Revoir un programme tv en replay et en streaming
  • Zone interdite en replay (16 vidéos)

    A propos de Zone interdite

    Zone interdite est une émission d'information programmée un dimanche sur deux en alternance avec Capital. Depuis Septembre 2012, Wendy Bouchard reprend la présentation de cette émission dont le concept est de faire un gros plan sur des sujets d'investigation ou d'actualité.

    • Magazine

      Zone interdite

      Vive le camping !

      aucun (0 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 200 mètres de la plage de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), « Le Soleil de Méditerranée », un camping réputé pour son confort quatre étoiles, fait le plein chaque été. Il est dirigé depuis 5 ans par Serge et Maryse, un couple haut en couleur ! Ici, deux mondes s'entrecroisent : les vacanciers qui veulent bronzer et se divertir et les saisonniers qui travaillent d'arrache-pied pour assurer le confort des clients. Faire cohabiter tout ce monde-là, satisfaire les uns, houspiller les autres, faire face au grand rush des vacanciers ou remplacer au plus vite les employés qui ne font pas l'affaire, c'est le défi permanent de Serge et Maryse. Et les problèmes ne manquent pas ! Les Caméras de Zone Interdite ont capté pendant plusieurs semaines tous ces moments de vie qui ont marqué cet été au camping. Le 4 juillet, premier jour des vacances, était la journée noire avec des arrivées massives. Comment Serge et Maryse ont-ils géré les incidents ? Les habitués ont-ils retrouvé leur place ? Boris, le fils ainé du couple, saura-t-il faire tourner le restaurant du camping ? Et côté clients, Emilie et Jérémy ont choisi de fêter leurs dix ans de mariage au camping. Mais les trois enfants qui les accompagnent les laisseront-ils profiter de leurs vacances ? Nicole, la nouvelle compagne de Christian, plus habituée aux hôtels de luxe et qui vient pour la première fois en camping, résistera-t-elle à l'épreuve ? Enfin Christophe et Laetitia seront-ils les meilleurs au concours de pétanque et d'aquagym ?

      Lire la suite Zone interdite (15 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À 200 mètres de la plage de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), « Le Soleil de Méditerranée », un camping réputé pour son confort quatre étoiles, fait le plein chaque été. Il est dirigé depuis 5 ans par Serge et Maryse, un couple haut en couleur ! Ici, deux mondes s'entrecroisent : les vacanciers qui veulent bronzer et se divertir et les saisonniers qui travaillent d'arrache-pied pour assurer le confort des clients. Faire cohabiter tout ce monde-là, satisfaire les uns, houspiller les autres, faire face au grand rush des vacanciers ou remplacer au plus vite les employés qui ne font pas l'affaire, c'est le défi permanent de Serge et Maryse. Et les problèmes ne manquent pas ! Les Caméras de Zone Interdite ont capté pendant plusieurs semaines tous ces moments de vie qui ont marqué cet été au camping. Le 4 juillet, premier jour des vacances, était la journée noire avec des arrivées massives. Comment Serge et Maryse ont-ils géré les incidents ? Les habitués ont-ils retrouvé leur place ? Boris, le fils ainé du couple, saura-t-il faire tourner le restaurant du camping ? Et côté clients, Emilie et Jérémy ont choisi de fêter leurs dix ans de mariage au camping. Mais les trois enfants qui les accompagnent les laisseront-ils profiter de leurs vacances ? Nicole, la nouvelle compagne de Christian, plus habituée aux hôtels de luxe et qui vient pour la première fois en camping, résistera-t-elle à l'épreuve ? Enfin Christophe et Laetitia seront-ils les meilleurs au concours de pétanque et d'aquagym ?
    • Magazine

      Zone interdite

      Vacances en camping-car : l'aventure sur la route

      pas mal (1 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Camping-cars, caravanes et combis, les Français sont de plus en plus nombreux à passer leurs vacances dans ces drôles de maisons roulantes, symbole de liberté : plus de cinq millions chaque année ! Partir à l'aventure en famille ou entre amis, vivre au plus près de la nature sans dépenser trop, découvrir des paysages sans cesse différents… Pour beaucoup, c'est un rêve et pour le vivre, le choix des formules ne manque pas. Les équipes de Zone Interdite ont suivi Éric et sa famille qui viennent d'acheter une caravane miniature dernier cri, construite sur mesure et assortie à la couleur de leur voiture ! Un attelage chic et design. Mais comment va-t-il faire rentrer à l'intérieur de cette minuscule coquille sa femme Ségolène, ses trois enfants et… son chien ? Michel et Patricia, eux, ont choisi l'option luxe et grand confort. Ils se sont offert un palace roulant à près de 400 000 euros qui leur permet de garer leur petite voiture à l'intérieur de leur camping-car. Feront-ils sensation au grand rassemblement, en Allemagne, des camping-cars les plus luxueux d'Europe ? À 40 ans, Michael, banquier dans la finance, n'a plus fait de camping depuis bien longtemps. Mais pour son anniversaire, sa bande de copains lui a préparé une virée surprise en combi Volkswagen, ces minibus des années 60 transformables en chambre à coucher. Il ne sait rien de ce qui l'attend. Une chose est sûre : fiestas à toutes les étapes et souvenirs mémorables sont au rendez-vous. Et nous suivrons aussi Audrey, Yannick et leurs deux filles qui partent en camping-car pour la première fois, direction l'Italie. Mais la petite famille est loin de se douter que la vie en camping-car ne ressemble pas toujours à la dolce vita. Rouler avec ces mastodontes peut révéler bien des surprises.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Camping-cars, caravanes et combis, les Français sont de plus en plus nombreux à passer leurs vacances dans ces drôles de maisons roulantes, symbole de liberté : plus de cinq millions chaque année ! Partir à l'aventure en famille ou entre amis, vivre au plus près de la nature sans dépenser trop, découvrir des paysages sans cesse différents… Pour beaucoup, c'est un rêve et pour le vivre, le choix des formules ne manque pas. Les équipes de Zone Interdite ont suivi Éric et sa famille qui viennent d'acheter une caravane miniature dernier cri, construite sur mesure et assortie à la couleur de leur voiture ! Un attelage chic et design. Mais comment va-t-il faire rentrer à l'intérieur de cette minuscule coquille sa femme Ségolène, ses trois enfants et… son chien ? Michel et Patricia, eux, ont choisi l'option luxe et grand confort. Ils se sont offert un palace roulant à près de 400 000 euros qui leur permet de garer leur petite voiture à l'intérieur de leur camping-car. Feront-ils sensation au grand rassemblement, en Allemagne, des camping-cars les plus luxueux d'Europe ? À 40 ans, Michael, banquier dans la finance, n'a plus fait de camping depuis bien longtemps. Mais pour son anniversaire, sa bande de copains lui a préparé une virée surprise en combi Volkswagen, ces minibus des années 60 transformables en chambre à coucher. Il ne sait rien de ce qui l'attend. Une chose est sûre : fiestas à toutes les étapes et souvenirs mémorables sont au rendez-vous. Et nous suivrons aussi Audrey, Yannick et leurs deux filles qui partent en camping-car pour la première fois, direction l'Italie. Mais la petite famille est loin de se douter que la vie en camping-car ne ressemble pas toujours à la dolce vita. Rouler avec ces mastodontes peut révéler bien des surprises.
    • Magazine

      Zone interdite

      Puy du Fou : l'incroyable défi du nouveau spectacle

      bien (11 votes) Votre vote

      Pendant cinq mois, les caméras de «Zone Interdite» ont suivi la création d'un spectacle inédit au Puy du Fou : les batailles d'un général vendéen sur une scène de 160 mètres de long. Une tribune de 2400 places tourne sur elle-même, une première mondiale. Antoine, anciennement directeur artistique du spectacle des Vikings, est chargé de la mise en scène de ce show qui a coûté 19 millions d'euros. La pression et le stress sont maximums, car c'est lui qui sera responsable de la réussite ou de l'échec. Mathilde, danseuse, n'a qu'un but, faire carrière au Puy du fou. A 22 ans, elle veut absolument prouver à sa famille qu'elle peut réussir. A 19 ans, Mathieu est venu un jour comme spectateur et a tout de suite postulé pour intégrer le parc. Avec son physique de jeune premier, il a obtenu le rôle-titre dans le spectacle du roi Arthur.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Pendant cinq mois, les caméras de «Zone Interdite» ont suivi la création d'un spectacle inédit au Puy du Fou : les batailles d'un général vendéen sur une scène de 160 mètres de long. Une tribune de 2400 places tourne sur elle-même, une première mondiale. Antoine, anciennement directeur artistique du spectacle des Vikings, est chargé de la mise en scène de ce show qui a coûté 19 millions d'euros. La pression et le stress sont maximums, car c'est lui qui sera responsable de la réussite ou de l'échec. Mathilde, danseuse, n'a qu'un but, faire carrière au Puy du fou. A 22 ans, elle veut absolument prouver à sa famille qu'elle peut réussir. A 19 ans, Mathieu est venu un jour comme spectateur et a tout de suite postulé pour intégrer le parc. Avec son physique de jeune premier, il a obtenu le rôle-titre dans le spectacle du roi Arthur.
    • Magazine

      Zone interdite

      Vendeurs sur les marchés de l'été : deux mois pour réussir

      pas mal (7 votes) Votre vote

      Chaque été, 13 000 marchés animent les villes de France : maraîchers, poissonniers et autres vendeurs ambulants se lèvent aux aurores pour installer leurs étals. Laurent, 38 ans est camelot. Surnommé le roi de la débrouille, il est capable de tout vendre, même les objets les plus insolites et les plus inutiles. A Antibes, Denis est un vieux de loup de mer qui a la gouaille facile. Depuis plus de 20 ans, il se lève à 4 heures du matin pour pêcher les poissons qu'il vendra un peu plus tard sur le marché. A Marseille, Jennifer a quitté son emploi de serveuse pour se lancer dans la vente d'accessoires de smartphones. Du côté d'Agen, Maryse et Bernard, amoureux transis depuis plus de quarante ans, récoltent les fruits de la ferme à la main avant de les proposer à leurs clients.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      Chaque été, 13 000 marchés animent les villes de France : maraîchers, poissonniers et autres vendeurs ambulants se lèvent aux aurores pour installer leurs étals. Laurent, 38 ans est camelot. Surnommé le roi de la débrouille, il est capable de tout vendre, même les objets les plus insolites et les plus inutiles. A Antibes, Denis est un vieux de loup de mer qui a la gouaille facile. Depuis plus de 20 ans, il se lève à 4 heures du matin pour pêcher les poissons qu'il vendra un peu plus tard sur le marché. A Marseille, Jennifer a quitté son emploi de serveuse pour se lancer dans la vente d'accessoires de smartphones. Du côté d'Agen, Maryse et Bernard, amoureux transis depuis plus de quarante ans, récoltent les fruits de la ferme à la main avant de les proposer à leurs clients.-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Tatouage : phénomène populaire ou tendance éphémère ?

      pas mal (46 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Un jeune Français sur cinq est aujourd'hui tatoué. En ville comme à la campagne, que l'on soit rocker ou banquière, le tatouage est un phénomène de société qui séduit autant les filles que les garçons. Alors que le Mondial du tatouage de Paris rassemble ce week-end plus de 30 000 fans et 350 tatoueurs venus du monde entier, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite sont allées à la rencontre de ceux qui vivent le tatouage comme une passion et parfois une addiction. En Bourgogne, Christophe tatoue en famille. Dans son petit village près de Mâcon, cet autodidacte, ancien architecte d'intérieur, a commencé par tatouer son épouse. Aujourd'hui, ses clients affluent de toute la région. Ils ont parfois la soixantaine bien sonnée… mais craquent encore pour un aigle dans le cou. Pour certains, la passion n'a pas de limite. Comme pour ces touristes d'un nouveau genre, qui viennent du bout du monde se faire tatouer par Mikaël de Poissy. Ce Français est devenu une star du milieu. Il a ses accès privilégiés à Notre-Dame de Paris. Les vitraux de la cathédrale sont l´une de ses principales source d'inspiration et Mikaël les reproduit sur le dos de ses clients. Un travail d'orfèvre qui dure des mois et coûte plusieurs milliers d'euros. À la tête du Mondial du Tatouage, TinTin, l'un pionniers de la profession, préside un concours de talents très particulier : les candidats tatouent « en direct » sous la pression du public et d'un jury très exigeant. Stress maximum pour les tatoueurs et les tatoués ! Aux États-Unis, nous avons suivi Kate Von D. Le tatouage a fait d'elle une star et une richissime femme d'affaire : sa ligne de maquillage et de vêtement fait un carton. Dans ce pays, le tatoo est un mode de vie. Comme pour Kelly Eden et sa bande de filles. Style Barbie-Fluo, cheveux couleur pastel, elles sont mannequins et tatoueuses et vivent selon leur propre code d'honneur : elles forment un véritable clan au sein duquel le droit de se faire tatouer le cou ou le visage s'obtient au mérite. Signe d'appartenance, le tatouage est aussi une marque de reconnaissance entre proscrits. Au Japon, il est l'apanage des Yakuzas, les membres de la mafia. David, un Français d'une trentaine d'années a été admis comme apprenti auprès d'un maître japonais qui tatoue les mafieux de la tête aux pieds, les transformant en tableaux vivants. Mais attention, en cas d'erreur sur le dessin, les Yakuzas coupent les phalanges du tatoueur maladroit… un collègue du jeune Français en a fait la douloureuse expérience. Mais le tatouage est aussi un art indélébile : quand on regrette, ça coûte cher et ça fait mal ! Nabilla Benattia, l'héroïne de téléréalité, en a fait la douloureuse expérience. En pleine séance de dé-tatouage au laser, elle met en garde contre les tatouages faits sur un coup de tête.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Un jeune Français sur cinq est aujourd'hui tatoué. En ville comme à la campagne, que l'on soit rocker ou banquière, le tatouage est un phénomène de société qui séduit autant les filles que les garçons. Alors que le Mondial du tatouage de Paris rassemble ce week-end plus de 30 000 fans et 350 tatoueurs venus du monde entier, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite sont allées à la rencontre de ceux qui vivent le tatouage comme une passion et parfois une addiction. En Bourgogne, Christophe tatoue en famille. Dans son petit village près de Mâcon, cet autodidacte, ancien architecte d'intérieur, a commencé par tatouer son épouse. Aujourd'hui, ses clients affluent de toute la région. Ils ont parfois la soixantaine bien sonnée… mais craquent encore pour un aigle dans le cou. Pour certains, la passion n'a pas de limite. Comme pour ces touristes d'un nouveau genre, qui viennent du bout du monde se faire tatouer par Mikaël de Poissy. Ce Français est devenu une star du milieu. Il a ses accès privilégiés à Notre-Dame de Paris. Les vitraux de la cathédrale sont l´une de ses principales source d'inspiration et Mikaël les reproduit sur le dos de ses clients. Un travail d'orfèvre qui dure des mois et coûte plusieurs milliers d'euros. À la tête du Mondial du Tatouage, TinTin, l'un pionniers de la profession, préside un concours de talents très particulier : les candidats tatouent « en direct » sous la pression du public et d'un jury très exigeant. Stress maximum pour les tatoueurs et les tatoués ! Aux États-Unis, nous avons suivi Kate Von D. Le tatouage a fait d'elle une star et une richissime femme d'affaire : sa ligne de maquillage et de vêtement fait un carton. Dans ce pays, le tatoo est un mode de vie. Comme pour Kelly Eden et sa bande de filles. Style Barbie-Fluo, cheveux couleur pastel, elles sont mannequins et tatoueuses et vivent selon leur propre code d'honneur : elles forment un véritable clan au sein duquel le droit de se faire tatouer le cou ou le visage s'obtient au mérite. Signe d'appartenance, le tatouage est aussi une marque de reconnaissance entre proscrits. Au Japon, il est l'apanage des Yakuzas, les membres de la mafia. David, un Français d'une trentaine d'années a été admis comme apprenti auprès d'un maître japonais qui tatoue les mafieux de la tête aux pieds, les transformant en tableaux vivants. Mais attention, en cas d'erreur sur le dessin, les Yakuzas coupent les phalanges du tatoueur maladroit… un collègue du jeune Français en a fait la douloureuse expérience. Mais le tatouage est aussi un art indélébile : quand on regrette, ça coûte cher et ça fait mal ! Nabilla Benattia, l'héroïne de téléréalité, en a fait la douloureuse expérience. En pleine séance de dé-tatouage au laser, elle met en garde contre les tatouages faits sur un coup de tête.
    • Magazine

      Zone interdite

      Zoo : dans les secrets des naissances extraordinaires

      bien (53 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans les 300 zoos français, chaque naissance est un défi : nuits blanches assurées pour les propriétaires et les soigneurs. Les bébés animaux sont une aubaine pour les parcs car pendant leur première année, ils attirent trois fois plus de visiteurs qu'un animal adulte. Encore faut-il que girafons, manchots et lionceaux viennent au monde sans encombre. Ophélie Meunier vous fait découvrir les secrets de ces naissances extraordinaires. Pour la première fois, pendant plus d'un an, les équipes de Zone Interdite ont pu suivre des ébats amoureux hors du commun et des naissances incroyables. Comme ces bébés girafons qui, après 15 mois de gestation, font une arrivée sur terre fracassante : une chute spectaculaire de 3 mètres de haut car les girafes mettent bas debout. Des caméras infrarouges nous ont permis de capter ces moments rares : ces naissances restent mystérieuses, même pour les soigneurs. La plupart du temps, les animaux sauvages mettent-bas la nuit et se cachent. Les programmes de reproduction dans les zoos sont extrêmement encadrés : les équipes vétérinaires déploient des trésors d'ingéniosité pour réaliser des échographies sur des mamans phoques un peu timides ou subtiliser les œufs des manchots sans qu'ils s'en aperçoivent afin de surveiller la croissance des bébés à travers leur coquille. Il arrive parfois que les mères se désintéressent de leurs petits. Les soigneurs, biberons à la main, doivent alors jouer les parents adoptifs.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) 6 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Dans les 300 zoos français, chaque naissance est un défi : nuits blanches assurées pour les propriétaires et les soigneurs. Les bébés animaux sont une aubaine pour les parcs car pendant leur première année, ils attirent trois fois plus de visiteurs qu'un animal adulte. Encore faut-il que girafons, manchots et lionceaux viennent au monde sans encombre. Ophélie Meunier vous fait découvrir les secrets de ces naissances extraordinaires. Pour la première fois, pendant plus d'un an, les équipes de Zone Interdite ont pu suivre des ébats amoureux hors du commun et des naissances incroyables. Comme ces bébés girafons qui, après 15 mois de gestation, font une arrivée sur terre fracassante : une chute spectaculaire de 3 mètres de haut car les girafes mettent bas debout. Des caméras infrarouges nous ont permis de capter ces moments rares : ces naissances restent mystérieuses, même pour les soigneurs. La plupart du temps, les animaux sauvages mettent-bas la nuit et se cachent. Les programmes de reproduction dans les zoos sont extrêmement encadrés : les équipes vétérinaires déploient des trésors d'ingéniosité pour réaliser des échographies sur des mamans phoques un peu timides ou subtiliser les œufs des manchots sans qu'ils s'en aperçoivent afin de surveiller la croissance des bébés à travers leur coquille. Il arrive parfois que les mères se désintéressent de leurs petits. Les soigneurs, biberons à la main, doivent alors jouer les parents adoptifs.
    • Magazine

      Zone interdite

      Volontaires du nouveau service militaire : l'année qui va changer leur vie

      pas mal (36 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis un an, 5 000 filles et garçons, âgés de 18 à 25 ans, se sont engagés dans l'armée française pour effectuer un service militaire pas comme les autres : le SMV, Service Militaire Volontaire. Ce nouveau dispositif s'adresse aux jeunes peu ou pas diplômés avec, à la clef, une formation et le passage du permis de conduire. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi le parcours de jeunes recrues, à Montigny-lès-Metz en Moselle, l'un des trois premiers centres ouverts en France. Neuf mois décisifs, qui, tous l'espèrent, vont changer leur vie. À 19 ans, Cynthia a raté son CAP coiffure. Cheveux teints en rouge et piercing, cette jeune fille déterminée va devoir rentrer dans le rang. Intégrer l'armée est l'occasion de retrouver le chemin de la vie professionnelle et de prouver sa valeur à ses parents. Marvin, 19 ans, joue son avenir. Aujourd'hui à la rue, ce jeune écorché vif espère retrouver une stabilité et rêve de décrocher un job. Mais parviendra-t-il à combattre ses démons et à accepter la discipline de la caserne ? Antony, lui, n'a qu'un seul rêve : rejoindre les troupes de la Marine française. Un challenge que ce jeune de 20 ans tentera de relever malgré de nombreux obstacles. Discipline, vie en communauté, dépassement de soi… les jeunes recrues vont devoir se plier aux règles de la vie militaire. Une expérience qui va mettre leurs nerfs à rude épreuve. Pour les accompagner dans cette aventure hors du commun, l'Adjudant-Chef Christophe, 25 ans de carrière, va les amener à se surpasser et à vivre une expérience humaine exceptionnelle.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Depuis un an, 5 000 filles et garçons, âgés de 18 à 25 ans, se sont engagés dans l'armée française pour effectuer un service militaire pas comme les autres : le SMV, Service Militaire Volontaire. Ce nouveau dispositif s'adresse aux jeunes peu ou pas diplômés avec, à la clef, une formation et le passage du permis de conduire. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi le parcours de jeunes recrues, à Montigny-lès-Metz en Moselle, l'un des trois premiers centres ouverts en France. Neuf mois décisifs, qui, tous l'espèrent, vont changer leur vie. À 19 ans, Cynthia a raté son CAP coiffure. Cheveux teints en rouge et piercing, cette jeune fille déterminée va devoir rentrer dans le rang. Intégrer l'armée est l'occasion de retrouver le chemin de la vie professionnelle et de prouver sa valeur à ses parents. Marvin, 19 ans, joue son avenir. Aujourd'hui à la rue, ce jeune écorché vif espère retrouver une stabilité et rêve de décrocher un job. Mais parviendra-t-il à combattre ses démons et à accepter la discipline de la caserne ? Antony, lui, n'a qu'un seul rêve : rejoindre les troupes de la Marine française. Un challenge que ce jeune de 20 ans tentera de relever malgré de nombreux obstacles. Discipline, vie en communauté, dépassement de soi… les jeunes recrues vont devoir se plier aux règles de la vie militaire. Une expérience qui va mettre leurs nerfs à rude épreuve. Pour les accompagner dans cette aventure hors du commun, l'Adjudant-Chef Christophe, 25 ans de carrière, va les amener à se surpasser et à vivre une expérience humaine exceptionnelle.
    • Magazine

      Zone interdite

      Pompiers de Paris : un an avec l'élite des soldats du feu

      bien (27 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Leur devise : « sauver ou périr ». Ce sont les pompiers de Paris, l'élite des soldats du feu, mobilisés pour les missions les plus sensibles et périlleuses. Tous les jours, ces hommes et femmes côtoient les accidents, le feu et la mort. Au total : plus de 450 000 interventions par an dans la capitale et la petite couronne. 8 500 soldats de l'armée de terre composent cette unité d'élite, la troisième plus grande unité de pompiers au monde ! Qui sont ces soldats surentraînés prêts à risquer leur vie pour nous secourir ? Comment concilier vie privée avec ce métier si prenant et risqué ? Pendant un an, jour et nuit, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi les pompiers de Paris dans leur quotidien hors-norme. Parmi eux, Patricia, 32 ans, l'une des rares femmes de la compagnie incendie. Capitaine, elle dirige 220 pompiers. Un engagement à 100% qu'elle doit combiner avec sa vie de jeune mère de famille. Maxime, 28 ans, est opérateur sur la plateforme d'écoute du centre opérationnel de la Brigade des sapeurs-pompiers. C'est lui qui reçoit les appels d'urgence et fait partir les secours. Difficile de garder son calme en toutes circonstances face à des gens paniqués et traumatisés. Il a déjà eu l'occasion de faire accoucher une femme dans un taxi ! Jeff, lui, fait partie la 26e compagnie de Saint-Denis ; l'unité qui détient le record du nombre d'interventions pour incendie. Nous l'avons suivi au cours de ses missions les plus délicates. Il est aussi l'organisateur de la « sainte Barbe », la fête des pompiers que nous avons pu filmer exceptionnellement. Soumis à un stress intense et quotidien, les pompiers décompressent alors totalement. Une fois par an, tous les délires sont permis ! Incendies, accidents de la route, catastrophes… Immersion chez les pompiers de Paris, l'élite des soldats du feu.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Leur devise : « sauver ou périr ». Ce sont les pompiers de Paris, l'élite des soldats du feu, mobilisés pour les missions les plus sensibles et périlleuses. Tous les jours, ces hommes et femmes côtoient les accidents, le feu et la mort. Au total : plus de 450 000 interventions par an dans la capitale et la petite couronne. 8 500 soldats de l'armée de terre composent cette unité d'élite, la troisième plus grande unité de pompiers au monde ! Qui sont ces soldats surentraînés prêts à risquer leur vie pour nous secourir ? Comment concilier vie privée avec ce métier si prenant et risqué ? Pendant un an, jour et nuit, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi les pompiers de Paris dans leur quotidien hors-norme. Parmi eux, Patricia, 32 ans, l'une des rares femmes de la compagnie incendie. Capitaine, elle dirige 220 pompiers. Un engagement à 100% qu'elle doit combiner avec sa vie de jeune mère de famille. Maxime, 28 ans, est opérateur sur la plateforme d'écoute du centre opérationnel de la Brigade des sapeurs-pompiers. C'est lui qui reçoit les appels d'urgence et fait partir les secours. Difficile de garder son calme en toutes circonstances face à des gens paniqués et traumatisés. Il a déjà eu l'occasion de faire accoucher une femme dans un taxi ! Jeff, lui, fait partie la 26e compagnie de Saint-Denis ; l'unité qui détient le record du nombre d'interventions pour incendie. Nous l'avons suivi au cours de ses missions les plus délicates. Il est aussi l'organisateur de la « sainte Barbe », la fête des pompiers que nous avons pu filmer exceptionnellement. Soumis à un stress intense et quotidien, les pompiers décompressent alors totalement. Une fois par an, tous les délires sont permis ! Incendies, accidents de la route, catastrophes… Immersion chez les pompiers de Paris, l'élite des soldats du feu.
    • Magazine

      Zone interdite

      Dubaï : l'incroyable vie des Français au pays de la démesure

      pas mal (41 votes) Votre vote

      A Dubaï, mégapole de trois millions d'habitants, les architectes rivalisent d'ingéniosité pour battre des records toujours plus impressionnants. Cette ville de la démesure a attiré 14 millions de visiteurs en 2015. Isabelle, Eric et leurs deux enfants vont y passer une semaine de vacances de rêve. Vincent Reffet, lui, s'apprête à y réaliser un exploit. Le triple champion du monde de parachutisme va survoler la forêt de gratte-ciel à plus de 300 km/h, équipé d'une aile composée de quatre mini-réacteurs. Taha Boudhib vit, pour sa part, au plus près des riches familles locales. Ce Franco-Tunisien est le pâtissier préféré des émiriens. Il travaille dans un complexe appartenant à la famille royale. Emmanuelle et Alexandra ont choisi de créer un vide-dressing de luxe.-
      -

      Lire la suite Zone interdite (14 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      A Dubaï, mégapole de trois millions d'habitants, les architectes rivalisent d'ingéniosité pour battre des records toujours plus impressionnants. Cette ville de la démesure a attiré 14 millions de visiteurs en 2015. Isabelle, Eric et leurs deux enfants vont y passer une semaine de vacances de rêve. Vincent Reffet, lui, s'apprête à y réaliser un exploit. Le triple champion du monde de parachutisme va survoler la forêt de gratte-ciel à plus de 300 km/h, équipé d'une aile composée de quatre mini-réacteurs. Taha Boudhib vit, pour sa part, au plus près des riches familles locales. Ce Franco-Tunisien est le pâtissier préféré des émiriens. Il travaille dans un complexe appartenant à la famille royale. Emmanuelle et Alexandra ont choisi de créer un vide-dressing de luxe.-
      -
    • Magazine

      Zone interdite

      Camelots et inventeurs de génie : les stars de la Foire de Paris 2017

      excellent! (1 vote) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année, la Foire de Paris accueille plus de 600 000 visiteurs et 3 500 exposants. Des chiffres qui font de cette manifestation le premier événement commercial et festif d'Europe. Du côté des clients, l'occasion est belle de faire des affaires et de dénicher les dernières nouveautés. Côté vendeurs, ils n'ont pas le droit à l'erreur et doivent absolument réussir financièrement leur Foire, sous peine de rater leur année. Dans les allées, huit visiteurs sur dix achètent et le panier moyen atteint ici des records : 400 euros par visiteur. Et cette année, la Foire s'affiche comme le rendez-vous incontournable pour équiper et meubler sa maison. Alors ici, tout est fait pour favoriser les achats d'impulsion. Même sur de très gros achats, on vous promet 15%, 30% et même 40% de remise. Des offres alléchantes ! Mais que valent vraiment ces promotions ? Fait-on toujours de bonnes affaires à la Foire de Paris ? Pour le savoir, nous suivrons les rois de la cuisine : la marque Schmidt. Avec son armée de vendeurs et ses cuisines dernier cri, l'enseigne veut faire rêver les visiteurs et vendre des dizaines de cuisines à 20 000 euros ! Comment la marque va-t-elle s'y prendre ? Vous découvrirez des techniques de vente redoutables. À Paris, les stars de la Foire, ce sont les fameux camelots ; des démonstrateurs hors pair capables de vous vendre des robots, des épluches légumes ou encore des aspirateurs autonomes. Au rang des meilleurs camelots, Ludovic et Wilfried tiennent le haut du pavé. Cette année, ils ont misé sur un presse-agrumes et un épluche-légumes et ils comptent bien en vendre des centaines. Mais les prix de ces produits se justifient-ils toujours ? Sont-ils vraiment moins chers que dans le commerce traditionnel ? Que se cache-t-il derrière certains objets ? Et comment se passent certaines négociations ? La Foire, c'est aussi le royaume de familles entières de vendeurs qui veulent remporter la mise. Cette année, attention, voilà la famille Radigue qui vient jouer son va-tout ! Cette famille de forains a vu les choses en grand : sept stands pour vendre des poêles à frire, des crèmes épilatoires, des planchas. Et pas question de flancher, chaque jour, Patrice, le patriarche, relève les compteurs. La crainte de tous ces exposants : les vols. On le sait moins mais, tous les jours, dans les allées, les vendeurs se font dérober des dizaines d'articles sur leurs stands. Alors les commerçants et la sécurité veillent mais cette surveillance n'est pas toujours de tout repos. Enfin, ils promettent encore d'être une des attractions de la Foire : les inventeurs du célèbre concours Lépine ! Après des années de recherche et de travail, ils vont jouer leur avenir sur un article qui changera peut-être leur vie et aussi la nôtre ! Parmi les trouvailles de cette édition, une caravane extensible révolutionnaire, imaginée par un couple haut en couleur, et un multi-toasteur nomade, inventé par un « Géo-trouve-tout ». Toucheront-ils du doigt leur rêve ? Bienvenue au royaume de l'innovation, du bagou et de la « ristourne ». Plongée dans l'ambiance trépidante de la Foire de Paris.

      Lire la suite Zone interdite (14 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année, la Foire de Paris accueille plus de 600 000 visiteurs et 3 500 exposants. Des chiffres qui font de cette manifestation le premier événement commercial et festif d'Europe. Du côté des clients, l'occasion est belle de faire des affaires et de dénicher les dernières nouveautés. Côté vendeurs, ils n'ont pas le droit à l'erreur et doivent absolument réussir financièrement leur Foire, sous peine de rater leur année. Dans les allées, huit visiteurs sur dix achètent et le panier moyen atteint ici des records : 400 euros par visiteur. Et cette année, la Foire s'affiche comme le rendez-vous incontournable pour équiper et meubler sa maison. Alors ici, tout est fait pour favoriser les achats d'impulsion. Même sur de très gros achats, on vous promet 15%, 30% et même 40% de remise. Des offres alléchantes ! Mais que valent vraiment ces promotions ? Fait-on toujours de bonnes affaires à la Foire de Paris ? Pour le savoir, nous suivrons les rois de la cuisine : la marque Schmidt. Avec son armée de vendeurs et ses cuisines dernier cri, l'enseigne veut faire rêver les visiteurs et vendre des dizaines de cuisines à 20 000 euros ! Comment la marque va-t-elle s'y prendre ? Vous découvrirez des techniques de vente redoutables. À Paris, les stars de la Foire, ce sont les fameux camelots ; des démonstrateurs hors pair capables de vous vendre des robots, des épluches légumes ou encore des aspirateurs autonomes. Au rang des meilleurs camelots, Ludovic et Wilfried tiennent le haut du pavé. Cette année, ils ont misé sur un presse-agrumes et un épluche-légumes et ils comptent bien en vendre des centaines. Mais les prix de ces produits se justifient-ils toujours ? Sont-ils vraiment moins chers que dans le commerce traditionnel ? Que se cache-t-il derrière certains objets ? Et comment se passent certaines négociations ? La Foire, c'est aussi le royaume de familles entières de vendeurs qui veulent remporter la mise. Cette année, attention, voilà la famille Radigue qui vient jouer son va-tout ! Cette famille de forains a vu les choses en grand : sept stands pour vendre des poêles à frire, des crèmes épilatoires, des planchas. Et pas question de flancher, chaque jour, Patrice, le patriarche, relève les compteurs. La crainte de tous ces exposants : les vols. On le sait moins mais, tous les jours, dans les allées, les vendeurs se font dérober des dizaines d'articles sur leurs stands. Alors les commerçants et la sécurité veillent mais cette surveillance n'est pas toujours de tout repos. Enfin, ils promettent encore d'être une des attractions de la Foire : les inventeurs du célèbre concours Lépine ! Après des années de recherche et de travail, ils vont jouer leur avenir sur un article qui changera peut-être leur vie et aussi la nôtre ! Parmi les trouvailles de cette édition, une caravane extensible révolutionnaire, imaginée par un couple haut en couleur, et un multi-toasteur nomade, inventé par un « Géo-trouve-tout ». Toucheront-ils du doigt leur rêve ? Bienvenue au royaume de l'innovation, du bagou et de la « ristourne ». Plongée dans l'ambiance trépidante de la Foire de Paris.
    • Magazine

      Zone interdite

      Camelots et inventeurs de génie : les stars de la Foire de Paris 2017

      pas mal (14 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année, la Foire de Paris accueille plus de 600 000 visiteurs et 3 500 exposants. Des chiffres qui font de cette manifestation le premier événement commercial et festif d'Europe. Du côté des clients, l'occasion est belle de faire des affaires et de dénicher les dernières nouveautés. Côté vendeurs, ils n'ont pas le droit à l'erreur et doivent absolument réussir financièrement leur Foire, sous peine de rater leur année. Dans les allées, huit visiteurs sur dix achètent et le panier moyen atteint ici des records : 400 euros par visiteur. Et cette année, la Foire s'affiche comme le rendez-vous incontournable pour équiper et meubler sa maison. Alors ici, tout est fait pour favoriser les achats d'impulsion. Même sur de très gros achats, on vous promet 15%, 30% et même 40% de remise. Des offres alléchantes ! Mais que valent vraiment ces promotions ? Fait-on toujours de bonnes affaires à la Foire de Paris ? Pour le savoir, nous suivrons les rois de la cuisine : la marque Schmidt. Avec son armée de vendeurs et ses cuisines dernier cri, l'enseigne veut faire rêver les visiteurs et vendre des dizaines de cuisines à 20 000 euros ! Comment la marque va-t-elle s'y prendre ? Vous découvrirez des techniques de vente redoutables. À Paris, les stars de la Foire, ce sont les fameux camelots ; des démonstrateurs hors pair capables de vous vendre des robots, des épluches légumes ou encore des aspirateurs autonomes. Au rang des meilleurs camelots, Ludovic et Wilfried tiennent le haut du pavé. Cette année, ils ont misé sur un presse-agrumes et un épluche-légumes et ils comptent bien en vendre des centaines. Mais les prix de ces produits se justifient-ils toujours ? Sont-ils vraiment moins chers que dans le commerce traditionnel ? Que se cache-t-il derrière certains objets ? Et comment se passent certaines négociations ? La Foire, c'est aussi le royaume de familles entières de vendeurs qui veulent remporter la mise. Cette année, attention, voilà la famille Radigue qui vient jouer son va-tout ! Cette famille de forains a vu les choses en grand : sept stands pour vendre des poêles à frire, des crèmes épilatoires, des planchas. Et pas question de flancher, chaque jour, Patrice, le patriarche, relève les compteurs. La crainte de tous ces exposants : les vols. On le sait moins mais, tous les jours, dans les allées, les vendeurs se font dérober des dizaines d'articles sur leurs stands. Alors les commerçants et la sécurité veillent mais cette surveillance n'est pas toujours de tout repos. Enfin, ils promettent encore d'être une des attractions de la Foire : les inventeurs du célèbre concours Lépine ! Après des années de recherche et de travail, ils vont jouer leur avenir sur un article qui changera peut-être leur vie et aussi la nôtre ! Parmi les trouvailles de cette édition, une caravane extensible révolutionnaire, imaginée par un couple haut en couleur, et un multi-toasteur nomade, inventé par un « Géo-trouve-tout ». Toucheront-ils du doigt leur rêve ? Bienvenue au royaume de l'innovation, du bagou et de la « ristourne ». Plongée dans l'ambiance trépidante de la Foire de Paris.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Chaque année, la Foire de Paris accueille plus de 600 000 visiteurs et 3 500 exposants. Des chiffres qui font de cette manifestation le premier événement commercial et festif d'Europe. Du côté des clients, l'occasion est belle de faire des affaires et de dénicher les dernières nouveautés. Côté vendeurs, ils n'ont pas le droit à l'erreur et doivent absolument réussir financièrement leur Foire, sous peine de rater leur année. Dans les allées, huit visiteurs sur dix achètent et le panier moyen atteint ici des records : 400 euros par visiteur. Et cette année, la Foire s'affiche comme le rendez-vous incontournable pour équiper et meubler sa maison. Alors ici, tout est fait pour favoriser les achats d'impulsion. Même sur de très gros achats, on vous promet 15%, 30% et même 40% de remise. Des offres alléchantes ! Mais que valent vraiment ces promotions ? Fait-on toujours de bonnes affaires à la Foire de Paris ? Pour le savoir, nous suivrons les rois de la cuisine : la marque Schmidt. Avec son armée de vendeurs et ses cuisines dernier cri, l'enseigne veut faire rêver les visiteurs et vendre des dizaines de cuisines à 20 000 euros ! Comment la marque va-t-elle s'y prendre ? Vous découvrirez des techniques de vente redoutables. À Paris, les stars de la Foire, ce sont les fameux camelots ; des démonstrateurs hors pair capables de vous vendre des robots, des épluches légumes ou encore des aspirateurs autonomes. Au rang des meilleurs camelots, Ludovic et Wilfried tiennent le haut du pavé. Cette année, ils ont misé sur un presse-agrumes et un épluche-légumes et ils comptent bien en vendre des centaines. Mais les prix de ces produits se justifient-ils toujours ? Sont-ils vraiment moins chers que dans le commerce traditionnel ? Que se cache-t-il derrière certains objets ? Et comment se passent certaines négociations ? La Foire, c'est aussi le royaume de familles entières de vendeurs qui veulent remporter la mise. Cette année, attention, voilà la famille Radigue qui vient jouer son va-tout ! Cette famille de forains a vu les choses en grand : sept stands pour vendre des poêles à frire, des crèmes épilatoires, des planchas. Et pas question de flancher, chaque jour, Patrice, le patriarche, relève les compteurs. La crainte de tous ces exposants : les vols. On le sait moins mais, tous les jours, dans les allées, les vendeurs se font dérober des dizaines d'articles sur leurs stands. Alors les commerçants et la sécurité veillent mais cette surveillance n'est pas toujours de tout repos. Enfin, ils promettent encore d'être une des attractions de la Foire : les inventeurs du célèbre concours Lépine ! Après des années de recherche et de travail, ils vont jouer leur avenir sur un article qui changera peut-être leur vie et aussi la nôtre ! Parmi les trouvailles de cette édition, une caravane extensible révolutionnaire, imaginée par un couple haut en couleur, et un multi-toasteur nomade, inventé par un « Géo-trouve-tout ». Toucheront-ils du doigt leur rêve ? Bienvenue au royaume de l'innovation, du bagou et de la « ristourne ». Plongée dans l'ambiance trépidante de la Foire de Paris.
    • Magazine

      Zone interdite

      Secrets et coulisses d'une unité d'élite : la Garde Républicaine

      bien (30 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils sont cavaliers, motards, fantassins ou musiciens. Ils appartiennent à la prestigieuse Garde Républicaine, créée en 1848 par Napoléon III. La principale mission de cette unité d'élite : la protection des institutions et des plus hauts lieux de pouvoir de notre République comme l'Élysée, Matignon ou l'Assemblée nationale. Pour la première fois, Ophélie Meunier et les caméras de Zone Interdite se sont immiscées au cœur de ces régiments uniques ; une institution au sein de la Gendarmerie nationale. Depuis plus d'un siècle, la Garde Républicaine a ses propres codes et son histoire. La tenue de ces soldats n'a d'ailleurs que très peu évolué : avec leurs casques à crinière et leurs fourragères, ils sont de toutes les cérémonies officielles, encadrent les visites des chefs d'État et défilent en grande pompe le 14 juillet. Zone Interdite a rencontré celles et ceux qui font vivre la Garde Républicaine ; une unité d'exception qui doit tous les jours s'adapter aux défis et aux menaces du monde moderne tout en perpétuant ses traditions. À 24 ans, Anaïs vient d'intégrer le régiment de cavalerie, dernière unité montée de l'armée française. Au Quartier des Célestins, petit coin de campagne caché au cœur de Paris, la jeune recrue va s'entraîner toute l'année pour réaliser son rêve de petite fille : défiler le 14 juillet. Elle va également vivre son premier service d'honneur à l'Élysée lors de la visite d'État du Roi et de la Reine des Pays-Bas. À ses côtés, Daniel, son maître d'apprentissage. Il nous dévoilera certains des secrets historiques les plus étonnants de l'unité où transparait encore l'art de la guerre. Il nous emmènera à la rencontre des artisans d'art de la Garde. Casquier, fourbisseur, sellier... Derniers gardiens du patrimoine français, ils perpétuent un savoir-faire vieux de plusieurs siècles. À l'approche du défilé du14 juillet, leur équipe est particulièrement mise à l'épreuve. Pierre est chef d'un des 7 pelotons d'intervention de la Garde. Carrure de rugbyman et sourire jusqu'aux oreilles, il fait partie de l'unité très opérationnelle de la Garde dont les principales missions sont la protection et la surveillance des palais nationaux ainsi que les interpellations musclées au profit des brigades de gendarmerie de la région parisienne. Cette année, un événement va chambouler sa vie de militaire... Guillaume est l'un des « virtuoses » de l'escadron motocycliste de la Garde Républicaine, spécialisé dans les escortes à risques des chefs d'État mais aussi des délinquants les plus dangereux, en passant par la sécurité sur le parcours de Paris-Roubaix, la course cycliste la plus exigeante au monde. Cette année, entre deux missions, Guillaume encadre également la sélection des nouveaux arrivants. Nous avons vécu de l'intérieur les tests de recrutement particulièrement éprouvants où 80% des candidats sont recalés.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) 3 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Ils sont cavaliers, motards, fantassins ou musiciens. Ils appartiennent à la prestigieuse Garde Républicaine, créée en 1848 par Napoléon III. La principale mission de cette unité d'élite : la protection des institutions et des plus hauts lieux de pouvoir de notre République comme l'Élysée, Matignon ou l'Assemblée nationale. Pour la première fois, Ophélie Meunier et les caméras de Zone Interdite se sont immiscées au cœur de ces régiments uniques ; une institution au sein de la Gendarmerie nationale. Depuis plus d'un siècle, la Garde Républicaine a ses propres codes et son histoire. La tenue de ces soldats n'a d'ailleurs que très peu évolué : avec leurs casques à crinière et leurs fourragères, ils sont de toutes les cérémonies officielles, encadrent les visites des chefs d'État et défilent en grande pompe le 14 juillet. Zone Interdite a rencontré celles et ceux qui font vivre la Garde Républicaine ; une unité d'exception qui doit tous les jours s'adapter aux défis et aux menaces du monde moderne tout en perpétuant ses traditions. À 24 ans, Anaïs vient d'intégrer le régiment de cavalerie, dernière unité montée de l'armée française. Au Quartier des Célestins, petit coin de campagne caché au cœur de Paris, la jeune recrue va s'entraîner toute l'année pour réaliser son rêve de petite fille : défiler le 14 juillet. Elle va également vivre son premier service d'honneur à l'Élysée lors de la visite d'État du Roi et de la Reine des Pays-Bas. À ses côtés, Daniel, son maître d'apprentissage. Il nous dévoilera certains des secrets historiques les plus étonnants de l'unité où transparait encore l'art de la guerre. Il nous emmènera à la rencontre des artisans d'art de la Garde. Casquier, fourbisseur, sellier... Derniers gardiens du patrimoine français, ils perpétuent un savoir-faire vieux de plusieurs siècles. À l'approche du défilé du14 juillet, leur équipe est particulièrement mise à l'épreuve. Pierre est chef d'un des 7 pelotons d'intervention de la Garde. Carrure de rugbyman et sourire jusqu'aux oreilles, il fait partie de l'unité très opérationnelle de la Garde dont les principales missions sont la protection et la surveillance des palais nationaux ainsi que les interpellations musclées au profit des brigades de gendarmerie de la région parisienne. Cette année, un événement va chambouler sa vie de militaire... Guillaume est l'un des « virtuoses » de l'escadron motocycliste de la Garde Républicaine, spécialisé dans les escortes à risques des chefs d'État mais aussi des délinquants les plus dangereux, en passant par la sécurité sur le parcours de Paris-Roubaix, la course cycliste la plus exigeante au monde. Cette année, entre deux missions, Guillaume encadre également la sélection des nouveaux arrivants. Nous avons vécu de l'intérieur les tests de recrutement particulièrement éprouvants où 80% des candidats sont recalés.
    • Magazine

      Zone interdite

      Mal logement : 4 millions de français à la dérive

      bien (40 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Plus de 4 millions de Français vivent aujourd'hui dans des conditions de logement difficile ou insalubre. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi ces familles des classes moyennes happées par la précarité. Elles ont aussi partagé leurs angoisses et leurs combats pour remonter la pente. Stéphanie et Christophe, la quarantaine, habitent dans un camping-car avec leur fille Jade, 9 ans. Il y a encore 6 mois, ils vivaient tous les trois dans une jolie maison avec piscine. Quand leur entreprise de bois de chauffage a fait faillite, ces petits patrons ont tout perdu en quelques semaines. Le camping-car leur permet de se déplacer au gré des missions d'intérim et des travaux agricoles que le couple enchaîne aux quatre coins de la France. Jade suit désormais l'école par correspondance. Ces nomades d'un nouveau genre sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Dans le sud de la France nous avons découvert « les Grandes Terres », un verger d'un hectare transformé par David, le propriétaire, en refuge pour les familles frappées par la crise. Ils sont une quarantaine à y vivre aujourd'hui, enfants parents et même grands-parents. La plupart des adultes travaillent mais ne peuvent plus payer leurs traites ou, faute de garanties, sont incapables de trouver un appartement en location. Aux « Grandes Terres », David et la petite communauté aménagent coquettement les parcelles et vivent dans des caravanes, des bus ou des préfabriqués. Un havre de paix précaire car habiter sur un terrain agricole est illégal : toutes les familles risquent l'expulsion La crise du logement est une aubaine pour les marchands de sommeil. Une cave insalubre et dangereuse en banlieue parisienne, louée 600 euros par mois, c'est la seule solution que Dominique, père célibataire, a trouvé afin de mettre ses deux enfants de 9 et 11 ans à l'abri. En France, il y aurait plus de 500 000 taudis en location. En théorie, la famille devrait être relogée au plus vite dans un logement social. Dominique appelle inlassablement mairie, préfecture et bailleurs sociaux : un cauchemar administratif ! Comme lui, près de 2 millions de familles patientent pour obtenir un logement social. En Bretagne, Christophe, 34 ans, travaille la journée mais, depuis 3 ans, passe toutes ses nuits sur la banquette arrière de sa voiture, une Renault 25 hors d´âge. Comme un quart des sans domicile fixe en France, Christophe n'a pourtant jamais cessé de travailler. Éric, l'un de ses copains de galère, vit désormais dans les bois. Tous les soirs, cet électronicien monte son abri de fortune : un sac de couchage et une toile tendue entre 2 arbres. Comme lui, en France, 10% des sans-abris sont diplômés de l'enseignement supérieur.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) 4 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Plus de 4 millions de Français vivent aujourd'hui dans des conditions de logement difficile ou insalubre. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi ces familles des classes moyennes happées par la précarité. Elles ont aussi partagé leurs angoisses et leurs combats pour remonter la pente. Stéphanie et Christophe, la quarantaine, habitent dans un camping-car avec leur fille Jade, 9 ans. Il y a encore 6 mois, ils vivaient tous les trois dans une jolie maison avec piscine. Quand leur entreprise de bois de chauffage a fait faillite, ces petits patrons ont tout perdu en quelques semaines. Le camping-car leur permet de se déplacer au gré des missions d'intérim et des travaux agricoles que le couple enchaîne aux quatre coins de la France. Jade suit désormais l'école par correspondance. Ces nomades d'un nouveau genre sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Dans le sud de la France nous avons découvert « les Grandes Terres », un verger d'un hectare transformé par David, le propriétaire, en refuge pour les familles frappées par la crise. Ils sont une quarantaine à y vivre aujourd'hui, enfants parents et même grands-parents. La plupart des adultes travaillent mais ne peuvent plus payer leurs traites ou, faute de garanties, sont incapables de trouver un appartement en location. Aux « Grandes Terres », David et la petite communauté aménagent coquettement les parcelles et vivent dans des caravanes, des bus ou des préfabriqués. Un havre de paix précaire car habiter sur un terrain agricole est illégal : toutes les familles risquent l'expulsion La crise du logement est une aubaine pour les marchands de sommeil. Une cave insalubre et dangereuse en banlieue parisienne, louée 600 euros par mois, c'est la seule solution que Dominique, père célibataire, a trouvé afin de mettre ses deux enfants de 9 et 11 ans à l'abri. En France, il y aurait plus de 500 000 taudis en location. En théorie, la famille devrait être relogée au plus vite dans un logement social. Dominique appelle inlassablement mairie, préfecture et bailleurs sociaux : un cauchemar administratif ! Comme lui, près de 2 millions de familles patientent pour obtenir un logement social. En Bretagne, Christophe, 34 ans, travaille la journée mais, depuis 3 ans, passe toutes ses nuits sur la banquette arrière de sa voiture, une Renault 25 hors d´âge. Comme un quart des sans domicile fixe en France, Christophe n'a pourtant jamais cessé de travailler. Éric, l'un de ses copains de galère, vit désormais dans les bois. Tous les soirs, cet électronicien monte son abri de fortune : un sac de couchage et une toile tendue entre 2 arbres. Comme lui, en France, 10% des sans-abris sont diplômés de l'enseignement supérieur.
    • Magazine

      Zone interdite

      Stars des années 80 : dans les coulisses de la tournée culte

      bien (21 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Sabrina et son inoubliable « Boys, Boys, Boys », Lio et ses « brunes qui ne comptent pas pour des prunes », Images et ses « démons de minuit »… Grâce à ces tubes, ces chanteurs devenus stars ont vendu des millions de disques. Aujourd'hui encore, leur tournée des années 80 fait danser la France entière toutes générations confondues. Les 17 vedettes rodent en ce moment leur tout nouveau show. Du bus qui les transporte d'un bout à l'autre du pays, à leurs répétitions, en passant par leurs moments de complicité, Ophélie Meunier vous emmène dans les coulisses du show et dans l'intimité des artistes. Pour la première fois, Lio nous ouvre les portes de sa maison à Bruxelles, Plastic Bertrand celles de son riad à Casablanca et se livrent sur les raisons de leurs succès, de leurs échecs. Après avoir connu la gloire, certains ont connu une traversée du désert. Beaucoup ne pensaient pas être de nouveau sous les projecteurs, encore moins passée la cinquantaine... Pour tous ces chanteurs, cette tournée est une chance inespérée et le bonheur de renouer avec le public. Leurs fans n'ont pas disparu pendant toutes ces années. Tous les soirs, ils répondent présents et remplissent les salles.

      Lire la suite Zone interdite (15 vidéos) 2 commentaires
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Sabrina et son inoubliable « Boys, Boys, Boys », Lio et ses « brunes qui ne comptent pas pour des prunes », Images et ses « démons de minuit »… Grâce à ces tubes, ces chanteurs devenus stars ont vendu des millions de disques. Aujourd'hui encore, leur tournée des années 80 fait danser la France entière toutes générations confondues. Les 17 vedettes rodent en ce moment leur tout nouveau show. Du bus qui les transporte d'un bout à l'autre du pays, à leurs répétitions, en passant par leurs moments de complicité, Ophélie Meunier vous emmène dans les coulisses du show et dans l'intimité des artistes. Pour la première fois, Lio nous ouvre les portes de sa maison à Bruxelles, Plastic Bertrand celles de son riad à Casablanca et se livrent sur les raisons de leurs succès, de leurs échecs. Après avoir connu la gloire, certains ont connu une traversée du désert. Beaucoup ne pensaient pas être de nouveau sous les projecteurs, encore moins passée la cinquantaine... Pour tous ces chanteurs, cette tournée est une chance inespérée et le bonheur de renouer avec le public. Leurs fans n'ont pas disparu pendant toutes ces années. Tous les soirs, ils répondent présents et remplissent les salles.
    • Magazine

      Zone interdite

      Oubliées ou sacrifiées : la révolte des classes moyennes

      bien (31 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À trois semaines de l'élection présidentielle, le vote des classes moyennes va être déterminant. Ces Français, dont les revenus oscillent entre 1 800 et 2 200 euros par mois, constituent les trois quarts de l'électorat. Et la révolte les guette. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont enquêté autour de ces familles sur le fil, dont le niveau de vie s'érode et parfois bascule. Soumises à la pression fiscale, bénéficiant de peu d'aides sociales, ces « forces vives » du pays ont le sentiment de s'appauvrir et de ne plus bénéficier d'une ascension sociale dans la société comme les générations précédentes. Ni riches, ni pauvres ce sont la grande masse des employés dans les entreprises mais aussi les fonctionnaires, les infirmières, les petits patrons qui vivent aujourd'hui dans l'angoisse du déclassement. Comment réagissent-ils à cette campagne électorale ? Comment font-ils pour maintenir la tête hors de l'eau ? Horaires à rallonge, économies tous azimuts, ce sont bien souvent les solidarités familiales qui leur permettent de s'en sortir. Aux premières loges de la dégringolade des classes moyennes : les huissiers. Ils saisissent de plus en plus les biens de fonctionnaires et de professions libérales incapables de faire face à leurs traites : autrefois presque privilégiées, les classes moyennes sont aujourd'hui fragilisées. Aux États-Unis, c'est la classe moyenne qui a été le moteur de l'élection de Donald Trump. De quel côté les Français pencheront-ils le 7 mai prochain ? Nous avons enquêté sur ces villes moyennes comme Montargis dans le Loiret où le vote Front National est passé de 14,03% en 2010 à 29,25% 2015.

      Lire la suite Zone interdite (14 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      À trois semaines de l'élection présidentielle, le vote des classes moyennes va être déterminant. Ces Français, dont les revenus oscillent entre 1 800 et 2 200 euros par mois, constituent les trois quarts de l'électorat. Et la révolte les guette. Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont enquêté autour de ces familles sur le fil, dont le niveau de vie s'érode et parfois bascule. Soumises à la pression fiscale, bénéficiant de peu d'aides sociales, ces « forces vives » du pays ont le sentiment de s'appauvrir et de ne plus bénéficier d'une ascension sociale dans la société comme les générations précédentes. Ni riches, ni pauvres ce sont la grande masse des employés dans les entreprises mais aussi les fonctionnaires, les infirmières, les petits patrons qui vivent aujourd'hui dans l'angoisse du déclassement. Comment réagissent-ils à cette campagne électorale ? Comment font-ils pour maintenir la tête hors de l'eau ? Horaires à rallonge, économies tous azimuts, ce sont bien souvent les solidarités familiales qui leur permettent de s'en sortir. Aux premières loges de la dégringolade des classes moyennes : les huissiers. Ils saisissent de plus en plus les biens de fonctionnaires et de professions libérales incapables de faire face à leurs traites : autrefois presque privilégiées, les classes moyennes sont aujourd'hui fragilisées. Aux États-Unis, c'est la classe moyenne qui a été le moteur de l'élection de Donald Trump. De quel côté les Français pencheront-ils le 7 mai prochain ? Nous avons enquêté sur ces villes moyennes comme Montargis dans le Loiret où le vote Front National est passé de 14,03% en 2010 à 29,25% 2015.
    • Magazine

      Zone interdite

      Escroqueries, agressions, délits routiers : que risquent vraiment les coupables ?

      pas mal (22 votes) Votre vote

      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près d'un an Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont pu suivre victimes, coupables et juges au Tribunal de Grande Instance de Dijon. Escroqueries, violences ou encore délinquance routière : 41 magistrats traitent plus de 26 000 affaires chaque année. Une justice du quotidien, à laquelle chaque Français peut un jour être confronté. De l'interpellation du suspect jusqu'à son procès et même ses premiers jours en maison d'arrêt, nous avons suivi, pas à pas, toutes les étapes de la justice pénale pour comprendre ce que risquent vraiment les coupables. Par quels moyens juges et procureurs déterminent-ils ce qu'ils estiment être une peine adaptée ? Comment la justice prend-elle en considération les victimes ? Elles attendent souvent durant des mois et parfois des années le procès de la personne qui a bouleversé leur vie. La justice est souvent lente : la France compte autant de magistrats qu'il y a un siècle alors que la population a augmenté de près de 70%. Aujourd'hui, de nouvelles procédures expresses permettent aux coupables de négocier directement leur peine, dans le bureau du procureur, sans passer par la case procès. C'est le « plaider coupable ». Nos caméras ont pu capter ces négociations étonnantes qui ont habituellement lieu à huis-clos. Il est fréquent qu'encourant de la prison ferme, des prévenus en ressortent avec du sursis, voire une simple amende. Pour les condamnations à moins de deux ans ferme, la plupart du temps les coupables bénéficient d'un aménagement de peine : bracelet électronique, travaux d'intérêt général. Comment sont-ils contrôlés ? En prison, nous avons également suivi le travail du juge d'application des peines, qui tient des audiences en détention pour octroyer ou non des libérations conditionnelles. Le juge a la lourde tâche de maintenir en détention ou libérer des condamnés potentiellement dangereux. Si les juges rendent leurs décisions en toute indépendance, ils travaillent le plus souvent avec des moyens insuffisants car le budget de la justice française est l'un des plus faible d'Europe rapporté aux nombres d'habitants.

      Lire la suite Zone interdite (16 vidéos) Commenter
      Voir en replay sur M6
      (Attention, l’accès à ce programme nécessite d’avoir un compte (gratuit) sur 6Play)
      Pendant près d'un an Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont pu suivre victimes, coupables et juges au Tribunal de Grande Instance de Dijon. Escroqueries, violences ou encore délinquance routière : 41 magistrats traitent plus de 26 000 affaires chaque année. Une justice du quotidien, à laquelle chaque Français peut un jour être confronté. De l'interpellation du suspect jusqu'à son procès et même ses premiers jours en maison d'arrêt, nous avons suivi, pas à pas, toutes les étapes de la justice pénale pour comprendre ce que risquent vraiment les coupables. Par quels moyens juges et procureurs déterminent-ils ce qu'ils estiment être une peine adaptée ? Comment la justice prend-elle en considération les victimes ? Elles attendent souvent durant des mois et parfois des années le procès de la personne qui a bouleversé leur vie. La justice est souvent lente : la France compte autant de magistrats qu'il y a un siècle alors que la population a augmenté de près de 70%. Aujourd'hui, de nouvelles procédures expresses permettent aux coupables de négocier directement leur peine, dans le bureau du procureur, sans passer par la case procès. C'est le « plaider coupable ». Nos caméras ont pu capter ces négociations étonnantes qui ont habituellement lieu à huis-clos. Il est fréquent qu'encourant de la prison ferme, des prévenus en ressortent avec du sursis, voire une simple amende. Pour les condamnations à moins de deux ans ferme, la plupart du temps les coupables bénéficient d'un aménagement de peine : bracelet électronique, travaux d'intérêt général. Comment sont-ils contrôlés ? En prison, nous avons également suivi le travail du juge d'application des peines, qui tient des audiences en détention pour octroyer ou non des libérations conditionnelles. Le juge a la lourde tâche de maintenir en détention ou libérer des condamnés potentiellement dangereux. Si les juges rendent leurs décisions en toute indépendance, ils travaillent le plus souvent avec des moyens insuffisants car le budget de la justice française est l'un des plus faible d'Europe rapporté aux nombres d'habitants.

    Audiences replay du 26-07