, a dû se battre pour que sa famille accepte Amaury, un grand blond aux yeux bleus. L'idylle d'Anaïs et de Huan a débuté en Chine il y a trois ans. A l'approche du mariage, les familles doivent se rencontrer. Comment vont-elles communiquer ? Yacine, français d'origine marocaine, est musulman, tandis que sa compagne, Florence, est catholique. La mère de Yacine rêve d'un mariage dans la plus pure tradition marocaine, mais les tourtereaux voient les choses différemment.

      Lire la suite Zone interdite (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      En France, un mariage sur quatre est mixte. Trois couples partagent ici le stress des préparatifs et l'excitation du jour J. En région parisienne, Susene, d'origine sri lankaise, a dû se battre pour que sa famille accepte Amaury, un grand blond aux yeux bleus. L'idylle d'Anaïs et de Huan a débuté en Chine il y a trois ans. A l'approche du mariage, les familles doivent se rencontrer. Comment vont-elles communiquer ? Yacine, français d'origine marocaine, est musulman, tandis que sa compagne, Florence, est catholique. La mère de Yacine rêve d'un mariage dans la plus pure tradition marocaine, mais les tourtereaux voient les choses différemment.
    • Magazine

      Zone interdite

      Au coeur de quatre mariages pas comme les autres

      pas mal (77 votes) Votre vote

      Plus de 200 000 mariages sont célébrés chaque années en France, avec toujours une union civile et souvent une cérémonie religieuse. Quatre couples sont suivis, avec chacun une autre manière de s'engager et de célébrer l'amour. A 32 ans, Marion et Jean s'apprêtent à se marier à la cathédrale de Chartres. Leurs familles sont issues de deux milieux très différents. L'union de Natacha et Mike, eux, respecte la tradition juive. Sarah et Ousseynou, musulmans, rêvent d'un mariage digne des milles et une nuits. Quant à Sonia et Stéphane, ils ont déjà été mariés et sont chacun parent de deux enfants. Ils ont opté pour une cérémonie laïque dans un casino.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (33 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      Plus de 200 000 mariages sont célébrés chaque années en France, avec toujours une union civile et souvent une cérémonie religieuse. Quatre couples sont suivis, avec chacun une autre manière de s'engager et de célébrer l'amour. A 32 ans, Marion et Jean s'apprêtent à se marier à la cathédrale de Chartres. Leurs familles sont issues de deux milieux très différents. L'union de Natacha et Mike, eux, respecte la tradition juive. Sarah et Ousseynou, musulmans, rêvent d'un mariage digne des milles et une nuits. Quant à Sonia et Stéphane, ils ont déjà été mariés et sont chacun parent de deux enfants. Ils ont opté pour une cérémonie laïque dans un casino.-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Amour, sexe, séduction : les codes ont changé

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      On la dit moins romantique, trop exigeante et parfois dure avec les hommes… La femme célibataire d'aujourd'hui semble avoir changé de visage. Il y a plus de 8 millions de célibataires en France, 5 millions de femmes vivent seules contre 3 millions d'hommes. En 2014, le mythe de la princesse à la recherche du prince charmant a du plomb dans l'aile. Les magazines féminins sont unanimes : les femmes ont pris le pouvoir en amour. Amour, séduction, rencontre et même sexe : le temps du célèbre dicton « l'homme propose et la femme dispose » semble révolu. À croire que désormais, « les femmes choisissent et les hommes obéissent » ! Ces femmes des grandes villes mènent pour la plupart une carrière réussie, s'assument entièrement et semblent ne pas avoir besoin d'homme pour se sentir sécurisées. Alors si la sécurité financière ne dépend plus que d'elles, elles demandent à l'homme de devenir un double symétrique, capable de former avec elle l'associé idéal le temps d'un soir ou pour construire une vie. En matière de séduction, ces « céli-trentenaires » prennent désormais l'initiative. Efficaces, performantes, elles se lancent dans une véritable sélection. Comme des chasseuses de tête, elles cherchent à désigner celui qui aura le meilleur profil pour partager leur vie. La nouvelle carte du coup de foudre amoureux se lit pour elles comme un business plan où le premier rendez-vous n'est plus qu'un prélude à la fusion-acquisition. Même dans leur rapport au sexe, ces femmes n'hésitent désormais plus à prendre les devants. Elles ne sont pas des filles faciles, mais revendiquent une sexualité décomplexée à l'instar de certains hommes. Comme eux, ces « Don Juan » au féminin exigent le droit à la nuit d'amour sans lendemain. Ces chasseuses assumées sont connectées jour et nuit sur le net, le smartphone branché sur les applications radar ou autre tchat à la recherche d'un love plan. Le sexe est devenu un loisir, un moment de détente et l'homme : un moyen. Dans ce nouveau schéma, deux alternatives s'offrent aux hommes : consentir à ce nouveau rapport de force amoureux ou se sentir dévoré par ces femmes prédatrices. Les hommes sont désormais beaucoup plus exposés aux chagrins d'amour et aux déceptions romantiques… Perdus, certains se muent en de véritable « Bridget Jones ». Alors, qui sont ces femmes qui ne tombent plus amoureuses sans l'avoir décidé, ces femmes qui maîtrisent chaque pulsation de leur cœur et souhaitent choisir « leur homme » comme on choisit sa carrière ? Cette prise de pouvoir existe-t-elle vraiment ? Et si oui, pourquoi ces femmes voient l'amour comme un nouveau rapport de force ? Sont-elles encore prêtes à laisser une place au hasard du coup de foudre ? Cette prise de pouvoir revendiquée existe-t-elle vraiment ? N'est-elle pas une chimère de plus, un voile de liberté illusoire au service des hommes ? Passé la trentaine, quel sort attend ces femmes de pouvoir auprès des hommes ? Simple phénomène de mode ou transformation profonde des rapports homme/femme dans notre société ? Nous découvrirons les nouvelles clefs du monde de la séduction de plus en plus marqué par le « Girl Power », et ces hommes qui cherchent une nouvelle place à prendre dans la relation amoureuse. Pendant un an, nous avons suivi ces femmes qui prennent les commandes de leur vie amoureuse. Nous avons suivi ces femmes sélectives et exigeantes, qui classent et répertorient les hommes par critères, qualités, défauts. Elles passent le moindre détail au peigne fin pour trouver l'homme qu'elles admirent pour enfin réaliser leur rêve très pointu de fonder une famille.

      Lire la suite Zone interdite (37 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      On la dit moins romantique, trop exigeante et parfois dure avec les hommes… La femme célibataire d'aujourd'hui semble avoir changé de visage. Il y a plus de 8 millions de célibataires en France, 5 millions de femmes vivent seules contre 3 millions d'hommes. En 2014, le mythe de la princesse à la recherche du prince charmant a du plomb dans l'aile. Les magazines féminins sont unanimes : les femmes ont pris le pouvoir en amour. Amour, séduction, rencontre et même sexe : le temps du célèbre dicton « l'homme propose et la femme dispose » semble révolu. À croire que désormais, « les femmes choisissent et les hommes obéissent » ! Ces femmes des grandes villes mènent pour la plupart une carrière réussie, s'assument entièrement et semblent ne pas avoir besoin d'homme pour se sentir sécurisées. Alors si la sécurité financière ne dépend plus que d'elles, elles demandent à l'homme de devenir un double symétrique, capable de former avec elle l'associé idéal le temps d'un soir ou pour construire une vie. En matière de séduction, ces « céli-trentenaires » prennent désormais l'initiative. Efficaces, performantes, elles se lancent dans une véritable sélection. Comme des chasseuses de tête, elles cherchent à désigner celui qui aura le meilleur profil pour partager leur vie. La nouvelle carte du coup de foudre amoureux se lit pour elles comme un business plan où le premier rendez-vous n'est plus qu'un prélude à la fusion-acquisition. Même dans leur rapport au sexe, ces femmes n'hésitent désormais plus à prendre les devants. Elles ne sont pas des filles faciles, mais revendiquent une sexualité décomplexée à l'instar de certains hommes. Comme eux, ces « Don Juan » au féminin exigent le droit à la nuit d'amour sans lendemain. Ces chasseuses assumées sont connectées jour et nuit sur le net, le smartphone branché sur les applications radar ou autre tchat à la recherche d'un love plan. Le sexe est devenu un loisir, un moment de détente et l'homme : un moyen. Dans ce nouveau schéma, deux alternatives s'offrent aux hommes : consentir à ce nouveau rapport de force amoureux ou se sentir dévoré par ces femmes prédatrices. Les hommes sont désormais beaucoup plus exposés aux chagrins d'amour et aux déceptions romantiques… Perdus, certains se muent en de véritable « Bridget Jones ». Alors, qui sont ces femmes qui ne tombent plus amoureuses sans l'avoir décidé, ces femmes qui maîtrisent chaque pulsation de leur cœur et souhaitent choisir « leur homme » comme on choisit sa carrière ? Cette prise de pouvoir existe-t-elle vraiment ? Et si oui, pourquoi ces femmes voient l'amour comme un nouveau rapport de force ? Sont-elles encore prêtes à laisser une place au hasard du coup de foudre ? Cette prise de pouvoir revendiquée existe-t-elle vraiment ? N'est-elle pas une chimère de plus, un voile de liberté illusoire au service des hommes ? Passé la trentaine, quel sort attend ces femmes de pouvoir auprès des hommes ? Simple phénomène de mode ou transformation profonde des rapports homme/femme dans notre société ? Nous découvrirons les nouvelles clefs du monde de la séduction de plus en plus marqué par le « Girl Power », et ces hommes qui cherchent une nouvelle place à prendre dans la relation amoureuse. Pendant un an, nous avons suivi ces femmes qui prennent les commandes de leur vie amoureuse. Nous avons suivi ces femmes sélectives et exigeantes, qui classent et répertorient les hommes par critères, qualités, défauts. Elles passent le moindre détail au peigne fin pour trouver l'homme qu'elles admirent pour enfin réaliser leur rêve très pointu de fonder une famille.
    • Magazine

      Zone interdite

      Amour, sexe et Internet : la révolution des rencontres entre célibataires

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils sont décomplexés, exigeants et trois fois plus nombreux qu'il y a 30 ans ! La France compte 20 millions de célibataires et leur téléphone portable est devenu leur meilleure arme de séduction. Tinder, HappN, Once, ces applications de rencontres pour smartphone ont bouleversé les règles du jeu amoureux et fait entrer un nouveau vocabulaire dans notre langage courant. Aujourd'hui, on « swippe » à gauche ou à droite pour sélectionner ou recaler un partenaire, et quand le coup de cœur est mutuel, ça « matche », comprendre : ça colle ! Ophélie Meunier et les caméras de Zone Interdite ont suivi les parcours inattendus de quatre célibataires au cœur de cette révolution amoureuse. À 22 ans, Swanny fait partie de ces jeunes qui ont connu leurs premiers émois grâce aux applis. Connecté en permanence, il enchaîne les relations. Son père a du mal à comprendre cette frénésie de rencontres et a renoncé à tenir le compte des conquêtes de son jeune Don Juan. Marina, 30 ans, a beaucoup de succès sur la toile. Son profil a tapé dans l'œil de 700 prétendants mais son physique agréable n'est pas forcément un atout. Cette jeune maman n'arrive pas à faire une rencontre sérieuse. Parviendra-t-elle à trouver l'amour sur la toile ? Car elle aussi est devenue extrêmement exigeante. Régis, 36 ans, est fraîchement séparé. Père d'une petite fille, ce grand timide débarque sur un marché du célibat chamboulé par les applis et dont il ne maîtrise absolument pas les codes. Il a donc décidé de faire appel à un coach spécialisé dans les rencontres en ligne : tarif 1 000 euros pour un suivi ultra personnalisé. Malgré cela, ses premiers rendez-vous sont une succession de catastrophes. Entre la facilité apparente des rencontres sur des écrans et la réalité, le choc peut être parfois brutal. À 27 ans, Lucie est une célibataire épanouie. Totalement décomplexée, elle ne cherche pas l'amour mais préfère pour le moment des aventures sans lendemain… pourtant, le coup de foudre la guette ! Dans ce secteur en plein boom, les start-ups françaises tirent leur épingle du jeu. Elles occupent la deuxième place du marché mondial. De Paris à New York, nous les avons suivies à la conquête d'un marché devenu planétaire. Mais leurs dirigeants ont-ils vraiment intérêt à ce que vous rencontriez l'âme sœur ? Un client de casé, c'est un client de perdu… À l'ère du numérique et des algorithmes toujours plus sophistiqués, l'amour est-il devenu un produit de consommation comme un autre ? Les applications sont-elles vraiment efficaces pour rencontrer l'âme-sœur ? Les célibataires cherchent-ils encore des relations sérieuses ? Zone Interdite décrypte les nouveaux comportements amoureux.

      Lire la suite Zone interdite (37 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils sont décomplexés, exigeants et trois fois plus nombreux qu'il y a 30 ans ! La France compte 20 millions de célibataires et leur téléphone portable est devenu leur meilleure arme de séduction. Tinder, HappN, Once, ces applications de rencontres pour smartphone ont bouleversé les règles du jeu amoureux et fait entrer un nouveau vocabulaire dans notre langage courant. Aujourd'hui, on « swippe » à gauche ou à droite pour sélectionner ou recaler un partenaire, et quand le coup de cœur est mutuel, ça « matche », comprendre : ça colle ! Ophélie Meunier et les caméras de Zone Interdite ont suivi les parcours inattendus de quatre célibataires au cœur de cette révolution amoureuse. À 22 ans, Swanny fait partie de ces jeunes qui ont connu leurs premiers émois grâce aux applis. Connecté en permanence, il enchaîne les relations. Son père a du mal à comprendre cette frénésie de rencontres et a renoncé à tenir le compte des conquêtes de son jeune Don Juan. Marina, 30 ans, a beaucoup de succès sur la toile. Son profil a tapé dans l'œil de 700 prétendants mais son physique agréable n'est pas forcément un atout. Cette jeune maman n'arrive pas à faire une rencontre sérieuse. Parviendra-t-elle à trouver l'amour sur la toile ? Car elle aussi est devenue extrêmement exigeante. Régis, 36 ans, est fraîchement séparé. Père d'une petite fille, ce grand timide débarque sur un marché du célibat chamboulé par les applis et dont il ne maîtrise absolument pas les codes. Il a donc décidé de faire appel à un coach spécialisé dans les rencontres en ligne : tarif 1 000 euros pour un suivi ultra personnalisé. Malgré cela, ses premiers rendez-vous sont une succession de catastrophes. Entre la facilité apparente des rencontres sur des écrans et la réalité, le choc peut être parfois brutal. À 27 ans, Lucie est une célibataire épanouie. Totalement décomplexée, elle ne cherche pas l'amour mais préfère pour le moment des aventures sans lendemain… pourtant, le coup de foudre la guette ! Dans ce secteur en plein boom, les start-ups françaises tirent leur épingle du jeu. Elles occupent la deuxième place du marché mondial. De Paris à New York, nous les avons suivies à la conquête d'un marché devenu planétaire. Mais leurs dirigeants ont-ils vraiment intérêt à ce que vous rencontriez l'âme sœur ? Un client de casé, c'est un client de perdu… À l'ère du numérique et des algorithmes toujours plus sophistiqués, l'amour est-il devenu un produit de consommation comme un autre ? Les applications sont-elles vraiment efficaces pour rencontrer l'âme-sœur ? Les célibataires cherchent-ils encore des relations sérieuses ? Zone Interdite décrypte les nouveaux comportements amoureux.
    • Magazine

      Zone interdite

      Tatouage : phénomène populaire ou tendance éphémère ?

      pas mal (46 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Un jeune Français sur cinq est aujourd'hui tatoué. En ville comme à la campagne, que l'on soit rocker ou banquière, le tatouage est un phénomène de société qui séduit autant les filles que les garçons. Alors que le Mondial du tatouage de Paris rassemble ce week-end plus de 30 000 fans et 350 tatoueurs venus du monde entier, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite sont allées à la rencontre de ceux qui vivent le tatouage comme une passion et parfois une addiction. En Bourgogne, Christophe tatoue en famille. Dans son petit village près de Mâcon, cet autodidacte, ancien architecte d'intérieur, a commencé par tatouer son épouse. Aujourd'hui, ses clients affluent de toute la région. Ils ont parfois la soixantaine bien sonnée… mais craquent encore pour un aigle dans le cou. Pour certains, la passion n'a pas de limite. Comme pour ces touristes d'un nouveau genre, qui viennent du bout du monde se faire tatouer par Mikaël de Poissy. Ce Français est devenu une star du milieu. Il a ses accès privilégiés à Notre-Dame de Paris. Les vitraux de la cathédrale sont l´une de ses principales source d'inspiration et Mikaël les reproduit sur le dos de ses clients. Un travail d'orfèvre qui dure des mois et coûte plusieurs milliers d'euros. À la tête du Mondial du Tatouage, TinTin, l'un pionniers de la profession, préside un concours de talents très particulier : les candidats tatouent « en direct » sous la pression du public et d'un jury très exigeant. Stress maximum pour les tatoueurs et les tatoués ! Aux États-Unis, nous avons suivi Kate Von D. Le tatouage a fait d'elle une star et une richissime femme d'affaire : sa ligne de maquillage et de vêtement fait un carton. Dans ce pays, le tatoo est un mode de vie. Comme pour Kelly Eden et sa bande de filles. Style Barbie-Fluo, cheveux couleur pastel, elles sont mannequins et tatoueuses et vivent selon leur propre code d'honneur : elles forment un véritable clan au sein duquel le droit de se faire tatouer le cou ou le visage s'obtient au mérite. Signe d'appartenance, le tatouage est aussi une marque de reconnaissance entre proscrits. Au Japon, il est l'apanage des Yakuzas, les membres de la mafia. David, un Français d'une trentaine d'années a été admis comme apprenti auprès d'un maître japonais qui tatoue les mafieux de la tête aux pieds, les transformant en tableaux vivants. Mais attention, en cas d'erreur sur le dessin, les Yakuzas coupent les phalanges du tatoueur maladroit… un collègue du jeune Français en a fait la douloureuse expérience. Mais le tatouage est aussi un art indélébile : quand on regrette, ça coûte cher et ça fait mal ! Nabilla Benattia, l'héroïne de téléréalité, en a fait la douloureuse expérience. En pleine séance de dé-tatouage au laser, elle met en garde contre les tatouages faits sur un coup de tête.

      Lire la suite Zone interdite (33 vidéos) 5 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Un jeune Français sur cinq est aujourd'hui tatoué. En ville comme à la campagne, que l'on soit rocker ou banquière, le tatouage est un phénomène de société qui séduit autant les filles que les garçons. Alors que le Mondial du tatouage de Paris rassemble ce week-end plus de 30 000 fans et 350 tatoueurs venus du monde entier, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite sont allées à la rencontre de ceux qui vivent le tatouage comme une passion et parfois une addiction. En Bourgogne, Christophe tatoue en famille. Dans son petit village près de Mâcon, cet autodidacte, ancien architecte d'intérieur, a commencé par tatouer son épouse. Aujourd'hui, ses clients affluent de toute la région. Ils ont parfois la soixantaine bien sonnée… mais craquent encore pour un aigle dans le cou. Pour certains, la passion n'a pas de limite. Comme pour ces touristes d'un nouveau genre, qui viennent du bout du monde se faire tatouer par Mikaël de Poissy. Ce Français est devenu une star du milieu. Il a ses accès privilégiés à Notre-Dame de Paris. Les vitraux de la cathédrale sont l´une de ses principales source d'inspiration et Mikaël les reproduit sur le dos de ses clients. Un travail d'orfèvre qui dure des mois et coûte plusieurs milliers d'euros. À la tête du Mondial du Tatouage, TinTin, l'un pionniers de la profession, préside un concours de talents très particulier : les candidats tatouent « en direct » sous la pression du public et d'un jury très exigeant. Stress maximum pour les tatoueurs et les tatoués ! Aux États-Unis, nous avons suivi Kate Von D. Le tatouage a fait d'elle une star et une richissime femme d'affaire : sa ligne de maquillage et de vêtement fait un carton. Dans ce pays, le tatoo est un mode de vie. Comme pour Kelly Eden et sa bande de filles. Style Barbie-Fluo, cheveux couleur pastel, elles sont mannequins et tatoueuses et vivent selon leur propre code d'honneur : elles forment un véritable clan au sein duquel le droit de se faire tatouer le cou ou le visage s'obtient au mérite. Signe d'appartenance, le tatouage est aussi une marque de reconnaissance entre proscrits. Au Japon, il est l'apanage des Yakuzas, les membres de la mafia. David, un Français d'une trentaine d'années a été admis comme apprenti auprès d'un maître japonais qui tatoue les mafieux de la tête aux pieds, les transformant en tableaux vivants. Mais attention, en cas d'erreur sur le dessin, les Yakuzas coupent les phalanges du tatoueur maladroit… un collègue du jeune Français en a fait la douloureuse expérience. Mais le tatouage est aussi un art indélébile : quand on regrette, ça coûte cher et ça fait mal ! Nabilla Benattia, l'héroïne de téléréalité, en a fait la douloureuse expérience. En pleine séance de dé-tatouage au laser, elle met en garde contre les tatouages faits sur un coup de tête.
    • Magazine

      Zone interdite

      Vivre sur une île de rêve, des Français tentent l'aventure au soleil

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      En couple ou en famille, ils ont décidé de changer de vie et de s'installer sur une île tropicale aux paysages idylliques. Marc et Léa, 30 ans, se sont ainsi lancés un pari fou : quitter leur vie à Bordeaux pour élever Léon, leur bébé de 10 mois, au Vanuatu, au large de la Nouvelle-Calédonie. Habitué à travailler dans un bureau, Marc va devenir guide touristique. En Asie, dans le village d'El Nido, situé sur l'île de Palawan aux Philippines, Basil et sa soeur Bertille ont bâti un véritable empire. L'ancien serveur et la créatrice de bijoux, originaires de Marseille gèrent des bars, des restaurants et des hôtels. Guillaume, 28 ans, vit à Sao Tomé, une île au large du Gabon en Afrique. Mickael Farina, lui, réside sur un atoll des Maldives où il ouvre un restaurant.

      Lire la suite Zone interdite (34 vidéos) 1 commentaire
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      En couple ou en famille, ils ont décidé de changer de vie et de s'installer sur une île tropicale aux paysages idylliques. Marc et Léa, 30 ans, se sont ainsi lancés un pari fou : quitter leur vie à Bordeaux pour élever Léon, leur bébé de 10 mois, au Vanuatu, au large de la Nouvelle-Calédonie. Habitué à travailler dans un bureau, Marc va devenir guide touristique. En Asie, dans le village d'El Nido, situé sur l'île de Palawan aux Philippines, Basil et sa soeur Bertille ont bâti un véritable empire. L'ancien serveur et la créatrice de bijoux, originaires de Marseille gèrent des bars, des restaurants et des hôtels. Guillaume, 28 ans, vit à Sao Tomé, une île au large du Gabon en Afrique. Mickael Farina, lui, réside sur un atoll des Maldives où il ouvre un restaurant.
    • Magazine

      Zone interdite

      Gardes d'enfants, pensions alimentaires, divorces : tous les coups sont permis

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'actualité, Zone Interdite se compose de divers reportages et de plateaux où sont accueillis des invités ayant un rapport direct avec les thèmes abordés dans les reportages.

      Lire la suite Zone interdite (33 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'actualité, Zone Interdite se compose de divers reportages et de plateaux où sont accueillis des invités ayant un rapport direct avec les thèmes abordés dans les reportages.
    • Magazine

      Zone interdite

      Unités pour malades difficiles : qui sont ces fous que l'on enferme ?

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les Unités pour Malades Difficiles sont les unités psychiatriques les plus surveillées de France. On y soigne les malades mentaux dangereux pour la société, hospitalisés à la demande du préfet parce qu'ils ont commis des actes de violence, pouvant pour certains aller jusqu'au meurtre. Près de Bordeaux (Gironde), l'UMD de Cadillac est l'une des plus anciennes : les patients souffrent de pathologies psychiatriques très lourdes, leur maladie les a entraînés si loin qu'ils ont besoin d'une surveillance 24 heures sur 24. Durant près d'un an, les caméras de Zone Interdite ont eu un accès exceptionnel, au plus près des patients, de leurs familles et du personnel soignant qui les accompagne parfois jusqu'à leur retour à la liberté. L'histoire de ces hommes est souvent douloureuse, ce sont eux qui nous racontent leur maladie et leurs symptômes : hallucinations auditives, délires de persécution. La parole de ces malades est rare ; certains ont accepté d'apparaître à visage découvert, c'est à travers leurs parcours que nous découvrons le quotidien de ce lieu très fermé. L'emploi du temps est millimétré. Le protocole de soins intensif. Mais il y a aussi des moments joyeux, comme les « olympiades sportives » organisées une fois par an dans l'enceinte de l'hôpital. Tous les six mois, des juges de la détention et de la liberté s'assurent qu'il n'y a pas d'hospitalisation abusive et statuent sur la sortie possible ou non des malades. Un retour à la liberté qui se fait sous haute surveillance. Il arrive pourtant que certains malades préfèrent rester internés car l'enfermement leur apparaît comme le plus sûr moyen de juguler leur folie.

      Lire la suite Zone interdite (35 vidéos) 18 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Les Unités pour Malades Difficiles sont les unités psychiatriques les plus surveillées de France. On y soigne les malades mentaux dangereux pour la société, hospitalisés à la demande du préfet parce qu'ils ont commis des actes de violence, pouvant pour certains aller jusqu'au meurtre. Près de Bordeaux (Gironde), l'UMD de Cadillac est l'une des plus anciennes : les patients souffrent de pathologies psychiatriques très lourdes, leur maladie les a entraînés si loin qu'ils ont besoin d'une surveillance 24 heures sur 24. Durant près d'un an, les caméras de Zone Interdite ont eu un accès exceptionnel, au plus près des patients, de leurs familles et du personnel soignant qui les accompagne parfois jusqu'à leur retour à la liberté. L'histoire de ces hommes est souvent douloureuse, ce sont eux qui nous racontent leur maladie et leurs symptômes : hallucinations auditives, délires de persécution. La parole de ces malades est rare ; certains ont accepté d'apparaître à visage découvert, c'est à travers leurs parcours que nous découvrons le quotidien de ce lieu très fermé. L'emploi du temps est millimétré. Le protocole de soins intensif. Mais il y a aussi des moments joyeux, comme les « olympiades sportives » organisées une fois par an dans l'enceinte de l'hôpital. Tous les six mois, des juges de la détention et de la liberté s'assurent qu'il n'y a pas d'hospitalisation abusive et statuent sur la sortie possible ou non des malades. Un retour à la liberté qui se fait sous haute surveillance. Il arrive pourtant que certains malades préfèrent rester internés car l'enfermement leur apparaît comme le plus sûr moyen de juguler leur folie.
    • Magazine

      Zone interdite

      Droit de mourir : l'enquête qui dérange

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'actualité, Zone Interdite se compose de divers reportages et de plateaux où sont accueillis des invités ayant un rapport direct avec les thèmes abordés dans les reportages.

      Lire la suite Zone interdite (34 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'actualité, Zone Interdite se compose de divers reportages et de plateaux où sont accueillis des invités ayant un rapport direct avec les thèmes abordés dans les reportages.
    • Magazine

      Zone interdite

      Tics, TOC et phobies : ils gagnent la vie de 10 millions de Français

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'actualité, Zone Interdite se compose de divers reportages et de plateaux où sont accueillis des invités ayant un rapport direct avec les thèmes abordés dans les reportages.

      Lire la suite Zone interdite (31 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Magazine d'actualité, Zone Interdite se compose de divers reportages et de plateaux où sont accueillis des invités ayant un rapport direct avec les thèmes abordés dans les reportages.

    Audiences replay du 23-04